fermeture du forum.

Partagez
 
 it comes and goes in waves [w/rye]
Aller en bas 
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

it comes and goes in waves [w/rye] Empty
MessageSujet: it comes and goes in waves [w/rye]   it comes and goes in waves [w/rye] EmptyLun 7 Jan 2019 - 2:43

i'm trying hard to let go,
it comes and goes in waves.
Une énième soirée où les deux jeunes femmes s'étaient finalement endormies l'une près de l'autre sur le canapé. A parler de tout et de rien, de sujets importants comme de sujets futiles, comme elle en avait l'habitude, de longues soirées de discussion. Et bien sûr, Aly l'avait rassurée, ce n'était pas parce qu'elle s'était fiancée, qu'elle allait se marier et vivre avec Drew que ces soirées entre filles ne continueraient plus, Poppy lui étant beaucoup trop indispensable. Mais en cette matinée, la Bloom devait repartir, et elles ne pourraient alors pas continuer à lambiner, à parler allongées sur le canapé avec les oreillers et sous les couettes comme cela avait été le cas presque toute la nuit. Au lieu de ce programme qui n'arrivait donc pas, Aly avait alors décidé de se rendre au supermarché, son frigo n'étant que trop vide. Si elle voulait manger ce soir, il valait mieux le remplir ce frigo. Quoi que, la soirée dernière, les deux amies s'étaient sans doute nourries pour les deux jours prochains, pas forcément de nourriture saine malgré tout. Mais les courses seraient faites et elle pourrait enfin revenir à sa tranquillité. Tranquillité prévue qui finissait toujours par un ménage intensif, la composition d'une chanson, des réponses à son agent ou par du tri, car au final, elle n'arrivait jamais à rester très longtemps trop immobile et improductive. Après un certain temps passé à se préparer dans la salle de bain avec la brunette et celle-ci partie, elle enfile des chaussures assez confortables et note sa liste dans la cuisine. Assise au meuble bar près d'une fenêtre, le regard voyage entre celle-ci et le bout de papier, se perdant souvent sur le ciel lourd, hypnotisée par les arbres qui dansaient au rythme du vent. Le temps ne serait donc pas clément aujourd'hui mais de toute façon, ça n'avait pas grande importance en cette journée. Soudainement, sa tête se relève lorsque quelqu'un signale sa présence, le heurtoir frappé sur le bois. Elle se dépêche alors, se lève du haut tabouret, sourire aux lèvres, pensant en connaître l'identité, Poppy étant seulement partie il y a quelques minutes. — Did you forg- Mais la phrase est très vite stoppée, car Poppy aurait bien changé s'il elle se trouvait derrière cette porte, qu'elle ouvrit en un rien de temps. — Russet? What a surprise! Mine faussement enthousiaste, faussement ravie de le retrouver là. L'entrée n'est pas totalement ouverte et Aly comble l'espace entre la porte et le mur, son épaule contre ce dernier, signe de méfiance -ou bien d'air froid qui lui donnait quelques frissons-. Sa main est d'ailleurs toujours sur la poignée, au cas où il faudrait rapidement la refermer. Car s'il préférait l'ignorer, elle pourrait en faire de même et elle voulait qu'il le comprenne. — So, what do I owe the pleasure? Am I not a ghost anymore? Aly n'en comprenait pas la raison, mais Rye ne semblait plus vouloir lui adresser la parole, pas même un simple bonjour lorsqu'elle l'avait croisée la dernière fois et il fallait dire qu'elle l'avait en travers de la gorge. Alors quel étonnement était-ce quand elle le découvrit sur le seuil de son appartement. Que lui voulait-il donc? Que venait-il faire ici? — Or maybe you can tell me whatever you have to say another time, when i have time. I'm leaving. Faire ses courses n'était pas si pressé, elle aurait bien eu le temps de lui laisser dix minutes, mais elle n'en avait simplement pas envie, il était déjà bien assez chanceux qu'elle lui parle, quand lui avait décidé de ne plus la connaître.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rye Russet

Rye Russet
red. and a little more red.

⋅ paper notes : 222
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address: west side.
contact book:
availability: closed // poppy, aly, colt, [cornelia]

it comes and goes in waves [w/rye] Empty
MessageSujet: Re: it comes and goes in waves [w/rye]   it comes and goes in waves [w/rye] EmptySam 26 Jan 2019 - 14:10

Pick your battles. Menton martial résonnant d'insolence, l'adage rentre par une oreille et sort par l'autre. Rye a la pugnacité beaucoup trop organique pour ça. Le goût pour la guerre aux angles beaucoup trop mythologiques. Trop entêté pour le compromis, trop véhément pour la demi-mesure. Trop, trop, trop ; une saturation maladive pour faire éclater toutes les coutures, exacerbée par une furie brutalement délicate, prête à exploser au moindre contact. Thanks, I'll pick all of them. Il n'aura jamais pensé que Colt serait celui qui finirait par lui apprendre la mesure. Fort d'onze mois de cohabitation entre quelques murs qui se sont avérés plus fins qu'il ne l'avait jamais réalisé, Rye a fini par comprendre que, parfois, ça n'en valait simplement pas la peine. Que, parfois, il suffisait de coucher ses cartes et hope for the best. Sa patience a été étirée si loin hors de sa zone de juridiction habituelle qu'il est presque certain qu'elle a gagné suffisamment de terrain pour vaincre son impulsivité pour de bon, ou du moins la tempérer dans des cas bien précis concernant certains matériaux italiens terriblement fragiles. Quand Colt lui a tendu La Liste, le self-control dont Rye a fait l'étendue aurait dû le valoir une canonisation instantanée par intervention divine, l'épaisse couche nuageuse scindée par le spot providentiel, alors que tous ses instincts l'ont pressé à y foutre le feu - et potentiellement à son auteur aussi, pour être sûr, autant rester sur la lancée. Que Brighton soit restée figée sous sa propre nébulosité, ça ne l'a pas seulement conforté dans son athéisme cinglant, ça lui a également prouvé empiriquement qu'il n'y a aucune justice dans cette vie. C'est paré de tout son cynisme pour meilleur ancrage contre le vent que Rye frappe à la porte d'Aly, une bonne heure plus tard. Toute la mission se place sous le signe prophétique de l'empressement business-like, comme approximativement l'entièreté d'une demie douzaine d'années de vie commune par proxy. Éternellement fidèle à leur configuration prosaïque, Rye est pris de court par l'étalage amer de susceptibilité d'Aly. Il braque son regard sur elle d'un air incrédule. "Cut the crap. You'd do just the same. Considering." Quand Colt et elle s'étaient mis à roucouler, la perspective de mépriser Aly, à la lumière le temps qu'ils seraient inéluctablement amenés à passer ensemble, était déjà épuisante. Même pour lui. Surtout qu'elle n'a pas été difficile à apprendre à apprécier. Ce qui a toujours transpiré entre eux, c'est l'aisance avec laquelle ils sont systématiquement parvenus à trouver le common ground, des intérêts respectifs qui tendaient à se croiser. Mais pour toute l'amitié qu'ils ont émulée, sa loyauté demeure inchangée. Et dans tout cet excès de combativité, le monde de Rye se dépeint dans le noir et le blanc de la dichotomie. Pas de place pour la nuance. Fermement planté dans le camp adverse, en bon Général, Rye souffle l'hiver de son dédain avec un entrain, si profondément belliqueux, qui n'a rien de personnel. Shrug, simplement ce qu'on attend de lui. Seul le persona possède la force nécessaire à le discipliner. A lui, constant dans tout, il se remet entièrement. Le ton est lourd d'un sous-entendu métallique, ponctué par un regard furtif sur une main ornée d'un cailloux. Who the fuck even gets married in the 21st century? Protocolaire, il lui tend la liste de Colt. "Just take one for the team and indulge the whiny little wanker so we can all be done with it." Sa curiosité a aussitôt croulé sous le poids d'un malaise crépitant. Il n'a lu que les premières lignes de la liste, et les a immédiatement effacées de sa mémoire vive. Elle est absurde, mais elle est surtout foncièrement intime, quelque chose qui n'a pas été pensé pour ses yeux, Colt visiblement soucieux d'effacer toutes ses traces sur l'existence d'Aly. "Well, I don't have all day either." Elle garde toujours l'entrée de son appartement, et ça le fait sourire, parce qu'il n'a jamais pensé qu'elle prendrait son silence à cœur. Il appuie une épaule contre le chambranle et, d'un geste dégoulinant d'insolence amusée, remue les doigts d'une main dans un mouvement expéditif. Dismissed.

_________________

— that's a nice touch, stains in the night, whiskey kisses for everyone.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 it comes and goes in waves [w/rye]
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton east side. :: résidences.-
Sauter vers: