fermeture du forum.
Voir le deal
28.79 €

Partagez
 
 et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)
Aller en bas 
Sam Lowell

Sam Lowell


⋅ paper notes : 25
⋅ since : 29/12/2018

click down

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyDim 6 Jan 2019 - 18:22

sam & dick
{ où sont passés les temps sereins où rien n'portait à conséquence }

Une première cigarette, fumée en un temps record. Message sur son portable. Ça va aller, tu as bien fait d’accepter cette rencontre. Auto-envoyé, pour se convaincre de ne pas faire demi-tour. Elle écrase le mégot dans un cendrier ; c’est pas qu’elle ait pour habitude de fumer, Sam, c’est juste un réflexe pour se détendre. Ce rendez-vous, ça fait un an qu’elle l’attend. Seulement les choses se sont précipitées, et la jeune femme n’a pas pu tout contrôler. Elle aime le contrôle, celui qu’elle peut s’octroyer face à des hommes comme Armitage. Il est le roi d’un autre monde, elle veut lui en mettre plein la vue. Elle aurait voulu ; mais la veille pour le lendemain, c’est compliqué. Elle a fait avec les moyens du bord. Choisi une des meilleures caves de la ville, avec terrasse et vue sur la mer, rien que pour se donner un peu d’importance. Et bien sûr il arrive, princier, avec sa suite. Y a deux baraques qui font tapisserie et l’un de ses chefs, l’air sournois et irrévérencieux. L’homme lui parle de son « domaine » : une poignée de restaurants sur la côté Est des États-Unis, le genre d’endroits qui requièrent quelque chose d’unique, des produits d’exceptions. Elle veut lui vendre son cru, Sam, mais avant tout, elle veut se vendre elle. Parce qu’elle connaît les hommes comme Armitage et qu’elle sait pertinemment qu’il n’a aucun goût. Lui, ce qu’il veut, c’est passer avant les autres. Savoir que d’autres y ont goûté ; mais qu’il l’a eu. Elle ? Non. L’illusion d’elle. C’est pour ça qu’elle prend son temps, dans ses gestes, dans sa diction. Qu’elle lui parle de cépages et de robes comme on effleure la peau d’une femme. La dégustation n’est pas longue ; il faut qu’elle garde un peu de mystère. Le deal ne se ferra pas maintenant. Ils ne parlent même pas de prix – pas que l’homme soit regardant sur ce genre de choses. C’est pour ça qu’il l’intéresse : si elle conclue l’affaire, il pourrait lui faire son année. Non, elle ne fait que planter le décor. Dans les prochains jours, elle le laissera fantasmer sur la possibilité de. Il reviendra vers elle ; lui ou l’un de ses hommes, elle en est persuadée. Comment elle le sait ? Parce qu’il place sa main un peu trop bas sur ses reins au moment de lui dire au revoir. Qu’il l’enveloppe comme si elle était sienne. Elle le laisse croire qu’il a la liberté de le faire parce qu’elle sait, Sam, ce qu’elle a à y gagner. Elle ne se donne pas, non ; elle donne l’illusion. C’est innocent, qu’elle croit. Jusqu’à croiser son regard de l’autre côté de la rue. Dick. Et le mirage s'estompe.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Bowen

Dick Bowen
what's up danger ?
don't be a stranger


⋅ paper notes : 193
⋅ since : 27/12/2018

click down

- getaway car.
address: sea side ofc
contact book:
availability: closed (sam, riley, gabriela & elvis)

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyDim 6 Jan 2019 - 23:19

Il est rentré depuis un peu plus d'une semaine et Dick rêve déjà de repartir, de prendre le large. Vers d'autres aventures. L'océan comme compagnon et comme mélodie au quotidien. C'est un style de vie qu'il a choisi mais, un vie faite pour lui surtout. Plus à l'aise sur un bateau que sur le goudron. L'homme au mal de terre. C'est sur-peuplé ici-bas, de gens pressés et égocentriques. C'est trop bruyant aussi. Il y trouve rarement sa place de toute manière. Heureusement, il est chanceux sur certains points. Le premier, il est bien entouré. On dit que la roue tourne et elle a finalement tournée pour lui, quand il est arrivé ici, à Brighton. Bien que ce n'était pas si simple au début. Il y a trouvé une famille ici, ainsi qu'un sens à tout ça. Alors même s'il trouve plus d'avantages entre les vagues que parmi la foule, il aime aussi revenir, vers eux. Vers tous les petits plaisirs et activités qu'il ne peut satisfaire sur son navire. Les concerts, les repas plus variés et organisés comme des festivités à son retour. Il faut aussi rattraper tout ce qu'il a manqué, en son absence, bien entendu auprès de ses proches, mais sur l'internet. Les actualités, les séries, les films sortis entre temps. C'est un job à plein temps mine de rien.
Pourtant, depuis qu'il est rentré, il passe surtout le plus clair de son temps à réparer un vieux cargo dont personne ne veut. Preuve qu'il n'est pas seulement doué à détruire des surfaces et des types avec ses mains. Une toute autre histoire cependant. Les mains dans les poches, il navigue maintenant les rues de Sea Side. Et si ses poings se serrent soudainement, même dans son jean, ce n'est certainement pas pour la poésie du geste. Mais parce que son regard s'égare, plus loin, vers une silhouette familière. Sam. En présence d'un type, avec les mains beaucoup trop baladeuses à son goût. Le dos de sa main effleure le coin de ses lèvres pincées. Il traverse la rue qui les séparent, lui et les deux nouveaux amoureux. L'éléphant sur le point de surgir dans la boutique de porcelaine. L'ourson des mers, prêt à faire ce qu'il sait le mieux faire : mettre le désordre et se mêler de ce qui ne le regarde pas. Que peut-il dire ? Il ne peut pas s'en empêcher. Pas avec elle. — Est-ce que j'interromps quelque chose ? Un regard foudroyant vers l'inconnu, qu'il a déjà envie de briser en morceaux, sans qu'il ait encore ouvert la bouche. L'instinct. Pas besoin d'en savoir plus sur lui, Dick ne l'aime déjà pas. Pas avec ses sales paluches sur sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Sam Lowell

Sam Lowell


⋅ paper notes : 25
⋅ since : 29/12/2018

click down

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyJeu 10 Jan 2019 - 21:32

Elle le connait, ce regard. Il n'a pas à ouvrir la bouche pour qu'elle devine son mépris. C'est le défaut de celui qui s'approche : ils se connaissent trop. Dick, c'est la surprise de sa vie, une sorte d'évidence hasardeuse. Quand il a débarqué avec ses cheveux en bataille, ses tshirts troués et son air de canaille, Samantha Lowell avait eu peur que son monde s'écroule. Au contraire, il l'avait... sublimé. Elle a gagné un frère dans l'histoire. Qu'ils n'aient pas une once d'ADN en commun lui importe peu ; elle irait au bout du monde pour cet idiot. Seulement, il a aussi le don de l'exaspérer, avec ses airs de gangster. Elle s'en sort très bien sans lui, quand il est en mer ; faut qu'il arrête de croire que sa présence sur terre éloigne à elle seule tous les dangers. 'Pas du tout, on sort juste d'une dégustation. Je vous présente mon frère, Dick. Dick, M. Armitage.' l'homme le jauge, lui tend sa main pour qu'il la sert. Pendant un court instant, il a pensé avoir affaire à un copain jaloux, ça l'a fait jubiler. Joie trop courte, il n'a que peu d'intérêt pour le frère. Non, ce qui l'a fait tiquer, c'est son manque de qualificatif à son égare. Elle ne lui a pas cirer les pompes avec ces formules à la con du genre un client, je l'espère !... ça l'excite autant que ça l'irrite. Il a pas l'habitude, le quarantenaire. Il aime être le centre du monde. Asseoir sa domination. 'Votre sœur sait se montrer très convaincante ! C'est rare, les femmes qui s'y connaissent dans le milieu. C'est... plaisant.' il est graveleux, rien que dans son ton. Son sourire est hypocrite et bientôt, son téléphone sonne dans sa poche. Il prend son air important, s'excuse pour la forme et parle déjà trop fort en s'éloignant vers le bord de mer.
'Qu'est-ce que tu fais là ?' elle se fiche pas mal de la réponse, ce qu'elle veut, Sam, c'est qu'il oublie celui qui reviendra certainement dans quelques minutes. Pas besoin de faire semblant, c'est marqué sur son visage : il a une veine qui danse sur son front. C'est toujours comme ça quand il est en colère, Dick. Et elle peut comprendre pourquoi. Pour autant, ça ne lui donne pas le droit de venir ici, d'intervenir dans son rendez-vous pour sauver un honneur qui n'a rien de souillé. C'est une grande fille, qu'elle sache. Mais elle connait son regard et sait qu'elle n'y coupera pas, alors elle soupire, enfonce les mains dans les poches de sa veste. 'Commence pas avec ta morale...' oh parce que son laïus, elle le connait par cœur. Respecte toi, ce genre de connerie. Mais Dick, c'est un mec, ptete pas tout à fait comme les autres mais il l'a aussi, cet instinct animal. Qu'il lui dise pas le contraire. Alors le jour où ils seront tous sur un pied d'égalité, là d'accord, peut-être qu'elle arrêtera de jouer du peu de charmes qu'elle a. D'ici là...

_________________


She only looked away for a moment, and the mask slipped, and you fell. All your tomorrows start here. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Bowen

Dick Bowen
what's up danger ?
don't be a stranger


⋅ paper notes : 193
⋅ since : 27/12/2018

click down

- getaway car.
address: sea side ofc
contact book:
availability: closed (sam, riley, gabriela & elvis)

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyVen 11 Jan 2019 - 21:05

Je vous présente mon frère, Dick. Des mots auxquels il est habitué, mais parfois, ça le fait sourire. En plus de faire chaud au cœur. Mais aujourd'hui, ça le fait encore plus sourire, en face de ce type. Parce que ces maigres mots ils veulent surtout dire. Oh shit, the brother. That one guy that could kick your ass if you hurt her. Yeah, Dick's that guy. And he surely have no chill when it comes to Sam. Un tempérament que l'homme trop faussement propre sur lui attaque, quand il ose aligner ces mots ; convaincante, rare, femmes et enfin, c'est plaisant. Of course you find her pleasant. Son poing aussi peut être plaisant, il ne le sait juste pas encore. Mais il est quelque peu sauvé par une sonnerie de téléphone qui l'éloigne d'eux. Une intervention divine, grosso modo.
Sam en profite, pour le remettre en place, agacée, comme à chaque fois qu'il se mêle de sa vie. Bien qu'il pense toujours, faire au mieux, même quand c'est si loin d'être le cas. He should know better than that. — Ma morale ? Un regard outré trop sur-joué, si peu concluant. — J'allais juste te faire remarquer que tu peux faire tellement mieux que ça. annonce-t-il en le désignant très clairement d'un coup de menton en sa direction. Sans la moindre discrétion. Il n'est pas là pour ça. — Et depuis quand tu veux finir en femme-trophée ? C'est bas, même pour lui. Il le regrette d'ailleurs, presque instantanément. Facepalm. Il est aussi ridicule que l'autre, finalement. S'il grimace à la vision que cet homme peut avoir des femmes, de Sam, Dick n'est pas dans une très bonne posture non plus. — Mais tu sais ce que tu fais. Une excuse dissimulée, pardon. He overstepped. Il le sait, le reconnait. C'est le moment où il doit se faire petit, malgré son mètre quatre-vingt-dix. — Tiens-moi juste au courant si jamais tu veux que je me débarrasse de lui hein, ça sera avec grand plaisir. qu'il finit par répliquer, en lui accordant un grand sourire, moqueur, pour apaiser la situation et ne pas avoir à passer pour le sombre idiot qu'il est, si souvent avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sam Lowell

Sam Lowell


⋅ paper notes : 25
⋅ since : 29/12/2018

click down

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyLun 21 Jan 2019 - 20:29

Ça l'énerve qu'il s'impose. Ça l'énerve parce qu'elle sait qu'elle a eu besoin de lui pour gagner en confiance, pour dissuader deux trois âmes errantes, bien qu'elle ne l'ai jamais demandé clairement. Elle aimerait se dire qu'elle se doit tout, Sam. Mais elle sait ; elle sent l'influence de Dick, et ça la bouffe. Encore plus aujourd'hui, alors qu'elle est quasiment certaine d'avoir clos le deal. Elle n'a pas besoin de lui, mais l'aîné roule quand même des mécaniques. 'Mieux qu'un contrat à six chiffres ? J'en doute...' il ne sait pas vraiment les enjeux de ses journées. Il ne sait pas que l'égocentrique qui s'éloigne, Sam en a besoin. Mais Dick va plus loin, trop loin, et elle refrène une envie de lui en coller une. Le regard noir, elle toise le marin avec dédain. 'Mais pour qui tu me prends ?' certes, elle joue parfois de ses charmes, c'est le jeu des affaires. Pour autant, elle connait ses limites. Et qu'il lui donne le rôle de la trainée du coin... qu'il aille se faire voir. Il tente de s'excuser mais elle l'a mauvaise, Lowell, elle voudrait qu'il disparaisse de sa vue. Elle ne peut pas partir sans saluer Armitage qu'elle voit déambuler au loin et son idiot de frère ne semble pas comprendre le message, alors qu'elle reste là, bras croisés, coincée. 'Dick, j'ai pas besoin de toi, encore moins que tu casses la gueule de mes clients, d'accord ?' elle a l'impression d'être une gosse à devoir lui rappeler ce genre de choses. Elle aurait aimé lui dire qu'il pourrait être surpris et se retrouver maté par l'homme d'affaire mais soyons honnêtez ; Armitage n'est pas de ces hommes qui inspirent une quelconque crainte. Alors elle se retient. Mais quand elle voit son air penaud et son sourire, elle en oublie presque sa frustration. C'est qu'il lui manque, un peu trop souvent. Rester énervée, c'est pas simple, dans cette situation. 'Jte préviens, si ce deal tombe à l'eau, je considère que c'est de ta faute et t'en entendras parler même sur ton bateau au large du Pacifique !' qu'elle lâche finalement pour faire retomber la pression. Maintenant qu'elle se détend, sa présence soulève un autre problème. 'Tu repars quand ?' elle tourne le regard, pas certaine d'aimer la réponse. Parce qu'elle sait, Sam, que ça viendra trop vite. Ça vient toujours trop vite. Dick, il passe la moitié de sa vie à l'autre bout de la terre et même si elle a du mal à l'avouer, il lui manque souvent avant même d'être parti. Mais il aime ce qu'il fait, alors elle ne dit rien. Ça ne servirait pas à grand chose, après tout.

_________________


She only looked away for a moment, and the mask slipped, and you fell. All your tomorrows start here. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Bowen

Dick Bowen
what's up danger ?
don't be a stranger


⋅ paper notes : 193
⋅ since : 27/12/2018

click down

- getaway car.
address: sea side ofc
contact book:
availability: closed (sam, riley, gabriela & elvis)

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyMar 22 Jan 2019 - 18:44

Il est bien maladroit Dick, avec les femmes, avec sa fratrie. Mixer les deux et ça fait de lui quelqu'un d'impossible. Il n'est pas né avec des frangines et encore moins dans un environnement où la bienveillance était de mise. Aujourd'hui, il a le rôle du grand-frère. Un rôle qu'il prend très à cœur. Trop peut être. Sur-protecteur. C'est plus fort que ses tripes, que sa raison, à la moindre situation alarmante, il bondit. S'attire les foudres de sa cadette de part son comportement. Elle est aussi féroce que lui. De quoi le rendre assez fier, mais pas suffisant pour lui faire abandonner son poste. Il sera toujours là, pour elle, pour les Lowell. Même quand elle n'aura plus besoin de lui, même quand elle ne voudra plus de son aide. Parce qu'ils représentent ce qu'il n'a jamais eu, ce qu'il ne veut pas perdre, ce dont il a besoin. Une stabilité, des piliers, un amour incassable. Un amour qui traverse tout. Ils savent d'où il vient, qui il est, ce dont il est capable et ce qu'il peut devenir, pour autant, ils ne l'ont jamais abandonné. Pas comme elle. Cette femme à qui il doit ses véritables gênes. Celle qu'il ne peut plus appeler mère. Celle dont il oublie parfois les traits à vrai dire. Mais l'oublie soulage, parfois.
Fais attention Sam, es-tu en train d'insinuer que je ne vaux pas un contrat à six chiffres ? Il se ravisse pourtant. Rigole à ses propres blagues silencieuses. Rigole de lui-même. Mais pour qui tu te prends ?Pour ton insupportable frangin, quelle question. Un trait d'humour dans la masse. Un trait d'humour comme diversion à sa colère, légitime.
Okay, okay.. du calme. Je jure solennellement ne pas lever le petit doigt sur monsieur à six chiffres. Sauf si elle compte le ramener au prochain repas de famille. Il y a des limites partout, c'est celle de Dick concernant l'autre type. Il l'écoute attentivement, fronce les sourcils, un sourire en coin. Il aimerait en rire, de son autorité. Mais il garde un air sérieux comme il le peut, pour ne pas l'humilier. Pour ne pas qu'elle pense qu'il ne la prend pas au sérieux. Parce que c'est le cas, il sait de quoi elle est capable. Il sait qu'elle est bien plus balèze qu'elle en a l'air. C'est sans doute son plus grand avantage d'ailleurs, l'effet de surprise. — Difficile à dire. Je n'ai pas encore ma prochaine mission en ligne de mire. C'est la vérité, même si des possibilités existes. Status : unclear. — Tu sais comment c'est, ça peut survenir à tout moment et il me faudra partir le lendemain. Un style de vie que peu peuvent assumer. Un style de vie que Dick lui, apprécie. Même s’il sait que sa famille peut le vivre différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Sam Lowell

Sam Lowell


⋅ paper notes : 25
⋅ since : 29/12/2018

click down

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyJeu 24 Jan 2019 - 22:28

Elle a du mal à se souvenir d'une époque où Dick n'était pas là. Probablement parce que ladite époque n'était pas glorieuse pour elle, mais au delà de ça... il s'est imposé, sans jamais forcer. Quand leurs parents leur ont annoncé vouloir prendre sous leur aile ce cas "particulier", Sam n'avait vu que le délinquant, la source de problèmes. He's damaged. Elle a été la plus difficile à percer pour lui. Et pourtant, aujourd'hui... elle refuse d'imaginer une alternative où il ne serait pas là. Il fait partie d'elle, d'eux, de cette famille un peu trop lisse parfois, un peu trop belle. Il rit, et elle manque de le bousculer juste pour lui faire perdre son air satisfait. Puis il jure ; pas qu'elle y croit vraiment, c'est plus pour la forme. Il est chiant, Dick. Il est chiant, mais il a raison. C'est son insupportable frangin. Elle peut rien contre ça. 'Il n'en vaut pas la peine, de toute façon.' qu'elle conclue, haussant les épaules. Non, Armitage n'est qu'un outil pour parvenir à ses fins. Un outil nécessaire, mais sans grand intérêt au-delà de son portefeuille.
Elle n'aime pas parler de ses absences, Sam. Ça lui fait plus mal qu'elle ne le voudrait. 'Tu veux pas m'embarquer, la prochaine fois ? Je suis sûre que tu caches pleins de matelots à se mettre sous la dent...' elle échange sa gêne face au manque de lui contre la gêne de son frère sur sa vie sexuelle. Pas qu'elle s'étende réellement sur le sujet avec lui, mais lui mettre sous le nez lui permets parfois de gagner quelques argumentations, alors elle en profite, Sam. 'Mom veut qu'on se retrouve tous pour le diner, vendredi. Tu serais dispo ?' parce qu'ils ne savent jamais combien de temps ils l'auront, autant faire au mieux avec le temps imparti. Elle regarde au loin, cherche l'autre des yeux, le voit gesticuler comme si sa conversation était la plus animée du monde. Probablement une affaire d'état pour le businessman. Qu'il se dépêche, elle n'a pas la journée. 'Tu le vois, avec son air important ? Un mec comme lui, simplement parce qu'il a eu de la chance, et encore, peut faire la carrière de quelqu'un comme moi. Ça me bouffe...' pourtant, c'est ce qu'on lui a appris en école de commerce. L'inconstance des marchés. Saisir les opportunités, prendre des risques. Ce genre de mec n'a peur de rien, c'est l'insouciance des idiots. Parfois ils échouent. Mais quand ils gagnent... ils deviennent les rois du monde. De son monde.

_________________


She only looked away for a moment, and the mask slipped, and you fell. All your tomorrows start here. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Bowen

Dick Bowen
what's up danger ?
don't be a stranger


⋅ paper notes : 193
⋅ since : 27/12/2018

click down

- getaway car.
address: sea side ofc
contact book:
availability: closed (sam, riley, gabriela & elvis)

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyVen 25 Jan 2019 - 19:00

Il fait les gros yeux quand la jeune femme lui avoue qu'il n'en vaut pas la peine. Il se demande s'il s'agit d'un piège dans lequel il pourrait bien tomber. Parce que si elle le pense vraiment, elle a entièrement raison, il n'en vaut clairement pas la peine ce type. Au milieu des mots maladroits et une volonté brulante de l'encastrer, Dick s'en rend finalement compte. Plutôt rassuré qu'elle soit de cet avis. Il observe le concerné, le sourire aux lèvres, heureux de savoir qu'il n'a aucune chance. Quand Sam brise des cœurs - et des comptes en banque au passage, c'est toujours une victoire pour lui. Sa petite championne.
Sam en profite pour le charrier. Un retournement de situation qu'il attendait. — Si tu savais Sam, oh, si tu savais.  qu'il lâche enfin, les bras croisés, le sourire toujours aussi triomphant au visage. — Je te laisse ceux de Brighton, alors preums sur les matelots terrienne. Les terriens, c'est leur nom du paquebot. Mais l'ambiance sur les brises-vagues est bien différente de ce que beaucoup peuvent penser. Dick n'a malheureusement pas le temps pour ça là-bas. Les journées sont rudes et les nuits courtes. Ça n'a rien d'une croisière. Ils sont levés quand le soleil n'est toujours pas levé et s'endorment dans la même obscurité qu'au petit matin, si on peut l'appeler ainsi. Et ceci quand ils ne sont pas dans l'équipe de nuit. Outre les nuits courtes, elles sont parfois plus mouvementées que la normale. L'aventure ne connait ni réelle temporalité, ni cycle de vie traditionnel. Ces missions défient les limites des êtres humains volontaires. C'est pourquoi Brighton a le goût de vacances, même quand il y cherche les problèmes.
Il se souvient en avoir entendu parlé. — Vendredi, ça me va. Dick leur rend visite presque tous les jours quand il est dans le coin. C’est important pour eux, mais aussi important pour lui. Qui plus est, il a souvent le droit à une ribambelle de plats, ses préférés, qu’il ne peut refuser. Puis, a-t-il mieux à faire ? Pas vraiment.
Il se poste à ses côtés, sourit aux centimètres qui les séparent. — Je vois bien que ça te bouffe, mais tu veux pas que je le touche aussi.. Il en rêve pourtant, de salir son beau costume avec quelques tâches de sang. — T'en fais pas trop cela dit, si c'est pas moi, le karma s'en chargera. Il n'y croit pas vraiment au karma mais il sait que ces types là finissent toujours par avoir ce qu'ils méritent, d'une façon ou d'une autre. L'équilibre des choses. Être au moyen endroit au moyen moment. C'est aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Sam Lowell

Sam Lowell


⋅ paper notes : 25
⋅ since : 29/12/2018

click down

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptyLun 28 Jan 2019 - 19:10

Si y a bien une personne qui titille son honnêteté, c'est son frère. Probablement parce qu'elle sait, Sam, qu'elle ne peut pas le faire fuir. Elle aura beau lui confesser le pire des pêchés qu'il restera là, fermement ancré au sol, à lui tendre la main. C'est plutôt rassurant ; mais, parfois, quand elle s'ennuie, elle aime à se faire peur en le poussant un peu loin. Ça ne fonctionne jamais, soyons clairs. Il est trop fort pour ça, Dick. Ou il cache bien son jeu, au choix. La cadette roule des yeux lorsqu'il la laisse rêver de ces adonis des mers ; dans ses rêves, ils ont tous le teint gorgé de soleil et l'aventure au fond des yeux. Elle en salive mais il l'arrête. Faut qu'elle se contente des boueux, selon lui. 'T'es chiant à faire le territorial.' ils peuvent bien partager, non ? 'Je me demande parfois si on n'a pas trainé dans les mêmes lits...' c'est déroutant, elle repousse un léger dégoût. Certains diraient qu'ils n'ont pas de lien de sang, que c'est pas comme si. Pour Sam, c'est tout à fait comme si. Ce mec, c'est son frère. C'est pas forcément les amants qu'elle veut partager avec lui. Pour chasser l'image, elle passe une main leste dans ses cheveux, prête à tâter le terrain. 'Si t'as le mal de terre, je peux toujours te trouver de la compagnie.' non, elle n'est pas crédule. Un mec comme Dick, avec son petit sourire en coin et sa belle gueule, il n'a qu'à claquer des doigts pour que ça rapplique. Mais comme il n'en n'a pas encore parlé... peut-être qu'il a perdu la main ? Peut-être que son cœur est échoué quelque part.
Il accepte pour le diner et elle acquiesce, satisfaite d'avoir rempli sa mission. Pas qu'il soit difficile à convaincre, mais quand même. Il lui parle encore de ses poings et elle tourne la tête vers lui, le jauge, le juge. Depuis quand il se croit dans Fight Club ? 'Tu ferrais de lui un martyr. Il a pas besoin de ça, son ego est assez présent comme ça.' c'est difficile de manœuvrer avec ce genre de personnes. Pourtant, elle y arrive, Sam. Et si elle s'en félicite, elle se sent parfois vidée après eux. Ils lui prennent trop d'énergie. Heureusement, la finalité en vaux la peine. Dick lui parle de karma et elle rit de bon coeur. Karma is a bitch, bro, you're right. Le problème, c'est qu'il faut pas que ça lui retombe dessus. 'Laisse moi encaisser mon chèque avant de lui envoyer les foudres de l'univers, d'accord ?! J'ai pas envie de m'en taper un autre dans son genre parce que j'ai manqué de patience.' c'est ce qu'il lui faut, de la patience. La patience de lui faire croire qu'elle n'est pas si intéressée, pour que lui le soit. La patience de ne pas le rappeler pour accélérer la signature. La patience, toujours, de négocier. De le vider, jusqu'à la moelle. La patience du long terme. La patience nécessaire.

_________________


She only looked away for a moment, and the mask slipped, and you fell. All your tomorrows start here. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Dick Bowen

Dick Bowen
what's up danger ?
don't be a stranger


⋅ paper notes : 193
⋅ since : 27/12/2018

click down

- getaway car.
address: sea side ofc
contact book:
availability: closed (sam, riley, gabriela & elvis)

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) EmptySam 9 Fév 2019 - 21:24

Elle le fait beaucoup rire la petite. C'est d'ailleurs pour cette raison, parmi tant d'autres, qu'elle lui manque très vite quand il s'éloigne pour de nouvelles aventures au large. — Mais tu crois vraiment que je pars en croisière ma parole et par pitié non. Pas ça. Un frisson le foudroie. — Ne parle pas de malheur. Une image qui fait presque gerber son esprit. Voilà pourquoi il ferait mieux d'éviter les types de Brighton. — Et t'en fais pas pour moi, je maîtrise la situation. Do you ? Ce n'est pas comme si c'était dans ses priorités. Dick, il se laisse porter, la force tranquille en amour. Il n'a jamais à s'en faire. Même si certains de ses choix à ce niveau sont parfois douteux. Même s'il a bien du mal à prendre tout ça au sérieux. Pourquoi aurait-il a le faire après tout ? Trente ans et il faudrait songer à quoi ? Au futur ? Le futur n'existe pas si la planète n'existe plus. Si les humains n'évoluent pas, non pas au détriment de cette terre, mais dans son sens.
Sam aussi, elle a tout compris. Surtout quand il l'écoute parler du zouave qui se dandine devant eux. — Bien madame. qu'il ajoute, un rire en plus. — Et je suis désolé. Il ne s'excuse pas souvent, Bowen. Mais avec sa famille, c'est plus naturel. Parce qu'avec eux, il veut bien faire, avec eux, il veut être la meilleure version de lui même, celle qu'ils voient en lui, malgré tout ce qu'il traine derrière lui comme bagage. — Tu sais que je te fais confiance, pas vrai ? Plus que n'importe qui. Il sait, qu'elle peut encaisser n'importe quoi, qu'il soit là ou pas. — Fais lui comprendre avec qui il fait affaire. Sa petite Athena. Si Sam lui a appris tant de choses, Dick aime penser qu'il lui aura au moins transmis ça, cette certitude. The truth about how fierce she is and was all along.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty
MessageSujet: Re: et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)   et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 et aux damnés sera accordée l’illusion de liberté (dick)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side.-
Sauter vers: