AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - always by my side [ft. Nathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

⋅ paper notes : 208
⋅ since : 10/05/2018

( end game )

MessageSujet: - always by my side [ft. Nathan]   Jeu 13 Sep 2018 - 22:32


- - - - - - - ❖ - - - - - - -
“When everything goes to hell, the people who stand by you without flinching -- they are your family.” @Nathan Morello  

Pire journée de sa vie, sans un doute. Il y a plusieurs jours, elle avait dit à Nathan qu'elle leur préparerait, à Lydia et à lui, les fameuses lasagnes de la matriarche Morello. Un plat typiquement italien, aux odeurs familières. Elle avait eu envie de les faire aujourd'hui, ô malheur lui en a pris. Prise par surprise par le mauvais temps, elle a jugé bon de rentrer en bus. Une autre mauvaise décision. Car le bus, a fini sa trajectoire sur le toit, bousculant ses occupants. Certains s'en sont bien sortis, d'autres ont été blessé. Edda fait partie des chanceux qui bien que sonné, ne s'en sort qu'avec une blessure à la tête, et probablement quelques bleus qui apparaîtront d'ici peu. Pourtant, quand les secours sont arrivés ils ont insisté pour emmener tout le monde, par mesure de sécurité qu'ils ont dit. Foutue journée. Qu'elle s'est encore dit, quand elle a dû monter dans une voiture de secours qui l'emmènerait à l'hôpital. Elle a toujours détesté ça, les hôpitaux Edda. Les odeurs qui flottent dans l'air sont nauséabondes et il y règne une atmosphère lugubre qui donne froid dans le dos à la jeune femme. C'est pour cela, qu'elle ne voulait pas y aller. Mais face à l’insistance, elle a dû se rendre.
Assise sur le rebord d'un des lits désinfectés, on l'osculte. On lui fait suivre la lumière des yeux, on examine ses reflexes, on prend sa tension et autre examen nécessaire pour s'assurer de sa santé. Elle soupire, quand le médecin de garde quitte la chambre, en lui disant de patienter encore quelques instants. Elle a l'impression d'être là depuis des heures. Elle jette un regard autour d'elle, comme si elle envisageait une solution pour s'enfuir d'ici. Et puis, elle fait un pacte avec elle-même, si d'ici dix minutes il n'est pas revenu, elle partira. Tant pis pour lui. Elle se sent bien et n'a plus envie de perdre son temps ici. Elle veut rentrer chez Nathan, prendre une bonne douche chaude et surtout, oublier cette journée. Ses jambes se balancent, d'avant en arrière, alors que les minutes s'écoulent, les unes après les autres. Ca y est, s'en est trop. Elle a attendu suffisamment longtemps, maintenant, elle s'en va. Alors qu'elle se lève, qu'elle cherche des yeux ses affaires, ceux-ci se posent sur une silhouette qui lui est familière. Nathan?!? Qu'elle dit, surprise de le trouver ici. Un instant, elle reste interdite, ne sachant pas quoi dire, quoi faire, comme une petite fille qui aurait été prise la main dans la boîte à cookie. Et puis elle se reprend, submergée par des questions. Qu'est-ce que tu fais ici? Lydia va bien ? Et toi, tu vas bien ? Qu'elle commence par dire, sincèrement inquiète au sujet de ces deux membres de sa famille. Car peu importe à quel point les relations peuvent être difficiles en ce moment entre Nathan et elle, son bien-être est important pour elle. Comment m'as-tu trouvé?

_________________
Take my hand, let’s see where we wake up tomorrow. Please don’t see just a girl caught up in dreams and fantasies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 138
⋅ since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Jeu 20 Sep 2018 - 14:43


≈ ≈ ≈
{ Strong or fragile it's the family tree
See how the sun shines through the leaves . }
crédit/ tumblrrain perry.

Nathan avait eu l’impression de défaillir quand l’hôpital l’appela pour lui apprendre que sa soeur venait d’être admise à la suite de la tempête. Malgré ses tentatives, on refusait de lui dire quoi que ce soit au téléphone. Nathan déposa alors en urgence Lydia chez Ingrid et fonça à l’hôpital. Sur le chemin pour y aller, il fit quelque chose qu’il n’avait pas fait depuis des années, il pria. Il pria le seigneur que sa soeur n’ait rien de grave. Il détestait la façon dont les choses s’étaient terminées entre eux et il n’aurait pas supporter l’idée de la perdre. Ces quelques minutes en voiture lui parurent une éternité. Il fonça alors à l’accueil où on lui demanda d’attendre qu’un médecin vienne lui parler. Il craignait alors le pire. Il était alors assis et regardait autour de lui. Il y avait tellement de monde, c’était infernal. Il se rendit compte qu’il avait bien de la chance de ne rien avoir. Par chance, sa fille et lui avaient été recueillis par une voisine et tout s’était bien déroulé. Il priait encore une fois que ça soit pareil pour sa soeur. Soudain, le médecin arriva, un interne puisque le médecin titulaire était débordé. Il lui annonça alors que sa soeur n’avait rien de grave. Elle était encore en observation, mais qu’elle pourrait sûrement sortir dès ce soir. Il souffla de soulagement avant de remercier le médecin. Il fonça alors à nouveau dans les couloirs pour aller dans sa chambre. C’est en entrant dans sa chambre, qu’il la trouva debout en train de faire ses affaires sans autorisation. Il se mit alors à sourire parce qu’il savait que c’était du Edda tout craché. Lorsque la jeune femme se tourna elle fut très surprise de le voir. Elle voulait savoir ce qu’il faisait ici, mais également si tout le monde allait bien. Elle était sincèrement inquiète pour eux. – Apparemment, je suis la personne à appeler en cas d’urgence. Lui fit remarquer Nathan avec un sourire en coin. Malgré les hauts et les bas, elle pouvait toujours compter sur lui. Il était presque honoré même s’il savait qu’elle ne connaissait que peu de monde ici. Nathan fit un pas vers sa soeur pour l’enlacer avant de lui répondre. Il en avait besoin, il avait eu si peur pour elle. Il se recula ensuite pour lui dire : – Tout le monde va bien ne t’inquiète pas. On a pu rapidement se mettre à l’abri grâce à une femme qui nous a accueilli chez elle. Il était reconnaissant que chaque membre de sa famille n’ait rien. Il n’avait cependant pas amené Lydia qui avait été chamboulé par la soirée. Il avait préféré la laisser avec Ingrid qui prendrait grand soin d’elle en attendant que tout le monde rentre à la maison. – Comment est-ce que tu te sens ? Lui demanda Nathan avant de l’inviter à se rassoir. Il n’avait pas envie qu’elle fasse un malaise maintenant. Il savait qu’elle serait tout à fait capable de lui faire une dernière frayeur.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 208
⋅ since : 10/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Lun 24 Sep 2018 - 22:33

Elle ne pensait pas finir sa journée à l'hôpital en se levant le matin-même. Et pourtant, la voilà, affublée d'une de leurs robes peu seyantes. A attendre avec impatience qu'un médecin, une infirmière ou n'importe qui vienne la prendre en charge. Mais la patience est une vertu, c'est ce qu'on a eu de cesse de lui répéter. Pourtant, ce n'est pas quelque chose avec laquelle elle est familière. Ô non. Si bien que même si personne n'est encore venue la voir, elle envisage de prendre la fuite. Elle ne voulait pas venir ici en premier lieu. Elle va bien. Mais il paraît que lorsque l'on prend un coup à la tête, des examens sont nécessaires. A son avis? C'est bien stupide. Elle ne peut qu'être surprise en voyant Nathan arrivée au moment où elle s'apprête à s'enfuir de cet endroit. Comme s'il pouvait toujours sentir quand elle fait quelque chose qu'il ne faut pas. C'est bien sa veine, qu'elle ne peut s'empêcher de penser. Durant une seconde, son coeur loupe un battement de le voir là. Elle ne peut pas s'empêcher de le questionner pour savoir s'il va bien, si Lydia également. Après tout, que peut-il faire dans un hôpital si tout va bien? Sauf si.. Alors qu'une pensée vient de se former silencieusement, il prend la parole pour répondre à ses questions. – Apparemment, je suis la personne à appeler en cas d’urgence. Qu'il commence par lui dire. Il est vrai qu'en arrivant en ville, elle a dû remplir certains papiers, quand on lui a demandé une personne à contacter en cas d'urgences, elle n'a pas hésité une seconde : ce serait Nathan. Bien sûr à ce moment-là, la relation entre les deux était presque inexistante, mais elle l'a toujours su, quelque part au fond d'elle, que si quelque chose lui arrivait, Nathan serait le premier à se montrer. Elle ne sait pas vraiment quoi lui dire, doit-elle s'expliquer de son choix? Elle ne pense pas, elle se contente d'un léger sourire en guise de réponse. Parce qu'elle le voit, son sourire à lui, léger, mais bien présent. Il fait ensuite quelque chose qui la prend totalement par surprise, il l'enlace, si bien que durant un instant elle reste figée, incapable de dire ou faire quoi que ce soit. Elle n'est plus habituée Edda, à ce genre de signe d'affection. Elle se détend rapidement, et lui rend son étreinte, inspirant profondément. Quand il finit par reculer, Edda reste interdite de se rendre compte qu'il a été inquiet pour elle, vraiment inquiet. Mais avant qu'elle ne dise quoi que ce soit, il reprend la parole. – Tout le monde va bien ne t’inquiète pas. On a pu rapidement se mettre à l’abri grâce à une femme qui nous a accueilli chez elle. Elle peut souffler, soulagée, elle l'est d'apprendre qu'ils ont vécu cette tempête à l'abri de tout danger, de savoir que ni lui, ni Lydia n'est blessée. Il faudra lui amener un panier de cupcake pour la remercier... On s'en chargera avec Lydia, c'est une fantastique sous chef. Qu'elle lui dit fièrement, persuadée que les filles Morello seront capables de concocter de merveilleuses pâtisseries. – Comment est-ce que tu te sens ? Dans ses gestes, il l'invite à se rasseoir sur le lit, qu'elle vient à peine de quitter. Elle est tentée de dire qu'elle n'en a pas besoin, mais ce serait une conversation stérile, alors elle obtempère. Je vais très bien, mais ça ira encore mieux quand je rentrerais à la maison..  Qu'elle lui dit. Ce n'est pas un mensonge, pas vraiment. Certes sa tête lui fait mal, mais rien qu'un cachet d'aspirine ne saurait résoudre, elle est en sûre. Je meurs d'envie de prendre une douche et d'aller me coucher.. Autant dire, que cette journée de l'enfer se termine.

_________________
Take my hand, let’s see where we wake up tomorrow. Please don’t see just a girl caught up in dreams and fantasies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 138
⋅ since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Mer 3 Oct 2018 - 19:25

Nathan était soulagé de voir que la jeune femme n’était pas frustrée, mais heureuse de le voir. Il se rappelait de leur dernière conversation et cela n’avait pas été une partie de plaisir. Edda lui avait clairement dit qu’il l’avait abandonné, qu’il n’avait pas pensé à elle. Elle lui avait mis son échec en tant que grand-frère en pleine face. Peut-être que cet évènement aussi tragique soit-il serait le point de départ d’un nouveau chapitre dans leur relation. Nathan avait vraiment eu peur de la perdre ce soir et il était prêt à faire des efforts pour que cela s’arrange entre eux. Il tenait énormément à elle et il comprenait qu’elle soit blessée. Il était néanmoins reconnaissant qu’elle ne le rejette pas et qu’elle soit si heureuse de le voir. Nathan se mis à sourire lorsqu’elle lui répondit qu’il faudra apporter un panier de cupcakes pour remercier la femme qui les avait accueilli. Il l’imaginait en Bree Van De Kamp amenant des cupcakes et il trouvait cela très attendrissant. Il était persuadé que la jeune femme en serait reconnaissante. — J’aurais le droit d’en goûter un ? Lui demanda Nathan avec une petite moue. Il savait qu'Edda ferait des merveilles surtout avec Lydia comme sous-chef. Edda n’avait aucune envie de s’asseoir et de se reposer. Elle voulait rentrer à la maison et quelque chose lui disait qu’il ne pourrait pas la faire changer d’avis. Lorsqu’elle avait décidé quelque chose c’était inévitable. Il pouvait comprendre qu’après cette soirée en enfer elle avait envie de rentrer se doucher et se coucher. — On demandera au médecin de te décharger ce soir alors. Lui répondit le beau brun avec un sourire en coin. Il serait capable de la veiller toute la nuit s’il le fallait. De plus, par chance leur voisine était infirmière et il savait qu’il pourrait compter sur elle en cas de questions. Il avait également envie de la voir rentrer avec lui ce soir. Il était tellement rassuré de l’avoir retrouvé et qu’elle soit en un morceau. Il avait envie de la prendre dans ses bras et de ne plus la lâcher, mais il n’osait pas. Il voulait respecter son espace vital et il n’oubliait pas qu’elle devait encore lui en vouloir. Il n’avait pas envie de la coller et de l’agacer. Il allait simplement être d’un grand soutien pour une fois. Il avait envie de lui prouver qu’il pouvait être le grand frère dont elle rêvait. Ne sachant pas ce qui s’était passé pour elle, il se permit de lui demander : — Tu peux me raconter ce qui s’est passé ? Il savait qu’elle risquait de ne pas avoir très envie d’en parler alors il n’insisterait pas si elle le lui demandait.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 208
⋅ since : 10/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Mar 16 Oct 2018 - 16:37

— J’aurais le droit d’en goûter un ? que lui demande Nathan, sourire aux lèvres, alors qu'elle parle d'offrir un panier de cupcake à la voisine grâce à qui Lydia et lui ont été en sécurité ce soir. Elle prend le temps de réfléchir un instant, faisant durer le suspens plus longtemps que nécessaire. — Il faudra demander à la sous-chef en poste... mais j'ai entendu dire que tu avais ses faveurs, qu'elle commence à dire, en repensant à ce qu'elle a déjà vu voir de la relation entre Lydia et Nathan. Elle les trouve si proches, si fusionnels, qu'elle ne peut parfois pas s'empêcher de retourner dans sa chambre, pour ne pas les déranger. Et ça ne la dérange même pas Edda, parce qu'elle trouve ça attendrissant à voir. — Peut-être même qu'on te laissera racler le fond du saladier avec nous. Elle hausse les épaules à la fin de sa phrase, sourire aux lèvres, comme s'il s'agissait de la proposition la plus alléchante du monde. Après tout, c'est connu, avoir le droit au fond du saladier est souvent, si ce n'est toujours, la meilleure partie de la pâtisserie. Nul doute que ce sera le coup ici aussi. Étrangement, elle a déjà hâte de s'y mettre avec Lydia, même si cette fois, elle demandera probablement à Nathan de l'emmener faire les courses. Hors de question pour elle de reprendre un bus avant un certain temps. — On demandera au médecin de te décharger ce soir alors. Un énorme sourire s'affiche sur le visage de l'italienne à ses mots. — Merci beaucoup, qu'elle dit, en insistant bien sur chaque syllabes. Elle a hâte Edda, de sortir de cette chambre, de cet hôpital et de rentrer à la maison. Où elle pourra enfin souffler. Elle ne pense pas aux retombées que pourrait avoir eu son coup à la tête, ou quoi que ce soit. Pour elle, elle va très bien, il n'y a donc pas de raison de s'inquiéter inutilement. Il est temps de rentrer et d'arrêter de perdre du temps à rester ici. — Tu peux me raconter ce qui s’est passé ? Elle pousse un soupir. Elle sait qu'il n'a pas de curiosité mal placée, ou quoi que ce soit, mais elle n'a pas vraiment envie de repenser à cet incident. Pourtant, elle sait qu'elle doit dire quelque chose, car Nathan attend une réponse.  — Tout s'est passé très vite.. qu'elle commence à dire, alors que la scène, tente de se recomposer dans sa tête. — Il y avait beaucoup de pluie, la visibilité devait être mauvaise... le bus s'est retourné.. Simplement. — C'est arrivé rapidement. Qu'elle se contente de répéter, comme pour signifier qu'elle n'en dirait pas plus. Inutile de se rappeler que son palpitant s'est accéléré quand elle a senti son centre de gravité se retourner. Inutile de parler des échanges qu'il y a eu sur place, certains utiles, d'autres complètement déplacés. Elle a eu peur, bien sûr, mais elle n'a pas cédé à la panique car ce n'aurait servi à rien... et bien sûr, elle était probablement sous le choc, ce qui explique pourquoi elle ne s'est peut-être pas vraiment rendu compte de la gravité qu'aurait pu voir l'accident. Heureusement, tout le monde va bien. Qu'elle finit par penser, alors que le désir de partir d'ici et de plus en plus présent, elle veut rentrer avec Nathan et Lydia et ne veut plus attendre.. et. Et ses pensées se stoppent net alors qu'elle fronce les sourcils. — Au fait, où est Lydia? Elle est encore chez la femme qui vous a recueilli? Qu'elle demande, trouvant étrange de ne pas la voir ici, même si elle n'en est pas mécontente, l'hôpital n'est pas une place pour une enfant qu'elle pense. Mais imaginer Nathan la laisser comme ça, oui, elle trouve cela étrange.

_________________
Take my hand, let’s see where we wake up tomorrow. Please don’t see just a girl caught up in dreams and fantasies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 138
⋅ since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Ven 26 Oct 2018 - 22:42

Nathan se mit à sourire lorsque Edda lui répondit qu’il faudra demander à la sous-chef en poste pour avoir quelques gâteaux, mais qu’il avait ses faveurs. Heureusement pour lui sa fille ne savait pas lui dire non. Il avait l’impression que sa petite sœur commençait à lui laisser une porte ouverte dans leur relation. Elle déposait les armes pour ce soir en tout cas. — Et tu penses que je vais réussir à avoir les faveurs de sa seconde ? Lui demanda Nathan comme pour l’attendrir. Il avait envie de repartir à zéro. Peut-être que cette accident leur permettra de mettre derrière eux les rancœurs pour créer une nouvelle relation fraternelle plus solide, c’est du moins le souhait le plus cher de Nathan. Nathan fit le second pas en lui annonçant qu’il demandera au médecin de la décharger ce soir. Il savait qu’elle n’avait aucune envie de rester ici et il savait également qu’elle serait mieux à la maison. Elle ne le savait pas encore, mais il était prêt à la veiller toute la nuit et de jouer les infirmiers. Il avait eu tellement peur à l’idée de la perdre qu’il ne comptait rien laisser au hasard. Edda semblait apprécier sa démarche. — A la condition que tu acceptes que je veille sur toi. Lui annonça Nathan. Il devait jouer son rôle de grand-frère et il préférerait qu’elle sache à quoi s’en tenir. Si ça se trouve elle préférerait encore rester ici plutôt que de devoir le supporter toute la nuit. Rapidement, Edda accepta de lui raconter ce qui s’était passé. Elle était dans un bus quand la tempête est arrivée. Le chauffeur perdit le contrôle du véhicule et le bus se retourna. Il pouvait presque imaginer la scène et cela lui donnait froid dans le dos. Il avait vraiment de la chance que sa sœur s’en soit sortie en un morceau, cela aurait pu être plus grave. Nathan ne pu s’empêcher de la prendre dans ses bras un bref moment, il avait comme besoin de la sentir près de lui, de la sentir en sécurité. Elle devait être traumatisée, mais finalement c’est Nathan qui vivait la situation plus mal. Rapidement, il se recula pour lui redonner son air. Il savait qu’elle n’avait plus envie d’en parler et il respectait son choix. Edda changea même de sujet en lui demandant où était Lydia. Il savait qu’Edda aimerait la voir, mais il n’avait cependant pas amené Lydia qui avait été chamboulé par la soirée. Il avait préféré la laisser avec Ingrid qui prendrait grand soin d’elle en attendant que tout le monde rentre à la maison. — Elle est à la maison avec Ingrid, je ne pensais pas que c’était un bon endroit pour elle, mais elle t’attend sagement. Il ne savait cependant pas comment elle réagirait de voir Ingrid. Il ne connaissait pas sa position vis à vis de la jeune femme. Edda s’était toujours retenue de faire un commentaire. Il serait capable de lui demander de partir à son arrivé rien que pour que Edda puisse se reposer sans souci. Sa sœur passait avant tout.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 208
⋅ since : 10/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Mar 6 Nov 2018 - 20:24

La conversation est facile, légère et cela ne peut faire que du bien, qu'elle se dit Edda, en souriant à leurs échanges. En arrivant en ville, elle n'imaginait pas grand chose. Elle avait besoin de changement dans sa vie, c'est sûr, mais sa relation avec Nathan? Elle pensait avoir tiré un trait dessus. Il a disparu de sa vie, qu'elle se disait comme s'il s'agissait là d'une réponse logique, expliquant de façon simple la situation. Et pourtant, en reprenant contact avec son aîné, elle s'est souvenue de tout ce qu'elle a tenté d'oublier. Les mauvaises choses, bien entendue, mais aussi les bonnes. Elle s'est souvenue de cette sécurité qu'elle avait l'habitude de ressentir quand il était dans les parages, elle s'est souvenue de cette impression d'avoir quelqu'un qui sera toujours là pour elle, peu importe ce qui peut se passer. Alors oui, les débuts ont été difficiles, parce qu'elle est rancunière, parce qu'elle ressassait un passé en ne se souvenant que des pires moments, en ne gardant que les pires ressentiments. Puis elle a laissé entrer les autres, et d'une certaine façon, les choses ont commencé à changer. Petit à petit. Elle ne peut pas encore dire qu'elle lui a pardonné, car elle ne sait pas si elle pourra un jour le faire totalement. Mais elle a accepté qu'il redevienne une partie de sa vie, d'aller de l'avant, comme il le lui avait suggéré lors d'une précédente discussion. Elle sait leur situation bancale, mais la normalité n'a jamais vraiment eu sa place dans la famille Morello. Elle se contente donc de vivre au jour le jour, de voir comment les choses vont évoluer, mais elle ne peut qu'être heureuse de le ravoir dans les parages. Parce qu'il lui a manqué, sans aucun doute. Et c'est avec un certain naturel qu'il a repris son rôle de frère aîné, si bien que quand elle le supplie de la sortir de là, il ne peut s'empêcher d’acquiescer à sa demande. Pour lui faire plaisir, mais également, parce qu'il sait que s'il n'accepte pas, elle serait probablement capable de sortir par la fenêtre. — A la condition que tu acceptes que je veille sur toi. Qu'il lui dit, finalement. Elle secoue la tête doucement, en soupirant, l'air faussement blasé. Mais au fond, cela lui plait, qu'il veuille prendre soin de sa santé. Elle hausse alors les épaules, avant de lui répondre. — Bien, mais je te préviens, je ne serais pas une patiente modèle. Tu devras peut-être gérer mes caprices. Qu'elle dit sur le ton de la plaisanterie, car il est plus facile pour elle d'essayer de rester sur un humour léger. Parce qu'au fond, elle ne veut pas qu'il s'inquiète pour elle, elle est forte. C'est ce qu'elle pense du moins. Pourtant, quand elle lui raconte ce qu'il s'est passé, elle redevient une enfant, elle est immergée par des souvenirs qu'elle veut oublier. L'étreinte de Nathan la ramène à la réalité et la surprend d'une certaine façon. Elle ressent son inquiétude sur ce qui aurait pu arriver et elle veut le rassurer, mais les mots lui manquent, parce qu'elle est encore sous le coup de l'émotion, probablement. — Ca va.. Qu'elle se contente de lui murmurer, alors qu'il recule, lui redonnant son espace personnel. Et parce qu'elle n'aime pas paraître faible, elle change de sujet, parlant de Lydia, un sujet qu'elle aime aborder et qui elle sait, plaira tout autant à Nathan. — Elle est à la maison avec Ingrid, je ne pensais pas que c’était un bon endroit pour elle, mais elle t’attend sagement. Elle a un mouvement de recul, sans vraiment le contrôler quand le prénom d'Ingrid intervient dans la conversation et une moue de dégoût s'installe sur son visage. — Ingrid est chez toi? Qu'elle se contente tout d'abord de demander. Ingrid. C'est une femme qu'elle a appréciée, sincèrement. Et puis la décadence. D'une certaine façon, elle est responsable de l'éloignement de Nathan, donc elle la blâme. Et puis elle a disparu de la circulation, abandonnant Nathan et leur adorable fillette. Choix impardonnable pour Edda, qui a ainsi tiré un trait sur cette femme pour laquelle elle ne ressent désormais plus que du mépris. — Finalement, l'hôpital ne me semble plus si mauvais.

_________________
Take my hand, let’s see where we wake up tomorrow. Please don’t see just a girl caught up in dreams and fantasies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

⋅ paper notes : 138
⋅ since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   Dim 11 Nov 2018 - 14:34

Nathan était ravi de savoir que sa sœur n’avait pas perdu son sens de l’humour. Elle le prévenait donc qu’il devrait gérer ses caprices. Il se doutait bien qu’elle ne serait pas une patiente-modèle. Il se rappelait des fois où elle était malade alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Elle était absolument intenable, mais elle était si mignonne que tout le monde lui passait tout. Par chance, il avait grandi et avait eu une fille à son tour et il ne doutait pas de pouvoir s’en occuper. — Je pense que je saurais gérer ! Lui confia Nathan avec un sourire en coin. On pourrait croire que Lydia était un ange, mais il est vrai que malade elle avait tendance à faire des caprices comme pour profiter doucement de la situation. Il savait qu’il était à la hauteur de la situation. Il était tout simplement soulagé qu’elle aille bien et il serait prêt à céder à quelques caprices. Soudain, la conversation prit une autre tournure quand Nathan expliqua à sa sœur que Lydia était avec sa mère. Nathan savait qu’Edda ne voulait pas entendre parler d’Ingrid, mais il fut choqué par la réponse de cette dernière. Il l’informait simplement qu’elle gardait sa fille et apparemment elle préférerait rester à l’hôpital plutôt que de la croiser. Nathan savait qu’il avait pris la bonne décision en ne disant pas de suite à Edda qu’avec Ingrid ils essayaient à nouveau d’avoir une relation amoureuse. Elle aurait sans doute hurlé en lui disant qu’il était stupide de retenter sa chance avec une femme qui l’a abandonné. Il espérait alors que d’ici quelque temps elle changerait d’avis en apprenant à la connaître. De toute façon, elle n’avait pas à le savoir pour la simple et bonne raison que cela restait un secret jusqu’à ce qu’ils sachent si cela peut marcher. — Edda s’il te plaît ... Lâcha Nathan très naturellement. Il n’avait aucune envie de voir sa sœur et la mère de Lydia se disputer ou s’ignorer. Il avait envie d’être une belle et heureuse famille réunie. Il savait combien Edda avait été en colère contre Ingrid à cause de l’abandon du foyer familial, mais il espérait qu’en arrivant ici elle ferait un effort pour essayer de la connaître. Ingrid n’était plus du tout la même personne et il souhaitait réellement que les choses s’arrangent entre elles. — Je sais que tu lui en veux encore beaucoup pour ce qu’elle a fait, mais elle n’est plus la même personne. Elle a énormément travaillé pour se remettre dans le droit chemin, elle s’est fait aider. Tenta de lui expliquer Nathan. Il espérait qu’elle allait bien vouloir entendre raison, mais ce soir n’était pas le bon moment. Il décidait donc de ne pas trop insister et de la ménager. — Je ne te demande pas de l’apprécier, mais de la tolérer ne serait-ce que pour le bien-être de Lydia. Rajouta le beau brun. Ainsi il savait qu’Edda ferait un effort pour ce soir pour sa nièce qu’elle adorait. De son côté, il s’engageait à éviter qu’elles ne restent trop longtemps dans la même pièce. Même si Nathan ne se voyait pas dire à Ingrid de rentrer chez elle après avoir gardé Lydia il n’aurait pas le choix puisque leur relation est toujours secrète. Il envoya donc un sms à la principale intéressée pour la prévenir.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: - always by my side [ft. Nathan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
- always by my side [ft. Nathan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: