fermeture du forum.

Partagez | 
 
 bittersweet symphony (imran)
Aller en bas 
Lina Rassam

Lina Rassam


⋅ paper notes : 113
⋅ since : 25/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: bittersweet symphony (imran)   Mar 12 Fév 2019 - 18:59



-- But tonight I'm on my knees,
I need to hear some sounds that recognise the pain in me
I let the melody shine, let it cleanse my mind.
@imran johar

Vingt deux heures, je crois qu’il y’avait bien longtemps qu’un rendez-vous ne s’était pas terminé aussi tard. Mais au moins, je suis fière de la vente que j’ai pu accomplir aujourd’hui : un couple de riches français fraichement installés en ville, prêt à mettre une petite fortune pour un loft so british. La négociation fût loin d’être simple mais le secret de la persévérance fonctionne toujours. Je n’ai rien lâché, ai négocié le bien d’une main de maître. Et maintenant, je suis épuisée et je dois rentrer chez moi. L’air frais me fait le plus grand bien, envoyant valser ma chevelure dans tous les sens sans pour autant me glacer le sang. Je n’ai pas envie de prendre un taxi tout de suite, profitant un peu de l’environnement. Je n’ai pas l’habitude de me rendre dans le West Side, pourtant cette partie de la ville est tout aussi charmante. Bien plus touristique, certes, mais beaucoup plus vivant que dans les quartiers riches. Ici, les gens sont heureux de vivre et les bars affluent. Mes talons sur le bitume rythme ma démarche, jusqu’à ce que j’arrive dans une rue familière. Je suis déjà venue dans l’un des bars présents sur le trottoir, pour un rendez-vous. Raté, qui plus est. Mais je garde un souvenir sympathique de cette soirée, notamment grâce au barman qui s’était montré fort amusant. Et qui m’avait aidé à sortir de ce rendez-vous mitigé, je dois bien le reconnaître. Je marche et aperçois une silhouette familière, à la terrasse d’un café. Il fait frais, mais cela n’empêche pas ce cher Imran de boire un bon verre. Perdu dans ses pensées, il ne semble pas remarquer ma présence, postée non loin de lui. Je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel, n’aimant pas le voir en cette compagnie. Je m’installe face à lui, en souriant. « Monsieur le Maire. » Je lance, en guise de salutation. Imran et moi avons sympathisé depuis son arrivée en ville. Grâce à moi, il vit dans un logement magnifique, très prisé. « Je suppose que ton logement est bien trop spacieux pour y boire un bon verre, c’est ça ? » Je demande alors, en souriant. Je fais signe au barman pour qu’il approche et commande un cocktail sans alcool. Je suis loin d’apprécier le goût de l’alcool, encore moins quand je constate les ravages qu’il peut avoir sur un homme. J’ai relevé mon meilleur ami un grand nombre de fois, incapable de tenir debout à cause d’un abus de boissons fortes. Il est hors de question que j’en fasse autant avec Imran. « Comment ça va ? » Je lance, pour vérifier que tout va bien pour lui et qu’il n’est pas en train de noyer un quelconque chagrin dans la boisson.

_________________

their tears are filling up their glasses no expression - no expression. hide my head I want to drown my sorrow no tomorrow - no tomorrow. and I find it kinda funny, I find it kinda sad the dreams in which I'm dying are the best I've ever had.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 bittersweet symphony (imran)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» LIVIA ▼ Bittersweet symphony
» 'Cause it's a bittersweet symphony, this life [Laelya]
» « It would be possible to describe everything scientifically, but it would make no sense. It would be without meaning, as if you described a symphony as a variation of wave pressure. » - Colin Newton. - En cours.
» Nucléaire Symphony
» ~ Bittersweet. [PV E.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: