Partagez | 
 
 our first date [pv/donna]
Aller en bas 
Rake Hyatt

Rake Hyatt
we're far from the shallow now.

⋅ paper notes : 120
⋅ since : 21/05/2018

click down

- getaway car.
address: #38, east side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] maxine, donna, tara.

MessageSujet: our first date [pv/donna]   Dim 9 Sep 2018 - 12:20

Toutes ses affaires avaient violemment atterries un peu partout dans sa chambre, sur son bureau qui était d'habitude toujours rangé et son lit toujours fait. Rake se sentait comme une gamine qui se prépare pour le bal de promo, incapable de savoir quoi mettre pour sortir. Que porter lorsqu'on allait à un premier rencard ? Plus exactement, que porter pour un premier rencard dans un mini-golf alors qu'on a trente-sept ans. Il avait fini par se décider, non sans effort, sur une chemise et un pantalon, espérant être à l'aise malgré tout. Ce n'était pas comme s'il pouvait se baser sur les goûts de Donna pour l'impression, parce qu'en réalité, il ne savait rien d'elle, ou presque. Elle semblait douce, gentille, bienveillante, mais il en savait très peu sur elle. Trop en retard pour ranger les vêtements qu'il n'avait pas sélectionné, Rake jeta un dernier coup d'oeil coupable sur la pièce avant de fermer derrière lui et de quitter la maison. Il finirait bien par oublier l'état de sa chambre pour se concentrer sur la jeune femme qu'il allait rejoindre. Il ne mit que quelques minutes à rejoindre le lieu du rendez-vous, un mini-golf près de la marina de Brighton, qu'il ne connaissait absolument pas. Lorsqu'il arriva à l'entrée, il prit le temps de regarder autour de lui quelques secondes, pour reconnaitre ce visage qu'il avait un peu trop observé sur l'écran de son téléphone. Mais elle n'était pas là. Rake jeta un coup d'oeil à sa montre.16h53. Il était en avance, il ne pouvait pas se mettre à angoisser, pas avant seize bonnes minutes. Profitant du temps qu'il avait, il alla récupérer deux billets d'entrée pour le mini-golf, espérant que Donna finirait bien par arriver, avant que la boule qu'il avait à l'estomac n'est raison de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Lun 10 Sep 2018 - 21:21

outfit | Elle n'avait pas arrêté d'envoyer des messages à sa sœur Donna, lui demandant si c'était une bonne idée, ce qu'elle devrait mettre, que devait-elle faire si elle était déçue ou si ça ne se passait pas bien. Donna avait peur. Terriblement peur de ce premier rendez-vous avec lui, cet homme rencontré sur une application installée quelques semaines plus tôt par sa sœur. Jamais elle n'aurait cru en arriver là, jamais elle n'aurait cru ça possible venant de sa part. Et pourtant, elle se trouvait à être là, devant son miroir, ce demandant comment il la trouverait dans cette tenue qui ne cassait pas trois pattes à un canard. Elle jeta un rapide coup d'œil à sa montre. Elle n'avait plus le temps de se changer et de chercher après une autre tenue, sinon elle arriverait en retard. Et Donna ne voulait pas qu'il pense qu'elle était ce genre de personne. Car au fond, elle détestait les gens qui arrivaient en retard, même si avec sa sœur, elle était bien servie. Un soupir s'échappa de sa bouche et après avoir remis quelques mèches de cheveux en place, elle attrapa son sac à main qu'elle déposa sur son épaule avant de partir vers le mini-golf. Donna prit cependant son temps pour y arriver, ayant voulu faire demi-tour à de trop nombreuses reprises. Boule au creux de son ventre, main moite, elle se posait beaucoup trop de questions. Elle aurait voulu appeler sa sœur, mais elle lui avait promis de ne pas le faire. Donna fini par arriver sur le lieu de rendez-vous. Et s’il n'était pas venu ? Non loin de l'entrée, elle scruta les quelques personnes présentes. Jusqu'à ce que son regard ne se pose sur lui, et que son cœur ne finisse par s'emballer. Elle ravala sa salive, sortit les mains de ses poches et approcha doucement. Un léger sourire anima son visage. — Salut, dit-elle tout simplement afin de signaler sa présence.

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rake Hyatt

Rake Hyatt
we're far from the shallow now.

⋅ paper notes : 120
⋅ since : 21/05/2018

click down

- getaway car.
address: #38, east side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] maxine, donna, tara.

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Dim 16 Sep 2018 - 0:37

Plus les minutes avançaient, plus il se posait de questions. Des questions idiotes sur sa tenue, ou plus sérieuse, sur l’importance que cette rencontra allait peut-être avoir sur le futur de sa vie. Mais plus que tout, il se demandait si elle viendrait. Si elle décidait de ne pas se montrer, il ne pourrait même pas lui en vouloir. Non, il la comprendrait, même. C’était effrayant, un brin déstabilisant, de devoir se rendre sur un lien pour passer la journée avec un parfait inconnu. C’était lui qui l’avait invité, pourtant. Rake avait sauté le pas, lui proposant de se voir, pour de vrai, pour la première fois. Il le sentait, ce feeling entre eux, même au travers de messages sur son téléphone. Donna, elle était différente, et Rake pouvait le sentir sans même l’avoir jamais vu. Son regard scrutait naturellement la foule, à sa recherche, alors qu’il s’efforçait de penser à autre chose. Elle finirait par arriver, il y croyait. Une voix douce fini par lui faire redresse la tête pour de bon. Quand son regard se posa sur le visage de la brunette, il sentit son coeur s’emballer dans sa poitrine, frénétiquement, alors que sa respiration fut rapidement coupée. — Tu es là. — marmonna-t-il finalement, un sourire étirant le coin de ses lèvres. Elle était venue, pour lui, pour le retrouver. Cette idée lui semblait folle, et pourtant. Le Hyatt prit une seconde pour l’observer, attentivement, découvrant pour la première fois les doux traits de son visage, la couleur de ses yeux, le sourire qui animait l’ensemble de son visage, qui le rendait encore plus parfait qu’il ne l’était déjà. — Qui aurait cru que tu serais encore plus jolie en vrai. — Ça lui avait échappé, comme une mauvaise phrase de drague calculée à l’avance, mais c’était pourtant bien naturel. Quand il réalisa, le rouge monta légèrement aux joues de l’homme, qui détourna le regard pour dissiper la honte. Il ne voulait pas passer pour un type comme ça. Draguer était loin d’être un passe-temps, au contraire. Il était rouillé, vraiment peu habitué à ce genre de situation. Il était prêt à s’y faire, pourtant, d’autant plus pour les beaux yeux de Donna. — J’ai déjà acheté nos billets, on y va ? — indiqua-t-il en lui montrant l’entrée du mini-golf, leurs billets toujours entre les doigts.


Dernière édition par Rake Hyatt le Jeu 20 Sep 2018 - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Mer 19 Sep 2018 - 17:05

Elle y était, et elle ne pouvait plus faire demi-tour, elle le savait. Donna n’avait plus le choix maintenant, elle allait devoir aller à sa rencontre, ne sachant si c’était réellement une bonne idée. Et si leur bonne entente ne se faisait que par textos, et si une fois l’un en face de l’autre, ça n’allait pas ? Que faire-elle ? Partirait-elle pour ne plus jamais le recontacter ? Des pensées bien trop négatives la tracassaient alors qu’elle le cherchait du regard. Elle ne mit pas longtemps à le reconnaître, ayant regardé de trop nombreuses fois sa photo de profil sur cette fichue application. Un doux sourire avait fini par s’installer sur son visage, illuminant celui-ci alors que poliment, elle le salua. Tout ça lui faisait bizarre, à Donna. C’était la première fois qu’elle se retrouvait dans ce genre de situation, et elle n’en était pas des plus fan. — Tu es là aussi .. Car oui, elle avait eu peur qu’il ne vienne pas, qu’il se dise qu’elle n’en valait pas la peine. Et pourtant, il était bel et bien là, en face d’elle. Et son coeur battait un peu trop fort à son goût, chose dont elle n’avait plus eu l’habitude depuis qu’il lui avait fait trop de mal. Donna avait envie de se mettre à l’aise, de profiter. Mais visiblement, Rake en avait décidé choisi autrement en la complimentant. Elle se pinça les lèvres, mal à aise. Beaucoup trop mal à l’aise. — T’es pas mal non plus, dit-elle en regrattant directement ses paroles puériles. Donna n’avait qu’une envie, prendre ses jambes à son cou et partir le plus loin possible, bien qu’elle ait envie de rester avec lui. Et puis elle revint à la réalité quand il lui annonça qu’il avait déjà deux tickets, et elle se calma légèrement, prête à entamer ce moment en sa présence. — Allons-y alors. J’espère que tu es prêt, je serai impitoyable. Elle se mit à rire légèrement d’un rire doux et cristallin, essayant tant bien que mal de détendre l’atmosphère.

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rake Hyatt

Rake Hyatt
we're far from the shallow now.

⋅ paper notes : 120
⋅ since : 21/05/2018

click down

- getaway car.
address: #38, east side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] maxine, donna, tara.

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Jeu 20 Sep 2018 - 22:29

Il ne savait même pas par où commencer, l'idiot. Il sentait tout s'embobiner dans sa tête, comme un gamin de quinze ans à un premier rendez-vous. Il en avait eu, pourtant, des rendez-vous. C'était loin d'être son premier. Pourtant, c'était bien la première fois qu'il rencontrait quelqu'un de la sorte, à travers un écran, et ça ne pouvait que le déstabiliser. Un léger rire lui échappa, à la fois pour la réponse de Donna et pour son l'air qui s'était affiché sur son visage à la minute où il l'avait complimenté. Il avait sauté les deux pieds dans le plat, lui qui voulait y aller doucement. Mais il avait deux yeux, il ne pouvait que voir à quel point cette femme était ravissante. Un sourire aux lèvres, il se dirigea vers l'entrée du mini-golf, alors que le doux rire de la jeune femme envoya tout un tas de papillons dans son estomac. Il s'occupa de montrer les places à l'entrée, finissant par rejoindre le parcours. — Je vais être honnête, c'est bizarre pour moi. C'est la première fois, alors... — Il releva le regard vers Donna, réalisant que ce qu'il venait de dire n'avait aucun sens. Un rapide geste de la tête, et il reprit la parole. — Pas le mini-golf. Rencontrer quelqu'un en ligne, je veux dire. — Il n'était pas non plus un professionnel du mini-golf, mais c'était bien plus commun que de se retrouver avec une parfaite inconnue. Donna était belle, douce et gentille, tout ce qu'il aurait pu chercher chez une femme. Il n'allait pas se le cacher, il le savait très bien. Jamais il n'aurait aimé aller jusqu'à lui proposer de sortir, sinon. Rake continua ses explications, cherchant tant bien que mal à se justifier. Pourquoi ? Ça, il n'en savait rien. Après tout, ils s'étaient tous les deux rencontrés de la même façon. Elle devait avoir son histoire, aussi. Sa raison d'avoir été sur cette application au même moment, alors qu'elle ne devait pas avoir du mal à trouver des prétendants. — C'est ma stagiaire, je sais pas ce qui lui a prit de m'inscrire sur un site. Je le regrette pas, t'as l'air super. Mais je sais pas pourquoi elle a fait ça. — Il ne se sentait pas assez désespéré pour le faire, à l'époque. Pourtant, la gamine avait visiblement pensé autrement, lui prenant son portable assez longtemps pour rédiger un profil qui le mettait bien plus en valeur qu'il ne l'aurait fait lui-même. Une photo, et le tour était joué. C'était si simple. Il n'aurait malgré ça jamais imaginé que ça marcherait, assez pour se retrouver en face d'une des plus belles femmes de la ville, du moins. — Je parle trop, excuse-moi. C'est nerveux. — Une légère moue s'afficha sur son visage alors qu'il osa les épaules, avouant finalement à quel point cette rencontre l'angoissait, comme s'il tentait de ne rater aucune des étapes, des cases à cocher pour réussir un bon rendez-vous.

_________________

(clarke) two possibilities exist: either we are alone in the universe or we are not, both are equally terrifying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Mer 26 Sep 2018 - 17:59

Donna n’a plus l’habitude de tout ça, ayant mis de côté depuis bien longtemps les rendez-vous, ayant eu bien trop de mal à se remettre de ses précédentes relations. Car elle s’attache Donna, un peut trop vite. Sans doute beaucoup trop vite. Alors elle les fait fuir, contre son gré. On l’a déjà prévenue, de ne pas trop montrer d’attachement envers les hommes, encore moins au début. Il fallait créer l’envie, le manque. Mais elle n’a jamais réussi à le faire. Alors tous ces hommes, elle les a perdus. Et elle a fini par abandonner l’idée qu’un jour, elle rencontrerait à nouveau quelqu’un. Jusqu’à cette application. Et sa rencontre avec Rake. Elle avait même pensé que tout ça n’irait pas plus loin que le stade de la conversation téléphonique. Pourtant, il est là, devant elle. Et il est beau Rake, elle ne pouvait le nier. — Mince, j’aurais adoré t’apprendre. Elle rigole légèrement, essayant de détendre l’atmosphère comme elle peut. — Pour tout te dire, c’est la première fois pour moi aussi, dit-elle en esquissant un léger sourire alors qu’elle attrape d’une main vive la club de golf. Ca a toujours été une fille fort joueuse Donna, adorant venir au mini-golf avec sa soeur et à embêter ses parents pour qu’il l’emmène à la plaine de jeux ou au magasin de jouet afin d’acheter de nouveaux jeux. Se retrouver ici lui fait plaisir, et elle se dit qu’elle pourra évacuer son stress en essayant de se concentrer sur ce qu’elle doit même, quand bien même la présence de Rake à ses côtés ne cesse de la déstabiliser. — C’est ma soeur qui m’a inscrite sur cette application. Je ne pensais pas que ça pourrait .. fonctionner. Enfin tu vois ce que je veux dire. Elle hausse les épaules, ne voulant pas qu’il prenne mal sa phrase. Donna le sent nerveux, et il ne l’aide pas à se détendre. Elle s’avance vers le premier trou et dépose sa balle au sol. — Tu veux commencer peut-être ? Il te faudrait sans doute quelques trous d’avance. Elle le taquine, peut-être un peu trop. Car Rake, elle ne le connaît pas. Du moins presque pas. Ce n’est guère des conversations par téléphone qui peut permettre à quelqu’un de connaître réellement une personne. Mais elle s’en fiche, car elle sait que cette fin de journée s’annonce bonne.

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rake Hyatt

Rake Hyatt
we're far from the shallow now.

⋅ paper notes : 120
⋅ since : 21/05/2018

click down

- getaway car.
address: #38, east side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] maxine, donna, tara.

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Lun 3 Déc 2018 - 13:52

Il y avait eu Maxine, la fille qu’on veut épouser, la fille pour qui on lâcherait tout. Et après elle, plus rien. Des filles avec qui il avait partagé des draps, pendant ses voyages, quelques aventures, mais jamais il n’avait voulu s’engager à nouveau, Rake. Pas après elle. Sans Tara, il n’aurait sûrement jamais décidé de se relancer, de rencontrer une nouvelle femme. Pourtant, face à Donna, il réalisait que ce n’était pas la pire des idées. Elle était douce, délicate. Encore un peu discrète, mais incroyablement intrigante. Il voulait apprendre à la connaitre, apprendre qui elle était, ce qu’elle aimait. L’atmosphère était encore tendue, il était mal à l’aise, le Hyatt. Ce n’était pas comme s’il était habitué à ce genre de situation. Se retrouver là, avec une inconnue, tenter de faire avancer les choses alors qu’il ne savait quasiment rien d’elle. Elle blaguait, pourtant, riait même pour essayer de les détendre. Et à chaque fois qu’il entendait l’éclat de son rire, un large sourire s’affichait sur le visage de Rake, sans vraiment qu’il ne sache pourquoi. Fonctionner. Lui non plus, n’aurait pas cru que ça pourrait fonctionner. Et pourtant, ils étaient bien là. — Pour l’instant, ça fonctionne, alors ? — Question idiote. Elle aurait sûrement fuit, la jolie brune, si les choses n’avaient pas été comme elle le souhaitait. Si il n’avait pas été son type, ou s’il avait été trop rentre dedans dès les premières minutes. Hors, elle était toujours là, sourire aux lèvres, à l’observer. Donna le taquina sur ses capacités à jouer au mini-golf, et Rake ne doutait pas une seconde qu’elle était probablement meilleure que lui. Il s’en fichait pas mal, au final. Il n’était pas venu pour gagner. Du moins, pas pour gagner la partie. La poussant doucement d’un coup d’épaule, il passa finalement devant elle. — Tu te cherches juste une excuse pour justifier ta future défaite, c’est ça ? — Le sourire au coin de ses lèvres ne cachait pas son amusement, alors qu’il se concentrait pour tenter son premier coup. Un coup dans la balle, et il se rappela à quel point il était nul au golf. Peut-être aurait-il dû l’amener au cinéma, plutôt qu’ici. Bien qu’elle s’approcha du trou, elle n’y entra pas, et Rake releva le regard sur Donna avant de lui sourire, prenant un air rassuré. — Je l’ai manqué volontairement. C’est ce qu’un gentleman ferait, non ? — Il mentait. Si mal, que personne n’aurait cru à sa piètre excuse. Il laissa Donna prendre place, la regardant un instant avant de se concentrer sur le jeu, attendant qu’elle joue. Il continua de parler, malgré tout, trop bavard pour se taire. — Si je peux me permettre, je pense pas que t’ai besoin d’une application de rencontre pour trouver un homme.

_________________

(clarke) two possibilities exist: either we are alone in the universe or we are not, both are equally terrifying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Ven 14 Déc 2018 - 14:46

Elle essaye de se détendre, en souriant, en rigolant et en faisant des blagues qui ne sont drôles que pour elle-même. Mais Donna, c’est cette fille stressée, bien plus qu’une adolescente lors de son premier rencard. Et cette sortie avec Rake, était son premier rencard. Son premier rencard depuis bien longtemps. Et la boule au ventre qu’elle avait depuis des jours ne s’était pas estompée. Que du contraire. Elle s’était intensifiée lorsque son regard s’était posé sur cet homme qu’elle avait imaginé un bon nombre de fois. Et oui, Donna n’était guère déçue. À croire qu’en réalité, sa soeur avait bien eu raison de l’inscrire sur cet application de rencontre. — Ca m’en a tout l’air. Elle lui sourit le plus tendrement possible, comme pour le rassurer. Car même si sa boule au ventre ne la quitte pas, Donna se sent comme soulagée quant à son premier rendez-vous avec Rake. De plus, il avait choisi un endroit de premier rencard un peu hors du commun, ce qui l’avait fait rire sur le moment lorsqu’il le lui avait proposé. — Tu verras bien Rake, tu verras bien. Elle plisse les yeux, un brin malicieuse. Elle s’approche en même temps que lui du premier trou, elle se retint d’émettre le moindre son de son rire alors qu’elle voit la balle passer juste à côté du trou. — On va dire que oui. Quel gentleman tu es. Mais si tu veux, on peut également dire que c’était la balle d’échauffement. Je ne voudrais pas que tu te ridicules lors de notre premier rendez-vous. Elle est taquine, ça lui fait du bien à Donna de retrouver cette douce joie de vivre qu’elle préfère cacher de temps à autre. Mais elle ne veut cependant pas qu’il prenne mal sa réflexion, ne sachant guère comment il réagis à ce genre de commentaire. — Au fait, c’est encore à toi. Tant qu’elle n’est pas dans le trou, tu dois jouer. Elle était prête à prendre sa place, mais se souvenait qu’il n’avait eu qu’un coup, et qu’il l’avait raté. Donna se recule, lui laissant à nouveau la place. Et là, ça phrase la bloque un peu. Elle sent le rouge monter aux joues, le malaise reprenant petit à petit place chez Donna. — Ma soeur pense que si, visiblement. Mais je peux dire pareil de toi. Elle hausse les épaules, fait la moue, ne sachant que dire. — Et donc .. comment se passe ton boulot mis à part ça ? Autant approfondir nos connaissances l’un sur l’autre. On est là pour ça après tout, right ?

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rake Hyatt

Rake Hyatt
we're far from the shallow now.

⋅ paper notes : 120
⋅ since : 21/05/2018

click down

- getaway car.
address: #38, east side.
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] maxine, donna, tara.

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Jeu 20 Déc 2018 - 17:08

Il aimait la façon dont elle le taquinait, dont elle jouait alors qu’ils se connaissait à peine. Elle le mettait au défi, chassant les malaises par des blagues, assez pour qu’il se sente relativement à l’aise, malgré la situation. Car Rake avait mit longtemps à accepter l’idée qu’il allait devoir passer du temps avec une parfaite inconnue dans le but de la séduire, ou quelque chose du genre. La séduction, ce n’était pas pour lui. Il avait eu des aventures, pendant ses voyages, mais sa dernière relation sérieux datait. Elle datait trop. Depuis son retour à Brighton, son compteur de relations amoureuses s’étaient planté dans le zéro, simplement parce que le négatif n’existait pas. Rake n’avait eu personne, et sans ce coup de main, qu’il n’avait bien sûr jamais réclamé, de Tara, il ne se serait sûrement pas retrouvé à un rendez-vous avec la femme la plus jolie et la plus fascinante qu’il avait vu depuis bien trop longtemps. Son manque de connaissance concernant le mini-golf fit sourire l’homme rapidement. — C’est vraiment les règles, en Angleterre ? La dernière fois que j’y ai joué, c’était de l’autre côté du monde. — tenta-t-il de se justifier, avec un mensonge bien trop gros pour qu’on y croit. Oh, il avait voyagé, certes. Mais en aucun cas ses voyages ne pouvaient justifier son manque de connaissance en mini-golf. Retournant au près de la balle, il lui fallu deux autres coups avant de réussir à faire rentrer la balle dans le trou. Se tournant fièrement vers la jolie brune, il lui sourit immédiatement. — Mademoiselle, à votre tour. — Il ne doutait pas une seconde qu’elle ferait mieux, qu’elle remporterait la partie, haut la main. Venant se replacer près d’elle, il la laissa jouer en continuant de parler. — Mon boulot… J’ai acheté un vieux bâtiment pour le retaper en salle de concerts. Enfin, d’art. Ce n’est pas nécessairement de la musique. Ça fait un peu plus d’un an que je le gère, donc je m’occupe de trouver des jeunes talents, de leur proposer des dates. C’est un vrai tremplin pour certains. — Rake aimait son job, il aimait en parler. Il n’aurait jamais imaginé en arriver là, il y a des années, lorsqu’il avait commencé ses études. Il n’avait jamais imaginé travailler dans l’art, de toute façon, encore moins être son propre patron. — À toi, parle-moi de ton travail.

_________________

(clarke) two possibilities exist: either we are alone in the universe or we are not, both are equally terrifying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donna Owens

Donna Owens


⋅ paper notes : 316
⋅ since : 20/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [rake]

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   Mar 15 Jan 2019 - 18:09

Sa respiration se cale sur les battements de son coeur qui se font plus naturels. Elle arrive doucement, mais sûrement, à se calmer et à essayer de profiter de ce moment en compagnie de Rake. Tout était bien plus facile derrière son téléphone, tout découlait naturellement. Mais être face à lui, pour la première fois, est une tout autre chose et Donna n’a plus l’habitude de ce genre de situations. Pourtant, Rake développe une confiance naturelle, et Donna se laisse prendre au jeu. Elle se calme, se détend. Petit à petit. Elle qui a toujours refusé de s’inscrire sur ce genre d’application, remercie secrètement sa soeur de l’avait fait à sa place. Elle avait eu peur, certes, de tomber sur un homme bien différent de ce qu’il lui avait montré par message. Mais toutes ces peurs avaient fini par s’envoler dès qu’elle a posé ses yeux sur lui. — On va dire que je te crois. — Elle ne sait pas pourquoi, mais elle n’arrive pas vraiment à y croire à l’excuse qu’il vient de lui sortir. Mais elle ne veut pas le blesser ni être trop rentre dedans. Donna le laisse donc jouer à nouveau, regardant avec intention le moindre de ses coups. Un sourire narquois et joueur se dessine sur son visage quand elle le voit réussir en plusieurs coups. — Ce n’est pas si mal. — Elle attrape son club en main, elle dépose sa bal au sol et se positionne telle une experte. De profil, ses mains correctement mises, elle souffle doucement comme pour se concentrer. Donna écoute pourtant d’une oreille attentive Rake et une fois sa phrase terminée, elle tape dans la balle qui, par coup de chance, termine directement dans le premier trou. Large sourire aux lèvres, elle le regarde, mettant une main sur sa hanche gauche. — Tu feras mieux la prochaine fois. — Elle lui fait un clin d’oeil, s’en va ramasser sa balle et avance au trou suivant en compagnie du jeune homme. — C’est là une belle chose je trouve. Ça manque cruellement ce genre de choses à Brighton. Je passerai un de ces quatre, si tu veux bien, bien entendu. — Heureuse vainqueur du premier tour, elle se positionne à nouveau afin de commencer. — Oh ben tu sais, je suis indépendante architecte d’intérieur depuis un petit moment. Je travaille en collaboration avec un architecte de temps à autre, on a plusieurs projets en cours et c’est vraiment loin d’être facile. Les clients ne savent pas ce qu’ils veulent. Tu as beau leur présenter plusieurs idées, rien ne leur convient. Ça en devient .. exaspérant. — À son dernier mot, la voilà qui tape dans la balle. Une balle qui passe au-dessus du trou, mais sans s’y arrêter. — C’est une blague. — Elle soupire avant de se rendre près de sa balle. Nouveau coup de poignet, et voilà la balle dans le trou. — A ton tour. Impressionne-moi.

_________________
 
ain't nobody hurt you like I hurt you but ain't nobody love you like I do, promise that I will not take it personal, baby if you're moving on with someone new.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


click down

MessageSujet: Re: our first date [pv/donna]   

Revenir en haut Aller en bas
 
 our first date [pv/donna]
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Date limite - Plafond salariale
» [Validée]Let's Party Masamune Date In This Place !
» date de la beta stress test
» date et lieu du souper du roi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side.-
Sauter vers: