AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (kit) fire meet gasoline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 21
- since : 10/10/2018

( end game )

MessageSujet: (kit) fire meet gasoline   Mer 10 Oct - 18:07




- katherina hayes-bergès -
courte citation


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: tu as vu le jour il y a vingt-sept ans à Londres. - origines et nationalité: britannique par ton père, espagnole par ta mère. - statut familial: tu as deux parents admiratifs de tout ce que tu fais ou presque et un petit frère, Jaime dont tu n'as plus vraiment de nouvelles. - statut civil: tu n'as pas le temps d'avoir quelqu'un dans ta vie. - occupation: après avoir fait carrière dans l'armée, tu es désormais inspectrice. - cinq choses favorites: le sport, les fraises, observer les gens, le thé, danser. - saison préférée: l'été. - traits de caractères: On dit de toi que tu es une force de la nature, quelqu’un qui mène, quelqu’un qui en impose, quelqu’un de solide. Mais c’est faux, c’est un mensonge que tu as inventé et auquel tu as fini par croire toi-même. Parce que tu as vu ce qu’était la tristesse infinie, parce que tu as vu l’amour puis l’indifférence la plus totale, parce que tu avais tout puis aussitôt plus rien, tu es en fracture. A tous, tu offres ton sourire, ton optimisme, ton franc parler. Tu fais la grande, tu fais la fière, tu ne laisses personne te dicter ta conduite. Tu t’es forgée cette carapace qui protège ton petit cœur mou de ce monde qui le pique trop souvent, trop fort. Tu fais semblant depuis tellement d’années que tu ne sais plus vraiment qui tu es. Petite, tu étais un petit rayon de soleil. La parfaite petite princesse, un peu craintive, un peu naïve. Tu prends chaque jour comme il vient, tu vis, tu ris, tu aimes, tu détestes mais tu ne pleures pas. Tu essaies de ne pas être rancunière, de ne pas nourrir de rancunes, de regrets de quelque sort que ce soit alors tu dis absolument tout ce qu’il te passe par la bouche sans filtres, jamais. Forcément ça t’attire parfois des ennuis mais tu n’y peux rien, c’est ta façon d’être. T’es une battante, tu ne baisses jamais les bras. Quand tu as un objectif, tu ne lâches pas. Tu es perfectionniste et tu ne supportes pas la médiocrité autour de toi. Tu es assez autoritaire, assez directive, tu aimes guider et mener ton entourage comme on conduit des troupes. Des fois, tu oublies d’avoir conscience du danger ou peut-être que tu fais exprès, comme une piqûre de rappel, pour te souvenir toujours à quel point la vie est éphémère et que c’est ce qui la rend belle, qui lui donne la peine d’être vécu. Mais étonnamment, tu as du mal à t’attacher, à donner aux gens une place impérissable dans ton cœur. Étonnamment ou pas d’ailleurs. T’es forte, t’es fière et tu veux plus rien laisser t’abattre, plus jamais. - groupe: hydrangea. - avatar: emeraude toubia.

ii. swing wide your crane, run me
Tu es de ces petits miracles, de ces enfants ardemment désirés, aimés avant même de pousser leur premier cri. Aucun risque que tes parents ne regrettent jamais que tu vins au monde. Non, tu étais la prunelle de leurs yeux, le bébé inespéré de deux hommes à l’amour tardif.
Duncan Hayes était un ponte dans son domaine, brillant avocat, le plus jeune juge de l’histoire de la Grande-Bretagne. Il avait une vie exemplaire, une famille et une femme dévouée, puis il avait croisé la route de Francisco Bergès, un brillant chirurgien. Le coup de foudre a été immédiat. Duncan n’avait jamais songé à aimer un homme avant mais il était persuadé de vouloir continuer sa vie avec Francisco. Alors, il avait quitté femme et enfants pour unir sa vie à celle de Francisco. Un enfant était la suite logique de leur démarche pour devenir une famille. C’est ainsi que tu avais fini par pointer le bout de ton nez rose, le petit miracle.
Au début, tout a été rose. Ils nageaient sur un petit nuage. Jusqu’à ce que tu montres les premiers signes de maladie. Il a fallu des mois avant que l’on ne te diagnostique une leucémie virulente. Tu n’étais qu’un bébé et déjà on menaçait de t’arracher aux hommes qui t’aimaient le plus au monde. Alors ils avaient fait tout ce qui avait été en leur pouvoir pour te sauver, le moyen le plus efficace étant aussi le plus compliqué ; tu avais besoin d’un don de moelle osseuse. Aucun de tes pères n’était compatible et tu n’avais pas de frère ou de sœur. Alors l’idée a germé, sous l’impulsion d’un médecin ému par leur détresse, l’idée d’un bébé médicament. Un enfant conçu dont la moelle pourrait te sauverait. Alors ils avaient tenté le coup. Un gros coup de poker. Jaime était né lorsque tu avais trois heures, de la même mère porteuse que toi. Et comme prévu, il t’avait sauvé. A trois ans, ta vie pouvait enfin commencer.

Tu es devenue une petite fille pleine de vie, inarrêtable, inépuisable. Très vite, tes parents ont essayé de te canaliser grâce au sport. Comme Duncan avant toi, tu t’étais tournée vers l’athlétisme, et Jaime après toi. Et tu adorais ça. Tu voulais passer ta vie à courir, sauter, lancer ! Tu n’étais pas faire pour rester assise à lire ou dessiner comme les autres enfants, encore moins devant un écran. Tu vivais dehors, tu te salissais, tu t’égratignais mais tu avais toujours le sourire. Le pire c’est que tu trainais Jaime dans tes péripéties. Tu sentais qu’il n’avait pas toute l’attention de vos parents puisque la lumière était toujours essentiellement braquée sur toi, quoiqu’il fasse, alors toi tu lui accordais toute ton attention, pour compenser, peut-être un peu par culpabilité aussi. Tu essayais dur comme fer d’être la meilleure sœur qu’il soit pour lui.
On pouvait le dire, tu as eu une enfance heureuse et épanouissante. Mais c’est dans le sport que tu t’es découverte, révélée, affirmée. A l’adolescence, ton potentiel ne faisait plus aucun doute. Tu étais une graine de championne et Duncan te poussait plus que n’importe qui, comme s’il vivait ses rêves d’enfant à travers toi.  Mais tu t’en souciais pas mal. Tu voulais le rendre fier. Tu voulais les rendre fiers tous les deux, et ton frère aussi, et même l’ensemble de ton pays. Alors tu en avais fait ton rêve. Décrocher une médaille d’or aux Jeux Olympiques, devenir un modèle pour des tas d’autres filles. Alors tu avais travaillé dur, tu avais travaillé d’arrache-pied. Tu t’étais entrainée sans relâche, tu avais fait énormément de sacrifices et tes parents aussi, y compris ton frère. Il avait complètement disparu du tableau, effacé, oublié. Il avait cessé de faire de l’athlétisme, peu désireux de rester encore davantage dans ton ombre. Tu ne pouvais pas lui en vouloir. Mais plus tu montais vers la gloire, plus il descendait vers les enfers. Et tu ne le réalisais pas, ou peut-être que tu ne voulais pas réaliser, trop focalisée sur ta propre lumière. Complète égoïste.

Tu l’avais fait, tu avais réussi. Tu avais décroché une médaille d’or aux Jeux Olympiques. La première chez toi, à Londres, devant l’ensemble de ton pays. Puis à Ryo où tu avais remporté deux médailles en individuels en trois par équipe. Et c’est là que ton frère avait disparu. Son problème de drogue était de notoriété publique désormais, il avait déjà fait une overdose accidentelle mais c’était enfui du centre de soin. Mais quand vous étiez rentrés, il n’était plus là. Disparu sans laisser de traces. Alors la futilité de ta vie t’avait frappé, et tu avais arrêté de courir. A quoi bon ? Qu’est-ce que cela t’apporterait de plus désormais ?
Non, tu voulais aider, te rendre utile parce que tu avais échoué avec ta propre famille. Alors tu t’étais engagée dans la British Army. Malgré toi, ça t’avait rendu encore plus populaire auprès de la population, ça avait rendu tes parents fiers. Du moins tant que tu étais sur le sol britannique, loin du danger. Mais tu avais insisté pour être déployée, comme n’importe qui. Et c’est ainsi que tu avais atterri en Afghanistan.

Rien n’est comparable à la guerre, et on ne saurait mettre de mots dessus à moins de l’avoir vécu. L’horreur, la peur, le sang, la haine… Pourquoi est-ce que tu t’étais engagée déjà ? Pour aider ? Tu riais doucement à présent. Pour aider qui ? Ces gens ne voulaient pas de vous là-bas. Il y avait eu des exceptions, des rencontres qui t’avaient chaud au cœur, qui t’avait confortée, qui t’avait rappelée pourquoi tu étais à l’autre du monde, à des milliers de kilomètres de ta famille, pourquoi tu risquais ta vie. Plus que tout, c’est la camaraderie qui t’avait aidée à tenir envers et contre tout. Vous étiez une sacrée bande, toujours là pour vous sortir de vos idées morbides, toujours là pour vous sauver la peau. Mais vous ignoriez alors que le vrai diable se cachait parmi vous.
Tout le monde avait de l’admiration pour le Lieutenant Cipriani, surtout Riley. Tout le monde savait qu’il irait loin, il était déjà un héros de guerre et chacun lui remettait volontiers sa vie. Personne n’avait jamais cherché à vraiment gratter la surface. Et puis un soir de perm’, vous aviez tous bu, et Riley peut-être plus que les autres. Mais tout le monde l’encourageait pas mal, c’était son anniversaire après tout. Mais ce qui t’a filé la chair de poule, c’est l’éclat malfaisant que t’as cru voir dans le regard du lieutenant. Mais t’avais bu toi aussi, t’étais pas sûre que c’était réel. Puis Riley n’avait été nulle part en vue. Et là, t’avais eu un sale goût dans la bouche. Tu t’étais mise à chercher comme une dingue, la peur au ventre. Et tu les avais trouvé finalement, dans une réelle derrière le bas, lui le froc baissé, vautré sur elle, elle semblait se débattre sans en avoir vraiment la force, comme si elle était dans les vapes. Ca pouvait pas être en train de se produire. Alors tu l’avais arraché à elle et t’avais vu le sang qui maculait la figure de Riley ; là tu n’avais plus aucun doute. Mais il avait eu le culot de nier, de banaliser, de rire même alors que Riley sanglotait de manière incontrôlée dans tes bras. T’avais eu des envies de meurtre, c’est clair mais tu n’avais aucune envisagé la suite. Chuck s’était pointé à son tour, à votre recherche et le lieutenant avait commencé à vous faire passer pour deux hystériques, deux folles qui crient au loup mais Chuck mordait pas, Chuck vous connaissait trop bien pour ça alors il avait voulu aller chercher un supérieur pour signaler ce qu’il s’était passé et, avant que vous ayez compris quoique ce soit, Cipriani s’était jeté sur lui. La lutte avait duré quelques instants avant le lieutenant ne tombe raide mort, la nuque brisée en bas d’un escalier. Le cauchemar. Alors ton corps était entré en pilote automatique. Pas question que Chuck et Riley paient pour les mauvaises actions de cet homme. Tu avais effacé les preuves présentes sur tes amis ou aux alentours et vous étiez rentrés à la base, comme si de rien n’était. Quand on avait appris la disparition de Cipriani, vous aviez feint le choc, Riley avait pleuré mais tout le monde mettait ses larmes sur le compte de sa grande admiration et personne n’avait posé de questions. Vous n’en aviez jamais reparlé et vous aviez fini par rentrer de ce cauchemar vivant pour retrouver vos foyers respectifs.

Tu avais l’impression d’étouffer à Londres désormais, il te fallait un endroit un peu plsu tranquille pour y commencer un nouvel aspect de ta vie : loin de l’athlétisme, loin de tes parents, loin des vestiges de la guerre… Alors tu avais choisi Brighton pour poser tes valises. Là-bas, tu ne savais pas trop quoi faire, si ce n’est que ce désir de te rendre utile, de faire justice, te tenaillait toujours les entrailles. Alors tu avais intégré les forces de l’ordre. Et te voilà désormais, quelques années plus tard, inspectrice à la crim’. Qui l’eut cru quand tu jouais encore au gendarme et au voleur avec ton frère dans le jardin de Chelsea ? Tu aimais ton job, tu aimais ta vie. Au grand damne de tes parents tu n’étais pas mariée et tu n’avais toujours pas d’enfants qu’ils pourraient faire sauter sur leurs genoux mais ils étaient toujours immensément fière de toi. De ton frère, tu n’avais toujours aucune nouvelle, cela faisait partie des nombreuses blessures que tu cachais à tous derrière ton sourire tantôt guilleret, tantôt provocateur. Tes collègues ont appris à ne plus te juger sur ton apparence, ils ont appris que tu étais le pire requin qui soit dans ce joli aquarium. Tu as une sexualité débridée et assumée, tu jures à faire rougir une nonne, tu es plus têtue qu’un âne bâté mais tu es surtout sacrément douée pour ton job, et sacrément attachante dans le fond. Même si clairement, les effusions affectives, c’est clairement pas ta tasse de thé.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: lou - âge et pays: 25 yo, France - type de personnage: inventé - votre avis sur le forum: il a l'air top - où avez-vous connu le forum: via partenariat - souhaitez-vous être parrainé ? : non. - autre: magnolia forever


Dernière édition par Kit Hayes-Bergès le Mar 16 Oct - 13:25, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 363
- since : 03/01/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Mer 10 Oct - 18:32

Bienvenue parmi nous avec la magnifique Emeraude I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Logan Ramirez

she's fragile like a bomb

- paper notes : 896
- since : 07/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton west side #15
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Mer 10 Oct - 18:58

toubia
bienvenue parmi nous I love you

_________________


all my life i was afraid to die and now i come alive inside these flames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 21
- since : 10/10/2018

( end game )

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Jeu 11 Oct - 11:48

Merci vous deux :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 116
- since : 12/09/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Jeu 11 Oct - 12:03

ce choix de bouille
bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you

_________________
- - le jeu de la folie est un sport de l'extrême qui se pratique souvent au bord des précipices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Edgar Smith

vilified, crucified, in the human frame

- paper notes : 944
- since : 24/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: logan, cecil, cordelia, spencer, héra.

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Jeu 11 Oct - 12:40

le commissariat de brighton s'agrandit encore, à ce que je vois.
bienvenue parmi nous.

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Nash Kershaw

be happy, it drives people crazy.

- paper notes : 3674
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ lula.
contact book:
availability: (off) lula, elian, april, bash.

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Jeu 11 Oct - 15:27

Bienvenue parmi nous. I love you

_________________

the biggest adventure you can take is to live the life of your dreams.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 21
- since : 10/10/2018

( end game )

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Ven 12 Oct - 0:29

Merci à vous :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6847
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Ven 12 Oct - 4:44

Ce pseudo et Emeraude, superbes choix.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Clara Andersen

a little storm with skin

- paper notes : 629
- since : 28/01/2018

( end game )

- getaway car.
address: sea side
contact book:
availability: open soon (teddy, julian)

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Ven 12 Oct - 16:14

Bienvenue parmi nous I love you

_________________

i have emotional motion sickness, somebody roll the windows down. there are no words in the english language. i could scream to drown you out.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1405
- since : 24/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (alex, alex/lisa, charles, clara, cole, layton, logan)

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Ven 12 Oct - 23:27

Ce choix d'avatar, le titre et le personnage qui se prépare.
Le profil intrigue, hâte d'en lire plus !
Bienvenue et bon courage pour ta fiche en tout cas. I love you
(On pourra sans doute se trouver un lien avec ma Mae qui est flic. )

_________________

- Is there a pill we can take To lift us to a higher place? So that our love don't fade, And make our touch feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 21
- since : 10/10/2018

( end game )

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Sam 13 Oct - 17:48

Merciii
J'espère être à la hauteur de vos attentes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 84
- since : 20/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Sam 13 Oct - 17:55

Bienvenue parmi nous. I love you

_________________

{ A beating drum, It's in my lungs. I breathe it in, it takes my breath away. I don't look back, It's just a trap, we are all one but we're not the same }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 269
- since : 23/06/2018

( end game )

- getaway car.
address: #015, west side.
contact book:
availability: (closed) olivia, logan, angourie, lysandra/ophelia.

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Sam 13 Oct - 18:07

Bienvenue parmi nous.
Très bon choix, j'ai hâte d'en savoir plus.

_________________
 
so much to say but i just hold my tongue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 674
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: circus, logan, luvian, lucy

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Sam 13 Oct - 18:15

Emeraude
Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche

_________________

Tú me robaste el corazón como un criminal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 98
- since : 01/09/2018

( end game )

- getaway car.
address: (#732) west side.
contact book:
availability: (1/3) zola. olivia.

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Sam 13 Oct - 21:45

bienvenue parmi nous,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 21
- since : 10/10/2018

( end game )

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Sam 13 Oct - 21:55

Merci :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 363
- since : 03/01/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Lun 15 Oct - 14:53

Salut toi. Ton délai de cinq jours est dépassé, et ta fiche est donc maintenant une fiche en danger.
Tu as deux jours pour nous demander un nouveau délai, sinon, ta fiche sera archivée, et ton compte supprimé. Si tu as besoin d'un nouveau personnage pour l'inspiration, n'hésite pas à en changer. On ne t'en voudra pas.
À très vite, je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 21
- since : 10/10/2018

( end game )

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Lun 15 Oct - 15:31

Je veux bien un petit délai en effet, mon week-end a été un peu plus chargé que prévu et je ńai pas fini mon histoire du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 241
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4)

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   Lun 15 Oct - 16:32

Jusqu'à mercredi cela te semble raisonnable ? I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: (kit) fire meet gasoline   

Revenir en haut Aller en bas
 
(kit) fire meet gasoline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fire meet gasoline. - Cleo
» Fire meet Gasoline - Anshu -
» beckford ethan ϟ fire meet gasoline
» (f/libre) fire meet gasoline.
» carmen + fire meet gasoline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: