AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 our wings are broke | raleigh.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: our wings are broke | raleigh.   Jeu 23 Aoû - 22:07


RALEIGH & MILLIE.
i think we could do anything
our wings are broke
but we'll keep on gliding
| ☾ |
OUTFIT OF THE DAY



Citation :
millie rosenbach dit :
Je finis tôt cet après midi ! Ramène tes fesses sur la jetée avec Neo, Wander est en mal de son amant !
Millie avait besoin de voir son ami et il fallait qu'elle le voit très rapidement. Raleigh, West et elle se voyait au minimum une fois par semaine, que ce soit au bar, chez eux, au restaurant ou même pour se promener tranquillement. Ils mettaient un point d'honneur à se voir un minimum pour se raconter tout et n'importe quoi. Ils étaient comme frères et sœurs donc cela pouvait simplement consisté à une analyse de la nouvelle coup de cheveux d'untel ou du dernier plat cuisiné par l'un d'eux qui était une catastrophe. Ces deux hommes de sa vie étaient sa bulle d'oxygène et Millie avait absolument besoin de ce moment de repos avec l'un d'eux.
Et même si elle aurait très bien pu envoyer ce message à West, elle avait au moins l'excuse des chiens avec Raleigh donc n'aurait pas à justifier son envie de le voir même si aucune raison n'était requise...
Cela faisait une bonne dizaine de jours que Luke avait proposé à Millie, sa petite amie, si elle voulait emménager avec lui. Et cela faisait donc une bonne dizaine de jours que Millie éviter soigneusement son petit ami. Il le savait depuis le début, la jeune femme n'était pas quelqu'un de facile à vivre sentimentalement parlant alors emménager avec relever de l'impossible à ses yeux. Elle avait tout de même réussi à détourner la conversation mais la jeune pâtissière savait qu'il n'attendrait pas une réponse indéfiniment... Il fallait qu'elle réfléchisse, qu'elle fasse le vide. Le pour et le contre. Et il fallait qu'elle en parle à quelqu'un surtout ! Ou bien non. En tout cas elle n'en avait pas encore eu envie quand elle avait croisé ses amis et sa famille quelques jours plus tôt et Millie ne savait pas pourquoi elle faisait un blocage à ce sujet...
Ayant fini ce qu'elle avait à faire à la pâtisserie vers quatorze heure, elle rentra donc rapidement pour s'habiller un peu plus chaudement car le vent était arrivé sur Brighton comme très souvent, même en été et fila avec Wander dans les rues de la ville en direction du Brighton Pier ou son meilleur ami lui avait répondu qu'il la rejoindrait. En attendant Raleigh, Millie lança à plusieurs reprises la balle de sa chienne, un beau corgi qu'elle aimait plus que tout, et s'assit enfin sur un des banc qui venait de se libérer. Elle se perdait dans ses pensées à la vue des vagues tout en caressant Wander qui était venu se blottir contre elle à la recherche d'un peu de tendresse. « Ah parce que toi, ça t'étonnes toujours qu'il soit en retard tonton Raleigh ?! » lança t elle à voix basse à son chien, en voyant sur sa montre le temps passé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 131
- since : 06/07/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   Sam 25 Aoû - 22:04

i need you to see the point
i need you to feel alive
i need you to fill the void
| the neighbourhood |

Ramener ses fesses... c'est tôt ce qu'il peut faire aujourd'hui à vrai dire. Histoire de sortir, prendre l'air. De quitter ce canapé dans lequel il s'enlise depuis hier. Raleigh a passé la nuit chez West. Il n'a pas dormi, il est juste resté allongé, à fixer le plafond en se posant dix mille questions. Il a débarqué comme ça, sans prévenir, sur le palier de son ami. Un sac à dos sur le dos, rempli de choses qu'il a récolté, sans réfléchir, dans la précipitation de son départ. Pour la moitié, inutiles, bien sûr. Ce n'est pas par plaisir qu'il a quitté sa charmante et chaleureuse maison. Une chaleur réduite en cendres désormais. Est-ce qu'elle a ramené ce "Mattias" chez nous ? L'une des innombrables questions qui surviennent, petit à petit. Des questions qui submergent. Raleigh aurait pu se rendre chez Millie aussi ou lui donner des nouvelles par sms. Mais à vrai dire, c'était plus facile de se rendre chez West dans cet état, c'est-à-dire, instable et noyé par la colère. Quant à son téléphone, il était éteint toute la nuit. Il a répondu à la jeune femme et a déclenché le mode avion de nouveau. Ainsi, personne ne peut rentrer en contact avec lui. Il n'a pas voulu prendre de risque. Comme déverser sa dite colère sur la mauvaise personne. Au moins, West peut se défendre verbalement et aisément. Il n'est pas du genre à y aller par quatre chemins. Bien sûr, il n'en était rien. Il était là, même dans son silence. La blessure est toujours fraîche. La colère est toujours là, plus dormante, mais elle a surtout laissé place à un vide certain. C'est donc, les yeux rouges de fatigue, les cheveux dans un sale état et le regard froid qu'il se rend sur la jetée, sans Neo.. Il a laissé à contre cœur l'animal là-bas. Ne voulant pas encombrer son hôte et ne sachant pas où il allait se retrouver vraiment. Il ira le récupérer bien sûr, un jour, quand elle ne sera pas chez eux. La voir, c'est impossible à imaginer pour l'instant. Est-ce que ce sentiment va perdurer ? Neo lui manque. Elle aussi.. Non, pas elle. Elle ne devrait pas lui manquer. Pas après ce qu'elle a fait. Pourquoi ce n'est pas si simple. L'amour. La haine. Il n'y a qu'un pas, pas vrai ? Quelle belle connerie. Le vent a un bienfait, il vient défaire ses cheveux davantage et camoufle ainsi leur vraie nature. Quant à son visage marqué par la peine, il ne pourra pas s'en sortir autrement que par la vérité. Parce que c'est Millie et qu'ils n'en sont pas à leur premier coeur brisé. C'est différent maintenant cependant. C'est huit ans de vie commune qui s'effondre. Huit ans.. Un quart de sa misérable vie. Avec elle, il a aimé, grandi, vécu. Elle était cette seule constance. Non, c'est faux. La femme qui se dessine au loin, assise sur ce banc, c'était sa constance bien avant toutes les autres. Et c'est ainsi que malgré la douleur, le cœur se fait un peu moins lourd, à l'idée que quoi qu'il arrive, West et Millie seront là, eux. Quand le jeune homme arrive à proximité, Wander s'approche de lui, heureux. —  Désolé bonhomme, ce n'est que moi aujourd'hui.Seulement moi.. Et pourtant, il ne vient pas seul. Avec lui, des valises de souvenirs, des tonnes de questions. Des kilomètres entre lui et son cœur assassiné au loin, qui font perler des gouttes de sang imaginaires sur son chemin.

_________________

My eyes are wide and I can't help but dream. Creation bred from chaos, the static on the screen.



Dernière édition par Raleigh Lockhart le Jeu 20 Sep - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   Mar 28 Aoû - 16:16


wish for falling through the air
to give me some relief
because falling's not the problem
when I'm falling I'm at peace
it's only when I hit the ground
it causes all the grief
| ☾ |


Raleigh n'a pas besoin de dire quoi que ce soit pour que Millie comprenne que quelque chose ne va pas. Il n'essaie d'ailleurs en aucun cas de se cacher derrière un grand sourire, il sait que ça ne servirait à rien et il a bien raison. La jeune femme le connaît depuis maintenant trop longtemps pour se laisser dupé par une boutade ou un sourire en coin. C'est ce que l'on appelle l'amitié. Et depuis toujours, Raleigh, West et elle ne se cachait rien de leur vie et se confiait sur pratiquement tout.
Le voyant parler à Wander, elle se leva pour le regarder d'un peu plus près. Son regard vide et froid lui faisait mal au cœur. Son meilleur ami n'avait pas du fermer l'oeil de la nuit à voir leurs rougeurs et venait à tout les coups de sortir pour la première fois de la journée à la vue de cet œuvre abstraite qui lui servait de coupe de cheveux. Il faut dire que les cheveux de Raleigh avait toujours été une des choses qu'elle préférait chez lui. Elle passait son temps à lui passer les mains dedans et à le décoiffer comme l'aurait fait une sœur à son frère. Mais ce regard, lointain et froid, elle ne le connaissait que trop bien et l'avait trop souvent croisé. Pas forcément dans le regard de son meilleur ami bien que c'était déjà arrivé. Non, elle avait vu ce regard dans chaque personne qui avait eu le cœur brisé. Et elle l'avait aussi très souvent vu en regardant son propre reflet dans le miroir...
Ne lâchant pas son regard, elle commença par un « A te voir, je suppose que ce n'est pas Neo qui a fait une crise pour ne pas venir. » Toujours lâcher quelque chose de léger. C'est ainsi que Millie fonctionnait car elle savait que la suite ne serait pas toute rose. Lâchant un petit sourire en coin, elle passa ses bras autour du cou de son meilleur ami et le serra de toute ses forces. Il n'était pas le plus expressif entre lui et West et la jeune femme savait quand il avait besoin de contact ou non. Et la, c'était vital pour le jeune homme qui semblait sombrer au plus bas. « Je suis là pour toi Raleigh. Toujours. » Jaloux de ne pas avoir autant d'attention pour lui, Wander se mit à aboyer, ce qui sépara les deux amis qui s'assirent sur le banc alors que Millie renvoyait pour la centième fois la balle à son amour de chien. Se retournant vers son ami qui avait le visage dans ses mains, elle laissa échapper un « Qu'est ce qui s'est passé ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 131
- since : 06/07/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   Jeu 30 Aoû - 20:06


Il repose enfin tout son poids sur le banc, s'installe juste à côté de Millie. Il fait signe au petit chien d'aller gambader un peu plus loin. Raleigh n'a pas envie de jouer aujourd'hui. Il a déjà traîné sa carcasse jusqu'ici, c'est tout ce qu'on peut lui demander. Bien sûr qu'elle est là pour lui. C'est l'une des rares certitudes qui lui reste. Seulement, il ne sait pas par où commencer, ni même comment formuler ça. Mae est allé voir ailleurs. Elle a mis le feu à leur relation, comme si ça ne représentait presque rien. Elle piétine encore son petit coeur, avec les images qui défilent. Parce qu'il l'imagine très clairement Raleigh, sans le vouloir, ça déborde dans sa caboche. — C'est Mae.... avec cet autre type.. — La clause fidélité de ce mariage n'a pas été respectée. Pour une raison que le jeune homme ignore encore. Il est bien difficile d'expliquer et de justifier l'infidélité. Souvent, c'est par ennui dans le couple. Parfois, un écart parce que cela fait quelque chose, d'être désiré par quelqu'un d'autre et désiré autre chose. Il existe autant de raisons que de cas pratiques. Chaque histoire est différente, chacune d'entres elles empruntent un chemin différent. Mae et Raleigh, ils s'en sortaient pourtant pas si mal, du coup, c'est ce qu'il pensait. Raleigh, il l'aime comme au premier jour, si ce n'est plus, parce que chacun jour, cet amour grandit. Il se sait chanceux. Serait capable de mettre son bonheur devant le sien, pourrait soulever des montagnes pour elle. Il n'a jamais prétendu être le mari idéal, bien loin de cette vérité. Mais il pensait ne pas être si terrible. — Comment est-ce qu'elle a pu me faire ça Millie ? — Sa tête se repose alors dans le creux de ses mains, en avant vers le sol. Ses coudes retenus par ses jambes. Il est incapable de pleurer. Incapable de crier, de bouger ou d'exprimer quoi que ce soit de plus. Il se sent vide. Un néant que même le bruit des vagues au loin ne peut combler pour une fois. Ce n'est pas Millie qui a les réponses. Mais la jeune femme, elle apaise, par sa présence, comme elle l'a toujours fait.

_________________

My eyes are wide and I can't help but dream. Creation bred from chaos, the static on the screen.



Dernière édition par Raleigh Lockhart le Jeu 20 Sep - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   Lun 10 Sep - 15:35


have you lost the same things I have lost?
do you know that panic I know?
would I see the terror in your face?
do you know that fever I know?
| ☾ |

Bizarrement, Millie savait déjà que le nom de sa femme allait sortir de la bouche de Raleigh. Quand la jeune femme l'avait vu s'approchait d'elle, elle savait qu'il s'était passé quelque chose entre lui et son amie. Pourtant elle n'était au courant de rien, elle n'avait reçu aucun message de la part de Raleigh ou Mae pour dire qu'il s'était passé quelque chose donc Millie pensa sur le moment à une petite dispute comme il arrive à tout les couples d'en avoir. La jeune femme savait très bien ce que c'était d'ailleurs, elle n'avait jamais été un exemple à suivre en amour et les disputes lui étaient plus que familières...
Mais quand elle entendit la suite de la phrase, la mâchoire sembla se décrocher tellement elle était abasourdi à l'entente de cette nouvelle. Mae avec un autre homme ? Ce n'était pas possible ! Comment ces deux la, ce couple qui paraissait si parfait aux yeux de Millie pouvait s'être déchiré ainsi ? Car Millie n'était pas une experte en ce qui concernait l'amour mais elle savait que Raleigh aimait Mae et inversement. Ca se sentait, se voyait... Jamais elle n'aurait imaginé Mae dans les bras d'un autre. Et à entendre son meilleur ami, lui non plus n'avait aucune idée de comment cela avait pu arriver. Il était complètement dévasté et ça rendait Millie encore plus furieuse. Elle avait beau être très proche de Mae qui, au fil des années était devenu une amie très chère à son cœur, elle avait brisé Raleigh qui était comme une frère pour elle et elle la détesté à cet instant précis pour cela. « Je... » Elle voulait commencé à lui chercher un semblant de théorie mais en fait, Millie ne savait pas quoi dire. Elle s'approcha un peu plus près de lui pour se pencher sur son corps recroquevillé sur ses genoux et lui passa une main dans le dos dans un geste tendre, afin de l'apaiser un peu si cela était possible...   « Je ne comprend pas non plus Raleigh... L'humain a cette fâcheuse manie de vouloir faire souffrir ceux qui les aime malheureusement... » Elle disait cela d'une voix lasse. Une voix qui avait vécu déjà plusieurs fois cette douleur que l'on ressent quand on apprend que celui avec qui on partage sa vie vous trompe. Millie avait eu quelques aventures et son cœur avait fini par ne plus vouloir s'attacher à qui que ce soit tant elle voyait la gente masculine la faire souffrir elle et son petit cœur.  « Mais Mae...  » Elle murmura son nom, de peur qu'il réagisse mal en l'entendant.  « Elle ne t'a donné aucunes explications ? Ca allait entre vous pourtant ? » Elle continuait de passer sa main dans son dos mais Wander n'appréciait pas que sa maîtresse donne autant d'attention à un autre qu'à elle. Mais ce n'était pas vraiment le moment pour Raleigh de voir la joie de vivre et la jalousie de Wander. Elle renvoya donc la balle à sa chienne un peu plus loin, compensation au manque d'attention qui sembla lui suffire.[/color]
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   Jeu 13 Sep - 15:28


the sky is crying
can you see the tears roll down the street
you know it hurt me, hurt me so bad
it made my poor heart skip a beat

| ☾ |

Quand ton meilleur ami débarque chez toi avec pour seul bagage son vieil Eastpack contenant une brosse à dent, trois slips, et des friandises pour chien, tu ne poses pas de questions. Tu lui indiques le canapé, sort deux packs de bières du frigo et tu t'affales à côté de lui face à la télé. L'écran noir, reflet de la société humaine, me renvoyait l'image d'un homme abattu, abîmé, vide. J'avais déjà vu Raleigh dans cet état. Je reconnaissais les symptômes et comme à chaque fois, j'étais inquiet. Derrière le masque de froideur qu'il portait se cachait un être plus sensible qu'il n'y paraissait. C'était étrange de le voir dans cet état, j'avais toujours pensé que Mae et lui formaient le couple parfait, l'idéal à suivre. Je les admirais, non pire : je les enviais. Mais je n'enviais pas cet homme brisé. Je m'étais contenté de passer un bras autour de ses épaules. Les paroles ne servaient plus à grand chose à ce stade et j'espérais que dans ce geste un peu maladroit, j'arriverais à communiquer tout le réconfort et le soutien dont j'étais capable.

Je m'étais levé tôt ce matin-là. Un rendez-vous quelconque, quelque part. Je m'en voulais un peu d'abandonner Raleigh à sa peine. Pour l'instant, il dormait ; sûrement s'était-il effondré après une nuit sans sommeil. Je ne revins pas à mon appartement avant l'après-midi et je ne trouvais pas trace de mon ami. Inquiétude, panique, facepalm. Il fallait que j'arrête de dramatiser tout, la vie n'était pas un film ; ce serait plus simple pour moi je saurais quoi faire. Il n'était probablement pas étendu sur le sol de ma salle de bain, l'estomac plein de pillules. C'est pas 13 reasons why, ici. Bien sûr, il ne répondait pas au téléphone et Millie non plus. J'avais essayé de la contacter, au cas où. Mais peu importe, Sherlock West est sur l'affaire, the game is afoot.

Je finis par les retrouver à la jetée. Il ne m'avait pas encore vu ; est-ce que j'avais l'air d'un de ces pervers qui observent les gens de loin ? Millie lança la balle de son chien vers moi, sans vraiment regarder ce qu'elle faisait. Wander, en revanche, m'avait bien vu et était en train de procéder au léchage méticuleux de mon visage. Doucement, bon chien, rapport de situation soldat, comment ça se passe là-bas ? Wander se contenta de pencher la tête sur le côté. Je pris sa balle que j'envoyais de toute la force de mes petits bras en direction de la paire. Bien sûr, elle atterrit deux mètres plus loin gâchant complètement mon effet. Wander n'en tint pas rigueur et se précipita sur celle-ci soulevant suffisamment de sable pour recouvrir, une deuxième fois, la plage de Brighton. Saisissant cette chance de pouvoir faire une entrée dramatique, j'émergeais du nuage de sable ; avant d'éternuer à trois reprises ... putain de sable. Putain de sable ! Tu devrais enlever la géolocalisation de ton portable Millie, n'importe qui peut te retrouver à commencer par moi. Je m'assis de l'autre côté de Raleigh et leur passai des gobelets en carton remplient de thé que j'avais acheté sur le chemin. Ma mère disait toujours qu'il n'y avait rien de mieux que le thé et très franchement, j'étais pas très doué pour ce genre de situations. Le thé m'avait donc semblé une bonne idée. Je vais pas prétendre comprendre ou même imaginer ce que tu traverses. J'ai l'impression que ça lui ressemble pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 131
- since : 06/07/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   Jeu 20 Sep - 16:02


Les questions de Millie s'enchaînent, se bousculent dans sa tête, avec toutes les autres qu'il génère par lui-même. Des tas de questions, dont il n'est même plus certain de vouloir les réponses. Est-ce qu'il est nécessaire d'avoir une quelconque justification sur la situation après tout ? Le mal est fait. L'humain réfléchi toujours trop tard de toute manière. Il nous faut réaliser l'impensable d'abord, pour se rendre compte ensuite, que cela est incorrect, que cela peut affecter les autres. Raleigh lui-même n'est pas le meilleur exemple. Il a sans doute par le passé blessé d'autres pour sa satisfaction personnelle. C'est dans l'ordre des choses, même sans le savoir, le moindre de nos intentions peut avoir des répercussions sur d'autres. Il est si silencieux Raleigh. Parce qu'il ne sait pas quoi répondre. Parce qu'il se dit qu'il a du bien merdé pour que ça lui tombe dessus. On récolte ce que l'on sème non ? Au moins, Millie est là. Et même si elle ne fait pas partir la douleur, elle apporte un réconfort certain. Mais elle n'est pas la seule. Sans plus attendre, West les rejoint. Comme à son habitude, sans prévenir. Fidèle à lui même. Le jeune homme ne peut pas s'empêcher de se redresser et poussé un petit rire. Parce que même dans les pires moments, ils sont là. Qu'ils forment un trio que beaucoup pourrait jalouser. Une seconde famille, des piliers solides. Millie et West c'est l'airbag de Raleigh, paré à tout ce que la vie peut lui balancer dans la tronche. Même ce genre de trahison. Ils étaient là avant elle et seront toujours là, après elle. Si un après il y a.. — Et si on parlait d'autre chose ? — Parce qu'avec eux, il n'a pas envie de perdre son temps à parler de ça. Il veut profiter. Il veut tellement profiter qu'il serait prêt à faire n'importe quoi, embarqué dans une aventure, comme s'ils avaient de nouveau 17 ans. — Et si on se changeait les idées ? Comme avant, dans notre jeunesse. — dit-il, en souriant au mot jeunesse. Autrement dit, comme des enfants, innocents. Sauf qu'il préférerait que l'alcool soit autorisé cette fois. Ou qu'il n'y est tout simplement pas de limite. Raleigh, il a essayé, de faire les choses de bien. Look where it leads. Il sait que West aura d'innombrables idées sur la question.

_________________

My eyes are wide and I can't help but dream. Creation bred from chaos, the static on the screen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: our wings are broke | raleigh.   

Revenir en haut Aller en bas
 
our wings are broke | raleigh.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Flyers/Red Wings
» Détroit Red Wings
» Detroit Red Wings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: