fermeture du forum.

Partagez
 
 shallow (jeli)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Aller en bas 
Jane Ryder

Jane Ryder


⋅ paper notes : 173
⋅ since : 09/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (0/4)jacob, ford, elian, eli. (sold out)

shallow (jeli) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: shallow (jeli)   shallow (jeli) - Page 2 EmptySam 24 Nov 2018 - 17:55



I'm falling in all the good times
I find myself longing for change
and, in the bad times, I fear myself[/i]

shallow @lady gaga ft. bradley cooper

@eli costello

Une vulgaire routine qui vous a sournoisement entraînés sans que vous vous rendiez compte à peut-être vous prendre pour acquis, à agir comme "vieux couple" alors que vous êtes encore jeunes. Quelque chose en toi s'éveille, un aspect de toi que tu connaissais pas vraiment et que tu rencontres pour la toute première fois dans ce moment d'intimité. Peut-être est-ce le fait que tu croyais l'avoir perdu à jamais qui te donne cette urgence d'agir de te profiter du moment comme s'il n'y avait pas de lendemain? Tu ne sais pas, mais t'aimes bien ce qui se passe entre vous deux en ce moment et tu risques de rapidement y devenir accro d'ailleurs. Tu te fais joueuse Jane, tu veux le sentir s'abandonner et c'est d'ailleurs ce qu'il semble faire sans se priver. Doucement, il fait glisser le tissu de son boxer qui se retrouve au sol de la chambre. Doucement, il te fait basculer et tu te retrouves à nouveau contre le matelas.Dans une douce torture, il vient à t'offrir cette caresse entre tes cuisses; il semble vouloir te rendre la monnaie de ta pièce après ce que tu as pu lui faire un peu plus tôt. Tes doigts viennent à effleurer les draps qui t'entoures alors que ta bouche est légèrement entreouverte laissant échapper de légers gémissements de bien être. Tu as la tête qui tourne, l'impression de ne plus être possession de ton corps, ce dernier qui se retrouve finalement entièrement à découvert alors que tu sens le tissu de ta petite culotte glisser le long de tes cuisses et tes jambes.

Voilà qu'il revient au dessus de toi, prenant possession de tes lèvres. Dans un baiser plus lent, comme s'il se délectait du goût de tes lèvres alors que vos corps viennent à ne former qu'un. Léger coups de bassins pour débuter, tu te laisses entraîner dans cette douce décente aux enfers. Vos langues se retrouvent, tu sens ces phalanges se perdent contre ta peau, contre ton dos et venant à laisser une pression brûlante sur la peau de tes cuisses. Voilà, qu'il vient à changer la cadence, le rythme de vos corps s'accélère et tu sens ces lèvres brûlantes venir se perdre contre ton cou. Tes yeux se ferment alors que l'une de tes mains est venue se loger derrière sa nuque. Douce mélodie de soupirs et de gémissements qui se font entendre suivant la cadence de vos corps. Tes doigts qui viennent à abandonner sa nuque venant à se retrouver contre son dos. Tu t'accroches et plus les coups de reins augmentent en intensité, plus tu sens tes ongles vouloir se glisser dans sa chair. Tu sens ta peau devenir humide contre la sienne, t'aimerais pouvoir arrêter le temps. T'as pas envie que ça se termine maintenant alors que vous êtes littéralement en osmose, c'est pourquoi tu te permets de lui faire ralentir un peu la cadence, du moins le plus que tu peux même si vos corps ne demande qu'à atteindre l'extase. Dans la pénombre de cette chambre à coucher tu sens ton rythme cardiaque battre au même rythme que le sien. T'aurais tellement de choses à lui dire, mais tu préfères laisser vos corps parlés; c'est encore plus puissant que les paroles et d'ailleurs, tu n'aurais peut-être pas les mots assez forts pour expliquer comment tu te sens en ce moment. Tu te sens complète et entière, tu n'as plus ce sentiment de vide que tu as pu ressentir au courant de ces mois. T'as ouvert les yeux, t'as le regard qui brille dans l'obscurité; t'es bien Jane. Bordel que t'es bien. Tu sens alors ces lèvres qui ont quittés ton cou pour t'observer un peu. Y'a plus rien qui semble exister sur cette terre, y'a juste le bleu de ces yeux dans lesquels tu viens à t'y perdre complètement, t'y noyer un peu plus encore. À nouveau, tu viens à reprendre ces lèvres en otage, de manière douce au départ et voilà que tu repars dans quelque chose de plus fougueux pour ne pas perdre le momentum du moment et voilà que cet interlude tire à sa fin et que vous repartez de plus belle, ça sent bientôt la fin; mais t'espères sincèrement que ce n'est pas la véritable fin, mais plutôt le début de quelque chose de nouveau dont tu ne saurais dire encore.

_________________

--- shallow (a star is born)
Tell me somethin', girl are you happy in this modern world?
or do you need more?is there somethin' else you're searchin' for?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eli Costello

Eli Costello


⋅ paper notes : 96
⋅ since : 08/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed (jane, gabe, elian, teddy, laurel.)

shallow (jeli) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: shallow (jeli)   shallow (jeli) - Page 2 EmptyDim 25 Nov 2018 - 10:16



I'm falling in all the good times
I find myself longing for change
and, in the bad times, I fear myself

shallow @lady gaga ft. bradley cooper

@jane ryder

Alors que les mots semblent vous avoir trahit encore et encore dans les derniers temps, vos corps eux trahissent vos véritables sentiments alors que vous vous retrouvez comme si vous ne vous étiez jamais quittés. La danse entre vos deux corps est enivrante et tu peines à suivre la cadence entre les caresses qu’elle t’offre et celles que tu lui donnes en retour. Tes doigts qui redécouvrent chacune de ses courbes que tu connais pourtant si bien, tes lèvres qui ne se tannent jamais du goût particulier des siennes, il n’y a pas plus belle agonie pour toi. Tu en oublies tout ce qui fait mal tellement ça fait du bien de la retrouver comme ça. Ce serait facile de redouter le lendemain, se demander ce qui va se passer maintenant et ce serait bien naïf de croire que vous reprenez comme avant la rupture. Tellement de choses ont changé depuis et malgré quelques vérités éclatées au grand jour ce soir, il y a encore des choses qui font peu de sens entre vous. Tu ne sais pas comment aimer cette Jane qui ne chante pas à tes côtés un soir sur deux. Même pas certain qu’au fond, elle veut être complètement aimé par toi, cette nouvelle Jane. Si tes sentiments pour la brune sont encore plutôt évidents, tu te doutes qu’elle demeure légèrement perdue entre ce qu’elle croit vouloir et ce qu’elle veut réellement. Mais t’as pas envie de penser à tout ça, certainement pas maintenant alors que ses lèvres dans ton cou t’arrache quelques grognement de bien-être, tes coups de bassin se faisant de plus en plus rapprochés et creux. Tu peux la sentir qui tente de ralentir la cadence et tu suis les mouvements de son corps parce que bordel, t’as envie de la sentir défaillir sous tes doigts, t’as envie qu’elle atteigne le septième ciel et que vous puissiez y rester tous les deux, ne serait-ce que l’espace d’un moment. Tu t’accroches à elle tout comme elle s’accroche à toi et tu te perds dans la finalité du moment alors que vos souffles s’entremêlent une dernière fois dans des soupirs qui font comprendre que que l’extase a été atteinte, pour ses maigres secondes de pur plaisir.

Ton corps tombe à côté du sien alors que vous tentez tous les deux de retrouver une respiration un peu plus normale. Tous tes sens semblent être décuplés alors que chaque frottement de sa peau contre ton corps t’envoie des chocs et provoque des frissons. Tu te retournes légèrement vers elle et tu passes ton bras autour d’elle pour la rapprocher de toi à nouveau. Sa tête vient se blottir contre ton torse et tu ne pourrais imaginer une meilleure façon de finir la soirée. Tu viens déposer un léger baiser sur le front de la brune et puis tu déposes ta tête contre l’oreiller. Ça tourne encore un peu dans ta tête, l’alcool qui fait toujours son effet malgré ce qui vient de se passer. Mais une chose est certaine, tu n’as pas envie que cette nuit se termine. Pas envie qu’elle s’éclipse une fois de plus, pas tout de suite du moins. « Reste avec moi. » Pour ce soir du moins, on verra pour le reste. Je te promets pas que ce sera facile et qu’on retrouvera nécessairement ce qu’on avait avant, mais donne-nous une chance Jane. Donne-moi une chance de te prouver que les choses n’ont pas à être si différentes, que ce n’est pas tout blanc ou tout noir. J’te promets rien cette fois Jane, j’ai juste envie d’être moi avec toi, ça te va? Elle hoche légèrement de la tête et ses lèvres viennent trouver les tiennes une fois de plus et tu te sens plus léger soudainement. Sa peau contre la tienne, tu peux presque sentir son coeur qui bat contre toi et ça te fait du bien. Ça te fait du bien d’imaginer qu’il y a encore une chance pour vous deux, que ce n’est pas obligé d’être une fin. And that’s enough for now.

_________________
we left it all unspoken
oh, we buried it alive and now it's screaming in my head. oh, i shouldn't go on hoping that you will change your mind and one day we could start again. well i don't care if loneliness kills me. i don't wanna love somebody else @a great big world ≈ i don't wanna love somebody else©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
 shallow (jeli)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: