fermeture du forum.

Partagez
 
 — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Aller en bas 
Jillian Walsh

Jillian Walsh


⋅ paper notes : 664
⋅ since : 30/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyMer 26 Déc 2018 - 10:20

(outfit) Le champagne imbibe ses veines. Une première coupe, une seconde et une troisième. Jillian arrête de compter et sa peine vient se confondre avec une ivresse bien entamée. Les idées floues au milieu de cette richesse qui s’expose. Des robes fastueuses, des costumes hors de prix, des sourires condensés pour glaner une charité irritante. Une présence forcée ; une requête de son collègue, Alex. Un service rendu. Une envie de faire ses preuves ; encore. Les idées pourtant qui s’emmêlent pour l’empêcher d’y voir clair.
Le temps qui file loin de Rhys. Aucun appel. Aucune réponse à ses messages sordides. Aucune confrontation où son regard aurait perdu la bataille par avance et son myocarde avec. Jill, elle étouffe en silence. Une meilleure amie dans la confidence ; une famille dans l’inconnu pour ne pas les blesser d’avantage. Alors ce soir, les enchères ne semblent pas importantes. L’alcool par contre un peu plus. Une main liée au tissu de sa robe pour ne pas trébucher et sa silhouette qui se noie dans la foule présente. Des excuses balbutiées d’une voix chevrotante pour arriver à hauteur du bar. Un signe au serveur, un nouveau verre et son regard qui se disperse.
Des minutes de errance et une lame qui se plante dans le palpitant. Ses phalanges prêtent à lâcher la coupe de cristal. Rhys. A quelques mètres et pourtant si loin. Une discussion bien entamée avec une autre. Un pincement. Une impression de sombrer. Une impression de ne plus exister. Elle perd pieds. Prête à fuir ; prête à décamper avant de le croiser. Mais c’est trop tard. Y a leurs prunelles qui se captent. Enchantement d’un temps où les sentiments pouvaient gagner. Disgrâce d’une relation évanouie au milieu des décombres douloureux. Elle se stoppe net.
Sa silhouette se crispe. Elle tremble, Jill.
Sombre idiote qui l’autorise encore à gagner du terrain. A gagner tout court.
Alors bêtement, elle lève son verre à son encontre, à celle de la gonzesse à coté de lui. Un sourire sarcastique brûle ses lippes comme l’insulte qui s’échappe. A toi, à moi, à cet amour qui ne vivra plus jamais. Conviction lacérant ses entrailles. Elle recule, la blonde, le dos tourné au surfeur. Pas prête à toute cette merde. Pas prête à la chute finale.

(@rhys egerton)

Spoiler:
 

_________________
oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le cœur du bonheur.


i'll be your soldier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Smith

Edgar Smith
vilified, crucified, in the human frame

⋅ paper notes : 1201
⋅ since : 24/02/2018

click down

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: (closed) logan, cecil, pippa, ava, jillian.

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyMer 26 Déc 2018 - 22:42

Les verres glissent sur le comptoir du bar, les uns après les autres. Un, puis deux et enfin trois. Edgar, il attrape le premier verre qui passe sous ses yeux – ce n’est qu’une gorgée qui franchit ses lèvres. He behaves. Pour l’instant. Pour une seconde, une minute ou un peu plus. Ça ne durera pas, ça ne dure jamais. Ses doigts tremblent, agitation imperceptible des muscles sous l’épiderme. Pourtant, c’est un maigre sourire qui s’esquisse sur ses lippes alors qu’il secoue la tête. Qu’il nie l’affirmation du compagnon – du frère, il en est désormais certain – de la jeune femme à qui il vient d’offrir un verre. « I’m not hitting on your sister, I’m merely offering her the drink she needs. » Répond-il dans un roulement d’épaules. Désintéressé, par tout ce qui l’entoure. Sa présence, simplement exigée. Il ne compte pas participer aux enchères, Edgar – ses vacances ont déjà suffisamment boulotté son salaire et ses économies.
Alors il se satisfait dans ce qu’il connaît. Là où il pense se sentir bien. Sans réaliser que c’est aussi là qu’il se sent au plus bas. Une pensée qu’il chasse en s’accoudant contre le bar, tourné vers ses deux voisins. « A drink’s sweeter when someone else’s paying for it anyway. » Comme s’il était encore capable de remarquer cette différence-là. Trop infime pour ses papilles habituées. Endormies – une gorgée ne suffit plus à les réveiller.
Et puis son regard, il s’accroche à une silhouette qu’il reconnaît enfin maintenant qu’elle lui fait face. Pippa, l’ex-femme. La bafouée. C’est une grimace qui s’étire sur ses lippes. Il hésite, Edgar.
Mal placé pour la saluer, après s’être rangé aux côtés de celui qui l’a humilié. Il soupire, Edgar. Et se demande si Cecil traîne aussi dans les parages. Une idée cocasse qu’il balaye pas – les galas ne lui correspondent pas non plus et pourtant, le voilà.
@Maxine Rosendale @Ford Rosendale

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curtis Conley

Curtis Conley


⋅ paper notes : 308
⋅ since : 14/09/2018

click down

- getaway car.
address: 253, east side
contact book:
availability: free

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyJeu 27 Déc 2018 - 11:51

Tables des enchères - quelque part en direction du buffet.
Curtis porte un toast, le premier de la soirée – sans doute pas le dernier. Il approuve d'un signe de tête celui de sa voisine, avant de pouvoir poser un nom sur son visage. Poppy. Il pouvait juger le nom plus ou moins douteux de la malheureuse – mais d'un autre côté, ses propres enfants s'appelaient Nessie, Quinn et Kennedy. Aussi s'abstint-il.
Sur la table derrière eux s'expose un élégant tourne-disques – semblant faire de l'oeil à Poppy. Bien moins clinquant que le collier. Je crois que je vais miser sur le buffet. Faire un tour, avant de revenir enchérir le ventre plein. Vous m'accompagnez ? Offrant son bras à sa cavalière improvisée, il entreprit de lui faire traverser la salle.

Mais avant tout, à quelques pas, il ne put s'empêcher de s'arrêter auprès d'autres personnes étudiant les objets aux enchères. S'adressant à l'homme – Vous devriez miser sur le collier en diamants, un peu plus loin. Si je remporte la mise, tout le monde pensera que je l'ai volé. Des babillements pour attirer gentiment l'attention et la sympathie. Pour seul but d'échanger quelques mots avec la jeune femme qui l'accompagnait – Aurais-je le plaisir de croiser votre père ce soir, Miss Cohen ? Le politicien cherchait à racler tous les fonds de tiroir, même ceux de Curtis. Qui refusait toujours poliment de s'investir dans des campagnes quelconques – mais dont la vanité appréciait le sollicitement.

Une brève minute plus tard, Curtis entraînait Poppy dans le gros de la foule, là où les pingouins enthousiastes gobaient tout ce qui passait à leur portée. Des négatifs, comparés au Conley. Des hommes blancs en costume noir – bienvenue au MIB. Si la soirée n'aurait tenu qu'à lui, il aurait refusé à l'entrée ceux qui ne s'étaient pas pliés au thème. Cela dit, il préférait sa paye à celui du videur. Leur banquise s'avérait glissante, et les mouvements de foule ne faisaient que perdre le duo, dans un flot entre l'entrée, le bar et le buffet.
( @Ivy Rhodes @Shaun Penwyn @Tara Cohen @tous ceux qui m'ont demandé de ramener Ivy )

_________________
NOBODY MESS WITH MY FAMILIA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Rhodes

Ivy Rhodes


⋅ paper notes : 404
⋅ since : 27/05/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyJeu 27 Déc 2018 - 14:39

— Allons-y. Elle sourit, Ivy. Mais le coeur n’y est pas. Colère grandissante de se perdre entre une réalité scabreuse et des mensonges ahurissants. Un dernier regard vers Leo qui déroge au plan initial, qui se perd encore entre sa raison et l’appel du vice. Constat qui n’irrite qu’un peu plus la reporter. Un soupire lasse s’émancipe de sa bouche rougie. Un dernier regard où l’amertume devient la plus belle prise. La brune, elle se faufile entre les silhouettes et suit Curtis d’un pas lascif. Une pause près de la table des enchères, une discussion entamée par l’homme. Ivy évasive qui conserve le silence ; voit les idées se tordre dans sa boîte crânienne. Un appel à l’aide déguisé que personne n’entend. La moelle usée depuis bien trop longtemps maintenant.
Carcasse à moitié vivante au milieu de tous ces gens.
La marche reprend, démarche bancale avec ses talons, alors qu’ils arrivent près du buffet et du bar. Ivy balaye les alentours de ses yeux charbonneux où le néant devient sa seule identité. Mais ses prunelles flambent en enfer quand il apparait sous le clignement de ses paupières. Cecil. Cinq lettres assassines d’un prénom trop espéré, trop prononcé. Comédie grandiloquente entamée pour des réponses ; pour un pacte avec un autre diable. Un vent de panique souffle contre ses poumons. La réflexion s’actionne. Un besoin de compenser, une issue de secours. Un énième mensonge qu’elle modèle en quelques secondes au cas-où. Trop déterminée pour laisser son monde s'écrouler. — Qu’est ce qu’il fait chaud dans cette salle ! La foule devient étouffante. Vous ne trouvez pas ? Ses mensonges ne sont qu’asphyxie surtout.  — Pourriez-vous me chercher une coupe de champagne s'il vous plaît, Curtis ? Rien que pour pas se pointer au bar alors qu’elle tourne le dos aux convives. Sa chevelure ébène épouse l’ivoire de son dos et contraste avec les pierres scintillantes sur sa robe. — Je vais chercher de quoi nous ravitailler avant la prochaine enchère. Un sourire en coin ; une hésitation et quelques pas pour se fondre non loin de-là. Son téléphone qui s’extirpe, des messages envoyés à Leo. Un rappel à l’ordre, un drapeau blanc en demi-teinte pour créer le chaos. Les pensées qui deviennent une obsession. Ses prunelles qui se perdent vers l’ombre de celles de Cecil. Elle attrape quelques petits fours et revient se fondre au milieu des convives, en attendant Curtis.

(@curtis conley @others ?)

_________________
je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Egerton

Rhys Egerton


⋅ paper notes : 374
⋅ since : 22/08/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyVen 28 Déc 2018 - 18:43

Jillian, dans chaque pensée. Jillian, dans chaque lampée de vin. Un poison qui suffoquait le coeur. Murmure glacé en pleine extasie. Et l’appel du sang qui noyait dans l’inconnu. Un père disparu. Un souvenir à jamais anonyme. Je me redressais au milieu de la salle. Les lustres vacillaient au coin du plafond, exhalant les prismes d’une lumière qui brûlait les yeux. L’alcool imbibait mon esprit. Ce n’était pas le premier verre. Mes doigts agrippaient les hanches de ma cavalière. Silhouette diluée sous le tissu. J’aurais voulu la regarder et sourire. J’aurais voulu l’inviter ailleurs et m’enivrer de son étreinte. Mais je luttais contre mon ego. J’étais encore amoureux. La lune se levait en oubliant le soleil couché à terre. Je longeais le couloir avec hésitation. La chemise étouffait mes pensée. Manchot royal, prisonnier d’une parade spectaculaire le long de la banquise. Mon reflet ondulait à la surface des tables reluisantes. C’était ridicule. Je pinçais les lèvres en avançant vers le bar. Le silence s’infiltrait dans mes os. Pourquoi, nous ? Une rupture brutale, imposée par la colère et les doutes. Jillian n’y croyait pas non plus. Elle avait cessé de retenir mes défaillances. Je soupirais en offrant un cocktail à Angela. Cette collègue, devenue marionnette. La notoriété de l’émission et l’image de la radio nous imposait une certaine étique. Un accoutrement mensonger et une expression fade, dispersée dans la foule insipide. Mon regard tourbillonnait dans le vide. Je scrutais les lieux — jusqu’à elle. L’air se raréfiait dans mes bronches. Une dague enfoncée dans la chair. Une vision cruelle, qui levait son verre pour saluer mes chagrins. Alors commençait la tragédie. Deux créatures traînant leurs carcasses à travers la désolation, l'une à la poursuite de l’amour de l’autre. J’en oubliais Angela et ses jambes interminables. J’en oubliais ses charmes exubérants et la mascarade orchestrée par les éditeurs de la radio. « Tiens tiens  … » Sifflai-je en m’approchant. « Tu es belle, ce soir. Ça change de quand tu es hystérique.» Je levais mon verre en riant. A mon tour, je lançais les hostilités. Je piétinais les miettes d’un myocarde qu’elle avait écrasé de ses mots — de ses horreurs, de son manque.


Spoiler:
 

_________________
-the radio aches a little tune that tells the story of what the night is thinking. it’s thinking of us.


Dernière édition par Rhys Egerton le Sam 29 Déc 2018 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Von Sydow

Cecil Von Sydow


⋅ paper notes : 285
⋅ since : 28/04/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyVen 28 Déc 2018 - 19:08

Un sourire qui étend ses lèvres lorsqu’il entend la réponse de Victoria - et il s’empresse de le cacher derrière son verre de champagne. La brune attise sa curiosité, plus qu’elle ne pique sa jalousie. It’s all fun and games, n’est-ce pas ? Dans une telle atmosphère (cette ambiance décadente teintée d’hypocrisie et de faux-semblants propre aux milieux pompeux), les choses ne peuvent pas mal tourner. Les choses ne peuvent pas aller à son désavantage. Divin, hein ? Je n’étais pas au courant que j’étais mon propre concurrent. Il plaisante, parce qu’il le peut encore. Cavalier, un tantinet insolent - le champagne et le faste en général le mettent toujours de bonne humeur. Mais admettons. Est-ce que j’ai l’honneur d’avoir rencontré cet individu si exceptionnel ? Parce que mine de rien, il veut savoir. Un curiosité peut-être malsaine, peut-être naturelle - de toute façon, il ne veut pas avoir l’air de trop s’y intéresser. Un homme intellectuel tel que lui n’a pas de temps à accorder aux commérages (et pourtant, pourtant il y prête une attention honteusement particulière). Alors il se détourne, l’espace d’un instant, marche à travers les convives, Victoria à ses côtés. S’arrête parfois pour saluer des hommes qu’il admire, mais n’apprécie pas. Tu sembles t’y connaître, en hommes de pouvoir. Est-ce qu’à tout hasard —… Mais il s’arrête. Pose un point final, abrupte, soudain au rythme de ses mouvements et au flux de ses paroles. Elle. Philippa. Devant lui, en pleine conversation avec un autre homme. L’instinct coupable qui lui saisit les muscles — la vieille angoisse de tomber sur celle qu’il appelait autrefois sa femme alors qu’il est en la compagnie d’une autre femme. Pourtant, pour une fois, il ne commet aucune erreur, aucune trahison. Pippa n’est plus sa femme, Victoria n’est pas son amante. Mais les automatismes criminels sont de tous les plus tenaces — une seule réponse lui vient en tête ; la fuite. Comme toujours. Merde. Putain de merde. Il jure, à la fois pour lui, pour sa cavalière, pour le destin qui semble s’acharner sur lui. Il empoigne Victoria par le bras, va pour se détourner, parce que c’est le seul réflexe qui fait fléchir ses muscles. Mais alors que son regard se braque vers la direction opposée, son sang se fige de nouveau (cette fois, plus brièvement, comme le glace qui se brise, douloureusement). Ivy. Ivy ? L’interrogation résonne dans sa tête et ses yeux essaient instinctivement de retrouver la silhouette de la sirène dans la foule. Evaporée. Il se demande s’il a rêvé. Il ne peut pas. De nouveau, il se retourne - Pippa, elle, est toujours là. L’impression d’être pris dans un étau. D’un côté, le regard accusateur d’une femme bafouée. De l’autre, la présence triomphante d’une fureur vindicative. Il ne sait pas à quel danger donner la préférence - alors il se tourne vers Victoria, presque machinalement. Ah, je vais probablement mourir ce soir.

@victoria walker @toute la galerie aussi

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jillian Walsh

Jillian Walsh


⋅ paper notes : 664
⋅ since : 30/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyVen 28 Déc 2018 - 19:13

Un mouvement de recul.
Les effluves de l’alcool qui empêchent Jill de raisonner. L’esprit qui s’emballe ; autant que son palpitant saigne. Vision éhontée de Rhys. Carcasse au loin où les mains rôdent sur des courbes qu’elle maudit du bout des lippes. La dynamique qui ravage le paysage. Les même maux qui se dessinent, les même idéaux qui s’effondrent. Elle en crève, l’avocate. Mais son regard épouse la froideur qui assèche son palpitant. L’audace de la coupe de champagne qui se porte contre ses lèvres. Énième verre. Énième fois que le liquide pétillant dévale le long de sa trachée pour y déposer toute son amertume. Elle cherche à reculer, s’enfouir au milieu de la foule mais son corps s’apparente à de l’acier. De l’acier ancré dans le sol que rien ne permet de déplacer. La main tremblante quand il s’approche. Le rictus sarcastique dansant avec l’insolence du regard. Jill tient bon. Comme ces dernières semaines en retombant dans l’anonymat le plus total. Deux astres qui se sont éloignés pour ne plus entrer en collision. Douleur qui subsiste ; comme la rancoeur. Le cristal qui cogne, autant que les battements de cet organe dévitalisé.
Elle sourit en coin, accueille son compliment avec une passivité écoeurante. Un haussement nonchalant de ses épaules dénudées. Peau d’ivoire qu’elle expose avec l’idée dérisoire de lui plaire encore ; de créer les regrets là où ses doutes préfèrent l’éloigner. — Tiens, tiens, tu as l’air d’avoir gagné en souplesse.  Les yeux qui se perdent du bas vers le haut de sa silhouette. Référence à son dernier message. Référence au dégoût de l’imaginer avec une autre. —  C’est elle ? Celle avec qui tu oublies quinze années d’une relation chaotique ? Elle ricane, avale une gorgée conséquente de champagne. Ivresse qui gagne le combat. —  Difficile d’imaginer sa flexibilité quand on voit la taille de son cul. Elle sourit, se fait vulgaire, devient mauvaise. Résultat de l’alcool et de la rancoeur.

@rhys egerton

_________________
oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le cœur du bonheur.


i'll be your soldier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Egerton

Rhys Egerton


⋅ paper notes : 374
⋅ since : 22/08/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyVen 28 Déc 2018 - 19:32

Sa voix s'élance. La musique autour des murs créait la diversion au milieu des crissements du coeur battu à son propre jeu. Elle était dangereuse, Jillian. Une tentatrice noyée dans les chagrins d'une relation intemporelle. Moi, Soren. Puis moi, encore. Lequel des deux était premier ? Lequel avait laissé la plus belle cicatrice ? Je la fixais avec amusement. L'ivresse enlaçait sa silhouette, qui secrètement se languissait de mon regard. Elle se dressait pour moi. Elle cherchait, même dans le vouloir, l'étincelle émerveillée de l'homme amoureux. Et je la lui servais sur un plateau doré. J'abdiquais face à ses valses aguicheuses où notre amitié demeurait détenue depuis quinze ans. A s'aimer. A se détester. A jongler entre le coeur et la sensibilité. Une fatalité dans laquelle on se noyait avec élégance, ce soir. Je tendis le bras et l'invitais à me suivre vers le bar.  « Ce n'est pas elle. » Ce n'est personne. Mais il aurait trop facile d'avouer mes préjudices. Je riais en prenant son verre d'alcool. « Pourquoi tu fais ça ? Je pensais que tu voulais rompre. Si tu es autant en manque je suis prêt à abréger tes souffrances maintenant Sifflai-je en me penchant vers sa joue. Ma bouche effleurait sensuellement sa peau. Je touchais son épaule dénudée. Et mon coeur se brisait dans ses poisons.  « Arrête de me faire chier, Jillian.» J'ai besoin de toi. J'ai tellement besoin de te dire.

_________________
-the radio aches a little tune that tells the story of what the night is thinking. it’s thinking of us.


Dernière édition par Rhys Egerton le Sam 29 Déc 2018 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jillian Walsh

Jillian Walsh


⋅ paper notes : 664
⋅ since : 30/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyVen 28 Déc 2018 - 20:16

Les mots de Rhys ne sont que des lames supplémentaires entre les côtes. Des pensées obscures qui vrillent dans sa boîte crânienne. Un poids qui entache les contours brouillons de son palpitant. Jill, elle n’a plus la force de se battre. C’est une lassitude qui pèse sur ses épaules. Silhouette qui se fond au milieu de toutes les autres quand il la traîne près du bar. Attitude paternaliste au moment où il récupère son verre. Un soupire. Un regard noir. L’agacement pour border ses lèvres rougies. L’indécence de la couleur ; la passion qui se profile dans l’éternité qu’elle voudrait capturer. Comme lui qui essaye de dominer ses lèvres délivrant une sentence d’opale sur sa peau. — Je n’ai pas voulu rompre, Rhys. Tu as vu ce test de grossesse et tu as totalement vrillé. Elle avait eu peur de lui en parler ; peur de la suite. Des angoisses confirmées quand les paroles assassines s’échappèrent des lippes du surfeur. Une fuite des sentiments. Un par-terre d’émotions trop martyrisées par les deux amants. Elle ricane, Jill. Le rire triste. Le rire maudit. — C’est toi qui me fait chier, Egerton. La réponse franche. La voix glacée par les ressentiments. — Tu me fais chier à partir, revenir, partir. Va falloir te décider. Tu restes ou tu pars ? Une issue qu’elle dessine de ses idées sombres.
Une fuite qu’elle imagine là au milieu de la féérie des lieux. Alors elle se tourne face au bar, fuit son regard, fuit le contact échaudé de ses doigts. — J’y ai pensé à avoir un enfant de toi, Rhys. Vas y marre-toi ! Des pensées pendant de nombreuses années en s’imaginant heureuse avec lui. Bonheur effacé par les non-dits, par la distance et le vice du pire. Elle soupire quand sa chevelure dorée est repoussée sur le coté. Un pas vers lui. Le contact de ses doigts sur son bras. — Redonne-moi mon verre. Et laisse-moi noyer mon chagrin, laisse-moi me noyer avec.

@rhys egerton

_________________
oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le cœur du bonheur.


i'll be your soldier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Egerton

Rhys Egerton


⋅ paper notes : 374
⋅ since : 22/08/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyVen 28 Déc 2018 - 21:32

L’étreinte enflammée, quand nos regards se croisaient. Un manque qui soulevait les viscères et broyait les coeurs. On se perdait dans la douleur, les silhouettes happées par les cristaux lumineux. Et nous voilà, bouillis de sentiments au milieu de la grande salle, dégoulinant de colère et d’incompréhension. Mes doigts se froissaient sur son bras. La chair retenant la chair. Un cri de désespoir, resté muet au fond de ma gorge. Jillian se trompait sur moi. Elle ignorait tout de mes vérités. De l’âme endeuillée et du gosse qui sommeillait entre mes côtes. Je ne l’avais pas quitté. Jillian m’avait chassé de son appartement. De sa vie. Je me redressais en fronçant les sourcils. Il était temps de lui faire face. Ses prunelles glacées, transperçaient mes souvenirs. Je revoyais les images de notre enfance. Je lui tenais la main et l’attirais subitement dans mes bras. Ma bouche cherchait la sienne afin de lui dérober mille baisers. « Jillian, sois pas idiote. » Sifflai-je au creux de son oreille. « Je pars pas. Tu me fous dehors à la moindre occasion. Parce que chez toi, c’est chez Soren. Ce n’est pas ma maison. Tu veux un gosse mais t’es incapable de vivre avec moi. » Je la retenais dans une proximité forcé. Je refusais de lui rendre son verre — ou la liberté de bouger, de reculer. Nous avions ruinés nos espoirs. Et ce soir, le miracle Noel nous contraignait à nous toucher, à nous embrasser. « Tu as assez bu. Tu as assez brisé tes promesses. » Celle d’être à moi. Celle de rester à mes côtés. D’écouter mes silences et d’anticiper mes chutes. Celle de me chérir, d’étouffer sous mes draps et mon parfum. Je saisissais ses hanches en la fixant avec étrangeté. « Putain, Jill je t’aime, c’est ça qui me fait vriller. Pas le test de grossesse. Pas tes conneries et tes crises de névroses. Je t’aime c’est tout ! Et que tu aies besoin de l’entendre pour me croire, c’est juste décevant. » Je lâchais prise en grommelant. Elle me rendait vulnérable et fragile. Elle m’extirpait de la réalité et me promettait dans une dimension lointaine. J’étais seul sans elle. Et pour la première fois, ce soir, j’étais seul à ses côtés.

_________________
-the radio aches a little tune that tells the story of what the night is thinking. it’s thinking of us.


Dernière édition par Rhys Egerton le Sam 29 Déc 2018 - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jillian Walsh

Jillian Walsh


⋅ paper notes : 664
⋅ since : 30/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptySam 29 Déc 2018 - 14:50

Le corps qui tremble. Le palpitant qui s’emballe. Une mesure à peine contrôlée alors que sa silhouette est prisonnière de ses bras. Les courbes brûlantes de cette alchimie exacerbée. Les lèvres près des siennes. Danse qui se termine par un baiser puis tant d’autres. Le souffle court. La raison qui cherche à l’extraire de cette étreinte ; la folie du coeur pour l’y ancrer avec ce goût d’éternité. Elle perd pieds. Elle se perd tout court. Attirance irrémédiable. Des années à se persuader du contraire ; des années à sombrer en silence. Jill, elle est éreintée. Par sa tristesse, par ses doutes et par tout ce qui cause le trouble. Alors elle n’a plus la force de combattre.
Rhys qui l’en empêche en la retenant esclave de ses bras. Elle soupire. Ses yeux qui roulent en l’écoutant. — Pour vivre avec toi, il aurait fallu me le proposer. Excuse crachée de ses lippes ; manière détournée de ne pas affronter l’angoisse la plus terrible. Oublier Soren. Effacer son passage dans sa vie. Recommencer loin des souvenirs macabres. Et pourtant, son coeur crève pour le surfeur. Aucune issue possible à cet amour qui martèle chaque pore de sa peau.
La chute paraît délicieuse. Goût d’exquis qui contourne son myocarde. Les mots tant attendus. Les mots espérés à travers quinze années d’une relation chaotique. D’enfants à adolescents, d’adolescents à adultes en mal de vivre ; en mal d’eux. Elle le regarde, les lèvres entrouvertes, le souffle sûrement coupé. Ses phalanges pour s’accrocher à sa chemise. Un rictus qui se dessine à la couleur de ses sentiments. — Peut-être parce que tu as eu une drôle de manière de me le montrer, Rhys. Le coeur broyé de l’amertume. Le coeur pourtant réanimé de cet aveu. Une main qui glisse au détour de sa nuque. Leurs souffles en communion pour ne plus s’éteindre.  — Je te repousse pas. Je m’accroche de toutes mes forces. Mais faut croire que tu le vois pas. Elle hausse les épaules, frôle ses lèvres dans un désespoir mutin. Celui que tout s’écroule encore. — Redis-le. Que tu m’aimes. Une pause dans l’océan de tourments. — Et reste. Parce que je supporterai plus la vie sans toi.

@rhys egerton

_________________
oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le cœur du bonheur.


i'll be your soldier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Walker

Victoria Walker
the road to hell is paved
with good intentions


⋅ paper notes : 3339
⋅ since : 17/06/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptySam 29 Déc 2018 - 17:10



( o u t f i t ) | It’s all fun and games, indeed. Et Victoria s’en amusait. Elle laissait le cristal rencontrer ses babines charnues, pendant un court instant dans lequel elle s’imbibe du nectar pompeux de son verre. La réponse à la question de Cecil est toute faite. À part des origines allemandes, entre lui et Hans, rien n’était similaire. « Je ne pense pas. » Il n’est pas d’ici. Aurait-elle pu dire, mais le professeur n’était pas de Brighton non plus. « Vous êtes de deux mondes différents. Tu crées l’illusion avec tes mots. Il n’aime pas les mots. Il préfère créer des choses plus palpables. », comme la bague en or blanc qui ornait l’index de la brune, et ses boucles d’oreilles en diamant. Les mots, comme les bijoux, c’étaient des armes. Usées correctement, elles seraient assassines. Dans ce tableau qui se dessinait, le professeur était inadéquat. Incomplet. Il avait ses mots, et cela allait grandement lui servir. Cependant, un monde si hypocrite, n’accepterai pas une personne si peu scintillante. Sans la brillance des pierres précieuses, dont le visuel dulcifie les lames tranchantes des mots. Oui. Elle s’y connaissait on ne peut mieux. C’est une réponse que Victoria aurait pu donner, si Cecil avait fini le bout de sa réflexion. Mais il n’en fut rien. La psychiatre attendait une phrase que son ami ne prononça pas. Une action qui ne lui ressemblait pourtant pas, à Von Sydow. Ce qui suit lui ressemblait encore moins.

Sans avoir son mot à dire, la brune fut embarquée dans une marche accélérée. Une fuite, dont elle ne connaissait pas l’origine ou la motivation. Car, elle, elle n’a pas remarqué Pippa. « Hey, doucement. », la douceur de sa main s’accroche à celle de Cecil. Imposante, pourtant rassurante. Sa fine pression exercée pour le sortir de là. La priorité, clairement. « Viens. Un peu d’air frais ne te fera pas de mal. Tu pourras également m’expliquer ce qui te prend, et d’où cette envie soudaine de mort te vient. », quant aux hommes que le professeur désirait conquérir ce soir, ils n’iront nulle part. Ils seront encore présents dans une heure. Et l’heure suivante également. Jusqu’aux prémices du matin. Ils resteront ici à ragoter, tout en jouant à ce jeu de qui a la plus grosse. L’Anglaise entraîne son cavalier, loin du boucan et l’odeur excessive d’hypocrisie qui empestait l’endroit. Elle l’incitait à suivre sa marche, se faufilant entre les silhouettes et les visages. Les regards scintillants de faux sentiments, les sourires carnassiers. Loin de ce décor un tant soit peu ridicule, à vrai dire. La brunette évitait les formes, dans cette pièce qui était bien plus bondée qu’il y a à peine quelques minutes. Et pourtant, si proche de la sortie qui menait au petit jardin, elle freine. Brusquement. Coupée dans son élan par la présence de deux personnes qui ne lui faisaient pas face. « Excusez-moi. »

@cecil von sydow @curtis conley @ivy rhodes


_________________



    blessed are the hearts that can bend; they shall never be broken.


— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 2872021818 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhys Egerton

Rhys Egerton


⋅ paper notes : 374
⋅ since : 22/08/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptySam 29 Déc 2018 - 19:16

Sa silhouette tremblante dans mon étreinte. Des bras soutenus autour d’une échine écorchée par les silences. Je ne voulais pas l’aimer aussi fort. Et succomber. Perdre pieds. Me noyer. Sa bouche transperçait mon âme. Je l’embrassais jusqu’à l’asphyxie. Un souffle embrasé coulant dans mon coeur. Jillian — seule et unique. Incantation magique murmurée entre les buissons d’un jardin abandonné. Je lui mentais encore. Le secret pesait et nous lacérait les yeux. Je souris en m’éloignant. Les ondoiements des lustres s’épandaient sur les parois de la grande salle de réception. Des lumières confessées entre mes paupières qui s’irritaient. Je respirais à contre sens, avançait dans une démarche débonnaire jusqu’au centre de la pièce. Mes jambes devenues flageolantes, traçaient la distance entre nous. « Babe, tu sais que c’est faux. » Soren était encore là. Il nous tenait en otage dans ses chimères. Je le voyais partout. Dans chaque photographie. Dans chaque décoration et chaque portrait. Mon souffle brûlait au fond de ma gorge. Je ne savais pas lui avouer. Je l’ai trouvé, Jill. Mon père. Il existe ! Il n’est pas imaginaire. Un homme mystère, défunt sur les marges d’un pays étranger. Je déglutis en déboutonnant le col de ma chemise. La chaleur s’emparait de ma poitrine. Un spasme virulent, comme un appel à la douleur. A ce deuil qui se distillait dans mes veines. « Je … » Les syllabes emmêlées dans la musculeuse. La voix nouée autour des cordes vocales par des vérités aiguisées. « Je suis là. » Soufflai-je en vacillant vers son oreille. Mais la reste n’était que poussières. Une confession refusant de quitter la barrière de mes lèvres. Comme si la faiblesse se concrétisait par l’aveu. « Et j’ai pas envie de partir. » Mes doigts valsaient entre ses mèches nébuleuses. Je nichais sa tête contre mon torse. Il était trop tard, à présent. « J’ai couché avec personne, tu sais. » La taquinai-je. Il n’y avait pas de concurrente ni d’amante secrète. Ces dernières semaines avaient été horribles. Je portais le deuil d’une autre vie — celle de Rhys Swanson, le fils adopté, aimé et choyé. Et peut-être que lui, aurait crié son amour. Peut-être aurait-il poser un genou à terre. Mais je n’étais qu’une pâle copie.
Un fantôme pris au piège dans ses filets.


_________________
-the radio aches a little tune that tells the story of what the night is thinking. it’s thinking of us.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryn Malone

Ryn Malone


⋅ paper notes : 266
⋅ since : 06/07/2018

click down

- getaway car.
address: ✬
contact book:
availability: closed (leo, nick, nora)

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyDim 30 Déc 2018 - 15:56

Il n'est pas difficile pour Ryn d'imaginer les réactions possibles du frère de Dae-won. De la même manière qu'il n'est pas bien difficile d'entendre d'ici les rires de sa frangine, qui doit se délecter du spectacle. Elle n'ose même pas regarder son téléphone pour cette raison. C'est risqué. Une blague suffirait à la déstabiliser. Le pire c'est qu'elle ne peut pas s'empêcher de sourire aux plaisanteries de Nora, que celles-ci pointent sa situation délicate ou non. Et si elle regarde, elle ne doit pas en perdre une miette.
Surtout pas quand le bras de son patron trouve foyer au niveau de ses hanches. Ryn en tout cas, elle est au premier rang et bien heureuse de l'être. « So it is.., a date ? » Qu'elle annonce, un sourire narquois planté sur le visage, à quelques centimètres du sien. « Just checking. » She's liking this way too much. Playing with his discomfort. Si elle n'a pas toujours l'aisance et l'opportunité de le faire au travail, à moins qu'ils soient juste tous les deux, ici, tout est permis. Bien qu'ils ne soient pas tout à fait dans une intimité appropriée. Mais c'est ce qui rend ce petit jeu si, dangereux. Elle navire en eaux troubles Ryn, entre le malaise et l'assurance mesquine d'une gamine qui aimerait garder sa position de force qu'elle prétend si souvent avoir, sans vraiment l'avoir vraiment. « Getting used to me, sure. » renchérit-elle en attrapant à son tour une flûte. Now, she's playing too, watch out.

(@nick mun)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Mun

Nick Mun


⋅ paper notes : 194
⋅ since : 09/08/2018

click down

- getaway car.
address: #042, west side.
contact book:
availability: (closed) ryn, ivy, ophelia.

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyJeu 3 Jan 2019 - 16:08

Il s’étouffe sur son verre, Nick. Déstabilisé par une question à laquelle il a déjà répondu, quelques heures plus tôt. Il a hésité à écrire ces mots-là. Ses doigts ont tremblé, au-dessus de l’écran de son téléphone. Ses lèvres se sont pincées lorsque le message s’est enfin envoyé. Et ses doigts, cette fois, se crispent autour de sa taille. Étreinte brutale, à la limite du perceptible. Nick, il ne répond pas tout de suite. Pris au dépourvu par l’inconfort, son regard s’accroche à une silhouette quelconque, au loin. Se perd ensuite le long des murs, décorés pour l’occasion. S’arrêtent sur la table des enchères. Des babioles mirobolantes et brillantes qui valent sûrement plus que ce qu’il touche à la fin du mois. Et puis la carte de crédit, au fond de sa poche. Un rappel qu’il est faux, ici. Qu’il triche. Qu’il n’a pas sa place.
Et ça se voit.
Mais Ryn, elle brille à ses côtés. Elle s’illumine, à son bras. Il s’éclaircit la gorge, Nick. Il retrouve son courage qu’il a cru, l’espace d’une seconde, être perdu. « It is a date. » Qu’il répond d’une voix enrouée. Une réplique qu’il étouffe sous une gorgée de champagne. L’alcool le détend, mais pas assez vite. Pas assez longtemps. À croire que c’est la gêne qui empêche l’éthanol d’encrer son sang. Une faute qu’il pourrait incomber à Ryn mais qu’il sait être sienne. Une idée stupide qu’il ne parvient pourtant pas à regretter tout à fait – c’est trop tard, de toute façon. Ça l’a toujours été. « I’m already used to you, Ryn. » Répond-il dans un roulement d’épaules. Et puis c’est sa flûte de champagne qu’il achève, dans l’optique toujours aussi futile que l’alcool lui insuffle la paix qu’il recherche.
Sans savoir qu’elle est pourtant déjà là, suspendu à son bras.
@Ryn Malone

_________________
—It doesn't take much for someone to shut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippa Neville

Philippa Neville


⋅ paper notes : 114
⋅ since : 13/12/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptySam 5 Jan 2019 - 18:41

au bar
(outfit) | Elle ne sait pas bien qui elle cherche, Pippa, mais tout ce que son interlocuteur peut lui dire se perd soudain dans la brume de son esprit; cette brume qui naît de la rencontre entre son corps chaud et son coeur qui se glace en une fraction de seconde lorsqu'elle aperçoit dans la foule sa silhouette. Elle ne daigne pas cligner des yeux: même si c'est un mirage, il a des allures de souvenirs cauchemardesques dont elle ne veut pas prendre le risque de se remémorer. Si elle l'a halluciné, tant mieux. Dans tous les cas, s'en éloigner le plus possible semble être la meilleure option pour sa santé mentale - et la seule. Elle lui a dit, je ne veux jamais plus te voir, et il revient la hanter le jour de sa première sortie en public. Why can't he mind his own fucking business? La panique, en bon marionnettiste, la fait se retourner ; elle est une Cendrillon qui se rend compte que minuit est passé, et dans un geste malheureux, bouscule l'épaule d'un inconnu et renverse ce qu'il restait de son vin sur sa manche. Livide. « Really? » Elle soupire, frustrée, ne s'excuse pas auprès de la personne qui la fusille du regard. Ses collègues semblent avoir été engloutis par la foule en seulement quelques minutes et elle ne les retrouve pas. Seule, elle abandonne le jeune homme à sa recherche et se rapproche du bar simplement pour tourner le dos à cette féérie qui semble prendre des allures de forêt monstrueuse pour taquiner ses démons. Elle demande un verre d'eau au bar, sort un mouchoir pour éponger la tache d'alcool sur sa manche scintillante. Fuck. Remettant une mèche de ses boucles brunes en place, elle vide le verre d'eau, et commande un autre vin pour remplacer celui qu'elle a perdu.

Les minutes se succèdent, son anxiété retombe. A-t-elle vraiment vu Cecil? Elle ne veut pas savoir. Était-il accompagné? Il lui a semblé voir une femme brune vers lui, de dos. Elle ne veut pas savoir, non plus. Il peut bien se pavaner avec la créature de son choix - ça ne la concerne plus. Peut-être que celle-là le mangera avant qu'il n'annihile en elle tout désir de vivre. Un rictus, et en attendant de retrouver ses amis, elle s'enquiert de ses alentours. Mais ce n'est pas sur un homme charmant ni sur une femme à l'air jovial qu'elle tombe en premier. Non, c'est sur Edgar. Elle ne l'avait pas vu avant, mais maintenant que leurs regards se sont croisés, c'est difficile de l'ignorer. Pourtant, elle n'a rien à lui dire, et certainement pas maintenant. Elle ne le veut pas, non plus... malgré ça, elle se remémore aussi le fantôme de celle qui l'a longtemps accompagné - celle qui l'accompagnerait peut-être ce soir si elle faisait encore partie de leur monde. Et la mémoire de cette femme est encore vive pour Pippa. Alors, doucement, avec la méfiance qui la caractérise mais qu'elle dissimule sous une feinte nonchalance, elle s'approche du flic. Pour Ada. « I had no idea charity galas were your thing. I guess it really is a Christmas miracle. » Pour Ada, oui, mais ça ne l'oblige pas à être aimable.

(@edgar smith, @anyone else?)

_________________
in this handmade heaven I come alive
♛ i carry along a feel of unease i want to belong like the birds in the trees i sit on my own look over the town the skyscrapers glow like they'll never fall down (c) rogers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Rhodes

Ivy Rhodes


⋅ paper notes : 404
⋅ since : 27/05/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptySam 5 Jan 2019 - 23:38

La panique dévale. Pour la première fois, Ivy semble en proie aux doutes. Plan échaudé avec le goût du sang qui doit couler. Vengeance aussi sombre que son myocarde. Nécrose incessante pour venir la ronger ; pour venir la cloitrer dans des ressentiments exacerbés. La même scène. Les même doutes. Souffrance de l’éternel. Souffrance d’une liberté étouffée avant l’heure. Funambule qui n’a plus aucune assurance. Funambule qui craint la chute finale. Elle tremble. Elle tire sur le tissu de sa robe. La gorge serrée. Les phalanges à peine assurées. Un regard désabusé vers Leo, au loin. Un appel à l’aide qu’il ne voit pas. Une main tendue qu’il n’attrape pas.
Cri de détresse qui crève dans les méandres de sa cage thoracique.
Respiration en alerte de tout ce qui pourrait se passer.
Une inspiration. Une expiration. Et elle tente de retrouver son visage d’ange aux mille et une glace. Les lèvres pincées alors qu’elle s’insinue au milieu de la foule. Les silhouettes comme des spectres rongés par l’hypocrisie. Le fric qui dégueule. Le fric qui se repend. Intentions sous le versant d’une lune généreuse mais qui se terminera avec la rosée du matin. Ses phalanges se resserrent sur la serviette avec des petits-fours. Le souvenir de Cecil pour entacher la féérie ambiante. Toutes ces couleurs maculées qui frôlent l’overdose sous le rouge de ses lèvres. Toutes cette douceur qui transgresse le mal et ronge sa chaire. Ivy, elle essaye de tenir bon. Elle cherche Curtis du regard avant de sentir son corps cogner contre un autre. La nourriture qui tombe au sol, sa silhouette qui se retourne vivement.
Le palpitant assiégé par un coup trop brutal. Une inconnue au milieu des autres. Son bourreau d’une époque révolue. Il est là. Charisme suspendu au costume. Gêne symptomatique au creux des yeux. Les souvenirs qui cognent. Les souvenirs qui deviennent tyrannie. Leurs retrouvailles. Le jeu entamé. Le mensonge de la discorde. Pour le maintenir dans ses filets. Pour l’attirer aux limbes. Un échange qui se veut anodin mais qui pue l’attirance, le charme. — Oh ! Je suis désolée. Et tellement maladroite. Elle se baisse, ramasse les débris au sol. Et qu’en est-il des débris de son âme ?  La question se suspend sous l’univers colérique. Presque à genoux sur le sol comme il rêverait de la voir capituler à genoux devant lui. Elle fait mine de ne pas le connaître, pourtant. Elle ignore l’impensable réalité. En se redressant, c’est tout le charme qui berce sa silhouette. Les courbes qui s’affolent sous la tulle chatoyante. — C’est un vrai gâchis, ces petits-fours avaient l’air succulents. Discussion hasardeuse. Presque ridicule. — Je vais devoir me rabattre sur le vin. Paraît qu’il vient tout droit de France. Un clin d’oeil silencieux à Cecil. À ce pays dont il contait les merveilles. Aux lettres embrasées où elle se voyait sienne dans un coin de paradis français. L’accent qui aurait roulé sous la langue. Comme dans ces baisers impurs imaginés de ses yeux d’adolescentes. Un regard vers lui et vers sa cavalière. L’idée qu’il ne changera pas. Racoleur sentimental, monstre impitoyable. Colère assombrissant le regard. — Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, vous devez sans doute avoir mieux à faire. Propos lourd de sens. Balance de ses doutes au profit de son attitude glaciale. Comme à chaque fois. Morte avant l’heure, la Ivy.

@curtis Conley @Victoria Walker @Cecil von sydow

_________________
je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryn Malone

Ryn Malone


⋅ paper notes : 266
⋅ since : 06/07/2018

click down

- getaway car.
address: ✬
contact book:
availability: closed (leo, nick, nora)

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2019 - 16:01

Son sourire, elle le garde fièrement, comme un trophée dans un vitrine, son visage. Alors qu’elle ne devrait surement pas. Qu’ils jouent tous les deux à un jeu dangereux. Un jeu dont ils n’ont pas conscience, dont ils ne veulent prendre conscience à vrai dire. Ils s’enferment dans leur bulle, ils s’enferment au bureau, pour leur petite affaire. Cette soirée, c’est différent, mais une partie d’eux la vit hors du temps. C’est plus facile ainsi. Elle pourrait se demander, si c’est perceptible, aux yeux des autres, leur 14 ans de différence. Ryn elle, ne les voit pas. Lui ? Surement. Elle est si petite, à ses côtés. Et ce visage d’ange qu’elle possède. Posséder, c’est tout ce qu’elle fait de ce corps. Trop céleste pour sa personne, celle qu’elle est vraiment. Qui s’efface un peu, avec lui.
Dating, she’s thought she was out of it, out of this particular game. Elle sème le trouble chez lui, ça se voit et c’est ça, sa petite victoire. Rien de bien méchant. Ça l’amuse tant. Si au bureau, il a souvent de l’avance sur elle, par son expérience, ici, elle a clairement une certaine emprise sur lui. Only here, are you sure ? Mais son sourire victorieux dérape, quand quelques mots s’enchaînent au coin de ses lèvres. I’m already used to you, Ryn. Entre deux verres. Toujours aussi nonchalant, dressé d’un calme presque irrationnel. Il était mal à l’aise un instant, il y a peu. Ça ne semble plus être le cas. C’est ce qui est si troublant chez lui. C’est ce qui fait frissonner la jeune femme. Ça et cette révélation.
C’est sans perdre pied, sans vaciller comme ses jambes aimeraient le faire qu’elle réplique. « Do you think it’s wise ? » Sage ? Rien de sage, pas chez lui, ni chez elle, encore moins entre eux. Rien de judicieux, c’est même périlleux mais si voluptueux.

(@nick mun)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Costigan

Leo Costigan


⋅ paper notes : 130
⋅ since : 04/11/2018

click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2019 - 22:34

Une inconnue parmi tant d'autres, une femme aux traits aussi délicats que l'autre, mais bien plus innocente. Un sourire confus barre les lippes du Costigan. Il hausse les épaules et secoue légèrement la tête, se ravise. « Oh c'est gentil mais je pense pouvoir me débrouiller. » Il incline la tête et passe son chemin. « Passez une agréable soirée. » Politesse qui lui brûle les lèvres, alors qu'il s'égare dans la foule, à la recherche de l'autre. Ses doigts pianotent par intermittence sur l'écran de son téléphone portable. La silhouette se dessine enfin plus loin. Une robe somptueuse où les étoffes se superposent, piquée de pierres et d'autres détails qui attrapent l’œil. Mais il ne s'attarde pas plus longtemps sur les courbes qui se dessinent sous le tissu, il observe plutôt l'environnement. Ces deux hommes et cette femme – Walker, un nom du passé qui resurgit comme un drôle de souvenir. Le pas est assuré et sa silhouette s'appose rapidement aux côtés d'Ivy. Il s'impose dans le cercle, sans s'inquiéter des politesses d'usage et de toutes ces règles ridicules qui semblent régir leur monde – certainement pas le sien. « Enfin je te trouve, mon amour. » Un baiser planté au coin de ses lèvres et une main qui s'invite sur sa taille. Possessivité sans doute malvenue qu'elle ne peut pourtant pas réprimer, au risquer de faire éclater leur couverture. Ses prunelles sont tendres et son sourire presque trop doux, le jeu semble crédible. Puis il se tourne vers le reste du petit groupe. « Excusez-moi, je suis malpoli. Leo Costigan. » Un nom qu'il ne cache pas. Un nom qu'il arbore avec une fierté injustifiée. Huit lettres de sang qui transpirent l'illégalité et un passif graveleux.

(@philippa neville @ivy rhodes @others)

_________________

一 je te hais comme tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teddy Walsh

Teddy Walsh


⋅ paper notes : 1572
⋅ since : 24/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: op (clara, jessi, eli, rhys)

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2019 - 23:27

(outfit) Il est un peu nerveux, Teddy. Un peu perdu aussi. Mais plus heureux que jamais – alors, peut-être que ça compense, juste assez. Première apparition en public. Réconciliation fragile, car il reste encore trop de non-dits. Des questions en suspens, des choses qu'il n'admettra jamais, des sujets qui éclateront, tôt ou tard. Pour ce soir, il préfère ne pas y songer. Son plus beau sourire plaqué aux lèvres et ses mains qui malmènent son nœud papillon. « Haha, you're so funny, Andersen. » Il se tourne et se perd dans ses yeux un instant. Le temps de retrouver un peu de courage et de la trouver un peu plus belle encore, dans sa robe qui scintille. « Nope. But here we go, I guess. » Un rire nerveux qui lui échappe alors qu'il sort de la voiture et qu'il l'invite à en faire autant. Une main liée à la sienne pour la guider jusqu'à la réception. Des regards qu'il préfère ignorer, même s'ils ne lui sont pas adressés – c'est tout comme. Ça se noue eu creux de son ventre, dans sa gorge. Il a presque l'impression d'étouffer, Teddy, mais sa silhouette s'incline vers celle de Clara les mots lui permettent d'oublier le reste. « They're looking at you. You're gorgeous. » Un baiser planté contre sa tempe et il l'entraîne plus loin encore. Cherche les visages familiers et retourne quelques salutations de manière brève et polie. Puis ses prunelles percutent deux silhouettes qui s'accompagnent. Son sourire s'amenuise et sa bonne humeur s'écaille, juste un peu. « Jill is here. » Un bref soupir lui échappe. « With Mr. Douchebag. » Rhys. L'ami devenu ennemi. Il préfère s'en tenir loin et se concentrer sur elle seulement – sur Clara - pour éviter de déclencher une nouvelle guerre.

@clara andersen

Spoiler:
 

_________________

- this feeling begins just like a spark, tossing and turning inside of your heart.


got lost in the rush:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

— CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: