fermeture du forum.

Partagez
 
 dismiss your fears. (r/tobiàs)
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

dismiss your fears. (r/tobiàs) Empty
MessageSujet: dismiss your fears. (r/tobiàs)   dismiss your fears. (r/tobiàs) EmptyJeu 20 Déc 2018 - 18:45

and love will not break your heart
but dismiss your fears.
with @tobiàs jones
Valse des pensées, en osmose avec celles que dispensent le cœur. Des ressentis en harmonie que tu exprimes par les mouvements du corps. L'apesanteur hors du temps alors que tes pas font corps avec la terre, épousant ainsi la plupart de tes faits, de tes gestes. La mélodie s'envole crescendo et le moment solo du violon ne cesse de grandir tandis que la folie s'empare de ton organisme. Arabesque sur un pivot, point fixe choisi droit devant toi. Cette partition avait de nombreuses significations : celle de ta dernière danse, celle de ta dernière rupture, véritable déchirure. Elle semblait te poursuivre un peu partout que cela soit dans tes choix ou bien justement de manière aléatoire sur une playlist. Le souffle court, tu sens intérieurement que tu pratiques de moins en moins et plus tu forces, plus cela te sera contraignant. Peu importe, pour le moment tu décides de n'en faire qu'à ta tête. Une ritournelle, tu ne cesses de tourner de plus en plus vite au même rythme que la musique. Seulement, au moment le plus important de la chorégraphie ta jambe blessée pli sous le poids des efforts que tu viens de lui demandé. Tu flanches plus tu tombes lourdement sur le sol de la salle d'entrainement. L'élastique qui retenait ta chevelure ébène craque signe d'une métaphore narquoise de ton propre esprit. Tu t'abimes de l'intérieur prétendant que tout va bien mais c'est ainsi que tu as toujours été. Objective envers l'avenir, se débrouiller en solitaire pour ne rien devoir à personne, ne jamais se laisser aller, ne pas plier sous le poids de l'existence. Respiration erratique, tu passes une main dans tes cheveux pour balayer les quelques mèches qui barraient ton visage rougit par l'effort. La colère bouillonne, tu peux la sentir mais elle est rapidement vaincue par l'amertume mélancolique de la réalité. Les élans de douleur pulsent à ton genoux, la genouillère ne faisait guère effet. Tu frappes le parquet d'une main, soupire une énième fois pour évacuer le trop plein de mauvaise adrénaline avant de te relever – tant bien que mal. La douleur est encore pire une fois debout, en même temps tu l'as bien cherché. Cette pensée t'arrache un rire narquois alors que tu quittes la pièce. Ce bâtiment du conservatoire tu le connais plutôt bien pour y avoir passé une grande partie de ton temps. Revenir, c'est comme se faire du mal à soi-même après tout. Une douche et quelques marches plus tard, te voilà devant la vitrine du chocolatier 'Choccywoccydoodah'. Un lieu témoin de ton pêché mignon qu'est le chocolat noir d'une part et de vestiges flashback d'autre part. Tu revois encore Tobiàs rire avec franchise t'offrant un petit écureuil en chocolat et affirmant qu'il te ressemblait trait pour trait. Si sur le coup tu n'avais pas saisi la portée de sa pensée, tu savais que c'était une attention emplit de douceur et gentillesse. Il rigolait souvent de tes expressions faciales qu'il associait à celle d'une enfant. Le regard perdu dans le vague, la clochette de la porte du commerce te ramène au moment présent. Un peu de chocolat pour le moral, rien de mieux ma grande ! Tu rentres à l'intérieur, répondant aux sourires et salutations des vendeurs. Tu fais halte devant les chocolats dit gourmands aux recettes spéciales. Chocolat noir à la menthe ou à la cannelle ? Une moue vulnérable se dessine sur ta bouille tandis que tu fais face à une grande hésitation certes personnelle mais importante. Tu portes un doigt à tes lèvres, un geste instinctif lorsque tu réfléchis. Au moment où le chocolat noir à la cannelle penche davantage dans la balance, un timbre coutumier, que tu ne saurais oublier retentit à tes oreilles. Tu te figes légèrement, la bandoulière de ton sac de sport plutôt mal à l'aise. Attention à ton karma ma chérie, aujourd'hui il n'est pas bon pour les membres de ton signe du zodiaque. Bien évidement, ta mère parlait du zodiaque chinois dommage celui du capricorne était meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
 
 dismiss your fears. (r/tobiàs)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» [Rôles] Les Ninjas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: