fermeture du forum.

Partagez
 
 i kept running for a soft place to fall (nas)
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

i kept running for a soft place to fall (nas) Empty
MessageSujet: i kept running for a soft place to fall (nas)   i kept running for a soft place to fall (nas) EmptyMer 8 Aoû 2018 - 0:10

le bord de mer déborde d'humidité, il pleut depuis des heures mais pour Duane la bruine goutte l'éternité. C'est comme une seconde peau qui s'accroche à ses paupières, une moiteur qui parfume l'atmosphère. La sensation est désagréable mais tendre, son tabac qui peine à supporter la pluie se mélange à l'iode, son pull est lourd, il pèse trois tonnes sur ses épaules. Il y a quelques choses de mélancolique là-dedans. Le genre de mélancolie qui serre le myocarde tout en s'étirant dans un sourire.
C'est une belle journée. Malgré tout.
Les touristes ont déserté la jetées au profit du centre ville et de ses bars abrités.
Duane est seul au monde sur sa terrasse. Un cappuccino brûlant sert de chauffage de proximité, il ne le boit pas encore mais serre ses doigts autours pour ne pas mourir de froid.
À défaut de pouvoir converser, le brun se perd dans les bruits alentours. Une voiture qui passe, une vague s'écrasant sur les galets, des albatros qui crie parce qu'ils ne savent pas chanter.
Nas ne devrait pas tarder, il est presque dix huit heures et ils ne se sont pas vu depuis ce matin. Duane est parti tôt pour enchaîner entretiens et prises de rendez-vous. Il essaye tant bien que mal de s'insérer dans la vie active sans vraiment y parvenir. Le monde du travail est trop petit pour les rêves qu'il contient. Le brun n'a pas envie, d'être professeur, de construire des maisons ou de vendre des fournitures dans la boutique du coin, tout comme il refuse l'aide providentiel de ses parents.
Les dernières semaines ont été compliqué pour lui eux, son et leur avenir. Ça va mieux depuis quelques jours. Duane broie plus de lumière que de noir et parvient à saisir plus facilement ce que Nas attends de lui. De l'amour, des mots. Moins d'absences, plus de présence. Ça peut changer, ça changera probablement mais il préfère ne pas y penser, sourire bêtement à l'idée de le voir en dehors du cocon de l'appartement. Pour tout ces jours où la présence de l'autre n'est pas parvenu à fissurer l'angoisse et le silence.
Sa silhouette fini par grignoter le bout de la rue. Duane se décale et quitte la chaleur de sa boisson pour une autre plus ardente dans sa poitrine et ses joues. Cette douceur, bouleversante emporte avec elle les mots, les maux qu'il y a, qu'il y aura toujours entre eux et dans ses yeux. Je t'attendais, lance t-il en tapotant du bout des doigts la chaise à ses côtés. Je suis désolé, ce n'est pas le temps idéal pour boire quelque chose en terrasse. On peut se mettre à l'intérieur si tu as froid.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

i kept running for a soft place to fall (nas) Empty
MessageSujet: Re: i kept running for a soft place to fall (nas)   i kept running for a soft place to fall (nas) EmptyJeu 9 Aoû 2018 - 0:18

il est en retard. la pluie le retarde. y'a rien qui va. ça fait une éternité qu'il rêve d'un moment à eux. il le réclame. il sait à quel point il peut être pénible, nas. pour ça. pour trop d'choses. il sait qu'il en demande trop, encore. et il essaye, oh oui, il essaye de se calmer sur ça. de ne pas trop réclamer. de profiter des moments qu'il lui offre, parce qu'au fond, il suffit simplement qu'il croise son regard pour voir à quel point il l'aime autant que c'que nas peut éprouver. et cet amour est beau. presque indescriptible.
mais il pleut.
et les gens n'savent pas conduire.
au fond il sait même pas c'qu'il fout dehors de base, c'est pas comme s'il allait encore en cours. ça lui sert à rien, parce qu'il estime que c'est bien meilleur d'être dans les bras de duane, ou d'être avec sa merde. celle qui lui donne des hallucinations, celle qui lui donne l'impression d'revoir son fantôme quand il est tout seul. il est intelligent, nas. connaît tout l'domaine, connaît tout par coeur, parce qu'il est passionné par c'qu'il étudie. peut-être qu'il devrait bosser chez lui, l'faire en candidat libre pour avoir son diplôme d'merde. peut-être, ouais. il en sait rien. il sait pas c'qu'il veut.
la seule chose qu'il sait, c'est duane.
c'pas possible de ressentir autant d'choses. pas possible d'autant aimer une personne putain. alors il fini par s'garer, il est un peu loin à pied, mais au pire, il s'mettra à courir, pour s'protéger de la pluie. puis au fond, il s'en fout, d'ça. il veut juste le rejoindre, putain. l'pire, peut-être, c'est que malgré le peu de monde qu'il y a, il n'a d'yeux qu'pour lui à la minute où il a réussi à distinguer son physique. des lèvres qui retrouvent leurs places, l'temps d'un instant. l'temps de sentir son coeur battre fort contre sa cage thoracique, l'temps de s'habituer à cette chaleur dans son bide. désolé. il y a eu du monde sur la route. il tire sur la chaise pour s'asseoir en face de lui, cherchant directement un contact physique, cherchant simplement sa main pour serrer ses doigts. non, c'est bon, c'est parfait. il assure, avec un sourire qui ne quitte pas son visage. alors ? tu m'abandonnes définitivement la journée ? il le lance sur l'ton de la plaisanterie, et pourtant, y'a un truc qui se compresse. nas est pas jaloux, loin d'là, c'est juste qu'il supporte pas d'être loin de duane. mais faut qu'il fasse avec, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
 
 i kept running for a soft place to fall (nas)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» OBLIGATION LÉGALE AVANT LA MISE EN PLACE DE L'ARMÉE D'HAÏTI.
» Matelot sur la place...Meaow ?
» Super titine est dans la place
» Phislammajamma est dans la place
» 05. Meeting at an unlikely place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: