fermeture du forum.

Partagez
 
 black eyed (jazz)
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

black eyed (jazz) Empty
MessageSujet: black eyed (jazz)   black eyed (jazz) EmptyMer 9 Jan 2019 - 2:08


- black eyed -
jazz && sead

brighton beach, 19h32
Ça va mal, ça ne va pas. T'as le coeur lourd et la tête qui flotte. Tu t'es installé dans le sable à fixer l'horizon. Si tu pensais seulement à prendre le large et nager jusqu'à ce que tu n'aies plus de souffle ou que tu rencontre une autre terre. Prendre le large, tu y rêves depuis si longtemps et pourtant, tu n'as jamais osé. Tu as toujours eut peur que ton père débarque à l’aéroport et qu'il te ramène à Bristol, ou pire qu'il lève la main sur toi à nouveau. C'est suffisant de vivre tout ce qui t'arrive dans cette ville. Tu as cet impression aussi, que peu importe ou tu seras, on s'en prendra à toi, on tentera de te faire souffrir. Tu te contentes de rester et de subir. Tu n'en parles à personne, tu as toujours gardé ce secret pour toi et il commence a peser lourd. Tu le sais bien que tu as des amis, des gens qui sont prêt à te soutenir, mais tu n'as jamais aimé l'idée de leur mettre tes problèmes sur le dos. Dans ce lot d'ami, il y a Jazz, elle a toujours su être présente pour toi, elle a toujours su te mettre un sourire et te mettre en confiance. Tu n'as jamais eut pour de quoi que ce soit, mais aujourd'hui, cette relation tranquille avec Jazz t'inquiète. Elle est devenu comme une soeur pour toi et la seule soeur que tu as eu, a fini par te laisser tomber comme tout le monde. Ça te fait peur, qu'elle puisse faire la même chose en apprenant ce que tu vis à tous les jours, ou presque. T'as l'impression d'être au collège, ou même à la petite école. T'es le punching-ball de plusieurs personnes.

Plus tôt dans la journée, tu as fini au sol - encore - la lèvre fendue. Ton t-shirt en est encore taché et ta lèvre encore rougie par le coup. Tu ne te sens pas capable d'éviter ton amie jusqu'à ce que ce soit guérit, ou mentir. Tu n'en peux plus de mentir, ça te fatigue. Tu baisses les yeux vers ton portable avec ce message envoyé il y a plus d'une heure. Tu lui demandais de te rejoindre à la plage pour dix-neuf heure trente. Tu avais besoin de compagnie, de sa compagnie. Qu'elle t'écoute, qu'elle parle, elle a toujours su te rendre paisible.
@Jazz Eaton
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

black eyed (jazz) Empty
MessageSujet: Re: black eyed (jazz)   black eyed (jazz) EmptyMer 16 Jan 2019 - 21:55

Le goût de bile le goût de sang le goût de cuivre. Dans sa bouche, c'est l'amertume, dans ses narines, la mer. Des va-et-vient sur l'océan qu'elle contemple du coin des yeux, bloquée derrière son comptoir à la marina. Les pêcheurs qui reviennent les cales pleines, les restaurateurs qui patientent sur la jetée. Défilé rendu terne par la grisaille, les couleurs délavées qui n'ont plus la même saveur.
Ou peut-être que c'est pas le temps, le problème. Peut-être que c'est plus simple, comme explication, que ça se cache au fond de son coeur, de sa cervelle. Y'a trop de pensées qui s'y poussent, qui s'y pressent. Trop de choses qui l'ont déjà amenée au bord du précipice – son appel à l'aide bien raté, en plus. La fatigue à son comble quand elle avait contacté son flic de voisin au lieu de son dealer. La connerie humaine avait désormais un visage, il fallait voir le bon côté des choses même quand elles semblaient très mauvaises.
Franchement, elles l'étaient. Pas tant pour Jazz que pour 95 % de son entourage. A deux doigts de se faire coffrer pour détention et consommation de cannabis, à deux doigts d'exploser. Son empathie, notamment envers ses meilleures amies, se retournait contre elle. Et Jazz n'était qu'humaine, capable de supporter qu'une certaine dose d'événements traumatiques sur une période donnée.

Alors, quand elle lit le message de Sead, elle espère, elle espère que ce n'est pas pour lui annoncer une mauvaise nouvelle. Malheureusement, le karma se foutait bien de sa gueule ces derniers temps, et Sead était coutumier des plans foireux. Mais si elle perdait espoir, alors il lui resterait quoi ?
Le précipice.
Mais sur la plage à l'heure donnée, il n'a quère que la silhouette du roux qui se démarche sous les lampadaires. La lune s'est déjà levée, les baignant dans une lumière plus que relative – non, sur le sable, ce n'est que les lumières artificielles qui les éclairent. Jazz et ses malheurs, Saed et sa souffrance. Lorsqu'elle arrive à sa hauteur, elle peut voir les couleurs vives qui tranchent sur sa peau pâle. Son coeur se fend un peu plus profondément qu'elle avait pu l'imaginer. Oh, Sead ... Sa silhouette se coule contre la sienne, l'étreint dans un câlin qu'elle aurait voulu réparateur. Pour lui, pour elle aussi.
Jasmine se montrait toujours trop maternelle avec ses amis, offrant l'espace de ses bras comme des pansements géants. Elle le détaille un peu – pas trop. On va manger des sushis ou t'as vu ton lot de poissons pour la journée ? C'est pour moi. La brune n'était pas infirmière, elle pouvait pas trop aider son ami dans cet état-là. Mais elle pouvait essayer de lui remonter le moral, l'inviter à manger. Être là pour lui, comme le permettait son emploi du temps.
Rien ne pressait, cependant. Personne ne les attendait – ou alors, Jazz n'était pas au courant de ce détail. Tu veux en parler ou … ? Jazz incitait à la parole, consciente désormais que c'était pour cette raison qu'elle avait reçue son message. Cela ne voulait pas pour autant dire qu'il avait envie d'en parler, tout de suite.

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 black eyed (jazz)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Petit travail au black
» Black Hole RPG
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» black pearl raffle
» Donak Black. [Fiche Terminée.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: