fermeture du forum.

Partagez
 
 — lorenzo's birthday. (tc membre)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyLun 5 Nov 2018 - 18:31


- lorenzo's birthday -
tc membre


Nuit tombée, mais le sommeil absent dans les alentours. La musique qui se fait entendre jusqu'au bout de la rue, le brouhaha la couvrant presque. Les portes, elles sont grandes ouvertes, qu'importe qui les passent. Ce soir, aucune retenue entre les murs de la nouvelle demeure du footballeur @Lorenzo Farnese. Les dégâts, on s'en occupera plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Farnese

Lorenzo Farnese
a king in my own mind

⋅ paper notes : 1414
⋅ since : 27/02/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability:

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyLun 5 Nov 2018 - 18:31

Silence total entre les murs, seulement le bruit des vagues qui te parvient aux oreilles. Un rictus satisfait étirant tes lippes, ton regard planté sur ton salon baigné de lumière. Le compte en banque éclaté depuis la signature du contrat, mais aucun regret pour abîmer ta satisfaction. Derrière toi, l'appartement basique dans lequel t'avais emménagé à ton arrivée ici. Ces quelques petits murs que tu pensais assez, quand tu pensais ne rester que quelques mois dans cette ville. Des lieux que t'as abandonné quand t'as appris que tu resterais ici une saison de plus. Le prêt prolongé, et tes espoirs de retourner un jour à Arsenal qui meurent peu à peu. Tu glisses de pièces en pièces, inspectant les moindres détails de ta villa. Un peu plus loin, tes chiens se font à leur nouvel environnement. Tu te stoppes devant la baie vitrée de ta chambre, ton téléphone entre les mains. Des invitations envoyées par dizaine pour ce soir. Une pendaison de crémaillère déguisée en une soirée d'anniversaire. Vingt-deux ans. Vingt-deux milliers de livres Sterling qui risquent de disparaître ce soir, noyés dans la déchéance.
(…)
Nuit noire, tu ne fais même plus attention au visage des personnes qui rentrent chez toi. Non, t'as déjà le sang trop chauffé à l'éthanol pour t'en inquiéter. Ton bras autour des épaules de ta sœur, ta bouche collée à son oreille pour qu'elle t'entende par-dessus la musique et le brouhaha ambiant. « It's your birthday too, get drunk. » Une supplique glissée à ta jumelle, et tu t'échappes ailleurs. Tapes dans des mains au hasard, salues de vulgaires inconnus suivant la lumière et le bruit. Tu rejoins tes coéquipiers, tapant contre l'omoplate du gardien de but sans prévenir. Quelques échanges avec eux, et tu déambules ailleurs. Ta bière à la main, ce sourire à la con bloqué sur tes lèvres. T'es content, Lorenzo. Content et totalement arraché.

_________________


maybe you're the sun, and i'm the moon. and we were never meant to collide, but wouldn't it be spectacular if we did ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad Steele

Conrad Steele


⋅ paper notes : 401
⋅ since : 23/03/2018

click down

- getaway car.
address: #60, east side.
contact book:
availability: andy, lorenzo.

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyLun 5 Nov 2018 - 19:51

Conrad n’a pas pu décliner l’invitation. Il y a songé, un instant – une seconde, une minute où il s’est demandé si l’idée vaut le coup. Des angoisses perpétuelles, justifiées. Une possibilité, perdue dans une myriade de probabilités. Péter les plombs, parce que la musique lui écorche les oreilles. Perdre la raison, parce qu’un bouteille éclate contre le sol – shrapnels de verre qu’il s’imagine déjà se loger sous son épiderme.
Vivre dangereusement, un adage qu’il réfute désormais. Une réplique qu’il entend parfois, dans la bouche des adulescents. Conrad, il a côtoyé le danger bien plus près qu’eux – il l’a tutoyé, comme un ami. Comme un amant, qui ennuie ses nuits. Aujourd’hui encore, des rappels et des souvenirs lui claquent à la gueule, remulges que les vagues de la Manche lui ramènent le long de la plage. Du sable, des dunes – Marjah qui s’incruste sur sa peau, sous ses ongles, dans ses cheveux. Conrad inspire une grande bouffée d’air salin, les poings serrés autour de ses sacs de courses. Des sacs qu’il a aussi flanqué entre les bras de son cousin. De la bouffe, dedans – des chips, des pizzas à réchauffer mais des plats qu’il a mitonné lui-même, aussi. Son bordel, qu’il pose dans l’imposante cuisine de la villa – presque aussi grande que son propre appartement. Il fouille dans un sac avant de se tourner vers Ford, un sourire narquois flanqué sur les lèvres. « I bet you’re going to need this. Use them wisely. » Dit-t-il d’un ton tranquille alors qu’il lui tend une poignée de capotes.
Et c’est en lançant un regard à l’assemblée – trop de jeunes, beaucoup trop de jeunes – que Conrad se dit qu’il a bien fait d’en ramener. « I’m going to say hello to Lorenzo. Have fun, kiddo. » Conrad, il s’éloigne déjà. Silhouette qui se perd dans la foule.

_________________
— and i need you to recover because i can't make it on my own.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyMar 6 Nov 2018 - 13:48

La nuit était tombée depuis bien longtemps, quand Jazz gara sa voiture devant l'adresse. La musique à s'en briser les tympans cesse quand elle éteint le contact. Se tourne vers son amie, tout aussi apprêtée qu'elle. OK. So, you're the hot athletic girl who obviously knows this footballer and I'm whatever allows me to go inside. Your friend, your date, a prostitute … Do they still call 'em exotic dancers ? I can try to pass for Halley, but she might get invited ... Dans la catégorie sportifs de haut niveau, Halley se défendait plutôt bien, jusqu'aux scandales qui ont accompagnés sa carrière.
Peut-être que c'était Jazz qui leur filait la poisse, à sa cousine comme à la patineuse. Mais ce n'était ni l'heure ni l'endroit de se poser de telles questions, aussi sortit-elle de son étroite voiture afin de s'inviter à la soirée. Avec un peu de chance, il n'y aurait, de toute façon, personne pour contrôler les allées et venues des invités.

Heureusement, elles avaient googlé la tête du footballer en question afin de le reconnaître dans la foule.
Quand elles entrent, la fête bat déjà son plein. Pas au point d'avoir la moitié des invités en train de vomir leurs tripes, mais juste assez pour ne pas se faire trop remarquer. D'un autre côté, elles étaient habillées pour se faire remarquer. Jazz se fia aux allées et venues des invités pour dénicher la cuisine – difficile de passer à côté – et avec elle, la réserve d'alcool. Elle y emmena son amie, ses doigts enroulés autour des siens. Pour l'instant, elle était le seul visage familier de cette soirée, et elle ne comptait pas la perdre dans la foule. Do you want a beer ? … Or something else ? Elle lui adresse un clin d'oeil, persuadée de pouvoir trouver n'importe quoi qui puisse satisfaire ses désirs dans cette maison.

@Laurel Kane

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Abberline

Seth Abberline


⋅ paper notes : 313
⋅ since : 07/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyMar 6 Nov 2018 - 23:07

Une date cerclée de rouge sur le calendrier, un événement attendu, par les invités et tous les journalistes qui s'agglutinent dans la ligne d'attente. Seth, il court-circuite le système, à grand renfort de sourires malicieux et de mains serrées. Il se faufile sans mal jusqu'à l'intérieur. La fête bat déjà son plein, la musique est trop forte et l'alcool déborde des verres. Seth, il ne cherche pas à se faire discret, au contraire, il se laisse attraper. À droite et à gauche, toujours les mêmes questions sur les tournages, encore plus sur ses co-stars. On lui demande de cracher les secrets les plus croustillants, de raconter ce qui se trame derrière les lentilles sophistiquées des caméras. À chaque fois, il s'échappe dans un sourire et une excuse un peu bancale, pour trouver meilleure compagnie ailleurs. Il les cherche, les têtes connues. Mais surtout, il le cherche lui, l'enfant prodige des terrains verts, l'ami aimé, l'ami maudit. Leur hôte de ce soir, Gatsby des temps modernes qui prend un an aux côtés de sa jumelle. Il le cherche dans la foule, s'égare finalement là où les bouteilles s'accumulent pour récupérer le premier verre d'une longue série. Inconsciemment, ses prunelles cherchent autre chose encore. Une autre silhouette, d'autant plus familière, mais apparemment absente. Il abandonne, Seth. Cède à ce premier verre qu'il vide d'une traite avant de s'en servir un autre.

_________________
And when you think of My body on yours, don't forget, Once I would've died for you, baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Farnese

Lorenzo Farnese
a king in my own mind

⋅ paper notes : 1414
⋅ since : 27/02/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability:

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyDim 11 Nov 2018 - 22:19

Tu déambules entre les silhouettes, passes de pièces en pièces pour saluer les différentes personnes qui affluent autour de toi. Le sourire ancré sur les lèvres, la main droite toujours remplie d'un verre ou d'une bouteille. Des visages inconnus comme familiers, les portes ouvertes à quiconque est intéressé.
Une silhouette que tu reconnais, quelques mètres devant toi. Tu tapes contre le bras de Conrad, t'approchant de lui pour couvrir le son de la musique. « You're here, awesome ! » Sans attendre une réponse de sa part, tu lui colles dans la paume ton verre encore intact. « Here, have a drink. I gotta go, I'll see you again later. » Et sans un mot de plus, tu t'éloignes. Tu passes devant deux inconnues, leur adresses un sourire et continues ton chemin. Un peu plus loin, tu remarques ta sœur en pleine discussion avec un des tes coéquipiers. Légère peur qui naît en toi, à l'idée qu'elle se retrouve dans ses bras. T'es prêt à intervenir quand tes pupilles retrouvent à nouveau des traits familiers. « Already drinking without saying hi to me ? Rude. », que tu dis à Seth, une grimace de circonstance sur ton visage.

_________________


maybe you're the sun, and i'm the moon. and we were never meant to collide, but wouldn't it be spectacular if we did ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Min-ho Mun

Min-ho Mun
i will never be extinct

⋅ paper notes : 498
⋅ since : 18/07/2018

click down

- getaway car.
address: #003, sea side.
contact book:
availability: seth, tara, ford.

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyLun 12 Nov 2018 - 22:40

C’est son frangin qui l’a traîné jusqu’ici. Invité par l’un des joueurs – dont il connaît la mère, pour travailler avec elle – on a supplié le cadet des Mun d’emmener avec lui son frère aîné. Et maintenant qu’ils sont là, Min-ho roule simplement des yeux en reconnaissant le nom du propriétaire.
Farnese. Un fervent admirateur. Une connaissance de Seth, aussi. Seth, qu’il ne voit pas pour l’instant mais qu’il sait déjà être là, à flâner parmi les invités. « You’re such a show off. » Lance Min-ho à son frangin lorsque ce dernier se débarrasse de sa veste pour dévoiler son biceps encré. Une réflexion qui ne provoque qu’un reniflement amusé de sa part. « I can’t believe you’re serious. Your shirt’s worth more than four of my paychecks put together. » Ils ne font pas attention à la foule qui gravite autour d’eux, les frangins. On s’écarte sur leur passage et c’est Min-ho qu’on reconnaît, de près comme de loin. Son frangin, seul, aurait pu être un inconnu parmi tant d’autres s’il ne portait pas ce patronyme-là. « Told ya to work with EA. » Répond Min-ho dans un roulement d’épaules alors qu’il se dirige jusqu’à la cuisine, à son aise. Même lorsqu’il n’est pas chez lui. « Like hell I’d work with them. Greedy bastards, no wonder you love them that much. »
Ils s’arrêtent au niveau de la table centrale, les frangins. Des bouteilles, des bouteilles, encore des bouteilles. Min-ho, tranquille, sert deux verres.
Et puis quatre, lorsque son regard se pose sur les deux jeunes femmes aux doigts enlacés. Un clin d’oeil, qu’il destine à la sportive – il s’en souvient encore. « And that’s for the ladies. » Des mots qu’il souligne en poussant les deux verres de tequila jusqu’à elles.
Et quelques secondes plus tard, c’est le contenu de son propre verre qu’il avale. Une fête d’anniversaire. Son frère l’a traîné jusqu’à une foutue fête d’anniversaire et tout l’alcool du monde ne suffira pas à étouffer cet affront.
[min-ho's brother]

@Jazz Eaton @Laurel Kane

_________________
— stand in the ashes of a trillion dead souls and ask the ghosts if honor matters. the silence is your answer.


Dernière édition par Min-ho Mun le Sam 8 Déc 2018 - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ford Rosendale

Ford Rosendale
inside my spirits fading

⋅ paper notes : 480
⋅ since : 25/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyDim 18 Nov 2018 - 22:28

C’est une erreur de suivre Conrad, et t’en es parfaitement conscient. Ce type chez qui tu t’incrustes, tu ne le connais pas. Son visage, il ne te dit strictement rien (faut dire que t’es pas le plus grand fan de football qu’on puisse trouver en ville). Et pourtant, t’es là. T’as fermé les yeux, t’as suivi aveuglément ton cousin dans cette connerie.
Une fois arrivé, tu te délestes rapidement des sacs que tu tenais maladroitement entre tes bras. Ces mêmes membres que tu croises à la seconde d'après, détaillant l'endroit sous toutes les coutures. Le cliché typique de la soirée qui va mal tourner. Tu soupires, Ford. Te passes une main dans les cheveux, en essayant de trouver la moindre excuse pour t'échapper le plus vite possible. Tu pourrais attendre un peu, que Conrad trouve de la compagnie ou simplement quelques verres en trop. Ou bien prétendre une soudaine migraine. N'importe quoi pour te tirer d'ici, rentrer chez toi et te caler devant ton pc avec Lucifer dans ta capuche.
Tu t'apprêtes à sortir un mensonge quand Conrad te fout entre les doigts des préservatifs. « What the fuck dude ? », que tu dis en dissimulant les emballages dans les poches de ta veste. T'as pas le temps d'enchaîner qu'il disparaît, Conrad. Qu'il t'abandonne au milieu de cette nuée d'inconnus. Et tu soupires, encore une fois. « Great. Absolutly great. », tu murmures dans ta barbe en tournant les talons. Au passage, t'attrapes une bouteille de bière qui ne tarde pas à rencontrer tes lèvres.
Oui, c’était une erreur de venir.

_________________

will you see me if I set fire to the sky ? if i act like i'm untouchable and golden ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Walker

Victoria Walker
the road to hell is paved
with good intentions


⋅ paper notes : 3339
⋅ since : 17/06/2018

click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyLun 19 Nov 2018 - 23:23



Une mauvaise idée pouvait avoir plusieurs significations. Ce soir, elle n’en avait qu’une. Cette fichue fête à l’autre bout de la rue. Quand l’un apprend que son voisin est un jeune homme, qui vient à peine de passer le cap de la puberté, il ne faut pas s’attendre à de la maturité. Une constatation que faisait Victoria pour une énième fois, alors qu’elle se préparait à débarquer à l’improviste et voir ce qui se tramait dans cette villa. Son passage ne serait que bref, espérait la brune. Quelque part, elle regrettait déjà sa décision, mais les regrets ne servaient à rien. L’Anglaise, en toute virtuosité, n’avait en tête que mettre un terme à ce fiasco. D’une manière ou d’une autre. Come hell or high water. She was the hell, and the high water.. L’approche restait à déterminer cela dit, mais la brune avait largement le choix. De vastes possibilités s’offraient à elle ; comme s’incruster dans le petit groupe de pipelette et dire que les membres de l’équipe de football avaient des MST, et laisser ces crédules transmettre la rumeur comme de la peste. Ça suffirait à persuader au moins ceux et celles qui ne sont là que pour eux. Peut-être même appeler les flics. Ils devaient bien servir à quelque chose, quand ils ne font pas les cons au commissariat. En tout cas, la bonne décision ne peut être prise qu’à l’intérieur de ces murs. Comme tout plan, il faut comprendre l’ennemi pour mieux le détruire.


_________________



    blessed are the hearts that can bend; they shall never be broken.


— lorenzo's birthday. (tc membre) 2872021818 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyJeu 22 Nov 2018 - 16:31

C'est l'étalage de débauche. A droite, à gauche, par terre, et elle ne serait pas étonnée de voir des gens scotchés au plafond. Jazz se glisse au milieu de cette foule telle un poisson dans l'eau, entraînant son amie dans son sillage. Elle ne s'arrête que lorsqu'elle tombe sur de quoi étancher sa soif. Elle en propose à Laurel, et se sert dans les bières qui n'attendent qu'à être vidées. Visiblement pas de fontaine d'alcool plus fort ne semblait faire partie du décor.
Dans un souffle, c'est l'hôte de la soirée qui passe devant elle. Le temps que Jazz le réalise, elle tente un « Happy - » mais déjà il est loin, trop loin pour l'entendre. Elle ne prend même pas la peine de finir sa phrase. Okay ... elle exprime sa déception fugace, mais ce n'est rien à côté de la bombe qui explose sur son visage quand elle voit à côté de qui il s'est arrêté.
Ohyougottabekiddin'me. Elle mord ses mots et rumine sa fureur, finit par masquer son visage derrière son verre. Pour ne pas croiser le regard de Seth, ni celui de Laurel, qui n'était sans doute pas au courant de ce passif.
Jusqu'à ce que deux autres glissent devant elle et Laurel. Elle lui échange un regard interloqué, avant de poser ses prunelles sur l'origine de ces verres. Deux types en costume, qui faisaient augmenter la moyenne d'âge des invités. Un qui était foutrement bien conservé, et l'autre qu'elle aurait pu reconnaître même bourrée. Holy guacamole ! Curieux comme le karma fait les choses. Ses lèvres carmin s'étirent dans un large sourire. Thanks. And please, distract me enough so I don't murder that … twat co-star of yours.

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Abberline

Seth Abberline


⋅ paper notes : 313
⋅ since : 07/08/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyJeu 22 Nov 2018 - 23:07

Une soirée comme tant d'autres. Ça s'esclaffe et ça renverse de l'alcool à tous les coins de la pièce. Ça échange les prénoms, les sourires, les numéros – la salive, aussi. La jeunesse dans toute sa splendeur, décadente, éclatante. Tout ce qui se passe, c'est du déjà vu, déjà vécu. Seth, ça fait une éternité qu'il trouve son chemin dans de telles soirées et depuis que son nom est associé au monde du cinéma, c'est pire encore. Pourtant, il est toujours aussi enthousiaste, toujours aussi amusé et son sourire est d'autant plus marqué quand Lorenzo le rejoint. « Here he is ! The champ, ladies and gents. » Il l'attrape dans une accolade fraternelle et se penche vers sa silhouette pour planter un baiser bruyant contre son crâne. « Happy birthday dude. » Son regard sonde l'assemblée. Tous ceux qui se sont réunis pour célébrer, des amis, et au moins autant d'inconnus. Ça le ramène à ses préoccupations, Abberline. Éternelle constatation ; ils sont toujours terriblement entourés, ces artistes, ces sportifs. Mais dans le font, ils demeurent incroyablement seuls. Son sourire se fait espiègle et à nouveau, il s'intéresse au joueur de foot. « Is your sis' single ? She's gorgeous. Just asking for a friend, you know. » Il en rit Seth, parce que ça sonne faux dans sa bouche, et qu'il est évident qu'il ne fait que taquiner son cadet.

_________________
And when you think of My body on yours, don't forget, Once I would've died for you, baby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kit Lipewski

Kit Lipewski


⋅ paper notes : 109
⋅ since : 23/11/2018

click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyJeu 29 Nov 2018 - 13:08

Il traîne les pieds, Kit. Les godasses abimées dégomment le sol. Les mains enfoncées dans ses poches, le dos vouté comme sa caboche. Le bout de ses doigts qui flirte avec un briquet. Le goût des flammes, le goût du feu. Pulsions sanguines encore trop présentes. Les silhouettes qui s’actionnent dans la nuit ; la sienne qui paraît en retrait. L’inconnu de cette ville, l’inconnu de demain. Dix ans derrière les barreaux et ça éteint pas son envie de semer le pire. L’envie de rallumer un incendie et de foutre en l’air tout ce qu’il pourrait reconstruire ici. Les fantômes du passé qui reviennent, dansent et rongent sa chaire. Il revoit le sourire de Nora. Il sent les démons rôder. Il la revoit elle. Comme les chimère de sa peau contre la sienne. Sensation éhontée qui lui crame le bide. C’est qu’un feu qu’elle allume sans le réaliser. Le monstre encore trop présent. Le monstre encore trop ancré dans ses vices. Des soins oubliés, des comptes qu’il ne rend plus. Pyromane en perdition. Et c’est le son de la musique qui l’extrait de sa torpeur. Une villa en retrait où une fête semble battre son plein. Curiosité piquée au vif, l’envie de couper court avec la réalité. Il s’avance, s’invite, se faufile entre les courbes de ces gonzesses. Elles dansent, charment et attendent sans doute de se faire sauter. Lui, il sourit en coin, inspecte la luxure qui détale.
Il attrape un verre, le vide d’une gorgée et se resserre. L’azur de ses yeux divague, son palpitant avec. Il extrait ce briquet de sa poche. Il s’amuse avec, le rictus carnassier face à tous ces inconnus.
S’ils savaient qu’un monstre venait de s’inviter à la fête.

@libre;

_________________
j'étais dans l'froid sans savoir où je dormirai le soir, des rêves plein la tête, j'pensais contrôler l'monde et l'homme dans mon miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salina Dust

Salina Dust


⋅ paper notes : 214
⋅ since : 28/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: alba, alma, lyle, kit.

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyJeu 29 Nov 2018 - 18:17

Il n’y a pas eu d’entrée fracassante, de retour en grande pompe, ni même de drames. Les retrouvailles avec Brighton se sont faites dans le silence le plus assassin, comme une ombre perdue dans la nuit, alors qu’elle s’était faite la promesse de ne plus y mettre les pieds. Elle était partie sans se retourner, mais c’était sans compter sur la fatalité qui pèse sur ses épaules. Deux-trois murmures, quelques on-dit. Cette soirée, tout le monde n’avait que cela en bouche. Et c’est loin d'être tombé dans l’oreille d’un sourd. Au contraire, ça fait des jours qu’elle y pense comme à un moyen d’enterrer la hache de guerre avec son bercail et ses habitants. Et sans doute que tout le monde s’en tape, que personne n’a réellement remarqué son absence. Mais elle n’a rien laissé au hasard, la gamine. Du vernis sur ses ongles jusqu’à sa paire de talons – tout a été minutieusement choisi et pensé pour faire sensation. Pour se démarquer du lot. Et pourtant, elle se perd dans une marée d’inconnus. Son regard verdoyant de confusions nocturnes alors qu’elle s’élance dans un passé fantasmé, comme si son départ n’avait fait qu’arrêter le temps. Mais tout a changé. Elle peut le sentir jusque dans les battements de son cœur fatigué. Bien trop usé pour une gosse de son âge. Et soudain, elle se revoit, fillette solitaire, timide et maladroite. À s’excuser d’être là et d’exister. À s’effacer et à se fondre dans le décor. Et ça lui plait pas, cette sensation qu’elle avait mis tant de temps à oublier derrière sa barre, à onduler devant des chiens de la casse qui ne voyaient qu’elle. Et pourtant, elle n’a plus envie de danser la gamine. Pas même sur cette piste improvisée où s’apprivoisent vices et malices. Elle laisse ça aux autres, à celles qui ne font pas tâche, qui sont à leur place. – On t’a jamais dit que c’est dangereux de jouer avec le feu ? C’est balancé comme une bouteille à la mer. Elle n’espère pas vraiment de réponse et d’ailleurs, son esprit vogue d’ores et déjà vers d’autres pensées. Mais la gamine ose tout de même lui piquer son briquet pour allumer cette clope qui habille ses lèvres teintées de rouge.

@kit lipewski

_________________

- - - All wrapped in one he was so many sins, would have done anything everything for him. And if you ask me I would do it again. (heaven)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyJeu 29 Nov 2018 - 21:02

( Outfit ) Une fête. C’était justement ce dont avait besoin Laurel pour se changer les idées. Boire pour oublier, et danser jusqu’aux petites heures du matin sans devoir songer aux conséquences du lendemain. Pas d’entrainements pour la forcer à rentrer avant que la soirée devienne intéressante. Pas de Cameron pour la juger du regard et critiquer ses choix de la veille. Il se trouvait à des lieux d’ici, et ce soir-là, elle l’espérait, il ne serait pas au centre de ses pensées. Jazz les avaient conduits jusqu’à l’immense villa, et même si elle avait coupé le contact, un fond sonore musical perçait toujours au travers des fenêtres. La musique jouait à fond dans la résidence du footballeur. – Relax, I’m pretty sure he won’t know half of the people who will be here. So who you decided to be is really up to you. But I won’t mind having a date as gorgeous as you. They will all be soooo jealous. – Un clin d’œil complice. Un sourire. Il n’en faut pas plus pour lancer cette soirée du bon pied.
Laissant Jazz prendre les devants, la patineuse la suit au travers des corps qui s’entassent dans l’immense résidence. L’alcool coule à flots, les éclats de voix fusent de partout au travers le son de la musique qui écorche ses tympans. Sa jupe virevolte au rythme de ses pas et de son déhanchement qui suit le rythme du boum boum ambiant. Main dans la main, les deux copines terminent leur course dans la cuisine, ou plutôt la caverne d’Ali-Baba. Autant dire qu’elles ne manqueront pas de choix. – A beer is just fine. – Une bière qu’elle ne tarde pas à récupérer avant de la coller à ses lèvres, s’y abreuvant comme une assoiffée. À vrai dire, elle déteste la bière, Laurel. Reste qu’il s’agit tout de même du moyen le plus rapide de se saouler. Et c’est justement son seul et unique désir. Ça, et s’amuser.
À peine son verre terminé, deux autres glissent directement devant Jazz et elle. Relevant les yeux, c’est le regard transcendant de l’acteur qui la découpe, et c’est sans embarras qu’elle lui rend son clin d’œil, n’ayant pu oublier la nuit passé à ses côtés. Comme quoi, avec l’âge vient l’expérience. Laurel, elle ne rate rien du coup d’œil intriguée de sa date du moment, mais d’un signe de la main, elle lui fait rapidement comprendre que les explications viendront. Mais plus tard. De toute façon, ce n’est pas ce qui empêchera l’autre de s’avancer vers eux pour discuter. – This is Jazz, my friend. – se permet-elle tout de même de faire les présentations. – And I supposed this dashing date of yours is your brother. – Les airs de famille, ils ne trompent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kit Lipewski

Kit Lipewski


⋅ paper notes : 109
⋅ since : 23/11/2018

click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyVen 30 Nov 2018 - 2:43

Le briquet s’enroule au creux de ses phalanges. Il suffirait de faire sauter le cran d’arrêt pour réanimer les flammes. Vice planté dans ses prunelles rien qu’à imaginer les dégâts que ça causerait. Le feu se rependant dans cette baraque où le pognon se mêle au sexe ; où le sexe se mêle à l’hypocrisie. Milieu jamais fréquenté. Gosse qui n’a connu que la poussière d’une bourgade. Les sols esquintés, une baraque miteuse. C’est sa réalité.
Il pourrait les faire déchanter, un à un. Faire tomber les rois de leurs trônes. Et les princesses de ces queues qu’elles iront chevaucher pour se trouver une place au soleil.
Ça lui soulève le coeur. Mais ses iris se plantent vers la gonzesse devant lui. Peau de caramel ; regard incendiaire et chevelure où on se perdrait.
Elle cause. Elle balance une remarque qui l’amuse. Si tu savais, gamine. Il hausse les épaules avec nonchalance et se redresse. — Si, souvent. Mais le problème, c’est que j’en ai rien à foutre. Il ricane. Le sourire bestial étire ses lèvres. Il l’observe la poupée. Elle manie les talons aiguilles et le rouge aguicheur sur ses lippes. Un pantin de la société dressé comme toutes les autres. Elle s’allume une clope. Geste qui éveille les pulsions. Les arabesques de fumée qui se dégagent. La chaleur qui oppresse. Ses poings se serrent. Les paupières closes pour quelques secondes. Pour s’abreuver de ce souffle au gout de nicotine. Il arrache la clope de sa bouche et pompe dessus comme un forcené. Pour que ses muscles se détendent ; pour que ses idéaux s’éteignent jusqu’à la prochaine fois. — Tu as les lèvres sucrées. Il sourit. Il sent le contact exquis de son empreinte sur ses lippes. Ça le fait marrer. Comme un con. Pour rien. — A quel connard d’la soirée, tu vas l’offrir ta bouche, hein ? Parce que c’est ce qu’elle va faire. C’est ce qu’il se dit en la matant dans son apparat de reine au milieu d’un échiquier où le pognon brûle.
Écarter ses cuisses pour disséminer un souvenir.
Un souvenir écarlate qui ne durera pas.

@salina dust

_________________
j'étais dans l'froid sans savoir où je dormirai le soir, des rêves plein la tête, j'pensais contrôler l'monde et l'homme dans mon miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Min-ho Mun

Min-ho Mun
i will never be extinct

⋅ paper notes : 498
⋅ since : 18/07/2018

click down

- getaway car.
address: #003, sea side.
contact book:
availability: seth, tara, ford.

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyMar 4 Déc 2018 - 20:33

Il arque un sourcil, Min-ho. Étonné, sans vraiment l’être. Mais plus que mécontent d’apprendre que Seth rôde lui aussi dans les parages, il accueille la nouvelle comme une heureuse surprise. Une interrogation subsiste, cependant – la mention d’une envie de meurtre. Min-ho, il aimerait lui dire qu’il la partage et qu’il lui offrirait toute l’aide dont elle a besoin si la bienséance, sous la forme de son frangin, ne le dévisageait pas avec tant d’insistance.
L’instigateur des festivités, il ne l’a pas encore croisé. Il ne l’a pas vraiment cherché non plus. À la place, Min-ho esquisse simplement un sourire lorsque Laura – Laurel présente sa compagne de la nuit. « Distracting you is a great idea, Jazz. » Un prénom sur lequel il insiste en se penchant vers elle, son verre à la main. Une connivence qui s’installe au creux d’un dédain commun. « But he’s going to find me eventually so I suppose I’m not the kind of distraction you’re looking for. » Remarque-t-il dans un haussement d’épaules en se redressant. Destinés à se croiser, même lorsqu’ils rêvent de ne plus jamais se retrouver. Pour eux, ce sont les risques du métier. Leurs conséquences, surtout – à trop se donner la réplique sur les plateaux de tournage, on en vient à croire que le monde entier en est un. Et Min-ho, il s’y impose en tant qu’emblème de la royauté. Ici, il détonne. À côté de son frère, il étonne. « He’s off limits. » Clarifie-t-il en le poussant néanmoins vers elle. « Not that you ain’t pretty, Laurel, of course. Just not blonde enough. »
Min-ho pose son verre sur la table de la cuisine déjà jonchée de bouteilles vides. Une soirée d’excès, semble-t-il. Une soirée aux murmures libidineux, étouffés par la musique qui résonne dans la villa. « Don’t tease my brother too much, ladies. He’s more sensitive that he looks like. »
Si Nick, dans sa bonté d’âme, à choisi de le traîner jusqu’ici, Min-ho compte en profiter. Et s’il peut l’abandonner dans une cage aux lionnes en rétribution pour cette décision, Min-ho verrouille la porte sans hésitation.
Ou plutôt se retourne, simplement pour disparaître dans la foule.

_________________
— stand in the ashes of a trillion dead souls and ask the ghosts if honor matters. the silence is your answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyLun 10 Déc 2018 - 19:12

La fête battait son plein, à en juger par la foule qui se pressait dans la cuisine de l'énorme maison. Penchée au-dessus de deux verres fraîchement arrivés devant elles, Jazz se voit présentée aux deux hommes, de l'autre côté de la table, par son amie Laurel. Jazz ne sait pas ce qui l'étonne le plus. Que son amie connaisse les deux hommes, ou que l'un des deux soit un acteur de renom. Avec laquelle elle pouvait parler. Sans se faire attaquer par un garde du corps. A moins que son frère – l'air de famille le lui avait soufflé, mais Laurel l'avait confirmé – ne serve ce rôle.
Le sourire qui étire ses lèvres est naturel quand Min-ho lui adresse la parole, à se demander si Jazz n'était pas déjà pompette. Mais c'était un morceau de rêve qui se déroulait sous ses yeux, et à ce moment-là, elle nageait en plein bonheur. Elle en oublierait presque la présence de Seth … avant qu'il n'en parle. Elle roule des yeux face à la star, blasée. Even when he's not there, he manages to piss me off.

Jazz ne peut que constater le départ de l'acteur – et si elle aurait eu deux ou trois verres de plus dans le sang, elle l'aurait probablement suivi jusqu'au bout de la nuit. Ne reste que son frère, lâché en pâture et pourtant intouchable. Et alors que l'acteur semble tourner les talons pour se perdre dans la foule, Jazz ne peut s'empêcher une dernière réplique. Don't leave him alone, then ! Son regard coule néanmoins le long des biceps de celui qui reste. Des bras qu'elle voyait bien au creux de sa taille – ah, l'interdit et ses tentations.
La brune referme ses doigts autour du verre, qu'elle amène bien vite à ses lèvres. Son contenu disparaît rapidement, le liquide ambré traçant son chemin de feu jusque dans son ventre. Animée par ce courage illusoire, elle passe un bras autour de la taille de Laurel, s'adressant à elle autant qu'à l'homme qui les avait rejoint, bon gré mal gré. So … how do you feel about dancing and exploring this house ?

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salina Dust

Salina Dust


⋅ paper notes : 214
⋅ since : 28/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: alba, alma, lyle, kit.

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyMar 11 Déc 2018 - 13:12

Cendrillon des temps modernes à la cheville ornée d’un bracelet électronique. Sa longue robe drapée qui recouvre les conséquences de son crime, ne laissant apercevoir que ses talons faussement hors de prix. Elle guette l’heure, Salina. Si souvent qu’elle ne s’en rend même plus compte. Mais elle sait que le poids de son couvre-feu pèse sur ses épaules et qu’une seule erreur pourrait la ramener à la case départ. Elle frissonne rien qu’en repensant aux murs bien trop fades et bien trop sombres de la prison. Et elle se perd dans ses pensées, la gamine. Elle bloque. C’est pas si facile que ça de revenir à la réalité. De vouloir rejouer à la dinette et à la poupée. – Je vois que j’ai affaire au James Dean de Brighton, elle s’en amuse à son tour, dévoilant la blancheur de ses canines qu’elle n’avait pas montré depuis bien trop longtemps. Elle l’observe avec plus d’attention. Et il y a quelque chose de salvateur à le regarder s’acharner sur cette clope. La satisfaction de ne pas être la seule à être cassée, brisée - foutue. Deux astres éteints parmi les étoiles. Deux cicatrices sur une peau parfaitement lisse. « À ton père. » Les mots menacent, mais se meurent sur le bout de ses lèvres. La vulgarité ne lui va pas au teint. Et malgré son passé de mauvaise fille, elle garde des manières de good girl. Elle se contente de reprendre cette cigarette qui lui fait défaut. Elle la porte à sa bouche et la fait partir en cendres – à l’instar de sa vie. – Je leur laisse volontiers tous les connards du monde. Elle observe à présent ces filles qui dansent. Elle était comme ça, avant. Assoiffée du regard des hommes. Obsédée par l’envie de leur plaire. – Et toi, elle s’arrête un instant pour écraser son mégot dans un cendrier de fortune, t’es le connard de quelqu’un ou t’aimes juste sillonner les soirées seul, dans ton coin ?

@kit lipewski

_________________

- - - All wrapped in one he was so many sins, would have done anything everything for him. And if you ask me I would do it again. (heaven)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kit Lipewski

Kit Lipewski


⋅ paper notes : 109
⋅ since : 23/11/2018

click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptyJeu 13 Déc 2018 - 7:20

Kit, il se consume comme cette clope. Les cendres qui se calquent sur les godasses abimées. La fumée qui insuffle une oxygène nécrosée. Il inspire. Il expire. Et le fantôme des flammes crée le brasier. De son enfance à son adolescence ; de la taule à maintenant. Les feuilles qui s’embrasent ; le hangar qui ne devient qu’une trainée de suie. La chaire cramée ; la chaire bousillée. Tout remonte à la surface et déglingue ce sourire carnassier qu’il ne contrôle même pas. Besoin qui crée le manque. Pulsions qui cèdent et deviennent voraces.
Sensation de manque quand la poupée en face reprend son dû. Il ne dit rien. Il cause rarement le premier, Kit. Le regard pantois alors qu’il l’écoute. Le bruit de la musique qui contraste avec la douceur de sa voix. Question amenée avec une malice qui borde ses lippes. Il hausse les épaules, ne répond pas. Pensées qui s’égarent vers Nora. Aucune étiquette mise sur ce qu’ils pouvaient être. Désir réel ; désir puissant. Attachement sans mesure qu’il n’ose dire à haute voix de peur que tout part en couille. Comme si c’était sa seule putain de destinée. Alors il s’adosse à ce mur. Le regard inquisiteur qui sonde le tissu de sa robe. Il l’inspecte sous toutes les coutures et son pied se fait le mal vers la fente de l’apparat. Assez pour l’écarter de quelques centimètres. Assez pour s’en amuser.
Regard qui bifurque. Regard qui remarque le détail. Peau à peau qui se dessine avec la gamine. Comme s’ils étaient similaires. Comme s’ils avaient connu le pire à deux. Il ricane, Kit. — J’savais pas que c’était tendance les bracelets électroniques. Remarque virulente crachée de ses lèvres moqueuses. Éclat de son rire qui sonne faux. Animal sur la réserve. Pyromane prêt à faire flamber les alentours. Rien que pour se sentir vivant. Rien que pour se sentir soulagé.
Putain. Y a ces idées qui vrillent. Ça tourmente ses idéaux. Ça lui fait mal là dans le creux de son bide. Visage de Nora qui paraît loin. Grande absente et seule être capable de le calmer. Carcasse ravagée qu’il traîne face à la gamine. Une main sur son bras pour la faire reculer vers le mur. Dominance du haut de sa taille avec les lèvres pincées. Il sourit et laisse son index glisser sur la peau de son bras. Chaleur qu’il sème de ses doigts meurtriers. Ceux qui ont gouté le sang en taule. Ceux qu’il aurait pu cramer rien que pour la sensation des enfers. — Fais gaffe, la taule ça nous quitte jamais. Traces sur son échine. Marqué à vie par les souvenirs qui hantent encore sa boîte crânienne. — Ça reste toujours dans un coin de notre tête. T’es pas d’accord, princesse ? Et il extirpe un paquet d’allumettes de sa poche. Il en allume une et la flamme rode. Il s’approche et s’éloigne du visage de l’inconnue, avec un sourire de monstre sur les lèvres. Parce que c’est bien ce qu’il est.

@salina dust

_________________
j'étais dans l'froid sans savoir où je dormirai le soir, des rêves plein la tête, j'pensais contrôler l'monde et l'homme dans mon miroir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salina Dust

Salina Dust


⋅ paper notes : 214
⋅ since : 28/11/2018

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: alba, alma, lyle, kit.

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) EmptySam 29 Déc 2018 - 3:11

Le monde n’a jamais cessé de tourner. Il a continué son bonhomme de chemin, avec ou sans elle – poussière insignifiante qui s’est envolée au gré du vent. Gamine qui se croyait destinée à ce qu’il y a de mieux. Et pourtant, même le satin n’est que cache-misère au contact de sa peau. Sous sa robe se dessinent des courbes indiscrètes et un bracelet qui dénote. Poumons bousillés de cigarettes cendrées et de rêves partis en fumée. – Du moment que je le porte, tu peux estimer que ça l’est. Elle crache ces mots en rabattant le tissu sur sa cheville. Elle a besoin de flatter son égo, la gosse. Besoin de se convaincre qu’elle vaut quelque chose, qu’elle n’est pas qu’une simple fille qui se fond dans le décor. Pas comme celles qui dansent à en devenir invisibles. Pas comme celles dont les larmes se perdent entre leurs cils. Et adossée au mur, elle demeure la tête haute. Le regard charbonneux – l’étincelle qui menace. Mille degrés dans la soirée à l’instar de ses paysages redevenus terre sainte. De cette peau fiévreuse qui n’avait pas désirée depuis trop longtemps. Condamnée à se sacrifier pour les beaux yeux d’un amour déserté. Et si son cœur bat maladivement pour un autre, son corps, lui, demande asile. Une trahison couleur péché. – Tu parles en connaissance de cause. Les langues se délient. Les yeux parlent. Il y a quelque chose chez lui de réconfortant – comme la lumière d’un phare en plein océan. Elle profite du silence pour essayer de le comprendre. De déchiffrer ces maux qui teintent le grand bleu de son regard qui la fixe. Mais elle ne voit plus que la flamme qui danse et l’envoûte. Quel jeu dangereux que de jouer avec le feu. – Surtout qu’avec une gueule comme la tienne, t’as dû en faire tomber des savonnettes. Ça aide pas à oublier. Elle s’en amuse. Un sourire taquin habillant ses lèvres alors que l’envie de s’allumer une nouvelle cigarette se fait pressante. Mais elle se retient. Elle s’abstient. Gamine qui n’a pas eu d’autres choix que d’apprendre à contrôler ses pulsions. Surtout que cette soirée est le fruit de toutes les tentations. – Je suis loin d’être une princesse. Les couronnes, c’est démodé. Je préfère d’autres… bijoux, comme t’as pu le remarquer. Des mots glissés à son oreille avant qu’elle ne daigne souffler sur cette allumette qui s’était presque totalement consumée. Elle le regarde à nouveau dans les yeux. Et elle s’enivre du pouvoir qu’implique la séduction. Celui dont elle raffolait à l’époque où elle dansait. Celui dont elle abusait avant de le rencontrer. – Viens me trouver si jamais t’as d’autres savons à faire tomber. Elle lui adresse un clin d’œil et la gamine se fait aguicheuse. Et c’est presque un défi qu’elle lui lance alors qu’elle s’élance à s’en perdre dans la foule.
@kit lipewski

_________________

- - - All wrapped in one he was so many sins, would have done anything everything for him. And if you ask me I would do it again. (heaven)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

— lorenzo's birthday. (tc membre) Empty
MessageSujet: Re: — lorenzo's birthday. (tc membre)   — lorenzo's birthday. (tc membre) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 — lorenzo's birthday. (tc membre)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Happy Birthday Poils aux pattes!
» Nebby Birthday
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥
» Une nouvelle membre parmi vous
» Le 30 juillet... MELINE Happy Birthday to you...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: