AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 same old empty feeling in your heart w/lana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

⋅ paper notes : 267
⋅ since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4)

MessageSujet: same old empty feeling in your heart w/lana   Dim 5 Aoû 2018 - 14:37


≈ ≈ ≈
{ Maybe one day you’ll understand why
Everything you touch surely dies. }
crédit/ tumblrpassenger.

Cameron n’avait pas pu s’empêcher de contacter Lana en apprenant par les réseaux sociaux qu’elle était de retour à Brighton. Un sourire sur son visage était apparu lorsqu’elle avait répondu positivement à son invitation d’aller boire un café ensemble. Lana était sans doute sa plus belle occasion manquée. Ils étaient jeunes, beaux et ils auraient pu vivre une belle histoire si Cameron n’était pas amoureux de Laurel à l’époque. Lana n’était pas aveugle et elle ne tenait pas à passer en seconde position, elle avait mis un terme à ce flirt et ils étaient deve-nus comme amis. Aujourd’hui le timing ne pouvait pas être plus juste. Cameron semblait recommencer les mêmes erreurs que dans le passé, sans se rendre compte que les choses sont peut-être allés trop loin pour reculer. Cameron s’apprêtait à se fiancer à la belle Leonie lorsque celle-ci lui exposa violemment ses senti-ments à propos de Laurel et de leur amitié. Cameron avait tenté tant bien que mal de la convaincre du con-traire, mais les choses étaient tendues, différentes. Les choses étaient devenues incontrôlables lorsque Laurel lui avait confié son amour, Cameron n’était pas capable de l’entendre, de l’accepter alors il l’avait blessé au plus haut point. Aujourd’hui Laurel est partie, Leonie lui adresse pratiquement plus la parole et il se sent comme pris au piège dans cette vie. Il ne comprend pas comment les choses ont pu mal tournées. Il se pensait droit, honnête et finalement ses non-dits ont sûrement précipités la chute de la vie telle qu’il l’a connaissait. Cameron rêvait de partir pour prendre du recule et se retrouver d’une certaine façon. Il espérait que Lana et son expé-rience lui permettrait de prendre une décision une fois pour toute. Partir ou rester telle est la question. Came-ron est dans le café dans lequel ils avaient l’habitude d’aller ensemble. Il n’avait pas encore commandé, voulant l’attendre. Il espérait la voir entrer d’une seconde à l’autre et se sentait toujours proche d’elle. Cela faisait des années qu’ils ne s’étaient pas vus, mais en échangeant avec elle par écran interposé il avait eu l’impression que rien n’avait changé. L’heure passait et toujours aucune Lana en vue. Cameron commençait à se dire qu’elle avait peut-être eu un empêchement, qu’elle avait peut-être changé d’avis. Soudain, alors qu’il s’apprêta à lui envoyer un message, il vit une silhouette inespérée entrer dans le café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: same old empty feeling in your heart w/lana   Mar 7 Aoû 2018 - 12:53

Un baume sur son cœur. Une vague apaisante. Un poids, léger, mais non négligeable, envolé de sur ses épaules. C’était l’effet qu’avait eu sur Lana le message que lui avait envoyé Cameron, quelques jours plus tôt. Son retour à Brighton était jusqu’à maintenant exactement à l’image de ce qu’elle avait envisagé avant de revenir. Elle se fracassait à une hostilité qui, bien qu’anticipée et méritée, lui nouait les entrailles. Elle ne savait plus vers qui se tourner, elle était complètement perdue. Mais surtout, elle se sentait terriblement seule. Elle peinait à affronter ses vieux démons avec la tête haute, le résultat de ses mauvais choix l’accablait, et elle ne savait plus où puiser la force de ne pas fuir à nouveau. Elle voulait partir, elle y avait pensé. Puis Cameron l’avait invitée à prendre un café. Un visage familier, une amitié du passé qui avait triomphé, quelqu’un qui sans l’excuser, peut-être, saurait essayer de la comprendre. Cameron, c’était l’histoire qui aurait pu être. C’était des sentiments naïfs du passé, mais qui n’avait abouti que sur une relation amicale sincère qui bravait les années qui avait défilées. Ils s’étaient à quelques fois perdus de vue, parfois pendant des années, mais ils finissaient par se retrouver, le temps de quelques échanges. Et les choses étaient toujours là où ils les avaient laissées, comme s’ils ne s’étaient jamais séparés. Toujours aussi complices. Toujours à se comprendre, à s’épauler. Si elle avait accepté son invitation sans même y réfléchir, elle hésitait à présent à se rendre au café ou ils s’étaient donné rendez-vous. Effrayée de croiser quelqu’un qui se permettrait de la juger. Terrifiée à l’idée de tomber sur quelqu’un qu’elle n’était pas prête à affronter. Elle flirtait avec l’idée de rester cloitrée entre les quatre murs de sa chambre d’hôtel. De ne pas retrouver son ami comme convenu. D’encore une fois choisir la fuite, la honte, la peur. Parce que le plus gros problème de Lana était qu’elle ne s’assumait pas. Elle devait se résonner à faire un pas en dehors de sa zone de confort, l’espace d’un instant, pour renouer avec sans doute l’une des seules personnes qui la comprendrait. C’est dans cette optique qu’elle se rendit finalement au café empreint des souvenirs de leur adolescence, nerveuse,  mais confiante que ça ne pourrait être que bénéfique. Elle poussa la porte du chaleureux commerce, puis se permit de souffler un peu, sa nervosité baissant d’un cran. Son regard se posa sur lui, puis un sourire étira ses lèvres, heureuse de le voir. Ses pas la guidèrent instinctivement vers lui et elle l’enlaça dans une rassurante étreinte. On aurait dit qu’elle l’avait vu la veille. Elle s'excusa rapidement pour son retard, puis se détacha de lui. — Je suis tellement contente de te retrouver. Ton message est tombé à point, j'avais besoin d'un visage familier. , lui confia-t-elle. — Tu m'as manqué! , ajouta-t-elle dans un nouveau sourire. Pour la première fois depuis qu'elle était de retour, elle se sentait un peu plus légère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

⋅ paper notes : 267
⋅ since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4)

MessageSujet: Re: same old empty feeling in your heart w/lana   Sam 11 Aoû 2018 - 11:07

Cameron était soulagé de voir que Lana était aussi heureuse de le voir, il l’enlaça à son tour et souffla doucement. Il ne s’était pas rendu compte combien elle lui avait manqué jusqu’à ce qu’il ne la voit aujourd’hui. Elle avait été une amie très importante pour lui et la revoir était important surtout dans un moment aussi compliqué. Il avait besoin d’un visage familial pour souffler, se changer les idées, mais aussi apprendre pour l’avenir. Lana était un indice de ses erreurs passés. Elle était aussi la preuve qu’il n’avait rien retenu et elle serait la personne idéale pour lui mettre du plomb dans la tête même si réellement il avait besoin qu’on le soutienne. Cameron était soulagé lorsqu’elle lui confia que son message tombait à pic. Il n’avait pas eu envie de lui forcer la main au contraire. Il pouvait imaginer que ce n’était pas simple pour elle de revenir après tout ce temps, certes, il ne savait pas pourquoi elle était partie, mais il n’avait jamais émis de jugement. Il avait davantage été triste de ne pas avoir été mis dans la confidence qu’autre chose. Il se doutait néanmoins, que la raison devait être importante pour qu’elle se sente obligée de s’en aller sans prévenir ses amis les plus proches. Puis elle lui confia qu’il lui avait manqué, il lui répondit instinctivement : « Et toi dont ! » Il se recula ensuite pour la regarder. C’était comme si le temps n’était pas passé, comme s’ils étaient toujours des adolescents. Il se sentait revenir en arrière et c’était très agréable pendant un moment. Il se leurrait en se disant qu’à l’époque les choses étaient plus faciles. « Tu sais que tu n’as pratiquement pas changé ! » Lui lança Cameron. Il ne disait pas cela pour la flatter, mais elle n’avait pas pris une ride. Elle était plus adulte, ses joues d’adolescentes avaient disparues, mais elle restait la même. Elle avait toujours ce sourire si communicatif et ses yeux expressifs. Elle était devenue une vraie femme, il pouvait se douter sans difficulté que les hommes faisaient la queue pour sortir avec elle. Il pouvait le comprendre puisqu’il avait failli le faire à une époque révolue. Aujourd’hui, il était ravie de ne pas l’avoir fait parce qu’il se doutait qu’ils n’auraient pas pu renouer aussi positivement. Cameron en profita pour lui faire signe de s’asseoir pour ainsi prendre leur commande. Il se contenta d’un café crème et d’un pain au chocolat. Il était gourmand, mais il savait que s’il voulait être toujours aussi léger sur la glace il devait être raisonnable. « Raconte moi tout, je veux tout savoir ! » Il avait envie de rattraper le temps perdu, d’apprendre à connaître la nouvelle Lana. Il se doutait bien que le temps avait fait son œuvre et qu’elle n’était plus exactement la même. Il avait envie de renouer cette si belle amitié et d’être la personne sur laquelle elle peut compter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: same old empty feeling in your heart w/lana   Sam 25 Aoû 2018 - 15:27

Déjà, Lana se détendait, se sentait bien. C’était en soit un exploit. C’était l’effet Cameron, l’effet qu’il avait toujours eut sur elle. Il avait chez lui quelque chose d’à la fois rafraîchissant et d’avenant. Lana avait toujours pensé qu’il n’était pas comme les autres, et c’est sans doute ce qui lui avait plu chez lui, quand ils étaient plus jeunes. Il disait qu’elle n’avait pas changé, et elle aurait pu lui renvoyer l’éloge. Lui non plus, n’avait pas changé. Elle suivit son ami en prenant place face à lui, commandant à son tour ce qu’elle avait toujours eu coutume de prendre. Elle laissa échapper un rire quand Cameron lui demanda de tout lui raconter. Si seulement il savait. — Tout? Est-ce que tu as trois jours à m’accorder? C’est le temps que ça prendra pour tout raconter, plaisanta-t-elle, d’un ton amusé dans lequel vibrait une pointe de nervosité. Elle faisait non seulement allusion au fait qu’ils ne s’étaient pas vus depuis si longtemps, mais aussi à tout ce qu’elle avait traversé depuis les dernières années. Tellement de choses qui lui paraissaient impossible à raconter. Cameron, c’était un ami qui lui était cher, quelqu’un avec qui elle avait toujours su être elle-même et à qui elle faisait confiance. Elle en savait autant sur lui qu’il en savait sur elle. Ou du moins, c’était le cas quand ils étaient plus proches. Maintenant que le temps avait passé, elle n’était pas persuadée de pouvoir lui raconter ce qu’elle avait fait à son mari, ainsi qu’à sa famille et ses proches. Désormais face à lui, elle ne se voyait pas prononcer les mots J’ai laissé mon mari, pendant six ans, ne lui donnant aucune explications. Ça ne se glissait pas si aisément dans une conversation. Elle poussa un long soupir, puis cala son menton dans le creux de sa paume, ancrant ses yeux foncés à ceux de Cameron. — C’est tellement étrange d’être de retour après toutes ces années… Étrange, mais surtout… plutôt difficile… avec le décès de mon père, commença-t-elle posément, délaissant précautionneusement les détails entourant la vraie raison de son départ, puis de son retour. Elle balaya le sujet rapidement. Elle se doutait que Cameron la connaissait suffisamment pour ne pas s’étaler sur le sujet sensible de son défunt père. Juste le mentionner suffirait sans doute à ce qu’il comprenne l’épreuve qu’elle traversait. S’ouvrir à lui était plus simple qu’elle aurait pensé. Comme dans le temps. — Je n’ai même pas encore été capable de retrouver mes sœurs. Elle ne doivent pas être très impatientes de me voir de toute façon, et pour dire vrai, je manque un peu.. enfin, beaucoup, de courage, se confia-t-elle, un peu gênée, en secouant la tête. Leurs commandes ne tardèrent pas à arriver. Elle ne se fit pas prier pour prendre une gorgée prudente de son café fumant, avant de reporter son attention sur Cameron. — Tu es l’une des premières personnes que je revois depuis mon retour. Une des seules personnes que je ne suis pas terrifiée de revoir, d’ailleurs, conclue-t-elle, un sourire penaud aux lèvres. Elle s’interrompit enfin, constatant qu’elle n’avait laissé la chance à son ami de glisser mot. — Dis-moi plutôt comment tu vas? J’ai entendu que tu ne patinais plus avec Laurel?, s’enquit-elle, dans un changement de sujet drastique. Laurel. Un autre sujet délicat. Et pourtant, Lana ne pouvait s’empêcher de se demander ou ils en étaient Cameron et elle. Parce que bien Lana ait vu des photos de Cameron et une autre jeune femme sur les réseaux sociaux, elle se doutait que Laurel n’était pas loin. Elle était toujours là, c’était impossible qu’elle ne le soit pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

⋅ paper notes : 267
⋅ since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4)

MessageSujet: Re: same old empty feeling in your heart w/lana   Mar 4 Sep 2018 - 15:24

Cameron était ravie de retrouver son amie, il avait vraiment besoin d’une épaule sur laquelle se reposer. Il savait que la jeune femme était franche, mais de bons conseils. Il commençait doucement à se détendre. Il faut dire que ces dernières semaines ont été intenses. Il a eu davantage l’habitude de se faire sermonner et engueuler par à la fois Leonie et Laurel que de recevoir des sourires et des compliments. Ce qui le rendait heureux c’était de voir qu’elle semblait aussi heureuse que lui de le retrouver. Elle était toute souriante, si attachante, c’était presque comme s’ils ne s’étaient jamais quittés, comme si elle n’était jamais partie. Il n’était dupe, il se doutait bien que son sourire si parfait cachait quelques secrets, mais il avait envie de tout savoir. Elle savait bien qu’il serait une tombe. « J’ai tout mon temps ! » Lui répondit Cameron à sa remarque concernant le temps dont elle aurait besoin pour tout lui raconté. Il se doutait qu’elle était nerveuse à l’idée de lui en dire plus, à l’idée de se livrer et qu’elle cherchait à gagner du temps. Il comprenait totalement et ne la jugeait pas. La jeune femme lui confia rapidement qu’elle trouvait cela étrange d’être de retour, dans de telles circonstances. En effet, son père était malheureusement décédé. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’il s’était permis de la contacter sur les réseaux sociaux pour lui dire combien il était désolé pour elle. Il avait appris la nouvelle par le bouche à oreille, il faut dire que les choses se sachent rapidement. « Encore une fois, je te présente mes condoléances. » Lui répondit le jeune homme. Il savait que rien de ce qu’il dirait ou ferait ne pourrait atténuer la douleur. Cameron ne savait pas ce qu’elle ressentait face à cela. Elle n’avait pas pu lui dire au revoir, elle n’avait pas été présente ces dernières années. Il se doutait qu’elle n’était pas très à l’aise dans ses baskets c’est pour cela qu’il ne comptait pas en rajouter une couche. Lana se livra un peu plus en lui confiant qu’elle n’avait pas encore été capable d’aller retrouver ses sœurs, elle craignait fortement leurs réactions. Elle ne pensait pas qu’elles pourraient être heureuses de la revoir même si les circonstances sont dramatiques. Lorsqu’elle parla de courage il ne pu s’empêcher de se reconnaitre, il avait lourdement manqué de courage ces derniers temps. Il pouvait alors parfaitement la comprendre. Il se permis alors de lui dire : « Je ne peux pas me permettre de te juger, je manque cruellement de courage, mais ce que je peux dire c’est que plus tu attends pire ça sera. » Il ne connaissait pas les détails et il ne chercherait pas à la torturer, il voulait simplement l’aider avec un minuscule conseil. Il savait qu’il avait fait empirer la situation en laissant les deux femmes de sa vie s’entretuer dans une guerre froide. Finalement tout avait implosé et il ne lui restait plus que ses yeux pour pleurer. Cameron ne pu s’empêcher d’être flatté lorsqu’elle lui confia qu’il était l’une des seules personnes qu’elle voyait depuis son retour et qu’elle n’était pas terrifiée de voir. Elle devait savoir qu’il ne porterait aucun jugement sur sa personne. « Je suis honoré et je vais essayer de ne pas te traumatiser pour les personnes à venir. » Lui confia Cameron avec un léger rire. Il aimait être sur le ton de la plaisanterie. Soudain, la jeune femme lui posa la question fatidique, comment allait-il ? C’était une très bonne question. Elle avait entendu qu’il ne patinait plus avec Laurel, il ne pu s’empêcher de ressentir un pincement au cœur puis une certaine gêne. « Effectivement, on ne patine plus ensemble. Au départ, elle était blessée puis nous avons récemment pris des chemins très différents. Donc tu penses bien que ce n’est pas la joie en ce moment, mais je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. » Lui confia alors Cameron avant de baisser les yeux. Il se sentait comme un petit garçon qui avait fait une bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: same old empty feeling in your heart w/lana   

Revenir en haut Aller en bas
 
same old empty feeling in your heart w/lana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» The way of the heart.
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: