fermeture du forum.

Partagez
 
 remember everything (maxine)
Aller en bas 
Ford Rosendale

Ford Rosendale
inside my spirits fading

⋅ paper notes : 480
⋅ since : 25/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

remember everything (maxine) Empty
MessageSujet: remember everything (maxine)   remember everything (maxine) EmptySam 9 Fév 2019 - 14:13

maxine et ford
oh, dear brother, just don't hate me
for never standing by you or being by your side
dear sister, please don't blame me
i only did what I thought was truly right
(remember everything/five finger death punch)

Les traits tirés. Les pulpes contre le tactile de l’écran. Les mots durs de l’aîné. Les mots qui font mal. Les mots qui cognent dans la caboche. La mâchoire contractée quand les prunelles relisent encore les messages. Est-ce que ça va toujours être comme ça, Max ? Toi qui me rejettes quand j’tente de retrouver ma place dans ta vie. Un soupir meurt sur tes lèvres. Le portable verrouillé avant d’être balancé sur le côté du canapé. Un roman auquel tu n’as pas répondu. Des attaques que tu t’es pris sans broncher plus. Pas l’envie. Pas le courage de te battre avec elle une fois de plus. Pas maintenant que les choses semblaient redevenir normales. Pas maintenant, alors que tes affaires sont échouées partout dans son appartement à elle.
La main lasse dans la masse blonde. La carcasse qui se relève. Les grimaces pour orner le visage quand la douleur redevient reine. Tiraillement des sutures encore présentes dans la peau. Dextre qui survole la plaie. Le thorax perforé par la balle. Le son qui résonne encore parfaitement dans ton crâne, même des jours après. Tu te souviens de tout, Ford. De l’éclat. Du plomb déchirant la chair. De ton corps qui s’est écroulé contre le sol. Des visages paniqués dans ton champ de vision. Le cerveau à droite pour retrouver la sœur. Le cœur à gauche pour espérer l’amant.
Tu te traînes jusqu’au frigo. La silhouette qui se plante devant et s’immobilise. L’ennui qui règne. L’arrêt de travail bienvenu, pourtant. La sale gueule de l’autre hors du paysage, pour quelques semaines. Le repos mérité après des mois passés sous l’égide du tyran. Nouveau soupir. La porte du réfrigérateur que tu refermes. Tu vas pas te mettre à bouffer pour t’occuper. Les pieds qui raclent le sol. Le bout des doigts qui longe les meubles sur ton passage. Puis tu finis par te laisser tomber sur une des chaises de la salle à manger. L’azur attiré par les étoffes exposées sur la table. Des patrons gribouillés sur des morceaux de papier évasés sur le bois. Le matériel emprisonné entre tes phalanges. N’importe quoi pour t’empêcher de penser. N’importe quoi pour effacer ta sœur et vos engueulades de ton esprit.
(…) La clé dans la serrure. La tête qui se relève du travail. Le bordel monstre éparpillé sur la table. L’armure qui pourrait trouver sa place dans un film de science-fiction. Qui pourrait se trouver dans Galactic Fighters, si t’avais mieux joué tes cartes. Tu déglutis en voyant la porte s’ouvrir. En voyant la silhouette de l’aînée se dessiner dans la pièce. Sa valise derrière elle. « You’re early. » Non, pourtant. Mais c’est la seule chose qui passe tes lèvres. Les seuls palabres qui te viennent pour briser la glace. Les prunelles plantées sur elle. Est-ce qu’on va encore se tirer dans les pattes, Max ? Parce que j’suis clairement pas d’humeur.

_________________

will you see me if I set fire to the sky ? if i act like i'm untouchable and golden ?
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Rosendale

Maxine Rosendale
until we go down

⋅ paper notes : 436
⋅ since : 22/06/2018

click down

- getaway car.
address: west side.
contact book:
availability: closed (ford, jax, rake, robby, josh)

remember everything (maxine) Empty
MessageSujet: Re: remember everything (maxine)   remember everything (maxine) EmptyDim 10 Fév 2019 - 21:36

maxine et ford
feels like we're on the edge right now
i wish that i could say i'm proud
i'm sorry that I let you down
all these voices in my head get loud
i wish that i could shut them out
(let you down/nf)

Le premier anniversaire est toujours le plus difficile et le plus violent. Il parait que les suivants deviennent petit à petit plus supportables, par habitude. Is it true ? Il ne s'agit pas de l'anniversaire de sa mort, mais de l'anniversaire qu'ils partagent. Partageaient pour être littéral. Leur naissance, à quelques minutes de différence. L'ainé à quelques additions de secondes près. Ils en ont beaucoup ri, pleuré aussi. Enfant, Maxine rêvait d'avoir ce titre, puis les années se sont écoulées et cette responsabilité, elle lui a volontiers laissé. Ironique pas vrai ? Aujourd'hui, elle endosse ce rôle sans l'avoir choisi. Role that she would gladly exchange for his life back. Elle n'a pas les épaules pour la grande-sœur parfaite. Elle échoue misérablement. La jeune femme n'a pas su le protéger comme elle avait l'intention de le faire. And she blame him too, while it's bigger than that. While, she's the problem and she knows it.
Parce que c’est plus profond et complexe que ça. Une difficulté de plus, qu’elle a dissimulé sous un déni excessif et beaucoup d’alcool. Mais après ce message écrit avec la vue brouillée et des perles de larmes sur l’écran, il le sait aussi, en partie.
They say don’t seek for grief. She didn’t.
She shut grief out. She shut everything down.
They should have say ; don’t run and hide from it.
Face it.
He’s gone. You aren’t.
That simple it hurts.

Si elle a d'abord préféré s'endormir par fatigue d'avoir tant pleuré - à l'époque, son seul remède contre les insomnies. Elle a ensuite préféré occulter son chagrin, si vaste, qu'elle pouvait si facilement s'y noyer. Enfin, elle a fait place au détachement comme l'option la plus évidente. On apprend tellement de choses aux enfants ; à marcher, parler, lire et écrire. Quand ils ont le temps et qu'ils veulent bien assumer la responsabilité de parents, certains éduquent même leurs enfants sur d'autres bases solides, la bienveillance et l'ouverture d'esprit. Le vivre ensemble. Mais même les meilleurs parents faillissent à une chose ; apprendre aux enfants à survivre au deuil d'un proche. Où étaient-ils ? Occupés à détruire leur mariage. Ils n'ont pas survécu non plus, pas complètement. Ford ? This guy has his demons too. Ils sont désormais marqués à vie, par la mort de Charlie. What do we do now ? Ils doivent l'accepter, certains y arrivent.
Ces quelques jours loin devaient l'aider à contrôler cette colère, à pardonner. Elle devait revenir, elle-même. Mais là est tout le problème. Who are you Maxine ? Elle essaie d'y répondre, mais en attendant, elle fuit encore. La jeune femme est rentrée hier soir de l'aéroport et ne s'est pas rendu directement à son appartement, où Ford y vit aussi désormais. Devant la porte de celui-ci, elle inspire bruyamment, avant d'entrer. Parce qu'elle ne peut pas le fuir éternellement. Parce qu'elle n'en a pas envie. He's all she have. The little-but-tall version of the twins. The better half of mom and dad. The third part of her. He's what will save her. He's her best chance. She can't lose him too.
Aucun de ces mots ne franchissent le pas de sa bouche. Un silence pesant, pendant qu'elle se débarrasse de ses affaires. C'est sa signature, des silences. But it has to stop. « Let's get this over with. » Are you grumpy ? Are you ready ? Elle a tant fuit le conflit, mais pas cette fois-ci. Cette fois-ci elle le regarde droit dans les yeux, elle s'approche de lui. Maybe it's time for an heart-to-heart type of conversation. Ils peuvent crier, se battre, une chose est sûre, ça se termine toujours dans les larmes, puis, dans les bras de l'un et l'autre. Truce ? Comme quand ils étaient enfants. Comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
 
 remember everything (maxine)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» 08. Do you remember me, now ?
» ★ Jong Hyun ϟ Do it now, Remember it later !
» Cerys - the girl who knew too much but didn't remember

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side. :: résidences.-
Sauter vers: