fermeture du forum.

Partagez
 
 like a magnet to steel [pv/nash]
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

like a magnet to steel [pv/nash]  Empty
MessageSujet: like a magnet to steel [pv/nash]    like a magnet to steel [pv/nash]  EmptySam 8 Sep 2018 - 20:11

Ça n'avait jamais été facile pour Bash Fraser d'être l'enfant indien dans une famille blanche, un quartier blanc, une paroisse blanche, une école où les seuls élèves de couleur étaient pour montrer une certaine diversité dont tout le monde se fichait. Il avait eu des moments difficiles, il avait été l'enfant rebelle qui n'acceptait pas qu'on lui impose un style de vie où il devait agir un peu plus normalement, pour se fondre dans la masse. Ça n'avait jamais été le genre de Bash. Éventuellement, il avait fini par se calmer, il avait cessé de défendre l'autorité parentale. Un terrain d'entente, voilà ce qu'il voulait. Il acceptait de se comporter comme l'enfant adopté parfait pour les repas de famille et les réunions, si les Fraser lui laissait la liberté d'être lui, le reste du temps. Ce soir-là, Bash avait été retrouver des amis en ville, alors que ses parents passaient le weekend à Londres, à une soirée trop chic pour lui. Il était tombé sur Nash par le plus grand des hasards. S'ils se connaissaient depuis quelques temps maintenant, Bash savait pourtant qu'il lui manquait une infinité de choses à connaitre et à comprendre sur l'homme. Un poil plus vieux que lui, Bash le voyait bien différemment des autres hommes de sa vie, sans jamais vraiment savoir pourquoi. Il avait fini par le convaincre de venir finir la soirée chez lui, à l'heure où les bars fermés, bien décidé à profiter de cette soirée entre amis. — Don't break anything or they'll kill me, okay? — Le brun lâcha un léger rire, plaisantant pourtant à moitié. Il savait comment ses parents pouvaient réagir, toujours avec excès, quand quelque chose échappait à leur contrôle. — So, want another drink ? We could watch a movie. Or just chill. I'd love to chill with you.Awkward. Il le savait bien, il était terriblement maladroit dès que Nash avait le regard rivé sur lui. Ça ne l'empêchait pourtant pas de laisser libre cours à ses mots et à ses gestes, persuadé qu'il ferait un jour fuir Nash Kershaw, quand il réaliserait à quel point leur relation était différente des autres relations que Bash pouvait avoir. — We're not staying here with you staring at me all night long, though. — Il n'y survivrait pas, le Fraser. S'il continuait de le regarder avec son visage d'ange et ses yeux clairs, Bash allait finir par perdre l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

like a magnet to steel [pv/nash]  Empty
MessageSujet: Re: like a magnet to steel [pv/nash]    like a magnet to steel [pv/nash]  EmptyMar 25 Sep 2018 - 20:58

Outfit // L’adolescence n’avait pas été une période de tout repos chez les Kershaw, et Nash n’avait pas fait exception à la règle. Comme n’importe quel garçon de son âge, Il avait connu ses hauts et ses bas, de mauvaises phases et de meilleurs moments. Et même s’il avait buvait parfois jusqu’à l’excès, et que la fumée qui sortait d’entre ses lèvres n’était pas toujours celle de la nicotine, le fils ainé de cette fratrie pouvait compter sur quelque chose de précieux à ses yeux, afin de le ramener sur le droit chemin : sa musique. Elle était à la fois son refuge et son exutoire, son présent et son avenir. Ce soir-là, il l’avait d’ailleurs passé en compagnie de certains de ses amis à jouer de la musique pour le simple plaisir de leur esprit, avant que le groupe se décide à sortir en ville pour continuer la fête jusqu’aux petites heures du matin, sans trop songer au lendemain. La cacophonie qui régnait dans ses établissements avait toujours eu le don d’agresser les oreilles du musicien : les gens qui criaient, les rires gras et envahissants, les verres qui éclataient sur le sol. Le Kershaw, il avait presque décidé de plier bagage et rentrer chez lui avant qu’il ne tombe sur Bash Fraser. Le fait qu’ils aient quelques amis communs aurait pourtant dû lui mettre la puce à l’oreille quant à sa possible présence, ce soir-là. Pourtant, ce fut, sans l’ombre d’un doute, la plus belle surprise de sa soirée. Car il appréciait le Fraser – et le terme apprécier n’était pas assez fort pour décrire réellement les sentiments dont il était question. À vrai dire, Nash aurait été incapable de même mettre des mots sur ces derniers, puisqu’une certaine confusion régnait dans son esprit. Des questionnements qui le tourmentaient plus fréquemment qu’il n’osait se l’avouer, concernant l’essence même de sa personne : sa sexualité. Le jeune homme avait su usé des bons mots pour le persuader de l’accompagner jusqu’à chez lui, et c’est avec un mélange d’appréhension et d’énervement au creux du ventre que le fils Kershaw l’avait suivi jusque chez lui. Ses inquiétudes étaient pourtant veines, après tout, il ne s’agissait que d’une soirée entre amis, right? Alors pourquoi les papillons s’étaient-ils éveillés dans son estomac? Ce n’était peut-être que son esprit engourdi par l’alcool qui le mettait dans cet état. – I’m not drunk enought to break anything, relax. – qu’il balance à l’égard de son hôte, un sourire en coin posé sur ses lèvres. Le Fraser semblait moins à l’aise qu’il ne l’avait été, quelques heures plus tôt, dans ce bar du centre-ville. Plus nerveux, aussi. – I’d start with another drink, if you take one too, obviously. – Il était hors de question qu’il soit le seul à boire, alors il obligeait Bash à l’accompagner. Peut-être que ça lui permettrait de se détendre. – But no movies. We could just chill, as you said. That be great. – Nash le regardait s’activer dans la cuisine, à fouiller dans les armoires pour sortir un peu de tout ce qu’il y avait à boire dans les parages. Ses yeux qui étudiaient chacun de ses traits, chacun de ses faits et gestes, semblait se ressentir chez l’autre, car il ne put s’empêcher d’en faire la remarque à son invité, de quoi faire naître l’ombre d’un sourire narquois sur le visage de ce dernier. – Why not? Am I making you uncomfortable, Bash? – Son nom roula entre ses lippes, comme s’il se délectait de simplement l’avoir prononcer.
Revenir en haut Aller en bas
 
 like a magnet to steel [pv/nash]
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: