fermeture du forum.

Partagez
 
 Trop beau pour être sans douleur.
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

Trop beau pour être sans douleur. Empty
MessageSujet: Trop beau pour être sans douleur.   Trop beau pour être sans douleur. EmptyDim 7 Oct 2018 - 22:46

@Mats Klein

Ils sont rentrés il y a quelques jours. Mats a repris ses habitudes, et elle, spectatrice, est restée hésitante face à la suite. Les cours de danse ont lentement repris en même temps que l’ennui lorsque ses opales lasses s’accrochent aux mouvements maladroits mais pleins de bonne volonté des petites. La motivation semble s'être évaporée. On pourrait dire qu'elle a tout de la personne capricieuse rapidement ennuyée une fois son but atteint. Ni faux, non vrai. La poupée se contente de donner le change dans l’attente presque fébrile de la découverte de son imposture,  elle se réfugie dans leur appartement la plupart du temps. Souvent coincée derrière la plus grande des fenêtres, elle observe l’agitation des rues, façon grand seigneur. Elle étouffe, le crâne compressé entre ses angoisses qui ressurgissent. La poupée ouvre la fenêtre et se penche complètement en avant. Ses cheveux giflent son visage à cause du vent, le sang commence doucement à lui monter à la tête, elle s’autorise une grande inspiration d’air frais lorsque son épiderme picote. C’est décidément bien la rentrée. Elle se laisse glisser sur le sol avant de s’emparer de son paquet de cigarettes acheté en France pour des raisons purement économiques et non exotiques. La russe s'allume une première cigarette avant que sa mince concentration ne soit captée. Son téléphone s’allume fréquemment. Principalement son père, elle lui manque. C’est ce qu’il dit. Plusieurs fois. Ils ont toujours vécu tous les deux, Ninel ayant décidé de défier les statistiques en restant avec son père lors de la séparation de ses parents. Alors forcément la réciproque est vraie, pourtant elle ne lui répond jamais. Ninel a toujours été d’un amour silencieux. Mats rentre enfin. Ses pupilles fébriles glissent vers l’horloge afin d’assimiler l’heure. Tard.  « Il y a des choses qui ne changeront décidément jamais » elle souffle en le regardant. « Elle s’est bien passée, ta rentrée ? » elle glisse d’un ton un brin moqueur lorsqu’elle croise son regard. Il a tout d’un premier de la classe, Mats, au travail. Elle, de son côté incarne parfaitement l’enfant déscolarisé. « Tu veux manger quoi ? » Elle l’interroge en se relevant difficilement pour se diriger vers la cuisine emportant avec elle dans son sillage une vague odeur de fumée.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

Trop beau pour être sans douleur. Empty
MessageSujet: Re: Trop beau pour être sans douleur.   Trop beau pour être sans douleur. EmptyJeu 18 Oct 2018 - 21:40

Un peu bizarre de revenir à cette pseudo normalité. C'était la première fois qu'il décrochait aussi longtemps, la première fois depuis les attentats de Paris. Il a jamais été vraiment bon à ce truc du "prendre du temps pour soit", "apprendre à écouter son corps", "le hygge" et tout ça. Plutôt du genre boule de pétanque qui roule le long d'une côte qui ne s'arrête jamais. Prêt à tout défoncer sur son passage et à s'effriter, petit à petit. Encaisse, encaisse, encaisse mais rien ne bloque son chemin. A part peut-être un énorme obstacle, un truc entier qui le fait dévier, qui l'arrête brusquement. Ninel. Elle a posé ses valises dans l'appart et voilà qu'elle lui retourne le cerveau. Mats il s'est jamais senti aussi vulnérable qu'après cette discussion dans l'Océan. Ce moment où il a laissé un petit chemin se dessiner jusqu'au fond de ses pensées. Il s'est fait une psychanalyse en deux temps trois mouvements, a sorti une grande vérité qui l'oppresse et puis s'est à nouveau refermé comme une huître. Pas très doué en communication quand il s'agit de faire abstraction des substances dopantes qui le suivent un peu partout. Bref, aujourd'hui retour à l'hosto. Et c'était quand même beaucoup plus dur que prévu, le réveil, ses cheveux trop longs qui lui couvrent encore la vue, lâcher ses tshirt pour une chemise. C'était stressant, cette retombée dans le vortex abandonné. A croire qu'il commençait peu à peu à croquer à la liberté. Puis la journée est passée, dans un automatisme acquis. Cafés, patients, les gestes et les mots ne s'oublient pas en quelques semaines. Il a hésité longtemps, l'a caché au fin fond de sa poche, a essayé de l'oublier. C'est qu'à six heures passées, dans un pic de culpabilité vis-à-vis de trop de visages négligés par son absence qu'il a craqué. Le truc fantastique c'est bien que la coke fait effet tout de suite. Et tout semble beaucoup plus simple. Les gestes, les bonjour, les examens cliniques, la relation avec les infirmière. Tout se décide beaucoup plus vite. Tout est mieux. C'est effrayant, c'est chimique, mais tout est vraiment mieux. Il lui faut un bon moment pour redescendre et c'est après ces heures passées dans son état quasi-naturel qu'il s'arrache aux couloirs odeur désinfectant. Je leur ai trop manqué ils m'avaient préparé une rentrée aux petits oignons il sourit parce qu'il sait la pseudo critique sous-jacente qui dépasse de ses lèvres enfumées. Ca recommence. Il prend un instant pour troquer sa chemise pour un tshirt, pour poser son sac et sortir ses clopes, virer ses chaussures oppressantes. De la pizza pas bien compliqué, il tapote le prospectus de leur livreur préféré. A moins que t'aies envie de cuisiner mais concrètement pas lui. C'est pizza ou diète. Il vole la cigarette aux doigts de Ninel, laisse enfin retomber ses épaules tendues, inspire une bouffée de délivrance avant de la lui rendre. C'était un tourbillon (il avoue) Et toi ? Toujours dans sa routine de lassitude ?
Revenir en haut Aller en bas
 
 Trop beau pour être sans douleur.
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Noël s'Esquisse ♫ (opération N-2, voeux et autres lubricités)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: