fermeture du forum.

Partagez
 
 when you're gone w/ingrid
Aller en bas 
Nathan Morello

Nathan Morello


⋅ paper notes : 151
⋅ since : 20/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyMar 4 Sep 2018 - 20:26


≈ ≈ ≈
{ i always needed time on my own
i never thought i'd need you there when i cried. }
crédit/ tumblravril lavigne.

Nathan et Ingrid avaient décidés il y a plusieurs semaines de redonner une chance à leur couple. Si tout se passait bien depuis quelques jours il sentait la jeune femme distraite, songeuse. Il avait tenté de la questionné à ce propos, mais elle changeait de sujet. C’était suffisant pour qu’il comprenne qu’elle n’était pas encore prête à lui parler de ce qui la taraudait, il décidait alors de ne pas insister. Il voulait apprendre de ses erreurs et ne pas lui mettre une quelconque pression. Nathan essayait également de ne pas tout prendre pour lui, il essayait de faire taire la petite voix dans sa tête qui lui disait que quelque chose clochait peut-être. La phase de lune de miel était sans doute terminée et la réalité des choses allaient reprendre le dessus. Heureusement, il avait une magnifique petite fille dont il devait s’occuper ce qui lui permettait de ne pas y penser tout le temps ainsi qu’un travail prenant. Il avait donc laissé de l’espace à la jeune femme et il espérait que cela lui permettrait de revenir vers lui. Apparemment, il avait eu raison puisqu’elle lui avait envoyé un message pour savoir si elle pouvait passer ce soir pour discuter de quelque chose. Il avait beau être soulagé qu’elle désire enfin discuter, il ne pu s’empêcher de se demander si ce quelque chose ne les concernait pas et si ce n’était pas quelque chose de négatif. Il l’invita alors à passer le soir même afin de discuter, Lydia devait aller dormir chez une copine alors ils auraient l’opportunité de discuter entre adultes. Il faut dire que la petite suspicieuse en voyant ses parents se rapprocher ne leur laissait pas vraiment l’espace suffisant pour discuter. Il pouvait le comprendre puisqu’elle rêvait de voir ses parents enfin ensemble comme les autres enfants à l’école. Nathan avait néanmoins demandé à Ingrid d’y aller doucement en particulier pour la petite. Il refusait qu’elle soit déçue si finalement cette réconciliation ne durait pas. Un brin pessimiste il avait pensé à l’éventualité que ce retour de flamme soit éphémère et il était hors de question que leur fille n’en paye les pots cassés. Nathan décida alors de préparer un dîner pour deux afin de discuter autour d’un bon repas et d’un verre de vin. Il pensait que les choses seraient plus détendues dans ce cadre. Il avait donc déposa sa fille chez sa copine avant de revenir à la maison et de terminer de préparer le repas ainsi que dresser la table. Soudain, il entendit sonner à la porte. Pile à l’heure, il alla donc ouvrir la porte afin d’accueillir comme il se devait sa petite-amie.
Revenir en haut Aller en bas
Alessia Pratt

Alessia Pratt


⋅ paper notes : 87
⋅ since : 26/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: coming soon.

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyVen 7 Sep 2018 - 2:27


≈ ≈ ≈
{ we'll never fall if we walk hand in hand
Put a world that seems broken together again }
crédit/ tumblrcarrie underwood.

Ingrid déposa son téléphone sur sa table à café avant de fermer ses yeux et soupirer. Elle savait que le comportement qu'elle avait depuis les derniers temps allait amener des questions de son petit-ami. Son âme soeur. Ils s'étaient finalement retrouvés. Après toutes ses années, toutes les épreuves. Nathan était revenu dans sa vie, avait repris la place qu'il avait toujours occupée dans son coeur. Elle était tellement bien. Elle n'avait pas été aussi heureuse depuis bien longtemps. Jamais elle n'avait cru possible de retrouver un bonheur aussi intense. Surtout pas à ses côtés, mais au fond elle avait toujours su qu'elle ne serait qu'épanouie avec lui dans sa vie. Ce n'était pas un secret. Plus maintenant. Ils avaient tout d'abord retrouvé leur vie de famille et maintenant s'étaient aussi remis comme étant une priorité. Leur couple, eux, en tant que partenaires, comme personnes. C'était en parti pourquoi cette certaine distance qu'elle avait mise entre eux lui brisait particulièrement le coeur. Sans compter tous les mauvais souvenirs que cela ramenait et elle savait qu'il ne tiendrait pas encore longtemps sans explication. C'était le moment de lui parler et de finalement mettre les choses au clair. Elle savait que Lydia ne serait pas présente et c'était une bonne chose. Elle décida d'opter pour une petite robe blanche légère avec une veste. Elle arriva à l'heure prévue, il faut aussi dire que Nathan lui manquait assez rapidement quand ils n'étaient pas ensemble ce qui rendait la situation qu'elle s'apprêtait à lui partager encore plus difficile. Elle sonna à la porte. Elle aurait pu entrer, mais elle préférait y aller dans les règles. Lorsqu'elle aperçut le brun devant elle un sourire se dessina sur ses lèvres alors que son coeur se mit à palpiter. Après toutes ces années, il avait toujours le même effet sur elle. « Bonsoir, toi. » lui dit-elle s'approchant de lui et de l'embrasser tendrement avant d'entrer dans la maison. Elle sentit immédiatement l'odeur provenant de la cuisine, combien ça lui avait manqué. « Italien? » Lui demanda-t-elle avec un petit sourire complice, c'était sa cuisine favorite. À son plus grand bonheur. « Je n'aurais jamais deviné. » ajouta-t-elle en le taquinant, le temps qu'elle le pouvait encore avant de devoir lui partager ses nouvelles.

_________________
‒ So I climb to my fall, until whispers heard no more and every time I look, I lose control. ‒
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Morello

Nathan Morello


⋅ paper notes : 151
⋅ since : 20/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyMar 11 Sep 2018 - 14:49

Nathan était soulagé en voyant qu’Ingrid avait l’air d’aller bien. Certes, elle devait avoir quelque chose à lui dire, mais son visage n’était pas fatigué comme autrefois lorsqu’elle avait une mauvaise nouvelle à lui annoncer. Il voulait vraiment croire que tout irait bien. Il refusait d’écouter la petite voix dans sa tête qui lui disait qu’il pourrait la perdre à tout moment. Nathan n’avait pas envie d’être parano à chaque fois qu’elle avait besoin de lui parler, mais il se rendait compte que malgré tout son amour pour Ingrid ils avaient encore quelques soucis de confiance. Il ne pourrait pas oublier du jour au lendemain leur passé et ils allaient devoir travailler sur certains points. Heureusement elle coupa ses pensées en l’embrassant tendrement avant d’entrer dans la maison. Ingrid ne pu s’empêcher de sentir l’odeur provenant de la cuisine et de faire une petite remarque. Elle semblait contente qu’il ait cuisiné pour elle. Il trouvait que tout allait mieux avec de la nourriture. « Serais-tu en train d’insinuer que je suis prévisible culinairement ? » Lui demanda Nathan avec un sourire taquin. Il savait qu’il avait tendance à faire beaucoup de nourriture italienne, mais il n’y pouvait rien depuis son enfance sa mère l’avait appris à cuisiner ainsi. Heureusement il savait qu’Ingrid gourmande aimait beaucoup cela. « Avant de discuter, je te verre un verre de rouge ou de blanc ? » Lui proposa ensuite le jeune homme. Il savait qu’elle voulait lui parler, mais il se disait qu’un verre de vin rouge ou de blanc pourrait aider la conversation à démarrer. Il ne cherchait pas à gagner du temps, mais à mettre sa compagne à l’aise pour pourvoir converser en toute confiance. La jeune femme pouvait bien boire un ou plusieurs verres, il l’a laisserait avec plaisir dormir dans son lit. Sa présence lui faisait beaucoup de bien. Il avait oublié ce que c’était d’être avec une personne à laquelle il tient réellement.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Alessia Pratt

Alessia Pratt


⋅ paper notes : 87
⋅ since : 26/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: coming soon.

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptySam 24 Nov 2018 - 3:45

Ingrid tentait de trouver une façon satisfaisante d'aborder son amoureux depuis les derniers jours. Elle tentait de garder le sourire afin de ne pas alarmer leur fille ou encore son beau brun, mais elle savait qu'inévitablement la nouvelle qu'elle allait partager allait inévitablement affecter non seulement leur vie de famille, mais aussi leur vie de couple et leur relation qui tranquillement était revenue et les avait rassemblés à nouveau. Non seulement la blonde tentait de trouver un moyen d'aborder sa fille face à la situation délicate qui les attendait, mais elle redoutait aussi la réaction de Nathan. Elle ne voulait pas penser au pire ou encore se replonger dans de mauvais souvenirs et pourtant son coeur l'avait ramené à cette époque qu'elle avait tant essayé d'accepter et laisser derrière elle. Ingrid savait que malgré tout ses efforts, ce mal-être devait transparaître dans ses traits. Un air songeur et fatigué que Nathan lirait en un seul instant, bien qu'il n'en dise pas un mot. Elle n'avait besoin de ses mots pour savoir qu'il se doutait que quelque chose la tracassait. C'était à la fois ce qui les rendait aussi forts en tant que couple et ce qui la trahissait immédiatement, de se connaître sans même à avoir à dire quoi que ce soit. « Toi, prévisible? Jamais. » lui répond-elle en riant légèrement. Bien entendu, la blonde ne se plaindrait jamais des recettes et du talent culinaire de son amoureux. Elle était la première à vouloir en profiter et goûter à tout ce qu'il faisait. Elle était toujours là à l'accompagner lorsqu'il cuisinait et se plaisait à se dire gouteuse professionnelle bien que Lydia se donnait maintenant ce titre, chose que sa mère lui avait laissée. « Un verre de blanc, s'il te plaît. » Elle lui demande. Du moins ce serait ça pour commencer. Elle ne savait pas où la conversation les mènerait. Elle avait bien peur que cela ne leur amène rien de bon, et cette idée lui brisait complètement le coeur, mais elle ne pouvait pas assumer avant qu'ils ne se parlent vraiment. Elle laissa Nathan se diriger vers la cuisine et prit place au salon, qui était sans aucun doute l'une de ses pièces favorites de la maison. Lorsque le brun vint finalement la rejoindre, elle lui offert un doux sourire et prit sa coupe lorsqu'il lui tendit. « Je propose un toast à ce dîner qui sera sans aucun doute digne d'étoiles Michelin. » lui dit-elle avec un clin d'oeil. Mais aussi pour détendre quelque peu l'atmosphère, car elle savait qu'elle lui devait des explications suite à ces derniers jours de silence presque radio. Son comportement n'était pas digne de leur relation et elle en avait pleinement conscience. Après avoir bu dans son verre, elle le déposa sur la table basse, sachant que la conversation ne pourrait plus être évitée encore bien longtemps. Ingrid ne tenait pas à tourner autour du pot non plus. C'est après avoir déposé son verre que la belle dirigea son regard vers les yeux bleus de son amour. « Je suis désolée pour mon comportement les derniers jours. » lui dit-elle pour commencer. Elle ne savait pas trop par où débuter ou comment lui faire part de cette nouvelle, qui était à la fois excitante, mais aussi une remise en question de sa personne et de sa vie, qui n'était pas du tout prévue. La blonde commençait tout juste à retrouver un semblant de vie normal, qu'elle se retrouvait face à un dilemme qui la touchait de très près. « Je sais que ça a dû t'inquiéter et je suis vraiment désolée, ce n'était pas mon objectif. » ajoute-t-elle. C'était la dernière chose qu'elle voulait, mais elle savait que ce genre de silence allait inévitablement réveiller de vieilles peurs, mais malheureusement, cette fois elle ne pouvait pas dire qu'elles n'étaient pas fondées. « Je ne sais juste pas comment faire. Je ne veux pas te perdre. » Ces paroles certes floues reflétaient son état d'âme et sa plus grande peur. Se retrouver à nouveau seule, sans sa famille, sans son amour.

_________________
‒ So I climb to my fall, until whispers heard no more and every time I look, I lose control. ‒
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Morello

Nathan Morello


⋅ paper notes : 151
⋅ since : 20/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyLun 3 Déc 2018 - 20:15

Ingrid avait besoin de parler, elle avait quelque chose à lui annoncer. Naturellement cela l’inquiétait parce que ce n’était jamais positif, mais il refusait d’être parano même si certains signes étaient là. Ingrid n’était pas la même depuis quelques jours et cela ne lui plaisait pas. Heureusement elle allait mettre un terme à ces questions en venant dîner et maintenant qu’elle était là et qu’elle semblait à l’aise il se sentait déjà mieux. Nathan lui servit le verre de vin qu’elle attendait et il se mit à sourire. Il ne voulait pas montrer son stress, il voulait que ce soit une soirée comme les autres. D’ailleurs, lorsqu’elle proposa un toast il compris alors que ce qu’elle avait à lui dire était peut-être positif. Elle tentait même de le flatter ce qui était bon signe à ses yeux. Rapidement Ingrid décida d’être honnête et elle s’excusa pour son comportement de ces derniers jours. Elle était consciente qu’il avait dû inquiéter et apparemment ce n’était pas son objectif. Nathan ne s’imaginait pas lui dire que tout allait bien, qu’elle pouvait aisément continuer son comportement. Il savait que c’était une situation compliquée. Ingrid n’était pas sa propriété, elle ne lui devait pas de compte, mais à cause de leur passé il s’inquiétait lorsqu’il l’a voyait s’éloigner à nouveau. Il repensait à l’époque où elle était partie et aux signes qu’il avait manqué. Il refusait de revivre la même chose alors il était cette fois-ci attentif, peut-être trop. Lorsqu’il l’a voyait prendre ses distances, ne pas donner autant de nouvelle il avait cette peur viscérale qu’elle retombe dans ses vieux travers et que tout ceci soit trop de pression pour elle. Nathan n’avait pas envie de la surcharger de pression et qu’elle finisse par partir à nouveau. Il savait qu’il ne le supporterait pas. Cela avait été si difficile de la perdre puis de la laisser revenir qu’il n’avait pas envie de souffrir à nouveau. — Je ne vais pas te mentir, ton éloignement ces derniers jours m’a inquiété. J’ai beau savoir que tu n’es plus la même personne, que tu ne vas pas partir en courant, c’est toujours difficile quand tu t’éloignes sans me donner de raison. Lui confia Nathan. Il ne cherchait pas à la culpabiliser au contraire. Il voulait simplement être dans une relation franche et honnête. La jeune femme ne s’en rendait peut-être pas compte, mais il prenait un risque en lui redonnant une chance. En effet, si sa sœur l’apprenait il risque de la perdre. Il mettait beaucoup de choses sur la table et il espérait que la jeune femme en fasse de même. La dernière phrase d’Ingrid l’interpella, elle craignait de le perdre à nouveau. — Pourquoi est-ce que tu me perdrais ? Lui demanda Nathan avant de poser délicatement sa main sur la sienne. Il ne comprenait pas ce quelle cherchait à lui dire. Elle était très énigmatique et cela ne présageait rien de bon. Il espérait vraiment qu’elle n’était pas en train de faire machine arrière parce qu’elle aurait changé d’avis. Il tenta alors de la rassurer en lui disant : — Tu sais que tu peux tout me dire ? Il espérait qu’elle allait rapidement tout lui dire et cesser ce suspense insoutenable. Il n’était pas en mesure de continuer encore longtemps ces énigmes.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Alessia Pratt

Alessia Pratt


⋅ paper notes : 87
⋅ since : 26/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: coming soon.

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyLun 10 Déc 2018 - 20:37

Ingrid avait parfaitement conscience que son comportement avait dû inquiéter Nathan, et s'en sentait extrêmement coupable. Depuis son retour, elle tentait de regagner sa confiance et lui prouver qu'elle avait changé. Qu'il avait raison de lui redonner une chance d'être dans la vie de leur fille, mais aussi dans la sienne. Car, les deux parents avaient pris la décision de se redonner une chance. Une chose à laquelle la belle ne se serait jamais attendue. Maintenant, elle avait la crainte de venir tout gâcher et de reperdre celui qu'elle considérait comme étant l'amour de sa vie. Ils n'avaient pas besoin de se parler pour ressentir la distance, ou se retrouver plongés dans de mauvais souvenirs et Ingrid en avait pleinement conscience. Car même si Nathan faisait comme si de rien n’était et gardait la tête haute et son sourire rassurant, elle savait qu'au fond, il était inquiet et se posait des questions. Elle refusait de le voir dans cet état plus longtemps. Lorsqu'il lui avoua que son comportement l'avait inquiété, la belle ne fut donc pas surprise. Elle savait qu'ils pensaient tous deux à la même chose et son coeur se brisait encore toujours un peu en repensant à cette époque de leur vie. « Je ne partirais jamais en courant. » lui dit-elle en le regardant, car elle savait qu'il avait besoin de l'entendre bien qu'il ne l'avouerait jamais. Elle le connaissait sous toutes ses coutures. Elle savait que son inquiétude venait sans doute aussi du retour de sa soeur. En effet, la famille avait toujours été quelque chose de sacré pour lui. Et Ingrid ne plaisait pas beaucoup à Edda. Elle n'avait pas besoin qu'il le lui dise. Lorsqu'elle était là, Ingrid s'éclipsait souvent, car elle savait. Lorsqu'il lui demanda pourquoi elle le perdrait, Ingrid n'eut d'autre réponse que de secouer la tête. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle sait qu'elle en avait terriblement peur. Elle avait tellement peur de perdre tout ce qu'ils avaient construit. Tout ce qu'ils étaient devenus. De perdre son amour, d'être remplacée à nouveau. Elle soupira en retenant ses larmes avant de retourner son regard vers lui. « Tu sais que je n'ai pas vraiment fait de photo depuis mon retour. » Commença-t-elle par lui dire. « Je n'y avais pas la tête et puis le salon de thé, c'est tellement agréable. » ajouta-t-elle doucement. Mais ça avait aussi été une échappatoire à plusieurs choses. Elle le regarda et prit sa main dans la sienne. « Il y a quelques jours, j'ai été contactée par une agence qui aimerait que je me rende à Londres pour quelques semaines. Ils ont besoin de photographes. » Lui expliqua-t-elle en pesant ses mots. « Je n'ai pas donné de réponse. » lui dit-elle. Elle ne pouvait pas prendre une telle décision seule. « Je voulais qu'on en discute tous les deux. Pour Lydia, pour nous…» Elle ne voulait pas les faire reculer si elle partait, même si ce n'était que temporaire. Elle savait que ça risquait de réveiller des peurs. Elle voulait qu'ils puissent en discuter et prendre la meilleure décision pour tout le monde. Elle ne voulait pas tout gâcher. Et elle avait bien peur que cela les ramène en arrière alors qu'ils essayaient tant d'aller de l'avant.

_________________
‒ So I climb to my fall, until whispers heard no more and every time I look, I lose control. ‒
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Morello

Nathan Morello


⋅ paper notes : 151
⋅ since : 20/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyVen 14 Déc 2018 - 19:28

Ingrid tentait de rassurer Nathan sur le fait qu’elle ne partirait plus jamais en courant. Elle voulait sûrement lui prouver qu’il pouvait avoir confiance en elle. Cependant, quelque chose clochait dans son discours, il pouvait sentir sur le fait qu’il lui parle de ça la mettait mal à l’aise comme si le sujet dont elle souhaitait parler était un possible départ de sa part. Nathan espérait qu’il était parano et qu’il pensait beaucoup trop pour son propre bien, mais les mimiques d’Ingrid ne le mettait pas en confiance. Elle semblait stressée à l’idée de lui dire ce qui la tracassait depuis quelques jours et qui expliquait pourquoi elle avait pris du recul. Nathan s’attendait à beaucoup de choses, mais pas à cela. La jeune femme venait de lui annoncer qu’elle avait reçu une proposition pour faire des photos à Londres et que cela durerait quelques semaines. Nathan ne savait pas vraiment comment réagir à cette information. Dans un sens il était content qu’elle ait reçu une offre d’emploi parce qu’elle n’avait pas été très active avec ses photographies depuis son retour, mais dans un autre, cela l’inquiétait beaucoup. La jeune femme n’était jamais repartie depuis son retour et il craignait beaucoup l’avenir. Il ne savait pas ce qui pourrait se passer si elle décidait de partir. Il essayait de ne pas penser aux paroles d’Edda. En effet, sa sœur était persuadée qu’elle pourrait tout à faire partir parce qu’elle n’était pas signe de confiance. Nathan avait confiance en Ingrid, mais une petite partie de lui doutait. Il savait que ce n’était pas juste parce qu’elle avait fait beaucoup de choses pour se faire pardonner, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il n’avait pas non plus envie de l’empêcher de vivre, de voyager par peur. Elle n’était pas sa propriété, elle devait être libre. — Tu as envie de le faire ? Partir pour faire des photos ? Lui demanda Nathan. Le ton de sa voix était calme, neutre. Il tenait à savoir ce qu’elle voulait avant d’en parler avec elle. Il se demandait au fond si elle avait déjà pris sa décision. Elle souhaitait certes en parler avec lui, mais peut-être qu’elle avait déjà envie de partir. Il n’aurait pas eu le cœur de l’en empêcher malgré ses peurs. — Si c’est le cas, nous devrons soigneusement en parler avec Lydia, trouver les mots justes pour la rassurer. Lui confia le jeune homme. Il savait que sa fille risquait de penser que sa mère allait de nouveau partir pour ne plus repartir. Il trouvait cela important d’aborder le sujet avec Ingrid avant de prendre une quelconque décision. Il se demandait ce qui se passerait si le travail d’Ingrid était tellement appréciée qu’on lui offre un poste permanent. Il savait qu’il pensait trop à l’avenir, mais c’était dans sa personnalité. Il ne pouvait s’empêcher de se projeter. Il n’était pas rassuré par la situation. Il ne savait pas ce qui se passerait si jamais on lui offrait une telle opportunité, est-ce que lui serait prêt à partir de Brighton ? Sûrement pas, mais ils n’en étaient pas là.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Alessia Pratt

Alessia Pratt


⋅ paper notes : 87
⋅ since : 26/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: coming soon.

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyDim 23 Déc 2018 - 19:49

Ingrid tentait d'amener le sujet doucement, sans être trop brusque pour ne pas braquer le beau brun. Elle savait que ce qu'elle s'apprêtait à lui dire ne lui ramènerait pas de bons souvenirs et risquerait de lui faire peur. Après tout, la dernière fois qu'elle avait quitté Brighton, les choses n'avaient pas du tout bien tourné pour eux et leur couple. Elle ne voulait pas que les choses tournent encore une fois au vinaigre parce qu'elle risquait de s'absenter. L'idée de partir loin de lui avait aussi déclenché une certaine anxiété chez la blonde. Elle avait tellement peur de perdre Lydia et Nathan à nouveau. Cette idée la terrifiait littéralement. Elle en perdait ses moyens. C'était aussi l'une des raisons pourquoi la belle s'était tenue quelque peu à l'écart de sa famille au cours des derniers jours. Elle ne voulait pas que Lydia ressente l'anxiété de sa maman ou qu'elle commence à poser des questions auxquelles elle n'aurait pas de réponse. Ingrid savait que tout ça passait d'abord et avant par une discussion avec Nathan. Comme ils l'avaient fait depuis la dernière année. Ils arrivaient à communiquer de manière posée et mature. Quelque chose que le temps leur avait sans doute donné. Depuis cette offre, Ingrid avait prit très peu de temps pour y penser en tant que tel, ses pensées s'étaient automatiquement tournées vers Lydia et Nathan. Elle resta donc surprise lorsque Nathan la questionna à savoir si elle en avait envie. La blonde le regarda silencieusement un instant, essayant d'y penser. « Je ― » Elle secoua la tête, cherchant ses mots. « Je ne sais pas, je ne me suis pas arrêtée pour y penser. » C'était sans doute stupide de ne pas arriver avec une réponse claire. Elle se sentait un peu idiote. « Je pense que oui. » finit-elle par lui répondre. « Voir si c'est toujours quelque chose qui me plaît. » lui expliqua-t-elle. Cela lui semblait si loin, comme une autre vie, qu'elle ne savait même pas si cela lui plairait toujours. Après tout, elle avait arrêté depuis longtemps maintenant. Elle n'avait plus la même vie, elle n'était plus la même personne. Beaucoup de choses avaient changé. Les enjeux n'étaient plus les mêmes. Elle ne voulait pas réveiller des peurs chez sa fille non plus. « Oui, je sais. » lui accorda-t-elle, la voix un peu moins certaine. Ils devraient faire les choses le plus parfaitement possible pour ne pas inquiéter Lydia. Elle ne voulait pas retrouver sa fille en panique de perdre l'un ou l'autre de ses parents une fois de plus. Mais bien que leur fille soit leur priorité, Ingrid ne pouvait s'empêcher de se demander ce qui pouvait se passer dans l'esprit de son amoureux. Il était discret et secret sur ses sentiments, elle savait donc que le seul moyen de savoir où il en était est de lui demander directement. « Toi, comment te sens-tu par rapport à tout ça? » lui demanda-t-elle après un moment de sa voix douce. Elle savait qu'elle devait se préparer à entendre des choses qu'elle n'aimerait peut-être pas. Mais, elle préférait qu'ils soient transparents et honnêtes que de se faire des réponses toutes faites rien que pour se rassurer, au lieu de jouer cartes sur table. Et heureusement, c'était un stade de leur relation qu'ils avaient atteint et Ingrid savait qu'elle pouvait lui faire confiance et qu'il serait toujours sincère avec elle, tout comme elle.

_________________
‒ So I climb to my fall, until whispers heard no more and every time I look, I lose control. ‒
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Morello

Nathan Morello


⋅ paper notes : 151
⋅ since : 20/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptySam 29 Déc 2018 - 14:29

Nathan ne savait pas comment prendre la nouvelle d’Ingrid. Il sentait que c’était quelque chose d’important pour elle, qu’elle avait envie de partir et d’ailleurs elle prenait le risque de le lui dire. Cela prouvait qu’elle avait déjà pris sa décision, mais qu’elle souhaitait simplement le prévenir. Nathan savait qu’il ne pouvait rien dire par rapport à cela. Elle était une femme libre de prendre ses propres décisions. Il n’imaginerait pas se mettre en travers de son bonheur. Il avait déjà fais cela autrefois en assistant pour mener cette grossesse à terme et il avait vu le résultat. Aujourd’hui il devait l’encourager à faire ce qui la rendait heureuse. Pour autant, il n’était pas rassuré de la situation. Il n’avait jamais été séparé d’elle depuis qu’elle était revenue. Il craignait que cela lui plaise cette nouvelle vie à Londres, qu’elle ait des propositions qui la ferait rester. Il ignorait ce qui se passerait si c’était le cas. Egoistement il ne comptait pas l’accompagner, il n’imaginerait pas changer de vie. Nathan était aussi inquiet de la façon dont Lydia pourrait réagir. Il savait que la petite fille était très intelligente et compréhensive, qu’elle comprendrait sans doute le départ de sa mère, mais elle n’en reste pas moins une enfant. Il n’avait pas envie que cela réveille des peurs chez elle. Il n’avait aucune envie de la voir souffrir. Cette situation était si compliquée à présent. Ingrid lui demanda son avis par rapport à tout cela. Elle voulait savoir comment il se sentait. Il ne savait pas quoi répondre. Il n’avait aucune envie d’être un obstacle dans sa réussite et dans sa carrière. — Je pense que si c’est quelque chose qui te plaît tu devrais y aller. C’est une véritable opportunité pour ta carrière. Lui répondit sincèrement Nathan. Néanmoins, il savait qu’il devait lui dire le reste de ses pensées. Ils s’étaient promis d’être plus honnêtes cette fois-ci il se devait alors de montrer l’exemple. — Néanmoins, c’est quelque chose qui m’inquiète au regard de notre passé. Je sais que je me projette déjà trop, mais je me demande ce qui peut se passer si jamais ce job devient pérenne. Je pense à l’avenir, notre avenir. Rajouta le beau brun. Il avait soigneusement choisi ses mots pour ne pas la blesser. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il n’avait pas confiance en elle. Il savait qu’elle avait changé, qu’elle aimait leur famille, mais il savait aussi qu’elle aurait plus d’opportunités à Londres qu’ici.Tout ceci l’inquiétait réellement, mais il n’avait pas non plus de se projeter et de tout gâcher.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Alessia Pratt

Alessia Pratt


⋅ paper notes : 87
⋅ since : 26/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: coming soon.

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyLun 7 Jan 2019 - 1:38

Ingrid avait du mal à lire ou comprendre ce que Nathan pouvait ressentir en ce moment. Elle avait toujours eu du mal à lire ses états d'âme, puisqu'il était très discret et secret sur ses sentiments. Elle savait pourquoi que cela devait éveiller en lui des craintes et des peurs que ce ne soit qu'une porte de sortie. Une manière de partir en douce. Chose qui pourtant n'avait jamais frôlé l'esprit de la blonde depuis son retour, elle tenait donc à le rassurer. « Ce n'est seulement que pour quelques semaines, rien de plus. » lui assure-t-elle en le regardant doucement dans les yeux. Elle ne voulait pas qu'il ait peur ou qu'il pense plus loin que ce que c'était, un contrat temporaire à quelques heures d'ici. « Vous pourrez venir me voir quand vous le voudrez et si j'ai des jours de libre je reviendrai. » lui suggéra Ingrid. Elle n'arrivait pas ici sans avoir pensé aux solutions afin de faciliter les choses lors des semaines de son absence. La belle pensait tout d'abord en fonction de sa famille et les paroles de Nathan lui montraient qu'elle n'était pas la seule à se projeter dans leur avenir. Pourtant ses paroles la laissèrent sans mots pendant un moment, elle qui n'avait pas même pensé que cela puisse être quelque chose d'autre que temporaire. « Je n'ai pas envie de quitter Brighton. Et si je retrouve vraiment l'envie de faire de la photographie, je trouverai quelque chose ici, je demanderai à avoir des recommandations. » lui répondit-elle. Elle ne se voyait pas construire sa vie ailleurs qu'ici. Ou sans eux. Ce n'était que temporaire. Londres n'avait jamais été chez elle. Elle aimait profondément la vie ici. C'était chez elle et leur vie était ici. « On prend ça un jour à la fois, d'accord? » lui dit Ingrid en caressant sa main de son pouce. Elle savait que c'était dans la nature de Nathan de tout vouloir prévoir, mais c'était quelque chose qu'ils devaient vivre dans le moment présent. « Je t'aime. » lui rappela-t-elle, les yeux lumineux de sa voix douce, qui lui était propre. Ils étaient du même côté et avaient les mêmes intentions de garder leur famille unie ainsi que leur couple. Ils étaient ensemble. C'était une réalité maintenant et s'il voulait que ça continue sur la bonne voie, ils devaient continuer d'y travailler. Mais elle savait qu'ils ressentaient la même chose l'un pour l'autre et il n'y avait rien de comparable.

_________________
‒ So I climb to my fall, until whispers heard no more and every time I look, I lose control. ‒
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Morello

Nathan Morello


⋅ paper notes : 151
⋅ since : 20/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid EmptyVen 11 Jan 2019 - 16:58

Nathan écoutait attentivement Ingrid lui expliqua que ce n’était que pour quelques semaines rien de plus, elle n’imaginait pas rester davantage. Elle lui proposa aussi de venir lui rendre visite avec Lydia dès qu’ils pourront et inversement. Tout ceci semblait déjà clair dans l’esprit de la jeune femme comme si elle avait pris sa décision. Il savait alors que son devoir était de la soutenir. De plus, son discours tenait la route et elle ne semblait pas lui cacher des choses, elle ne semblait pas chercher doucement une porte de sortie. Ingrid lui expliqua également ne pas avoir envie de quitter Brighton autrement dit elle ne prévoyait pas de travailler pour de bon à Londres ce qui le rassurait. Elle pensait même pouvoir obtenir des recommandations et ainsi retrouver du travail ici. Nathan comprenait alors que le salon de thé ne lui suffisait pas, qu’elle avait envie de plus. Elle voulait renouer avec son premier amour : la photographie. Il ne pouvait pas l’en blâmer, il ne pouvait pas la freiner. Elle avait des rêves, des envies. Il allait la soutenir comme elle le souhaitait. La jeune femme lui demanda alors de prendre les choses un jour à la fois, sous-entendu sans penser à l’avenir. Elle ne voulait sûrement pas tout compliquer. Elle n’avait pas tort dans ce qu’elle disait. Nathan avait tendance à penser à l’avenir alors que ce n’était pas encore là. Il devait donc rester davantage raisonnable. D’autant plus qu’ils n’avaient aucune idée si leur couple allait réussir cette seconde chance. Il ne pouvait donc pas se mettre en travers de sa route. — On prend ça un jour à la fois. Lui répondit Nathan avec un sourire en coin. Il lui caressa doucement la main et tentait alors de mettre de côté l’ensemble de ses doutes. Il devait réapprendre à faire confiance à Ingrid et c’était sûrement une bonne épreuve. Elle allait pouvoir lui prouver qu’elle était digne de confiance. — Moi aussi. Lui répondit le beau brun. Il ne doutait pas de l’amour qu’elle avait pour lui. Finalement depuis son retour elle avait tout fait pour regagner son coeur qu’il le veuille ou non. Maintenant qu’elle avait réussi il n’avait pas envie de souffrir. Le chemin serait long, mais il avait bon espoir que leur histoire fonctionne.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

when you're gone w/ingrid Empty
MessageSujet: Re: when you're gone w/ingrid   when you're gone w/ingrid Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 when you're gone w/ingrid
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton east side. :: résidences.-
Sauter vers: