AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (bonnie) little big lies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 35
- since : 01/08/2018

( end game )

MessageSujet: (bonnie) little big lies.    Mer 8 Aoû - 22:27



Les rayons du soleil qui filtrent à travers la fenêtre tirent Evelyn du sommeil. Elle aurait dû penser à fermer les rideaux avant de se coucher… Elle venait à peine de s’endormir il y a une heure. Même si elle tombait carrément de fatigue à vingt-deux heures, elle n’avait pas réussi à fermer l’œil avant cinq heures. Elle trouvait donc que six heures, c’était très tôt pour se lever un samedi matin. Tout la nuit, elle avait ressassé les événements des derniers jours. Elle ne savait pas quoi penser de tout ça. Elle passait d’une émotion à une autre. D’abord la colère, puis la peine et l’incompréhension et maintenant la colère à nouveau.  Plus elle s’y attardait et plus elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une immense colère. Une colère noire qui la rendait violente. Elle devait faire preuve d’un grand contrôle d’elle-même pour ne pas tout casser dans la maison. Elle alla à la cuisine se faire un café. Noir. Pour s’occuper l’esprit, avant tout. Mais bien vite, elle réalisa que ses sombres pensées revenaient la torturer. Elle n’en revenait pas d’avoir été victime d’un tel coup monté. Mais à quoi ont-ils pensé bordel ? Elle en voulait tellement à Bonnie de lui avoir fait ça… Elle croyait qu’elle pouvait la compter parmi ses bonnes amies, mais une vraie amie ne te fait pas un coup bas pareil. Ça l’enrageait au plus au niveau.

Quand le cadran marqua une heure raisonnable, Evelyn prit son sac et se dirigea en première vitesse au Red Velvet. Son amie étant propriétaire, elle était certaine de pouvoir la trouver là. Eve voulait lui faire une petite surprise matinale pour lui dire sa façon de penser. Elle n’allait pas laisser passer ça. Elle se gara devant le cabaret et entra en trombe. Un barman qui nettoyait des coupes à vin interrompit son geste déterminé. « Excusez-moi, mais on n’est pas encore ouverts. »  Elle arrêta sec et se dirigea vers lui en le fusillant du regard, un sourire malicieux au visage. « Je viens voir la propriétaire et ce n’est certainement pas vous qui allez m’en empêcher. » Sur ces paroles, elle tourna les talons et reprit son chemin, ignorant complètement les paroles du jeune homme. Elle n’était pas du tout d’humeur à ce faire dire quoi faire ou à se faire embêter. Cela faisait assez longtemps qu’elle fréquentait Bonnie pour pouvoir lui rendre visite au travail sans avoir à rendre de comptes à personne. Elle ouvrit la porte du bureau de Bonnie sans même prendre la peine de cogner. Vide. Il n’y avait personne. Pourtant, elle était certaine que la blonde viendrait au boulot aujourd’hui, alors elle attendit. S’il le fallait, elle se rendrait directement chez elle pour lui faire part de ce qu’elle avait sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 128
- since : 31/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4)

MessageSujet: Re: (bonnie) little big lies.    Sam 11 Aoû - 15:49


≈ ≈ ≈
{ A thousand pieces on the floor so I can chase the fireflies
I face the pain, it’s beautiful, I don’t have to run anymore. }
crédit/ tumblrmarina kaye.

Bonnie avait passé une sale nuit, ses récentes disputes avec Tevan arrivait à lui ficher le moral en l’air. Elle n’avait pas envie de le laisser entrer dans sa tête malheureusement il avait encore du pouvoir sur elle. Elle avait essayé de se changer les idées dans les draps de son jeune amant, mais le plaisir était de courte durée. Elle décida alors d’aller courir ce matin afin de pouvoir souffler. Elle n’était pas fan du sport, mais parfois cela lui faisait vraiment du bien. Elle était donc allée dans une salle de sport puisqu’elle n’aimait pas l’idée de courir seule dehors, elle n’avait pas envie de se faire kidnapper et de finir dans un journal à la section des faits divers. Après une heure à courir et se sentit moite elle décida d’aller sous la douche et de rentrer chez elle. La douche était le moment le plus apaisant, elle pouvait mettre l’eau brûlante et oublier les tracasseries du quotidien de côté pendant quelques minutes. Une fois sortie, sèche et habillée elle fut rattrapée par la réalité. Sachant qu’il lui restait des choses à régler au boulot, elle décida de se rendre au red velvet. Elle pensait qu’à cette heure Tevan ne serait pas présent et qu’elle aurait la paix pour pouvoir travailler. Elle avait vraiment envie de silence et de paix pour ne pas perdre patience et claquer la porte. Il faut dire que même si Bonnie est gentille, elle a aussi ses limites. Bonnie arriva au red avant de s’apercevoir que son amie Evelyn devant son bureau. Elle semblait l’attendre et elle ne semblait pas vraiment de bonne humeur. Elle décida alor de s’annoncer et de briser la glace : « Salut, que fais-tu ici à cette heure ? » Bonnie n’était pas dupe, elle savait bien que si elle faisait cette tête c’est qu’elle avait quelque chose à lui reprocher. Cela n’était sans doute pas la première fois et cela ne serait pas la dernière. Elle n’avait pas la sensation d’avoir mal agit. D’ailleurs, elle ne pensait pas à ce qu’elle avait pu faire, elle était plus préoccupée par ses tracas du quotidien. Elle savait que de toute façon Evelyn se ferait un plaisir de le lui dire. Elle n’était pas d’humeur à se disputer, mais elle sentait bien qu’elle risquait de devoir le faire.

_________________

I just wanna feel something. Hear me now, laugh with the crowd but inside the silence screaming loud. Touch me now, my body is warm but inside, I'm frozen to the bone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 35
- since : 01/08/2018

( end game )

MessageSujet: Re: (bonnie) little big lies.    Mar 11 Sep - 14:53



Le son de son pied qui tapait en continu contre la patte de la chaise sur laquelle elle était assise venait briser le silence de la pièce. En comparaison, son cerveau était bruyant. Tellement de pensées s'entremêlaient à l'intérieur de celui-ci, exprimant toutes les émotions qu'elle ressentait. Elle était folle de rage et elle avait peine à contenir son impatience de voir Bonnie arriver et de pouvoir lui dire sa façon de penser. Lorsqu'elle rentra enfin dans son bureau, Evelyn remarqua évidemment son air surpris. Visiblement, Bonnie ne s'attendait pas à une visite du genre aujourd'hui. Aussitôt que son amie ouvrit la bouche, Evelyn sentit monter en elle une vague de colère. "Tu t'en doutes pas ?" Elle laisse un silence s'installer, question de voir si Bonnie va comprendre de quoi elle parle. Elle en profite pour se calmer en même temps. "J'te donne un indice: tinder." Elle n'en revient pas que son amie lui ait fait ça. L'inscrire à son insu sur une application pour gens désespérés et lui avoir organisé un rendez-vous avec un inconnu... C'est trop pour elle. Elle avait eu l'air d'une débile. Qu'est-ce qui lui avait pris ? Jamais elle n'aurait pu imaginer un tel acte de la part de Bonnie. "Tes malade ou quoi ? Qu'est-ce qui t'a pris bordel ?" Elle commence à s'emporter. Elle hausse le ton. Elle s'était promis de garder son calme lorsqu'elle demanderait des explications à son amie, mais c'est plus fort qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 128
- since : 31/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4)

MessageSujet: Re: (bonnie) little big lies.    Hier à 14:37


≈ ≈ ≈
{ A thousand pieces on the floor so I can chase the fireflies
I face the pain, it’s beautiful, I don’t have to run anymore. }
crédit/ tumblrmarina kaye.

Bonnie pouvait voir la colère de son amie sans vraiment comprendre. Elle lui laissait alors le soin de l’éclairer sur le sujet. Lorsqu’elle lui parla de tinder elle compris alors de quoi elle parlait. Apparemment, elle ne prenait pas très bien son initiative. Elle pensait vraiment que cela lui ferait du bien et que dans le pire des cas elle prendrait cela comme une blague. Ce n’était pas comme si elle l’avait mise en vente sur un site ou quoi que ce soit. – Oh ça .. Lâcha Bonnie avant de baisser les yeux voyant qu’elle était très en colère. Elle était honteuse de sa bêtise, mais elle ne pensait pas que cela prendrait de telle proportion. Elle savait bien qu’elle y était allée un peu fort en l’inscrivant sur un site de rencontre et en organisant un rendez-vous avec un inconnu. Cependant elle ne pensait pas qu’elle le prendrait aussi mal. Elle était assez virulente et cela ne lui plaisait pas. Elle n’avait pas non plus obligé la jeune femme a y aller. – Tu veux bien te calmer une minute ? Je pensais te rendre service, mais apparemment non. J’ai fais une erreur ça arrive. Lui répondit la jeune femme en espérant qu’elle redescende rapidement. Elle lui demanda ensuite : – Ce n’est pas comme si tu étais allée au rendez-vous pas vrai ? Elle ne comptait pas se laisser sermonner bien longtemps. Elle venait de s’excuser elle n’allait pas non plus se mettre à genoux. Après les moments qu’elle venait de passer elle n’avait pas besoin de ça.

_________________

I just wanna feel something. Hear me now, laugh with the crowd but inside the silence screaming loud. Touch me now, my body is warm but inside, I'm frozen to the bone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: (bonnie) little big lies.    

Revenir en haut Aller en bas
 
(bonnie) little big lies.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» Bonnie Wright [Validée par Samira]
» "White Lies." [A.]
» Bonnie の Elle comptait les jours. Elle comptait les nuits. Et son coeur se tordait à la faire hurler.
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: