fermeture du forum.

Partagez
 
 (cole) little do you know
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

(cole) little do you know Empty
MessageSujet: (cole) little do you know   (cole) little do you know EmptyJeu 25 Oct 2018 - 13:40


little do you know
i’m trying to pick myself from piece by piece. Little do you know I need a little more time. Underneath it all I’m held captive by the hole inside I’ve been holding back for the fear that you might change your mind. /cole & cassie.
Il y avait les bons jours. Il y avait les mauvais jours. J’étais incapable de décider si celui-ci était un bon ou un mauvais jour. Le conseil d’administration de la société avait été mouvementé. En nous accordant plus de pouvoirs décisionnaires, mon père avait un peu relâché la main de fer avec laquelle il avait toujours tenu la société, et cela devenait la porte ouverte à quelques dérapages. Le sujet de la fusion était tendu. Mon frère était tendu. Je l’étais aussi. Les discussions avaient été vives, les échanges compliqués. Un beau bordel duquel j’étais ressorti avec un sévère mal de crâne et une furieuse envie de rentrer chez moi. Comme toujours, un conseil d’administration mouvementé annonçait une suite tout aussi instable : le conseil de famille mensuel. Plus jeune, j’appréciais l’idée : c’était un bon moyen d’impliquer chacun autour d’un dîner, d’échanger, de partager. Aujourd’hui, ils étaient plutôt synonymes de purgatoire. Chacun y allait de son avis sur les orientations de la société, la politique du Brexit, les prochains galas auxquels assister, ou, sujet préféré du moment, du mariage à venir. De ce mariage dépendait la fusion et les agendas des uns et des autres faisaient pencher la balance dans un sens ou un autre. Mon avis importait peu au chapitre : j’avais cette certitude que la décision finale nous reviendrait, à Cole et à moi, tant que cela rentrait dans le calendrier de la fusion prévue. En attendant que nous choisissions cette fameuse date, chacun tentait d’influencer en sons sens. Ma mère parlait de robe de mariée quand je réfléchissais toujours à comment ce mariage fonctionnerait. Mon frère y voyait un risque qu’à deux, nous soyons plus forts. Ainsi, il était plutôt d’avis d’attendre après le mariage pour engager la fusion. Espérait-il pouvoir la faire échouer ? Après m’être épinglée une note mentale de vérifier ce qu’il avait en tête, je m’accordais le luxe de prendre congé de ce bruyant dîner. Devoir rentrer auprès de mon fiancé était l’excuse qui fonctionnait le mieux.


La route n’est pas longue. Il pleut. Alors que je me hâte pour rejoindre l’appartement en évitant les flaques d’eau, je me souviens que Dylan n’est pas là ce soir. C’est peut être mieux. J’ai comme l’impression que Saskia n’apprécie pas vraiment qu’il puisse rester avec moi. Peu à peu, je m’habitue à ce rythme avec le petit bonhomme. Il est adorable. Je pourrais finir par apprécier être sa belle-mère. Mon cœur se serre à cette idée. Je la chasse rapidement de mon esprit. Je n’ai pas très envie de rentrer pour retrouver un appartement silencieux. Cole travaille tard ces derniers temps. Plus tard qu’avant du moins. Je comprends sa démarche : en travaillant plus quand Dylan est chez sa mère, il s’assure de pouvoir rentrer plus tôt lorsqu’il le garde. Au détriment du temps à passer avec moi, bien évidemment. Mais je comprends sincèrement sa position. C’est son fils. Un petit bonhomme adorable qui va grandir bien trop vite. Mes talons claquent dans l’escalier. Je ne rêve que d’une bonne douche et d’enlever ma robe qui a épongé l’averse. Après avoir laissé tomber mes clefs, décidément, je parviens à les faire tourner dans la serrure et à regagner la chaleur de notre appartement. A mon grand étonnement, il est là. Déjà ? Machinalement, mon regard se porte à ma montre. Je suis surprise. « Tu es déjà rentré ? » Si j’avais su. Pourtant il est là, sur le canapé du salon. J’ai suffisamment dit que je ne le voyais que peu pour ne pas être là le jour où il fait un effort. Je me débarrasse de mon trench trempé sur le porte-manteau et de mes escarpins qui ont subi le même sort. Nous partageons peu ces derniers temps. Il est peu présent et j’ai presque tendance à fuir ce genre de moment. L’arrivée de Dylan a changé les choses entre nous. Nous avancions dans le bon sens, avant. Depuis quelques mois, c’est plus compliqué. Comme s’il s’éloignait vers la mère de son fils et que je suivais le courant dans l’autre sens. Après tout, nous n’étions qu’un arrangement. Je prends sur moi pour effacer la mauvaise journée, les disputes du conseil de famille, le mauvais temps. Ce genre de moment est trop précieux pour le gâcher en mauvaise humeur. J’en oublie même ma robe mouillée, mon mascara qui a sans doute un peu coulé et mon envie d’aller me coucher pour m’approcher du canapé. « Tu me fais une place ? »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Cole Warwick

Cole Warwick


⋅ paper notes : 730
⋅ since : 27/03/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

(cole) little do you know Empty
MessageSujet: Re: (cole) little do you know   (cole) little do you know EmptyVen 26 Oct 2018 - 20:14


≈ ≈ ≈
{ Underneath it all I'm held captive by the hole inside
I've been holding back for the fear that you might change your mind. }
crédit/ tumblrAlex & Sierra.

La dernière réunion de Cole avait été annulé, il avait donc décidé d’aller voir Dylan cependant, il se rappela que Saskia n’était pas chez elle ce soir. Il décida alors de rentrer chez lui tôt. Il passa prendre quelque chose à manger afin d’éviter à Cassie de faire à manger. Il pensait que cela la mettait de bonne humeur. Néanmoins, lorsqu’il rentra à la maison il eut la surprise de ne trouver personne. Elle n’était pas encore rentrée ce qui tombait mal puisqu’elle lui avait demandé gentiment d’essayer de faire des efforts pour rentrer à des heures raisonnables et maintenant qu’il le faisait elle n’était pas là. Il mis alors le plat dans le four pour le faire réchauffer et il se pris une petite bière tout en s’installant devant la télévision. Il avait bien besoin de profiter d’un instant de sa solitude, il n’avait pas vraiment l’occasion de le faire au quotidien. Sa vie était chargée. Plusieurs dizaines de minutes plus tard, Cassie rentra enfin à la maison. Elle semblait surprise de le voir à la maison si tôt. Il tentait de faire cela pour lui faire plaisir et il n’était pas sûre que c’était le cas. Il ne la comprenait pas toujours. En l’observant il remarqua le mascara qui avait coulé, mais également sa robe trempée. A voir le visage de la jeune femme, Cole pouvait sentir qu’elle n’avait pas passé une bonne journée. Elle l’avait prévenu de sa réunion familiale et cela n’avait pas dû bien se passer. Cole aurait pu voir cela dans l’angle de sa propre personne, des conséquences sur son entreprise, mais il n’en avait pas envie. Il n’aimait pas sentir qu’elle n’était pas bien. Cole comprenait que la jeune femme ne soit pas dans son assiette, subir les responsabilités d’un héritage que l’on a pas demandé n’est pas chose aisée. Il sait de quoi il parle puisqu’on ne lui a jamais posé la question de ce qu’il voulait faire dans la vie. Il était destiné en tant qu’héritier à reprendre les rennes de l’entreprise. Cole ne comprenait pas pourquoi les parents de Cassie lui mettaient autant la pression. Elle avait déjà concédé d’épouser un homme dont elle n’était pas amoureuse pour le bien-être de l’entreprise, il estimait qu’elle avait fait bien plus que sa part des choses. Il détestait la voir ainsi parce qu’il pouvait voir qu’elle souffrait même si elle était trop serviable envers ses parents pour le dire. Cole culpabilisait également parce qu’il savait qu’il n’arrangeait rien avec son attitude. Il n’était pas assez présent pour elle, pour leur mariage. Il était très pris par son travail, par son fils et par extension par Saskia. Il aurait aimé mieux s’y prendre malheureusement il ne savait pas comment faire. – Ma dernière réunion a été annulé j’ai pensé que je pourrais rentrer tôt. J’ai préparé quelque chose à manger, ça cuit dans le four. Il espérait que cela lui plairait de savoir qu’il n’était pas arrivé simplement en se mettant les pieds sous la table. Il n’avait pas vraiment préparé à manger, il avait pris quelque chose à emporter qu’il réchauffait, mais l’intention était là. Lorsque la jeune femme lui demanda une place, il se décala et la laissa s’asseoir. – Dure journée ? Lui demanda Cole. Il voulait lui donner l’espace de s’exprimer, elle avait le droit de se plaindre aussi et de ne pas toujours être au top. Il se leva et alla chercher deux verres et du vin, il se doutait qu’elle en aurait bien besoin.

_________________

Sometimes you only get one shot, cause I ain't got nothing you better to lose so much to prove. I came too far to hear no, gotta go hard or go home. Said I ain't got nothing to lose.
Revenir en haut Aller en bas
 
 (cole) little do you know
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Cole vs Ryder
» Retrouvailles à l'école [PV Layla Price]
» Interview de Cole Hudson
» 'Cleff rentre à l'école.
» Vers une école nouvelle dans les Nippes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: