fermeture du forum.
Partagez
 
 the world we had in mind (r/aly)
Aller en bas 
Colt Barsentti

Colt Barsentti


⋅ paper notes : 120
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address: lives w/rye.
contact book:
availability: [▪️] rye, aly, poppy, hana.

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) EmptyDim 6 Jan 2019 - 13:31


this is not the world we had in mind, but we got time. we are stuck on it so we can thrive but we can turn it.
• • •
Les pages défilent dans une cadence qui se veut musicale; les notes s'enchaînent dans un froissement idyllique, laissant chaque mot inonder l'esprit. Les phrases qui se terminent laisse place au commencement d'une autre. L'enchaînement silencieux mais compris forment une histoire dictant une morale. De part sa couverture, ses personnes ou son style d'écriture. Ses doigts glissent, frotte le papier pour y chercher des réponses qu'il ne trouvera pas. Elles deviennent cendre sous le poids des interrogations de sa conscience éveillé. Pour un court instant, pourtant, il se laisse renverser par les mots, par leur signification caché, leur sens unique qui perfore la douleur, la laisse s’échapper dans un murmure audible par ceux qui prête l'oreille. Une locution à base d'ouï et d'odorat, pour échapper aux souvenirs qui provoque une panique dans les muscles défaillait. En silence, son coeur crie à la défaite, souffre, comme le fataliste qu'il est. L'homme qui agit trop tard, qui se veut dernier dans une course contre l'horloge. Le cataclysme de sa vie; cette phobie qui le guette depuis son enfance, qui ne devrait pas occuper une partie aussi prononcé de sa vie. Serait-il meilleur, à oublier les châtiments de son existence, à foncer aveuglément sans savoir ce qui se trouve de l'autre côté de la porte étrangère? Doit-il faire preuve d'altruisme, de sagesse et de volonté pour parvenir à ce qu'il désire? Changer complètement sa vision de son propre essence et omettre de compter les méfaits qui sont parvenus à faire de lui une créature qui ne mérite pas d'être raconté, d'être dans un quelconque livre, fictif ou autobiographique. De part sa vie, il est affaibli. De par le destin qui cherche à se moquer de lui d'une manière cynique, un rire en coin de lèvres. Observé, il s'effondre en contemplant de loin le moyen ultime pour se relever. Cesser de ressentir, de donner au plus offrant une compassion qui le réduit en un fantôme, une enveloppe corporelle sans âme.
Le destin s'acharne, lui enlève le brin d'espoir qu'il chérissait malgré son état pathétique et restreint. La passion a quitté ses yeux, ceux d'un ambitieux sont devenus orageux, la pluie ne cesse de tomber, exprimant le regret et le dédain d'une vie qu'il mène sans apprécier chaque seconde qui passe, mais en les redoutant. Vivre pour le futur et réalisé qu'il n'en possède plus. Sa voix, lancé par dessus l'étagère de la librairie, atteint ses oreilles avec l'indomptable timbre qui n'appartient qu'à une personne rempli du talent de la musique. La symphonie qui hante ses nuit, parvient à réanimer une lumière. Sans l'ombre d'un doute, ses jambes se mouvent, ses yeux aux aguets, à la recherche de cette fleur au venin qui le consume encore aujourd'hui. Son sang se réchauffe à l'idée de revoir sa prunelle, de revoir son visage, juste le temps d'une seconde. "Aly?" Comme si, ses lèvres pourraient oublier la prononciation divine de cet être cher. Comme si, Colt, dans un moment de faiblesse pourrait oublier ses erreurs. Impossible. "You're back?" I've missed you so much. "How are you doing?" Please, forgive me, take me back, tell me you love me. Stay.. Ses lèvres meurtries cachent une vérité silencieuse qui entache son coeur. Une qui laisse un froid s'installer entre eux, alors qu'il souhaite chaleur et retrouvaille. Qu'il souhaite retrouvé celle qu'il aime.

_________________
non puoi insegnare niente a un uomo. Puoi solo aiutarlo a scoprire ciò che ha dentro di sé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: Re: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) EmptyLun 7 Jan 2019 - 2:37

Le froid était omniprésent, la pluie glaçante aussi, mais parée de son parapluie et sa main libre dans la poche de son long manteau, le temps n'allait pas l'empêcher de parcourir les rues du centre de la ville. Si elle devait attendre un temps ensoleillé, il faudrait dire qu'elle ne sortirait pas souvent de chez elle. Certes, elle était toujours bien vêtue parce qu'elle adorait créer ses tenues, mais elle avait connu pire temps lors de ses voyages tumultueux, et elle n'allait pas s'habiller n'importe comment sous prétexte qu'il fallait simplement être confortable. Si Poppy ne cessait de lui répéter qu'elle aurait trop froid avec tel vêtement, Aly ne cessait de lui répondre qu'elle se sentait bien plus à l'aise ainsi. Et de façon plus générale, elle se sentait bien en cette journée, sereine et apaisée, le cœur léger en avançant tranquillement dans les rues. Elle profitait de ces moments solitaires précieux où elle pouvait prendre tout son temps dans cette ville, alors que les autres passants semblaient presser le pas pour atterrir dans une boutique, en espérant que la pluie cesserait de tomber lorsqu'ils en ressortiraient. C'est lorsqu'elle pousse la porte de la librairie qu'elle referme son parapluie, le laissant à l'endroit approprié près de l'entrée, et passe machinalement ses doigts dans sa chevelure ondulée. Puis elle se dirige directement vers la propriétaire des lieux qu'elle connaît puisque native de la ville, pour lui demander des conseils sur un beau livre d'éveil. Pas pour elle évidemment, pas pour son enfant, mais pour l'enfant d'un couple d'amis de Drew qui les ont invités à passer un moment autour d'un dîner après l'arrivée de leur garçon il y a quelques temps, ayant enfin réussi à trouver une soirée qui conviendrait à chacun. Et alors qu'elle se retrouve dans les rayons dans lequel elle ne passe que rarement, un livre ouvert à la main, son cœur s'arrête. Un lourd poids y est posé, et elle le sent soudainement s'écraser quand elle entend son propre prénom de sa bouche à lui, quand bien même ce n'est pas une surprise de le voir là. Mais elle tente de ne rien retranscrire, d'être le plus neutre possible. Evidemment, c'est ici qu'elle le voit et qu'il vient vers elle, alors entourés de livres, l'environnement favori de Colt. — Never was really gone., dit-elle si simplement. Et c'est le cas, même si les voyages sont nombreux et qu'elle a des périodes durant lesquelles elle est très occupée, Aly est toujours à Brighton, sa résidence y est toujours. — I'm great, and you? La réponse est brève, et juste polie quand elle lui retourne la question, tout comme celle de Colt l'était probablement. Réponse minimaliste mais qui signifiait, au fond, beaucoup plus. See? I don't need you to be happy. I can be happy without you. I'm happy. Il lui avait fait du mal, avait voulu la briser, mais elle allait bien sans lui. Et elle agissait finalement très cordialement, un sourire est même visible sur son visage s'adressant telle à une simple connaissance, et son ton n'étant pas même empreint de rancune bien qu'elle la ressentait. Parce qu'elle n'avait pas envie de lui donner de l'importance après tout ce temps, tout comme elle semblait ne pas avoir eu de l'importance alors même qu'ils étaient encore ensemble avant qu'elle ne décide de rompre, à cause de son comportement. Pourtant et malgré ce qu'elle souhaitait lui montrer, sa tête était en fait déjà chamboulée.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colt Barsentti

Colt Barsentti


⋅ paper notes : 120
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address: lives w/rye.
contact book:
availability: [▪️] rye, aly, poppy, hana.

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: Re: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) EmptyVen 11 Jan 2019 - 22:58

La douleur dans ses jointures est effacé, lointaine, comme un souvenir qui s'embrume et devient l'ombre de ce qu'il était autrefois. Vif, coloré, la noirceur s'empare avec de toute trace de joie ayant parcouru l'échine de l'italien. Une fraction de seconde fut nécessaire pour ruiner ce qu'il possédait de plus idyllique dans sa vie, ce qu'il ne pouvait perdre sans se sentir démuni et délaissé par la vie. Solitaire par défaut, dépendant affectif avec les années, un trait qui se veut être contraignant. Il mentirait, l'italien, s'il oserait prétendre que de la voir ne tord pas son coeur, ne réduit pas sa vision en un épais brouillard de larmes, que son estomac ne s'entorse pas sur lui-même dans une embuscade contre son battant qui faillit à sa mission principale; le faire survivre un peu plus longtemps. Il souffle, respire normalement son visage gardant une crispation qui est subtil mais tout ce même perceptible si l'on connait ses traits avec affinités et conviction. Toutes ses bonnes résolutions d'être plus patient, de ne plus gémir autant sur le canapé de son meilleur ami semblent prendre vent, s'enfuir au pas de course, jambes à son cou. Car malgré tout ce qu'il dit, Colt, il est dingue d'elle, de sa musicienne. Mais il n'est pas con, la stupidité qui coule dans ses veines ne se rend pas totalement à son cerveau qui carbure comme une vieille voiture des années 70 qui commence à en arracher lors du démarrage. Il souffre en silence, sourit pour montré qu'il s'en sort bien, que sans elle, il peut survivre. Le mensonge s'étend jusqu'à son corps qui se mouve avec aisance - as if - dans une position chevaleresque, presque trop italian charm pour celui qui possède la marque de commerce depuis sa naissance. Bouché, il pense qu'elle reviendra, le suppliera de le reprendre. Alors il fait, comme si, elle était encore sienne, qu'elle était une de ses femmes qui viennent le voir, les yeux qui louchent, pour ne serait-ce qu'un toucher, qu'une nuit à ses côtés. Il agit comme il le ferait n'importe qui; détachement, froideur, et cet air oh so fucking hautain et posh qu'il adore se donné. Le roi du monde dont son trône est la cuvette dans laquelle il urine le matin; celle qui n'est pas sienne mais bien celle de son dear old mate. Cologne, cigarette et alcool - whisky, quoi d'autre - son odeur est pire que jamais, envahit l'espace trop pur, trop frais, trop bon, de la magnifique Aly, qui rayonne en son absence. Il perd presque pied, se ressaisit en voyant qu'elle est plus que bien, plus qu'heureuse dans la fatalité de sa situation. Pourquoi ne voit-il pas des cernes sur son visage, indiquant qu'elle réfléchit trop, encore? Pourquoi n'est-elle pas en pleurs, choqué? Pourquoi reste-elle debout, à sourire, à agir comme s'ils étaient des étrangers alors que leurs corps de mouvaient avec perfection, alors que chaque pièce d'eux étaient fait pour être assemblés. "I'm great, researching for work." Failing at everything I do, unlike you. Colt montre le livre qu'il possède en main, un livre pour les nulles sur l'écriture d'un bouquin. Car même écrire, il n'est pas doué. Lui qui se pensait un Casanova de la lecture - déjà la référence poreuse qui donne franchement envie de payer les frais d'admission au collège de l'italien - réalisait que lire et évaluait des livres ne faisait pas de lui un écrivain. Jusqu'à maintenant, il n'avait réussi qu'à écrire des histoires à l'eau de rose qui avaient donné envie à Rye de vider la bouteille de whisky sur son essaie et gentiment les jeter à la cuvette, pour tirer la chasse avec un air réprobateur et franchement dégouté. Aucun mot ne furent nécessaire lors de cette conversation inaudible. "So hum, how was the tour?" Il comble le silence, il comble le malaise, seule chose qu'il sache encore faire; parler, laisser un froid dans une conversation. Est-il, ne serait-ce qu'un peu, doué pour quelque chose d'autre que gémir? Seul le temps lui soufflerait la réponse. Sa prunelle remarque l'objet qu'elle tient, curieux. La curiosité tue le chat, le pauvre Colt sent son coeur tomber dans ses chevilles, traverser le sol et s'enterrer. Un livre pour bébé. She's pregnant? How? Who? Le calcul ne lui prend que quelques secondes; il n'est pas le père et intérieurement, il ressent déjà le besoin de s'enfiler d'autres verre de Glenfiddich, de camoufler sa tête dans l'oreiller pour chialer sur sa vie."Baby shower?" Car il a besoin de savoir, même s'il n'aimerait pas la réponse. "Doubt it's yours, you're a wedding first kinda girl. No harsh feelings, love." Le surnom, susurrer sur le bout de ses lèvres comme une insulte silencieuse, qu'il lance sur le ton de défensive, de l'arrogance surtout. Une dont il semble débordé ses temps-ci, surtout avec elle. Montrer ses plus mauvais côtés, pour qu'elle lui montre qu'elle est capable de se passé de lui. Belle stratégie pour la récupéré, mate.

_________________
non puoi insegnare niente a un uomo. Puoi solo aiutarlo a scoprire ciò che ha dentro di sé.


Dernière édition par Colt Barsentti le Sam 12 Jan 2019 - 2:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: Re: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) EmptySam 12 Jan 2019 - 2:13

Le monde continue de tourner autour d’eux, certains à la recherche d’un livre en particulier, d’autres tentant de trouver un bouquin qui se démarquera des autres, les envoûtera et qui les fera vibrer. Mais présentement, le temps s’est arrêté pour Aly. Elle parle, écoute, répond, mais tous ses organes se sont probablement arrêtés temporairement à l’intérieur de son corps. Elle ne perçoit plus les quelques personnes dans le même lieu. Elle le voit, lui. Un homme d’un passé pourtant si récent. Un homme qui a terriblement compté, bien plus que lorsqu’elle dirait it’s okay, it’s nothing, really, et qui malheureusement, continuerait de compter pour elle. — Oh, that’s great. I hope you’ll find it. C’est ce que se disent les connaissances, pas vrai ? Mais vouloir son bonheur, n’était-ce pas ce qu’elle ne voulait pas pour lui –selon lui? Everything seems great. They are both great. Great. Perfect. Tout allait bien dans le meilleur des mondes alors. Jusqu'à ce qu'il décide -au lieu, au pire, de parler de la pluie coulant à flot à l'extérieur- de parler d'elle et la tournée avec son groupe. — Don’t ask me that, qu’elle ordonne pour qu'il en oublie l'idée et qu'il ne lui redemande pas. Elle s’étonne elle-même de son ton ferme, si opposée à celui qu’elle avait adopté en lui souhaitant du bonheur. I could have told you everything down to the last detail when I came back, but you did not give me the time and you preferred to throw me awful things. So, don’t ask me about the tour. Alyssa n’avait jamais trouvé les exactes mots pour qualifier cette tournée si extraordinaire, mais elle n’avait pas trouvé non plus les mots pour son retour à Brighton, avec Colt, un retour qui avait été loin d'être comme elle l'imaginait, pourtant pressée de le retrouver après avoir passé un long moment loin de lui. Un moment qu'il avait parfaitement réussi à ruiner. Une relation qu'il avait été parfaitement capable de détruire. — Mhh, I think happiness is the only thing that matters, dit-elle si simplement pour le contredire, dans le souhait de Colt de lui prouver qu’il la connaissait sur le bout des doigts. You failed, Colt. Et il fallait dire que de lui dire qu'il avait tort pour le simple plaisir de le lui signifier, la ravissait et la rendait fière. — It’s also great to have children on wedding photos and to live this day with them. Voilà qu'ils parlaient maintenant de mariage et d'enfants. Mais Aly reste vague, ne parle pas directement d’elle et choisit alors d’être impersonnelle, plutôt que de lui dire si ce livre-ci est pour elle, ou pour une supposée baby shower. Il ne lui avait pas même demandé si elle attendait un enfant, bien que le sous-entendu était flagrant. Il pouvait bien croire ce qu'il veut de toute façon. Qu'avait-il à en faire de toute façon si le bouquin était pour son propre enfant? — This one is perfect, there are animals, objets, colors and even songs. And look at this elephant, he’s so cute. Ses yeux sont portés sur le livre et les pages se tournent en même temps qu’elle parle pour approuver ses propos, montrant l’éléphant en question aux formes enfantines, un sourire de nouveau porté aux lèvres. Elle affiche un air si désinvolte avec une discussion qui en serait étrange, et elle en rit même intérieurement, de se rendre compte qu’elle lui parle d’un livre enfant, mais avec cette légèreté, elle tente de porter l’attention ailleurs que vers lui, et de réellement s’intéresser à l’objet. Mais c’est aussi afin de lui montrer que tout est normal, que tout va bien, et qu’elle n’a déjà plus de souvenirs d’eux, qu'ils sont oubliés. Que sa colère, sa rancune n’existent pas,  qu'elle peut bien lui parler normalement le temps d'un instant. Qu’elle tente désormais d’être joviale, de lui parler d’une représentation d’éléphant quand lui reste froid et hautain, les rôles semblant s’inverser alors qu’elle a lâché ce ton précédemment autoritaire et qu’il semblait vouloir la provoquer. Aucun signe ne le montrait sur elle, mais qu’est-ce qu’il l’agaçait avec ce comportement, elle en râlerait probablement toute seule après qu’il ne soit plus là pour extérioriser cette exaspération, mais pour l'instant, elle arrivait plutôt bien à gérer.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colt Barsentti

Colt Barsentti


⋅ paper notes : 120
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address: lives w/rye.
contact book:
availability: [▪️] rye, aly, poppy, hana.

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: Re: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) EmptyMer 16 Jan 2019 - 0:15

Point touché par la véracité de ses mots, par l'impact qu'ils auront sur leur destinataire, ils les envoient valser avec trépidation au bout des doigts. Comme un gamin quand il découvre que ses paroles ont un effet sur les autres, négatif ou positif, ce ne sont que des dommages collatéraux, les émotions des autres. Une larme ou un rire, il ne saurait dire le résultat qu'ils auront sur la musicienne en face de lui. Mais visiblement, l'italien ne possède pas un QI à en faire détourner les têtes, pour oser agir de la sorte. Amer, la distinction entre jalousie apparente et méchanceté sont réduit à une nullitée dont seul Colt Barsentti sait en faire preuve dans une performance très peu convaincante. Elle agit de façon poli, courtoise, montre que malgré tout, elle ne se laissera pas définir par un homme, par un événement, par ses mots. Car elle lui souhaite bonheur, alors que lui, ne lui souhaite que malheur. Malheur d'avoir rompu avec un fantôme, avec un homme pitoyable qui ne fait que gémir sur son propre sort et se laisser inonder par l'alcool. Il est un enfant qui ne sait pas comment agir avec une femme, un enfant qui devrait apprendre les manières. "I just wanted to know if it was great, don't be so sensitive." Lui dit-il, prenant un livre au hasard pour le feuilleté, feignant ne pas être très intéresser par leur conversation, feignant que ce qu'elle représente n'est absolument rien de bien important. Alors qu'au fond, il meurt à petit feu de la voir près de lui, de la voir là, présentement dans la librairie. Celle qu'il fréquente presque toutes les semaines. Comment pouvait-elle ne pas prévoir qu'il serait là? "Someone obviously thought of it." La rancoeur qui fait rebondir son battant d'une façon démesuré, que le tord dans tous les sens. It could've been us, our wedding, our children. Il se perd à regarder le livre qu'il tient, une famille de singes heureux. Il soupire, passant ses doigts sur les images, observant la mèche de cheveux qui traverse le visage d'Aly. Il aimerait la replacer, lui toucher l'oreille, la joue, lui montrer qu'il est là, qu'il n'est pas parti. Mais ce n'est pas le cas. Colt n'était plus mentalement présent pour celle qu'il comptait demander en mariage il y de cela près d'une année maintenant. "Yeah, he's magnifico. Any children would like it." Ses mains reposent le livre, son regard dorénavant posé sur les mains d'Aly qui regarde le livre. Ses douces mains fines, aux ongles impeccables, à la bague sur l'annuaire gauche. Ma che cazzo? What the fuck? "What's that?" La curiosité de Colt est prise par la bague sublime, trop, pour être banale. Surtout qu'Aly ne portait que rarement des bagues sur ce doigt. Le doigt de mariage. "You... you're... you're engaged??" Sa demande est rempli de surprise, d'étonnement et son visage devient momentanément livide, blanc de stupeur. No, it can't be. She can't be. I'm dreaming. Son souffle devient court, il ne voit plus clair, ne pense plus correctement. Est-ce son pire cauchemar qui se voit s'extérioriser pour la première fois? Toutes ses craintes reviennent à lui dans une folie passagère, dans un moment de doute qui crée une colère, instaure la peur elle-même dans son esprit. Son âme torturé par ses propres actions, replonge dans ce qui lui semblait être passé, ce qui avait été corrigé, fixer. Le pansement ne sert plus, les points de sutures qui servent à ficeler son coeur brisé, décident de tous se briser en même temps. Le fil ne tient plus. Colt aime Alyssa. Plus qu'il ne veut l'admettre, plus qu'il ne le réalisera jamais. Son corps entier est en manque d'elle, de ses mains, de ses yeux qui l'observe, de sa voix, de son rire. Il donnerait tout en cet instant pour revenir en arrière, pour ne pas agir comme il l'a fait. Pour, au lieu de sombrer, se relever. Quel con, de ne pas prendre conscience qu'il avait tout avec elle, que maintenant, il n'a plus rien. La possibilité, l'évidence, qu'il ne pourra jamais la récupérer lui est inconcevable, impossible. "You dumped me to go and get engaged with another? Is that it, Alyssa?" Sa voix prononce le prénom avec horreur. Prénom qu'il n'osait jamais utiliser pleinement, qu'il préférait garder pour eux seuls, pas dans ses lieux publics, pas pour la réprimander, mais bien pour lui déclarer son amour. Un amour qui ne semblait plus être réciproque.

_________________
non puoi insegnare niente a un uomo. Puoi solo aiutarlo a scoprire ciò che ha dentro di sé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aly Dyers

Aly Dyers


⋅ paper notes : 176
⋅ since : 02/01/2019

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed/colt, rye, poppy, drew, squad.

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: Re: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) EmptyJeu 17 Jan 2019 - 0:04

As if you care anyway, sa réponse n'étant exprimée que dans ses pensées. Après tout, n'aurait-il pas préféré qu'elle ne fasse pas cette tournée, qu'elle ne réussisse pas dans sa vie professionnelle? Elle avait donc tout à fait le droit d'être irritée lorsqu'il lui demandait comment était sa tournée. Perfect, but you ruined it aurait été en réalité la bonne réponse. Mais cette question, il aurait pu lui demander lors de son retour, pas maintenant, mais une année auparavant. Pourquoi aujourd'hui alors, et ne voyait-il vraiment pas que sa question n'avait pas sa présence ici? Bien que finalement, aucune de ses questions n'étaient légitimes. Don't try to play it nice suddenly. Et alors que son attention s'est focalisée sur le livre entre ses mains, ses pensées tentant de se diriger vers des sujets plus futiles et oubliant ses maladresses -ou tentatives de la blesser un peu plus volontairement-, Aly se sent surprise lorsqu'il met l'accent sur sa bague de fiançailles. Vient pendant quelques secondes un sentiment étrange de gêne, d'envie de cacher sa main dans la poche de son manteau pour qu'il n'en ait pas connaissance. Mais de toute façon, quel intérêt aurait-elle eu à la cacher, et il l'aurait sans doute su un autre jour si ce n'était pas aujourd'hui. Lui cacher ne lui aurait que montrer qu'il était encore important et qu'elle ne voulait pas lui exposer son bonheur. — This is a ring, prenant volontairement sa question au sens le plus littéral, alors qu'il se sent presque outrée de voir l'objet autour de son doigt. Son étonnement est rapidement visible. Il réalise. Il devine qu'elle est fiancée. Mais elle ne tangue d'abord pas, reste impassible face à sa découverte. Elle ferme son livre, qu'elle garde dans sa main, l'objet ne pouvant apparemment plus servir comme sujet de secours. Le timing était fou, seulement deux semaines après la demande en mariage, et elle le revoyait, il devenait au courant de la nouvelle plus vite que d'autres personnes auxquelles l'annonce n'était pas encore faite. — Well... you know, since i'm a wedding first kinda girl, yes I am. Ses propos sont appuyés par sa main qui se lève et ses doigts qui se tortillent face à Colt. Good guess. — Maybe I should have told you? But sorry, you're not invited. Too bad. Et les paroles qui suivent de Colt ne vont certainement pas arranger l'envie de ne pas être chaleureux avec lui. Elle se contient pourtant, utilise le sarcasme, se moque ouvertement de lui, mais qu'est-ce qu'elle aimerait lui envoyer de sales choses à la gueule, elle aimerait tant l'envoyer balader plus ouvertement, mais ce serait sans doute lui donner ce qu'il voulait. Parce qu'il est une drama queen, il aime particulièrement que l'attention soit porté sur lui. Et il aimerait tant pouvoir se comporter comme une simple victime. La victime d'Aly. Oh, et c'est d'ailleurs ce qu'il fait par la suite. Ses fiançailles, la parfaite excuse pour lui, pour lui dire que tout est de sa faute à elle. Mais va-t-il vraiment lui faire cette scène dans la librairie, ici, maintenant? Un règlement de comptes, c'est ce qu'il veut, encore une fois? La blesser, lui dire les choses qu'il a sur le cœur. Est-il alcoolisé cette fois-ci? Aucune doute, il l'est, il n'a pas changé depuis ce temps. — Maybe. Maybe I even cheated on you while I was on tour. La colère monte, elle bouillonne, n'était-ce pas ce qu'il attendait d'elle? Et pourtant, le calme est règne toujours dans sa voix, son ton ne se lève à aucun moment et elle hausse les épaules. C'est ce qu'il voulait insinuer, qu'elle l'avait quittée pour un autre. Une façon de se répartir de toute responsabilité, de pouvoir la pointer du doigt, de l'accuser une nouvelle fois, en plus de son égoïsme flagrant envers lui. Aly, qui ne pensait à elle, qui n'avait jamais pensé à lui, évidemment. Et elle marche dans son jeu. Mais il devrait le savoir, le sait même au fond, il doit le savoir, qu'elle ne l'aurait jamais abandonné pour un autre homme. Si elle l'a quitté, il n'était question que de lui, que d'eux, et de personne d'autre. Parce qu'elle n'était plus capable d'entendre de telles choses de la part de celui qu'elle aimait le plus profondément possible, parce que ce n'était plus raisonnable de lui faire tant de mal et de la considérer ainsi. — I met a lot of people there. So fun. Now, you know, great tour it was. Parler avant de réfléchir, voilà le comportement qu'elle avait préféré adopter. Paroles sortantes de sa bouche comme si ses dires étaient banales, qu'elles n'avaient rien d'anormales. S'il voulait lui mettre des choses sur le dos, qu'il le fasse avec raison. — No harsh feelings, right?, dit-elle de cette même manière dont lui l'avait prononcé plus tôt, de cette façon tout à fait agaçante et arrogante. Elle se rendait bien compte qu'elle le provoquait, mais c'était trop. Et même si elle n'avait eu aucune envie de reparler de leur histoire, les mots étaient sortis pour la provocation. Pour l'instant, elle n'avait pas envie de réfléchir, ce serait pour plus tard. Et pourtant, ne réfléchissait-elle déjà pas assez lorsqu'elle choisissait le calme, à l'agressivité pure et simple? En se disant que peut-être, c'est ce qui le blesserait le plus, lui? You want to be an asshole? Then I can be a bitch too.

_________________

- high hopes, when you let it go, go out and start again. high hopes, ooh when it all comes to an end. but the world keeps spinning around.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

the world we had in mind (r/aly) Empty
MessageSujet: Re: the world we had in mind (r/aly)   the world we had in mind (r/aly) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 the world we had in mind (r/aly)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Forge World
» 05. You roxx my World
» Commande Forge World du Père Noël !!!
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: