fermeture du forum.

Partagez | 
 
 — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Aller en bas 
Ford Rosendale

Ford Rosendale
inside my spirits fading

⋅ paper notes : 480
⋅ since : 25/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mar 18 Déc 2018 - 23:14

outfit | C'est sûrement trop vite, trop précipité. Quelques échanges teintés d'excuses honteuses, des messages par écrans interposés. Et pourtant, ils sont là les Rosendale, soudés comme au premier jour. Les sourires qui ne sont pas que de façade. T'as le cœur qui gonfle, Ford. Parce que t'as l'impression que tout va bien, pour une fois. Parce que Maxine, elle a ce rictus ancré sur les lippes. Your Maxine, your sister. Your everything. Accrochée à ton bras, le haut du crâne arrive à peine au niveau de l'épaule. Des railleries déjà prononcées quand tu l'as retrouvée en bas de chez elle. Le gamin qui a dépassé l'aînée de presque trente centimètres, maintenant. Le rire aux lèvres à ses mots. « Definitely nailed it. All the guys are going to be jealous of me. » Tu hoches la tête, l'approbation débordant des prunelles azurées. Parce qu'elle est vraiment sublime, Maxine. Un physique bien trop différent, mais le même sang dans les veines. Le même passif douloureux, les mêmes blessures dans le fond du crâne. Exclamation cristalline, et un manquement à la modestie sur tes traits. « Yeah, I look really good tonight. » For reasons. One, actually. Ta main vient taper délicatement contre les doigts délicats entourant ton biceps, signe du menton en direction de la salle animée. « Alright sis, let's go break some hearts. »
(@maxine rosendale)

Spoiler:
 

_________________

will you see me if I set fire to the sky ? if i act like i'm untouchable and golden ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Abberline

Seth Abberline


⋅ paper notes : 313
⋅ since : 07/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 19 Déc 2018 - 0:59

(outfit) Il n'a aucune envie d'être là, Seth. Dernièrement, avec toute l'agitation imposée par son agent – les interviews, les rencontres – il n'aspire qu'à une chose ; un peu de calme et un retour aux sources. Des origines oubliées, troquées contre un peu de célébrité. Un rythme qui le fatigue, mais il cache ses véritables ressentis sous de grands sourires et un œil pétillant de malice. Il fait semblant, fait comme ci ; joue un rôle, même quand les caméras ne tournent plus. Les lumières s'alignent et se reflètent sur l'asphalte. Il imagine déjà les flashs qui vont les accueillir à l'entrée du bâtiment. Un gala de charité, le premier d'une longue série. L'ambiance de Noël déborde jusque dans la rue alors qu'ils s'avancent. Couple parfait, couple factice. La parodie de ce qu'il doit être, pour plaire à la foule – selon son agent, en tout cas. Il attrape la main manucurée de sa cavalière et plante un baiser contre sa tempe, tandis qu'ils se jettent dans la fosse aux lions. Il les sent, les regards, ceux qui glissent sur leurs silhouettes accordées, ceux qui jugent, ceux qui ne le reconnaissent même pas. Il la garde contre lui, sa douce. Ancre à une réalité qui se délite, jour après jour. Puis il l'abandonne quand il se sent étouffer. « Je reviens, je vais nous chercher à boire. » Un sourire aussi mielleux que faux et le voilà qui disparaît vers le buffet. Une course ralentie par une vision, par lui qu'il pense – espère – être un mirage, d'abord. Il l'observe, une fraction de seconde et puis c'est déjà trop. Un haut le cœur quand il voit l'autre, cette inconnue, pendue à son bras. Il ravale son amertume, Seth, se détourne vivement – un peu trop. Assez pour bousculer cet.te inconnu.e, sur son chemin. « Oh pardon, je ne regardais pas où j'allais. » Qu'il déclare, un sourire confus qui lui barre les lèvres.

(@libre)

Spoiler:
 

_________________
And when you think of My body on yours, don't forget, Once I would've died for you, baby.


Dernière édition par Seth Abberline le Mer 19 Déc 2018 - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessi Byrne

Jessi Byrne


⋅ paper notes : 288
⋅ since : 07/03/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 19 Déc 2018 - 11:58

outfit | Elle aussi, elle a reçu cette invitation dans sa boîte aux lettres et elle s’était longuement demandé si elle devait s’y rendre, si tout ça était une excellente idée. Elle était en ville depuis quelques mois maintenant, elle avait quelques connaissances, mais aucune assez proche pour se dire de l’accompagner à ce gala de charité. Jessi, elle a même jeté cette invitation à la poubelle, avant de la reprendre quelques minutes après pour la déposer sur le plan de travail. Et elle l’a laissé là, pendant plusieurs jours. Carl lui avait fait comprendre que ça pourrait lui faire du bien, de sortir un peu. Mais elle a vite compris qu’il ne voulait pas d’elle dans les parages. Alors pour lui faire plaisir, elle s’y rend à ce bal, vêtue d’une longue robe noire, quelque chose qu’elle n’a guère l’habitude de poster. Elle soupire, alors qu’elle se tient à l’entrée, hésitante. Quelques personnes la complimentent sur son choix de tenue et elle sourit, bien trop gênée. Elle y est Jessi, et reculer serait lâche. Elle avance, tête baissée, avant de rentrer dans cet endroit somptueux. Elle est éblouie, elle ne s’attendait pas à ça. Jessi aurait aimé qu’il l’accompagne, qu’il soit là à ses côtés. Elle balaye cette envie en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille et se dirige vers le bar. Une coupe de champagne. Ça ne lui ferait pas de mal. Elle sourit pour remercier le serveur, et laisse son regard se perdre dans cette foule de gens qu’elle ne reconnaît pas. Mais bon sang, que fait-elle ici Jessi.
(@Cole Baldini)

Spoiler:
 

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.


Dernière édition par Jessi Byrne le Jeu 20 Déc 2018 - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elian Pearson

Elian Pearson


⋅ paper notes : 40
⋅ since : 09/09/2018

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 19 Déc 2018 - 13:46

(outfit) Faire partie d’un orchestre, ce n’était pas fait que pour jouer avec l’orchestre. Ces dernières années, je l’avais appris à mes dépens, et je me retrouvais encore une fois soumis à un des caprices que pouvait apporter ce métier. En effet, on m’avait demandé - ou plutôt exigé - de participer à un gala de charité, non pas en tant qu’invité, mais en tant que musicien, avec un petit groupe de personnes qui allait m’accompagner. Le fait qu’on ait pensé à moi était flatteur, certes, mais ce genre d’occasions, ce n’était pas vraiment mon truc non plus. Mais parce que la paie en valait le coup, j’allais me plier à l’exigence. Vêtu de cet habit que je portais plus souvent que tout autre vêtement - parce que le coeur n’était pas à faire dans l’original - je quittai ma demeure, cheveux attachés au préalable, violon bien rangé dans son étui, dans ma main. Ce dernier se plaça dans le coffre arrière de ma voiture, puis je pris la route à l’adresse désignée. Sur place, j’entrai dans la salle, constatant rapidement que toute personne qui semblait attendre un groupe de musiciens était… inexistante. Je ne voyais personne de ma connaissance non plus. Un coup d’oeil à ma montre me fit comprendre que j’étais d’avance, que j’avais du temps à tuer. Je me rendis progressivement vers le bar, non pas pour boire de l’alcool, j’essayais de me limiter, voire ne rien consommer du tout lorsque je jouais. La musique, c’était ma drogue, et elle était bien suffisante. En chemin, je me fis soudainement bousculer par quelqu’un. La surprise me fit lâcher mon étui pendant un instant. La distance entre ma main et le sol n’était pas bien grande, mais elle fut suffisante pour me faire dire:  « Merde ! » Tandis que je me penchais pour le récupérer, soulagé de voir qu’il n’était pas abîmé, que l’étui ne s’était même pas ouvert, j’entendis une voix s’excuser. À mon adresse, je l’espérais bien. Reprenant mes esprits, je dis:  « Ça va. », acceptant l’apologie de cette façon, reprenant ensuite bien malgré moi, un peu ironique:  « Le bar est un endroit populaire, on ne peut rien y faire. » Parce que les gens s’ennuyaient tant qu’ils voulaient noyer le tout dans l’alcool ? C’était ce que j’avais envie de croire, même si je n’étais pas le mieux placé pour dire une chose pareille non plus.
@Seth Abberline

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Mun

Nick Mun


⋅ paper notes : 194
⋅ since : 09/08/2018

click down

- getaway car.
address: #042, west side.
contact book:
availability: (closed) ryn, ivy, ophelia.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 19 Déc 2018 - 22:11

À l’inverse de ses pairs masculins, Nick a refusé de s’étrangler avec une cravate. Un accessoire encombrant, à ses yeux, en plus d’être futile. Casual, but not quite. Si ça ne tenait qu’à lui, il serait venu engoncé dans une paire de jeans et un pull aux manches trop large. Une tenue qui lui aurait valu d’être recalé à l’entrée avant même d’y avoir posé les pieds. Il s’est apprêté par nécessité, Nick. Il n’a pas de costumes de soirée, dans son placard – celui qu’il porte ne lui appartient pas. Un costume dans lequel il se sent à l’étroit – les manches, elles sont trop courtes. Remontées jusqu’à ses coudes pour ne pas paraître plus idiot qu’il ne l’est déjà, il se demande toujours ce qu’il fous là. Si sa main effleure à peine la chute de reins de Ryn, c’est tout bêtement parce que s’il l’enlaçait franchement, ses doigts meurtriraient sa peau sous les affres du malaise. D’une gêne – une petite voix qui lui souffle qu’il n’est pas à sa place. Qu’il n’a pas le droit de s’exhiber ainsi, aux côtés d’une femme si jolie.
Une gêne qui s’esquisse sous la forme d’une grimace sur ses lippes. Sa sœur. Celle dont il a déjà entendu parlé, à de rares occasions. Celle qu’il n’a pourtant jamais croisé jusque-là. À cette idée, son coeur s’emballe. Toque contre ses côtes, carcan osseux duquel il ne peut pas s’échapper. « Do you think she will say something if she sees us together? » Une question dont il connaît déjà la réponse. Of course she will. That’s what siblings do. C’est son instinct de conservation qui le pousse à chercher une autre tête blonde dans l’assemblée. À la place, son regard s’accroche sur le plateau d’un serveur. Il attrape une coupe de champagne, Nick.
Un verre qu’il vide d’une gorgée pour détendre ses nerfs. À la place, ils se tendent un peu plus lorsqu’il réalise son faux-pas. « I forgot to ask you if you wanted a glass of champagne as well. » I’m sorry, est ce qu’il oublie d’ajouter alors qu’il se passe une main penaude sur la nuque.
@Ryn Malone

_________________
—It doesn't take much for someone to shut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Rosendale

Maxine Rosendale
until we go down

⋅ paper notes : 436
⋅ since : 22/06/2018

click down

- getaway car.
address: west side.
contact book:
availability: closed (ford, jax, rake, robby, josh)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Mer 19 Déc 2018 - 23:31

Elle rigole un peu, aux paroles de son frère. Ce qu'il ne sait peut-être pas, c'est que Maxine n'a malheureusement personne à rendre jaloux. She made sure that nobody would stay at her side. Puis ça fait bien longtemps qu'elle ne joue plus dans cette cour là. Elle n'a pas le temps, pour ce genre de choses. Pas le temps de partager ce cauchemar éveillé avec quelqu'un d'autre. Dépendre des autres, c'est de ça dont elle a peur. Charlie, c'était son pilier, depuis le liquide amniotique. Sans lui, regardez le résultat, pas fameux. C'est pour cette raison qu'elle s'est éloignée de Ford aussi. Mais c'est trop dur, d'appartenir encore à ce monde, sans lui aussi. She learn it the hard way, and it took a while. Too long even. Il fait jaillir une étincelle en elle qu'elle pensait éteinte. Il lui donnerait presque espoir. En quoi, c'est encore difficile à dire. « Funny how I feel like a James Bond girl at your arm. » ajoute-elle quand sa main rencontre la sienne, enroulée à son bras. « So 007, I think you meant let's kick some ass, right ? » Elle l'invite stratégiquement à se diriger vers les boissons. « But first, let's have a drink ! » Mauvaise habitude ou pas, Maxine fonctionne toujours mieux avec un peu d'éthanol dans le sang. Et même si Ford est là ce soir pour atténuer légèrement la douleur, les fantômes ne sont pas bien loin alors mama still needs her drink. Le seul remède qu'elle ait trouvé pour les faire disparaître, momentanément.

(@ford rosendale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Smith

Edgar Smith
vilified, crucified, in the human frame

⋅ paper notes : 1201
⋅ since : 24/02/2018

click down

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: (closed) logan, cecil, pippa, ava, jillian.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 0:21

(outfit) Une invitation, destinée au commissariat de Brighton. Une présence exigée et souhaitée par ses supérieures – si les flics enchérissent, c’est leur image qu’ils dorent auprès du médias et du public. Behave, Smith. Une injonction silencieuse de la part de son supérieur hiérarchique – keep your temper in check. Edgar, il s’y est déjà rendu quelques années plus tôt. Une femme, suspendue à sa bras – sa femme. Effacé, à ses côtés. Effacé tout court, aujourd’hui. Il est venu seul, Edgar. Et si à l’époque, il aurait évité le buffet et les coupes de champagne qui n’attendent qu’à être remplies – qu’à être bues, ce n’est désormais plus le cas.
Il se faufile entre les invités, tous plus apprêtés les uns que les autres. Il a fait des efforts, lui aussi – il a débusqué une tenue plus ou moins appropriée, au fond de son placard. Un costume vieilli et vieillot aux allures d’héritage – c’est une autre époque qu’il arbore et dans un sens, il détonne. On l’aborde, sur la route du bar. Des collègues, qu’il croise parfois dans les couloirs du commissariat. Des noms qu’il ne connaît pas, lorsqu’il ne les oublie pas. Des politiques, aussi – ils cherchent tous la même chose. Le soutien indéfectible d’une police qu’ils cajolent. Des gens qu’il ignore et qu’il dédaigne dans un roulement d’épaules.
Il n’enchérit pas, Edgar. Parce qu’il n’a personne à qui offrir quoi que ce soit. Parce qu’elle n’est plus là – une silhouette qu’il rêve, qu’il hallucine près des tables décorées de boucles d’oreilles. Une silhouette qui se dissipe aussi vite qu’elle est apparue lorsqu’il s’adresse au barman. « I know that you’re keeping the best stuff under the counter. Give me a glass of whisky. » Ce n’est pas une question, ni même une requête – c’est un ordre à lequel on obéit. Et puis c’est sur la brune à l’œil aussi éteint que lui que son regard se pose. Il les reconnaît malgré lui, Edgar. Les âmes qui se noient. « Actually, make it two. »
@Maxine Rosendale @Ford Rosendale

spoiler:
 

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.


Dernière édition par Edgar Smith le Mer 26 Déc 2018 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryn Malone

Ryn Malone


⋅ paper notes : 266
⋅ since : 06/07/2018

click down

- getaway car.
address: ✬
contact book:
availability: closed (leo, nick, nora)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 14:28

Ryn a le regard vif, à l'affût. De la moindre petite tête blonde. Du moindre visage familier. Ses yeux parcourent l'intégralité de la salle, mi inquiets, mi satisfaits. La décoration est époustouflante, les habitants, radieux. Quant à toutes ces robes de soirées, elles sont merveilleuses, un vrai conte de fées matérialisé devant eux. Même si c'est loin d'être sa tasse de thé, on peut leur accorder cette performance.
Elle se sent ridicule cependant, pour avoir ignoré cette possibilité ; ils sont à découvert ce soir, au milieu de tout ce beau monde. Et dieu sait qui peut se trouver là, prêt à déblatérer. Des idées, des jugements et avis sur cette soudaine apparition. La curiosité piquée par la véritable nature de cette relation. « Well, I don't know. Do you think if your brother was here as well he would say something about it ? » Touché. Un frère qu'elle ne connait qu'à travers des photos sur les réseaux sociaux, qu'à travers sa célébrité. Qu'elle a également stalké longuement après la découverte de son aînée. Afin d'avoir une vision plus globale sur son cercle, sur sa vie. Dont elle sait si peu de choses, finalement. « Don't worry, I'm good. » She is ?! Une première, Malone qui refuse un verre. Elle ne compte pas refuser le deuxième ceci dit. « Far away from your confort zone, huh ? » Sa mâchoire est davantage marquée par un sourire moqueur. « You look good.. elle tourne délicatement la tête vers lui, à proximité de son épaule seulement, c'est tout ce qu'elle peut atteindre d'ici, même avec des talons. Un son plus sourd que le reste. — boss. » Une déformation professionnelle, un surnom qui l'amuse tant. Une invitation à se détendre, énoncée de la pire manière qu'il soit. Un Dae-won aurait été plus judicieux. Ce n'est pas en revenant de cette façon, sur leur situation, qu'elle arrangera son cas.

(@nick mun)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Von Sydow

Cecil Von Sydow


⋅ paper notes : 285
⋅ since : 28/04/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 16:38

Un long moment, il la fixe. Il n'est pas dupe – Victoria, il finit par bien la connaître (les années ont bien comme unique avantage de le rendre perméable aux ambiguïtés des autres). Et il sourit (parce qu'il n'est pas dupe). Cela fait un moment maintenant qu'il est passé outre ces pupilles bleues océans qui semblaient attribuer à Victoria une innocence superficielle a priori. Cela fait un moment, en somme, qu'il la connaît pour ce qu'elle est – elle, et son égoïsme paradoxalement généreux. Il sait, voit, comprend (tout du moins, il essaie). Néanmoins, les paroles de sa comparse lui font arquer un sourcil – une entité anonyme, un quelqu'un qui ne passe pas inaperçu. Il inspire, ne peut pas s'empêcher d'avoir envie de savoir. Vraiment? Son interjection glisse hors de ses lèvres alors qu'il abaisse le verre – qu'il s'apprêtait justement à porter à sa bouche. Alors qu'il détourne le regard pour scruter la pièce, dans une nonchalance exagérée, un sourire en coin étire ses lèvres. Je ne savais pas que j'avais un rival – il est beau, au moins ? Il n'est pas jaloux, Cecil. Son amitié avec Victoria (et ce jeu de flirt à sens unique qu'il entretient inlassablement) passe heureusement au-delà des jalousies chimériques. Mais il s'en amuse, joue l'offusqué comme il joue tant d'autres rôles. Ses masques, cependant, ils sont froissés, usés, transparents lorsque Victoria est dans le public. Il n'essaie même plus – surtout lorsqu'il s'agit de jouer à l'homme au grand cœur. Pourtant, en l'entendant, il hausse les épaules d'un air vexé (instinct de survie d'un homme trop habitué à mentir. J'vois pas de quoi tu parles. Je suis ici par pur amour des miséreux. Et Cecil de rouler des yeux – parce que dans sa bouche, cette phrase est encore plus désagréable qu'un piano désaccordé. Se déplaçant dans la salle, sa cavalière à ses côtés, il attrape un petit four sur un buffet, alors que ses prunelles couleur acier scrutent la salle. L'oiseau de proie. Il y a des gens puissants ici, Vick. Des politiciens, des érudits, ou des arrivistes. Ce genre de galas, c'est la caverne d'Ali Baba quand tu cherches de nouvelles relations, trésor.

(@Victoria Walker)

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole Baldini

Cole Baldini
wish you were a better man.

⋅ paper notes : 121
⋅ since : 23/02/2018

click down

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] jessi, donna, harper.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 17:02

(outfit) Costard de cérémonie pour l’occasion, le Baldini ne se sentait pas vraiment dans son élément. Il était là, malgré tout, un sourire aux lèvres et une coupe de champagne à la main, à saluer des gens qu’il ne connaissaient que vaguement. S’il était là, c’était en grande partie pour son boulot. Se faire un nom dans ce genre de soirée n’était pas une mince affaire, Cole le savait très bien. Mais il pouvait toujours parler un peu de son entreprise, à deux trois personnes, peut-être que cela porterait ses fruits. L’homme s’y était prit trop tard pour venir accompagné, et bien qu’il avait songé à proposé à son assistante de se joindre à lui, il avait préféré passer et venir seule. Même si, récemment, Cole n’avait plus vraiment la tête à chasser les jolies femmes, il n’aurait pas cracher sur l’opportunité de ramener quelqu’un chez lui ce soir-là, s’il venait à croiser une demoiselle seule, elle aussi. Il n’avait pas pensé une seconde qu’elle serait là, et c’est pourtant dès qu’elle entra dans la pièce que son regard tombé sur elle, comme s’il était aimanté, obligé de la voir. De ne voir qu’elle. Jessi traça sa route jusqu’au bar, et Cole s’excusa auprès des personnes à ses côtés avant de s’éloigner, s’approchant d’elle sans réellement savoir pourquoi, ou savoir ce qu’il allait pouvoir lui dire. Il ne voulait pas lui parler, pourtant. Elle l’avait trahi, elle lui avait menti, elle lui avait caché qu’ils avaient un enfant ensemble. Pourquoi voudrait-il s’approcher d’elle ? Il aurait dû être en train de partir à contre chemin, pourtant il porta sa coupe à ses lèvres pour en vider le contenu avant d’arriver au niveau de la jeune femme. — Jessi. — Un léger sourire s’afficha sur ses lèvres lorsqu’elle se tourna vers lui, honnête bien que légèrement coincé. Elle était toujours sublime, mais hors de question de le lui faire savoir. — Tu es toujours aussi ravissante. — Raté. Les mots lui avaient échappé, comme s’il était incapable de se contrôler. Il ne savait pas si c’était le champagne ou la robe de Jessi, mais Cole était véritablement envouté, et il se haïssait d’agir de la sorte, après tout ce qu’elle lui avait fait subir.

@Jessi Byrne

Spoiler:
 

_________________

(lessing) trust no friend without faults, and love a woman, but no angel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Curtis Conley

Curtis Conley


⋅ paper notes : 308
⋅ since : 14/09/2018

click down

- getaway car.
address: 253, east side
contact book:
availability: free

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 19:31

Tables des enchères.
Au milieu des autres objets disposés sur la table des enchères, c'est le collier que l'on remarque tout de suite. Paré de diamants et de pierres précieuses, taillées en une œuvre d'art. Au milieu de la salle, et des convives se pavanant dans leurs costumes et robes d'exceptions, il n'y aurait qu'un seul diamant que Curtis regarderait. Celui qu'il avait passé au doigt de sa femme. Mais à ses yeux, rien n'égalerait jamais la beauté de celle-ci – et certainement pas un vulgaire collier.
Il écoute les palabres de son étonnante voisine, dansant entre la sincérité et le sarcasme. Discerner les insultes à son encontre face à celles destinées aux bourgeois blanc de Brighton. Même si Curtis acceptait le poids des années, et la sagesse qu'il avait acquis au cours de celles-ci, il savait apprécier l'aplomb et la franchise de ceux qui n'avaient pas grand-chose à perdre. Certaines. La mienne serait pas mal énervée si je passais nos économies dans un collier. Et elle est loin d'être faible. Mais ça, il se le gardait pour lui. Il préféra rendre son sourire à la brune, avant de se retourner vers le reste de la pièce. Après tout, le spectacle était là, et les tables aux enchères n'étaient qu'une parenthèse.

Son regard navigua sur les robes de tulles, celles de strass et celles constellées de fausses pierres précieuses, sans trouver la silhouette qu'il cherchait. Nous nous sommes séparés en arrivant, et je ne la vois pas. Curtis haussa les épaules. Il la trouverait plus tard.
La serveuse qui passe devant eux se voit bientôt délestée de deux coupes de champagne, et Curtis en récupère une des mains de sa voisine. Levant son verre, il lui semble naturel de porter un toast, même dérisoire. Aux gros comptes en banques, et aux femmes vénales. Les bulles glissent, parce qu'il est doux d'apprécier le champagne sans avoir le payer. Je suis Curtis, au fait. Et j'essaie d'éviter de miser mon argent sur les mauvaises choses. De la main qui tenait sa flûte dorée, il désigne le collier étincelant.
( @Ivy Rhodes )

_________________
NOBODY MESS WITH MY FAMILIA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Walker

Victoria Walker
the road to hell is paved
with good intentions


⋅ paper notes : 3339
⋅ since : 17/06/2018

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 20:42



( o u t f i t ) | Voulez-vous savoir ce qui est le plus ironique dans cette histoire ? Victoria n’avait même pas besoin de faire plus d’efforts que de raisons pour garder son image. C’est incroyable, vraiment. Comment les individus se contentent de ce qu’ils ont devant leurs yeux. Comment aucun ne cherche à voir au-delà de l’apparence. La brune serait prête à parier que Cecil n’aurait pas gratté non plus, si sa motivation initiale n’était pas aussi égoïste. À vouloir la mettre dans son lit, l’homme s’est embarqué dans une aventure qu’il n’est pas en mesure de calibrer. «Tu es mignon de croire que tu n’en as qu’un seul. », rictus chafouin, regard sournois. Le deadly combo. Semer une graine d’idée dans le cerveau de quelqu’un, c’est tellement facile que ça en devient irrésistible. Laisser germer la pensée tout en l’orientant vers un sens ou un autre. «Pour combler ta curiosité : il est divin. », l’Anglaise en joue, elle aussi, de cet air faussement offusqué de son cavalier. Ses réponses calculées pour pousser le professeur à en demander plus. Reste à voir s’il se laissera entraîner. En tout cas, comme pour tout dans sa vie, Vicky s’engageait à répondre en toute honnêteté. Paradoxal, à vrai dire. Elle, qui a tout un monde à cacher, s’efforce d’user le minimum possible de mensonges. Un caractère qui causera sa chute, selon certains. Comme son père et l’homme divin qu’elle évoquait.

Abandonnant finalement sa flûte de champagne sur le plateau d’un serveur, la trentenaire accompagnait le dramaturge dans sa marche. Et ils en viennent enfin aux faits. Il veut se faire un réseau. Compréhensible, à vrai dire. La brune esquisse même d’un sourire. Bien que Brighton ne soit pas ce qu’il y a de mieux dans le marché, c’est un début comme un autre. « Des gens puissants que tu peux classer en deux catégories. La première ; des hommes qui trouveraient douteux que quelqu’un les accoste sans avoir une poupée accrochée à son bras. La seconde ; des hommes qui seraient surpris d’entendre que la poupée a ses propres opinions, parce que c’est nouveau et ça change de leurs femmes trophées. ». D’autres catégories existent, sauf qu’elles sont inintéressantes.

@cecil von sydow


_________________



    blessed are the hearts that can bend; they shall never be broken.


:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shaun Penwyn

Shaun Penwyn
what a skeletal wreck of man this is

⋅ paper notes : 744
⋅ since : 01/07/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 21:20

Don't piss me off. C'est sans doute trop tard, de toute façon. Tu ne rigoles plus autant qu'avant de la facilité qu'elle a la gamine, de se mettre en colère. Ici ne sont que les vestiges d'une éducation trop dorée. Habituée à ce que les autres disent amen aux moindres demandes prononcées. Des réactions que tu ne trouves plus autant disproportionnées, depuis qu'elle a prononcé ces mots lors de l'escapade au soleil. Les sentiments murmurés contre tes traits, avoués à demi-mots au milieu de l'étreinte. Alors tu sers la mâchoire, Shaun. Enfonces tes mains dans les poches de ton pantalon et ne dit plus rien. Tu la suis, la poupée. Comme une ombre au milieu de toutes ces couleurs vives. Restes en retrait, comme on te le demande dans le cadre de ton boulot. Parce que c'est ce qu'elle est censée être, au final. Just a job. Loupé. Et alors que tu traînes ta carcasse entre les silhouettes, ton regard s'écarte un court instant de celle de Tara. Assez pour que tes yeux croisent un autre visage familier parmi les autres. Nick, le cadet de that hoe. Sourire amical en sa direction, un simple geste de la main en guise de salutation. Puis ton attention, c'est la blonde qui la récupère en quelques secondes. Presque collé à elle, un espace fin mais pourtant si important entre les deux corps. « Me neither. » Un souffle sur les lippes, rien de plus. Le regard qui suit le sien, fixe les mêmes objets que l'émeraude. « So, which one are you going to bid for ? »
(@tara cohen)

_________________

twisting and turning unable to sleep, do the voices ever stop ? my thoughts speak louder the more i resist and they're driving me insane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ford Rosendale

Ford Rosendale
inside my spirits fading

⋅ paper notes : 480
⋅ since : 25/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 21:49

Une image qu'on espérait plus voir, dans les rangs de la famille Rosendale. Une unité devenue brouillon, éclatée même. Une image bien réelle, pourtant. Bras dessus, bras dessous. Les sourires ancrés sur les lèvres. T'as le cœur qui gonfle, Ford. Blindé d'un bonheur que t'espérais plus. Les blagues coulent entre les lippes de ton aînée, provoquent ces rictus aux commissures des lippes. « Damn right I meant that. » Maxine, tu la suis les yeux fermés à travers la foule. La petite silhouette que tu ne lâches pas, de peur de la perdre au milieu des autres. Mais le regard, il divague. Sonde les trop nombreux visages dans l'assemblée. Et s'accroche. Le palpitant qui se soulève, manque un battement. Cette gonzesse à son bras, tu la reconnais. Une photo parmi une vingtaine d'autres, déposées stratégiquement dans un dossier façonné par tes soins. You're the only one to blame here, Ford. Le tintement du verre rattache ta conscience au reste, chasse l'image du démon de ton crâne. Essaye, du moins. « Pretty sure that guy over here is interested in you. » Mouvement du visage pour designer l'homme au costume grisâtre. Mais est-ce que ça l'intéresse, au moins ? Est-ce que ta sœur tient compte de tout ça, depuis la mort de Charlie ? Les mois passés à l'écart l'un de l'autre ont fait des dégâts sur ce que t'es censé savoir sur ton aînée. « Just tell me if you wanna talk to him. I'll get lost elsewhere. » Le sourire au coin des lèvres, dans une provocation simplette. Ailleurs, pour la laisser vivre. Ailleurs, pour le laisser t'enchaîner. Comme ton regard, encore une fois prisonnier de ses traits. Un court instant de faiblesse, avant de te reconcentrer sur Maxine.
(@maxine rosendale @edgar smith)

_________________

will you see me if I set fire to the sky ? if i act like i'm untouchable and golden ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tara Cohen

Tara Cohen


⋅ paper notes : 326
⋅ since : 23/09/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Jeu 20 Déc 2018 - 22:25

Tara, elle lâche un soupire. Lassitude qui brille sur la courbure de ses lèvres. Un poids autour du palpitant où se confondent la douleur et l’exaspération. Puis cette peur  viscérale au creux du ventre à l’idée de le perdre. Loin d’un caprice de plus à la liste, elle sature parfois la gamine. Les mensonges qui dansent dans une relation anonyme de tout sentiment face aux autres. L’envie de crier au monde entier qu’elle l’aime ; qu’il la rend heureuse – plus que quiconque. Regard où l’émeraude devient brillant ; ces nuits glaciales où ses bras se font absents. Le roi de son cœur qui disparaît de l’échiquier au travers d’interrogations constantes. Et parfois, j’me dis que j’ferais pas le poids à coté des autres, Shaun. Impression qui colle à l’échine et lui soulève l’estomac. Parce qu’au fond, elle est apeurée. Une déchirure où se surplombe l’attachement pour l’homme. Regard qui se disperse dans la foule pour ne pas afficher son trouble. Ses prunelles qui captent au loin la silhouette de son meilleur ami, Seth. Un rictus déborde de sa bouche alors qu’elle laisse ses doigts flirter sur l’écran tactile de son téléphone. So charming your suit, baby. Les mots qui dansent ; complicité qui règne. Comme la chaleur de son corps quand toute son attention se focalise sur son compagnon. Proximité retrouvée. Rien que quelques secondes. Son échine qui frissonne. Battements de cils alors qu’elle laisse sa main frôler la sienne dans une discrétion étouffante. – This painting. Elle pointe une œuvre d’un artiste reconnu dans toute l’Angleterre. Un artiste apprécié par cette figure maternelle qui lui manque. Une pointe dans la poitrine rien qu’à imaginer son visage livide et la tâche empourprée au sol. - My mom was a huge fan of art. Une manière de lui rendre hommage ; une manière de faire revivre cette passion. Son regard qui se brouille par la peine et les craintes d’une vérité bonne qu’à vomir. – I wish you could have met her. Parce qu’elle l’aurait adoré. Elle le sait, Tara.

(@shaun penwyn)

_________________
je ne pourrais que m'enfuir devant toi mais saurais que rougir. et je serais, comment t'dire folle de toi, de nos premier soupirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Rhodes

Ivy Rhodes


⋅ paper notes : 404
⋅ since : 27/05/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Ven 21 Déc 2018 - 2:28

Un sourire dépeint les lèvres d’Ivy. Complaisance offerte. Mensonge éhonté qui redéfinit la finesse de ses traits. Gorge serrée ; pores de sa peau en asphyxie. Refrain qui dégaine une allure infernale au creux de son ventre. Les convives de plus en plus nombreux suffisent à lui donner l’impression d’étouffer. Les corps qui se faufilent ; qui se frôlent. Poumons qui se gonflent, bloquent et chassent l’air. Mais sa respiration ne se calme pas. Dynamique intérieure qui vient la déglinguer. Poupée abimée dont la porcelaine s’effrite ; se casse. Les brisures qui peuvent se compter sur ce sol illuminé par des lumières maculées. La brune qui écoute le discours de l’homme. Les mots qui filent et dansent dans une ambiance particulière. Le cœur lourd. Cage thoracique qui capte les décharges d’une douleur lancinante. La colère devenant une impératrice venimeuse. Ses cibles pas encore arrivées. Leo qui fonctionne à l’envers dans un plan défini à l’aveuglette. Les bulles de champagne qui déferlent au creux de sa gorge. Effluve amère éveillant ses sens alors qu’elle lève son verre en direction de l’homme. – Et à tous ces hommes pourris par l’argent. Une phrase claquée avec froideur. Une phrase dessinant sa haine envers ses bourreaux. Ceux qui font couler le sang ; ceux qui récupèrent les supplications pour les envoyer aux enfers. Echo de leurs rires diaboliques. Empreinte ravagée dans la chaire. – Moi, c’est Poppy. Mensonge éhonté. Identité vandalisée par un rôle qu’elle tient d’une main de velours. Prénom arriviste ; vie teintée de miel. Et le chaos qui se dessine sous ses muscles tremblants. Incapable de se dévoiler ; incapable de prendre le risque de tout faire foirer. – Je crois que je vais miser sur cet objet. Un vieux tourne disque où ses phalanges se posent et captent les mouvements circulaires. Un intérêt limité mais une attitude qui sacre cette comédie macabre. – Et vous ? Une question pour tuer le temps ; pour faire pâlir l’attente.

(@curtis conley)

_________________
je n'avouerai jamais que certaines de mes propres émotions m'effraient, je te déteste comme cette phrase qui dit c'était trop beau pour être vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Mun

Nick Mun


⋅ paper notes : 194
⋅ since : 09/08/2018

click down

- getaway car.
address: #042, west side.
contact book:
availability: (closed) ryn, ivy, ophelia.

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Dim 23 Déc 2018 - 2:56

« He will definitely say something. » Répond-il dans une grimace. Mais si son frère s’est moqué de lui pour sa décision hasardeuse et mal avisée, c’est sa sœur qu’il craint le plus. Sa sœur, qui lui présente parfois des amies et des collègues de leur âge. Qui cherche à le caser avec des quarantenaires sans savoir qu’il s’est déjà perdu entre les bras de la jeunesse. Nick secoue la tête, un soupir au bord des lèvres. Il pose sa flûte de champagne, désormais vide, sur une table déserte.
Et ses mains, il ne sait déjà plus quoi en faire. Doit-il les planquer au fond des poches de son pantalon ? Ou enlacer à nouveau la taille de Ryn ? Suspendues dans le vide, ses mains hésitent. Il hésite. Une hésitation qu’elle balaye de quelques mots. Qui ne le rassurent pas. Qui lui rappellent simplement un peu plus sa bêtise. Son égoïsme, dans un sens – c’est Ryn, à ses côtés. Ryn, et non pas son assistante. Ryn, qui se penche contre son épaule. Qui lui arrache un frisson déplacé au milieu de l’assemblée. Et puis c’est ce mot qui manque de lui faire perdre la tête. Ce surnom qui brise finalement son hésitation. Son bras s’enroule autour des hanches de Ryn alors qu’il se penche à son tour vers elle, un sourire peint sur les lèvres. « Is that appropriate to call me boss when I’m supposed to be your date? » Souffle-t-il contre son oreille. He’s finally starting to get a grip on himself. Il assume enfin – un peu – la raison de sa présence à ses côtés. Une pause dans la routine. Un moment d’arrêt qui ne changera sûrement rien au petit matin, balayé par ce qu’ils font de mieux. Ou de pire. Par des échanges lascifs, à des années-lumières des mots doux qu’ils n’échangent jamais. Les corps, au-dessus du coeur.
À moins qu’ils ne s’emmêlent déjà. Comme à l’instant, alors qu’il attrape une nouvelle flûte de champagne sur la plateau d’un serveur. « I’m getting used to it, though. »
Habitué au surnom, ce qu’il dit. Habitué à l'avoir à son bras de cette façon-là, ce qu’il tait.
@Ryn Malone

_________________
—It doesn't take much for someone to shut you down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine Rosendale

Maxine Rosendale
until we go down

⋅ paper notes : 436
⋅ since : 22/06/2018

click down

- getaway car.
address: west side.
contact book:
availability: closed (ford, jax, rake, robby, josh)

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Dim 23 Déc 2018 - 14:40

Ils se faufilent dans la foule, ensemble. Plus unis que jamais. Une main toujours accrochée à lui, même si elle montre le chemin. Don't let me lose sight of you again. Elle menait déjà la danse, des années à l'arrière. Qui dit plus petite, dit surtout plus stratégique dans les bains de foule. Arrivés à destination, ils trouvent place à côté d'un homme vêtu de gris, avachi sur au bar et deux jeunes femmes déjà bien amochées, riant aux éclats. Deux salles, deux ambiances. C'est le premier qui capte très vite leur attention, à gauche de Max. Elle l'entend d'abord vaguement procéder à une requête auprès du barman. Il est à la recherche du même trésor qu'eux, de quoi s'abreuver comme il se doit. Enfin, elle l'entend s'adresser à elle, en quelques mots, très brefs. Une promesse d'un alcool meilleur. Un privilège apparemment réservé à une certaine élite. The ones that knows.
Son petit frère, à sa droite, ne fait que confirmer l'intérêt que cet inconnu lui porte. Une réplique de sa part qui fait sourire la jeune femme. He's got your back and your heart is melting for that. « Stay right where you are brother ! You can't leave now that we're talking. » Talking about the good stuff. Elle sourit Max. Un sourire malicieux. Pour enfin s'adresser au barman et à son client roi. « Actually, make it three. » Son regard vacille, de l'inconnu à son petit frère. Un Ford préoccupé il semblerait. Ce qu'elle ne remarque que maintenant à vrai dire et qu'elle n'explique pas. « What's wrong ? » Qu'elle murmure de son côté. Are you upset, worried ? Are you finally thinking, what a mess my sister ? Or is this, something else ?

(@ford rosendale @edgar smith)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Lun 24 Déc 2018 - 4:30

Les invités défilent, de plus en plus nombreux plus l’heure passe. Des robes élégantes au complet à la coupe parfaite, Gabriela profite de chaque instant pour détailler chacune des personnes qui croisent sa route, s’imprégnant de ces nombreux sourires qu’on lui rend, de ces regards amoureux que se lancent ces couples ravis d’être présent à cette soirée. Elle guide ceux qui requiert son attention, réponds aux nombreuses questions des curieux, parle plus qu’elle n’a elle-même l’habitude de le faire, tout en écoutant d’une oreille attentive les doléances de ceux qui nécessite son assistance.
Entre deux vagues d’arrivée, un répit. Un rare moment pour souffler avant que les retardataires ne s’invitent à la fête. Une blonde demoiselle à la tenue rayonnante s’invite à sa hauteur, un compliment pendu au bout de ses lèvres. Un échange presque complice entre deux totales inconnues. – Thanks. Yours too is beautiful, I must say. – Et la jeune femme qui la porte l’es tout autant, mais elle se garde bien de le préciser. Pourtant, ce détail ne lui échappe pourtant pas. Sa constatation fait naître l’ombre d’un sourire aux coins de ses lippes teintés de rose. – Actually, yes. And as you can see, I'm already exploited.  – Son rire, il se perd parmi les nombreux bavardages qui les entourent.

@Nora Malone
Revenir en haut Aller en bas
Philippa Neville

Philippa Neville


⋅ paper notes : 114
⋅ since : 13/12/2018

click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   Lun 24 Déc 2018 - 17:58

au bar
(outfit) | Il fallait bien l'avouer, malgré l'air détaché qu'elle s'efforçait de prendre et son apparente confiance, Pippa ne parvenait pas tout à fait à se défaire de sa nervosité. Depuis sa création, les fondateurs de la Sussex Organisation for Clean Lands and Shores se retrouvaient au Christmas Charity Gala pour soutenir les associations caritatives de la ville et les plus démunis, tout en profitant de l'occasion pour promouvoir l'organisation et renforcer le réseau de potentiels bénévoles et partenaires. Simple, basique. Pour elle, un jeu d'enfant: promouvoir, émouvoir, elle menait son propos avec la dextérité d'un chef d'orchestre. Et, en plus, y croyait sincèrement- l'optimisme féroce et la croyance dans le changement, dans les élans de solidarité... son cynisme naissant s'appliquait à beaucoup de choses, mais pas à celles-ci. Pourtant, Pippa, elle a perdu l'habitude des soirées mondaines où l'on vient principalement pour être vu plutôt que pour voir. Pas assez stable, pas le coeur à parader, tout au long de l'année passée elle avait cédé la place à d'autres pour la représenter. Finalement, embrassant les effets du temps, elle s'était résolue à ne plus se cacher - à recommencer à vivre et à sortir. Alors, lorsque la fantaisie d'hiver les accueille, l'appel des lumières et des décors scintillants lui rappellent à quel point tout cela lui a manqué. La petite bande se dirige vers le bar - hors de question de commencer les festivités sans un toast - et un sourire vient trouver sa place sur les lèvres de la brune. Un vin blanc pour elle, et le bruit des verres qui trinquent. Un goût de normalité qui semble pourtant exceptionnel. Son sourire s'élargit et son masque craque, les marques de son angoisse tombent en lambeaux sur le sol. Everything is fine. Et dans sa tête, la même mélodie qui pour une fois revêt des accents heureux: elle est libre. No need to pretend.

Soudain, une présence derrière elle, un contact sur sa taille - elle se retourne, surprise, pour faire face à un visage qui lui est parfaitement inconnu. Je cherche quelqu'un d'autre. Oh. Elle se tourne vers lui, abandonnant momentanément ses collègues. « Ça ne fait rien. Qui cherchez-vous, je peux peut-être vous aider? » Elle n'est pas spécialement douée pour repérer un visage parmi cent anonymes, mais elle l'avantage d'être grande et de pouvoir scruter une foule entièrement constituée de robes de bal chatoyantes et de costumes chics à la recherche d'un signe distinctif. Et peut-être même en profiter pour distinguer des visages familiers qu'elle n'a pas vu depuis un moment.

(@leo costigan, je me permets )

Spoiler:
 

_________________
in this handmade heaven I come alive
♛ i carry along a feel of unease i want to belong like the birds in the trees i sit on my own look over the town the skyscrapers glow like they'll never fall down (c) rogers


Dernière édition par Philippa Neville le Sam 5 Jan 2019 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

MessageSujet: Re: — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)   

Revenir en haut Aller en bas
 
 — CHRISTMAS CHARITY GALA (tc #6)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» api beur'z dei gala
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: