AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 nightcall. (tevan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 221
- since : 10/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (ninel, victoria, julian, travis, you?)

MessageSujet: nightcall. (tevan)   Jeu 2 Aoû - 22:23

tevan & jude

they're talking about you, boy
but you're still the same
(nightcall @kavinsky)


L'indécision qui lui ronge chaque terminaison nerveuse. Un pas en avant, un autre en arrière. Il ne sait plus ce qu'il doit faire, Jude. Se précipiter dans le vide ou reculer vers le néant ? Chaque pas qu'il prend, c'est une erreur de parcours de plus à noter sur une liste déjà trop longue. Le jour s'effondre et la nuit perce le ciel de son camaïeu sombre. Les monstres seront bientôt de sortie, mais lui, il a pris de l'avance sur ceux de son espèce. Il a l'audace de se balader en pleine journée, de traîner sa carcasse jusqu'à ce quartier, jusqu'à ce cabaret. Red Velvet. Le nom aussi sulfureux que sa réputation. Il ne devrait pas être vu par ici, Jude, mais au point où il en est ; il s'en fout. Revoir Gigi lui a mis l'esprit en vrac et les tripes à l'envers. Il la cherche partout, à chaque coin de rue et même au fond d'une bouteille d'alcool. Il est mauvais et irritable, nerveux et constamment agacé. Derrière ses grands sourires, il est prêt à partir au quart de tour, à tout envoyer valser. Ça commence par sa raison, comme il le prouve ce soir en se présentant à cet entretien d'embauche. Faudrait être drôlement crétin pour s'imaginer qu'il prétend à un simple job de comptable ou de barman. Le propriétaire n'a pas la réputation de faire dans la dentelle et son affaire transpire l'illégalité. Ironiquement, Jude, il se sent à l'aise, de replonger comme ça dans ses travers. Tout ici a un goût familier, un peu trop sans doute. Alors il s'égare sans crainte dans les rues et il passe la porte de l'établissement la tête haute. Professionnel, froid, distant ; il l'a laissé au placard, son grand sourire de clown. Il n'est pas là pour amuser le Roi ce soir, mais bien pour s'infiltrer dans sa cour. Tevan Swarek. Tevan. Gigi. Tevan et Gigi. L'addition est douloureuse à faire et son cœur crève sous une rage sourde. Tevan et Gigi. C'est son obsession, depuis qu'il a posé un nom sur le nouveau mari de Giulia. Il le sait pourtant, il ne devrait pas s'en mêler. Mais c'est plus fort que lui : Icare n'a pas appris la leçon. Le voilà qui redécolle pour cramer une seconde paire d'ailes. On le guide jusqu'au grand patron et il cille à peine, Baker. Il s'avance dans un élan de confiance et pose son regard sur l'homme. « Jude Baker. » Qu'il se contente de lâcher. Il croise ses mains dans son dos, penche un peu la tête. « J'ai entendu dire que vous cherchiez un garde du corps. Je cherche un job. » Il reste neutre malgré toute cette colère qui le gangrène de l'intérieur. C'est trop tard pour faire marche arrière et il le sait, il a déjà la gorge entre les crocs du loup.

_________________
- It's not your fault, It's my own fault. I'm not human at all, I have no h e a r t.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
nightcall. (tevan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm giving you a nightcall, tell you how i feel. le 06/03 à 02h
» Helena + I'm giving you a nightcall to tell you how I feel.
» Nightcall [Mephistos] Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: