fermeture du forum.

Partagez | 
 
 is it late enough to come and stay over ? (donna)
Aller en bas 
Elian Pearson

Elian Pearson


⋅ paper notes : 40
⋅ since : 09/09/2018

click down

MessageSujet: is it late enough to come and stay over ? (donna)   Jeu 15 Nov 2018 - 15:09




- Donna & Elian -
is it late enough to come and stay over ?

    Pourquoi fallait-il que ce soit compliqué ? Ce n’était pas difficile, s’assurer de se lever, de commencer un solo à temps. Pourquoi fallait-il que ce soit lui qui l’obtienne, et pas moi ? Parce que j’en avais un, déjà. Oui, c’était une raison plutôt considérable, mais en ce moment, je n’avais même pas envie de la prendre en considération. Assis à ma place, j’attendais, je rageais intérieurement. J’essayais de ne rien laisser paraître, je ne voulais pas me mettre à dos mon chef d’orchestre qui, lui, transpirait comme pas possible, stressant certainement à l’éventualité que les choses ne se déroulent pas comme prévues dans quelques heures, lorsque les gens seraient là, lorsque nous allions jouer la pièce devant public, lorsqu’il serait crucial que le soliste fasse tout à temps, dans les règles de l’art, ce qu’il ne savait clairement pas faire en ce moment. Il tenta, il commença adéquatement, puis perdit le contrôle au bout du compte. Certains soupirèrent, tandis que moi, je tapotais nerveusement, de façon colérique sur mon instrument, sans me rendre compte que dans mon tapotement, je gardais le tempo de la pièce. Mais ça, c’était moi, c’était mon instinct, et même si je savais que ce n’était pas tout le monde qui était ainsi, il n’en demeurait pas moins que je ne trouvais pas ça, si complexe, encore moins dans un orchestre. Laissant tomber l’idée, incapable de tenir le coup plus longtemps, le chef d’orchestre nous proposa de prendre une pause. Pas cinq, pas dix minutes, mais jusqu’à la représentation de ce soir. Qu’allait-il arriver ? Est-ce que la représentation allait changer ? Le fautif serait-il pris en grippe ? J’espérais que oui, j’espérais sincèrement que oui, puisque sa façon de ne pas y parvenir, en mon sens, était inacceptable. Mais, pour le moment, ce n’était pas à moi de le dire, ce n’était pas à moi de dire quoi que ce soit. J’aurais envie que ce soit le cas, mais je n’en étais pas là. Un jour, je le serais. Prochainement, je l’espérais. En attendant, je me levai avec les autres, me rendis en coulisses pour y ranger soigneusement mon violon. Regardant l’heure, je soupirai fortement quand je me rendis compte que je n’aurais pas le temps de rentrer, comme je le faisais habituellement avant une répétition. Ou du moins, m’éloigner de la salle, un minimum, pour me vider la tête. Devant trouver une alternative, je choisis de prendre mon porte-monnaie, mon téléphone, mes clés, mon paquet de cigarettes. Fourrant le tout dans la poche de mon jean, puisque je ne m’étais pas encore changé - heureusement d’ailleurs - pour la représentation de ce soir, je sortis par la porte arrière, fis quelques pas, et à distance raisonnable des lieux, je m’arrêtai, sortant mes cigarettes de ma poche. J’en coinçai une entre mes lèvres, l’allumant, avant de laisser le bâton faire son effet, me détendre ne serait-ce qu’un minimum, pour me changer les idées, et ne pas laisser le stress que tout vienne foirer, m’emporter. Et tout en faisant cela, je regardai les gens autour, les quelques passants qui s’aventuraient derrière la maison symphonique, sans réclamer quoi que ce soit, restant le plus normal que je pouvais être dans un tel moment.


Dernière édition par Elian Pearson le Lun 3 Déc 2018 - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: is it late enough to come and stay over ? (donna)   Mer 28 Nov 2018 - 13:11

Elle était sur les nerfs Donna, chose qui se faisait de plus en plus en ce moment et ce, à cause de son boulot respectif. Elle soupira, essayant de retrouver ce fichu devis, mais elle n’y parvenait pas. Elle appela Cole, mais lui non plus ne savait pas où se trouvait ce maudit document. Elle passa une main sur son front, un peu à bout. Elle adorait son boulot, jamais elle n’aurait voulu faire autre chose de sa vie, cependant elle ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi compliqué, surtout le fait d’être indépendante. Les coups de fil constants, les mails qui font déborder sa boîte mail, ces nombreux rendez-vous et toute autre chose, la faisait parfois perdre la tête. Elle avait bien besoin de se détendre, de penser à autre chose et de souffler un grand coup. Donna regarda l’heure. Celle-ci avançait beaucoup trop vite et si elle continuait comme ça, elle finirait par être en retard dans son projet. Elle finit cependant par mettre la main sur le devis tant recherché, envoyé un texto à Cole afin de le rassurer quant à sa trouvaille. Elle se laissa tomber dans sa chaise de bureau, puis pianota quelques phrases sur son clavier d’ordinateur avant d’envoyer le tout par mail. Donna avait besoin d’un verre. Elle avait grandement besoin d’un verre. Seulement, Donna n’avait plus rien chez elle et même si une flemme grande comme le monde venait de s’emparer d’elle, elle se décida que sortir un peu de chez elle ne pourrait pas lui faire de mal. Elle attrapa ses affaires et en quelques minutes, elle avait le nez dehors. Respirant la fraîcheur de la nuit, elle referma son manteau avant de se mettre à marcher d’un pas pressé vers la supérette la plus proche. Mais comme un malheur n’arrive jamais seul, elle se fit bousculer par un inconnu et tout le contenu de son sac fini sur le sol. — Non mais c’est pas vrai. Fais chier. — Jura-t-elle en s’abaissant afin de récupérer le tout.

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.


Dernière édition par Donna Owens le Jeu 20 Déc 2018 - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elian Pearson

Elian Pearson


⋅ paper notes : 40
⋅ since : 09/09/2018

click down

MessageSujet: Re: is it late enough to come and stay over ? (donna)   Lun 3 Déc 2018 - 15:33

Regarder les passants tout en inhalant un bâton de nicotine cancérigène avait quelque chose de relaxant, mais aussi quelque chose de fascinant. Pas de quoi dire que c’était le meilleur spectacle que j’avais vu de toute ma vie, mais c’était suffisant pour me changer les idées, suffisant pour me redonner éventuellement le courage de retourner à l’intérieur sans apporter avec moi quelconque frustration pouvant affecter ma répétition. Volontairement, je pensais à ma propre répétition, hors de question de songer à quiconque d’autre et laisser autrui affecter ma performance. Voilà comment j’essayais de penser, bien que je sois conscient que faire partie d’un orchestre signifiait faire du travail d’équipe au passage, même si parfois, ce n’était pas aussi facile que ça semblait l’être. Peu pressé toutefois, je tirai une nouvelle latte de ma cigarette, contemplant la rue non loin, assistant soudainement à un spectacle qui n’avait rien d’extraordinaire, mais qui était malgré tout venu briser le rythme des passants. Enfin… D’un passant seulement, puisque le second, celui qui était en tort dans la situation de mon point de vue, ne prit même pas la peine de s’arrêter, laissant une jeune femme aux prises avec une tonne de choses à transporter, et pas suffisamment de mains pour le faire. La regardant un instant, je soupirai, écrasai mon mégot de cigarette sur le sol de ma semelle, avant de m’avancer pour aller à sa rencontre. Depuis quand étais-je une âme charitable ? Je ne savais pas. J’ignorais d’où ça sortait, peut-être étais-je plus désespéré que je ne le croyais de m’éloigner de mon lieu de travail, mais je ne m’arrêtai pas, je ne me ravisai pas. J’aurais l’air stupide de faire demi-tour, sachant que j’étais désormais dans son champ de vision. M’accroupissant devant elle, je dis:  « Je vais vous aider. » Attendre qu’on me donne la permission, ce n’était pas pour moi. De toute façon, qui ne voudrait pas un coup de main dans une telle situation ? Prenant ses affaires, je me relevai ensuite, attendant qu’elle soit en mesure de les prendre, demeurant immobile, montrant que je n’avais pas l’intention de partir avec ou quelque chose du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: is it late enough to come and stay over ? (donna)   Jeu 20 Déc 2018 - 14:18

Elle avait oublié à quel point les gens pouvaient être irrespectueux Donna. Car jamais, ô grand jamais, elle n’aurait laissé une personne comme cet homme venait de le faire avec elle. Elle aurait voulu lui crier après, lui dire que la moindre des choses était de l’aider et pourtant, elle ne fit rien, bien trop en colère et déboussolée par ce qui venait de lui arriver. Mais elle ne savait pas ce qui était le pire. Cet homme, ou le reste des passants qui préféraient la contourner plutôt que de lui venir en aide. Accroupie et penchée vers son sac, elle attrapait violemment quelques affaires qu’elle fourrait sans faire attention dans son sac. Elle soupira longuement, exaspérée par cette situation alors que tout ce dont elle avait besoin, c’était d’aller se chercher une bouteille de vin rouge à la supérette du coin. La voix d’un homme lui fit lever la tête, alors qu’il venait de s’accroupir devant elle, lui attrapant quelques affaires au passage. Elle se redressa, constatant que tout avait été ramassé. Un doux sourire de remerciement se dessina sur son visage rougis par le froid et l’énervement. — Merci beaucoup. Au moins il existe encore des gens aidant dans ce monde. — Elle attrapa le reste de ses affaires que l’homme était en train de lui tendre, un peu mal à l’aise par la suite. Devait-elle lui proposer quelque chose en échange de sa bonté ou devait-elle partir comme une voleuse et continuer son chemin comme si de rien n’était ? — Je .. Merci encore. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, vous avez sans doute autre chose à faire de votre soirée que de porter secours à des demoiselles. — Dit-elle avant de se racler la gorge, ne sachant toujours pas quoi faire dans ce genre de situation bien trop gênante à son goût.

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elian Pearson

Elian Pearson


⋅ paper notes : 40
⋅ since : 09/09/2018

click down

MessageSujet: Re: is it late enough to come and stay over ? (donna)   Jeu 27 Déc 2018 - 15:44

Faisais-je vraiment partie de ce qu’on pouvait appeler des gens aidants dans ce monde ? Je ne saurais le dire. Je n’étais pas un égoïste de la pire espèce non plus, mais d’habitude je n’étais pas le premier à me jeter sur une occasion d’aider quelqu’un. Quand on y pensait, en faire trop, c’était aussi égoïste en fait. Enfin, dans ma tête, une personne qui voulait juste trop aider était une personne qui voulait trop de gratitude de la part des autres, et honnêtement, ça ne me plaisait pas. Du coup, je faisais ce que je voulais faire, et là, apparemment, quelque chose me disait que j’avais envie d’aider la jeune femme. Je ne le regrettais pas pour le moment, celle-ci se montrant gentille, m’arrachant même un sourire accompagné d’un:  « Ce n’est rien. » sommes toutes bien banal, mais quand même présent. Terminant de ramasser ses affaires et de les lui rendre, je me retrouvai, debout face à elle, en silence, me rappelant pourquoi je ne me précipitais pas toujours au secours des gens dans la rue; à cause de ce moment un peu gênant qui survenait par après, ce moment où je ne savais jamais que dire, peu glorieux, voire même un brin désagréable. Et il le resta même si la demoiselle vint à reprendre la parole la première, mettant fin à la conversation, l’air aussi gênée que moi. Que devais-je faire ? Sortir de mes habitudes, encore une fois, ça me semblait être la solution. Bien que cela me fit étrange, je me retrouvai quand même à dire:  « Oh c’est… Pas vraiment… Je suis un peu coincé ici en fait. » Haussant les épaules, même si je ne savais pas si c’était pas nonchalance ou bien parce que je me trouvais un peu ridicule dans mes propos, je choisis de ne rien ajouter, même si je sentais que je m’enfonçais quand même, à croire que je venais de lui avouer que je l’avais aidée à défaut d’avoir mieux à faire. Enfin… C’était un peu le cas, mais ce n’était pas très poli de le dire ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

MessageSujet: Re: is it late enough to come and stay over ? (donna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
 is it late enough to come and stay over ? (donna)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» Do you mind if I stay with you? - Adonis NIGHTSPRINGS
» Oh darling stay with me | KALEY ♥
» (lily) stay strong, stay gold.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: