AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 homecoming (logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 116
- since : 12/09/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: homecoming (logan)   Mar 18 Sep - 15:49


indeed, it's wrong to keep you near me
one could call me cruel and deceiving
@logan ramirez

La vieille voiture française ronronnait tandis que son conducteur la faisait tourner sur la gauche pour se retrouver à un feu, au cul d'un camion. Luvian, nerveux, ne cessait de triturer le cuir fatigué de son volant qui partait déjà en petits lambeaux. Pour se rassurer, il jetait régulièrement et lorsque la circulation le permettait des regards en direction de Logan, sur le siège passager. La vue de sa frangine avait toujours réussi à tranquilliser Luvian, et aujourd'hui, plus jamais, il aurait besoin d'elle. D'un geste intéressé, il monta doucement le volume de l'autoradio tandis que s'élevaient les premières notes de moonage daydream. Il pencha la tête à gauche, Luvian, puis à droite, au rythme de la musique, tentant tant bien que mal de se donner un air détendu. Il jeta un énième regard à Logan, puis prononça au terme d'un soupir. « One day she'll be this drunk she won't even recognize us. » La circulation repartant, Luvian reporta son attention sur la route. La peugeot s'engagea dans une avenue, mais l'esprit de Ramirez était déjà dans la petite maison mitoyenne dans laquelle ils avaient grandi, Logan et lui. L'instant d'après, il la voyait apparaître et se garait avec précaution devant le minuscule garage. Mettant le frein à main, il plongea son visage dans ses mains l'instant d'après. Il n'était pas encore rentré que des effluves imaginaires d'alcool lui chatouillaient les sens. Il sortit précipitamment de la voiture pour respirer de grandes bouffées d'air. Sa main gauche se mit à chercher activement à l'intérieur de son blouson. « I need a – » Il en ressortit une cigarette, puis un briquet. « Just a moment. Before we go. » Il alluma précipitamment la cibiche avec la nervosité d'un camé en manque, alors que généralement, il pouvait se passer une voire deux journées sans qu'il ne ressente le besoin de s'encrasser les poumons. Mais il lui fallait absolument faire disparaître cette odeur entêtante de whisky qu'il avait dans les narines. Il tira sur sa clope, Luvian, une main sur le toit de la 404. Il aurait dû se douter que ce serait aussi dur. Chaque fois qu'il revenait voir leur mère, il oubliait à quel point il lui était pénible de pénétrer dans cette maison, compte tenu de la sombre période d'alcoolisme qu'il avait traversée, un an auparavant. C'est qu'il se pensait plus fort, Luvian, beaucoup plus fort. Les deux coudes sur le toit de sa voiture, le brun jeta un regard embêté en direction de Logan. « I'm sorry, Lo. I'ts gonna be okay. It gotta be. » Il prit le temps de terminer sa cigarette, une fois de plus rassuré par la présence de sa sœur, puis par cette simple cigarette. Il l'écrasa sur la boîte à lettres, jeta le mégot dans la poubelle des voisins, puis se frotta les mains. « Okay let's go. » Il s'engagea le premier en direction de la porte d'entrée, puis tira une clé du fond de sa poche. Il ouvrit doucement la porte, tâchant du mieux qu'il pouvait de respirer par la bouche. « Mom ? » appela-t-il d'une voix incertaine. « You there ? It's us. » Il avança dans l'entrée pour permettre à Logan de passer. Tout paraissait calme, si calme. Une bien belle illusion, comme toujours.

_________________
- - le jeu de la folie est un sport de l'extrême qui se pratique souvent au bord des précipices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Logan Ramirez

she's fragile like a bomb

- paper notes : 896
- since : 07/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton west side #15
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: homecoming (logan)   Sam 29 Sep - 21:30

Tu ressers ta veste sur ton buste, croisant les bras sur ce dernier pour essayer de garder un minimum de chaleur. Tu t'approches du bord de la route alors que la voiture s'arrête à ta hauteur. Tu déposes rapidement un baiser sur la joue de ton frère après t'être glissée dans le véhicule. Vous parlez pas vraiment pendant le trajet. Pas besoin. Puis honnêtement Logan, avec tout c'qui se passe dans ton crâne en ce moment, t'as pas forcément envie de taper la discut' et parler de la météo. Alors tu t'enfonces dans un silence, parfois agrémenté de sourire en direction de ton aîné. Tes yeux, ils divaguent sur les bâtiments, les rues et les arbres qui passent ton chemin.
Mais tes pupilles, elles retrouvent vite le visage de Luvian quand il prend la parole. Quand il exprime cette crainte que tu partages aussi, silencieusement. Tu ne dis jamais rien à voix haute, Logan. Tu ne vas jamais te plaindre directement. Non, tu vas penser. Remuer encore et encore le couteau dans la plaie en silence. Réfléchir à c'que ta mère aurait pu être sans l'alcool. Sans toute cette addiction qui vient empoissonner son organisme. « Yeah, maybe. » Tu réponds alors simplement. Et quand la maison se dessine à l'horizon, tu sens ton cœur se gonfler d'une appréhension malsaine. C'est toujours la même chose, que tu sois seule ou avec Luvian. Tu feins l'indifférence mais au fond, ça te bouffe de voir ta mère dans cet état. De te dire que ton frère pourrait être pareil s'il ne s'était pas relevé. Et alors que te l'vois galérer de la sorte à chercher une clope, ton palpitant se serre. Tu poses une main rassurante sur son bras, un sourire dessiné sur tes lèvres vierges de tout maquillage. « Hey Lu, chill. We got this, okay ? You can do it. » Tu, et pas on. Parce que tu veux paraître forte, Logan. Plus que tu ne l'es vraiment au final.
Tu l'suis à l'intérieur, tes poings serrés dans les poches de ton blouson. La respiration accélérée à l'idée de t'retrouver face à elle. Mais dans quel état ? Machinalement, ton regard se pose sur le canapé, où elle s'échoue habituellement, des cadavres de bouteilles décorant le tapis du salon. Mais la seule chose que t'y vois, ce sont des coussins abîmés par le temps et le manque d'entretien. « Mom ? », que tu dis en écho avec la voix de Luvian. Tes doigts agrippent la rampe de l'escalier alors que tu montes rapidement les marches. Ces mêmes marches dans lesquelles tu jouais avec tes poupées quand t'étais encore qu'une gamine. « Mom, it's us. Where are y… » Ta phrase, elle est coupée net alors que tu remarques son ombre dépasser de l'entrée de la salle de bain. T'as pas le temps de réfléchir que tu t'y précipites, hurlant au passage le prénom de ton frère pour l'inciter à monter à l'étage. Tu pousses la porte pour découvrir ta mère accrochée à la cuvette des toilettes, les cheveux en batailles et la bouche agrémentée de vomis. Déchéance même. « It's okay mom, we're here. », tu dis en passant tes doigts dans les cheveux de ta génitrice. Tu ravales tes larmes Logan. Tu ne craques pas. Tu ne craqueras pas.

_________________


all my life i was afraid to die and now i come alive inside these flames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 116
- since : 12/09/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: homecoming (logan)   Jeu 11 Oct - 15:14

Une vieille odeur de whisky dans les naseaux, Luvian était entré le premier dans cette maison qui avait tant vécu. Plus crispé que jamais, le brun n'aurait jamais franchi le pas de la porte si Logan ne se trouvait pas derrière lui. Ses paroles rassurantes murmurées quelques instants plus tôt encore en tête, il avala avec difficulté le nœud qui s'était formé dans sa gorge. Oui, il pouvait le faire. Logan avait raison. Sa sœur avait toujours eu cette espèce d'assurance inébranlable qui lui manquait tant dans ces moments. Il fallait dire qu'elle n'avait pas touché le fond comme il l'avait fait, et Luvian ne le lui souhaitait jamais, au grand jamais. Prostré dans le hall d'entrée, Luvian prit une profonde inspiration, appelant finalement sa mère avec l'espoir qu'elle se soit simplement assoupie. Ce faisant, ses yeux traînaient ici et là dans la demeure, sur ce buffet où des coupes de football avaient trôné, à une époque. Ce vieux tapis persan dans le salon, qui en avait singulièrement vu de toutes les couleurs, au sens propre comme au figuré. La cuisine, quant à elle, était le lieu de souvenirs assez heureux. Il était encore adolescent lorsqu'il lui avait fallu prendre ses responsabilités et veiller sur sa sœur. Il avait fait ses armes culinaires dans cette pièce, Luvian. Et s'il n'était pas le plus fin des cordons bleu, il pouvait toutefois se vanter d'être plutôt bon aux fourneaux. Quelque part, cette maison l'avait vu grandir et surtout mûrir prématurément. Si elle regorgeait aussi de souvenirs plus sensibles et douloureux, elle avait été ce nid, ce refuge, et Luvian était toujours saisi de nostalgie lorsqu'il remettait les pieds en ce lieu.
Luvian regarda Logan s'engager dans les escaliers, et se dirigea vers l'arrière de la maison. Il entrait dans l'arrière-cuisine, au cas où, lorsqu'il entendit sa sœur rugir son prénom. Son sang ne fit qu'un tour et il se précipita à l'étage, avant de découvrir Logan, dans la salle de bain, penchée sur leur mère affalée sur la cuvette des toilettes. Luvian, il se figea, brusquement frappé par une vision de lui-même, dans la même situation, plusieurs mois auparavant... Il posa une main sur le chambranle en se sentant vaciller. Jusqu'à ce que la voix emplie de douceur de Logan le ramène à la réalité. « Mom... » s'entendit-il murmurer tout en entrant dans la pièce. Il posa une main tremblante dans le dos de sa mère. Il avait toutes les peines du monde à garder son calme, Luvian. À ne pas pleurer, à ne pas quitter cette pièce, et cette maison. Alors Luvian, il tremblait. Ses mains, surtout. Sa voix, aussi, un peu. Il s'éclaircit la gorge, à plusieurs reprises, cachant tant bien que mal son malaise pourtant totalement évident. Il piocha un gant de toilette dans le petit placard sous le lavabo, l'humidifia, puis le tendit en direction de la bouche de sa mère pour la nettoyer. Ceci fait, il s'appliqua à rincer le gant à l'eau chaude. Puis, il s'accroupit auprès des deux femmes. Sondant le regard hermétique de Logan un instant, il reporta son attention sur sa mère. « Come on mom, let's go downstairs. You gotta eat something. » Il ne savait que trop bien quoi faire, Luvian, pour avoir vécu cette situation des centaines de fois. Il aida Logan à redresser leur mère, puis il se dirigea dans la chambre de cette dernière à la recherche de cette vieille bassine, fidèle au poste. Celle-ci en main, il descendit les escaliers et la déposa près de canapé. Prenant place dans la cuisine, il ouvrit les placards à la recherche de ces bouillons de poulet qu'il préparait toujours pour les gueules de bois de sa génitrice. Il mit de l'eau à chauffer dans une casserole puis retourna en bas des escaliers pour surveiller la progression des deux Ramirez.

_________________
- - le jeu de la folie est un sport de l'extrême qui se pratique souvent au bord des précipices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: homecoming (logan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
homecoming (logan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Logan Echolls
» Alice Logan [validée]
» Logan Wright
» Logan(X)
» Brooke Logan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton east side. :: résidences.-
Sauter vers: