fermeture du forum.
Partagez
 
 uninvited {cabe}
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

uninvited {cabe} Empty
MessageSujet: uninvited {cabe}   uninvited {cabe} EmptyMer 26 Déc 2018 - 21:07

uninvited
ft. caitlin shelby, gabe kramer

I held the funeral the day you left, a black umbrella and a sad song in my head. I've buried your pictures that I loved the most, ‘cause if you survived me I just didn’t wanna know. So you can’t just come back now like a demon uninvited, no you can’t just expect me to open my door to you because, I never thought that you and I would ever meet again, I mourn the loss of you sometimes and pray for peace within and the word "distraught" cannot describe how my heart has been, but where do we begin now that you’re back from the dead ? back from the dead

Les fêtes de Noël les Shelby les passaient généralement en famille, à Cork, en Irlande, le petit William adorait cette période de l'année et s'en allait se perdre avec son grand père dans les bois qui entouraient leur immense manoir, bâtisse qui aurait donné des frissons à n'importe quel enfant, mais Liam n'était pas n'importe quel petit garçon. Cait, elle, les appréhendait toujours un peu, parce qu'elle savait que même si son garçon se retrouvait ensevelis sous une tonne de paquets, ces présents ne remplaceraient jamais la présence de son père. Cette année avait été différente puisque les grands-parents Shelby avaient décidé de voyager, Liam lui était tombé malade et la grippe l'avait cloué au lit, il avait à peine eut assez de force pour ouvrir ses cadeau le matin de Noël, sa mère et lui avaient même passé leur réveillon aux urgences. Bref, cette année, les fêtes s'annonçaient compliquées. Lunettes sur le nez, les yeux rivés sur les pages d'un livre épais comme un dictionnaire, Cait se laissait absorber par sa lecture, le petit Liam lui jouait avec l'avion télécommandé que lui avaient offert ses grands parents avec sur la tête un chapeau melon que lui avait offert sa mère. Il était heureux, insouciant et au moins il ne jouait pas à la console et à ces jeux vidéos ridicules et trop violents, l'irlandaise, elle avait en horreur les consoles et les jeux vidéos, selon elle, ils abrutissaient les gens qui avaient le malheur d'y jouer et détruisait l'imagination des enfants. Absorbée donc, par une lecture qu'elle ne qualifierait pas de passionnante, mais qui restait tout de même entraînante, absorbée au point de ne pas se rendre compte que le petit avait abandonné son avion pour se diriger vers la porte d'entrer, la déverrouillée et ouverte pour laisser entrer un invité inattendu. "Liam, t'es où poussin ?" a t-elle fini par demander en posant brusquement son bouquin sur la table basse du salon. "Bébé ?" s'est-elle exclamée en posant ses lunettes et en se hâtant de rejoindre l'entrée. "Je ne suis plus un bébé maman !" a t-il râlé de sa petite voix rauque. "Qu'est-ce que tu fabriques ?" a t-elle questionné, levant les yeux vers le petit garçon que tenait Gabe dans ses bras. Son estomac se souleva, son cœur fit un bond et une étrange chaleur s'empara de son être tout entier alors que nerveusement elle glissait ses cheveux derrière ses oreilles. "Papa était derrière la porte." qu'il a balancé sur un ton évident, comme-ci ce dernier était attendu. "Ha oui, dis donc." qu'elle a dit, la voix dénuée de joie, elle ne put s'empêcher de l'analyser, le dévisageant grossièrement afin de s'assurer de la sobriété ou non de ce dernier. Dieu qu'elle n'était pas à l'aise, loin de là alors que sa colère montait le long de son œsophage et se bloquait dans sa gorge. "Surprise !" qu'elle a ajouté les dents serrées en faisant signe à ce dernier d'entrer, se permettant de claquer la porte derrière lui.

 @GABE KRAMER
Revenir en haut Aller en bas
Gabe Kramer

Gabe Kramer


⋅ paper notes : 205
⋅ since : 04/02/2018

click down

uninvited {cabe} Empty
MessageSujet: Re: uninvited {cabe}   uninvited {cabe} EmptySam 29 Déc 2018 - 13:14


≈ ≈ ≈
{ Cause I ain't got nothing to lose
So much to prove, I get to far to hear no. }
crédit/ tumblrempire.

Gabe redoutait le moment de revoir Cait. Il savait combien il l’avait déçu au fil des années et il ne pouvait l’en blâmer. Il n’avait pas su lui donner ce dont elle avait besoin. Elle avait besoin non seulement d’un compagnon, mais également d’un partenaire. À l'époque, Gabe était encore trop abîmé par la vie pour s’engager dans une telle relation. Pour autant, il avait fait de son mieux pour la soutenir financièrement et moralement. Malheureusement au fil du temps, il n’avait pas su être à la hauteur. Entre son travail et ses vieux démons il s’était laissé happer par un système qui ne lui convenait pas. Il se faisait à chaque fois plus de mal en abusant encore et encore de plusieurs substances. Parfois lucide, Gabe avait compris pourquoi elle était si à cran à chaque fois qu’il venait chez elle rendre visite à leur fils. Il n’avait jamais voulu la blesser, mais c’était ainsi. Aujourd’hui, Gabe se sentait différent, il était différent. Il lui avait fallu une overdose pour comprendre que s’il ne changeait pas son mode de vie il ne verrait jamais son fils grandir, il ne verrait jamais rien. Véritable force de la nature il avait su devenir sobre sans aller dans un centre, sa volonté suffisait ainsi que les réunions auxquelles il allait régulièrement. Aujourd’hui, il faisait le bilan et se rendait compte que sa présence auprès de son fils devenait quasiment inexistante et il souhaitait changer cela. Il souhaitait prouver à Cait qu’il avait changé et ainsi pouvoir reprendre une certaine place dans sa vie. Il savait que cela serait compliqué, mais il ne se démonterait pas. Gabe avait donc décidé de se rendre chez elle quelques jours après son arrivée à Brighton. Cela n’avait pas été évident pour lui de revenir ici, de se poser. Il avait d’autres soucis en tête, mais il n’oubliait pas son fils. Il avait même acheté des cadeaux pour lui. Il savait que cela ne rachèterait rien, mais cela lui faisait plaisir. Leur fils était à la fois un gamin joueur, mais également un petit génie. Il le surprenait toujours par son intelligence. Il savait qu’il tenait sûrement de sa mère. Ainsi, il avait acheté à la fois un jeu de construction classique, mais également un jeu de réflexion. Il espérait vraiment que cela lui plairait. Maladroitement, Gabe avait également pris quelque chose pour Cait. Il savait que ce n’était pas son rôle de lui offrir quelque chose alors il lui avait simplement pris un coffret. Elle y trouverait une bouteille de vin, du chocolat ainsi que d’autres douceurs. Une fois prêt, il prit sa moto et se mit en chemin. Il était assez angoissé à l’idée de l’accueil qu’il allait recevoir, mais il ne pouvait plus reculer. D’ailleurs, il n’avait pas prévenu Cait afin de ne pas recevoir un refus. Une fois arrivé, il n’eut le temps de frapper à la porte que son fils lui ouvrit la porte. Il sentit son coeur se réchauffer en l’entendant l’appeler papa et en le prenant dans ses bras. Il savait qu’il avait pris la bonne décision. Malheureusement lorsque Cait arriva il sentit l’ambiance se refroidir rapidement. Elle semblait très surprise de le voir, mais également en colère. Elle était si crispée qu’il pouvait voir sa mâchoire se serrer. Il espérait qu’elle n’allait pas le foutre dehors devant son fils. Cait lâcha un « surprise » qui démontrait sa colère, mais au moins elle le laissait entrer. — On m’a dit qu’un certain Liam avait été très sage cette année, le père Noël a donc fait une livraison spéciale chez moi, je me devais de te l’apporter. Lâcha Gabe avant de lui montrer son sac comportant les cadeaux. Il ne serait jamais venu les voir sans rien. — Et on m’a dit que sa maman méritait bien un petit quelque chose. Rajouta-t-il en lui donnant maladroitement le sien. Il savait que cela n’arrangerait rien, mais c’était l’intention qui comptait.

_________________

We can breathe, and be in the same world. You live in me and it still hurts but I won't cry anymore. You return to them and I return to you. Again, my friend, there's nothing I can do 'cause I can't live without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

uninvited {cabe} Empty
MessageSujet: Re: uninvited {cabe}   uninvited {cabe} EmptyMar 1 Jan 2019 - 11:23

uninvited
ft. caitlin shelby, gabe kramer

I held the funeral the day you left, a black umbrella and a sad song in my head. I've buried your pictures that I loved the most, ‘cause if you survived me I just didn’t wanna know. So you can’t just come back now like a demon uninvited, no you can’t just expect me to open my door to you because, I never thought that you and I would ever meet again, I mourn the loss of you sometimes and pray for peace within and the word "distraught" cannot describe how my heart has been, but where do we begin now that you’re back from the dead ? back from the dead

Tout aussi maladroitement qu'il lui avait tendu son paquet elle s'en saisit, sans trop savoir comment réagir, c'est qu'elle n'avait pas pensé à lui prendre quoi que ce soit, non, elle n'avait pas de présent pour le père de son fils qu'elle ne s'attendait plus à voir. Elle y avait songé, mais avait immédiatement étouffé l'idée sous d'autres pensées pour la simple et bonne raison que la probabilité que le grand blond débarque chez elle en ayant consommer une quantité d'alcool importante lui était intolérable. Gabe était loin d'être un model paternel, voilà sans doute la raison pour laquelle la petite brune s'était évertuée à s'entourer d'hommes forts et stables, afin que Liam puisse s'identifier au moins à l'un d'entre eux, qu'il voit enfin comment sont sensés se comporter les hommes. Parce que si elle n'avait pas fait en sorte de minimiser le nombre de visites que son père pouvait lui rendre, le pauvre gosse aurait finit par penser que de boire à longueur de journées, fuir ses responsabilité et s'engueuler avec sa femme était tout à fait normal et ça Cait se le refusait, non, il y avait un certain respect à avoir envers les femmes et les autres êtres humains. Elle était lasse, la jeune maman, lasse de voir son fils attristé par le comportement de son géniteur qui se comportait comme tel seulement quand il en avait l'envie ou que ça l'arrangeait. Elle le précédait pour les mener au salon, ou Liam pourrait ouvrir ses cadeaux, Cait, elle déposa sur la table basse le coffret brun que venait de lui offrir son ex. Son regard sondait de long en large le blond, un regard dur, mais ce dernier semblait sobre. "Allons, ouvre-les." lança alors la jeune femme en donnant un coup de menton en direction des paquets que le père du petit garçon venait d'apporter. "Tu veux boire quelque chose ?" elle dû s'abstenir et garda pour elle une remarque acerbe qu'elle eut l'envie de lui faire, mais Liam était là, et c'était Noël. Rares avaient été les Noël, ou du moins les périodes de fêtes, durant lesquelles Gabe était présent. Ce qui sauvait l'homme qui lui avait brisé le cœur et les avait abandonnés c'était son fils et l'amour qu'il lui portait. "Je nous ramène du café." dit-elle en s'éloignant pour rejoindre la cuisine, de là elle entendait le bruit du papier cadeau se faire déchirer et des exclamations, c'est qu'il était heureux le bougre. La détective, elle, s'affairait à remplir deux grandes tasses, puis revint calmement poser les gobelets sur la table basse du salon, avant de s'asseoir elle s'en alla chercher une boîte de gâteaux qu'elle installa à côté du reste et s'assied dans le canapé. "Alors mon chat, qu'est-ce que le père Noël t'a apporté ?" questionna la petite brune en esquissant un sourire à l'adresse de son fils. "Des logs (kapla) et MASTER MIND ! " lui répondit le gamin avec une grande joie, il embrassa son père, lui sauta littéralement dans les bras pour lui témoigner sa gratitude. "Je vais aller construire un château fort !" s'exclama l'enfant en emportant avec lui ses deux boîtes et disparu dans le couloir qui menait à sa chambre, laissant ses deux parents seuls. Un drôle de silence s'installa alors dans le salon, le coffret que lui avait offert Gabe était posé juste devant elle. "Merci pour lui." lâcha t-elle, Oh, c'est qu'elle aurait adoré se montrer polie et lui demander comment s'étaient passées ses fêtes et ce genre de futilités, le soucis était qu'elle ne voulait pas savoir, elle s'en moquait éperdument. "Je ne t'ai rien acheté, c'est que..." commença t-elle en portant sa tasse à ses lèvres. "C'est que je ne sais jamais si on te verra pendant les fêtes de fin d'années." c'était la vérité, il n'y avait aucune méchanceté dans sa voix, seulement une franche vérité. Caitlin tâchait de contenir son amertume, refusant de faire une scène alors que le petit William se trouvait à proximité. "Je remarque que tu es sobre, quand as-tu arrêté de boire ?" adresant un regard en biais au blond elle se redressait la maman, ajustant ses cheveux derrière ses oreilles.


BONNE ANNÉE  uninvited {cabe} 2872021818  

 @GABE KRAMER
Revenir en haut Aller en bas
Gabe Kramer

Gabe Kramer


⋅ paper notes : 205
⋅ since : 04/02/2018

click down

uninvited {cabe} Empty
MessageSujet: Re: uninvited {cabe}   uninvited {cabe} EmptyJeu 3 Jan 2019 - 18:18

Cait lui proposa poliment de voir quelque chose et elle choisi rapidement du café. Il ne savait pas si elle voulait simplement fuir la pièce ou éviter qu’il demande une bière. Dans tous les cas, il appréciait une bonne tasse de café. Il en avait besoin. Gabe était soulagée de découvrir que son fils était heureux de ses cadeaux. Apparemment, il avait su bien choisir ce qui n’était pas évident. Il avait dû demander de l’aide à une vendeuse puisqu’il ne connaissait pas grand-chose en jouet. Liam alla jusqu’à lui sauter dans les bras pour le remercier ce qui le touchait profondément. Il profita de chaque seconde de ce câlin avant de le laisser aller commencer à jouer. Un drôle de silence s’installa ensuite lorsque les deux anciens amants se retrouvèrent ensemble. La jeune femme le remercia pour lui. Elle imaginait sûrement qu’il avait oublié ce qu’était noël et qu’il serait venu les mains vides. Elle le connaissait mal apparemment, mais il avait sa part de responsabilité. — C’est normal. Lui répondit Gabe. Il savait qu’il avait manqué beaucoup de choses, mais il était ravie de voir que son fils était heureux de son cadeau. Il savait que cela ne rattraperait pas tout, mais cela était un début. Cait lui confia qu’elle ne lui avait rien acheté parce qu’elle ne savait pas comme à son habitude, s’il viendrait durant les fêtes. Il savait qu’elle était pleine d’amertume, mais il ne le prenait pas mal. Elle avait un lourd passif expliquant sa réaction. De toute façon, il n’attendait rien de sa part mise à part le fait qu’elle lui laisse l’opportunité de voir davantage son fils. — Je sais que j’aurais dû prévenir, j’avais peur que si je le faisais tu me fermerais la porte au nez. Lui confia le beau blond. Il préférait le dire maintenant plutôt qu’attendre qu’elle lui reproche de ne pas avoir pré-venu. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir eu peur qu’elle le jette dehors. — Non pas que je ne l’aurais pas mérité. Rajouta Gabe. Il admettait volontiers ses erreurs non seulement parce qu’il en était désormais conscient, mais parce qu’il savait que Cait devait sentir sa sincérité s’il voulait avoir une chance de connaitre réellement son fils. Cait comme à son habitude n’y alla pas par quatre chemins. Elle lui confia qu’elle avait bien re-marqué qu’il était sobre, elle lui demanda même depuis combien de temps. Il savait qu’elle n’allait pas le féliciter, être fière de lui après tout ce qu’il avait fait au fil des années, mais il aurait aimé sentir un peu plus d’enthousiasme. Il se doutait qu’elle n’avait pas confiance, il se doutait qu’elle craignait qu’il ne replonge et qu’ensuite son fils en subisse les conséquences. Il ne pouvait pas l’en blâmer, elle n’était pas au courant du chemin qu’il avait parcouru. — Quelques semaines maintenant. Lui répondit Gabe avec un sourire en coin. Elle avait beau être dubitative il était plus confiant. Il n’avait aucune envie de revenir en arrière. Il avait subit trop pour replonger malgré les épreuves qu’il doit surmonter chaque jour.

_________________

We can breathe, and be in the same world. You live in me and it still hurts but I won't cry anymore. You return to them and I return to you. Again, my friend, there's nothing I can do 'cause I can't live without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

uninvited {cabe} Empty
MessageSujet: Re: uninvited {cabe}   uninvited {cabe} EmptyVen 11 Jan 2019 - 21:26

uninvited
ft. caitlin shelby, gabe kramer

I held the funeral the day you left, a black umbrella and a sad song in my head. I've buried your pictures that I loved the most, ‘cause if you survived me I just didn’t wanna know. So you can’t just come back now like a demon uninvited, no you can’t just expect me to open my door to you because, I never thought that you and I would ever meet again, I mourn the loss of you sometimes and pray for peace within and the word "distraught" cannot describe how my heart has been, but where do we begin now that you’re back from the dead ? back from the dead

Elle arqua un sourcil après qu'il eut formulé sa crainte, aurait-elle refusé qu'il vienne déposer les cadeaux de Noël de son fils, aurait-elle gardé porte close à l'idée de sa venue ? Peut-être, peut-être pas. A vrai dire, il y avait eu tellement d'années où Gabe avait dit à Liam qu'il viendrait sans jamais se pointer que Cait ne les comptait plus. Il n'avait pas toujours bien agit, mais dans l'intérêt de son fils la jolie brune ne pouvait pas interdire à son ex compagnon de venir le voir. William n'avait pas à subir les dommages collatéraux, non, le pauvre garçon lui n'avait rien demandé. Justement, là naissait la colère de la détective, parce qu'elle n'avait jamais rien demandé à Gabe, pas même de reconnaître leur enfant, mais elle ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir d'agir e parfait égoïste, parce que si ce bonhomme n portait pas son nom, le blond avait tout de même essayé de faire partie de sa vie. Voilà comment le petit garçon voyait son père : comme une épave, la moitié d'un homme; certes il l'aimait de tout son petit cœur et ses yeux d'enfant l'aidaient à occulter certain détails de taille, mais quand il serait grand, il comprendrait que son père n'était qu'un fantôme plein d'alcool, lâche et horriblement maladroit et ça, ça brisait le cœur de la belle Shelby. Parce que bien qu'ils aient traversé certaines épreuves tous les deux et qu'ils soient en parfait désaccord, maintenant, elle n'oubliait pas ce qu'avait été d'aimer Gabe, de partager sa vie et d'être aimée par cette montagne. Le soucis, c'était que Liam, lui ignorait tous ces détails et qu'à l'âge adulte il finirait par avoir une vision faussée de son père. De sa gorge s'échappe un soupire alors qu'un rictus naît sur ses lèvres. "Te fermer la porte au nez, bien sur." a t-elle répété d'un air de reproche, voilà l'image qu'il avait de Caitlin, une mère aigrie et mauvaise au point d'empêcher son petit garçon d'entrer en contact avec son père. Elle était révoltée de le constater, mais intériorisa au mieux. "Des semaines tu dis ?" sa curiosité venait d'être piquée au vif par cette information, serait-ce là le début de quelque chose de nouveau ? Dire que la naissance même de son propre enfant n'avait jamais réussit à le faire arrêter de boire. "Mais... Excuse-moi de te poser la question, mais tu comptes arrêter pour de bon ou bien..." elle se raclait la gorge et cherchait ses mots, donnant l'impression d'avoir envie d'être diplomate alors que dans le fond, la jolie brune se moquait bien de se montrer cassante voir même, méchante. "Tu sors de cure ou bien ce soir tu vas boire pour oublier que t'es un père démissionnaire et pitoyable ?" Un sourire méprisant s'étira sur les lèvres de la belle brune, un instant son regard sonda le gaillard qui se tenait près d'elle, Cait se sentait soulagée de lui avoir craché son venin au visage, jusqu'à ce qu'elle réalise que ses paroles étaient un peu violentes. "Non, je... J'ai été méchante." se reprit-elle en dissimulant son visage sous ses mains quelques secondes avant de se redresser, glisser des mèches de cheveux derrière ses oreilles et ajouter : "Comprends-moi, j'aimerais te soutenir dans ta démarche, le truc c'est que ça n'a rien de nouveau." c'était la vérité, par le passé il avait tenté en vain de mettre un terme à son addiction, force est d'admettre qu'il trouvait bien du réconfort au fond d'un verre de whisky, peut-être trop. "Ca n'a rien à voir avec moi, je pense à Liam et j'en ai marre que tu lui promettes monts et merveilles, parce qu'à chaque fois, tu disparais, tu ne tiens pas parole et ton fils est déçu." l'année passée il avait promit de venir l'aider à souffler ses bougies et n'était jamais venu, l'année d'avant il devait réveillonner avec lui, mais une fois encore, aucun son et pas d'image au moment venu. Il n'était pas fiable aux yeux de Caitlin qui avait développé envers lui une forme de m'fiance en plus d'une amertume qu'elle n'admettrait jamais. "Je suis fatiguée de réparer tes pots cassés, alors tu m'excusera de ne pas sauter de joie à l'idée que tu arrêtes - pour la énième fois en 8 ans - de boire, moi je n'y crois plus." elle a dit tout ça d'une voix très calme, peut-être trop et un peu détachée, lasse de cette situation déjà vue, inquiète à l'idée que Gabe ait envie de reprendre son rôle de père en main alors qu'il n'a jamais su le faire convenablement.


 @GABE KRAMER
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

uninvited {cabe} Empty
MessageSujet: Re: uninvited {cabe}   uninvited {cabe} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 uninvited {cabe}
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: