fermeture du forum.

Partagez
 
 — CHRISTMAS MARKET (tc #7)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aller en bas 
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyDim 16 Déc 2018 - 20:24




christmas market
- brighton up your christmas -


Le grand sapin posé au centre de la Brighton Pier illumine les petits cabanons en bois, posés tout autour. Oui, le marché de Noël ouvre enfin ses portes dans la ville, et tous les habitants, emmitouflés dans leurs vêtements les plus chauds, bravent l'hiver pour découvrir le fameux marché de Noël. Des petites cabanes vous proposeront un large choix de cadeaux originaux, généralement faits maison et uniques, mais aussi de quoi manger et boire, pour vous assurer un excellent moment en famille ou entre amis. Profitez de doux bruit des vagues qui s'échouent contre la jetée mêlé aux chants de Noël, pendant que vous finalisez vos achats de Noël dans une ambiance des plus festives.
--- voir le moodboard


(les défis)
Marcher sur le pied de quelqu'un: 10 points.
Renverser son verre sur quelqu'un: 10 points.
Se brûler avec les marrons chauds: 10 points.
Accuser quelqu'un pour quelque chose qu'il n'a pas fait: 10 points.
Venir en tenue de Père Noël: 10 points.
Voler des sucreries: 20 points.
Se jeter à l'eau: 20 points.
Tomber sur le stand d'un marchand: 20 points.
Être ivre à cause du vin chaud: 20 points.
Refaire vivre la magie de Noël à quelqu'un qui n'y croit plus: 50 points.
Pousser quelqu'un à l'eau: 50 points.
Dire à un enfant que le Père Noël n'existe pas: 50 points.

n.b.: pensez à faire recenser vos points dans le sujet des défis.

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.


Dernière édition par Hana Golightly le Dim 13 Jan 2019 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyLun 17 Déc 2018 - 1:57

[ Outfit ] Ce Noël avait une saveur différente du précédent pour Lysandra. Une année s’était écoulée depuis son retour à Brighton, une année complète loin de la Syrie et de son désert infini, de la violence, de la souffrance. Son esprit tentait toujours de récoler les pièces manquantes du puzzle que représentaient ses pensées, et son cœur, lui, faisait de son possible pour panser ces blessures de l’âme, ces violences silencieuses qui vivaient en son for intérieur. La belle avait cheminé au cours des douze derniers mois, mais pas suffisamment au gout des médecins. Et même si son entourage ne le lui mentionnait pas, elle ne cessait de percevoir l’inquiétude dans le visage de ses proches : retrouverait-elle un jour ses souvenirs? Pourrait-elle recouvrer sa mémoire, ce bien précieux qu’elle avait égaré quelque part dans les terres arides du Moyen-Orient.
Le Brighton Pier avait recouvert son manteau d’hiver, et l’ancienne journaliste avait osé s’aventurer aux environs du marché de Noël. Attirée par l’ombre de ses souvenances d’enfance, de ces nombreux moments passés en famille à sillonner la jetée. Entre ses mains glacées, un verre de vin chaud lui permettrait de rester au chaud, breuvage qu’elle sirotait en passant d’un stand à l’autre. Des artisans talentueux dans la région, il y en avait une bonne cinquantaine. Et la jeune Hart ne se lassait jamais de découvrir ce que ses gens parvenaient à faire de leurs dix doigts. La foule se faisait de plus en plus compact autour d’elle, et un passant visiblement pressé la bouscula alors qu’elle lorgnait quelques bijoux fait à la main. Le malheureux contenu de son vin chaud - désormais tiède - fut réceptionner par la personne à ses côtés, et aussitôt, Lysa se confondit en excuse. – Oh, je suis vraiment, vraiment désolé! – Il ne s’agissait que d'un accident, mais la jeune femme s'en voulait terriblement.

( libre )
Revenir en haut Aller en bas
Graham Shreve

Graham Shreve
darkness has turned to gray.

⋅ paper notes : 184
⋅ since : 21/12/2017

click down

- getaway car.
address: #218, east side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▫︎] lysandra, alba.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyLun 17 Déc 2018 - 11:26

Ils l'avaient presque forcé à venir. Le suppliant depuis une semaine, Graham avait finalement craqué, passant un nouveau caprice à ses jumeaux. Ils n'étaient pas mal éduqués, du moins pas que le Shreve ne le sache. Il avait fait de son maximum, ils connaissaient la valeur des choses, ne réclamaient jamais rien dans les magasins. Mais les instants, c'était différents. Mia et Felix chérissaient les enfants, ceux qu'ils passaient seuls avec leur père, plus particulièrement. Le marché de Noël n'était que ça, un instant à eux, un moment passé en famille. Graham, lui, aimait passer du temps avec ses jumeaux. Ils étaient tout ce qui lui restait, aujourd'hui. Pourtant, il était loin d'être séduit par l'idée de se rendre à la jetée, pour regarder des stands de vendeurs. Mais il avait craqué en voyant le sourire de sa fille, les yeux brillants de son fils. Il craquait toujours. C'est donc après les avoir enroulé dans trop de couches de tissus et avoir enfilé sa veste qu'ils étaient partis retrouver le fameux marché, déambulant entre les personnes pour s'approcher de quelques stands sans se faire trop bousculer. C'était le sort de tout le monde, autant le sien que celui de la brune à ses côtés, à qui il n'avait porté aucune attention jusqu'à ce que son vin chaud se renverse sur le père de famille. — Ce n'est pas grave. — répondit-il immédiatement lorsqu'elle s'excusa, regardant rapidement ses enfants pour s'assurer qu'ils n'aient pas reçu de la boisson chaude eux aussi. Mais il ne lui fallu que quelques secondes pour relever le regard sur la jeune femme. La voix qui venait de s'excuse lui était bien trop familière. — Lysa ? — Il l'observa quelques secondes, toujours sous le choc, à chaque fois qu'il la croisait. Il ne s'était toujours pas fait à son retour. Les mots lui manquèrent, jusqu'à ce que la voix de sa fille résonne un peu trop fort. — Maman ? — Ses yeux se posèrent sur l'enfant, qu'il tira légèrement vers lui, sans savoir réellement de quoi il tentait de la protéger. De la vérité, sûrement. Les jumeaux ne savaient rien sur le retour de la brune en ville. Et s'ils n'avaient pas vraiment de souvenir de leur vie avec leur mère, les photos de son épouse ne manquait pas dans l'appartement de Graham. Ce n'était pas si surprenant. — Non, Mia, c'est... — Mais c'était trop tard, la gamine ne cessait de fixer Lysandra, les yeux brillants de larmes qui menacées de créer un torrent de pleurs. Et sans même qu'il ne la sente faire, Mia avait lâché la main de son père, et se mit à courir parmi la foule, s'éloignant de cette situation sans que son père n'est le temps de la rattraper. — Mia !

@Lysandra Hart

_________________

(steinbeck) it's so much darker when a light goes out than it would have been if it had never shone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyLun 17 Déc 2018 - 21:13

stand de vin chaud.
Il y a dans l'air les saveurs de cannelle qui se mêlent aux embruns, le vin chaud qui se marie aux corps un peu trop froids. Jasmine n'y fait pas exception, seul la distance qui la sépare du stand de vin l'empêche, pour le moment, de se réchauffer les entrailles. En attendant, elle se glissait dans la foule, un instant captive du mouvement hypnotique d'un automate, le suivant touchant irrépressiblement la matière douce d'une longue écharpe. Toutes les cabanes se font concurrences, et certaines attirent les habitants de Brighton plus efficacement que le sirop attire les guêpes.
Il n'est pas compliqué de retrouver la trace de celle qui vend le vin chaud. C'est la cabane qui attire le plus, et Jazz doit attendre sagement son tour afin de récupérer la boisson chaude tant convoitée. Elle se faufile entre les doudounes énormes, les enfants forcés de suivre leurs parents, le pauvre chien qui n'a rien demandé et les poivrots qui n'ont pas l'intention de quitter le devant du cabanon. Elle paye, puis repart en sens inverse.

Elle ne s'en tirera pas indemne. Le verre en main, presque sortie d'affaire, c'était sans compter sur un mouvement brusque de la personne alors à ses côtés, qui la fait tituber. Elle essaya de réduire les dégâts, de ne pas en renverser partout – sauf qu'elle trébucha sur les pieds de quelqu'un, écrasa une autre chaussure, et finit par déverser la moitié de son vin chaud contre un manteau. Je suis désolée, excu- Le temps de retrouver une position stable, elle avait fini par croiser le visage du malheureux.
Et n'était soudainement plus si désolée que cela.
Oh ... Un visage qu'elle n'avait pas pensé voir de sitôt, et encore moins ici, de cette manière. Pour la peine, elle prit une gorgée de vin – visiblement, il allait en falloir une bonne quantité pour oublier cette vision – avant de renverser, volontairement cette fois, le reste de son verre sur Lyle. Oops.
Les meilleures deux livres qu'elle avait jamais dépensé.

( @Lyle Kane )

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Kane

Lyle Kane


⋅ paper notes : 46
⋅ since : 16/12/2018

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyLun 17 Déc 2018 - 22:09

Lyle n'avait aucune idée de ce qu'il faisait là, au marché de Noël. Il avait beau adorer l'atmosphère magique des fêtes de fin d'années, elle hantait chacun de ses souvenirs et le brun arrivait encore à se voir avec elle à son bras, l'année passée, en cette même période. Lyle ressemblait plus au grinch, cette année. Il avait laissé son sourire enfantin et ses yeux émerveillés avec elle. Même la magie de Noël n'arrivait pas à faire sourire ce jeune homme, sûrement pas assez puissante et certainement pas efficace, Lyle vint à se demander ce qu'il faisait encore là et surtout pourquoi il avait décidé de se pointer au marché de Noël de Brighton où une dizaine de souvenirs régnaient. Il se mentait en se disant que seul le goût du vin chaud le maintenait à cette même place, alors que les visages et sourires défilaient devant lui : Mensonges. En réalité, il se nourrissait de ces souvenirs en sachant qu'il le regretterait plus tard. Le vin chaud, aussi bon soit-il, n'était pas la raison de sa présence. Alors qu'il la voyait danser devant lui sous les mélodies de Noël, sourire aux lèvres et moufles aux mains, un pied vint se poser sur le sien et bientôt, le vin chaud et lui ne firent plus qu'un. Il observa le tableau en soupirant, se disant définitivement maudit. Seulement, c'était avant de voir la personne responsable de ce carnage. Visage familier et même détesté, Lyle serra assez rapidement la mâchoire. Pourquoi moi? Qui résonnait au fond de sa tête. Pourquoi moi? Ses excuses n'étaient même pas suffisantes, le jeune homme voyait déjà rouge et elle n'aida en rien la situation. Pire, elle l'empira. Le reste de son verre vint tacher sa veste, mais cette fois-ci, le geste était intentionnel. Ses yeux, remplis de couleur, reflétaient colère et exaspération. Pour une fois, miracle de Noël, ses yeux ne reflétaient pas néant et noir profond. Ma veste, putain ! Qu'il souffle entre ses deux. Il l'aimait, cette veste. C'était la seule qu'il avait apportée dans sa valise. T'es qu'une peste, Eaton. Tu mérites que j'te fasse bouffer ton verre et que tu t'étouffes av- Le ton menaçant, il s'arrête en voyant une petite tête l'observer avec de grands yeux, sourire envolé. Il fronce les sourcils et fais signe à l'enfant que tout va bien, esquisse même un sourire aussi faux que les excuses de Jazz. Tu vas me le payer, Jasmine. L'homme qui crie rage, mais qui ne peut rien faire. Il n'a pas le courage de se battre, pourtant, il devrait, surtout face à une adversaire de la sorte. Surtout face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Swanson

Scott Swanson


⋅ paper notes : 174
⋅ since : 09/09/2018

click down

- getaway car.
address: east side.
contact book:
availability: avery, rhys.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyMar 18 Déc 2018 - 14:38

Scott claque des dents.
Il tremble, aussi. C’est la première fois qu’il découvre l’hiver, le vrai. S’il craint déjà les bourrasques venteuses glaçantes aux abords de la Manche, il n’ose pas imaginer ce qu’il lui serait arrivé si sa sœur cadette avait choisi de s’exiler en Sibérie. I’d be dead, songe-t-il en se réchauffant les mains sur une tasse de vin chaud. Les épices qu’il hume lui brûle les narines. Un soulagement, à ses yeux – il préfère flamber plutôt que geler.
Emmitouflé dans un manteau qu’il a acheté pour quelques livres sterlings dans un marché aux puces – et qu’il a, de fait, rapiécé lui-même – son regard se perd sur la foule. Une flopée de passants, tous plus pressés les uns que les autres. Tous, tournés vers les stands et les merveilles qu’ils explosent. Des babioles pour décorer les sapins, des écharpes crochetées et tricotées par les grands-mères du coin – qui le reconnaissent, d’ailleurs. Qui l’interpellent, un sourire aux lèvres. Scott ne les rejoint pas ; à la place, il les salut de loin. Son vin chaud au bord des lèvres, il erre en quête d’un cadeau pour sa petite sœur – un quelque chose suffisamment cheap pour que son budget, plus serré que jamais, n’en pâtisse pas trop.
Une quête qu’il s’imagine déjà être ratée avant même qu’elle ne commence. Une quête qu’il croit perdue, jusqu’à ce que son regard se pose sur un stand d’art. Des peintures, des sculptures, des babioles. Jolies, de loin. Peut-être moins belles, de près.
Définitivement moins belles de près, note-t-il avec une grimace. « Salut, Freezer. T’as froid, mais t’es pas censée être dans ton élément ? » Une insulte enrobée dans une remarque tranquille. La moquerie se dessine sur le bord de ses lippes et Scott, il se dit que c’est la bise qui le fait rougir.
@Avery Duncan

_________________

— when in doubt, ask gohan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jude Baker

Jude Baker


⋅ paper notes : 325
⋅ since : 10/04/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (ninel, victoria, julian, travis, you?)

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyMar 18 Déc 2018 - 22:03

Toutes ces guirlandes scintillantes à en déclencher des crises d'épilepsie. L'esprit de Noël, ce n'est pas tellement son truc, à Jude – il tient plus du Grinch que de n'importe quel lutin qui emballe les cadeaux. Pourtant, aujourd'hui, c'est drapé de rouge qu'il parcourt les allées du marché de Noël. Santa Claus de pacotille, enrobé de carmin, une barbe synthétique pour couvrir ses joues mal rasées. Il s'égare entre les badauds avec sa sacoche pleine de sucreries et un seau dans l'autre main. Un seau qui recueille des dons, réclamés par une association sortie tout droit de son esprit. L'éthique est bafouée et la morale, oubliée quelque part avec sa véritable identité. Pour ces quelques heures, il n'est rien de plus que le Père Noël, malgré ses airs un peu grincheux et ce désir pressant de traîner sa silhouette jusqu'au stand de vin chaud. Un vieux bonhomme qui agite son seau en abusant de la générosité des habitants de Brighton, sans le moindre scrupule. Il s'égare entre les allées, à la recherche de sa future cible, un grand sourire pendu aux lèvres et le regard faussement bienveillant.

(@libre)

_________________
- the sweetest submission, drinking it in ; the wine, the women, the bedroom hymns.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyMer 19 Déc 2018 - 11:39

L’air frais s’échappait de ses lippes en petits nuages de vapeur épais. Elle soufflait, et soufflait, et regardait la vapeur s’évaporer et se fondre dans la foule. Le sapin scintillait au loin. Il se tenait droit et fier, enguirlandé jusqu’au sommet, surplombant le marché de Noël et les habitants de Brighton. Ses jambes étaient engourdies par le froid, malgré le petit chauffage qui trônait à ses pieds. Sa seule consolation était ce verre de vin chaud qui lui brûlait les doigts. Elle regrettait d’avoir dit oui, d’avoir été cette employée sympa et dévouée. D’avoir accepté de tenir un stand pour l’après-midi. Son regard se perdait sur un Père-Noël bruyant, qui se faufilait en appelant à la générosité des piétons pour une association. Sur les passants, emmitouflés sous six couches de vêtements, les joues rosies mais les yeux brillants. Elle les implorait presque d’un sourire de s’arrêter, d’admirer les babioles invendables en boutique, de craquer, de céder aux jérémiades d’un mioche têtu et de la sortir de sa misère. Seulement, les quelques passants qui s’aventuraient sur son stand semblaient indifférents, presque déçus que l’objet brillant ne soit qu’un magnet grotesque d’une œuvre peu connu. Une tête familière se distinguait parmi les visages inconnus. Elle était presque soulagée de voir Scott. Presque. Elle ne put réprimer son roulement d’iris face à sa remarque, ni même le sourire qui menaçait d’étirer ses lèvres. « J’allais bien jusqu’à ce que t’arrives, » lança-t-elle, à moitié convaincue par ses propres paroles. Elle laissa ses prunelles danser sur le pourpre qui colorait ses joues, sur le bleu incroyablement vibrant de ses yeux, sur ce manteau qui l’aspirait et lui donnait un air quasi adorable. Elle se racla la gorge, gênée par la tournure que prenait ses pensées « Tu veux quelque chose, Swanson ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyMer 19 Déc 2018 - 16:14

stand de vin chaud.
Le parcours du combattant s'étant transformé brutalement en enfer ( celui pavé de bonnes intentions ), le vin chaud que tenait Jazz n'avait soudainement plus beaucoup d'importance. Ce n'était pas un visage amical qu'elle venait de croiser. Ce n'était que son pâle reflet, un fantôme déformé par d'hideuses paroles et de regrettables actions. Il fut un temps où ce visage lui inspirait confiance. Or, la bienveillance qu'elle avait un jour eut envers lui n'avait laissé derrière que la déception.
Alors son cerveau se met sur l'auto-pilote, celui qui n'a pas tout à fait la même maturité que le reste du temps. C'est son vin chaud qui achève de tâcher Lyle, et c'est son sarcasme qui se fait entendre dans sa bouche. Lyle ne tarde pas à répliquer, et Jazz à penser que même après tous ces mois à l'étranger, rien n'avait vraiment changé entre eux. Que ni l'un ni l'autre n'avaient visiblement trouvé la sagesse ou l'intelligence en l'absence de l'autre.

Les insultes à son égard n'ont rien de nouveau – même si elle note son hésitation face à un mioche un peu trop curieux. Elle faillit exploser de rire quand il la prévint – qu'elle allait le payer, qu'elle allait manger son verre ou autre chose du même style. Des menaces, des paroles en l'air sans aucun acte. Jamais. Il n'avait que ça à la bouche, Lyle, des paroles acides, des remarques acérées, et aucune considération pour le reste. Ni sa sœur, ni ses parents. Et tu vas faire quoi exactement, Lyle ? Prendre le premier avion pour l'autre bout du monde ?
Si c'était ça, sa solution, alors oui, elle serait ravie de le payer, son ticket d'avion. Un cadeau qu'elle ferait joyeusement, si cela pouvait laisser Laurel en dehors des insultes de son frère. Finalement, Jazz fit mine de partir en roulant les yeux au ciel, se déplaçant jusqu'à la poubelle la plus proche pour y jeter le verre en carton, désormais inutile. Mais elle avait comme l'impression que cela ne découragerait pas le jumeau de son amie.

( @Lyle Kane )

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rami Saab

Rami Saab


⋅ paper notes : 348
⋅ since : 23/06/2018

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyMer 19 Déc 2018 - 22:57

Le ciel illuminé de ses désespoirs. Des étincelles ruisselant sur les cabanes alignées au bord de la mer. Et les stands, l’odeur du vin chaud et des marrons grillés. Les pieds emmêlés dans le froid et l’alliance creusée dans la peau. C’est souvent, dans ces rassemblements festifs que la solitude rouillait le coeur. Une contradiction à célébrer — à vivre l’esprit d’un Noel qui se diluait dans mes croyances. Homme hybride, à moitié quelque chose. A moitié rien. Je plissais les yeux et vagabondais au milieu de la foule. Lina, ailleurs et la tête entre les nuages d’un pays qui s’oubliait, la-bas, sur les franges du Liban avec elle.  Le goût de ses lèvres imprégnait ma bouche. Un acide doucereux, gravé dans la mémoire. Pourquoi s’abstenir ? La passion s’enflammait dans ma chair. Elle m’intimait le sentiment, l’envie de l’appeler, de la toucher. Mais Noor résistait. Elle rejetait l’évidence d’une étreinte qui nous étouffait. Je soupirais en avançant dans l’allée. Les décorations ondulaient sur les abords d’une ville qui criait la joie, le bonheur d’offrir, de partager. Et tandis que je me perdais derrière ce voile gris, sa silhouette me ramena à la vie. Le choc d’un corps qui se courbait sur le mien. On se fixait. On se juchait. Puis on se bousculait. « Ce n’est pas grave. » Mais il était trop tard. Mes prunelles enlaçaient son visage et la douleur jaillissait tout à coup. C’était grave. C’était ignoble même. « Oh, Rassam ! Mo ayzaa tkhalini bhali ? Sifflai-je en secouant mes manches.
Elle me hantait, m’obsédait — me rejetait.
Elle me suivait et me tourmentait.
A chaque instant. A tout moment.
De son désir, je me consumais.
Et de sa bouche, je me languissais.
Ce n’était pas que des mots.
Ce n’était pas qu’une illusion.
 


* tu ne veux pas me laisser tranquille ?

@noor rassam

_________________
ولمحت من عينيها نارى وحرقتى  قالت على قلبى هواها محرَّمُ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Swanson

Scott Swanson


⋅ paper notes : 174
⋅ since : 09/09/2018

click down

- getaway car.
address: east side.
contact book:
availability: avery, rhys.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyJeu 20 Déc 2018 - 1:43

Il s’emmitoufle un peu plus dans son manteau. Scott, il maudit parfois sa taille – plus on est haut, plus le vent souffle fort. Bourrasques glaçantes qui l’obligent à se frotter les mains contre son verre de vin chaud. Il n’a pas voulu s’acheter une paire de gants et c’est une décision qu’il regrette désormais. Un instant de fragilité qu’il le répugne, surtout face à elle. Sa voisine, qui l’ennuie autant que le voisin de Romy. Elle a sûrement raison – ils ont reçu leur diplôme à la même école. Peut-être même se connaissent-ils, songe-t-il en ravalant une énième grimace. Destinée cette fois-ci aux babioles de toutes les couleurs, étalage d’œuvres d’art qu’il ne connaît pas. En se traînant jusqu’au stand, Scott s’est attendu à découvrir des reproductions d’artistes connus sur des pin’s et des magnets.
À sa réplique, il hausse simplement les épaules. Dédain vulgaire auquel il lui renvoie la pareille. « De même, Duncan. » Bonjour, dans le langage du voisinage. Un langage qu’eux seuls connaissent, d’après les plaintes répétées de tous les autres habitants de l’immeuble. Des ingrats, pour lui qui rafistole la plomberie hasardeuse de leurs éviers. Scott, il pose son verre sur le rebord du stand avant d’attraper un badge qu’il étudie sous tous les angles. « J’te savais pas artiste mais bizarrement, ça m’étonne pas. Tous des toqués. » Lance-t-il d’un ton délibérément tranquille. « C’est de l’art abstrait ? » Ce n’en est pas – il se moque simplement. Pourtant, il lève les yeux vers sa voisine devenue vendeuse. « Et c’est combien ? » Grommelle-t-il dans sa barbe.
Et ça l’ennuie, Scott. Ça l’emmerde de ne serait-ce que songer à acheter ses babioles.
@Avery Duncan

_________________

— when in doubt, ask gohan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyJeu 20 Déc 2018 - 13:59

Le marché de Noël, Bevy ne l'aurait raté pour rien au monde. Habituée à y venir avec ses parents depuis son plus jeune âge, ses yeux s'illuminaient à chaque fois qu'elle découvrait la beauté des guirlandes lumineuses, l'odeur des sucreries et des marrons chauds dans l'air lui donnant immédiatement faim. Depuis plusieurs années, c'était seule qu'elle y venait. Son père n'avait plus besoin de faire l'effort de s'y montrer. Du moins, pas avec sa fille. Il y passait, à l'ouverture, lorsque les photographes et les journalistes étaient là. Elle, elle préférait venir au calme, dans l'anonymat. Et son père, il préférait la savoir le plus loin possible de tout journaliste a qui elle pourrait faire des déclarations capables de ruiner sa carrière politique. Elle avait fait toutes les cabanes du marché, un doux sourire aux lèvres, ses cheveux blonds sous son bonnet retombant sur ses épaules. Elle adorait cette période de l'année. Achetant deux chocolats chauds, elle se dirigea finalement vers le Père Noël qui semblait tenter de récolter de l'argent depuis bien trop longtemps. La jeune femme l'avait vu là tout le temps où elle avait été admirer les stands, à attendre que les habitants face un don, ne serait-ce que quelques centimes. S'approchant finalement de l'homme sous le costume, elle tira de sa poche quelques billets qui ne manqueraient à personne dans sa famille, les posant dans le seau avant de relever son regard vers lui. — Ça c'est pour la collecte. Et ça c'est pour vous. — dit-elle doucement, tentant un des cafés à l'homme. Depuis qu'il était là, à attendre la charité dans le froid, il méritait bien une boisson chaude.

@Jude Baker

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptySam 22 Déc 2018 - 11:36

Les yeux rivés sur son portable, Polina ne fait pas réellement attention aux personnes qui passent devant son stand. Enfin ; son stand est un bien grand mot. Elle ne fait que du remplacement ; un service intéressé rendu à une amie qui lui avait promis qu’elle toucherait une part des bénéfices si elle acceptait de lui tenir l’échoppe une soirée. Pourtant, Polina, elle fait vraiment aucun effort pour faire marcher le commerce ; elle est fatiguée, sent le froid commencer à ronger son corps fin resté immobile trop longtemps, ne rêve que de la chaleur et du calme de son studio. Ses yeux alternent entre l’heure affichée sur son portable (qui ne semble passer que bien trop lentement) et les visages émerveillés des enfants de tout âge (ainsi que ceux, un peu moins émerveillés, des gens ayant grandi un peu trop vite). Des corps engourdis qui se heurtent, se dépassent, s’entremêlent, éclairés par les décorations polychromes installées par la ville. Fut un temps ou Polina avait aimé ces périodes de fête. Mais plus maintenant – à présent, l’entrain et l’engouement collectif lui anesthésiait l’esprit et plongeait son cœur dans une nostalgie éreintante. Elle n’a pas le temps, cependant, de se laisser emporter par ses états d’âme. Quelqu’un s’est arrêté devant les établis et semble s’intéresser à la joaillerie artisanale de son amie. Polina voit en ce visiteur impromptu l’occasion de se sortir de cette léthargie désagréable qui fait trembler ses muscles et rend ses paupières lourdes. They’re hand-made. With real gems – that kind of stuff, y’know. Elle précipite un peu la fin de sa phrase parce qu’elle se rend compte qu’elle sait foutrement rien vis-à-vis de la constitution des trucs qu’elle doit vendre. Elle n’y connaît rien en bijoux, de base. Son sourire contrefait plaqué sur le visage, elle se dit qu’elle doit assurer son rôle de vendeuse, quand même. Trouver des arguments – elle suppose que c’est ça qui force les gens à acheter des cadeaux relativement moyens. You know, I’ve bought one myself. For my mom’s birthday. She really loved it, so I guess it’s safe to say it’s a safe bet as a gift. La seule valeur sure ici, c’est le mensonge de Polina, de toute évidence.

(@libre)
Revenir en haut Aller en bas
Kit Lipewski

Kit Lipewski


⋅ paper notes : 109
⋅ since : 23/11/2018

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptySam 22 Déc 2018 - 13:46

Ses godasses traînent à même le bitume. Une clope coincée entre les lèvres et la fumée qui s’extirpe telle une délivrance. Les pulsions gagnantes dans chaque pore de sa peau. Pensées effrontées qui n’en finissent pas de le rendre dingue. La colère d’un coté, le manque de l’autre et les questions en suspend comme réunion nécrosée.  Kit, il se voit encore comme un monstre. Peut-être parce que c’est ce qu’il est. Rongeur d’un incendie qui pourrait débuter pour le sauver, pour l’apaiser. Comme le souvenir des phalanges de Nora sur sa peau, de ses lèvres qui dansent pour le calmer. Volupté teintant une peau abimée et détruite par les ecchymoses ; les cicatrices. Vestiges de la taule. Vestiges de ces moments où le gamin aurait pu crever sous les coups. Ceux qu’il a reçu, ceux qu’il a donné. Lèvres en sang, goût métallique sous le palais. Réminiscence qui l’emmerde plus qu’autre chose. Regard concentré sur la foule qui défile. Ce marché de Noël dont il n’en a rien à foutre. Enfance baisée par des parents distants. Des fêtes qui se soldaient par le même schéma. Des silences  assassinés par des cris. Des cris comme victoire face à l’amour et à l’apaisement. Kit, il maudit noël. Il maudit l’hypocrisie qu’on y dégueule. Y a des gamins qui courent. Des couples qui s’embrasent. Des êtres qui se croisent et finiront par s’ignorer une fois la pseudo magie envolée. Alors son esprit se concentre sur cette blonde pas loin de là. Elle tient un stand, balance des mots pour appâter un client. Et Kit ça le fait marrer. Ça le fait marrer et ça l’intéresse. Bijou artisanal qui capte son attention. Bijou qu’il se verrait offrir à Nora. pour faire les choses biens. Pour pas la décevoir. Pour pas qu’elle l’abandonne un chien. Mais le gosse, il a pas de fric. Il se cherche encore. Il erre avec les quelques billets restants nécessaires à payer sa piaule miteuse. C’est sans réfléchir qu’il s’avance, trébuche et impose sa chute volontairement. Sa carcasse qui repousse le client et s’écrase sur le stand de fortune. Le dos au sol, les mains près des perles scintillantes. Assez proche pour voler un bracelet en toute discrétion.  — Fuck it. Les mots sortent de ses lèvres où se mime une douleur réelle. Il dépoussière son jean délavé et se relève. L’azur de ses yeux captant la douceur de ceux de la poupée. — I’m sorry. I tripped like an idiot. Il se rapproche, feint un intérêt pour cette dernière. — Are you okay ? La question est brisée par les insultes du client qui déballe sa rage et le pousse en décampant. Thanks, man. Il ricane, Kit. Parce qu’il en a rien à foutre. Plan mis en exécution. Le diable renaître des cendres qu’il a laissé tomber à terre. — The magic of christmas is fading away, right before our eyes. Il ironise les actions de l'autre type d’une voix faussement mielleuse. Comme si ces préceptes à la con pouvaient compter.

(@polina rostova)

_________________
j'étais dans l'froid sans savoir où je dormirai le soir, des rêves plein la tête, j'pensais contrôler l'monde et l'homme dans mon miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noor Rassam

Noor Rassam


⋅ paper notes : 596
⋅ since : 17/07/2018

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyDim 23 Déc 2018 - 22:24

Les pas enjoués de sa sœur la guidaient à travers la foule. Les corps se courbaient de toute part, afin de s’éviter, de se frôler, d’esquisser de fins sourires désolés quand les épaules se bousculaient. Le marché de Noël. Un endroit magique, rempli de babioles et de fééries éblouissantes. L’esprit de Noël se ressentait dans l’allégresse des habitants de la ville. Noor, elle, se laissait traîner, comme un poids lourd, par une sœur qu’elle aimait trop. Cette période de l’année était sa favorite. Elle aimait décorer, célébrer, offrir. Pourtant, son esprit était ailleurs, perdu dans les prunelles brillantes de Rami. Dans son sourire et ce baiser volé sur une plage déserte. Dans ses envies et ses doutes. Le froid lui rongeait les os. Elle grelottait, le nez rosi par l’air qui agressait son derme. Ses doigts gantés étaient enroulés autour de ceux de Lina, qui s’éloignait trop vite parmi les gens. « Lina ! Tu vas trop – » Les mots restèrent coincer au fon de sa gorge quand son corps frêle s’écrasa contre un torse bien ferme. Ses doigts se détachèrent de ceux de sa sœur. « Je suis désolée, » se précipita-t-elle, relevant la tête pour croiser le regard de l’homme qu’elle venait d’heurter. L’objet de ses préoccupations. Rami se dessinait sous ses yeux, l’air suffisant et le ton moqueur. « Oh, ce n'est que toi ! T’es sur mon chemin, » souffla-t-elle, dans un roulement d’iris, s’élevant sur la pointe des pieds pour lui faire la bise.


_________________
― Don’t get too close, I might not leave. Don’t stare too much, I’ll let you in Just here for now.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) 271126634 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johan Byrne

Johan Byrne


⋅ paper notes : 199
⋅ since : 21/12/2018

click down

- getaway car.
address: Chez sa mère, loft 13 à West Side.
contact book:
availability:

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyLun 24 Déc 2018 - 13:03

Johan n'avait pas envie de rester à la maison avec sa mère, encore moins pour faire semblant que tout va bien à l'approche des fêtes de Noël. Faire semblant il ne peut plus. Encore moins après l'abandon de sa mère. Aujourd'hui elle tentait de rattraper le temps perdu, mais le jeune adolescent n'était pas enclin à lui pardonner.

Pour l'occasion, il s'était donc rendu au marché de Noël pour pouvoir rêver un peu. Peut-être même rencontrer des personnes qu'il connaissait déjà. Johan n'était pas le genre d'adolescent à avoir une multitude d'amis. Il n'avait quasiment pas d'amis. Et comme il s'était renfermé sur lui-meme ces dernières années, ce n'était pas ce qui l'aidait à se sociabiliser.

Au fil des stands qu'il parcourait, il s'arrêtait devant certains, appréciant les cadeaux exposés, mais il n'avait pas les moyens de s'en acheter un, ni pour lui, ni pour qui que ce soit de toute manière. Il continua à déambuler quand soudain, au coin d'un stand il se retourna de manière un peu brusque et bouscule quelqu'un. Vu ce qu'il entendit, elle devait avoir un gobelet à la main et il venait de gâcher non seulement ses vêtements mais également son verre de vin chaud.

" - Pardon.. Je suis désolé.." marmona-t-il d'une voix à peine audible vu le bruit du marché de Noël autour d'eux.

(Libre)

_________________

I hold my breath and close my eyes. Nothing makes sense anymore anymore.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyJeu 27 Déc 2018 - 5:12

Parmi tous les habitants de Brighton, parmi les centaines de visiteurs qui s’entassaient sur cette promenade en bordure de mer pour profiter de ce que l’hiver avait de mieux à offrir, il avait fallu que la personne à payer de sa pauvre maladresse involontaire ne soit celle qui le méritait le moins. Un être que les dernières années n’avaient pas su épargner, et qu’elle continuait à faire souffrir sans même le désirer. Il lui fallut un temps avant de réaliser sa bêtise, alors qu’elle cherchait à tâtons quelques serviettes jetables dans les poches de son veston, pour essuyer la pagaille qu’elle avait causé. Ce n’est qu’en entendant son prénom que les connexions se firent, sa tête se relevant pour croiser le regard de l’homme rivé sur elle. Elle déglutit. – Graham… je… – Mais elle ne su pas trouver les mots pour combler cette hésitation. Elle aurait préféré éviter cette rencontre hasardeuse en pleine foule. Éviter le drame qui se jouait lentement sous ses yeux, alors que ceux de la gamine qu’elle aperçut à retardement ne s’embue de larmes alors que ce mot ne s’échappe d’entre ses lèvres. Un poignard en plein cœur. Une complainte déchirante qui lui coupa le souffle, lui donnant l’envie de s’éloigner, de fuir cette grotesque mise en scène dramatique. Sa bouche s’entrouvrit pour se refermer aussitôt, le son se bloquant quelque part au creux de sa gorge. Ses yeux tentèrent de retrouver ceux de Graham, des yeux dans lesquels il aurait pu y lire la peur et la panique qui l’habitait. Mais le pauvre homme avait un souci plus important à gérer. La tourmente qui faisait vibrer le cœur de Lysandra n’était en rien comparable à la tempête qui s’abattait dans le regard de sa progéniture. Une gamine qui trouva moyen de s’échapper de la mainmise de son père, disparaissant en un éclair dans cette foule qui s’intensifiant à chaque instant, laissant l’homme dans tous ses états. – Je suis… je suis tellement désolé. – se confondit-elle à nouveau en excuse, mais pour une toute autre raison, cette fois-ci. La mine base, le regard fuyant, c’est une autre forme de culpabilité qui l’envahissait, se mêlant à un sentiment d’urgence, celui de son instinct qui lui dictait d’agir, de retrouver cet enfant coute que coute. – Graham… il faut la retrouver. – Dans sa voix, l’inquiétude perçait au travers de ses mots. Celle d'une mère pour son enfant.

@Graham Shreve


Dernière édition par Lysandra Hart le Sam 5 Jan 2019 - 5:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leonie Marsh

Leonie Marsh


⋅ paper notes : 168
⋅ since : 01/01/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: {fr/en} - cam.

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyJeu 27 Déc 2018 - 11:35

Elle n’avait strictement aucune envie d’aller au marché de Noël, bien que cette période de l’année fasse partie de l’une de ses préférées, mais sa sœur l’avait convaincu de venir. Les arguments de l’autre fille Marsh étaient bons, cela ne servait à rien de broyer du noir chez elle en attendant que Cameron finisse son stage de patinage en Suède. Il fallait qu’elle sorte, qu’elle voit du monde et le marché de Noël de Brighton était la meilleure occasion qui soit. Elle enfila son manteau et poussa la porte de chez elle, prête à braver le froid et à passer un moment avec sa sœur. Les deux ne s’étaient pas vus depuis quelques semaines déjà, Leo n’ayant pas vraiment le courage de se pointer, dans les circonstances actuelles, aux traditionnels repas de famille du dimanche de la famille Marsh. Elle n’était pas du genre à se laisser abattre mais la situation avec Cameron l’affectait beaucoup. Une fois sur place, sa sœur n’y était pas et elle reçut un message comme quoi elle aurait vingt minutes de retard. Leo secoua la tête, puis soupira. Sa sœur ne changerait donc jamais. Elle se dirigea alors vers le stand de vin chaud, l’habituelle boisson de vin d’année et commanda un verre. Elle n’en avait bu que quelques gorgées quand quelqu’un la bouscula, renversant son propre verre sur elle par la même occasion. Elle sentit le liquide chaud se répandre sur elle et peu après la douleur. Heureusement, son manteau était épais. Leo entendit la voix de quelqu’un, qui devait être un jeune homme. – Ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave.

@Johan Byrne

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johan Byrne

Johan Byrne


⋅ paper notes : 199
⋅ since : 21/12/2018

click down

- getaway car.
address: Chez sa mère, loft 13 à West Side.
contact book:
availability:

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptyJeu 27 Déc 2018 - 12:56

On disait souvent de Johan qu'il avait une bouille d'ange, pourtant au fond il ne se considérait pas comme tel. Il était simplement un gamin comme un autre, avec son passif sur les épaules. De là à dire qu'il avait une bouille d'ange, il n'y croyait pas vraiment.

Perdu dans ses pensées, il regardait les stands sans vraiment y prêter attention, c'était plus une manière pour lui de tenter de penser à autre chose, de tenter de s'inspirer de la joie qui régnait en ce lieu. Mais rien n'y faisait, le jeune adolescent était toujours aussi morose. Finalement, il aurait dû rester enfermé dans sa chambre, sa seule zone de confort.

Le stand du vin chaud faisait le coin avec une autre allée, et c'est à cet endroit même qu'il venait de percuter une jeune femme. Johan était peut-être un peu sauvage, mais il savait ce qu'était la politesse et probablement que s'il avait eu de l'argent sur lui, il aurait un autre verre à cette inconnue.

Ses yeux bleu azur se plantèrent dans les siens de peur d'y lire de la colère, au lieu de ça, elle s'adressa à lui comme à un gosse. C'est ce qu'il était au fond. Un gosse. Il n'avait que quatorze ans, alors ça faisait de lui un gosse, un gosse pas comme les autres, mais un gosse quand même. Johan aurait voulu la reprendre, lui dire de ne pas lui parler comme s'il avait quatre ans, mais il n'était pas en position de force, ni même de dire quoique ce soit.

" - Si c'est grave.. Votre manteau et vos habits.. Ils sont tâchés maintenant. Si j'avais eu quelques pièces sur moi je vous aurez bien payer un nouveau verre, mais j'ai rien.." fit-il en baissant la tête.

Pourquoi n'avait-il pas pensé à prendre de l'argent avec lui ? Même quelques pièces, ça pouvait toujours dépanner, comme dans le cas présent.

" - Au pire vous pouvez me donner votre adresse, je viendrai chercher vos vêtements pour les mettre au pressing et je vous les rapporterai."

Dans l'immédiat, c'est l'option qui lui paraissait le plus probable. Johan enfonca son bonnet un peu plus sur sa tête, comme s'il voulait se cacher sous ce bout de tissu.

@Leonie Marsh

_________________

I hold my breath and close my eyes. Nothing makes sense anymore anymore.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lina Rassam

Lina Rassam


⋅ paper notes : 113
⋅ since : 25/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) EmptySam 29 Déc 2018 - 10:55

Le froid, les lumières, l’odeur sucrée qui embaume l’air… Je dois bien reconnaître le fait que j’ai toujours adoré cette période de l’année. Bien qu’elle soit plutôt intense au niveau de mon travail, je parviens à trouver le positif dans toute chose et cette fin d’année me rend souvent enjouée à l’idée d’offrir et de faire plaisir à mes proches. Car c’est cela, la chose que je préfère. Ce matin, l’idée de me rendre au sein de la Brighton Pier avec ma petite sœur occupe mes pensées. Nous ne passons pas une année sans ce petit rituel, qui nous permet de nous retrouver d’une façon plutôt différente qu’autour d’un film ou d’un thé dans mon appartement. Noor aime tout autant Noël que moi et cela nous permettra de finaliser nos achats. Mon manteau enfilé, nous nous dirigeons rapidement dans l’enceinte du marché de Noël. Je suis comme une enfant, incapable de rester en place. Ma main dans celle de ma sœur, je l’entends grommeler derrière moi. Et soudain, je la sens se stopper net. Je me retourne et constate qu’elle vient de heurter une silhouette que je serai capable de reconnaître parmi des milliers. Rami. Simple spectatrice, je me contente d’observer la scène qui se déroule devant mes yeux. Mon cœur manque un battement quand je constate cette étincelle dans son regard. Je m’approche d’eux, préférant me dire que je me fais probablement des films. « Il faut arrêter de rêvasser Rami, à quoi tu pensais ? » C’est plus fort que moi. Une taquinerie innocente qui en dit long sur mes pensées. Il se passe forcément quelque chose, mon intuition n’est jamais mauvaise. « Tu as l’air gelé. On va se réchauffer autour d’une boisson chaude ? » Que je propose, ma main toujours enlacée à celle de Noor.  

@Noor Rassam @Rami Saab

_________________

their tears are filling up their glasses no expression - no expression. hide my head I want to drown my sorrow no tomorrow - no tomorrow. and I find it kinda funny, I find it kinda sad the dreams in which I'm dying are the best I've ever had.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

— CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty
MessageSujet: Re: — CHRISTMAS MARKET (tc #7)   — CHRISTMAS MARKET (tc #7) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 — CHRISTMAS MARKET (tc #7)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Voila l'homme qui merite d' etre Ministre de l'education en haiti
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: