AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 – these words are knives and often leave scars.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Eli Goldstein

truth be told, i never was yours.

- paper notes : 284
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #33, east side.
contact book:
availability: isveig, dani, ophelia, the goldsteins.

MessageSujet: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 21:52




- eliott michael goldstein -
i'd be lying if i told you losing
you was something i could handle.


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: âgé de trente ans, c'est un natif de brighton. il y est né et il y a grandit, et il compte bien y mourir, aussi. sa famille vit ici depuis des générations, et il a bien l'intention de poursuivre cette tradition.  - origines et nationalité: s'il porte la nationalité anglaise depuis sa venue au monde, ses origines sont légèrement plus sinueuses, passant par l'angleterre puis la suède, s'égarant ensuite dans quelconque contrées européens.- statut familial: deuxième né d'une famille de quatre enfants, composé de trois garçons et d'une seule et unique fille, les goldstein sont plutôt du type tricoté serré. leurs parents sont toujours aussi amoureux qu'aux premiers jours, et la cadette doit toujours subir ses trois grands frères qui la surprotège plus que nécessaire, mais elle le supporte assez bien, depuis toutes ses années. - statut civil: célibataire depuis peu, et cocu qui plus est. sa fiancée, isveig burston, l'a plaqué il y a quelques semaines en lui avouant qu'elle entretenait une liaison avec un collègue de travail depuis au moins deux ans. un homme qu'eli connaissait et estimait. le trahison est donc d'autant plus grande. - occupation: écrire votre réponse ici. - cinq choses favorites: l’alcool, dont il abuse un trop dernièrement. la pizza, car c’est probablement le seul met qu’il prépare à la perfection. agatha christie et ses romans, la bague de son grand-père, héritage familial qui compte énormément à ses yeux et les films de science-fiction.  - saison préférée: l'automne, qui un peu à son image, perds de ses couleurs à mesure que passe les semaines. annonciatrice des longs mois d'hiver, son humeur morose n'est que le reflet des temps pluvieux qu'apporte la venue de l'hiver. - traits de caractères: bon vivant, farceur, sarcastique, dévoué, altruiste, volontaire, courageux, vaillant, fidèle, loyal, impulsif, naïf, têtu. depuis sa rupture, il a cependant développé un côté plus sombre de sa personne, délaissant ces belles qualités pour devenir irresponsable, alcoolique, impoli, pessimiste et coureur de jupons, notamment. sa façon à lui de cacher la véritable détresse qui l'habite. - groupe: hellebore. - avatar: daniel sharman.

ii. swing wide your crane, run me
Eli n’a jamais eu de mal à se faire des amis. Facile d’approche, bon vivant et plutôt rigolo dans son genre, il arrivait sans mal à s’inclure dans n’importe quel groupe, et à y trouver sa place.  Même aujourd’hui, c’est encore le cas. ▪️ Sa nature altruiste l’a poussé à s’impliquer activement dans sa communauté dès son plus jeune âge. Il a fait du bénévolat dans un refuge animalier, il a participé aux tutorats d’élèves plus jeunes que lui, il s’occupait des nouveaux étudiants lors de leur arrivée au lycée et il fut même président du conseil étudiant de son école, lors de ces deux dernières années d’études. ▪️ Il avait un cercle plus rapproché d’amis, à l’adolescence. Des gens qui comptaient énormément pour lui. Malheureusement, l’un des leurs s’est suicidé, laissant beaucoup de questionnement dans son sillage. Cette mort les affecta tous, et créa un trou béant dans le groupe, qui ne fit que s’éloigner avec les années. Le temps a passé, et la distance n’a fait que grandir entre eux, pour n’être plus qu’un souvenir. ▪️ Devenir pompier n’avait jamais été dans les plans d’Eliott. À la base, il se dirigeait vers un métier dans les relations publiques ou en administration. Mais, alors qu’un incendie faisait rage dans le voisinage, son instinct fut de tenter d’aider ces habitants, et sans y réfléchir deux fois, il se faufila dans le brasier afin d'aller secourir le vieux couple qui était coincé à l'intérieur, leur sauvant ainsi la vie. La décharge d’adrénaline qu’il ressentit fut d’une telle intensité qu’il en resta chamboulé pendant quelques jours, avant de réaliser qu’il venait peut-être de trouver sa véritable vocation. ▪️ Sa nature impulsive ne lui a pas toujours servi d’une bonne façon. Il lui arrive encore de prendre des décisions précipitées et de le regretter. Ce fut le cas, lors de cet autre incendie, des années plus tard. Coincé à l'intérieur d’un édifice industriel en flammes alors que son collègue l’avait pourtant prévenu de ne pas aller à l’intérieur vu le risque d’explosion, il ignora ses recommandations et il se retrouva écraser sous un mur, lorsqu’une bonbonne de propane explosa à proximité de lui. Il fut brûlé au deuxième degré sur son bras gauche et son épaule, et il a quelques cicatrices ici et là, sur son corps, pour lui rappeler cet incident qui aurait pu lui coûter la vie. Il a eu énormément de chance... et une sacrée leçon, ce jour-là. ▪️ Lorsqu’il a fait la rencontre d’Isveig Burston, Eliott savait qu’un jour, il épouserait cette fille. Il avait eu un véritable coup de cœur pour elle, et heureusement pour lui, c’était réciproque. Ils vécurent une relation idyllique pendant de nombreuses années, faisant bien des jaloux sur leur passage. Il y a quelques mois, il la demanda même en fiançailles, et elle répondit oui, faisant de lui le plus heureux des hommes. ▪️ Ce bonheur prit abruptement fin lorsqu’elle lui annonça, il y a quelques semaines, qu’elle le quittait pour un autre. Un homme qu’elle fréquentait en cachette depuis bientôt deux. Un homme qu’il avait appris à connaître et qu’il considérait comme un ami.  Ce fut le début de la fin, pour lui. ▪️ La crise existentielle qu’il subit, depuis, est complètement en train de le détruite. L’alcool est devenu son nouveau meilleur ami, et les fréquentations d’un soir s’enchaîne dans son lit, lui qui n’a jamais été de ces hommes qui prenait les femmes et les jetait ensuite (il avait beaucoup trop de respect pour elles). ▪️ Le nombre de fois qu’il se présente au travail, encore amoché de sa soirée de la veille, grimpe en flèche, et il risque bien de le perdre s’il ne se reprend pas bientôt en mains. ▪️ Son attitude est un véritable appel à l’aide, pour ses proches, qui ne le reconnaisse plus. Pourtant, il est incapable d’accepter leur pitié et leur soutien. Les blessures sont encore trop vives, trop profondes, trop douloureuses.

----------------------------

Il n’est pas un grand adepte de sport, mais il s’entraîne tout de même quatre à cinq fois par semaine afin de garder la forme et entretenir son corps, son principal outil de travail. ▪️ Il n’est pas très doué en cuisine. Le seul plat qu’il sait confectionner à la perfection est la pizza. Pour le reste, il se contente d’acheter des repas préparés au supermarché ou à se nourrir de take-out des restaurants du coin. ▪️ Sa famille a bien tenté de le convertir, mais il n'a jamais été capable de manger un seul sushi de sa vie. ▪️ Il est le père adoptif de deux chiens, Axl et Slash, deux frères pitbulls adorables, qu'il a récupéré dans un refuge de la région. ▪️ Il a toujours adoré faire la fête et il est assez doué sur un plancher de danse, ce qui impressionne toujours autant ses amis. Et les filles, aussi. Inutile de mentionner qu’il a suivi des cours de danse à l’adolescence, dans le simple but de se rapprocher d’une fille sur qui il avait le béguin, et qu'il y a pris goût. ▪️ Il a suivi des cours de français durant son passage au lycée, et il est même partit pendant un été au Québec afin de parfaire cette langue. Bien qu'il n'ait pas tant l’occasion de la pratiquer, il lui arrive d'écouter des artistes québécois et de regarder certains de leurs films - surtout ceux de Xavier Dolan, dont il adore le génie créatif. ▪️ Loin d'être un bibliophile, il raffole toutefois des bouquins d'Agathe Christie et du genre policier en général. Il en a une imposante collection chez lui.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: schuylers, karine. - âge et pays: trente ans, québec - type de personnage: inventé, reprise d'un ancien personnage / pré-lien de @lula goldstein pour la famille. - votre avis sur le forum: toujours aussi beau, toujours aussi parfait. - où avez-vous connu le forum: la précieuse admin. - autre: j'vous kiffe, les copains.  

_________________

my head says who cares? but then my heart whispers you do, stupid.



Dernière édition par Eli Goldstein le Jeu 14 Déc - 22:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 21:55

tu es complètement folle, je m'incline devant tes quatre personnages à gérer
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 21:56

rebienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 22:00

(re) bienvenue chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Brandy Fairchild

real eyes, realise, real highs.

- paper notes : 899
- since : 19/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #027, west side w/ wyatt.
contact book:
availability: yasin, tallulah, karaoke night (2/7)

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 22:07

trop de bons choix entre sharman et le pré-lien re-bienvenue chez toi pour la énième fois

_________________
i don't smoke weed to escape reality, i smoke weed to enjoy reality even more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 624
- since : 20/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 22:12

Rebienvenue Eli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Isveig Burston

i've been breaking hearts a long time.

- paper notes : 130
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #025, west side.
contact book:
availability: [open] eli, mina, asher.

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 22:18

Qui est la conne qui a laissé un mec si parfait, hein ?
(jotem )

_________________

(ib) they say that you must follow your heart, but if your heart is in a million pieces which piece do you follow?


(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6177
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 22:32

Tous mes frangins sont des loques.
Je rigole, t'es parfait, je suis bien trop heureuse de retrouver Eli.

Réserve-moi un rp avec Lula et un avec Is, hein.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Jeu 14 Déc - 22:43

rebienvenue.
décidément il n'y a rien qui vous arrête, toi et nadège! (tant mieux, ça nous fait de la bonne lecture )
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Ven 15 Déc - 0:32

Rebienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 745
- since : 25/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: 123, west side.
contact book:
availability: (close → 03 sept.)

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Ven 15 Déc - 3:53

Rebienvenue ici

_________________
AND I WISH I WAS A COMET,
to crash on your feet, just to be remembered.

présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Ven 15 Déc - 8:55

cette fiche tellement rapide chapeau bas
un QC.. toi et Lula vous me tuez
re-bienvenue du coup avec ce nouveau personnage
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   Ven 15 Déc - 10:37

Ce duo omg.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: – these words are knives and often leave scars.   

Revenir en haut Aller en bas
 
– these words are knives and often leave scars.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» 02. You can leave your hat on
» Kotonoha no Niwa (The Garden of Words)
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: