AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 under pressure (clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Logan Ramirez

she's fragile like a bomb

- paper notes : 983
- since : 07/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton west side #15
contact book:
availability:

MessageSujet: under pressure (clara)   Jeu 1 Nov - 20:29

Tap. Tap. Tap.
Le contact entre ta semelle et le parquet qui résonne dans la salle d’attente, brise le son répétitif de la pendule entre ces murs sans âme. Quelques affiches de prévention, une photo d’artiste, tout au plus.
Tu sais pas pourquoi tu continues de venir à ces rendez-vous. Pourquoi tu t'obstines de la sorte à voir à quoi ressemble cette chose dans ton ventre. Les jours défilent, te rapprochent toujours un peu plus de l'échéance. De ce rendez-vous que tu t'es finalement décidée à prendre. Le marteau qui tombe, détruit tout sur son passage. Le mioche en toi. Ton passif avec le géniteur. Tout va disparaître, en l'espace de quelques minutes.
Enfin, c'est ce que tu crois. T'as aucune idée de comment se passe un avortement. T'as pas été regarder, t'as pas céder face à cette curiosité qui te bouffe depuis que t'as appelé la clinique. Parce que tu t'en fiches, peut-être. Parce que t'as peur de faire marche arrière, sûrement. Cette idée bloquée dans un recoin de ton crâne, qui te répète inlassablement la même chose. Et si tu le gardais ? Conception idiote que tu réalises toujours dans les secondes qui suivent. Non, tu ne vas pas lâcher prise. Oui, tu vas réussir à t'en débarrasser. Tirer un trait sur toute cette histoire.
Tu sursautes presque quand la porte s’ouvre, arrachée de ces pensées qui t’absorbent. Un raclement dans ta gorge, un bonjour poli à l’attention de la nouvelle arrivante. Tu te replaces sur ta chaise, croise les jambes. Te fais oublier, invisible. Cette peur qu’on te reconnaisse, que la rumeur enfle dans les rues de la ville. Que la vérité acide parvienne aux oreilles de ta mère et de ton frère. Une condition que tu caches aux yeux du monde, que tu ne révèles qu’à quelques privilégiés. Des personnes que tu peux encore compter sur les doigts d’une main. Un nombre qui restera le même. Car tu ne diras rien, Logan. Tu n’agrandiras pas ce cercle.
T'attrapes un magazine, le premier venu sur la table basse de la salle d'attente. Des mots que tu survoles plutôt que de lire. L'esprit trop garni pour lui apporter la moindre nouvelle information. Un coup d'œil que tu jettes à la jeune femme qui vient d'arriver. Un regard qui se veut discret, mais qui reste quelques instants sur ses traits. Une certaine familiarité.
Flac.
Les pages t’échappent, glissent le long de ton jean pour s’éclater contre le sol. Discrétion brisée. « Pardon. », tu murmures à l’attention de la seule personne présente ici.

_________________


all my life i was afraid to die and now i come alive inside these flames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clara Andersen

a little storm with skin

- paper notes : 655
- since : 28/01/2018

( end game )

- getaway car.
address: sea side
contact book:
availability: open soon (teddy, julian)

MessageSujet: Re: under pressure (clara)   Sam 10 Nov - 14:15

Les hôpitaux, les centres médicaux et autres institutions de santé pour elle, c'est un sujet de photographie intéressant, mais ça s'arrête là. Visuellement c'est satisfaisant, par une architecture brute, bien souvent. Par des éléments de composition cocasses. Par ce qu'on peut y observer, humainement. Mais c'est ce dernier argument qui lui glace le sang aussi. L'ambiance qui s'y dégage n'est pas toujours facile à digérer. Elle repense à Teddy, dans ces moments, et son quotidien qui fascine autant qu'il interroge. Il en faut, des métiers comme ça, des courageux, pour supporter ce qui se passe entre ces murs. Elle serait incapable d'en faire autant et cela n'a rien de surprenant quand on la connait un minimum. A vrai dire, rien qu'à la simple idée de ce rendez-vous médical, elle appréhende. Ce qui va être dit, les questions qui vont être posées, les résultats, les indications à suivre, les regards noyés dans les coulisses de son anatomie. Rien pour se défendre, personne à qui broyer une main. Teddy a sa part de responsabilités dans l'affaire et vu qu'il est si à l'aise avec ce milieu-là, pourquoi ça ne pourrait pas être à lui de procéder à toutes ces démarches ? Que l'accouplement des humains est mal fait. Pour les chevaux de mer par exemple, c'est au père de porter sa progéniture. Cela inspire le respect.
Donner la vie, c'est effrayant pour la jeune femme, pour bien des raisons. La perte de contrôle de son propre corps, la matérialisation d'un autre être vivant à l'intérieur de soi, dit comme ça, ça fout les jetons. Mais surtout, les responsabilités que cela implique, dès maintenant mais dans les années à venir. Si elle garde cet enfant. Et jusqu'ici, elle n'a pas été capable de se poser cette question. Comme si ça tombait sous le sens, alors qu'il existe des options alternatives. Si seulement, elle n'était pas déjà attachée à ce petit haricot coco. Malgré tout ce qui est arrivé avec le père. Qu'elle ne considère pas vraiment comme second parti. Comme si ça l'intéressait vraiment. Les discours de sourds avec l'amertume, typical Clara. Elle entre dans la salle d'attente comme on entre dans un ancien champ de mines, méfiante et le plus discrètement possible. Même installée, ses jambes ont la jugeote et tremblent. Elle ne sait que faire de ses mains alors, elle joue avec un élastique de cheveux, en attendant que le temps passe. Perdue dans ses pensées. Jusqu'à l'écho d'un pardon. Dont elle ne justifie pas la source, avant de remarquer le magazine au sol. Belle allégorie de la vie. « Aucun problème. » un sourire sincère en supplément. Elle observe alors la jeune femme, s'imagine pourquoi elle pourrait bien être là, elle aussi. Est-ce qu'elle est aussi enchantée qu'elle ?

_________________

i have emotional motion sickness, somebody roll the windows down.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
under pressure (clara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clara Deprez [Serdy]
» [Clara] Maîtresse, disciple et amie
» Clara Wurtz
» Clara Wrigth [Serdy]
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: