fermeture du forum.

Partagez
 
 hopeless romantics (basil)
Aller en bas 
Riley Marshall

Riley Marshall


⋅ paper notes : 43
⋅ since : 02/01/2019

click down

hopeless romantics (basil) Empty
MessageSujet: hopeless romantics (basil)   hopeless romantics (basil) EmptyDim 3 Fév 2019 - 23:21

La silhouette chavire sur les rues mal éclairées de son enfance. Elle valse entre les ombres, Riley, se laisse happer par les jeux de lumière de quelques lampadaires faiblards.  Le quartier est désert, et la nuit tranquille. Le silence enveloppe ses complaintes et étouffe ses soupirs. Lassitude qui se distille en une fumée blanchâtre, alors que le froid lui mord les joues. Le tableau est presque poétique et elle, elle est presque belle. Elle a perdu de sa superbe dans cette dernière aventure au bout de la nuit – une livraison de trop sur son vélo trafiqué. Elle en traîne la carcasse métallique à ses côtés, les mains vissées sur le guidon tordu, à tenter de garder le cap malgré la roue fracassée. Les mètres s'amenuisent jusqu'à sa destination. Le bâtiment se dessine sous ses yeux fatigués et elle s'appuie contre le mur, alors que sa main frappe contre la porte. « Basil ? Please, tell me you're home, boy... » Murmure pour elle-même alors que son crâne repose avec le reste de sa silhouette esquintée contre la surface. Ses prunelles roulent jusqu'à ses mains écorchées et ses genoux, le tissu esquinté du jean et la peau entamée. Des picotements qui roulent sous le derme, se fondent dans les frissons qui longent son échine. Le froid persiste et rester statique n'arrange rien à la situation, mais elle attend – une réponse ou un silence qui peut s'étirer encore sur de longues minutes, avant qu'elle ne se décide à faire demi-tour. La porte finit par s'ouvrir et les lueurs chaleureuses embrassent l'extérieur – son nez rougi et ses blessures de guerre. « Long story, dude. » Elle secoue la tête et le regarde, un demi-sourire pendu aux lippes, à mi-chemin entre la joie de le retrouver et la désolation face à toutes ces catastrophes qui s'enchaînent. « I know it's late, and I'm sorry to bother you but.. Do you have a mallet ? Or a screwdriver ? Or anything to fix this mess... » Regard appuyé sur le vélo – ce qu'il en reste. Elle se pince les lèvres en le regardant, hésite sur la conduite à tenir. Puis, elle se rappelle que Basil, il la connaît déjà – sous son pire, ses meilleurs jours, avec toutes ses bizarreries et ses plus mauvais tours.

_________________

- You can drive in a joyride, You were never to be someone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 hopeless romantics (basil)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Ashes of a Hopeless Playground [RPG Urbain]
» BASIL CROISE SHIH TZU/BICHON 2 MOIS DANS LE 59
» Basil A. Cavendish
» Basil de BakerStreet ¤ Basil Détective Privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side. :: résidences.-
Sauter vers: