fermeture du forum.

Partagez | 
 
 — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Aller en bas 
Curtis Conley

Curtis Conley


⋅ paper notes : 308
⋅ since : 14/09/2018

click down

- getaway car.
address: 253, east side
contact book:
availability: free

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Dim 6 Jan 2019 - 23:49

Quelque part en direction du buffet.
L'image des petits fours distincte dans son esprit, c'est pourtant la chose la plus compliquée à trouver dans la salle, à ce moment précis. Leur conquête continue, à peine repoussée par les quelques mots échangés avec les convives, au niveau des enchères. Une foule étouffante, comme le relève Poppy, à ses côtés. Une foule qu'il dépassait aisément d'une demi-tête, mais que la jeune femme à ses côtés, malgré ses talons, n'avait pas le luxe de vivre.
Ils se séparèrent un instant, le temps pour elle d'aller chercher de quoi manger, le temps pour Curtis de héler un serveur au plateau rempli de bulles. Celles-ci avaient tendance à disparaître facilement – le temps que le serveur soit à sa hauteur, une demi-douzaine de coupes s'étaient volatilisées. Il retrouve la brune aisément au milieu de la foule, elle avec ses petits fours, et lui avec les deux flûtes dorées.

Quand il revient, en revanche, c'est un tout autre monde que celui qu'il a laissé. Gâchis est le premier mot qui lui vient en tête. Les petits fours ont fait un détour imprévu par le sol, et Curtis attend le bon moment pour s'inviter dans la conversation entreprise entre sa cavalière du moment et un autre couple. Finalement, c'est en entendant parler de vin qu'il reprend sa place à ses côtés, et lui tend une coupe, pour la débarrasser en échange des petits fours tombés au combat. Sourire poli à destination du duo. Ne sachant pas trop sur quel pied danser, il préfère s'abstenir – jetant un regard autour de lui, à la recherche de sa véritable cavalière, d'une occasion pour s'échapper poliment.
L'attaque vient de l'autre flanc de la brune. Si son esprit n'avait fait preuve d'aucun commentaire concernant le couple, le nouveau venu déclencha un frisson dans son échine quand il vit la main s'inviter au creux des reins de la jeune femme. Ou ses paroles. Ou son costume noir qui tranchait terriblement avec le thème de la soirée. Il chercha de l'aide, à comprendre quelque chose dans les prunelles de Cecil et de Victoria, sans succès.
Mais la raison de son inconfort trouva vite un nom. Costigan. Patronyme qui déliait les langues et attisaient les rumeurs. Pas les bonnes. Celle de Curtis se fit acide, bien que seule l'une des convives puisse en lire les sous-entendus. Mr. Costigan, si je puis me permettre, vous devriez trouver aux enchères certaines pièces qui devraient retenir votre intérêt.
Ce qui était toujours plus classe que de lui demander où étaient les ordures.
Curtis leva légèrement son verre, s'excusa. Passez une bonne soirée. Les cadavres alimentaires entre ses mains, il n'était pas compliqué de deviner ses intentions. Trouver une poubelle, et remplir sa panse.
( @Ivy Rhodes @Leo Costigan @Victoria Walker @Cecil Von Sydow  )

_________________
NOBODY MESS WITH MY FAMILIA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Abberline

Seth Abberline


⋅ paper notes : 313
⋅ since : 07/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Dim 6 Jan 2019 - 23:58

Envie de fuir, de traverser cette immense pièce à grandes enjambées, pour disparaître dans la nuit. Oublier dans les ombres qui il est, et la silhouette de l'autre – celui qui le hante, même quand il a les yeux fermés. La seule échappatoire qu'on lui propose ce soir pourtant, c'est le bar. Alors il y fonce, Seth, mais même ça, il est incapable de le faire sans causer un drame. Une silhouette qui vacille, il se tourne, esquisse un geste pour rattraper l'autre. Un sourire confus glisse sur ses lèvres devant l'attitude de l'inconnu, avant de se faire un peu plus franc. « Musicien, j'imagine. » Qu'il ajoute en regardant l'étui. « J'espère que je n'ai rien cassé. » Il se pince les lèvres et cherche à deviner l'instrument. La taille et la forme de l'étui lui font vaguement penser à un violon, ou tout autre instrument à corde relativement petit – son expertise ne va pas plus loin. Son regard se perd à nouveau dans la foule. Cherche un point d'ancrage, pour en trouver bien trop. Des regards curieux. Cette petite amie qui le cherche sans doute. Et Ford. Ford qu'il ne trouve plus. Un millier de films se jouent dans sa tête. Il est peut-être – sans doute déjà parti. Avec elle, la petite brune, l'inconnue. Il en avale presque de travers, Seth. Mais plutôt que de crever sur sa jalousie, il en revient à l'instant présent et à ce pauvre homme qu'il a bousculé. Il récupère deux coupes de champagne et lui en tend une. S'efforce de sourire, pour couvrir les apparences, comme d'habitude. « Alors, vous jouez ce soir ? » Une tentative de lancer la conversation pour oublier le reste. Tout ce qui ne tourne pas rond. Tout ce qui fait mal, là, entre ses côtes.

(@elian pearson)

_________________
And when you think of My body on yours, don't forget, Once I would've died for you, baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Smith

Edgar Smith
vilified, crucified, in the human frame

⋅ paper notes : 1201
⋅ since : 24/02/2018

click down

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: (closed) logan, cecil, pippa, ava, jillian.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Lun 7 Jan 2019 - 0:00

Ses lèvres se pincent et la grimace se noie contre son verre. C’est une lampée salutaire qu’il avale. Une gorgée pour endormir ses sens et étouffer sa raison. Celle qui lui souffle de s’éloigner avant qu’il ne soit trop tard. De disparaître avant qu’elle ne le remarque, avant qu’elle ne s’avance jusqu’à lui. What the fuck is wrong with you, Smith? Une question sans réponse. Parce qu’il la connaît déjà, Edgar – c’est tout qui foire. Et si pour une fois, la culpabilité n’a pas à l’étreindre, sa gorge se coince tout de même. Il ne bouge pas, pourtant. Il ne file pas, vissé sur son tabouret. Vissé à ce bar clinquant et à cette bouteille de whisky qui y traîne. Qui l’appelle. Son coude s’appuie sur le comptoir et il se détourne de la fratrie.
Il pourrait l’ignorer. Rappeler qu’il s’est tourné vers le coupable, à l’époque, alors qu’il aurait dû épauler la victime comme l’exige sa conscience professionnelle. Absente, lorsqu’il s’agit de Cecil. Edgar, il regrette sa présence. S’il était là, à ses côtés, il échapperait aux foudres incendiaires de l’ex-femme bernée. Une haine justifiée. Il lui suffit d’un coup d’œil pour déceler la suspicion tapie au fond de son regard. Une méfiance, à nouveau, justifiée. Mais à la place d’une réplique cinglante, c’est une interrogation qu’elle lui offre. Il arque un sourcil, Edgar. Une seconde, seulement.
Déjà, il secoue la tête dans un sourire piteux. Ses doigts s’enroulent autour de son verre. Ils se referment, comme lui. « It isn’t. » Souffle-t-il entre l’humeur défiante et taciturne. Le miracle, il l’attend encore. La merveille qui n’existe désormais plus qu’autour de son annulaire. Une relique qu’il n’a, s’il s’écoutait, plus le droit d’exhiber. « Are you here to auction off your wedding ring? » Demande-t-il, badin. Sans l’être, pourtant. Crispé aux épaules, tendus au bout des doigts. Il a choisi son camp, Edgar. Mauvais, comme lui. Pas assez pour la mépriser mais suffisamment pour ouvrir une plaie qu’il sait être encore fraîche. « Have you seen your ex-husband, by the way? I can’t find him. »
@Philippa Neville

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Lun 7 Jan 2019 - 5:29

Ce n’était pas vraiment son genre d’endroit, à Toni, ces soirées. Certes, elle savait que toutes ces cérémonies relevaient d’une bonne intention, mais elle ne pouvait s’empêcher d’y voir également là une occasion pour la populace plus aisée de Brighton de faire valoir sa fortune, aux hommes de jouer à qui avaient le plus d’argent en poche, histoire de booster leur égo. Elle ne l’avait pas montré, mais elle était quelque peu réticente à assister à ce genre d’évènement et il ne fallu pas plus que quelques minutes, après qu’elle fut entrée dans la salle, pour qu’elle se souvienne de la raison qui la poussait à éviter ce genre d’évènement. Rapidement, un groupe de femmes l’accrocha au passage, là ou elle délaissa son mari pour se retrouver avec ces femmes dont le nom lui échappait. Elle était généralement bonne pour ces trucs, mais là, rien. Peut-être était-ce volontaire de sa parti, un peu. Elle ne se préoccupait que très peu de ces femmes qu’elle ne voyait que quelques fois par année, lors d’évènement du genre. Les minutes semblèrent s’éterniser, se transformer en heures tandis qu’elle écoutait les femme déblatérer sur les derniers problèmes de leur couple, incitant Toni à se demander pourquoi ces femmes restaient avec leur époux si elles étaient si malheureuse, quand bien même elle se doutait que l’argent était toujours le motif premier. C’était une évidence, en fait, à voir la façon qu’elles avaient de pavaner avec tous ces bijoux hors de prix, sertis de pierres précieuses, des breloques selon Toni. Enfin, elle écoutait d’une oreille distraite, histoire de pouvoir prendre part à la conversation si on venait à lui demander son avis, plaçant un mot ici et là, un commentaire lorsque ça lui semblait raisonnable.  Il lui sembla une éternité avant qu’elle ne trouve un moment pour s’esquiver, prétextant d’avoir besoin de se repoudrer, avant de quitter le groupe et de s’aventurer à travers la foule. C’était là une autre raison qui lui faisait redouter ces soirées. Disons qu’elle supportait difficilement les foules. Mais c’était toujours plus facile en compagnie de Cirtus. C’est d’ailleurs lui qu’elle chercha après avoir récupérer un verre de sur le plateau lorsqu'un des serveurs passa près d'elle. L'alcool aidait aussi toujours à supporter ce genre de soirées. Il était facile à repérer, son mari, heureusement pour elle, lui qui était plus grand qu’à peu près tout le monde ici. Lorsqu'elle le vit un peu plus loin, elle se dirigea avec détermination, d'un pas décidé vers lui. À la recherche du buffet? qu’elle demanda avec un léger sourire une fois à ses côtés, bien soulagée de l’avoir retrouvé.

@curtis conley

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Clara Andersen

Clara Andersen
a little storm with skin

⋅ paper notes : 915
⋅ since : 28/01/2018

click down

- getaway car.
address: sea side
contact book:
availability: closed (logan, jill, teddy, min-ho)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mar 8 Jan 2019 - 18:14

Un compliment de sa bouche et elle vacille un peu Clara. Peu habituée aux compliments déjà. Mais peu habituée à lui surtout, pas depuis des semaines en tout cas. Et pourtant, tout s'accélère. Tout est hors du temps. À la fois soudain et naturel, dans l'ordre des choses et agréable, mais déstabilisant. Tout comme cette sensation de pas être à sa place ici. Tout brille. Tout est de trop. Le buffet a plutôt intérêt à être dans la même vaine. C'est tout ce dont elle pourra profiter ce soir. Même si elle se sent déjà bien assez serrée dans cette robe. Qu'elle rêve déjà d'enlever. « So, that's Rhys huh ? » Elle le connait d'abord d'après le portrait que Teddy a dressé, en si peu de mots. Puis, d'après ce que Jill lui a raconté, dans un moment privilégié, où celle-ci lui a conseillé d'amorcer le dialogue. Chose faite. D'ici, c'est difficile de savoir où ils en sont, mais l'évidence est là, elle l'aime. Et c'est tout ce que Clara retient. « Look, I know she's your little sister. You're protective of her. Totally normal and, it's really really cute. But, the most important thing is, if she's happy, you can't be the one ruining this for her Teddy. Because she loves you and, she needs you. So do you. » Pour qu'elle plaide en son nom auprès de la jeune femme, par exemple. Mais le voir, ainsi, ça la fait surtout réfléchir. Son regard se perd dans ses traits, un peu nerveux et agacés. Son inquiétude, elle peut la voir et la comprendre. « You're going to be a great dad you know. » Une parole qu'elle ne pensait pas exprimer si soudainement.

@teddy walsh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie & Clyde

Bonnie & Clyde


⋅ paper notes : 10
⋅ since : 17/12/2018

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 2:49

here comes trouble

Ils y étaient parvenus. Ils avaient réussi à s’introduire incognito dans ce gala caritatif sans qu’on doute, un seul instant, de leurs viles intentions. Vêtu d’un costard et d’une robe de soirée, le couple se fondait dans la masse. Tout comme leurs acolytes qui feignaient un vague intérêt à cette soirée, n’attirant pas l’attention sur eux. Le plan, qu’ils avaient si minutieusement concocté se déroulait à merveille jusqu’à présent. Mais le suspens, lui, avait assez duré.
Un simple geste de la tête, et les nombreux sbires qui travaillent sous leurs ordres comprennent qu’il est temps d’agir. Chacun connait son rôle, chacun agit tel un automate, suivant aveuglément les instructions données précédemment. Les armes sont récupérées là où elles avaient été semées, dans des caisses vides en plein entrepôt jusqu’au plafond suspendu des nombreuses salles de bain. Comme quoi, avoir des infiltrés dans l’organisation derrière ce gala s’avère payant. Les hommes de main se placent stratégiquement dans la salle, avisant les différents accès pour mieux les contrôler. Les quelques femmes, elles, restent aux aguets du moindre débordement. Il ne reste plus qu’aux principaux intéressés à entrer en scène. Que la fête commence.
@Gabriela Baez et @Nora Malone sont sans doutes les premières à soupçonner que quelque chose se trame. Le canon des Glocks qu’on enfonce dans la courbe de leur dos y est sans doute pour quelque chose. – Vous allez gentiment et sans faire d’histoire inviter toutes les personnes qui trainent encore dans ce hall a pénétré dans la salle, c'est compris? – qu’on leur ordonne avant de les laisser s’exécuter, tout en les suivant telles des ombres pour éviter la moindre de fuite. Des ordres qui sont suivis à la lettre malgré l’inquiétude qui teinte leur regard. Mais l’audace de la première à tenter de prévenir l’un des organisateurs se retourne contre elle, quand sa participation dans toute cette manigance est mise à nue. – Celle-là, elle risque de nous poser quelques problèmes, Clyde. – Fermement retenu par le bras, Gabriela est amenée en direction des têtes dirigeantes, et ledit Clyde ne peut cacher son agacement. Jetant son fusil d’assaut dans les mains du type, il agrippe à son tour la jeune femme avant de diriger son petit groupe vers la salle de bal. Les portes qu’ils franchissent sont fermées à peine les ont-ils franchis. Et si leurs comparses s’arrêtent en chemin, le trio progresse jusqu’à la scène, où ils grimpent, une certaine agitation naissant sur leur passage à mesure que les convives remarquent la présence des armes au creux de leurs mains. Les yeux apeurés du pauvre otage ne lui permet toutefois pas de trouver quelconque soutien parmi les invités qu'on bouscule. Mais des regards, ils s’en tournent par dizaine vers l’estrade où ils sont installés. Et la main du prénommé Clyde qui s’enroule autour du cou de la Baez, coinçant sa trachée et l’empêchant de respirer, provoque un certain émoi dans les parages. – Tu vas apprendre à te taire, sale garce. – La pression, il la maintient de longues secondes avant de relâcher sa prisonnière. Le geste est si brusque que le mouvement de recul fait chuter la jeune femme chute en bas de la scène, atterrissant sans ménagement sur @Tara Cohen et @Shaun Penwyn. Et seul un rire gras perce le silence qui s'en suit.
Fais-toi plaisir, bébé.  – qu’il balance en se tournant vers sa partenaire, sa Bonnie. Il n'en faut pas plus à cette dernière pour qu'elle met à tirer dans les airs à l’aide son AK-47, un sourire carnassier posé sur ses lèvres de poupée.
Un mouvement de panique secoue la foule. Mais il n’y a désormais plus un seul moyen pour vous de quitter cette salle. Les accès sont tous bloqués par les sbires de ce terrible duo, armés jusqu'aux dents.
Vous êtes pris en otage.

informations complémentaires


plan de salle
Afin de facilité le travail de l'équipe d'animation, un plan de salle a été produit, afin de mieux situer tout un chacun dans l'action. il serait important de mentionner là où se situe votre ou vos personnages en début de rp (en gras, sur la première ligne), si ça n'a pas déjà été fait.

utilisation du dés
Si votre personnage a une envie irrésistible de jouer au héro, et de s'attaquer à nos assaillants et leurs sbires, il vous faudra obligatoirement actionner le dé christmas gala. C'est ce dé déterminera si votre action est une réussite ou un échec, selon l'échelle que vous trouverez ici-bas. Rester toutefois réaliste et cohérent vis à vis de vos personnages dans vos interventions.

    1 : Échec, avec blessure grave (joueur).
    2-3-4 : Échec, avec blessure modérée ou mineure (joueur).
    5-6 : Échec, sans conséquence.
    7-8-9 : Réussite partielle, avec blessure modérée ou mineure (joueur et pnj).
    10 : Réussite complète, avec blessure grave (pnj).

Attention, l'utilisation du dé est à vos risques et périls, puisque les conséquences de ce dernier (et donc, les blessures qui en découleront) sont du ressort de l'équipe d'animation, et seulement cette dernière - bien que nous ayons pris vos préférence en ligne de compte.

son utilisation reste toutefois facultative et non nécessaire pour le reste de l'intrigue.

nb. toutes autres blessures, n'impliquant pas directement le compte pnj (ex.: chute en voulant prendre la fuite, blessure par éclat de verre, bousculade, etc) sont à votre entière discrétion.

en cas de doute ou de questionnement, n'hésitez pas à nous faire parvenir un mp sous ce compte.


IL N'EST PLUS POSSIBLE DE SE JOINDRE
À CE SUJET À PARTIR DE CE MESSAGE.


Dernière édition par Bonnie & Clyde le Mer 16 Jan 2019 - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessi Byrne

Jessi Byrne


⋅ paper notes : 288
⋅ since : 07/03/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 18:23

(près du bar) Elle porte sa coupe de champagne à ses lèvres, laissant le liquide alcoolisé et frais prendre possession de son palais. Une grimace se crée sur son visage alors que les bulles viennent pétiller dans sa gorge. Ça lui fait un bien fou. Elle boit rapidement une deuxième gorgée, regardant le monde affluer dans la salle de bal. De plus en plus, elle se dit que c’est une erreur, qu’elle n’a rien à faire ici et qu’il vaudrait mieux pour elle de partir. Elle a l’impression de faire tache, de ne pas être à sa place avec tous ces habitants de Brighton qui, pour la plupart, se connaissent depuis bien des années. Elle boit une nouvelle gorgée, terminant presque son verre, quand son regard se pose sur lui. Non. Cole. Elle déglutit, finit son verre alors qu’elle le regarde s’approcher d’elle. Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis leur dernière rencontre, depuis qu’elle lui a tout avoué et que sans un mot, il est parti. Un frisson la parcourt alors qu’il se tient à sa hauteur, et qu’elle tourne la tête vers lui. — Cole. — Se contente-elle de répondre dans la même intonation que lui. Elle dépose son verre sur le bord du bar. Elle sourit légèrement lorsqu’il la complimente, sentant une vague de chaleur prendre possession de ses joues et elle espère qu’il ne remarque pas à quel point son compliment lui fait de l’effet. Jessi le détaille, souriante. — Tu n’es pas mal non plus. — Elle se tourne à nouveau vers le bar, commande deux verres avant d’en tendre un à Cole. — A la tienne, Cole. — Elle lève son verre, même si elle n’a guère quelque chose à fêter. Elle porte cette nouvelle coupe à ses lèvres, et boit à nouveau une gorgée de champagne. — Quel bon vent t’amène ici ? — Attendant sa réponse, Jessi reporte son attention sur la foule. Elle était contente, au fond, qu’il soit là. Elle ne s’y était pas attendue, mais elle l’avait espérée. Son regard alors s’attarde sur un petit mouvement de panique, et Jessi, non loin de la scène, se rend compte que quelque chose ne va pas. Quand cette scène se déroule sous ses yeux, et que la détonation se fait entendre, elle prend peur. Jessi sursaute, instinctivement, attrape la main de Cole, apeurée. — Oh mon dieu.
(@Cole Baldini)

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.


Dernière édition par Jessi Byrne le Jeu 10 Jan 2019 - 10:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teddy Walsh

Teddy Walsh


⋅ paper notes : 1572
⋅ since : 24/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: op (clara, jessi, eli, rhys)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 19:04

(près de l'entrée principale) Conversations innocentes. Un regard qui se perd sur l'assemblée. Sur sa sœur, sur Rhys, aussi. Vision qui l'enchante peu, mais qu'il est bien obligé d'accepter. Et puis, Clara la soutient – elle, Jillian. Les prunelles délavées de Walsh retombent sur la jeune femme et le sourire malicieux qui barre ses lippes. Elle a raison – elle a toujours raison. Mais c'est difficile de l'admettre, au moins autant qu'il est compliqué pour lui d'accepter Rhys dans la famille, à nouveau. Un léger soupir coule de ses lippes et il hausse les épaules. « You're probably right. » Un regard qu'il détourne à nouveau. Qu'il pose sur sa cadette et son grand sourire. « As long as she's happy. » Un murmure qui se perd entre les mélodies et le tintement des coupes de champagne. Le silence qui retombe, jusqu'à cette remarque. Son cœur se serre, mais pour une fois, ce n'est pas si désagréable. Alors c'est si évident que ça ? Mon inquiétude, tout le reste. J'ai si peur Clara, si tu savais. Peur de ne pas être à la hauteur. De ne pas être comme son père ; un bon type, présent pour ses enfants, prêt à tous les sacrifices pour eux. Peur de ne pas être assez. Assez présent. Assez aimant. Assez bon pour ça. Trop de questions qui se renversent dans son esprit et pourtant, il se raccroche à ce regard qui déborde de sincérité. Son propre sourire se substitue aux mots. Et puis finalement, il attrape sa main et en embrasse le dos. « I love you, Andersen. » La chaleur qui enveloppe son cœur. Les mots qui apaisent. Tout ira bien, tant qu'elle sera là.
Puis quelque chose de parfaitement technique lui revient à l'esprit, alors qu'il cherche dans les poches de sa veste de costume. « I forgot my phone in the car. I'll be right back. » Un dernier sourire et il file entre les couples et autres convives. Silhouette rapidement engloutie par la masse, qui circule difficilement. Les yeux rivés sur la porte – il ne prête même pas attention à cette fille qu'on malmène dans l'assemblée. Aux armes qui circulent et à la catastrophe qui se prépare. Il comprend seulement que quelque chose ne va pas quand il se retrouve devant les portes fermées. Pas le temps de poser une question, ni même de réfléchir ; ce sont des tirs qui se font entendre et des cris de terreur qui résonnent. Il fait brusquement volte face et la cherche du regard, dans le mouvement de panique. « Clara ? » Une voix qui se perd dans tant d'autres.
Tout ira bien, oui. Tant qu'elle sera là.

@clara andersen

_________________

- this feeling begins just like a spark, tossing and turning inside of your heart.


got lost in the rush:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Rhodes

Ivy Rhodes


⋅ paper notes : 404
⋅ since : 27/05/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 19:53

(près du buffet / puis au milieu des tables) L’illusion valse dans les iris. La noirceur des mensonges sous le goût transverse de la rancoeur. Ivy, poison animé de vengeance. Venin qui pique, qui leurre. Comme à cette seconde précise. La surprise d’une étreinte. Une main pour glisser le long de sa taille. Des lippes pour cueillir les siennes avec une possessivité illusoire. Empreinte charnelle dépeinte d’un frisson qui s’égare trop vite, trop loin. Elle sent le palpitant s’accélérer et en réprime chaque battement. Le regard sombre relevé vers Leo. Petit-ami sur le papier ; démon dans la forme. Là au creux de son ventre où la colère fait rage. Une tempête qui détourne l’attention du vice, du but. Elle esquisse un sourire aussi faux que le bonheur mensonger. La comédie de la reine pour étouffer le roi. Une main contre la sienne ; et sa silhouette qui se rapproche pour s’immiscer le long de sa carcasse. Un regard méprisant vers Cecil. Un regard à la hauteur de celui versé quelques années auparavant. Mais qui chutera à présent ? Les lèvres qui racolent l’échine de ce cou où les canines pourraient se planter sous l’effusion faite de cendres. — Excusez-le, il a toujours un train de retard. Un sourire en coin face aux interlocuteurs. Une main sur la joue de l’intéressé pour forcer l’échange. Les iris plus équivoques que tous les mots de la terre. De la haine au trouble. Du trouble à l’incompréhension. Vipère qui se perd sur la corde des doutes. — Mais faut croire que l’amour excuse beaucoup de choses. Un baiser sciemment planté sur ses lèvres avec toute l’insolence qui suffit à la caractériser.
Le bonheur éphémère. Le bonheur au goût de sang. Le palpitant encerclé par la peur. Une détonation. Un coup d’éclat au milieu des invités. Ses doigts qui s’enfoncent sur le bras de Leo.  Ancre qu’elle se crée. Ancre à laquelle on s’accroche. Parce qu’il sait tout. Du pire. Du sang. Des plaies. La gorge qui se bloque. La salive qui se coince. L’impression d’étouffer. Douleur violente dans le bas ventre là où les berges de la cicatrice crament. Respiration qui s’abandonne. Elle étouffe, Ivy. Là où des vagues murmures s’évadent de ses lèvres. Des supplications identiques à celles crachées dans le hangar. No, please, no. Les dernières lettres disparaissent sous une couverture haletante. Comme ce souffle qui résonne. Comme ce souffle qui se mêle à la symphonie macabre. Un écart brutal. Un éloignement subi. Un regard bordé de larmes envers Leo. Envers eux.
Envers le monde. Elle recule, emportée par les convives et la panique générale. Sa carcasse traînée de force. Étreinte fatale qui la précipite au milieu des tables. Un regard vers l’arrière, un regard vers la comédie qui traîne. — Leo ! Un cri pourtant strident.
Un cri pourtant cruel et vrai. Et sa voix étouffée par la chute.
La carcasse à terre où les pas s’agitent.
La carcasse où la vie pourrait cesser.

@Leo Costigan @cecil von sydow @Victoria Walker

_________________
je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jillian Walsh

Jillian Walsh


⋅ paper notes : 664
⋅ since : 30/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 20:15

(au bar) Le sourire pour narguer sa bouche rouge cerise. Les frissons le long de sa chute de rein à chaque attaque de ses phalanges. Sourire sincère. Sourire espiègle. Le corps en exil dans les bras de Rhys. Contact retrouvé. Contact assoiffé. Absence trop longue. Absence trop aiguisée. Jill, elle a plus envie de faire semblant. Elle a plus envie de gâcher le céleste de ce qu’ils pourraient être. Amoureuse depuis quinze ans. Amoureuse des années. Délire sentimental pour cramer son coeur. Des disputes. Des rires. Des baisers. Une complicité. La colère. La peine. Une distance imposée par des craintes, des angoisses. Face à face engagé à présent avec des certitudes au fond du myocarde.
Une main sur sa joue pour venir faire pression contre sa bouche.
Une étreinte plus passionnée, plus vraie. Une simple phrase pour calmer le trouble, pour apaiser les questionnements. Peur viscérale de l’imaginer se perdre dans les bras d’une autre. Peur viscérale de ne devenir qu’un vague souvenir. À présent, les sourires se mêlent et fonctionnent à l’unisson. Bulle de douceur dans laquelle ils s’engagent sans remarquer ce qui se trame autour.
Jill aveuglée par la brillance de ses prunelles. L’effluve de son odeur pour faire voltiger ses sens. Elle ne voit Ni Teddy, ni Clara. Elle ne remarque pas la silhouette qui se traine sous l’exécution d’une volonté macabre. — J’y ai pas cru, Rhys. Y a pas plus souple que moi, j’suis sûre que tu le sais. Espiègle Jill qui vient frôler ses lèvres. Un baiser souillé par la volonté du tout puissant.
Un écho violent. Des cris d’alerte. Une foule qui s’entasse et semble céder à la panique. Une foule qui cherche un moyen de fuir au milieu d’une tragédie qui s’accroche à chaque carcasse. Jill qui réalise. Jill qui comprend. Spectre macabre pour entacher le bonheur. Sa main qui s’accroche au bras de Rhys alors qu’elle l’attire vers le coté du bar. La respiration altérée par les angoisses. La respiration altérée par l’angoisse de le perdre lui.
Pas maintenant. Pas après Soren. Pas après le pire.
Pas quand le mieux semblait s’offrir à eux.
Un regard désemparé, une accroche trop forte. Elle le lâche pas Jill. Même quand les silhouettes s’ébranlent et menacent de les emmener dans le tourbillon.

@Rhys Egerton

_________________
oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le cœur du bonheur.


i'll be your soldier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Andersen

Clara Andersen
a little storm with skin

⋅ paper notes : 915
⋅ since : 28/01/2018

click down

- getaway car.
address: sea side
contact book:
availability: closed (logan, jill, teddy, min-ho)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 20:49

(à proximité du buffet) A great dad. Now she wonder, will she be a great mom as well ? Mais son cerveau n'a pas le temps de s'attarder sur ces pensées, sur ce sujet bien trop sensible. Il reste figé sur les paroles du jeune homme. Quelques mots. I love you, Andersen. Des mots qui accélèrent le palpitant. Une déclaration, qu'elle n'est pas certaine d'avoir déjà entendu. Pas comme ça en tout cas. Ses lèvres sont paralysées par la surprise, ne semblent plus fonctionner. Il ne lui en laisse pas l'occasion, un sourire et le voilà qui disparait en direction de la sortie. Elle l'observe se faufiler, parmi la foule, un sourire planté sur le visage. He's such a dork. Mine. Mais cette foule, elle commence à s'agiter. Et quelques secondes plus tard, elle finit par la bousculer et propulser jusqu'au buffet, où elle comptait se rendre il y a peu. Mais où elle n'a plus envie d'être quand des bruits de tirs se font entendre. Désorientée, elle met du temps à comprendre Andersen.
C'est d'abord le sac d'une jeune femme qui tombe à ses pieds et des coupes de champagnes brisées au sol. Elle redresse la tête, une main sur son abdomen arrondi, mais elle ne voit rien. Mis à part la panique autour d'elle. Un sifflement et c'est son propre cœur, affolé, qui se fait trop bruyant. Une main l'attrape pourtant, mais cette main n'est pas la sienne. Teddy. Elle se détache, avance sans savoir par où aller. Revenir sur ses pas ? Par où est-ce qu'elle est arrivée là ? Toutes ces silhouettes qui ne dansent plus, mais qui tourbillonnent. Elle ne pense même pas à crier. Elle a peur Clara, peur pour lui. « Teddy.. » qu'elle étouffe dans une respiration saccadée, une main toujours plaquée contre le bas de son ventre. Dans une tentative vaine de reprendre ses esprits, elle se remémore la disposition de la salle avant que la panique s'installe. Cherche des yeux des visages familiers, mais s'attarde sur la scène. Un frisson d'effroi lui parcours tout le corps. Sa respiration est difficile, sans qu'elle ne l'explique. Comme étouffée par la situation, étouffée par ses propres craintes. Ses yeux se ferment, s'ouvrent, mais rien ne change. Elle aimerait être forte et garder son sang froid, mais sans lui à cet instant, elle se désintègre Andersen.

@teddy walsh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Baldini

Cole Baldini
wish you were a better man.

⋅ paper notes : 121
⋅ since : 23/02/2018

click down

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] jessi, donna, harper.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 9 Jan 2019 - 21:36

(près du bar) Il s’était presque habitué aux retrouvailles haut en couleurs. Les cris, les larmes. Les mensonges, trop de mensonges. Mettre ça de côté, ne serait-ce le temps qu’une soirée, ne leur ferait pas de mal. Un passé trop lourd, sûrement, qui les poursuivait sans cesse. Il l’accosta avec un drapeau blanc, signe de paix, une voix posée qui se voulait presque charmante, alors qu’il s’adressait à cette ex-fiancée qui l’avait trahi, trop souvent. Un sourire s’afficha sur ses lèvres, quand elle lui retourna le compliment qu’il venait de lui faire, et il ne tarda pas à prendre le verre qu’elle lui tendit, sûrement sa façon à elle de faire la paix, à son tour. Son drapeau blanc. — Sláinte. — Santé. Il lui répondit en Irlandais, alors qu’il n’en avait pas prononcer un seul mot depuis qu’il avait échoué à Londres, des années plus tôt. Oublier l’Irlande, oublier le passé, oublier Jessi et Al. Mais puisqu’ils avaient trouvé leur chemin pour revenir dans la vie de Cole, il était sûrement temps pour lui de rouvrir les portes à qui il était. Le Baldini n’eut même pas le temps de finir sa première gorgée que l’agitation près de la scène lui fit froncer les sourcils. Une femme qu’on étrangle et qu’on balance plus loin, puis les coups de feu. Jessi lui attrapa la main, alors qu’il l’attira immédiatement contre lui, pour la protéger. — Qu’est-ce que… — Il jeta un coup d’oeil autour de lui, posant son verre sur le bar alors qu’il analysait la situation. — Il faut qu’on parte, Jessi. Avant que ça ne dégénère plus.

@Jessi Byrne

_________________

(lessing) trust no friend without faults, and love a woman, but no angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessi Byrne

Jessi Byrne


⋅ paper notes : 288
⋅ since : 07/03/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 10 Jan 2019 - 10:14

C'est un drapeau blanc qui se hisse entre eux quand Cole s'approche de Jessi. La paix a fini par lentement s'installer entre le Baldini et la Byrne. Une paix cherchée depuis longtemps, mais qu'elle n'avait aucunement méritée. Pourtant, elle ne savait pourquoi il était venu vers elle. Elle aurait voulu le saluer, lui dire deux trois mots avant de s'en aller, comme si on l'attendait quelque part. Mais personne ne l'attendait ce soir. Car elle était seule. Comme la plupart du temps. Elle fini par se dire qu'il est grand temps de se poser, de profiter, d'aller de l'avant. Car tout le mal a été fait, tout a été dit. Elle a tout avoué à Cole. Maintenant, elle n'a plus rien à cacher. A qui que ce soit. Alors elle garde ce sourire encrer sur ses lèvres, un brin plus grand quand ce mot Irlandais résonne à ses oreilles. Elle a juste le temps de boire une gorgée, avant que le cour de sa soirée ne change. Jessi avait espérée passer une douce et belle soirée en venant au gala, et la présence de Cole avait fini par la conforter. Elle a même fini par s'imaginer qu'au bout de quelques verres, il lui attraperait la main pour l’emmener sur la piste de danse. Comme au bon vieux temps. Mais à la place, c'est un mouvement de foule qui attira son intention, avant qu'elle ne regarde, stupéfaite et prise de court, le spectacle qui se déroule sous les yeux de tous sur la scène. Elle dégluti, prend la main de Cole quand les balles fusent en l'air. Mais elle se sent partir. Dans ses bras. Jessi aurait pu profiter de cet instant, de ce rapprocher. Mais la situation ne s'y prête guère. Alors elle se laisse faire, bien trop apeurée. Son regard cherche une âme à sauver, comme si elle se devait de faire quelque chose. — Il y a une femme enceinte Cole. On peut pas la laisser comme ça. — Elle la voit, se tenir le bas du ventre. Et Jessi comprend. La peur que l'on ressent alors qu'un être grandi en vous et qu'un drame se passe. Elle plonge son regard dans le sien. — Et où veux-tu aller Cole. Les issues sont bloquées. — Dit-elle, montrant d'un signe de tête des hommes armés se tenant devant chaque porte. Son regard se porte à nouveau sur la jeune femme et malgré tout, Jessi tente une approche. — Vous n'avez rien ?
(@Cole Baldini @Clara Andersen )

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Farnese

Lorenzo Farnese
a king in my own mind

⋅ paper notes : 1414
⋅ since : 27/02/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 17:29

(quelque part entre les tables et le buffet) | Elle n’est pas très loquace, la jeune femme. Haussement d’épaule pour amorcer le départ. Sourire angélique au bord des lèvres. « Vous m’excuserez, je vais retrouver mes collègues. » Lesquels ? T’es tout seul ce soir, cavalier solitaire au milieu du reste. C’était une mauvaise idée de venir. Une mauvaise idée d’aller te perdre dans une masse d’inconnus. Tu serais mieux chez toi, Lorenzo. Devant un film à la con, avachi entre tes deux clébards sur le canapé. L’esprit vidé de toutes ces tortures qui rongent. Celles qui rôdent, même maintenant. Tu choppes un verre, alors. T’autorises cet écart quand le visage du mal s’installe dans ton crâne. Ces foutus yeux pour venir faire cramer l’échine. Les bulles avalées rapidement, avant d’abandonner la coupe sur un nouveau plateau dansant sous tes yeux. Les mains enfoncées dans les poches du costume, la silhouette valsant entre les tables. L’épaule qui frotte trop fort contre une carrure beaucoup plus imposante. « Désol… » Lettre manquante, volée par les sons exacerbés dans la pièce. Rapide regard vers le couple, puis sur l’estrade. Le sang figé dans les veines quand les prunelles s’arrêtent sur l’arme entre les mains. Des cris en écho avec les détonations au plafond. Langue natale dans l’injure, sur le bout des lèvres. Iris paniqués, plantés sur les deux autres visages. Des inconnus auxquels se rattacher quand tout menace de s’écrouler. « Faut trouver un moyen de sortir. » Un pas en arrière pour accompagner les palabres. Un deuxième, plus rapide. Fuite menaçante. Puis la vitesse stoppée en quelques secondes, quand ta carcasse s’écroule contre une des personnes armées.
(@curtis conley @toni conley)

_________________


maybe you're the sun, and i'm the moon. and we were never meant to collide, but wouldn't it be spectacular if we did ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 17:29

Le membre 'Lorenzo Farnese' a effectué l'action suivante : - lancer de dés


'christmas gala' : 9

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curtis Conley

Curtis Conley


⋅ paper notes : 308
⋅ since : 14/09/2018

click down

- getaway car.
address: 253, east side
contact book:
availability: free

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 18:28

(quelque part entre les tables et le buffet)
Les visages donnent le tournis – trop de robes, trop de strass. Heureusement, malgré la foule qui se mouvait autour de lui, autour des tables, la plus belle des invitées se dirigeait résolument vers lui. Il se débarrassa des petits fours tombés au sol sur le plateau d'un serveur qui s'éloigna rapidement, accueillant avec un grand sourire le retour de sa femme à son bras. Sa remarque lui arracha une grimace concernée. Tu me connais beaucoup trop bien. Bien sûr, qu'il était à la recherche du buffet. L'occasion de manger à l'oeil était bien trop belle pour la laisser passer.
Avec Toni à ses côtés, tout était simple. Tout était magnifique, parce qu'elle était là pour éclairer son monde. Alors forcément, avec un tel tableau de maître à ses côtés, Curtis n'a pas prêté attention au reste, à ce qu'il se passait aux entrées de la salle. Ils se rapprochent du buffet, comme ils le peuvent, avant qu'une carcasse effleure la sienne un peu plus violemment que les autres. Il y a le début d'une excuse.

Et la fin qui se prolonge dans l'incompréhension. Curtis suit le regard de l'imprudent, cherche l'origine des cris, de la pagaille qui se propage. Des armes. Une pauvre femme qui se fait balancer de la scène comme si elle n'était qu'une poupée de chiffon. La main de Curtis se glisse inconsciemment dans celle de sa femme. Hors de question pour lui de la lâcher – et un bref soulagement quand il se dit que quelques minutes auparavant, il n'avait aucune idée d'où elle pouvait être.
Il acquiesce au gosse qui l'a bousculé. D'instinct, Curtis s'était baissé – offrir le haut de son crâne comme cible n'était pas une très bonne idée quand on voulait rester en vie. Une fuite en avant, entre mille personnes affolées. Il voit leur allié impromptu foncer dans un type armé, alors lui fonce dans le binôme du type – retenu par sa femme, ne pas l'abandonner au milieu de l'anarchie.

(@lorenzo farnese @toni conley)

_________________
NOBODY MESS WITH MY FAMILIA.


Dernière édition par Curtis Conley le Ven 11 Jan 2019 - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 18:28

Le membre 'Curtis Conley' a effectué l'action suivante : - lancer de dés


'christmas gala' : 7

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaun Penwyn

Shaun Penwyn
what a skeletal wreck of man this is

⋅ paper notes : 744
⋅ since : 01/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 19:59

(devant la scène) | Les mains toujours enfoncées dans les poches du costard. Poings serrés pour éviter la fuite des phalanges. La silhouette de la blonde comme tentation ultime sous ton regard. Le palpitant qui se serre pour elle, quand elle évoque la figure maternelle effacée du paysage. Les prunelles fixées sur le tableau en question, évitant les mèches dorées. « Yeah, me too. » La carcasse qui se presse un peu plus contre la sienne quand quelqu’un passe, profitant de l’excuse pour retrouver le contact. Pour t’imprégner de son parfum, un court instant. Un retour trop difficile dans cette foutue ville, alors que les gestes étaient libres y’a de ça quelques jours. Sentiments exposés aux yeux de tous, à l’autre bout du monde. L’attention attirée par une autre voix sur le côté. Tu tournes la tête, Shaun. T’écartes de Tara, dévisages le nouveau venu dans le paysage. Un rictus au coin des lèvres. « Sorry, I don’t think I have the money for it. » Not anymore. Richesse dilapidée dans les excès, dans les dettes trop accumulées au fil des années. Prunelles glissées vers ta compagne, quand c’est à elle qu’il finit par s’adresser. Of course. Le patriarche Cohen sur les lèvres, même quand c’est à l’héritière qu’on s’adresse. Les lèvres rapprochées de l’oreille de cette dernière, quand l’autre disparaît tout aussi vite. « Come on, let’s have a drink. » La paume au creux de ses reins pour la guider dans la foule, distance de quelques millimètres pour bien faire.
Avancées stoppées net au-devant de la scène, quand la situation dégénère. Geste souverain, les doigts qui s’appuient fortement contre ses hanches pour placer Tara derrière toi. Regard levé vers l’estrade. Vers la brune qui finit par chuter contre ta carcasse. La silhouette rattrapée, comme l’adversaire au milieu du ring. « Are you ok ? » Demande rendue muette par l’écho des balles contre le plafond. La main libre tendue en arrière, la paume à la recherche du contact. Mais Tara, elle n’est pas là. Panique conquérante dans le crâne. Tu pivotes, Shaun. La brune dissimulée contre la carrure. Et c’est la vision des Enfers qui se dessine sous ton regard. Canon du flingue planté contre sa tempe, le tissu de la robe maintenu par l’homme armé. « That bitch smeels way to much like money. », qu’il crache l’autre. Regard malsain ancré sur sa gueule. Une de tes mains en arrière pour s’assurer de la sécurité de la brune, l’autre tendue vers la danse macabre. « Let her go. Now. » Sourire sardonique pour étirer les lèvres de la raclure. Le glock toujours enfoncé contre la chair, marque assurée. Réaction incontrôlée à ce rire de trop. Tu t’avances, Shaun. Les phalanges pour attraper le poignet armé.
(@tara cohen @gabriela baez)

_________________

twisting and turning unable to sleep, do the voices ever stop ? my thoughts speak louder the more i resist and they're driving me insane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 19:59

Le membre 'Shaun Penwyn' a effectué l'action suivante : - lancer de dés


'christmas gala' : 7

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Costigan

Leo Costigan


⋅ paper notes : 130
⋅ since : 04/11/2018

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 11 Jan 2019 - 22:18

(au milieu des tables) Comédie pathétique qui tient pourtant la route. Un écran de fumée devant le regard des autres, une mascarade dont ils sont les spectateurs bien malgré eux. Et entre les deux protagonistes, un plan qui s'étire sur la durée. Idées terribles qui s'accumulent, ponctuées de tentatives plus risquées les unes que les autres. Ils s'impliquent, un peu trop sans doute. Baisers qui ont plus de saveur qu'ils ne devraient et caresses qui ne laissent pas sa carcasse indifférente. Il fond dans ses yeux, Leo. Accompagne sa silhouette de la sienne. Couple parfait. Parfaitement dysfonctionnel.
Mouvement de panique. Il ne s'y attend pas, Leo. Il en devient le triste spectateur, comme tous les autres. Éclats de voix menaçants, et cette pauvre femme qu'on malmène, qu'on jette dans les bras d'autres pantins. Les armes dégueulent leur violence dans un fracas terrible – mélodie pourtant si familière, aux oreilles de Costigan. L'indifférence pour étirer ses traits, comme toujours. L'inquiétude pourtant pour lui enserrer les tripes. Ce n'est pas pour lui qu'il a peur, non. C'est pour ceux qu'il connaît. Et c'est pour elle, aussi. Pourtant, le regard vissé sur la scène et les assaillants, il ne voit pas la marée humaine emporter la brune – ou en tout cas, il s'en rend compte trop tard. Son regard, finalement marqué par la surprise, la cherche dans la masse mouvante. « Ivy ? » Prénom perdu dans l'agitation. Lettres qui n'ont pour écho qu'un millier de cri. Leo. Trois lettres comme un mirage et sa grande silhouette qui s'égare entre les convives, vers les tables. « Ivy ! » Exclamation cette fois, quand il la voit, à terre, malmenée par les tentatives de fuite des uns et des autres. Il presse le pas et bouscule ceux qui ont le malheur de croiser son chemin. Se précipite à sa hauteur et enserre sa taille de ses bras, pour l'aider à se redresser. « You're ok, you're fine. I'm here. » Promesse cachée, promesse renouvelée et plus sincère que jamais. Unis, jusqu'à ce que la mort les sépare.

@ivy rhodes @autres ?

_________________

一 je te hais comme tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   

Revenir en haut Aller en bas
 
 — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» api beur'z dei gala
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: