AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▪️ no one lives forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 2593
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: lula, becca.

MessageSujet: ▪️ no one lives forever.   Ven 17 Nov - 0:00




- nash kershaw -
cause we're all just kids who grew up way too fast
yeah the good die young, but the great will always last


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: Trente et une années se sont écoulés depuis sa naissance dans une ville du Sussex de l'Est, Lewes. - origines et nationalité: S'il ne porte que la nationalité anglaise, l'Écosse qui parcours ses veines ne fait pas de lui un anglais de souche. - statut familial: Ses parents sont toujours vivants - bien que vieillisant - et toujours aussi amoureux. Les enfants Kershaw étaient au compte trois, mais ils ne sont plus que deux depuis la mort de leur soeur ainé. Le seul souvenir tangible que Nash possède encore d'elle est cette nièce dont il a désormais la charge et qui fait fondre son cœur. - statut civil: Le célibat lui a toujours collé à la peau et il n'en a jamais fait de cas. À vrai dire, les relations à long terme, ça n'a jamais été sa tasse de thé. - occupation: Adolescent, il était persuadé qu'il allait faire carrière dans le milieu de la musique, mais il en est tout autrement, aujourd'hui. Le voilà qui travaille désormais dans une tour à bureau, caché derrière son ordinateur, à jouer avec les chiffres. Conseiller financier, c'est ce qu'il est devenu, plus pour la stabilité d'emploi que ce poste offrait que par véritable intérêt. - cinq choses favorites: Jouer de la musique, et plus particulièrement de sa guitare, son instrument de prédilection. Découvrir de nouveaux artistes et assister à des concerts. Se prélasser dans son lit le dimanche matin en charmante compagnie. Faire des pâtisseries et les dévorer en une soirée. Manger, en général - il ne peut pas résister à une bonne bouffe. - saison préférée: La neige blanche qui tombe en douceur, le froid qui favorise les rapprochements, la glace qui miroite sous les rayons brillants lune ensorcelante : l'hiver à son charme et il ne peut pas y résister. - traits de caractères:  Mélomane, épicurien, affectueux, tendre, protecteur, réaliste, désillusionné, impatient, blasé, hyperactif, mature, casanier. - groupe: Hydrangea. - avatar: Finn Jones.

ii. swing wide your crane, run me

( where our story begins. ) C’est dans le centre hospitalier de Lewes que Nash Lachlan Kershaw a vu le jour. Deuxième enfant d’une famille qui en comptera, au total, trois, il n'avait que trois ans d’écart avec sa sœur aînée et seulement deux avec son frère cadet. Fratrie particulièrement soudée, les enfants n’avaient que peu d’amis durant leur enfance. Les Kershaw habitant dans les profondeurs de la campagne anglaise, les seuls voisins qu’ils avaient était les arbres et les quelques animaux sauvages qui parcouraient leur terre. Une offre d’emploi alléchante poussa toutefois le patriarche à prendre une grande décision : déménager à Brighton. Un nouvel univers s’offrait désormais aux trois enfants, et bientôt, le petit noyau prit de l’expansion alors que les copains et copines s’ajoutaient à l’équation. L’intégration se fit en douceur, et si la calme des terres reculés lui manqua, Nash ne tarda pas à adopter cette ville comme la sienne.  ▪️ ( it's more than music. ) Son premier véritable contact avec la musique, c’est avec son père qu’il l’a partagé. Nash allait souvent le rejoindre dans son repère, au sous-sol de la maison familial, là où il avait entreposé ses instruments de musique. Son géniteur ne pratiquait plus depuis longtemps, mais il conservait ses reliques comme un souvenir d’une autre époque, celle où son propre paternel faisait la tournée des bars en l’amenant avec lui. Il avait hérité de son imposante collection, mais n’y avait point touché jusqu’à ce jour-là. En voyant son fils venir vers lui, M. Kershaw lui tendit un vieux boitier en cuir noir, dont les coins abimés trahissaient l’âge. À l’intérieur se trouvait une magnifique guitare, à l’allure presque neuve. C’était celle de son grand-père, qui en avait pris soin comme le plus précieux des trésors.  Elle était désormais sienne, résultat d’un lègue testamentaire qu’avait laissé derrière lui son aïeul. Cette guitare l’accompagna durant ses premières années de musicien, elle suivit son difficile apprentissage – la dextérité n’était pas son fort, à l’époque – de l’instrument et elle charma quelques jolies demoiselles au passage. Lorsqu’elle rendit son dernier souffle, il ne put se résonner à l’abandonner, et il l’accrocha au mur de sa chambre, en souvenir de ce grand homme qu’avait été le père de son père.   ▪️ ( keep calm and follow your dream ) La musique le sauva d’une crise d’adolescente violente et tourmentée. Il s’y réfugiait continuellement : quand ça allait mal, quand il passait une bonne journée, quand il était amoureux, et quand il rageait contre la vie – tel un adolescent typique. Il connut ses frasques et ses déboires, il abusa des bonnes choses et de la bonne chair, mais il n’oubliait jamais son principal objectif : vivre de sa passion. C’est ce but qu’il s’était fixé, et il y travaillait jour et nuit pour le réaliser. Il participa à de nombreux concours, chanta même dans certains resto-bar pour des clients qui se foutait bien de sa prestation, il commença même à donner des cours à certains particuliers pour mettre un peu d’argent de côté. Lorsqu’il décrocha enfin une admission, après des années de tentatives, pour une grande école de musique : il n’hésita pas. Il partit pour Londres, sans même une once d’hésitation.  ▪️ ( death doesn't discriminate. ) Le téléphona sonna tôt, ce matin-là. Trop tôt. Un terrible pressentiment vint l’envahir alors qu’il décrochait le combiné pour répondre à l’appel. Sa mère, incapable de prononcer le seul mot, sanglotait au bout du fil et le temps se figea pour Nash. Sœur. Accident. Coma. Il devait rentrer à Brighton, il n’avait pas le choix. Les deux heures de route qui le séparait de sa famille lui semblèrent une éternité. Et lorsqu’il arriva enfin au chevet de son ainée, elle avait déjà poussée son dernier souffle.  Blottit contre le corps encore chaud de sa mère, sa jeune nièce pleurait toutes les larmes de son corps, et Nash se jura, ce jour-là, qu’il ferait tout pour cette gamine et qu’il prendrait soin d’elle. À vingt-quatre ans, il devint son tuteur officiel, et le jeune adulte dû se rendre à l’évidence : sa vie, tel qu’il l’avait toujours connu, venait de s’arrêter. ▪️ ( with adulthood comes responsibility. ) Abandonnant sa carrière de rêve, Nash rentra au bercail pour prendre charge de sa nièce. Il devait désormais penser pour deux et s’assurer qu’elle ne manquerait jamais de rien. Il retourna donc sur les bancs d’école afin de décrocher un diplôme en comptabilité – il avait toujours été habile avec les chiffres – et il ne tarda pas à décrocher un emploi dans l’une des banques de la ville. Emploi qui occupe toujours, aujourd’hui, plus par nécessité que par passion. Son travail est sans faille, ses patrons l’adorent, mais il n’est pas heureux. La seule chose qui le motive encore à se lever tous les matins pour aller s’enformer dans une tour à bureau, c’est le sourire contagieux de sa précieuse nièce. Pour elle, il était prêt à sacrifier tout. Son bonheur, c’était désormais sa priorité. Ses désirs, il les avait jeté dans un coffre qu'il avait verrouillé à double tour, et avec le temps, la clé s’était tout simplement égaré. ▪️ ( when the memories hit you. ) Elle. Il n’avait cessé de l’épier, ce soir-là, alors qu’elle performait sur la scène de ce bar de quartier. Peu de gens se préoccupait d’elle, et pourtant, elle continuait de chanter, les yeux clos, portés par les mots et la mélodie de ses doigts qui faisant danser les cordes de sa guitare. Il l’avait reconnu, cette gamine à qui il avait tant enseigner. Avant, dans une autre vie, celle où la musique comptait encore pour lui. Lorsqu’elle marqua une pause dans sa prestation, il s’excusa auprès de son compagnon de beuverie pour aller lui tenir un peu compagnie. Il ignorait, cependant, si elle se souviendrait de lui. Après tout, près d’une dizaine d’années s’étaient écoulés depuis leur première rencontre. Mais ce fut le cas. Nash en restait un brin troublé. L’adolescente qu’il avait connue s’était brusquement transformer en une jeune adulte et il se revoyait au même âge, avec la même ferveur qu’elle avait dans son regard. Un profond sentiment de nostalgie prit naissance au creux de son ventre, comme un drogué qui réalise enfin son manque. Il l’invita à boire, puis à discuter. Une fois, puis deux, puis trois. Sa présence apportait un vent de fraicheur à sa vie terne et monotone et elle réveillait en lui bien plus que cette passion commune qu’il avait cru éteinte depuis trop longtemps. Elle avait fait naître en lui des sentiments, comme le démontrait ces papillonnements qui lui caressait l’estomac quand elle lui souriant ou le rythme tremblant de son palpitant.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: Schuylers, Karine. - âge et pays: Trente ans, Québec. - type de personnage: Pré-lien de Nadège. - votre avis sur le forum: Il est trop beau.   - où avait vous connu le forum: Par ma Nadou adorée. - autre:     .

_________________

you unravel me with a melody, you surround me with a song.



Dernière édition par Nash Kershaw le Mer 20 Déc - 19:06, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6166
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   Ven 17 Nov - 0:19

Trop heureuse de te voir là, et puis mille mercis de tenter mon petit lien.
Si t'as besoin de quoi que ce soit, hésite surtout pas.
Bienvenue officiellement sur le forum.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   Ven 17 Nov - 12:54

finn bon dieu finn quoi
je vous ship déjà de la mort qui tue
karine je veux un lien
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   Ven 17 Nov - 15:18

iron fist, wesh !
je te souhaite la bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 2593
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: lula, becca.

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   Ven 17 Nov - 20:59

merci. I love you
n'hésitez pas pour un petit lien, ma boîte est grande ouverte.

_________________

you unravel me with a melody, you surround me with a song.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6166
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   Sam 18 Nov - 13:45

Je te l'ai déjà dit mais je le répète, j'ai adoré ce que tu as fait du personnage et ta fiche est parfaite. J'ai hâte qu'on puisse jouer ensemble.
Amuse-toi bien my Angelica.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 2593
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: lula, becca.

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   Sam 18 Nov - 13:58

merci my eliza. I love you

_________________

you unravel me with a melody, you surround me with a song.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: ▪️ no one lives forever.   

Revenir en haut Aller en bas
 
▪️ no one lives forever.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLE FANNING ✤ murder lives forever
» Love me now or hate me forever!
» -Claire-"Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit" Serdy forever.~
» La Forever Académie (Forum RPG)
» [Complet]Yun conquiert Kanto ~ Moemon Forever v3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: