fermeture du forum.

Partagez | 
 
 — come on kid, this is your dream.
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

MessageSujet: — come on kid, this is your dream.   Dim 30 Déc 2018 - 4:31


GREGORY 'RORY' SIMPKINS
- you did not wake up today to be mediocre. -


good beginnings
- âge et lieu de naissance: Brighton un jour, Brighton toujours. Il a poussé son premier cri dans cette ville, il y a maintenant tout juste trente-et un ans, et depuis, elle coule dans son ADN sans qu'il ne puisse s'en détacher. Un sentiment intime d'être enfin à la maison l'habite, quand il rentre au Royaume-Uni pour visiter les siens. - origines et nationalité: L'Irlande et L'Angleterre s'amalgame dans ses veines. Entre la bière, les leprechaun, le thé et un God save the Queen prononcé avec vigueur, c'est avec fierté qu'il aborde son double héritage. Mais sur papier, il n'est que british. Un accent qui détonne quand ils se retrouvent en terres d'Amérique, mais qui lui donne aussi tout son charme. - statut familial: Il n’était qu’un poupon quand ses parents ont décidé de faire chambre à part, avant que finalement, un bout de papiers ne vienne officiellement les séparer. Un divorce qui survenait à peine quelques mois après sa naissance, et leur mariage précipité. Son père disparu progressivement du portrait avec les années, et aux dernières nouvelles, il coulait de jours heureux quelque part en Australie avec sa troisième ou quatrième épouse. Rory, il a cessé de les compter. C’est avec sa mère qu’il a grandi, une femme charmante qui ne tarda pas à se remarier, elle aussi. Mais pour de bon, cette fois. Une union qui vit naître trois autres enfants. Famille recomposée des temps modernes. - statut civil: Il a toujours eu ce petit quelque chose qui faisait se paumer les filles devant lui, d’aussi longtemps qu’ils se souviennent. Les amis de sa mère n’arrêtent pas de mentionner à quel point il serait un bourreau des cœurs en vieillissant, et elle n’avait pas tout à fait tort. Des cœurs, il en a probablement brisé plus d’un car son amour, il ne l’a jamais vraiment donné à la légère. Volage, il l’a été à une certaine époque, à l’adolescence, là où la libido et les instincts primaires ne font pas bons ménages. Batifolant à gauche et à droite, explorant toutes les options qui s’offraient à lui. Une bisexualité assumée avec fierté, qu’il n’a jamais cru nécessaire de cacher. Il s'est calmé, en vieillissant, et même s'il a rarement été seul au cours des dernières années, enchaînant les relations les unes après les autres, ce n’est pas pour autant que les sentiments s’en sont mêlés. Sa vie amoureuse n'est qu'un amoncellement de mécanismes pour faire face à cette solitude qu’il craint tant. - occupation: Il avait un rêve, le gosse. Un rêve typiquement américain : foulé les planches des plus grandes scènes de Broadway. Et il a tramé dur pour y parvenir. Pour enfin toucher ce rêve du bout de ses doigts. Tout au bas de l'échelle à sa sortie de Juilliard, ils récoltaient les titres anonymes dans un ensemble. Mais sa détermination lui permit de récolter certains rôles comme understudy, avant de finalement avoir droit à sa chance de briller sous les projecteurs, avec un premier grand rôle dans un revival d'un grand succès musical. Il ne fallait toutefois pas sous-estimé son talent : deux productions originales et quelques nominations aux Tony Awards plus tard, difficile désormais d'ignorer son nom dans ce milieu. Une pause s'imposait, pourtant, et c'est pour se ressourcer qu'il rentre à Brighton afin de se concentrer sur son prochain projet. - cinq choses favorites: le piano, qu'il maîtrise depuis son plus jeune âge. outil de travail indispensable, et véritable refuge lorsqu'il a besoin de passer un peu de temps avec lui-même. être sur scène, son rêve de jeunesse devenu réalité. un sentiment immense de joie l'habite chaque fois qu'il foule les planches d'une scène, chaque fois que le public exclame son ravissement. pour ainsi dire, il n'y que là, dans la noirceur des théâtres, qu'il se sent véritablement heureux. le fast-food, plaisir coupable, ultime vice. c'est dans la nourriture qu'il évacue ses frustrations, là où d'autres choisissent l'alcool, les drogues ou la cigarette. le karaoké, parce que ça l'amuse, parce qu'il peut enfin se défouler sans craindre les critiques et les commentaires désobligeants. il chante aisément bohemian rhapsody les yeux fermés avec une passion dévorante, mais ce n'est rien à côté de ses reprises d'eminem. brighton, sa maison, son petit coin de paradis sur terre. il revient souvent au bercail pour se ressourcer, conscient qu'il ne serait rien sans les gens qui y vivent encore aujourd'hui. sa famille, ses amis, lui. - saison préférée: Le premier hiver qu'il a vécu à New York l'a fait tombé en amour avec cette saison. Rien que pour toute cette neige qui couvre la moindre surface, donnant l'impression d'un univers féerique, irréel. - traits de caractères: Charismatique, impulsif, franc, possessif, direct, coloré, craint la solitude, mélomane, hyperactif, confiant, bourreau de travail, créatif, impatient, tombeur, intense, méthodique et incontestablement bourré de talent. - groupe: Hydrangea. - avatar: Armie Hammer.


who are you?
- pseudo/prénom: celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. - âge et pays: on ne demande jamais son âge à une vielle dame. - type de personnage: inventé. - votre avis sur le forum:   . - où avez-vous connu le forum: on me l'a chuchoté à l'oreille pendant que je dormais. - autre:      


Dernière édition par Rory Simpkins le Lun 4 Fév 2019 - 19:52, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Lun 14 Jan 2019 - 21:11

ALL ALONG IT WAS YOUR STORY


Une enfance presque bancale, un drame familiale qui n’en pas vraiment été un. Deux adultes qui croyaient à tort qu’un mariage précipité et la naissance d’un enfant mettraient un baume sur les trop nombreuses blessures, les multitudes de déchirures. Il n’avait été qu’un dommage collatéral d’une union vouée à l’échec. – Un père abonné aux absents, un fantôme plus qu’une figure d’autorité à laquelle se raccrocher. Un ou deux coups de téléphones l’an, pour célébrer le passage du temps. Des visites qui se faisaient de plus en plus rares en vieillissant. Son modèle masculin, il l’a trouvé ailleurs. Le nouvel homme qui comblait de bonheur sa génitrice. Son beau-père qui méritait à juste titre ce terme, lus que l’homme qui s'était contenté d'engrosser sa mère. – Aîné d’une famille recomposé, seul blond dans une marée de gamins à la chevelure foncé, ses cadets ne l’ont jamais considéré autrement que comme leur frère. Pas rien qu’à moitié. Totalement. Complètement. Une fratrie tricoté-serré malgré les disparités génétiques. – Une facilité innée à amuser les foules, un charisme naturel qui attirait aisément les regards sur lui. Il se démarquait toujours dans les fêtes d’enfants. Dans les foules animés et classes ennuyantes. Petit comique qui ne craignait pas le ridicule, et qui avait ce besoin criant d’obtenir toute l’attention sur lui. Tempérament qu’il fallait canaliser et mettre à profit, sous peine d’exacerber ses pauvres enseignants. Le sport comme échappatoire logique pour un gamin de son calibre. Mais c’était sans compter pour son aversion totale envers toutes activités physiques. Le théâtre comme seconde option. – Des yeux pétillants, brillants de mille feux à la fin d'une première représentation. L'impression d'enfin s'accomplir, d'avoir trouver sa voie sur cette scène en bois vernis. Naissance d'un rêve qui, encore aujourd'hui, le pousse à se dépasser. Continuellement. Inlassablement. – Une adolescente faite de découvertes. D’explorations, de sensations. Une sexualité affirmée, un charme indéniable, il devient le centre d’attention des pièces où il pénètre. Les filles s’arrachent de bout de sa personne, mais il leur préfère les bras de ces garçons-là. Des types au profil diamétralement opposé au sien. À la fois maladroit et sensible. Timide et manquant cruellement de confiance en eux. De quoi le toucher en plein coeur, atteindre cette zone sensible qu'il garde bien précieusement. – Ford, l’ami. L’amant, pendant un temps. Des intérêts communs et une chimie impossible à ignorer. Une amourette qui s'est mué en quelque chose de plus grand, en une amitié défiant le temps. Ils rient encore des rumeurs qu'on raconte sur eux. De leur (b)romance et ses quelques ambiguïtés. – Basil, être précieux. Gardien attitré de son coeur depuis toutes ses années. Un bonheur qu'il a abandonné derrière lui pour mieux se réaliser. Pour aller fouler les planches des théâtre de Broadway. Un regret qu'il cumule derrière un sourire fané, dès qu'il revient dans son patelin. Dès que ses yeux croissent les siens. – Le succès qui lui colle à la peau. Une pression constante pour les impressionner à nouveau. Le gradué de Juilliard n'a pas cessé de chaumer, les longues heures de répétitions enchaînant les nombreuses représentations. D'un simple membre d'ensemble à un rôle premier, il a su se tailler une place parmi les plus grands. Une étoile qui brille haut dans le firmament, mais qui pourrait aussi bien s'éteindre, subitement. – Une pause plus ou moins forcé. Une nécessaire urgence de se reposer. Retour sur la terre de ses origines pour faire le plein des siens. Pour retrouver cette inspiration qui défaille depuis trop longtemps déjà. La fille accrochée à son bras n'est que parure pour combler un vide qui se creuse en son fort intérieur. Un manque qu'il n'a jamais su combler. Cherchant constamment dans le regard des autres le sien.


Dernière édition par Rory Simpkins le Mar 15 Jan 2019 - 22:16, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Lun 14 Jan 2019 - 21:12

Désolé, j'ai du archiver vos messages, j'avais besoin d'espace.
Mais j'vous aime quand même, les chats. I love you

(Oui, vous pouvez reposter, si le coeur vous en dit. )
Revenir en haut Aller en bas
Imran Johar

Imran Johar
HEAVY IS THE CROWN

⋅ paper notes : 180
⋅ since : 11/01/2019

click down

- getaway car.
address: vickee's couch (in one of her eight bedroom) ;
contact book:
availability: azel, victoria, meera, ava

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Lun 14 Jan 2019 - 21:55

On peut poster quand même maintenant ou je vais finir à la poubelle aussi ?
J'suis contente de voir la bouille d'hammer dans le coin ! (he's hot)

Welcome back !

_________________



sometimes
not so bad



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alba Carlton

Alba Carlton


⋅ paper notes : 221
⋅ since : 17/12/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: 2/4

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Lun 14 Jan 2019 - 22:08

ARMIE!
re-bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche!

_________________

--- beauty begins
the moment you decide to be yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teddy Walsh

Teddy Walsh


⋅ paper notes : 1572
⋅ since : 24/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: op (clara, jessi, eli, rhys)

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Lun 14 Jan 2019 - 22:22

armie, ce personnage. ça promet trop tout ça, hâte de vous stalker.
je te souhaite plus la bienvenue chez toi. I love you

_________________

- this feeling begins just like a spark, tossing and turning inside of your heart.


got lost in the rush:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Mar 15 Jan 2019 - 22:16

Je m'auto-valide avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Mar 15 Jan 2019 - 22:48

Citation :
Ford, l’ami. L’amant, pendant un temps.
I cannot accept this.

Non je rigole, il est trop parfait omg adios.

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   Mer 16 Jan 2019 - 1:09

@Hana Golightly a écrit:
Citation :
Ford, l’ami. L’amant, pendant un temps.
I cannot accept this.  

@Ford Rosendale, je te l'avais dis qu'il y aurait de la jalousie dans l'air.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

MessageSujet: Re: — come on kid, this is your dream.   

Revenir en haut Aller en bas
 
 — come on kid, this is your dream.
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: personnages.-
Sauter vers: