fermeture du forum.
Le Deal du moment : -60%
Souris Gaming sans Fil – Corsair DARK CORE RGB ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 
 they say I did something bad (libre)
Aller en bas 
Salina Dust

Salina Dust


⋅ paper notes : 214
⋅ since : 28/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: alba, alma, lyle, kit.

they say I did something bad (libre) Empty
MessageSujet: they say I did something bad (libre)   they say I did something bad (libre) EmptyJeu 13 Déc 2018 - 13:35

Elle se pavane et flâne. Redécouvre les ruelles de cette ville qu’elle sillonne depuis bien trop longtemps déjà. Retour à la casa. Retour à la case départ. Son pantalon de tailleur évasé recouvrant la preuve de ses méfaits – ce bracelet électronique qui lui offre un semblant de liberté. En réalité, elle est enchainée. Une colombe mise en cage, retenue entre les griffes de Brighton, celle qui l’a vu naitre. Et quand ils la voient, les autres sourient, parce qu’elle n’a rien d’un bandit, même si à la fin, ils se méfient. Alors, elle leur cache. De peur d’être la paria, celle que l’on pointe du doigt. Plutôt être désirée autour d’une barre à danser pour des chiens plutôt que d’être celle dont on ne veut pas. La rejetée de service. Celle qu’on matraque pour ses péchés et ses vices. Pourtant, Salina, elle n’a de criminel que l’amour qui faisait battre son cœur plus fort. Mais c’est une histoire qu’elle se garde de raconter. De toute façon, les gens ne croient que ce qu’ils voient. Et ce qu’elle a autour de la cheville est assez gros pour en faire oublier les mots. Le bracelet raconte sa propre histoire. Et elle, elle n’a rien à dire, rien à ajouter. Son casier cause pour elle. Alors, elle se contente de la boucler. Elle se perd. Dans sa tête, dans les rues. Finalement, elle atterrie au cimetière, devant la tombe de sa grand-mère. Le visage enfoui dans les poils de sa capuche alors qu’elle tremble de froid. – T’aurais probablement détesté ce que je suis devenue… murmuré du bout des lèvres – des mots à peine audibles, comme si elle ne voulait pas les entendre elle-même. – Mais j’essaye de m’en sortir comme je peux. Elle parle plus fort, cette fois-ci. Comme pour se convaincre, se redonner de l’aplomb. Elle dépose un baiser sur le bout de ses doigts qu’elle dépose ensuite sur la tombe avant de lui tourner le dos pour s’en aller. Mais il y a quelque chose qui va pas, qui file pas droit. Ça commence par des piquements sur lesquels elle ferme les yeux. Puis ça devient plus dérangeant. Elle s’arrête de marcher, intriguée. Et il y a son corps qui se secoue à recevoir des coups de jus trop violents. Elle crie de douleur. Elle comprend pas ce qui foire avec son bracelet, mais ça déconne et pas que dans sa tête.

_________________

- - - All wrapped in one he was so many sins, would have done anything everything for him. And if you ask me I would do it again. (heaven)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

they say I did something bad (libre) Empty
MessageSujet: Re: they say I did something bad (libre)   they say I did something bad (libre) EmptyJeu 13 Déc 2018 - 20:15

they say i did
something bad
Ca fait deux heures, que je suis là. Devant la tombe d’un de mes plus proches camarades, à l’armée. Je me souviens encore de notre rencontre, dans l’avion nous conduisant au camp d'entraînement. Deux enfants de Brighton, deux petites frappes cherchant un avenir meilleur. On s’était de suite bien entendu. Et pendant les trois ans à l’école militaire, on était au fil des jours devenu inséparables. On est devenu des hommes, embarqués dans la même galère, on a fait nos premières missions ensemble, on s’est soutenu devant la guerre, devant nos premiers champs de batailles, devant les premiers combats, les premiers morts… jusqu’au jour où il a été touché, lui aussi. Il y a un an. Ce jour là, ça m’avait foutu une claque. Une belle claque. C’était grâce à Louise, à mon retour, que j’avais véritablement réussi à m’en remettre. La première fois que je suis arrivé devant sa tombe, je lui avait promis de le rendre fier, de là où il était. Et maintenant, où est-ce que j’en suis ? Coincé dans ce putain de fauteuil, mort aux yeux de la femme que j’aime, emprisonné dans mon passé et mes tourments. Mouais. Pas tellement sûr que j’ai vraiment de quoi le rendre fier. « dans quelle merde est-ce que je me suis embarqué... » je souffle, fatigué. Et puis, au bout de quelques minutes, mes mains se reposent sur les mains de mon fauteuil roulant. Je fais demi-tour, et, doucement, tête baissée, je m’en vais finalement - non sans lui avoir dit au revoir au préalable. Alors que je suis sur le chemin de la sortie du cimetière, je remarque une nana devant moi, elle aussi, à l’air de s’en aller. Je faisais pas vraiment attention à elle, jusqu’à ce qu’elle s'arrête d’un seul coup, puis qu’elle semble tout aussi soudainement être prise d’une douleur qui la paralyse sur place. J’arque un sourcil. Comme la distance qui nous séparait n’était pas très grande, il n’a pas fallu très longtemps pour que j’arrive à sa hauteur. « tout va bien ? » question conne, j’m’en doute que si sa réponse est oui elle se foutra juste de ma gueule, mais bon, au pire, on s’en fout. En fait, j’suis assez intrigué par la manière dont elle a exprimé sa douleur. On aurait dit qu’elle venait de se recevoir une balle. Et ça, j’en sais quelque chose. J’ai l’impression que ça lui vient au niveau du pied, ou peut-être de la jambe. J’analyse tout ça vite fait, un instant, mais, j’ai pas l’impression de voir de sang, ou je sais pas quoi d’autre. « T’es blessée à la jambe ? » peut-être avait-elle un truc qu’elle a laissé courir, et qui lui a finalement rappelé son erreur. « le médecin le plus proche est assez loin. Mais j’peux essayer de voir, si tu veux. » après des années passées sur le front, j’ai beau pas être médecin, je m’y connais quand même assez en premiers secours avec les moyens du bord, ne serait-ce que pour soulager les gens jusqu’aux véritables soins. Alors bon. J’ai beau avoir eu brisé des vies, si je peux en aider d’autres… c’est pas plus mal.
I imagine death so much it feels more like a memory when’s it gonna get me ? in my sleep ? Seven feet ahead of me ? If I see it comin’, do I run or do I let it be ? Is it like a beat without a melody?
Pando


j'me permets they say I did something bad (libre) 1077173766
Revenir en haut Aller en bas
 
 they say I did something bad (libre)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: