AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  — GREAT STORM. (tc groupé #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6852
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Dim 5 Aoû - 11:15




- twisted lemon -

Un grondement retentit au loin et puis, plus rien. Le néant. Plongés dans le silence et le noir et ce ne sont plus les rires, ni l'alcool qui coulent à flot, mais les inquiétudes noyées dans une ivresse qui s'envole à mesure que la tempête approche. On ne voit plus rien par la fenêtre - la pluie diluvienne comme seul horizon. Le tonnerre se fait entendre et le vent fait claquer la porte. Le gérant du bar s'empresse de la fermer à clé et à présent, tout le monde est enfermé, à s'éclairer avec les téléphones. Mais les batteries s'essoufflent et personne ne sait combien de temps la tempête durera.

disponibilité: 2/10 places.
- Maxine Rosendale
- Casey McLoughlin
- Atticus Wood
- Travis Dunham
- Margot Atkins
- Edgar Smith
- Ninel Issaïev
- Lana Yates

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.


Dernière édition par Lula Goldstein le Sam 8 Sep - 1:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Maxine Rosendale

until we go down

- paper notes : 174
- since : 22/06/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed (conrad, rake, tc)

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Dim 5 Aoû - 16:20

Maxine souffle. Elle qui pensait passer une bonne soirée, elle est désormais prisonnière du bar et cette tempête qui gronde dehors résonne chez elle comme une allégorie de sa vie. Elle porte à ses lèvres son verre pour en boire l'intégralité. S'ils sont privés d'électricité, au moins, l'alcool peut toujours couler à flot, pas vrai ? C'est ce qu'elle espère maintenant que ce dernier est vide. Elle fait partie de la minorité qui ne panique pas, qui n'en a à vrai dire pas grand-chose à faire. Le ciel peut s'abattre sur elle, c'est bien le dernier de ses problèmes. Elle ne prend pas la peine de sortir son téléphone de sa poche, après tout, elle n'a personne pour qui s'inquiéter. Et si quelqu'un s'inquiète pour elle, c'est inutile. Toujours au bar, elle tente désormais de retenir l'attention d'un barmaid, absent au poste. Elle serait même tentée de se servir elle-même. Profiter du chaos pour se remplir les veines et le foie de cette douce molécule chimique. Ce n'est pas non plus comme si quelqu'un prêtait attention à elle dans la noirceur de la pièce. Elle n'en fait rien cependant. Elle préfère se délecter de la scène, de la détresse des autres. Un sourire idiot pendu au visage.

_________________

things will never go our way. so take it in, don't hold your breath. the bottom's all i found. we can't get higher than we get, on the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 46
- since : 25/07/2018

( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Dim 5 Aoû - 17:05

« Je vais prendre un verre de whisky, merci. »

Casey s'installe plus confortablement sur son tabouret et laisse ses pensées dériver vers la journée qui vient de s'écouler. Il s'est rendu à l'hôpital de Brigthon, pas très loin d'ici, afin de passer un entretien d'embauche - entretien gagné d'avance grâce à une recommandation de son ancien chef de service - et le voilà désormais seul dans ce petit bar de quartier avant de rentrer chez lui. Chez lui s'avère être un grand mot puisqu'il vit toujours dans une chambre d'hôtel pour l'instant.

Le vent se met à siffler, la pluie à tomber et lorsque le propriétaire du bar ferme à clé l'établissement afin de protéger non seulement le bar, mais aussi ses occupants, l'irlandais fronce légèrement les sourcils et délaisse son verre à moitié vide. La panique semble déjà se propager parmi les clients du bar et Casey a justement été formé pour ça, demeurer calme et réactif en tout temps. Il observe, jauge d'un coup d'oeil l'état d'esprit de ceux qui l'entourent afin d'intervenir rapidement si nécessaire.

_________________


Dernière édition par Casey McLoughlin le Ven 10 Aoû - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 363
- since : 03/01/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Dim 5 Aoû - 18:32

Atticus avait eu besoin d’un bon verre après une journée de tournage éprouvante, il avait de plus en plus l’impression de perdre son temps entouré d’incapables. Il aurait pu rentrer chez lui tout simplement, mais il n’avait pas envie de retrouver la solitude de son appartement. Il décida alors d’aller dans un bar qu’il connais-sait. Il pris place au bar et commanda un whisky sans glace. Cette soirée n’avait rien d’exceptionnel, les clients semblaient être des réguliers et Atticus était plongé dans ses pensées. Soudain, il entend que le vent se met à souffler de plus en plus fort, les gens chuchotent entre eux inquiets. Atticus descend de son siège pour aller voir par la fenêtre et se rend compte qu’il ne voit plus rien à cause de la pluie diluvienne. Atticus a envie de se taper la tête contre le mur, pourquoi n’est-il pas simplement rentré chez lui ? Quelques secondes plus tard comme par précaution le propriétaire du bar décide de les enfermer à clés dedans. Ce n’est pas une chose qu’il apprécie grandement, mais il n’a pas vraiment le choix. Ce n’est pas le moment de faire un scandale. Puis pour couronner le tout ils se trouvent tous privés d’électricité. Heureusement pour Atticus, l’alcool était présent pour faire passer le temps. Contrairement aux autres il n’était pas inquiet, mais plutôt agacé par la situation. Il décide alors d’attraper une bouteille et de se servir un petit verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 565
- since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Dim 5 Aoû - 18:50

Le regard perdu sur la vitre pour éviter la perdition, pour contourner le charme insoutenable et la pulpe charnue d’une bouche qui glissait suavement sur le verre. Lina, un pseudonyme. Puis une identité. Un visage que je reconnaissais dans la foule. Ma main effleurait discrètement son bracelet, cherchant l’esquisse d’un contact, le toucher exquis, derme contre derme, entre deux inconnus qui s’apprivoisaient à la lumière du jour. Nos prunelles se confondaient. Puis l’espace d’un soupir, le monde s’emmêlait. Les éléments se déchainaient dans un éclair assourdissant. La pluie lapait la surface, tandis que le propriétaire nous plongeait dans la servitude. Une prison forcée, avec l’être désiré. Une prison dans l’angoisse et les gémissements angoissés. Je haussais les épaules en avalant une gorgée de bière. Elle ne bougeait pas. Toujours harmonieuse. Toujours, aussi belle. On ne décelait aucune panique dans ses gestes, aucune réaction de la part de la jeune femme qui juchait les caprices du temps. « Je te sers ? » Murmurai-je en me penchant lascivement, la bouche suspendue à sa joue. « Et si tu as peur, tu peux toujours t’accrocher à moi. » Me moquais-je en lui adressant un sourire.


_________________
- truth like blood underneath your fingernails.


Dernière édition par Travis Dunham le Mer 8 Aoû - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 640
- since : 29/04/2018

( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Lun 6 Aoû - 8:23

Le vent soufflait contre les parois vitrées du bar. D’épais nuages s’installaient dans un ciel auparavant clair. Ses iris alternaient entre la main de Travis, et le liquide ambré de son verre. Le whisky roulait comme une vague le long du verre. Elle se délectait des caresses discrètes, des regards embués échangés, des murmures soufflés entre l’espace qui les séparait. Il y avait quelque chose de palpitant à s’apprivoiser en pleine journée. Comme si cette danse charmeuse entre un lion et une lionne, devenait soudain plus réelle. Un coup de tonnerre perça le brouhaha agité du bar. La pluie s’abattait désormais dehors, se mêlant à la brise déjà présente. Margot regardait les éléments se déchaîner, impassible, imperturbable. Contrairement à d’autres, les orages ne l’effrayaient pas. Parce qu’ils lui tenaient compagnie, les soirs où la solitude devenait pesante. L’obscurité habitait désormais les lieux, les clients prisonniers d’un bar de centre ville. Son attention se reporta sur Travis, et sur le verre qu’elle tenait fermement dans sa main. « S’il te plaît. » S’ils devaient rester coincer ici, autant s’amuser un peu. Elle tourna la tête au contact de son souffle chaud contre sa joue. « Et si j’ai pas peur, je peux me quand même m’accrocher à toi ? » S’enquit-elle, ses lèvres suspendues à celles de Travis.

_________________
— she wears strength and darkness equally well, the girl has always been half goddess, half hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Edgar Smith

vilified, crucified, in the human frame

- paper notes : 951
- since : 24/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: logan, cecil, cordelia, spencer, héra.

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Lun 6 Aoû - 23:42

Le gérant du bar n’est pas tout à fait un vieux pote mais c’est comme ça qu’Edgar le qualifie ; ça fait plus d’un an qu’il le renvoie chez lui dans un taxi après qu’il ait bu une bouteille de trop. Edgar, il devrait être aux bureaux ou dehors, à s’assurer qu’aucun inconscient ne traîne dans les rues. Mais Edgar, hors de question qu’il renfile l’uniforme ridicule de la police britannique après avoir bataillé tant d’années pour obtenir son étiquette d’enquêteur qui lui permet de s’en dispenser. De toute façon, ce n’est pas comme si son état lui permettait de se trimballer en pleine tempête ; c’est l’éthanol qui remplace son sang et sa raison. Et Edgar, il racle simplement le fond de son verre de whisky lorsque la porte se claque et que les ampoules s’éteignent.
L’obscurité ne l’a jamais dérangé – vicié comme il est, il s’y complaît. Imbibé comme il est, il s’en fout. Tant que le barman s’assure que son verre continue d’être rempli, ça n’a aucune importance. Il se passe une main dans les cheveux pour en chasser l’humidité qui y traîne encore après son passage forcé sous la pluie battante une demi-heure plus tôt. Edgar, il s’apprête à interpeller son bon vieux pote le barman mais celui-ci le devance ; c’est machinalement qu’il lui tend une bouteille de whisky. Il le connaît si bien, songe-t-il alors qu’il remplit à nouveau son verre à l’aveugle. Edgar, il s’apprête à ramener à nouveau le verre à ses lèvres mais c’est les chuchotements indécents de ses voisins qui suspendent son geste. Il fronce les sourcils et la remarque moqueuse lui échappe malgré lui. C’est l’alcool qui parle, comme toujours. « T’accroches pas trop fort à lui, ma jolie. J’ai pas envie d’assister à un porno et encore moins lorsque je suis assis aux premières loges. »
C'est sur ces belles paroles qu'Edgar s'enquille son cinquième ? sixième verre de la soirée.

@Travis Dunham @Margot Atkins
spoiler:
 

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 565
- since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Mer 8 Aoû - 13:49

Qu’il crèvent tous. Une ritournelle sentimentale qui se débattait dans mes veines. L’opposition entre le bien et le mal, devenue une danse mortuaire sous les jupons du bar. Ivresse balancée dans le coeur. Une décharge de contradictions qui s’agite sous les rugissements de la tempête. Je me riais du danger. Je me moquais volontiers, de l’obscurité qui tapissait les murs et des silhouettes affolées. Prisonnier des chopes de bières et de l’indiscrétion des autres, je me tournais lentement. Mes prunelles enlaçaient le profil aigu de l’homme, son regard cristallisé au fond du verre. Un ivrogne plus malin que les autres. Un ivrogne qui se tenait droit et qui laissait son esprit envahir l’espace. Je lui enviais sa stature et la clarté de ces yeux qui s’enroulaient sur les rebords. J’imaginais ses orbites sous mes ongles. Je sentais la chair frémir et le voyage commencer. Une soif étanche de sang et d’étoiles, imposée par l’identité mercenaire. Je n’étais pas comme ça. Je jouais le rôle à la perfection. Je m’accordais aux chimère de Travis et ses vices dépendants. Une analogie effrayante. Deux reflets qui se confondaient. Qui devenaient moi. «Pourquoi ? T’as pas envie d’être mon fluffer? Y a du boulot mais avec un peu d’imagination … » Marmonnai-je en fixant mon entre jambe. La cigarette pendue aux lèvres, je me penchais vers son visage. Un mélange de colère et de bile remontait dans ma gorge. «T’es bien calme, ma jolie. Mais si t’as peur tu peux t’accrocher aussi. Pas vrai, Lina ? » Ma voix insistait sur le détail. Je l’observais un instant avant de me tourner vers les autres. Les éléments se déchainaient et les vitres tremblaient sous l’impact du vent. Je riais en anticipant le désastre. Des heures plongés dans le noir. Des heures avec des inconnus. Des visages vides et ennuyants. La flamme se consumait au bout de ma langue, ses vapeurs s'entortillaient dans ma gorge avant de cracher mon dédain sur mon interlocuteur.


Spoiler:
 

_________________
- truth like blood underneath your fingernails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 46
- since : 25/07/2018

( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Ven 10 Aoû - 22:59

Les sourcils froncés, la lampe de poche de son téléphone allumée afin d'y voir un peu plus clair, Casey comprend rapidement que les esprits s'échauffent et que l'alcool y est probablement pour beaucoup. La situation aussi, forcément, mais surtout l'alcool. « Ok. Si nous sommes enfermés ici, autant apprendre à cohabiter. Personne veut assister à un porno, mais ça ne sert à rien de se taper sur la gueule non plus. » Si Casey s'y connait en matière de bagarre - après tout, ce n'est pas tous les jours facile en mission humanitaire - il préfère de loin ne pas avoir à se préoccuper des potentiels blessés à cause d'un orgueil mal placé ou d'une certaine stupidité accentuée par l'alcool. L'accent irlandais du médecin est d'ailleurs renforcé par le whisky et l'ambiance de l'établissement, mais il devine les tensions qui grimpent entre les occupants du bar et il espère sincèrement que les deux hommes n'en viendront pas aux mains. Casey se retourne vers l'homme qui s'avère être contre les pornos, tend la main pour se présenter officiellement. « Casey. »

Faut bien commencer quelque part.
   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Edgar Smith

vilified, crucified, in the human frame

- paper notes : 951
- since : 24/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: logan, cecil, cordelia, spencer, héra.

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Mer 15 Aoû - 2:10

Il s’attend à de l’indifférence, Edgar. Il s’attend à ce qu’on l’ignore : c’est la meilleure chose à faire. Répondre aux élucubrations poisseuses des poivrots dans son genre, ce n’est jamais une bonne idée. Et Edgar, il a les nerfs fragiles, quoi qu’il en pense. Trop prompt à s’agacer, trop aisément corruptible. Pas à son boulot, cela dit – il a beau s’empêtrer dans les vices, il n’en reste pas moins un excellent flic attaché aux principes fondamentaux de la profession. Et Edgar, il ricane à la réplique de l’idiot aux mœurs légères. Il ne le blâme pas tant que ça. La donzelle suspendue à son bras, elle jolie avec ses lèvres pleines et ses yeux en amande. « Pourquoi ? T’as des problèmes érectiles ? » Demande-t-il en arquant un sourcil, écho de la question qu’il lui a posé. C’est ironique, de sa part. Edgar, il lève simplement ses yeux trop bleus vers le visage de son interlocuteur, un sourire tranquille peint sur les lèvres. « M’accrocher à toi ? Non. Par contre, » Il marque une pause pour décrocher la cigarette suspendue à ses lèvres et la faire tomber dans son verre. « Te coller une amende pour le fait de fumer dans un lieu public, ça oui. » Edgar, il extirpe son badge d’inspecteur de police de la poche de sa veste pour lui coller sous le nez. Mais c’est une autre voix qui l’interpelle et Edgar, il se retourne dans un rictus. C’est l’accent irlandais qu’il reconnaît et ses yeux roulent malgré lui dans ses orbites. Il ne lui serre pas la main. « On t’a sonné, foutu paddy ? Retourne tripoter des patates et laisse les grandes personnes discuter entre elles. » L’insulte lui échappe sans qu’il ne s’en rende compte – c’est l’alcool qui parle, comme toujours. Et puis c’est qu’il est britannique, Edgar. Les brits et les irish ne sont pas faits pour s’entendre, c’est connu.

@Travis Dunham @Casey McLoughlin
spoiler:
 

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 565
- since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Jeu 16 Aoû - 13:07

S’élever, poindre – scintiller puis s’éteindre. Une succession de teintes et d’émotions. L’avalanche d’images et d’identités. Je ne retrouvais plus la mesure. Mon cœur s’agitait dans ma poitrine. L’ivresse se mêlait aux bourrasques de la pluie battante. Il faisait noir. Mon esprit s’imprégnait de la cruauté glaciale et irrationnelle du gang. Combien de secrets pouvait-il encore garder ? Combien de fautes, de meurtres ? Mes yeux étaient figés sur la plaque de l’officier. Un symbole identique au mien, laissé à l’abandon dans un vieux tiroir du commissariat. A des milliers de lunes d’ici. A des milliers de pensées. Je me redressais et esquissais un sourire. J’étais comme lui – une conscience fédérale voilée de vices et d’horreur. Mon poing roulait sur le comptoir. Une force muette, prête à s’abattre sur cette mâchoire exsangue. Prête à briser la glace.  «Tu veux vérifier ? Ta poigne est trop petite pour ma queue mais … Qui suis-je pour interrompre un flic en plein exercice de ses fonctions.» Une fouille au corps à corps. Une bouteille d’alcool et l’étalage d’une carrière de déshonneur. Parce qu’il ne s’agissait que ça. Une escapade loin des bureaux. L’échappatoire ultime et dépravée de l’investigateur et de la taupe. Je me tournais vers Margot. Son visage s’illuminait sous les ombres du bar. Elle aurait dû me suffire. Elle aurait dû captiver mon attention et retenir l’impulsion meurtrière. Mais le sang bouillonnait dans ma chair. Le poison insurgeait chaque muscle. Je me redressais et poussais violemment le tabouret. «Oh ça va Agent rosbif, le paddy il pisse le Guinness que tu sirotes depuis une heure. Tu t’bourres tellement la gueule tu devrais payer des taxes à l’Irlande.» Héritage de mon enfance, bousillé par les infamies des autres. Je pinçais les lèvres en le bousculant. Il fallait établir le premier contact physique – glisser un signe, quitte à provoquer une émeute. C’est moi, l’agent double. «N’empêche poil de carottes t’aurais pu bosser sur l’accent un peu. Vas-y y a une vieille en PLS là-bas un coup de bouche à bouche ça calmera ton complexe du survivant.» Grommelai-je en allumant une cigarette. Enième provocation au milieu de la tempête. Le tabac étreignait mes poumons mais c’était mon âme que j’expirais. A chaque souffle. Chaque bouffée.  


_________________
- truth like blood underneath your fingernails.


Dernière édition par Travis Dunham le Dim 19 Aoû - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 81
- since : 11/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free (mats, tommy, jude)

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Jeu 16 Aoû - 21:43

Elle se retrouve enfermée dans le bar avec son groupe d'amis. La bouche de la brune se pince face à la contrariété due à son absence temporaire de liberté. Ses prunelles s'habituent rapidement à l'obscurité avant que son premier réflexe ne soit de tirer son téléphone. Ninel, de ses doigts légèrement engourdis par l'alcool, envoie un message à Mats pour savoir où il se retrouve. Le verre de vodka -de trop- lui fait même rajouter un coeur après afin de ponctuer le tout. En espérant qu'il ait plus de chance qu'elle, coincée dans une espèce de télé-réalité délirante où chacun se provoque pour rien. La salle se scinde naturellement entre les acteurs et les spectateurs.Elle ne savait pas si puissant le pouvoir de l'enfermement sur l'humeur des gens. Elle se contente d'écouter de loin, les opales rivées sur la fenêtre en espérant un petit miracle de la nature. La russe aimerait bien qu'ils se mettent en off pour que ce moment qui commence légèrement à lui être désagréable se déroule à peu près sereinement. « Arrête de répondre » Elle intervient de sa voix douce, vaguement agacée par les deux coqs qui s’agitent et perturbent sa surface de tranquillité précaire. Ils contribuent à installer une tension infondée dans le bar. « Tu te ridiculises » glisse la poupée tandis que son accent refait surface suite à son irritation bien qu'éphémère. Elle pose son regard lucide sur lui. « Et je me doute que tu sois en service vu ton état » elle souligne. Il risque de mettre d'amende à personne vu l'odeur bien identifiable qu'il dégage. Elle aimerait bien voir s'il marche droit s'il se lève. Elle remet fortement ce fait en question.

@Edgar Smith

_________________

    DANCING IN THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 46
- since : 25/07/2018

( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Jeu 16 Aoû - 22:27

Casey pousse un soupir et fronce légèrement les sourcils devant la réplique du policier. Sérieusement ? Le médecin n'est pas très impressionné et il s'apprête à répliquer lorsque l'autre homme prend d'abord sa défense avant de balancer d'autres conneries. Toujours plus de conneries. D'ailleurs, c'est sûrement une déformation professionnelle, mais il ne peut pas s'empêcher de jeter un coup d'oeil derrière lui afin de s'assurer que la femme n'est pas réellement en détresse. « Vous pouvez vous taper dessus si vous voulez. Par contre, lorsque vous chercherez un médecin dans la salle pour vous recoudre ou réparer vos os pétés, vous m'oublierez. » D'ailleurs, une jeune femme intervient également et Casey lui attrape doucement l'épaule pour l'éloigner. « Laisse-les. On ne peut rien faire contre le complexe de l'imbécile. » Il attrape son verre afin de le vider d'une traite, demande au barman qui se trouve désormais derrière le bar de le remplir à nouveau. « Tu veux quelque chose à boire ? Je te l'offre. » propose-t-il à la jeune femme en reprenant place sur son ancien tabouret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 565
- since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Lun 20 Aoû - 19:26

Le vent lapait les surfaces du bâtiments. Mon regard furetait, glissant de visage à en visage - déchiffrant les émotions et les expressions. L’alcool brûlait mon oesophage. Je me sentais rompu, las. Ils étaient tous stupides, ainsi enfermé dans un chaos de forces contradictoires. Le flic ivrogne, le survivant complexé et la jeune femme, essayant de maintenir la balance. Margot était silencieuse, courbée sur le comptoir. Chaque lampée semblait être plus délicieuse que la précédente. J’aurais dû rejoindre son étreinte. Plonger dans l’anonymat et simplement attendre. Mais la tension était terrible. Mes muscles se crispaient et ma mâchoire tremblait. Casey était la matérialisation de chaque cliché à la con sur les Irlandais. Une frange à la nuance rousse, un regard fuyant entre le bouteilles d’alcool et un accent à passer à la tronçonneuse. J’étais aigri et pas prêt à lâcher l’affaire. Probablement une façon, de tenir le policier en haleine. D’attirer son attention sur nos identités chevauchées. J’étais l’indic qu’il attendait. Le pourri infiltré, dans le gang. « Et tu comptes nous sauver la vie avec une choppe et un ouvre bouteille ? T’es pas équipé, cul tona*. T’es aussi inutile que Bono. » Grommelai-je en hochant la tête. Je souris à la jeune femme avec convenance. Je ne la mêlais pas au conflit. « Tu m’offres pas un verre à moi ? T’es juste bon à m’interrompre quand je défend ma meuf alors que l’autre con la traite de pornstar ?» Toujours aucune réaction du flic. Son ivresse avait sans doute pris le dessus sur sa connerie.

* dickhead



_________________
- truth like blood underneath your fingernails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Mar 21 Aoû - 19:29

Fréquenter les bars, ce n’était pas comme elle. Lana n’avait en effet pas l’habitude de ce genre d’endroit, mais elle avait grand besoin de se changer les idées. Les choses avec son mari étaient loin de s’arranger, et son petit ami, enfin s’il l’était encore, lui avait laissé plusieurs messages qu’elle n’avait pas encore écoutés. C’était ce qu’elle essayait d’oublier, s’enfilant un verre derrière l’autre, quand une pluie torrentielle annonça l’arrivée d’une tempête qui dégénéra à vue d’œil. La suite des événements s’enchaîna si rapidement qu’elle se retrouva enfermée dans le bar, plongée dans la noirceur, avant de même de constater l’ampleur de l’orage qui ravageait Brighton. En temps normal, sans doute aurait-elle été davantage alarmée par les ravages de la nature déchainée. Mais cette tempête, elle n’était rien en comparaison au chaos qu’elle avait dans la tête. Alors Lana restait calme, les sens engourdis par les flots d’alcool dans lesquels elle avait noyé sa morosité. Elle remarqua non loin d’elle une jeune femme qui, étrangement, affichait un sourire. S’illuminant un chemin de son téléphone, elle la rejoignit en titubant légèrement. Elle contemplait son verre vide, celui de l’inconnue, puis remarqua un homme tout près qui se servait lui-même. Pas bête, pensa-t-elle. — Lui, il a tout compris, dit-elle en désignant l’homme du menton, puis imita son geste en dérobant une bouteille derrière le bar. Elle emplit le verre de la jeune femme, puis le sien. — Qui sait combien de temps on va être cloîtrés ici. Autant s’occuper un peu, ajouta-t-elle, aussi ennuyée qu’elle était ivre. Lana n’était pas vraiment elle-même. En vérité, elle ne l’avait pas été depuis longtemps qu’elle en avait presque oublié qui elle était réellement.

@Maxine Rosendale @Atticus Wood
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maxine Rosendale

until we go down

- paper notes : 174
- since : 22/06/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: closed (conrad, rake, tc)

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Mar 21 Aoû - 20:42


Finalement, cette soirée s'annonce encore mieux que la jeune femme ne l'envisageait. Alors qu'une scène de ménage, qui ne lui hérisse pas un seul poil, prend vie à quelques mètres, Maxine se délecte plutôt du répondant de l'alcoolique qui vient scinder la comédie en deux. Un rire s'échappe même. Elle aimerait applaudir. Inciter la foule à en faire autant et encourager la dite vedette de cette satire à continuer. Elle guette d'un œil attentif cette partie de la salle. C'est comme suivre une télé-réalité médiocre mais avec un participant de qualité qui remonte ainsi le niveau de toute la diffusion. She's rooting for him already. Keep going boy. Un rabat-joie entre lui aussi en scène et manque de nuire au spectacle avec des discours de paix. Don't you dare fool. Pratiquement aux premières loges, il ne manque plus que les cacahuètes ou le pop-corn ou n'importe quoi à se mettre sous la dent durant l'avancée de cette altercation. Plus le temps passe, plus nombreux sont les rebondissements. Finalement, monsieur rabat-joie joue son rôle à merveille, au sein même de ce triangle du feu. C'est pourquoi, concentrée sur cet événement, Maxine ne remarque pas le jeune homme au bout du bar, qui décide de se servir lui-même. Ce qu'une jeune femme, aussi petite et brune qu'elle, juge bon de lui informer. Maxine salue d'ailleurs celle-ci, comme il se doit, en guise de remerciement. Ce qu'elle réitère, quand sa nouvelle camarade lui verse son prochain verre. Décidément, elle ne regrette définitivement pas d'être venue. — Je ne peux qu'approuver cette idée, en levant mon verre, à notre génie over there et à tes lumières ! — Les jeunes femmes trinquent donc, à cette belle rencontre, aux grands esprits, aux drames et à nos divas, de l'autre côté.

@Lana Yates @Atticus Wood @Edgar Smith, quasi tout le monde en fait

_________________

things will never go our way. so take it in, don't hold your breath. the bottom's all i found. we can't get higher than we get, on the long way down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Edgar Smith

vilified, crucified, in the human frame

- paper notes : 951
- since : 24/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: logan, cecil, cordelia, spencer, héra.

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Mar 21 Aoû - 23:03

C’est un show qui s’esquisse et deux ego qui s’entrechoquent sous les yeux d’un public tantôt assoupi, tantôt trop alcoolisé pour s’intéresser à autre chose que le fond de leur pinte de bière. C’est le vent qui hurle et la pluie qui tambourine qui échappe les esprits ; c’est les ampoules éteintes et l’éclairage tamisé de quelques téléphones high-tech. Ils sont trop nombreux dans une pièce trop étroite et c’est l’alcool qui réveille le pire qu’il y a en eux. Edgar, il s’étouffe contre son verre à la remarque de l’autre type. Il s’apprête à répliquer, Edgar. Mais déjà, une jolie poupée russe l’interrompt.
Elle s’en prend à sa fierté d’homme bien avant sa fierté de flic, celle-là. Et il n’aime pas ce qu’elle sous-entend. Edgar, il se redresse en prenant appui sur le bar et descend de son tabouret, aussi droit qu’un piquet. Il ne tangue pas – enfin, il tangue mais son cerveau lui certifie qu’il ne tangue pas. Et l’alcool lui délie la langue avec autant d’efficacité qu’un boucher s’applique à démembrer un porc. Dans les deux cas, c’est gras, cru et vulgaire. C’est peut-être ses origines polonaises qui ressortent et la rancune aiguë de ses grands-parents vis-à-vis de ces foutus commies qu’ils exhibaient lors des dîners de famille. « C’est p’têtre à toi à qui j’devrais coller une amende, tiens. Vous autres, les russkies, vous savez vraiment pas quand vous dépassez les bornes, hein ? » Une réplique aussi petite que lui. Edgar, il s'agite trop. Trop et trop vite.
Beaucoup trop vite. Il s’agrippe au t-shirt de la première victime de sa verve assassine pour ne pas vaciller la tête la première sur le plancher. « Mais p’têtre que vous d’vriez faire un threesome, toi et les pornstars. J’parie qu’ça te plairait autant qu’à eux, hein, Natasha* ? » Il s'adresse ensuite à l'autre homme auquel il s'accroche encore. « C’est c’que t’attends, non ? » Mais ce qu’il sous-entend à ce type-là, c’est qu’il comprend – qu’il a compris qu’il est celui qu’il l’attend. Or, le public – ou plutôt la brune qui trinque pour lui – l’empêche malgré-lui d’arrêter cette comédie. Et c’est son verre qu’Edgar attrape ensuite pour le brandir en même temps qu’elle avant de l’achever d’une gorgée.
Edgar, il noie autant ses problèmes dans l’alcool que dans les insultes.

*Edgar sous-entend que Ninel est une pute en utilisant le prénom le courant pour désigner les prostituées d'Europe de l'Est.
@Ninel Issaïev @Travis Dunham @Margot Atkins @Maxine Rosendale

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 81
- since : 11/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free (mats, tommy, jude)

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Mer 22 Aoû - 22:53

Ninel est légèrement écartée par un garçon qui lui propose un verre pour patienter. Un sourire discret s’étire sur ses pulpeuses avant qu’elle n’hausse les épaules pour signifier qu’elle n’était pas contre. « Dommage que tu ne sois pas psychiatre aussi » relève avec sincérité la poupée au passage ayant bien notée la profession du mec. Certains auraient bien besoin d’une sévère thérapie. « Je prends la même chose que toi » annonce la danseuse sans trop réfléchir. Apparemment le pseudo policier en service n’a pas décidé de se taire. Il s’accroche à elle afin d’éviter une chute et d’un geste glacial, elle tourne prestement son minois pour ne pas subir son haleine alcoolisée. Elle l’écoute d’une oreille attentive, roulant des billes avec un insolence non feinte. « Essaie » Elle souffle avec nonchalance vaguement amusée par le côté pathétique qui transpire de cette remarque. Ninel, elle plane à cause de l’aura diplomatique que lui confère sa maternelle alors la menace ne l’érafle même pas. « Je suis curieuse du motif pour la justifier ou même de savoir si tu arriveras à tenir le stylo pour le noter » Glisse la russe d’un ton éthéré en soulignant la vérité de la situation. Il ne s’arrête pas ici. Elle ne réagit pas, habituée par les clichés lui collant à la peau. Au moins les russes ne tombent pas raides mort après quelques verres de vodka bas marché, comme lui. « Je sens que tu as une certaine frustration à exprimer, fais-toi plaisir » elle répond sagement alors que ses prunelles le dévisagent un instant, clairement pas prête à répondre à sa provocation, de nature cérébrale et pas impulsive. Il s'enfile un autre verre, un de plus. « Il semblerait que seul le coma éthylique te fera taire » elle constate d'un ton clinique en l'observant avec distance.


@Casey McLoughlin @Edgar Smith

_________________

    DANCING IN THE DARK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 46
- since : 25/07/2018

( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Jeu 23 Aoû - 17:31

« Si tu savais tout ce qu'on peut faire avec un couteau à citron et un peu d'alcool. » Ce n'est pas une menace, bien sûr, mais Casey s'amuse un peu et arque un sourcil amusé avant de s'intéresser plutôt à la jeune femme qui s'est approchée. Il sourit à sa remarque sur sa profession, lui demande finalement si elle veut boire quelque chose. Un soupir quitte ses lèvres lorsque le blond lui balance une nouvelle réplique acérée et l'irlandais se retourne vers lui pendant une fraction de seconde, le coude appuyé sur le comptoir du bar. « Tu répliques à chaque fois que quelqu'un t'insulte, toi ? Tu devrais apprendre à lâcher prise, le stress cause des dégâts. » Il a compris l'insulte, bien sûr, mais il s'en fiche royalement et il contourne plutôt le bar afin d'attraper la bouteille de whisky et de servir un verre à la brune, qu'il remplit de glace. Le médecin revient devant le bar et prend une gorgée du liquide ambré avant d'appuyer à nouveau son coude derrière lui. L'insulte que le flic dédie à la brune, il ne la comprend pas, mais il devine que c'est une insulte au ton de sa voix. Le policier a du mal à marcher et s'agrippe au blond alors que Casey dépose cette fois son verre derrière lui. Il n'a pas l'intention d'intervenir, mais si l'alcool réchauffe un peu son corps et son esprit, l'irlandais a encore toute sa tête, lui, et il se doit de garder le contrôle, au cas où. Le policier aurait dû faire pareil, d'ailleurs, qu'il soit en service ou pas, mais tout le monde n'a pas le même dévouement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 363
- since : 03/01/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   Ven 24 Aoû - 16:47

Atticus trouve la scène assez pittoresque, il se demande bien ce que ce ménage à trois va demander. Il trouve cela assez ennuyeux et il aimerait que les choses passent à la vitesse supérieure. Il n’a rien d’autre à regarder alors c’est son petit netflix à lui. Malheureusement c’est assez décevant et il décida de se servir à nouveau un verre. Il n’a aucune envie de rester sobre dans cette situation. Il espère que l’alcool va rendre les choses intéressantes. Soudain, Atticus est étonné de voir des femmes en apparence calmes suivre son exemple et se servir directement derrière le bar. Il ne pu s’empêcher de sourire, presque fier de les avoir entraîner là-dedans. Atticus décide de se rapprocher des deux femmes et de lever son verre à leur santé. « A votre avis dans combien de temps cela va partir en vrille ? » Leur demanda alors Atticus. Il espérait qu’ils allaient pouvoir combler son ennui. Il espérait aussi que tout ceci allait rapidement se calmer dehors pour qu’il puisse rentrer chez lui tranquillement. Il pensait avoir mieux à faire. « Je me demande s’il n’y a rien à manger derrière. » Il se glisse alors derrière le bar à nouveau pour trouver quelque chose à grignoter. Il se doute bien qu’il doit y avoir quelque chose. Il cherche alors toujours dans le noir, cela n’est pas pratique et il fait même tomber quelques objets au passage, mais peu importe. Il trouve enfin quelques cacahuètes et revint à sa place et les tendit aux deux femmes. S’ils devaient assister à ce spectacle autant manger.

@Maxine Rosendale @Lana Yates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: — GREAT STORM. (tc groupé #2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— GREAT STORM. (tc groupé #2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Achats groupés club?
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)
» James Storm Vs Brock Lesnar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: