fermeture du forum.

Partagez
 
 the shining + judith
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

the shining + judith Empty
MessageSujet: the shining + judith   the shining + judith EmptyDim 26 Aoû 2018 - 1:53

Les rues colorent quand vient le soir. Avant l'aurore, avant l'oubli, le ciel est d'or pur et de noir; Sombre paradis. Dans le décor aléatoire des rues dehors, je m'en vais sans bruit, abandonnant tout au hasard. J'attends le jour qui suit. Le feu des boulevards cavale; Soudain m'éblouis d'un éclat d'opale s'installe une flamme dans la nuit. Mille couronnes sauvages comme l'orage forcent à l'insomnie. (@aöme // beerus)
judith & andrew

C’était une nuit d’été comme seule l’Angleterre pouvait en produire ; la pluie battait au point d’en faire chanter les pavés, et aux pieds des trottoirs coulaient des rivières furieuses qui menaçaient de noyer les rues. Quelques passants courageux ne se démontaient, sillonnant les rues avec un flegme résigné ; d’autres au contraire fendaient la pluie à l’instar de rongeurs affolés, courbés en deux, comme si leur maladroit pas de course allait leur épargner de finir trempés jusqu’aux os.

C’était une nuit d’été comme il les aimait. Rejetant la tête en arrière, il s’étira, longs membres cherchant dans l’étirement le soulagement d’un corps cassé par une de ces foutues chaises de bureau. Il avait passé sa journée le nez dans les chiffres, à tenter d’établir si cet hôtel dont son père faisait sa fierté tenait davantage du Queen Mary que du Titanic. La routine, lentement, s’huilait, et lui s’y enlisait avec une forme de soulagement épuisé qui l’effrayait. Comme si dans ce rythme banal il trouvait une régularité qui lui avait manqué. Jetant un dernier regard désespéré au chaos de papier devant lui, il se leva, abandonnant là la marée de chiffres qui menaçait de le submerger.

Il connaissait déjà l’hôtel par cœur. C’était une histoire de famille que le Brighton Harbour Hotel & Spa. Le bébé de son père, tandis que sa mère applaudissait en potiche des accomplissements de son mari. Et le voilà qui se retrouvait catapulté co-gérant, ou plutôt homme de paille : car rien n’avait changé. Son père ordonnait, et lui dansait comme les autres. Quelques enjambées l’amenèrent aux cuisines, et à la plus précieuse des boissons de ce pays : l’Earl Grey. Un ricanement sarcastique lui échappa quand il pensa brièvement à son opinion sur le thé il y a seulement quelques mois de cela. Qu’importe, à présent il le buvait par litres.

Les flammes bleues prirent vie, léchant goulûment le métal de la bouilloire. Attendant que l’eau frémisse, il prit soudain conscience, face à sa tasse solitaire, dans cette cuisine à moitié éteinte, de sa solitude. Et l’angoisse, soudain, revint lui mordre les entrailles. Il réfléchit une seconde au planning qu’il avait eu sous le nez la moitié de la journée ; qui restait-il à cette heure ? La porte du placard grinça, et une seconde tasse rejoint la première. La bouilloire siffla, et l’eau bouillante réveilla dans les deux mugs le parfum caractéristique de bergamote de l’Earl Grey.

Embaumant les couloirs de vapeurs parfumées à une heure indue de la nuit, il trouva sa route jusqu’à la réception. Et trouva à son poste la gardienne en charge du fort aujourd’hui. Judith et son éternel sourire, Judith qui semblait douée d’une infinie bonne humeur. « Hey. » Un demi-sourire étira ses lèvres, et il ajouta alors qu’il posait la tasse fumante sur son bureau, « I come bearing gifts ! » Il hésita une seconde, cherchant dans son regard le signe qui répondrait d’avance à sa question. Puis pour finir n’y tint plus: « Mind if I stay a minute? The atmosphere is getting very The Shining and I’d hate to leave you alone to welcome the guy with the axe; always on edge, this guy. Bloody annoying, if you ask me. » Un sourire narquois et fier de son jeu de mot bancal vint cacher le doute dans son regard. La vérité était que le silence l’angoissait, que chaque minute passée avec lui-même l’angoissait, et que la perspective de rentrer chez lui l’angoissait. Mais cela, il était incapable même de se l’avouer, alors comment le confier à quiconque ?
Revenir en haut Aller en bas
 
 the shining + judith
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Zero
» Yung Lysander est dans la place~ I'm shining~
» Another shining star in the galaxy || Kaëlan van Eden
» Jua # Where the light shivers offshore, Through the tides of oceans, We are shining in the rising sun [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: