AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cap ou pas cap? - Micky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 5
- since : 11/08/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Cap ou pas cap? - Micky   Dim 19 Aoû - 19:05

@Micky Harrison || cap ou pas cap ? ※※※ Brighton West Side, l'endroit de la ville où je n'ai clairement pas ma place. Sur mon longboard, je slalome entre les costards cravates accrochés à leur téléphone, regard fixé sur leur montre hors de prix. A côté, je fais clairement tâche avec mes vans rafistolées, mes genoux écorchés, mon t-shirt XXL pour une taille M. Les femmes regardent d'un mauvais oeil ma tignasse blonde tenu en place par une casquette dc shoes portée à l'envers. Vous vous demandez surement ce que je fais là? C'est pour un boulot où Andy, mon coloc, m'a pistonné. Le concept est simple, je dois servir des hors-d’œuvres aux bobos d'ici et d'ailleurs, à l'occasion d'un buffet soulignant l'inauguration d'une galerie d'art. Clairement mon genre quoi. En arrivant dans le hall d'entrée couvert de marbre je me dirige vers le comptoir d'accueil où se trouve un dénommé "Linus". En attendant qu'il daigne me prêter attention, mes yeux noisettes parcours l'endroit, je devrais être éblouis par la hauteur des plafonds, mais en fait je n'en comprend pas réellement l'utilité. Tout comme j'ai du mal à saisir pourquoi il y a des vigiles pour garder de vulgaires statues.

- En quoi puis-je vous apporter mon aide?

Je ne peux m'empêcher de sourire en l'entendant s'exprimer ; ce mec est clairement gay ! Je comprends mieux le comment du pistonnage... Andy, j'ignorais que tu aimais les plus vieux ! Mon amusement s'efface aussi rapidement qu'il est apparu en voyant l'air dédaigneux de mon interlocuteur. Son regard me scrute de haut en bas, s'attardant sur mon piercing au septum, par réflexe je me mord la langue, priant pour que celui-là il ne l'ai pas vu. Je lui annonce mon identité ainsi que la raison de ma venue, il s'attarde alors un bon moment sur une liste de noms, priant sans doute pour qu'il s'agisse d'une mauvaise blague. Je lève les yeux au ciel, bon sang, ce que j'adore provoquer ce genre de réaction. Linus finit finalement par me demander de le suivre en m'expliquant d'un air pincé que pour ce genre de soirée je ne peux pas rester "accoutrée de la sorte".

Une main sur la bouche, mes yeux se remplissent de larmes tellement je suis choquée. Là, il n'y a pas moyen ! Chemisier blanc rentré dans une jupe cigarette, on me force même à mettre des talons. Mes cheveux bouclés tombent en cascade le long de mon dos. En négociant pour que l'on me paye deux livres de plus à l'heure, j'ai accepté que l'on me mette du mascara et du parfum. Je me dirige vers les cuisines, afin de commencer le service, mal à l'aise, je m'arrête tous les cinq pas, afin de tirer ma jupe vers le bas, elle dévoile trop mes cuisses à mon goût et bordel je ne suis pas épilée ! Plateau en main, je circule à travers les invités, leur proposant des petites saucisses fourrés, mais on m'ignore complètement. Ce comportement m'agace, mais au fond j'en suis plutôt contente, car au moins personne remarque que je ne sais absolument pas marcher avec des talons et que je passe mon temps à me tordre les chevilles. Je me dirige vers les tables du buffet, afin de troquer mon plateau de bouffe, contre un rempli de coupes de champagnes, ce qui semble plaire beaucoup plus aux prout prout. Sur le chemin, je me tord la cheville de nouveau, mais ce coup-ci les saucisses tombent par terre.

- Merde, merde, merde...

Écarquillant les yeux, je tourne la tête de gauche à droite, afin de vérifier que personne ne m'ai vu et je les ramasse alors genre de rien, afin de les remettre à leur place. Soulagée, je prend appui sur la table et lâche un long soupire qui se transforme rapidement en un sursaut...






(a) blue moon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 12
- since : 11/08/2018

( end game )

MessageSujet: Re: Cap ou pas cap? - Micky   Sam 25 Aoû - 19:17

@Charlie Rowe || cap ou pas cap ? ※※※ Aujourd'hui est un grand jour pour ma pseudo mère adoptive, c'est maintenant l’événement qu'elle attendait depuis déjà plusieurs mois. L'inauguration de sa nouvelle galerie d'art. Et même si je vis avec tante B et ses enfants depuis aussi loin que je me souvienne, je n'étais toujours pas habituée à être dans l'obligation de la suivre elle et sa petite famille, si parfaite en apparence, à des galas de charités, à des événements caritatives et tant d'autres. '' De quoi aurait l'air notre famille si vous ne me soutenez pas par votre présence ? '' Cette phrase, j'ai arrêté de compter le nombre de fois où je l'ai entendu le dire à ses enfants, mais le plus souvent, à moi. Pourtant, même si je me sentais forcée, emprisonnée dans un monde qui n'était pas le miens et qui n'aurait jamais du l'être, je me pliais à ses exigences, parce que je lui devais tellement.

Un grand sourire forcé sur le visage, j'entre dans la galerie, suivant ma famille de loin, pensant intérieurement qu'en restant derrière, je n'aurais pas à faire les présentations gênantes, à faire la conversation ou à dire bonjour à tout ces gens que j'insupporte et que je dois faire semblant d'apprécier pour ne pas mettre à dos leur famille de la mienne ou alors à des gens que je ne connais tout simplement pas. Je ne sais pas ce qui est le pire au fond. Plus les minutes passent, plus je commence à me sentir mal à l'aise, plusieurs personnes me dévisagent du regard, me reluque de la tête au pied avec un air supérieur, sans aucun doute agacés par mon silence et mon air qui ne pouvait nier mon terrible ennui. Pourtant, j'essayais tant bien que mal de me fondre dans la masse, mais en croisant le regard furieux de ma tante, alors que j'admirais la toile d'un artiste, j'ai rapidement compris qu'il fallait que je joue le jeu. putain, j'allais en baver une fois de retour à la maison.  

Je me fond dans la masse, j'éclate de rire aux blagues sans aucun goût des invités, j'écoute leur histoire sans aucun intérêt, avec un grand sourire en hochant la tête, je trinque à la galerie et aux artistes, je remercie même tout les gens qui sont présent et puis je me dirige finalement vers le bar à cocktail, ça en était trop pour moi. Je file un billet de 100 au barman pour qu'il me laisse me cacher derrière le bar, sans avertir sa patronne, ma tante. Assise par terre, caché de tous, j'ouvre une bouteille de champagne qui devait valoir probablement le 1/4 de ma caisse. Je bois, une, deux, trois.. quatre gorgées et demi, quand j'entends le barman rigole en silence, secouant la tête l'air découragé, le regard fixé à quelques mètres. J'arque un sourcil, me met doucement à genou, le bar arrivant à la moitié de mon nez, on n’aperçoit que mes yeux et le haut de ma tête, mon mode espion se devait d'être amélioré. « Qu'est-ce que vous foutez, Harrison ? » Croisant le regard de Owen, le barman, je lui fais signe de la main de laisser tomber puis je me relève, avant d’apercevoir une grande tignasse blonde sur le sol entrain de ramasser en vitesse le contenant de son plateau, éparpillés un peu partout devant elle. Je secoue la tête, un sourire en coin en la voyant se relever comme si de rien était.

Derrière la blonde, je croise les bras contre ma poitrine et lance d'une voix sec et autoritaire. « Vous comptez servir ces petites saucisses fourrés quand même ? » Mon expression est froide? mais pas durant bien longtemps, j'éclate de rire en haussant les épaules, tout en regardant autour de moi. Au loin, j’aperçois Debbie, l'unes de mes plus grandes rivales. Mon regard passe de Blondie à Debbie. De Blondie au plateau de saucisses récemment tombés  « Tu vois cette fille là bas, devant le bar pratiquement saoule ? La grande rousse, avec une robe de traînée et une attitude hautaine ? » Je pointe du menton cette dernière. « Cap ou pas cap de lui faire manger une de ces saucisses fourrées, en lui faisant croire que c'est une saucisse végétarienne ?  » J'omet de lui spécifier qu'elle milite à fond pour la protection des animaux  et que je compte tirer profit de la situation en prenant une photo d'elle et la postant sur mon blog, pour qu'elle se ridiculise et qu'elle comprenne une fois pour toute qui mène la danse. « À moins que vous préfériez que j'aille tout raconter à votre supérieur ? »

(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 5
- since : 11/08/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: Cap ou pas cap? - Micky   Mer 12 Sep - 17:09

@Micky Harrison || cap ou pas cap ? ※※※ Une voix me fait sursauter et je manque de faire tomber les petits plats une seconde fois. Une brune qui m'est totalement inconnue me fait face, je pense sans me tromper que nous avons environ le même âge, toutefois nous ne faisons clairement pas parti de la même classe sociale. Je me mord la lèvre inférieure et bien malgré moi, je sens des plaques rouges se former le long de mon cou, signe qui me trahis lorsque je suis gênée. Puis elle penche sa tête en arrière et s'esclaffe, dans un long soupir je reprend ma respiration et pose une main sur mon cœur, un sourire vient même étirer mes lèvres. Ce n'est pas que je m'inquiète réellement de perdre ce job, puisque de toute façon le supplice durera qu'une soirée, mais j'ai besoin de cet argent. Dieu merci, le petit incident restera sous silence, mais à une condition. Brunette me pointe une autre fille au loin en la qualifiant de traînée. Je me mord la joue, afin de pas répondre à mon interlocutrice que mise à part la couleur, je ne vois pas grande différences entre les deux robes. Il est peut-être là le problème d'ailleurs...

« Cap ou pas cap de lui faire manger une de ces saucisses fourrées, en lui faisant croire que c'est une saucisse végétarienne ?  »

J'hausse les sourcils et mon regard se porte de nouveau sur la rousse. Ah, je la reconnais bien maintenant. Un peu plus tôt dans la soirée, elle m'a volontairement bousculée et a ensuite crié au scandale, car vous comprenez, il est inadmissible d'embaucher du personnel aussi peu compétent. Là-dessus, elle n'a pas tord ceci dit... Brunette reprend la parole en me menaçant ce coup-ci, je lève rapidement les yeux au ciel, me disant que je m'occuperais d'elle plus tard et répond d'un tond neutre:

- Cap. De toute manière, elle ne me revient pas non plus, j'avais l'intention de cracher dans sa coupe de champagne.

Et puis je n'aime pas les végétariennes, elles font trop de manières et veulent imposer leur choix de vie à tout le monde. Mon père était brièvement sortie avec l'une d'entre elles, une véritable bouffonne. Je m'approche de miss prout prout, ce défis semble m'avoir donné de l'assurance, car cela relève du miracle, mais je ne me tord pas la cheville une seule fois. Une fois à son niveau, je lui donne une petite tape sur l'épaule, ce qui me vaut un regard dédaigneux. Afin de me faire pardonner, je fais une sorte de révérence en vantant les mérites de ces petites bouchées à base de courgettes faites spécialement pour elle, afin de nous excuser pour les désagréments encourus il y a environ une demie-heure. La concernée pose cinq saucisses fourrées dans une petite assiette en porcelaine et me remercie par un sourire forcé. Nouvelle courbette et je m'éloigne en me retenant d'éclater de rire. Je laisse le plateau dans les mains d'un collègue qui semblait se diriger vers les cuisines et lève les deux pouces dans les airs en direction de brunette. En sautillant presque, je la retrouve l'instant d'après et je ne peux m'empêcher de sourire.

- Dans mon monde à moi, c'est donnant-donnant. Cap ou pas cap d'enfermer ce majordome dans un placard pour le reste de la soirée?

Inutile de préciser qu'elle ne me doit rien du tout en fait, mais je me plais à ce jeu et j'ai l'impression qu'elle a d'autres missions à m’attribuer. Je lui pointe Linus de l'index, ce dernier, sans grand étonnement, est en train de lécher les bottes d'un quarantenaire bien fortuné.



(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: Cap ou pas cap? - Micky   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cap ou pas cap? - Micky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» micky caniche abricot 10 ans 61
» Preval, Myrlande, ak Micky reini an kachèt, blan di wi pou gouvènman pwovizwa
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Micky versus 'Clef: une campagne parallèle...
» UNE COMMISION BICAMERALE POUR VERIFIER LA NATIONALITE DE MICKY ET SA BI POLARITE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: