fermeture du forum.

Partagez
 
 blowing a kiss to the stars (doom)
Aller en bas 
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

blowing a kiss to the stars (doom) Empty
MessageSujet: blowing a kiss to the stars (doom)   blowing a kiss to the stars (doom) EmptySam 19 Jan 2019 - 1:53

dreamy evening for drama babies.

C'mon Pops, it will be fun, I swear. Put on a dress and let's go. Projet de dernière minute que Poppy n'avait pas pu refusé, Aly arrivant à sa porte en tenue indiquant qu'elles y allaient assurément, sandales à talons, robe orangée-maronne, une veste pour accessoire et cheveux évidemment ondulés. Aly avait accepté de venir à la première de la pièce de théâtre, Poppy devait donc venir. Et tant pis si elle avait prévu de passer sa soirée le nez dans des textes qui ne semblaient n'avoir aucun sens pour la Dyers lorsqu'elle y posait ses yeux quelques secondes. Tant mieux même, Aly était la libératrice de cet ennui mortel. — It's been over a year since I saw Loren, we met during the tour. But you know, she's the one who was always ready for any party. So I want to make her the surprise, I told her I couldn't come. And she doesn't live far away, really. Simplement une heure et demi de route pour une destination tout à fait inconnue à Aly, si ce n'était une adresse inscrite en message. Un détail de distance qu'elle se permettait d'oublier d'énoncer, surtout quand elle décidait que Poppy était au volant, déjà assise joyeusement du côté passager, prétextant que les choses devaient changer. Quant à la durée de trajet, il était mieux pour tous qu'elle se mette en tête qu'elles n'en avaient que pour vingt minutes, tout au plus. Et pour leur retour, elles verraient bien plus tard comment elles se débrouilleraient. — I don't think we're on the right road, Poppy. Livrées à elles-mêmes, le gps ne semblait plus vouloir fonctionner. L'heure et demie serait probablement rallongée, mais no worry, elles arriveraient à temps. D'ailleurs, son chant intense et parfaitement ressenti de I will always love you associé aux gestes de bras et mains, pour une déclaration à sa meilleure amie, montrait tout à fait sa quiétude, espérant que le sentiment de calme et sérénité soit projetée sur la conductrice. Mais la chanson finie et quelques unes suivantes, Alyssa se rendit compte qu'elles arriveraient avec bien plus de retard encore. — Yes, we saw the sign, but it's been a while since we haven't seen it. Et la ville, ou plutôt la zone non-identifiée où elles étaient, ne semblaient pas vraiment civilisées. Aucun panneau à l'horizon. Certes, tous les chemins mènent à Rome, mais il aurait été préférable de choisir la route la plus simple. Des routes qui menèrent à des chemins. Chemins de gravillons, de terre, elles les testaient tous. Et si elles ne croisaient aucun phares, une lumière les interpella pourtant aussitôt. Un témoin. Rouge. Pas orange. Non, rouge. Celui du moteur. — Oh no. Le cerveau d'Aly -tout comme celui de Poppy, aucun doute-, comprit instantanément ce qu'il signifiait. Qu'elles étaient dans une galère monstre. Qu'elles étaient dans la merde, tout simplement. Et voilà qu'effectivement, elles se retrouvaient à l'arrêt dans le noir et dans un simple chemin, entre mille champs et arbres tous identiques. Deep in the countryside. Aussitôt et pour ne pas laisser le temps à Poppy de trop s'en prendre à elle, Aly sortit de la voiture, lampe torche de son téléphone en main -parce que même la lune ne semblait pas vraiment vouloir les aider- et souleva le capot. Elle n'était en rien mécanicienne mais la fumée s'échappant librement lorsqu'elle l'ouvrit, n'augurait rien de bon. Un mouvement de tête s'adresse à Poppy, signifiant qu'elles n'allaient pas pouvoir repartir. Really bad. — I guess we need to call a convenience store now, dit-elle à Poppy qui devait donc fouiller dans ses papiers pour trouver le numéro correspondant à son assurance. Il valait mieux qu'elle ait l'esprit occupé et les mains affairées, tandis qu'Aly, parée de sa petite veste et de ses talons tout à fait inadaptés au sol rugueux, restait derrière le capot toujours ouvert. Aucun doute, la soirée était fichue, les plans annulés, la surprise gâchée, tout ça pour rien, elles allaient tranquillement rentrer à Brighton et revoir Loren serait pour un autre jour.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas
Poppy Bloom

Poppy Bloom
those metaphors we live by

⋅ paper notes : 101
⋅ since : 03/01/2019

click down

- getaway car.
address: #608, west side
contact book:
availability: 3/4 [aly, colt, rye]

blowing a kiss to the stars (doom) Empty
MessageSujet: Re: blowing a kiss to the stars (doom)   blowing a kiss to the stars (doom) EmptyDim 20 Jan 2019 - 11:59

La voiture toussote, sursaute, s'arrête. La mélodie sous les pneus est suffisamment moite pour confirmer que la route est boueuse. Dans une hiérarchisation toute personnelle des inquiétudes, le premier réflexe de Poppy est de penser merde, Aly porte des sandales. En janvier. Of course. Le second, que ses bottines à elles, heureusement plus appropriées à la saison, sont empruntées à Aly. Ça va laisser des traces. Et il fait froid. Les mains de Poppy s'abattent en un staccato nerveux sur le cuir du volant. Sans se faire la moindre illusion sur les aboutissants de la manœuvre, elle tente machinalement de redémarrer. La voiture grommelle en vain. L'avantage de son pessimisme, c'est que ça lui évite d'être déçue. Avant même que les filles ne glissent les hanches dans l'habitacle, elle était certaine que cette soirée allait virer à la future anecdote. Naturellement, flash foward deux heures et la Loi de Murphy rencontre le Milieu de Nulle Part. "See? That's what happens when you make other friends." Blague récurrente as old as time, Poppy est possessive et auto-suffisante. Elle se contente d'Aly et de la tranquillité amniotique de leur amitié, n'a nullement besoin des Loren et autres Anita du monde. D'ailleurs, la seule raison pour laquelle elle a accepté de (relativement) bonne grâce de faire du chemin pour un évènement auquel elle n'est techniquement pas invitée, la seule raison pour laquelle elle ne rechigne pas à la perspective de faire connaissance avec ladite Loren, c'est bien car Ali et elle se sont rencontrées dans des circonstances scintillantes et humoristiques tandis que Poppy achevait son master à l'autre extrémité de la Grande Bretagne. Les circonstances sont cruciales. Branching out lorsqu'elles sont séparées, elle à Edimbourg, Aly en tournée, est accepté. À vrai dire, Poppy était curieuse de jauger son remplacement. La curiosité s'est paralysée sur une route de campagne en même temps que quatres roues et deux passagères. La vision qui lui fait face est gothique à souhait : le sommet du crâne d'Aly dépassant du capot ouvert, baignant dans des volutes de fumée opaque éclairés par le faisceau épais du flash de son portable. Poppy glisse à son tour hors de la portière et la rejoint devant les entrailles de la voiture. La démarche est plus contemplative que logistique ; elle n'y connait strictement rien en mécanique, son second opinion ne vaut donc pas bien cher. Côte à côte, bras croisés sur la poitrine, les filles fixent le moteur. "My horoscope warned me things were going to 'grind to a halt' by the end of the week. I didn't think it meant it literally." Elle tsk audiblement. Cogne sans enthousiasme la calandre de la voiture du bout de sa bottine immaculée en représailles. "Should have let Adam Hemmings torch this crapmobile when I had the chance." Si son père l'entendait parler de la sorte de sa bienaimée Triumph Herald –it's a collectible, Penelope– il ferait une embolie. N'empêche que le tacot, aussi précieux soit-il, est inconfortable, peu fiable, et une horreur à conduire. Pas de mystère s'il a fini dans les mains de Poppy, mauvaise conductrice et pire amatrice de bolides, tandis que Rob se prélasse dans une berline. Dans un soupir, elle sort le portable de la poche de sa veste. Il est immédiatement suivi d'un rire résigné. "No service. What about you?" Naturellement. Ça explique les errances du GPS. Que Dieu bénisse les délicats pâturages probablement verdoyants (de jour) du Whoevenknowsshire.

_________________

— see the thing about smoke is it can be clouds if you let it.

Revenir en haut Aller en bas
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

blowing a kiss to the stars (doom) Empty
MessageSujet: Re: blowing a kiss to the stars (doom)   blowing a kiss to the stars (doom) EmptyDim 20 Jan 2019 - 22:44

Jealous Poppy is the cutest, et Aly ne peut s'empêcher d'afficher en sourire en la voyant possessive de cette façon. — I could have assumed you had tampered with your car if the evening hadn't been last minute. L'honneur de Poppy est sauve, elle ne pourra pas être accusée de voiture trafiquée afin de ne pas se rendre à la soirée, son alibi est déjà trouvée, Aly ayant toujours eu à l’œil Poppy. Bras croisés et sourcils foncés, elle l'avait attendue devant la porte de sa chambre, lui demandant de se dépêcher pour arriver à l'heure. Et elles étaient parties presque à l'heure, mais pour l'arrivée, il en était bien autrement. Dommage, Loren n'avait même pas été prévenue qu'elles y venaient toutes deux, aucune attente donc de sa part. — You could have told me not to be around you then. Elle roule des yeux, montre d'un geste circulaire de la main les dégâts, et se décide à refermer le capot puisqu'elle ne feront pas grand chose de ce vieux moteur, l'une comme l'autre. Surtout avec cette émanation intempestive qui ne faisaient aucun bien à leurs voies respiratoires. En espérant que la voiture n'explose pas d'ici quelques minutes, ou secondes. Ou l'horoscope de la plus jeune aurait bien eu raison. Avec la chance qu'elles semblaient avoir ce soir, adieu Penelope, adieu Alyssa. — An other point that shows he could have been a good man for you. Now you start to see that his negatives are in fact positive points. Such a preventive guy... Quel bonheur de trouver des raisons affirmant qu'elle avait raison. Adam Hemmings restait donc dans un petit coin de sa tête, ne savait-on jamais si Connor tendait à ne plus être dans les parages, Aly pouvait toujours avoir contact avec ce cher Adam. Mais pour l'instant, il était plutôt question d'être en relation avec un dépanneur. N'importe lequel tant qu'il pouvait s'occuper de ce problème. La réponse pour un appel étant négatif, Alyssa regarde alors à son tour son portable, après avoir éteint sa lumière. — Nothing neither. Pas même la plus petite des barres. Non, rien. — Of course, why would trees or cows need to receive signal? Oh, ce n'était pas la première fois, Aly était allée de nombreuses fois, dans des zones non desservies, des zones parfois même dangereuses, avec Hartley, avec Drew plus récemment. Mais là, elles étaient complètement à l'aveugle, sans connaissance minimum du terrain, de l'endroit où elles étaient, sans carte et bien sûr, la tenue n'était pas des plus adaptées, surtout celle d'Aly. Elles était parties pour une soirée, pas pour une aventure. — But that's what happens when you decide not to believe myself, to be stubborn as a mule and to continue the road, realizing that we are on the wrong road only when we land here, in the middle of nowhere. Etape 1: trouver un fautif. Et elles étaient plutôt douées pour se renvoyer la balle, Poppy ayant préféré jouer la carte de la mauvaise idée de se faire de nouveaux amis. — And we can't expect a farmer in his tractor to come now. Demain matin, espérons qu'elles en aperçoivent un. Alyssa soupire, se demandant si elles devraient marcher quelques temps en tentant de trouver une autre voiture ou une maison, ou s'il était préférable d'attendre en espérant ne pas mourir de froid. — At least, we've got wine, dit-elle en ressortant la précieuse bouteille du coffre qu'elle avait mise avant de partir. Bouteille normalement destinée à être un cadeau pour l'hôte de la soirée, mais elles auraient bien besoin de chaleur. Ne restait plus qu'à trouver comment l'ouvrir sans tire-bouchon mais ce ne serait normalement pas un si gros problème si elles voulaient vraiment en boire le contenu, elles n'avaient probablement qu'à pousser le bouchon. — Some Pinot Noir, informe-t-elle en regardant l'étiquette et en essayant de s'appliquer sur la prononciation du vin qu'on lui avait grandement conseillée.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas
Poppy Bloom

Poppy Bloom
those metaphors we live by

⋅ paper notes : 101
⋅ since : 03/01/2019

click down

- getaway car.
address: #608, west side
contact book:
availability: 3/4 [aly, colt, rye]

blowing a kiss to the stars (doom) Empty
MessageSujet: Re: blowing a kiss to the stars (doom)   blowing a kiss to the stars (doom) EmptyMar 22 Jan 2019 - 17:14

En bientôt un quart de siècle, la dynamique s'est fermement cimentée. Elle est désormais immuable. L'une fournit l'impulsion, l'autre la raison. Head vs Heart et, mêlées l'une à l'autre, une machine bien huilée. Fidèle à elle-même, Aly n'a aucun problème à jouer les entremetteuses alors que Poppy est déjà prise, y compris dans l'urgence. Faut lui reconnaître une chose, elle ne perd pas le nord. Si Aly est invariablement celle qui façonne les souvenirs, Poppy est chargée de s'assurer qu'elles y survivent. Puisqu'elles sont toujours là pour témoigner, de toute évidence, le système fonctionne. Même si cela signifie devoir pour la cause occasionnellement piétiner l'enthousiasme de la personne qui lui est le plus chère. Support your local killjoy. "What's the game plan exactly? We have a little Triumph private party and hope someone finds us in the morning? No way. We'll run out of battery in two hours. You're not freezing to death on my watch, love." Bonne joueuse, elle ne joue pas la 'carte du je t'avais dit de t'habiller plus chaudement' qui serait pourtant légitime. Yes, very cute, avait déclaré Poppy lorsqu'Aly s'est matérialisée sur son seuil deux heures auparavant, vêtue de se paire de sandales et de son sourire angélique, but would be cuter with a scarf. Elles se connaissent depuis bien trop longtemps pour souhaiter vivres sans les défauts de l'autre. Elles se sont construites autour de leur faiblesses mutuelles. Poppy a besoin qu'on ait besoin d'elle. Ergo, elle décide de prendre les choses en main et sans une once d'expertise en la matière, simule une confiance en elle 100% hermétique. "We passed through a village this-" coup d’œil à la voiture pour vérifier la direction de laquelle elles proviennent, ou un grand moment de souffrance pour le concept même de sens de l'orientation, "that way. There's bound to be better cellphone reception there. We'll" elle s'interrompt, considère le choix de chaussures d'Aly, recalibre la stratégie. "I'll walk that way until I get enough signal to call a towtruck. When I come back, we pop open the Pinot and hope for the best." En temps normal, son premier réflexe aurait été d'appeler son père —sous fonction de conseiller uniquement. Elle n'a pas besoin qu'il dénoue la situation à leur place, deus ex machina de l'autre côté des ondes, simplement qu'il l'aide à évaluer la façon la plus efficace de le faire par elles-mêmes. Il en a toujours été ainsi, addition simplissime de Poppy est modérée et de Poppy a plus confiance en son paternel idéalisé qu'en elle-même. Son dernier appel à l'aide date de l'infamous nuit de l'entrée par effraction chez les Bloom, qui s'est soldée en l'apparition présomptueuse de Russet sur le perron. Elle a retenu sa leçon. Le lendemain au réveil, vingt-quatre ans d'habitude ont été poliment pliées et rangées dans un tiroir. Désormais, il est cérémonieusement terminé de s'en remettre à daddy. Pas de mystère qu'il ait fini par mépriser sa propre fille si celle-ci a grandi autour de lui comme une plante parasite. And Other Conceptual Metaphors. "Then in a few months, you'll release a gorgeous song called something like 'Headlights' or 'Pinot Noir' about sitting on a dark road, waiting for the one person you trust most to come back to you. Everyone will think it's an allegorical love song, but only you and I will know the truth. It'll be brilliant." Tout est question d'assurance. D'afficher un sourire mutin et ne pas penser au fait que la perspective de la route cahoteuse plongée dans le noir est légèrement glaçante.

_________________

— see the thing about smoke is it can be clouds if you let it.

Revenir en haut Aller en bas
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

blowing a kiss to the stars (doom) Empty
MessageSujet: Re: blowing a kiss to the stars (doom)   blowing a kiss to the stars (doom) EmptyJeu 7 Fév 2019 - 23:23

D'abord agacée de se retrouver coincées au beau milieu de nul part, de louper la soirée et énervée contre Poppy sur lequel elle rejetait la faute pour ne pas l'avoir écoutée plus tôt, Aly le prenait finalement plutôt bien, affichant son côté optimiste, et voyant sur le moment présent. Si l'on oubliait le froid, elle se retrouvait seule avec sa meilleure amie et une bonne bouteille de vin, alors ça lui convenait très bien, Aly préférant elle aussi n'avoir Poppy que pour elle. Sans grande issue, elles n'étaient que toutes les deux et c'était dans ses situations qu'elles partageaient souvent les meilleurs moments. Ou, les meilleures disputes, desquels elles parlaient ensuite en souriant et en se moquant. — I'm sure we'd find a way to warm up. Clin d'oeil à l'appui, pour détendre l'atmosphère face à Poppy, semblant désormais plus alertée qu'Aly, qui elle, souriait en voyant l'attitude très maternelle de la Bloom. Si elle râlait ordinairement très souvent lorsque Poppy lui disait de faire plus attention pour telle ou telle de chose, ou de s'habiller plus de telle manière, elle la trouvait en fait très adorable. Et elle ne cessait de se rappeler qu'elle avait de la chance de l'avoir dans sa vie depuis si longtemps, même avant qu'elles ne soient toutes les deux nées. Ces deux-là avaient toujours été destinées à être meilleures amies, et le fait qu'elles se retrouvent toujours dans des situations dramatiques et étranges ne faisaient que renforcer cette idée-là, rien ne pouvait les séparer et elles avaient toujours besoin l'une de l'autre. — Yeah, sure. As if I was going to let you go alone at night. Do you know me? Have you seen me? Haussement de sourcils, index pointé vers son propre buste, accentuant largement son choc qu'elle ne croit réellement ça. No way. — Stop treating me as a child or as a chihuahua, please. Talons aux pieds sur chemin rugueux et quasi boueux, ou en rollers sur route lisse et neuve, peu importe, si elles partaient et s'éloignaient de la voiture, elles y allaient à deux. Poppy ne partait pas seule, c'était très clair et elle devrait savoir qu'elle ne pouvait pas argumenter là-dessus. La chanteuse reposait alors la bouteille dans le coffre toujours ouvert, boudant presque que sa conscrite veuille attendre. — But actually, we come from there, where there's this huge tree. Et l'image qu'elle a sous les yeux a d'ailleurs de quoi l'apaiser. La lune juste au dessus de l'arbre immense qu'elle avait admiré plus tôt à travers la fenêtre, alors que c'en était presque fini pour la voiture. Dans d'autres circonstances, Aly se serait probablement allongée dans l'herbe pour admirer le ciel étoilé mais ce ne serait apparemment pas raisonnable. — So you see, I'd never let you alone. You might find someone to help you after walking, but you'd never find the car. Plus Aly qui aurait dû attendre Poppy indéfiniment. Une situation qui n'arriverait donc jamais. Elle lui faisait confiance pour bien des choses, mais pas pour ça. Aly serait sans doute retournée à la maison bien avant que Poppy ne retrouve le chemin. Bien évidemment, si Aly ne laissait pas sa meilleure amie seule, c'est bien parce qu'elle aurait trop peur qu'il lui arrive quelque chose. Qu'elle se fasse attaquer par un sanglier, ou par un psychopathe rodant à la campagne la nuit. Trop de perspectives de mauvaises augures lui viendraient en tête, mais il n'y avait aucune hésitation sur le sujet. — But it would be a good song too. When you wait for a person so long, but she never comes back. So you decide to find your way by yourself. La musicienne ressort son portable de son sac, mais rien n'a changé évidemment. Elle regarde de nouveau autour d'elle, referme ensuite le coffre de la voiture, puis se retourne vers Poppy. — Let's go then? Let's find a covered zone, or someone, preferably not a psychopath.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

blowing a kiss to the stars (doom) Empty
MessageSujet: Re: blowing a kiss to the stars (doom)   blowing a kiss to the stars (doom) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 blowing a kiss to the stars (doom)
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: in and out.-
Sauter vers: