AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I gazed a gazeless stare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 327
- since : 23/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 6:02




- adelheid "heidi" tyrell -
if you believe in me i'll still believe


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: Heidi a vu le jour par une soirée d’automne maussade et fraîche, le 19 septembre 1988, il y a un peu plus de 28 ans, à Portsmouth en Angleterre. On dit souvent qu'elle doit son caractère agréable, attachant et délicat à son signe astrologique, soit vierge.  - origines et nationalité: Heidi est née, et a toujours vécu, en Angleterre, elle est donc de nationalité anglaise. Il en va de même pour ses origines, de ce qu’elle sait, puisque ses parents sont tous deux originaires de l’Angleterre. Sans pouvoir l’affirmer, elle n’en est pas moins convaincue qu’ils sont typiquement anglais, et ce, de générations en générations. - statut familial: Heidi n’a toujours eu que ses deux parents. Ces derniers s’étaient décidés à agrandir leur famille peu après l’arrivée de leur fille, mais ils n’eurent d’autre choix que de laisser tomber ce beau projet suite à trois fausses couches consécutives et de nombreuses complications. Alors enfant unique, sans frère ni sœur avec qui s’amuser en vieillissant, Heidi a eu une enfance des plus solitaires. C’est sans doute ce qui fait en sorte qu’elle a toujours été très proche de ses parents, avec qui elle entretient depuis son plus jeune âge une relation harmonieuse, malgré la distance qui les sépare aujourd’hui. - statut civil: Heidi pensait avoir trouvé l’homme de sa vie. Elle était jeune, naïve, mais surtout, aveuglément amoureuse. Son annulaire gauche a éphémèrement été agrémenté d’un joli diamant, symbole d’une promesse qui la faisait rêver. Mais il est parti, la laissant seule et désappointée. Elle est à présent célibataire et bien que cette histoire d’amour à la triste fin date de plusieurs années déjà, elle continue de repousser les hommes qui pourraient se frayer une place dans sa vie, de peur d’être à nouveau désillusionnée. Elle ne se laisse pas aisément approcher, et s’est bâti au fil des ans une solide carapace. Elle baisse néanmoins de plus en plus sa garde face à lui, ce nouvel homme entré dans sa vie, avec ses airs bourrus et durs qui cachent un certain charme qui ne la laisse pas indifférente. - occupation: Heidi est une femme en mission, ou du moins, c’est ce qu’elle ne cesse de se répéter. Sa mission? Nul autre qu’Emmett Ames, auteur à succès. Si ce sont ses fonctions d’éditrice qui l’ont conduite à Brighton, elle a plutôt l’impression de faire office de baby-sitter. - cinq choses favorites: Grande amoureuse de la lecture, et ce depuis son enfance, Heidi à une préférence pour la littérature russe. On compte d’ailleurs Tolstoï et Dostoïevski parmi ses auteurs favoris. ✼ Heidi adore les soirées orageuses et y rattache de précieux souvenirs. Quand elle était enfant, ses parents et elle avaient l’habitude de se tasser sous une grosse couverture devant la grande baie vitrée de leur salon, et ils regardaient ensemble les éclairs déchirer le ciel, se laissant bercer par la mélodie de la pluie battante et les grondements sourds de la tempête. ✼ Heidi adore cuisiner. Que ce soit pour un grand repas élaboré pour impressionner ses convives, de petites gourmandises pour se faire plaisir, ou encore simplement pour un petit repas rapide quand elle est seule, elle s’est toujours appliquée à la tâche. Elle aime improviser et innover, mais surtout, adore satisfaire l’estomac de ses invités! ✼ Assez étrangement, Heidi aime la solitude. Bien que joviale et communicative, elle a passé une bonne partie de sa jeunesse seule et elle s’y est accoutumé. Elle sait apprécier un bon moment solitaire et y voit la parfaite occasion pour se plonger dans le dernier livre qu’elle a entamé, tout en savourant une tasse de thé fumant. ✼ Ayant grandi entourée de vastes étendues d’eau à perte de vue, native d’une ville portuaire au sud de l’Angleterre, il n’est pas étonnant que la mer ait une place de choix dans le cœur d’Heidi. Elle adore l’eau ainsi que le son des vagues et raffole des effluves légèrement salés de l’air marin. Pour elle, l’océan offre un spectacle à couper le souffle duquel elle ne se lassera jamais. ✼ Très coquette, elle a un amour particulier pour les robes. Elles sont d’ailleurs sans contredit ce qu’elle préfère porter, peu importe la saison. Qu’elles soient vives, vaporeuses et estivales, longues, courtes, un brin excentriques, ou encore sobres et élégantes, elles occupent la plus grande partie de sa garde-robe. Elle a d’ailleurs la mauvaise coutume de dépenser de façon impulsive beaucoup trop d’argent pour de nouvelles robes, ce qui fait qu’elle a une collection plutôt impressionnante.  - saison préférée: L'automne. Elle aime les feuilles qui s’assèchent en prenant de délicieuses teintes orangées et rouges, ainsi que leur singulier craquement sous ses pas. Elle aime l’odeur particulière de l’air automnal, un mélange à la fois terreux et frais, mais aussi le froid qui s’installe doucement et la fraîcheur du vent. L’automne, c’est synonyme de cosy. La saison idéale pour ressortir ses chaussettes de laine surdimensionnées et ses pulls tricotés qu’elle affectionne tout particulièrement.  - traits de caractères: Dévouée, attachante, humble, orgueilleuse, rigoureuse, espiègle, réfléchie, loyale, généreuse, accomplie, charmante, méticuleuse, douce, travaillante, ambitieuse, coquette, minutieuse, sensible, émotive, intègre, prévoyante, enthousiaste, têtue.  - groupe: celosia. - avatar: Jena Coleman.

ii. swing wide your crane, run me
o1. Fille unique d’un père marin et militaire ayant l’ouvrage à cœur, mais souvent absent, ainsi que d’une femme propriétaire d’un charmant petit bed in breakfast auquel elle consacrait toutes les heures de son quotidien, il n’est pas nécessaire de préciser qu’Heidi n’avait jamais vraiment fait partie de leurs projets. Les Tyrell formaient un couple uni et éperdument amoureux même après toutes les années passées ensemble et bien qu’ils étaient mariés et heureux, ils ne s’étaient jamais réellement imaginé fonder une famille. Beaucoup trop débordés par leurs occupations respectives, ils appréciaient le peu de temps qu’ils avaient l’opportunité de passer ensemble et il s’était installé entre eux, au fil des ans, une petite routine à laquelle ils s’étaient accoutumé. Un enfant ne faisait pas partie de cette équation et ils avaient définitivement tiré un trait sur l’idée d’un jour devenir parents. Et pourtant, la vie leur réserva une surprise qui vint tout remettre en question : ils attendaient un enfant. L’annonce de cette grossesse inattendue les pris au dépourvu, mais après de maintes discussions, ils décidèrent de se lancer dans la nouvelle, quoique terrifiante, aventure qui s’offrait à eux. Ils tombèrent évidemment sous le charme de leur petite fille dès sa naissance, et bien que son arrivée chamboula absolument tous les aspects de leur vie, elle les comblait de bonheur. La fatigue, les nouvelles responsabilités et les sacrifices qu’ils devaient à présent faire mirent leur couple à dure épreuve les premiers temps, mais ils n’en demeuraient pas moins comblés et amoureux. o2. L’unique chose qu’elle reproche à ses parents, c’est son prénom qu’elle a en horreur, et ce, avec raison. Prénom porté par l’arrière-grand-mère de sa grand-mère maternelle, c’est en fouillant l’arbre généalogique familial que sa mère était tombée sur ce prénom qu’elle aima instantanément. Il est pourtant aussi désuet qu’il est ridicule, en plus d’être imprononçable, si bien qu’Heidi n’a jamais su l’apprécier, et encore moins comprendre comment sa mère a pu penser qu’il était une bonne idée de l’appeler ainsi. C’est donc le prénom Adelheid qui figure sur ses papiers d’identité, et bien qu’on l’ait longtemps appelée ainsi, elle répond plutôt aujourd’hui au surnom Heidi. Ce surnom, quant à lui, est tout de même sujet de moqueries, puisqu’il est impossible de ne pas faire la connexion avec le personnage fictif célèbre du même nom. o3. Sans frère ni sœur, et ayant des parents beaucoup trop occupés avec leurs emplois accaparants, Heidi a rapidement appris à se débrouiller d’elle-même. Elle développa ainsi une impressionnante autonomie, si bien qu’elle savait s’occuper des corvées, des repas, et ce, dès le début de son enfance. Ses parents veillaient, certes, à ses besoins essentiels et elle ne manquait pas d’amour. Ils n’étaient simplement pas aussi présents pour leur fille unique qu’ils l’auraient souhaité. Les moments qu’ils passaient en famille étaient précieux et elle savait toujours en profiter pleinement. Malgré les absences parfois prolongées de son père, elle a toujours entretenu avec lui un lien père-fille particulier et, comme toute petite fille, elle le voyait comme son héros. Sa mère, quant à elle, était le meilleur modèle qu’elle n’aurait pu avoir. Elle était à la fois travaillante et dévouée, et elle veillait par le fait même à transmettre de belles valeurs à sa fille. En dépit de tout, Heidi aimait ses parents par-dessus tout et ils représentaient tout pour elle. C’est à contrecœur, et sans cacher un immense chagrin, qu’elle décida de quitter le nid familial, pour s’installer à Londres, une fois son diplôme en mains. La distance la séparant de ses parents fut très difficile au départ, laissant en elle un vide qu’elle avait du mal à combler. Ils prirent rapidement l’habitude de se téléphoner quotidiennement, et encore aujourd’hui, pas une journée ne passe sans qu’elle parle à ses parents, même si ce n’est que pour un bref échange. o4. Sa mère aurait aimé qu’elle travaille avec elle, et avait toujours eut dans l’idée de lui léguer le Bed & Breakfast duquel elle était propriétaire. Ça lui apparaissait comme une évidence, après tout, Heidi n’était qu’une enfant lorsqu’elle a commencé à traîner dans la charmante bâtisse, désirant à tout prix aider, autant par réel intérêt que pour se désennuyer quand elle n’était pas à l’école. Elle avait rapidement assimilé les diverses tâches associées aux différents postes occupés par les employés du B&B, aidant autant en cuisine qu’à l’admission ou encore à l’entretient avec les femmes de chambre. Tous ses week-ends étaient consacrés à cet endroit si bien qu’elle devint en quelque temps une habituée des lieux. Si Heidi avait toujours été encline, mais surtout enthousiaste, à aider sa mère pour diverses tâches, elle savait néanmoins que ce n’était pas ce qu’elle voulait faire. Plus elle vieillissait, plus elle était convaincue qu’elle ne pouvait pas suivre les traces de sa mère. Elle y a travaillé pendant de nombreuses années, mais c’est avec la crainte de la décevoir qu’elle a annoncé à sa mère qu’elle désirait aller étudier en lettres, puis par la suite poursuivre des études qui lui permettrait de travailler dans le domaine de l’édition. o5. Elle n’avait jamais vraiment eu d’homme dans sa vie avant lui. Des amourettes, des histoires simples, certes, mais rien qui n’avait vraiment abouti à quelque chose de sérieux. Puis, elle l’avait rencontré, comme par hasard, et elle tomba presqu’immédiatement amoureuse de lui. Leur histoire débuta promptement, puis tout déboula au même rythme accéléré, dans un tourbillon de bonheur portant bien simple. Ils franchirent de nombreuses étapes rapidement, ils firent vie commune dans un petit logement coquet quelques mois puis vint une demande en mariage, spontanée et irréfléchie. Avec lui, c’était simple, elle se sentait bien, et c’était ce qui lui importait. Elle était heureuse, mais surtout amoureuse de l’homme avec qui elle pensait passer sa vie et elle ne pouvait s’empêcher de sourire dès qu’elle posait le regard sur le diamant qui ornait son annulaire. Mais ce qui devait être la plus belle journée de sa vie est devenue, en un bref instant, la journée la plus humiliante qu'elle a vécue. Abandonnée à l'autel par celui qu'elle aimait, devant toute leur famille et amis. Et derrière lui, il n’avait laissé que quelques mots gribouillés, aussi inutiles que déchirants. Il ne pouvait pas l'épouser, parce qu’elle méritait mieux. o6. Encore à ce jour, Heidi ne comprend pas ce qui l’a poussé à la laisser tomber, alors qu’ils filaient le parfait bonheur. Cet abandon l’a laissa humiliée, accablée, mais surtout, habitée par une insatiable colère. Pour oublier ce qu’elle voyait comme un lamentable échec, mais aussi pour noyer la douleur qu’elle refusait d’admettre, Heidi se concentra sur ce qui la passionnait réellement, son travail. Encore débutante en la matière à cette époque, nouvellement arrivée dans la maison d’édition qui l’avait embauchée suite à son stage, son manque d’expérience ne lui valait que de petits contrats insignifiants. Elle avait pourtant à présent la détermination et la volonté de se dépasser. Elle avait toujours été persévérante, travaillante, mais surtout acharnée et prête à tout pour arriver à ses fins. C’est à partir de ce moment qu’elle se donna à fond pour la compagnie, dans l’espoir qu’elle finirait par se démarquer. Devenue un bourreau du travail, passionnée, elle adore le poste qu’elle occupe, son travail est d’ailleurs pour elle d’une haute importance, pour ne pas dire une plus grande partie de sa vie… Heidi a l’ambition de gravir les échelons, et pourtant, sa carrière semble stagner. Elle recherche encore une perle… une perle qui viendra tout changer. o7. C’est d’ailleurs sa passion pour son travail qui l’a poussée à quitter Londres pour Brighton, acceptant sans même y penser une offre qu’elle ne pouvait pas refuser. Le type de contrat qui changerait sans doute son statut professionnel, elle en était persuadée. C’est avec une ardeur quelque peu démesurée qu’Heidi a accepté d’aller s’installer momentanément à Brighton dans l’espoir d’aller récupérer le tant attendu manuscrit de l’auteur à succès du moment, Emmett Ames. Après tout, ça lui paraissait comme étant si simple. Convaincue qu’elle allait réussir là où les autres semblaient échouer, elle voyait cette opportunité comme une mission qui lui permettrait de vraiment faire décoller sa carrière.  Déterminée, enjouée, mais surtout des plus enthousiastes, elle ne s’attendait pas du tout à se retrouver en face d’un homme à la fois bourru et renfermé, qui lui rendrait la tâche beaucoup plus difficile qu’elle ne se le serait imaginé…  o8. Heidi pris aux premiers abords l’attitude renfermée et blasée d’Emmett avec recul. Prise de court, un peu déconcertée, comme si elle venait de frapper un mur, elle avait du mal à le cerner puisqu’il représentait tout le contraire de celui qu’elle s’attendait à rencontrer. L’enthousiasme qui l’avait accompagnée jusqu’à sa rencontre s’essouffla subitement, laissant place à une indétermination qu’elle peinait à dissimuler. Elle ne se laissa néanmoins pas atteindre par le tempérament à la fois anxieux et froid de l’auteur avec qui elle devait à présent travailler, convaincue qu’elle finirait bien par l’apprivoiser. Il mettait néanmoins, dès les premiers moments, sa patience ainsi que sa résolution à rude épreuve. Souvent douce et calme, même quelques fois sereine et compréhensive, il lui arrivait cependant d’être beaucoup plus agacée et découragée. Nombreuses sont les fois où elle a pensé tout abandonner, le laissant dans sa torpeur, sous prétexte qu’il était tout simplement impossible à raisonner. Et pourtant, malgré le fait qu’il lui faisait vivre des montagnes russes d’émotions et rendait la tâche qu’on lui avait assignée beaucoup plus compliquée que ce qu’elle avait pu penser, voir complètement impossible, elle ne pouvait tout simplement pas partir. Et bien qu’il lui mène plus souvent qu’autrement la vie dure, elle reste et persiste. Jour après jour, elle est là, à ses côtés, dans ses bonnes journées comme dans ses moins bonnes. Les rares fois qu’il entame les conversations, elle prête une oreille attentive, mais plus souvent, c’est elle qui parle, qu’il l’écoute à son tour ou pas. Si au début les échanges étaient ardus, désagréables et tendus, elle se surprend à apprécier ces moments passés en sa compagnie. Elle essaie par tous les moyens de le motiver, de le sortir de sa carapace froide et renfermée, tentant tant bien que mal de ne pas le brusquer, ou de ne pas ébranler la pointe de complicité qui semble parfois s’immiscer entre eux. Il était sa mission, à présent, il est son  quotidien. Plus ils se côtoient et plus elle oublie la raison première de son entrée dans sa vie. À présent, quand elle fait la conversation pour briser le silence, quand elle s’invite chez lui, quand elle l’incite à prendre une marche, elle pense d’avantage à son bien-être à lui, puis le manuscrit passe soudainement en second plan. La vérité est que plus le temps passe, plus elle se plait avec lui et plus elle s’attache à lui.

en vrac: En tant que grande amoureuse de la littérature, il n’est pas surprenant d’apprendre qu’elle possède une impressionnante collection de livres, qu’elle conserve dans une vaste bibliothèque aménagée, mais surtout impeccablement organisée, dans sa petite demeure à Londres. Une pièce entière réservée à ce qu’elle appelle son petit coin de paradis. Elle s’y réfugie souvent pour se plonger dans un livre, confortablement installée dans un des deux fauteuils qui agrémentent la petite pièce chaleureuse. ✼ Assez étonnamment, Heidi sait naviguer un bateau, et ce, avec brio! C’est son père qui le lui a enseigné, alors qu’elle n’était qu’une toute petite fille. Rien ne la rendait plus fière et heureuse que lorsque ce dernier lui demandait de l’accompagner sur son bateau pour lui apprendre les rudiments de son métier. ✼ Bien qu’elle adore les animaux, plus particulièrement les chats, Heidi n’a jamais eu d’animal de compagnie. Pas même quand elle était enfant, ses parents n’ayant pas de temps pour ça. Aujourd’hui, même dans ses moments de solitude les plus accablants, elle n’a jamais vraiment songé à agrémenter son quotidien d’un compagnon à quatre pattes, car elle sait qu’avec l’énergie qu’elle met au travail, elle ne pourrait lui offrir toute l’attention qu’il mérite. ✼ Plus jeune, et même jusqu’à tout récemment, elle rêvait d’un mariage grandiose et féérique. Aussi loin qu’elle se souvienne, elle a toujours eu en tête les moindres détails de la cérémonie parfaite, allant des décorations de la salle, au groupe de musique jusqu’à la vaisselle dans laquelle serait servi un délicieux repas sophistiqué. Un mariage digne d’un conte de fées. Quand vint le temps d’organiser son propre mariage, elle y est allée, évidemment, bien plus sobrement. Elle ne se doutait pas que cette journée deviendrait son pire cauchemar. Depuis, elle en garde un amer souvenir et a complètement changé d’opinion sur le mariage. Vaut mieux ne même pas s’aventurer à lui en parler. ✼ Bien qu’Heidi raffole de la singulière odeur de la mer, elle l’aime un peu moins dans son assiette! Elle n'a jamais aimé les fruits de mer, encore moins le poisson, et ce, malgré les maintes tentatives de ses parents de lui en servir quand elle était enfant. ✼ Heidi est très ordonnée, organisée, mais aussi extrêmement méticuleuse. Si les tâches ménagères déplaisent à beaucoup, ce n’est pas du tout son cas, qui au contraire, se plait dans la propreté et l’ordre. Ce n’est pas qu’elle aime faire des corvées, mais plutôt qu’elle aime que tout soit bien rangé et que chaque chose ait sa place. Sa manie de tout placer selon un ordre bien précis est d’ailleurs bien agaçante, même exaspérante. Effectuer diverses corvées n’a jamais été un problème pour elle, et elle a pris l’habitude de garder sa petite demeure impeccable. Il n’est même pas rare qu’elle se surprenne à ramasser chez les autres, inconsciemment.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: Brain Damage/Natasha - âge et pays: 26 ans, Québec. - type de personnage: Prélien d'Emmett. - votre avis sur le forum: Depuis le temps qe je rôde autour      - où avait vous connu le forum: Bazzart - autre: écrire votre réponse ici.

_________________

▪ ▪  Hit me with your eyes so sweetly, Oh, you know that yes I love you... I mean I'd love to get to know you.


Dernière édition par Heidi Tyrell le Mar 28 Nov - 14:30, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Isla Gatling

everything is temporary.

- paper notes : 431
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, [○○]

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 9:20

Bienvenue parmi nous Natasha. I love you
Excellent choix de pré-lien (il me faisait de l'oeil aussi ).

_________________
// baby, i’m dancing in the dark with you between my arms. Barefoot on the grass, listening to our favorite song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 9:46

bienvenue à la maison
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Brandy Fairchild

real eyes, realise, real highs.

- paper notes : 899
- since : 19/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #027, west side w/ wyatt.
contact book:
availability: yasin, tallulah, karaoke night (2/7)

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 10:14

elle est si cute jenna bienvenue à toi I love you

_________________
i don't smoke weed to escape reality, i smoke weed to enjoy reality even more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 11:20

@Isla Gatling a écrit:
Bienvenue parmi nous Natasha. I love you
Excellent choix de pré-lien (il me faisait de l'oeil aussi ).

haha la même
bienvenue parmi nous demoiselle I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 12:08

Bienvenue parmi nous et bonne rédaction de fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6175
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 12:29

Natasha et ce pré-lien.
Très bons choix, ça me fait plaisir de te retrouver ici.

Par contre Jenna est réservé jusqu'à ce soir à une autre membre, donc je ne pourrais te la réserver qu'après, dans le cas où elle n'aurait pas fini sa fiche.

Bienvenue et n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 13:23

JLC I love you
bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 253
- since : 20/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 13:48

Bienvenue officiellement
j'ai hâte de voir ce que tu réserves au personnage

_________________
trouble can't you see you have made me a wreck now won't you leave me in my misery
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 2656
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: lula, becca.

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 14:27

natasha, trop contente de te voir parmi nous.
bienvenue parmi nous. I love you

_________________

you unravel me with a melody, you surround me with a song.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 15:01

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 17:44

Bienvenue à toi bon choix :)
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 18:57

très bon choix
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 19:36

Très bon choix de prélien.
Bienvenue et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 23:02

Bienvenue parmi nous, courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Jeu 23 Nov - 23:25

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 327
- since : 23/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Ven 24 Nov - 1:22

Cet accueil      
Merci beaucoup tout le monde      I love you

@Lula Goldstein a écrit:
Natasha et ce pré-lien.
Très bons choix, ça me fait plaisir de te retrouver ici.

Par contre Jenna est réservé jusqu'à ce soir à une autre membre, donc je ne pourrais te la réserver qu'après, dans le cas où elle n'aurait pas fini sa fiche.

Bienvenue et n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit.
Merciii     J'ai pas pu résister, c'est trop joli ici    
Et puis j'ai vu que là ça semble tout bon pour Jena, merci    I love you

@Emmett Ames a écrit:
Bienvenue officiellement
j'ai hâte de voir ce que tu réserves au personnage
Merci
J'espère être à la hauteur

_________________

▪ ▪  Hit me with your eyes so sweetly, Oh, you know that yes I love you... I mean I'd love to get to know you.


Dernière édition par Heidi Tyrell le Sam 25 Nov - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Ven 24 Nov - 13:38

Jenna la magnifique

Bienvenue par ici J'ai hâte d'en voir plus sur ta miss
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Ven 24 Nov - 13:59

bienvenue dans le coin, amuses-toi bien
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   Ven 24 Nov - 15:03

Tyrell. GOT feels.
C'est plus fort que moi.
Spoiler:
 
Bienvenue et bonne continuation pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: I gazed a gazeless stare.   

Revenir en haut Aller en bas
 
I gazed a gazeless stare.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ratification de la Convention sur les pires formes de travai
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Preval demagog Rwa boufon Kanaval
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» (m) Aaron Johnson - they stare at me whil I crave you.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: personnages.-
Sauter vers: