fermeture du forum.

Partagez
 
 bottles of whisky or smelly cheeses (r/rye)
Aller en bas 
Colt Barsentti

Colt Barsentti


⋅ paper notes : 120
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address: lives w/rye.
contact book:
availability: [▪️] rye, aly, poppy, hana.

bottles of whisky or smelly cheeses (r/rye) Empty
MessageSujet: bottles of whisky or smelly cheeses (r/rye)   bottles of whisky or smelly cheeses (r/rye) EmptySam 12 Jan 2019 - 3:56


When has my grief ever gotten
in the way of your pleasure?
• • •
Pied gauche au sol, soleil qui transperce son visage sans se soucier de lui obstruer la vue et de manquer le faire tomber au sol, chirurgie plastique pour le nez non-incluse. L'agacement de sa malchance gratte sa nuque avec un malin sentiment de jouissance. Les matins ne sont jamais affectueux avec l'italien-né, disons qu'ils s'obstinent tous à être un peu plus orageux les uns que les autres. Son débalancement du canapé non-luxueux, probablement acheter lors d'une vente de garage, n'est pas glorifié par les rires ou la moquerie de son colocataire. Colt, drama queen par excellence, qui adore attiré l'attention sur lui et en être le centre, se voit presque déçu, moue sur ses lèvres rosés, qu'il n'est pas remarqué la chute. La scène obsolète aurait bien fait marrer le britannique au coeur plus froid que la glace. Un seul regard en direction de la cuisine, pourtant, suffit à exprimer le pire de ses doutes; Rye Russet se tient debout, à siroter une tasse de café - probablement remplie de whisky malgré l'heure - une oeillade glaciale, laissant son échine se paralyser sous la réalisation que jamais il ne lâcherait cette histoire. Toute sa vie, Colt Barsentti se rappellerait du moment où, par mégarde, il est tombé du canapé, menacé par le soleil qui se voulait être entre l'indécision de pluie et neige. Essayant de rattraper la bêtise, ses jambes se remontent avec la grâce d'un jeune éléphant apprenant à marcher - phrase offusquant le spécimen menacé - et nul besoin de rester plus longtemps dans la pièce, regard sur lui, prêt à se moquer avec toute la haine dans son corps. L'eau de la douche est fraîche, presque trop froide - probablement une tentative de son ami de créer une hypothermie afin de retrouver le confort de son appartement pour lui - créant à peine une buée sur le miroir jonchant le petit évier où chaque matin il se regarde, ses traits toujours autant fané par la révélation d'un futur obscur, qui ne serait pas comme sur ses vision board, qui ne seraient pas doté d'une perfection inné. Jamais, il n'aurait cette femme à lui seul, jamais ils ne concevraient des bébés joufflus au sang italien et britannique. Colt se permet une session de pleurs, masquant - à peine - ses gémissement sous le jet d'eau. Serviette contre lui, barbe maintenant absente de ses traits, il se rend à la cuisine, lance la machine à espresso qu'il a récupéré avant de quitté celle qui devait l'épousé sans le savoir - ne savait-elle pas lire entre les lignes? ne savait-elle pas que "I hate you" voulait véritablement dire "Marry me, I need you to survive"? - cherchant des yeux son set de quatre tasses à espressos, qu'il retrouve dans l'évier, rempli de ce qu'il est certain est du whisky. Visiblement, quelqu'un était rentré du boulot avec une envie de whisky trop pressante pour faire la vaisselle. Tant pis. Colt prend une tasse normale, n'ayant forcément pas l'envie de laver les déchets de monsieur. Un tour au réfrigérateur et l'envie de pousser un cri d'horreur le fait succomber à se rendre de pied ferme dans la salle de bain pour enfiler une tenu soulignant parfaitement son italian charm.
Si vous demandez à Colt comment il a attéri à l'épicerie du coin avec son meilleur ami, il répondra probablement que ses cris et sa rage lui ont fait oublié le moment précis où ils ont embarqué dans la vieille voiture de Rye qui manque se détaché à chaque fois qu'il embarque à l'intérieur; il jure qu'un jour, il aura un accident, cette vieille folle essaie de le tuer, comme tous les engins électroniques que possède Rye en fait, comme par exemple la prise électrique dans laquelle il charge son portable qui l'électrocute chaque fois qu'il essaie de mettre en charge son iPhone, l'appartement n'est pas habitué à un ce standard de luxe, ce n'est pas une raison pour tenter de l'assassiner. Mais ils y sont, prêt à faire un semblant de courses pour remplir le réfrigérateur cruellement en manque de tout. "What do we need?- Oh! Whine! I love this whine!" Dit-il, prenant la bouteille de Porto et la déposant dans le panier, décidant sur le pif qu'il accompagnerait la belle d'un plat de pâtes. "What was I saying? Yes. Food. We need food. Ideas?" S'animant dans les allés, il laisse Rye conduire le panier, car si Colt possède le permis, il est un vrai danger public. "I'm making pasta, fancy anything?" Les pâtes en boîte lui donne envie de boire la bouteille de vin en une gorgée. Jamais il n'achèterait cette infâme création du diable. Pâtes fraîches ou rien. "Do you think they have fresh pas...ta. Rye?" L'italien réalise que son ami n'est pas derrière lui comme il le pensait, comme il le devait. Quel ami laisse son mate en peine d'amour, qui souffre le martyr, seul dans une allée de pâte séché? La tragédie sur le bord des lèvres, il cherche pendant quelques secondes avant de repérer Rye vider l'étagère des whisky. "Mate, do they have Glenfiddich? We need to get one." Leur boisson fétiche, malgré qu'elle soit écossaise. Peut-être que dans une autre vie, ils avaient été écossais. Colt s'imagine très mal parler avec leur accent.

_________________
non puoi insegnare niente a un uomo. Puoi solo aiutarlo a scoprire ciò che ha dentro di sé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 bottles of whisky or smelly cheeses (r/rye)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Introduction: Le voleur, le whisky et l'idée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: