fermeture du forum.

Partagez
 
 off the letter (laurel)
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

off the letter (laurel) Empty
MessageSujet: off the letter (laurel)   off the letter (laurel) EmptyLun 10 Sep 2018 - 21:50


laurel & nolan
those words jump off the letter,
that i found behind our bed,
haunting me they echo in my head.

(the letter)

Un dernier regard à la photo sur ton portable et tu pousses la porte du café. Tu sais pas dans quoi tu t'embarques, à passer ton temps sur Tinder, à chercher ailleurs qu'avec elle. T'es pourtant pas en couple, Nolan. Non, t'es pas accroché à elle sans avoir la possibilité d'aller voir ailleurs. Et tu te dis qu'elle doit sûrement faire la même, sans t'en informer. Pourquoi tu devrais t'en faire, alors que tout le monde dans cette histoire sait que ce ne sont que des mensonges, que du fake et de l'ambition. T'es là quand elle a besoin et toi, tu montes dans la hiérarchie, toujours un peu plus. T'es devenu responsable partenaire y'a quelques semaines déjà, mais tu sens toujours autant le regard des autres sur toi. Les rumeurs qui courent, les regards en coin en ta direction. Tu sais très bien qu'on parle derrière ton dos, qu'on va t'accuser de tout et n'importe. Innocent, tu ne l'es pas, pas le moins du monde. Des choses à te reprocher, t'en as par dizaine. Oui, tu passes dans ses draps. Oui, elle fait pression sur les autres décisionnaires pour mieux te placer sur l'échiquier. Mais les murmures, tu ne les supportes plus. Ces voix ont l'effet de violentes griffures le long de ta peau. Alors tu veux penser à autre chose. Tu veux voir autre chose.
Et c'est pour ça que t'es là aujourd'hui, à t'asseoir devant cette jolie brune, un sourire Colgate sur les lèvres. « Damn girl, you look even better than your pictures. » Oh, le séducteur en carton. T'es sûrement rouillé, à vrai dire. Pendant des mois, tu t'es contenté de la même femme. Pendant des mois, tu n'as pas cherché à aller voir si l'herbe était plus verte de l'autre côté du grillage. Tu regardes un peu autour de toi, à la recherche d'un serveur. Un geste, une indication comme quoi il arrive, et tes yeux retrouvent les traits de la jeune femme. Laurel, qu'elle s'appelle. Les secondes défilent, des secondes où tu prends le temps de détailler les moindres détails de son visage. « So, are you from Brighton ? », tu lui demandes finalement en t'adossant complètement contre ta chaise.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

off the letter (laurel) Empty
MessageSujet: Re: off the letter (laurel)   off the letter (laurel) EmptyDim 14 Oct 2018 - 20:53

Outfit // Installée à la table d’un petit café, le regard de la jeune femme ne lâche que très rarement l’écran de son portable. Il n’y a que lorsque le tintement du carillon de la porte résonne dans la pièce que ses yeux se posent sur les nouveaux arrivants, le temps qu’il faut pour réaliser qu’ils ne sont pas ce qu’elle attend. Ou plutôt celui. Son rancard n’est rien que le fruit d’un match sur l’application la plus populaire de l’heure, et Laurel se fait très peu d’attente au sujet de cette soirée. Rarement y trouve-t-elle pour son compte sur Tinder. La plupart des mecs qui l’aborde n’ont qu’une seule idée en tête, et elle succombe parfois à l’appât du gain, à une nuit dans les bras d’un inconnu pour chasser l’ennui. Surtout lorsque les compétitions l’amènent à l’étranger. Parce qu’il est ensuite bien plus facile de couper les ponts, et de partir sans qu’il ne demande son reste. Elle ment même parfois sur son identité pour avoir la paix, et s’épargner les lourdeurs qui en redemanderaient toujours plus. Cette fois-là, pourtant, ce n’est pas nécessairement ce qu’elle était venue chercher en swipant à gauche ou à droite quelques jours plus tôt, s’accrochant un peu trop longtemps sur son profil. Le sien avait dû lui faire le même effet, car bien vite, des messages s’invitèrent dans ta boîte de réception, des échanges qui allait au-delà de simple familiarité. Maybe this one is a keeper. La curiosité avait su l’emporter sur la raison, et ils avaient convenu de se rencontrer. En personne. De voir au-delà des photos qui ne représentait qu’une fraction de la réalité. Le raclement de la chaise de l’autre côté de la table l’arracha à la contemplation de ton téléphone et Laurel réprima l’ombre d’un sourire sur ses lèvres pincées. – I can’t tell you the same thing, though. You wear so much more clothes in real life. It's kinda disappointing. – L’ironie transcendait au travers de son timbre de voix. Nolan, tel était son prénom. Et le jeune homme semblait bien à son aise, enfoncé dans le creux de son siège. Jambes croisées, l’un des pieds de Laurel battait l’air au rythme de la douce mélodie qui sortait des haut-parleurs, simple musique d’ambiance pour coller à l’atmosphère des lieux. Consciente que le regard de l’autre l’étudiait sous toutes ses coutures, elle en profita pour remplacer une mèche rebelle derrière l’une de ses oreilles. Tactique habituellement efficace dans de tel circonstance. – Actually, yes. Born and raised in those streets with my twin brother. What about you? – S’avançant un peu plus vers la table, l’un de ses coudes se pose sur celle-ci, alors que son menton s’appuie dans le creux de sa main, les yeux braqués sur sa date du moment, démontrant ce qui semblait être un d'intérêt pour cette conversation.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

off the letter (laurel) Empty
MessageSujet: Re: off the letter (laurel)   off the letter (laurel) EmptyDim 4 Nov 2018 - 19:31

Tes doigts pianotent contre la table, t’as le sourire ancré dans le coin de tes lèvres. Elle est jolie, Laurel. Fidèle aux photographies et descriptions présentes sur son profil. Des mauvaises surprises, t’en as eu pas mal depuis que t’as repris du service sur Tinder. Des gonzesses qui mentent sur leur âge ou leur physique, c’est chose commune. Bordel, t’es même tombé sur un mec une fois.
Tu rigoles à ses mots. Haussement d'épaule et cet air désolé sur ton visage. « Next time, i'll do better. » Et pourtant, t'as fait un effort avant de venir. Chemise immaculée, jean noir impeccable. Le genre de tenue qui plairait plus à ta mère, pour être honnête. Toi aussi, tu t'appuies sur la table pour te rapprocher un peu. Toujours ce même rictus dans le coin de ta bouche. Tu l'écoutes, le regard planté dans le sien. Et putain, t'as l'impression de déjà la connaître. Une idée à la con qui s'installe dans ton crâne. Une idée que tu chasses quand le serveur arrive à votre hauteur. Tu commandes une bière allemande, comme si ça allait te faire voyager chez ta mère. « Great, you could show me around then. I'm not from here. », que tu lui dis sans aucune once d'innocence. Ça fait un an que t'es là, et t'as jamais pris vraiment le temps de visiter le coin. Tu collectionnes les aller-venues entre ton boulot et la maison de tes grands-parents sans chercher à voir ce qui t'entoure. Tu te dis que t'as pas le temps. « I was born in Germany. I came in this country when I was eleven. And I moved in Brighton like one year ago. » T'as l'impression de ne jamais rester au même endroit, malgré des adresses fixes la plupart du temps. Quand tu vivais à Munich, tu voyageais sans cesse à Berlin ou en Angleterre. Et une fois arrivée ici, ce sont les séjours en Allemagnes qui se sont additionnés. Incapable de rester en place plus de quelques mois. Tu remercies le serveur quand il apporte vos verres, approches le tien de celui de la jeune femme pour cogner légèrement dedans pour trinquer.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

off the letter (laurel) Empty
MessageSujet: Re: off the letter (laurel)   off the letter (laurel) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 off the letter (laurel)
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: