AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'insolente. (wyatt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: l'insolente. (wyatt)   Dim 26 Nov 2017 - 11:29

- l'insolente. et très bonne actrice -
fairchild x atwood.

Les deux mains entourant sa tasse de café bien chaude, Willa a le regard dans le vague. Ses cheveux en bataille, les traces de maquillage sur son visage et son teint blafard trahissent ses agissements de la veille. Ses collègues internes et elle-même travaillaient sur le cas d'un patient et au bout d'une semaine, ils atteignirent enfin le saint graal, le summum, la cerise sur le gateau, à savoir le mince sourire de ce titulaire au look douteux les félicitant pour avoir trouvé la solution. Pour fêter cette victoire à petite échelle, ils décidèrent d'aller fêter cela au bar où ils avaient pris leurs habitudes (non ils ne se pochetronnent pas la tronche à chaque fin de garde, ils s'auto-congratulent juste d'avoir tenu une journée de plus), histoire de décompresser de cette semaine sous haute tension par la même occasion. Elle accepta volontiers, Robbie étant entre de bonnes mains avec son oncle Archie. Et ce qui devait être à la base qu'un simple pot entre collègues se transforma en véritable orgie d'alcool, se finissant dans l'appartement de Piper où ils dansèrent jusqu'au petit matin.
Ses prunelles se posèrent finalement sur son frère qui l'observe, un sourire en coin. Elle fronce les sourcils un instant. Oh mon dieu, a-t-elle fait quelque chose de bizarre auquel il aurait pu assister en rentrant chez elle ce matin?
Willa plongea dans ses souvenirs histoire de comprendre. « je suis rentrée en taxi, ma voiture n'a rien. » déclare-t-elle, trempant ses lèvres dans son breuvage adoré. Archie ne bouge pas d'un pouce. Si cela avait été à cause de cela, il serait sûrement plus en colère.  « je sais. » répondit-il, s'appuyant contre le plan de travail. Okay, ce n'est définitivement pas à cause d'une éventuelle taule froissée. Elle ne se rappelle pas non s'être vautrée dans les escaliers et le manque de bleus sur son corps le confirme. Ni d'avoir réveillé qui que ce soit en rentrant. Elle avait même pris le soin d'enlever ses chaussures à l'entrée histoire de faire le moins de bruit possible. Elle le toisa un long moment, attendant qu'il crache le morceau. Ses yeux s'écarquillèrent d'un seul coup et sa bouche forma un "o" presque parfait. « OH MON DIEU. je t'ai pas fais du rentre-dedans quand même?! » demande-t-elle, à la limite de vomir. « quand je suis ivre, j'ai tendance à être hyper sociable si tu vois ce que je veux dire. oh lord, là on atteindrait le niveau de gênance maximum. » lance-t-elle, des frissons parcourant son bras rien que d'y penser. Son frère reste un moment interdit avec une moue à mi-chemin entre la surprise et le dégoût. « willy, t'es vraiment dérangée comme fille, tu le sais? » rétorque-t-il, levant les yeux au ciel. Bon d'accord, c'était clairement pas à cause de cela et à y repenser, cette réflexion frôlait l'internement. « alors pourquoi tu me fixes depuis presque quinze minutes? » finit-elle par lui demander, cette situation la mettant réellement mal à l'aise. Archie pose sa tasse dans l'évier puis s'avance vers elle, avant de s'accouder sur la table, juste en face d'elle. « c'est juste... ça fait du bien de te voir comme ça. sortir, t'amuser, te voir de nouveau épanouie. ça fait longtemps que cela n'était pas arrivé. » avoue-t-il.
Willa baisse la tête un moment. C'est vrai, il a raison. Ce n'était pas arrivé depuis la mort de Molly à vrai dire. Elle avait essayé, mais ses vieux démons reprenaient toujours le dessus. Pas l'alcool, non. Grâce à Dieu, la présence de Robbie l'avait empêché de tomber dans ce genre de trip sordide. Mais ce flot de pensées négatives.
Son visage, qu'elle voyait partout.
Sa voix, qu'elle entendait à chaque coin de rue.
Ce manque en discontinu.
Archie attrape sa veste et dépose un baiser sur le front de sa soeur. « je vais bosser. on s'appelle. » dit-il, avant de se diriger vers la porte, d'attraper Robbie au passage pour l'embrasser lui aussi et de claquer la porte. Willa soupire puis attrape son téléphone afin d'y regarder l'heure. Damn it. Elle a rendez-vous avec Wyatt et est déjà en retard.
Elle avait promis à Robbie un peu plus tôt dans la semaine qu'il pourrait aller les voir les camions de pompiers de plus près et une promesse est une promesse chez les Atwood. « Robbie, met ton manteau!
» lance-t-elle alors.

Willa remonte son col et fourre ses mains dans ses poches. Novembre est bien installé et la fraîcheur aussi. A côté d'elle, Robbie a déjà les yeux rivés sur les camions de pompiers qui se trouvent au loin, émerveillé d'en voir d'aussi près. Après avoir arpenté le parking, ils s'engouffrent dans le bâtiment. Elle observe la grande pièce pour finir par poser son regard sur un jeune homme qui est en train de ranger les lances d'incendie. Elle a eu l'occasion de venir à de multiples reprises ici, se sentant en sécurité dans cet endroit et connait la plupart des pompiers travaillant à la caserne, s'étant même liée d'amitié avec certains d'entre eux. Si elle l'avait déjà vu, elle s'en souviendrait. C'est donc le petit nouveau. Un sourire mutin se dessine soudain sur ses lèvres. Elle se baisse à la hauteur de son neveu et pose la main sur son épaule. « hey Robbie, tu aimes toujours les farces, hein? » lui demande-t-elle, alors que ce dernier hoche la tête. « okay, alors tout les deux, on va en faire une à ce monsieur là-bas. » continue-t-elle, avant de s'avancer vers le jeune homme. « excusez-moi? » lance-t-elle. Le jeune homme se retourne vers elle, avec un léger sourire. Les autres pompiers, assis à une table, ne peuvent s'empêcher d'observer, l'oeil amusé. Willa et son sens de l'humour... Tout une histoire. « bonjour, je suis Willa Fairchild et voici Robbie, mon fils. je viens voir mon mari. » déclare-t-elle. L'homme fronce les sourcils, ne semblant pas vraiment comprendre qui elle cherche réellement. « le chef, Wyatt Fairchild. Wyatt Fairchild, Willa Fairchild, je pensais que vous auriez fais le rapprochement. » continue-t-elle, un rire s'échappant de ses lèvres. Le bleu ne bouge pas d'un cil, sa tête se décomposant. Peut-être parce que la réputation de coureur de jupons de Wyatt le précédait et le fait qu'il puisse avoir femme et enfant le met dans une position des plus délicates. Il se retourne vers la tablée où se trouve ses collègues, qui répondirent simplement par un hochement d'épaule. Les prunelles de nouveau sur elle, ou du moins sur le sol, il finit tout de même par parler.  « euh... désolé.
je ne savais pas que le chef était marié.
» balbutie-t-il. Willa fronce les sourcils puis secoue la tête. « quoi? mais enfin... » commence-t-elle à dire avant de faire mine de se composer. « oh c'est pas vrai, il a recommencé. je suppose que vous ne saviez pas non plus qu'il avait un fils de six ans? » s'exclame-t-elle, alors qu'il secoue la tête de gauche à droite. Elle ricane et ferme les yeux un instant. « je savais qu'il avait ce vice de tromperie en l'épousant, mais je pensais qu'il avait changé. » rajoute-t-elle. C'est presque jouissif de voir ce jeune homme se liquéfier sur place. Robbie s'avance vers Willa et se tourne vers elle. « maman, pourquoi tu es triste? je veux voir papa. » dit-il d'une petite voix. Bon sang, ce gamin est un bon acteur. Les oscars, nous voilà! « pour rien. papa doit surement être en train de s'amuser avec une jolie blonde dans son bureau. » répondit-elle, attrapant son neveu dans ses bras. « allez le chercher s'il vous plait. moi je vais en profiter pour chercher les testicules que mon mari a perdu et ma dignité par la même occasion. » s'énerve-t-elle, alors qu'il accoure vers le bureau. Willa attend un moment, puis lâche un rire et checke Robbie. « bien joué buddy, tu as été parfait. » finit-elle par dire. Pas de doutes, elle adoooooore les bizutages.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: l'insolente. (wyatt)   Mer 29 Nov 2017 - 13:45

Si il y avait bien un truc que Wyatt ne supportait pas, c'était l'administratif. Ensevelis sous les multiples dossiers et les rapports à moitié remplis, le chef des pompiers s'arrachait les cheveux depuis des jours, il avait pris du retard et ça ne pardonnait pas. Il avait l'impression que dès qu'il terminait de faire quelque chose, cent tâches se rajoutaient par dessus, l'empêchant d'en parvenir à en voir le bout. C'était un putain de bordel et ça ne faisait que commencer. On l'avait prévenu avant de passer chef, Wyatt avait assuré que ce ne serait pas un problème mais en réalité c'était un énorme problème. Il tentait de déléguer au maximum mais il y avait des choses qu'il ne pouvait pas confier à ses gars, même si franchement certains étaient demandeurs afin de soulager Wyatt qui parfois montrait des signes d'impatience évidents. Ce qui le rendait dingue, c'était surtout le temps qu'il était obligé d'y passer afin de rester dans les temps et de ne pas se faire remonter les bretelles par sa hiérarchie. Comme ce jour-là, par exemple. Il avait du venir à la caserne uniquement pour faire de l'administratif et c'était juste insupportable, ses gars tentaient de venir le voir pour l'aider à tromper l'ennui mais le problème était que tout ça nécessitait de la concentration, heureusement qu'il avait donné rendez-vous à Willa pour couper avec sa journée infernale. Il avait à peine eu le temps de manger aujourd'hui, lui le colosse qui faisait six repas par jour, il avait eu à peine le temps d'engloutir un shaker protéiné avant de s'y remettre. Tapant sur son ordinateur à deux à l'heure, lui qui n'avait jamais été vraiment à l'aise avec les technologies à part peut-être son iphone qui était suffisamment idiot-proof pour qu'il réussisse à s'en servir correctement.  Wyatt comptait les minutes qui le rapprochait de la pause qu'il allait s'octroyer lorsque Willa serait là. Willa était une bonne amie, une nana un peu barge au visage d'ange avec qui il se marrait bien. Il était très ami avec sa soeur, un peu trop d'ailleurs, elle était une sorte de crush à l'époque. Le genre de nana avec qui il entretenait un amour platonique, ils n'étaient jamais passés à l'acte car Molly refusait quoique ce soit avec Wyatt, elle connaissait sa réputation. Sa perte avait été particulièrement douloureuse, beaucoup trop douloureuse. Wyatt flirtait avec la mort tous les jours, que ce soit lorsqu'il sortait un corps des flammes ou lorsqu'il les affrontait lui-même. Mais la mort d'un proche prenait une toute autre envergure. Quoiqu'on en dise. Peu importe l'habitude.

Plongé dans sa paperasse, Wyatt entendit des éclats de voix et reconnut instantanément la voix de Willa. Il se leva en trombe, soulagé de pouvoir enfin faire quelque chose de fun. Il arriva à pas de loups dans la salle commune et tomba sur une scène complètement loufoque. Willa, dans toute sa splendeur, son neveu à côté d'elle en train de jouer la femme du chef de ses lieux. Wyatt porta la main à sa bouche, réprimant un fou rire qui secouait bien malgré lui ses larges épaules. Malgré l'absurdité de la situation il était content de voir que ses gars ne le grillaient pas, ils étaient préparés à tout, leur job consistait à gérer l'imprévisible et franchement Willa qui s'improvisait femme cocufiée était d'un spectacle qui méritait au moins une adaptation en comédie musicale. Il l'entendit s'offusquer, jurer, s'énerver, ironiser et à la fin, alors qu'elle complimentait Robbie d'avoir joué le jeu, Wyatt explosa de rire. Tous ses collègues se retournèrent, ne sachant sur quel pied danser. "Elle vous a eu bande de bleus ! J'ai vraiment une gueule à me marier et avoir un fils ? Vous croyez vraiment que j'aurai réussi à vous cacher ça ?" Tous se mirent à rire en coeur alors que Wyatt prenait Willa dans ses bras pour la saluer. "T'as vraiment raté ta vocation toi, t'es toujours aussi folle. Je suis content de te voir." Wyatt se pencha ensuite vers Robbie, frottant affectueusement le sommet de son crâne. "Quoi de neuf bonheur ? Traine pas trop avec ta tante, elle va te rendre complètement dingue." dit-il avant de leur faire signe de venir de les suivre. "Bon, on va les voir ces beaux camions de pompiers ?" proposa Wyatt avec entrain, content de montrer au neveu de son amie où est-ce qu'il bossait. Il adorait voir les yeux des enfants briller devant ces joujous grandeurs natures rutilants. Il laissa Robbie partir devant et tourna la tête vers Willa. "Comment tu vas, toi ?" Ça faisait un petit moment qu'il ne l'avait pas vu et c'était toujours un plaisir de voir la jolie jeune femme et ses fossettes.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: l'insolente. (wyatt)   Jeu 7 Déc 2017 - 7:31

- l'insolente. et très bonne actrice -
fairchild x atwood.

Willa adore venir ici. Et ce qu'elle adore encore plus, c'est passer un peu de temps avec Wyatt. Il a le don de la faire rire avec son air de macho au gros bras. Et puis, il lui rappelle tout ces merveilleux souvenirs qu'elle a de Molly. Comme lorsqu'elle était plus jeune et qu'elle les voyait traîner dans la maison, vautrés sur le canapé à se balancer des vannes et à rire de bon coeur. Comme lorsque le vendredi ils faisaient de grandes tablées avec les amis des uns et des autres ainsi que les parents et que les voix et les rires s'élevaient dans la salle à manger. Quand elle le voit, elle pense toujours à ça. Finalement, Wyatt, c'est un pan de vie de Willa. Le même que Molly. Et quand elle les a quitté, ce pan s'est volatilisé avec elle.
Adieu cette famille unie.
Adieu cette vie.
Adieu sa vie.
Une famille qui a éclaté alors qu'elle a rendu son dernier souffle. Des membres qui s'aimaient plus que leur propre vie. Aujourd'hui, tout est différent.
Des étrangers au sein de leur propre foyer.
Alors Willa se raccroche aux seules choses qui la raccroche aux Atwood. Wyatt en faisait parti.
La jeune femme se mit à rire face à Robbie. Ce gamin est une graine d'acteur, pas de doutes. C'est à ce moment-là que Wyatt fait son apparition, rire aux lèvres. Apparemment, il a assisté à la scène et cela ne l'a pas laissé insensible. Un rire auxquels s'ajoutent tout ceux des autres pompiers. Elle hausse les épaules puis s'immobilise un instant, le fixant de ses prunelles azurs. « alors là je suis très vexée. » lance-t-elle, une moue désapprobatrice sur les lèvres. « j'aurais fais une très bonne épouse, sache-le. » continue-t-elle, se relevant, puis en lâchant un soupir. « dire que je m'imaginais déjà à ton bras pour le bal des pompiers... » finit-elle, le regard presque rêveur. Puis elle finit par lâcher un rire. Non pas que Wyatt soit désagréable à regarder, ni qu'il soit la pire personne pour être en couple -bon, un peu quand même, elle ne veut pas de cornes sur la tête- mais il ne reste qu'un ami et c'est déjà bien suffisant. Et à vrai dire, Willa n'est pas vraiment prête à se mettre en couple avec quelqu'un. L'engagement, ce n'est pas vraiment sa tasse de thé. Ressentir des choses fortes pour quelqu'un, s'installer avec lui, se marier, faire des enfants, ce n'est pas à l'ordre du jour. Tout ce qui lui importe pour le moment, c'est de réussir son internat et s'assurer que Robbie ne manque de rien.
Finalement, elle se retourne vers la nouvelle recrue qui la dévisage, ne comprenant pas se qu'il se passe. « désolée, je ne peux pas m'empêcher de faire tourner en bourrique les gens. mais promis j'suis pas méchante. je m'appelle willa atwood, je suis une amie de wyatt. » lui dit-elle, lui serrant la main. Puis elle sert le jeune chef dans ses bras afin de le saluer. Un rictus s'échappe de ses lèvres à sa remarque. Bien sûr que non, elle n'est pas folle. Disons qu'elle met un point d'honneur à être toujours de bonne humeur, elle qui a été triste bien trop longtemps. Et puis il faut avouer que ça lui va bien, à Willa. Qui sait, peut-être était-elle actrice dans une vie antérieure. Elle se tourne un instant vers son neveu, qui regarde Wyatt avec de grands yeux, comme s'il était un héros patriote. Finalement, c'était un peu le cas. Les pompiers passent leur temps à sauver des vies, à faire le bien autour d'eux, pas étonnant qu'il soit autant en admiration devant lui. Elle sourit, attendrie par la scène. « hey, c'est pas très gentil ça! n'écoute pas ce qu'il dit. il ne sait pas ce que c'est d'avoir une tante aussi cool que moi. » rétorque-t-elle, lui faisant un clin d'oeil. Elle ne sait pas vraiment si c'est le cas, ni même si elle est à la hauteur. Parfois, elle se sent plus dépassé qu'autre chose. Elle n'avait pas eu le droit au guide de la parfaite tante. Mais il a l'air heureux, alors c'est tout ce qui compte.
Robbie se met à courir puis se retourne vers sa tante en pointant le camion du doigt, lâchant un 'wow'. Il est complètement obnubilé par la beauté de ces gros camions rouges. Qui sait, peut-être deviendra-t-il lui aussi un pompier.
Finalement, Wyatt se tourne vers la brune, lui demandant comment allait-elle. C'est vrai que cela faisait un petit moment qu'elle ne l'avait pas vu, elle qui était un peu sur tout les fronts ces derniers-temps.  « on fait aller. c'est un peu compliqué en ce moment entre l'internat et Robbie, mais j'essaye de faire en sorte de combiner les deux. ce n'est pas facile tout les jours. j'ai pas vraiment de temps à moi, mais c'est le prix à payer quand on reprend ses études. » lance-t-elle, hochant les épaules, un léger sourire sur les lèvres alors qu'ils s'élancent eux aussi vers les camions. C'est vrai, elle n'a que très peu de temps pour décompresser dans sa vie de femme, pour voir ses amis ou même faire quelques soirées. Heureusement qu'Archie est là pour lui mettre un coup de pied aux fesses pour la faire sortir un peu, sinon elle passerait sûrement tout son temps chez elle.  « et... » continue-t-elle, laissant un instant sa phrase en suspend.  « molly me manque. elle saurait quoi me dire dans ces moments-là. » avoue-t-elle, croisant les bras devant son tronc. Elle s'immobilise à quelques mètres de son neveu, puis fixe un instant Wyatt du regard. « toi aussi tu m'as manqué. » finit-elle par dire, avant de lâcher un rire. « et n'y vois là aucuns sous-entendus, don juan! » s'exclame-t-elle accompagné d'une tape amicale sur l'épaule.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: l'insolente. (wyatt)   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'insolente. (wyatt)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée comme une autre ( Bray Wyatt + Recap Nitro)
» ROBERT WYATT
» The Shield vs Wyatt Family
» I've got the whole world in my hands ! [World-Wyatt-Rock]
» Wyatt, Triple H, and Sister Abigail..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: