AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ice ice baby + laurel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 75
- since : 23/06/2018

( end game )

MessageSujet: ice ice baby + laurel   Mer 8 Aoû - 20:35

Une soeur contre un rayon de soleil. Le sentiment d’avoir manqué une vie, d’être le roc de substitution dans un univers qui chancèle. Laurel, elle n’avait d’yeux que pour son jumeau. Son coeur s’éloignait sur les pistes de glace. Elle ondulait avec une douceur infinie, enlaçait les étincelles d’argent et les variations du temps. Puis la chute. La carrière à l’arrêt. Un silence qui envahissait la blessure - qui s’imposait dans nos étreintes, nos conversations. Je n’étais pas l’épaule qu’elle choisissait pour pleurer. Je n’étais qu’un nom de plus sur la liste des contacts à prévenir en dernier. Je me redressais au milieu de l’atelier. La peinture séchait sur les bordures du bois, vaporisant l’odeur diluée des pigments et de la résine. Mon esprit vagabondait. Mon regard s’accrochait au détail, imaginait la teinte mastiquée et la forme arquée du meuble. Je l’avais crée de toute pièce, façonné à ma manière. Des heures à mélanger les éléments. Des années d’expertise et l’échappatoire à une enfance solitaire. Les parents nous aimaient tous. Mais la différence était là. Elle incrustait dans mes côtés et enserrait ma poitrine. Je ne luttais pas pour l’affection. Dans un élan de lassitude, je me refusais aux sentiments - aux valeurs émotionnelles et dépendantes aux autres. Ma fratrie était bien mieux comme ça. Je mis les mains dans les poches et plongeais à nouveau dans mes pensées. Je rêvassais du bonheur - songeais aux événements heureux. Mes prunelles s’émerveillaient, calquaient les images sur les croquis et dessinaient des oeuvres authentiques. Une marque de génie qui s’épandant dans mon monde. La possibilité d’une collection complète, d’un contact et d’une production à la chaîne. Je n’avais pas leur intelligence ni l’éthique morale de cette famille chrétienne conservatrice. J’étais le maillon faible - l’intrus dans une suite d’excellence. Un pari de mon sang, de mon héritage. La malédiction du Kane qui ne pouvait pas. Aîné à genoux. Aîné au coeur perturbé par une dyslexie passagère et des erreurs scolaire. Un parcours atypique pour les fils des virtuoses. Je soupirais en appuyant sur le crayon. Les lignes s’arquaient pour se consolider sur le papier. Un millier d’idées et de fragments. Je pinçais les lèvres en me levant de mon siège. Elle m’attendait déjà. Cette petite soeur dont on parlait. Un bout de moi en elle, palpitant dans un océan d’incertitudes. Pour la première fois, je ressentais sa peine. J’imaginais le chagrin qui tailladait ses veines et ses organes. Je m’élançais dans le vestibule afin de rejoindre la café au bas de la rue. Mon regard glissait sur les silhouettes, furetait à la recherche de son sourire voluptueux. Je m’approchais lentement. « Hey sweetie. » Marmonnai-je en déposant un baiser sur son crâne. «Tu manquais, ça va les entrainements sans l’idiot ?» Référence à son meilleur ami - son amoureux, peu importait la dénomination maintenant qu’il avait brisé son coeur. J’esquissais un sourire désolé.

_________________
- shelter also gave their shade but in the dark I have no name.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ice ice baby + laurel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton east side.-
Sauter vers: