fermeture du forum.

Partagez
 
 nothing good happens after 2 a.m (tevan)
Aller en bas 


Invité
Invité

click down

nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty
MessageSujet: nothing good happens after 2 a.m (tevan)   nothing good happens after 2 a.m (tevan) EmptyMar 31 Juil 2018 - 14:28

Elle est plongée dans la noirceur de son salon où seule la lueur de la lune s’est frayée un chemin au travers des larges fenêtres qui longent le mur. Elle attrape son portable au prix mirobolant pour y regarder l’heure : 3h04. Et Gigi, elle ne l’aime peut-être plus, mais elle ne supporte pas l’idée qu’il découche. C’est un vilain coup donné à sa fierté et elle préférerait que ses doigts mordent sa chair plutôt qu’elle ne devienne la risée de tout Brighton. Les apparences. La seule chose qui compte réellement aux yeux de Giula qui n’a pas fait tous ces efforts pour les voir piétinés par la libido insatiable de son mari. Alors, elle attend, bercée par ce silence qui rythme son quotidien. Ils ne se disent plus rien – plus grand-chose, et il n’y a que quand les murs tremblent d’un amour consommé ou de brutalités balancées qu’ils daignent se parler. Un peu. Des mots arrachés qui brûlent les lèvres, à défaut qu’ils ne les scellent. Mais Gigi est possessive à s’immoler de ses propres contradictions. Elle ne l’aime pas – plus vraiment, mais tant qu’il y aura ces anneaux autour de leurs doigts, elle ne le veut rien qu’à elle. Et quand il se perd dans d’autres draps, elle rougit d’une colère dévorante que seuls les cris et ses vengeances peuvent désamorcer. Elle lui fait payer chaque affront. Pour un coup de couteau, elle en rend le double. Gigi est une femme trophée, une femme objet, mais elle n’est pas de celles qui se contentent d’encaisser. La Colombie coule dans ses veines à lui en faire bouillir le sang. Et elle ne s’écrasera jamais devant quiconque. Pas même devant celui qui pave sa vie d’or. Et finalement, son attention est portée sur le bruit de la clé qui rencontre la serrure. Elle se lève, vêtue de son déshabillé de satin noir, et elle s’avance jusque dans l’entrée. – Tu empestes l’alcool, qu’elle crache en grimaçant. Elle pourrait sentir les effluves de gin et des autres liqueurs à des kilomètres. Elle soupire, agacée, les yeux rivés sur son mari qu’elle maudit de son regard assombri par la colère et la rancœur. – T’étais où, Tevan ? Elle s’approche et avec elle, cette nouvelle confrontation. Elle est désormais face à lui et entre eux, il n’y a plus rien, si ce n’est cette haine grandissante et mutuelle. Beaucoup plus petite que lui, elle lève la tête pour l’affronter, le visage terni ces émotions négatives qui s’insufflent dans ses veines. – Ça t’amuse de nous ridiculiser ? De me ridiculiser comme ça ? Qu’elle demande en croisant les bras contre sa poitrine. Elle aimerait dire qu’elle ne supporte plus cette situation, mais elle a trop à perdre pour jouer avec le feu. Elle serait prête à encaisser bien pire pour avoir le luxe de s’offrir ce qu’elle veut, quand elle le veut. Syndrome de celle qui a manqué de tout. Mais pas de caractère. – Tu aimerais que j’aille me faire sauter par tous les chiens de la casse de la ville et que tout le monde soit au courant ? Elle hausse le ton, arquant un sourcil alors qu’elle attend sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty
MessageSujet: Re: nothing good happens after 2 a.m (tevan)   nothing good happens after 2 a.m (tevan) EmptyMar 31 Juil 2018 - 15:55



GIGI & TEVAN

Oh, the taste of your lips I'm on a ride You're toxic
I'm slippin' under, With a taste of a poison paradise
(toxic \ sofia karlberg)

Les pensées se confondaient, tandis qu'il essayait de mettre un pas devant l'autre, sans s'écrouler sur le sol. Un taxi venait de le déposer devant sa maison. Il avait préféré laisser la moto sur le parking du bar, il irait la chercher demain. Tevan était un bon nombre de choses, un calamité ambulante sur les sentiments, mais il n'était en aucun cas une personne imprudente sur sa vie et celles des autres. Il savait à quel moment il se devait de ne pas conduire. Ce soir, c'était le moment. Après avoir ingurgité des shots de tequila, des verres de bourbon hors de prix avec ces potes, Swarek ne tenait plus debout. Il airait comme une âme en peine sur le chemin caillouteux menant à la porte d'entrée. Il le savait, au moment même où sa carcasse fumante passerai l'entrée, la diablesse aux lèvres pulpeuses lui tomberai dessus. Il en prendrai pour son grade. Il le méritait, non ? Après tout, c'était lui l’infâme mari qui rentrait tard dans la nuit, qui secouait les draps d'un parfum qui n'était pas celui de sa femme, qui l'emmerdait avec ces paroles blessantes dont seul lui avait le secret. S'il se voyait, sans doute qu'il n'aimerait pas la personne qu'il est devenu. Cette personne qu'elle lui a obligé à devenir. Parce que malgré tout, Gigi n'était pas une sainte. Loin de là. Elle avait sa part de responsabilité dans le chaos qui régnait autour du couple. Elle se servait de lui, de son fric pour combler ses envies de luxe. L'amour s'était envolé au fil des mois. Il ne restait plus rien de leurs sentiments, hormis les draps brûlants d'un désir certain. La seule chose qui leur restait sans le moindre doute. Et pourtant, Tevan l'avait aimé Gigi. Bien plus qu'il n'arrivait à lui crier. Bien plus qu'il ne pensait d'ailleurs. Sauf qu'il n'était pas le genre de mec démonstratif. Les effusions d'amour n'avaient jamais été sa tasse de thé. Homme brisé. Foutu. Alcoolique. Imbus de lui même. Ce n'était plus que le fantôme de cette ville qui fit son entrée dans la maison, à demie éteinte. Il tendait presque la joue lorsqu'elle fit son apparition, vêtue d'une dentelle noire. Prêt à se prendre toute la colère des Dieux dans les dents. Elle était belle comme ça. La colère lui montait aux joues, faisant ressortir ses traits fins. Gigi le menaçait, venant jusqu'à pointer le bout de son nez à son visage. Il grimaçait. Elle lui pétait les oreilles, tandis que l'alcool faisait son effet. Coulant dans ses veines, jusqu'à lui taper sur les tempes. Tevan grimaça, serra les points et prit le temps de retirer sa veste, la jetant avec arrogance sur le sol. Il en fit de même avec ses chaussures et balaya du regard, rapidement, Gigi. Il fronça les sourcils, se gratta l'arrière du crane et sa dernière réflexion eut le don de lui arracher un sourire amusé. Arrête de gueuler. Peut être qu'elle criait pas, mais il avait la sensation d'être en plein dans une fête foraine. Passant une main dans sa barbe, il passa à côté de son épouse, prenant le chemin de la cuisine. Eau. Il rêvait d'un grand verre d'eau. D'une douche bien froide aussi peut être. J'vois pas en quoi je te ridiculise là. J'étais simplement avec des potes dans un bar. Pas de quoi en faire une crise. Clairement, Tevan ne la prenait pas au sérieux et elle avait bon dos de lui balancer de telles paroles. Il ne lui devait rien. Oui, parce que l'amour était partie. Il s'était cassé de cette baraque pleine de fric depuis longtemps. Mais il savait très bien où elle voulait en venir. Où elle venait toujours d'ailleurs. Ses tromperies incessantes. Ce besoin viscérale de partager les draps d'une autre. Juste une dernière fois. C'était ce qu'il se disait à chaque fois que ses mains approchaient les hanches d'une autre créature. Parce que tu le fais pas déjà ? Il s'arrêta brusquement dans le couloir menant à la cuisine, son regard entrant en collision avec le sien. Il la dévisagea, lueurs par lueurs, sans cligner les paupières. Ouvrir les cuisses au premier venu que tu croises ? Pour quoi ... Un peu de fric ? Le venin acerbe qui sortait de ses lèvres n'avait d'égale qu'à l'amour qui lui portait. Si bien, qu'il s'en brûlerait presque la moustache. On appelle pas ça une pute dans le jargon familier ? Elle l'avait piqué en premier. Il ne faisait que lui rentre l'appareil, sans la moindre once de honte. Ni même d'égard envers la personne qui avait prit un bout de son coeur, y a encore peu de temps. Après tout, ce n'était pas lui qu'on avait filmé avec une autre personne, dans cette même maison. Cette foutue baraque qu'était celle de Swarek et qu'elle habitait gracieusement.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty
MessageSujet: Re: nothing good happens after 2 a.m (tevan)   nothing good happens after 2 a.m (tevan) EmptySam 4 Aoû 2018 - 2:02

Elle le voit tanguer comme un bateau alors qu’il plonge dans le grand bain. L’haleine fétide d’alcools qui se mêlent désormais à son sang, le rendant esclave de son ivresse. Une ivresse qu’elle ne connait que trop bien – l’une de ses nombreuses maitresses. Et Gigi, elle n’est ni sa bouée de sauvetage, ni son phare qui le ramène à bon port. Elle est cette tempête qui gronde au loin, celle qui menace à en faire trembler l’eau. Et quand il s’enfuit pour aller en chercher dans la cuisine, elle le suit, pressant le pas pour le rattraper. – Crois-moi, si je gueulais, tu le saurais, Tevan. Elle est face à un mur. Ou plutôt, face au dos de l’homme qui s’éloigne, comme elle s’est éloignée de lui après quelques années de mariage seulement. Et pourtant, elle l’a aimé. Tout n’a pas été que faux semblants. Mais l’amour s’est fané face à la bourrasque des souvenirs brûlants – l’esprit trop marqué d’un homme qu’elle n’a jamais réussi à oublier. Mais elle le désire toujours, Gigi, surtout quand il la pousse à bout. Car les extrêmes l’attirent, parce que les esprits s’échauffent – et les corps avec. Mais ce soir, lui céder n’est pas une option. Elle lui en veut. Terriblement. Et quand il parle, ce n’est que pour rajouter de l’huile sur le feu. – Pardon ? Qu’elle s’exclame, les joues teintées d’une colère qu’elle ne maitrise plus alors qu’ils se retrouvent nez à nez dans ce couloir. Gigi a beaucoup de défauts et même si elle déteste l’avouer, elle n’est pas totalement naïve. Mais elle ne l’a jamais trompé. Elle lui est toujours restée fidèle. Sans doute par peur qu’il lui reprenne tout ou peut-être parce que, secrètement, elle estime le mariage plus que de raison. Des restes de la petite fille pleine de rêves qu’elle fut autrefois. Mais elle ne l’admettra jamais. Plutôt crever. – Ne me confonds pas avec tes trainées, balancé du bout des lèvres, son regard perdu dans celui de Tevan. Elle a les poings qui la démangent, mais elle demeure dans le contrôle. Depuis qu’elle le connait, elle ne lui a jamais montré son vrai visage. Pas totalement. Elle a toujours maitrisé son image à la perfection, parce qu’il crache les billets et en échange, elle joue un rôle – celui de la femme parfaite. L’amour en moins. – Tu veux que je te dise quelque chose mon amour ? C’est une question posée avec un petit sourire malicieux. Elle porte finalement sa main au col de Tevan sur lequel elle tire pour le forcer à s’abaisser. Et elle s’avance, jusqu’à ce que son corps entre en collision avec celui de son époux. – Tu ne sais peut-être pas de quoi je suis capable, c’est murmuré avec grande attention au creux de son oreille, mais insulte-moi de pute encore une fois, et je te le montrerai, qu’elle conclut avant de le repousser en arrière pour qu’il s’éloigne d’elle. Son sourire s’est éteint. Et il n’y a plus que de la haine pour habiller les traits délicats de son visage. – Tu devrais aller te doucher, elle lève les yeux au ciel pour accentuer ses propos avant de continuer : - Sinon, tu connais le chemin du canapé. Car il est hors-de-question qu’il vienne ruiner les draps en satin de ses effluves étrangères et de sa peau souillée d’un ailleurs dont elle ne veut rien savoir. Et Gigi, elle le regarde toujours droit dans les yeux. C’est un affront auquel elle se tient, car elle ne courbera jamais l’échine face à lui. Elle lui tiendra tête, jusqu’au bout. Jusqu’à tant qu’il hausse le ton ou qu’il brutalise sa peau, car elle sait que les cadeaux ne tarderont pas à tomber, qu’il fera tout ce qu’il peut pour acheter son pardon. Et elle le laissera faire, les yeux plus gros que le ventre, incapable de résister à l’appel des belles choses.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty
MessageSujet: Re: nothing good happens after 2 a.m (tevan)   nothing good happens after 2 a.m (tevan) EmptyLun 6 Aoû 2018 - 22:39



GIGI & TEVAN

Oh, the taste of your lips I'm on a ride You're toxic
I'm slippin' under, With a taste of a poison paradise
(toxic \ sofia karlberg)

Les esprits s'échauffent. Ils se frictionnent, s'attisent pour mieux se retrouver. Entre Gigi et Tevan, il a toujours été question d’engueulades à tout va. Deux forts caractères qui entrent en collision, sans ménagement. C'est passionnel, viscérale, limite malsain entre eux. Sans doute pour cela qu'il lui a passé la bague au doigt. Parce qu'elle faisait ressortir en lui les aspects les plus mauvais de sa personnalité, autant qu'il pouvait être à ses pieds parfois. Juste pour un câlin charnel. Juste pour un coup de je t'aime. Ce soir, ce n'était que le début. Un entrainement parmi tant d'autres. Cela pouvait durer toute la nuit, comme une heure. Qu'importe. Ce serait le premier qui rangerait sa fierté dans le placard. Le plus souvent, les disputes se terminaient dans les draps de satin, enlacés comme deux amants que rien n'éprouve. Mais parfois, il était incapable de baisser les bras. De courber l'échine face à cette diablesse qui le mettait hors de lui. Il ne redescendait pas de sa colère et ce n'était que les fracas des objets brisés sur le sol qui faisait taire leurs langues bien pendues. A coup d'insultes et de saloperies. Ils se toisaient comme deux ennemis, tandis qu'il lâchait avec joie le venin de paroles. Il en dégoulinait affreusement ce soir. Désolé beauté, mais je paie pas pour coucher. Y a que toi qui fait exception. Les cadeaux, cette maison, sa garde robe, le rouge carmin sur ses lèvres. Tout ceci ne venait que d'un endroit, les poches de Tevan qui dégoulinaient de fric. Alors, si ce n'était pas payer pour coucher, avoir une femme, dans le fond, il ne savait pas trop ce que c'était. Et il s'amusait à voir son visage se rougir de colère. Il aimait la voir perdre pied face à ses mots cinglants. Il l'aimait quand elle hurlait. Toujours un peu plus. C'était eux. C'était comme ça. Gigi finit par jouer son rôle de diablesse, attrapant le col de son époux pour lui susurrer des mots doux. Il ne pu effacer le sourire en coin collé à son visage, ses traits se tirant un peu plus à chacun de ses mots. Elle le menaçait et lui, il jubilait. Il se laissa faire, alors qu'il aurait déjà pu l'envoyer valser dans le mur. Mais pas ce soir. Finalement, Tevan savourait chaque instant de cette dispute. Les effluves d'alcool rendant, sans le moindre doute, le jeu bien plus amusant qu'à l'accoutumée. Et c'est lorsqu'elle le poussa en arrière qu'il ne pu s'empêcher de rire doucement, plus amusé qu'effrayé par le petit bout de femme face à lui. Tevan, il n'avait peur de rien et surtout, de personne. Hormis son reflet dans le miroir. Ce n'était certainement pas Gigi qui allait le faire frissonner avec une menace, sans grand conséquence. Dans le fond, il le savait, il avait beaucoup plus de cartes en sa possession qu'elle. Elle, elle restait pour le fric. Parce qu'elle avait cruellement besoin de lui. Et Tevan ... Tevan ne savait plus vivre sans elle. La vérité était affreuse à prononcer et jamais il n'oserait lui dire, le donnant ainsi le pouvoir de le détruire. Des menaces. T'es tombée bien bas Gigi. Il fit mine de s'offusquer et leva les mains en l'air, presque pour rendre les armes. Elle le sonna d'aller prendre une douche mais il était têtu. L'alcool lui fit tourner la tête une seconde et il se frotta l'arrière du crâne. Le visage de sa belle semblait éteint et emplie de colère. Quelques secondes de silence planèrent entre eux, ils se toisaient, aucun deux n'étant capables de baisser le regard. Elle l'affrontait, il en redemandait. Et la dispute du départ qui était chiante, finit par l'amuser plus qu'autre chose. Il en avait oublié la vidéo et cet homme rentrait pas imprudence dans sa demeure, sans la moindre gêne. Ce détail était passé à la trappe, l'alcool ayant fait son chemin. Sans doute y repenserait-il demain. Dans un geste presque contrôlé, non sans vacillé, Tevan se pencha en avant et attrapa Gigi par les hanches, la lâchant lourdement sur son épaule. Telle un sac à patates, il la porta tout en avançant vers la salle de bain. Il sentait ces petits doigts creusaient son dos, elle se débattait avec force et hargne mais face à Swarek, la belle ne faisait pas le poids. Une douche te fera pas de mal non plus. Et autant te dire que jamais je ne dormirai dans le canapé, dans ma maison. La porte de la salle de bain s'ouvrit avec fracas et il reposa Gigi sur ses deux pieds à l'intérieur de la cabine de douche. Sans lui laisser le temps de s'en sortir, ni même de se frayer un chemin, il attrapa le pommeau de douche et déversa l'eau qui s'en écoulait sur le sommet du crâne de son épouse. Un rire cristallin sortit d'entre ses lèvres. Il avait la connerie et les nerfs à vif ce soir. Passant d'une humeur à une autre, tandis qu'elle, elle ne faisait qu'attiser cette flamme qui brûlait dans le creux de ses reins. C'est bon, t'es plus calme ? Plus refroidie ? Tevan s'amusait de des humeurs de cette vipère. Il s'amusait à la voir tressaillir à chacun de ses mots, de ses gestes. Et sans vraiment s'en rendre compte, un geste inattendu se fraya un chemin. Il remit docilement, presque avec douceur, une mèche de cheveux derrière son oreille. Le regard posait sur les traits de son visage, presque hypnotisé par la beauté de la colombienne.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty
MessageSujet: Re: nothing good happens after 2 a.m (tevan)   nothing good happens after 2 a.m (tevan) EmptyMar 14 Aoû 2018 - 15:55

Elle le toise du regard, claquant sa langue avant de soupirer pour lui montrer le mépris qu’elle ressent à son égard. – C’est pour mieux me mettre à ton niveau, mon amour, qu’elle prononce d’une voix faussement mielleuse avant d’arquer un sourcil, le défiant de ses prunelles brunes, comme à son habitude. Et même s’il lui tient tête, elle ne se démonte pas, Gigi, soutenant son regard avec férocité. Mais c’est finalement un cri qui s’échappe de ses lèvres quand il la prend comme un sac à patates sur son épaule. Et la tête penchée vers le bas et dans le vide, elle ne peut s’empêcher de s’énerver davantage à mesure que le sang lui monte à la tête. – Tevan, arrête ! Elle se débat, lui donnant des coups dans le dos, mais l’homme la tient avec force et ne semble pas perdre le contrôle, pas même un instant. Elle se résigne finalement, plongée dans le silence alors que ses pensées bouillonnent. Elle s’imagine mille et une façons de lui rendre la pareille, mais rien n’est jamais suffisant. – Tu vas me le payer ! C’est murmuré avec difficulté alors que son visage est désormais tout rouge, mais que ses pieds touchent à nouveau le sol. Elle essaye tant bien que mal de se recoiffer, mais son attention se porte sur les dires de son époux qui la ramène dans la cabine de douche. Et malgré ses efforts pour se débattre, elle n’arrive pas à se défaire de son emprise et à éviter l’eau froide qui ruissèle à présent le long de son corps. Elle se crispe et gémit, puis elle rouvre les yeux pour l’affronter à nouveau. Le silence règne. Et Gigi, elle garde ses mauvaises intentions pour elle, s’approchant dangereusement de l’homme dont elle porte le nom. Elle se hisse sur la pointe des pieds pour venir effleurer sa bouche de la sienne, puis, lorsqu’il est le plus vulnérable, elle lui arrache le pommeau de douche des mains pour l’arroser à son tour. – Et toi ? Qu’elle répond finalement, les dents plantées dans sa lèvre inférieure. – Ça fait du bien, non ? Elle le demande avec malice, les yeux désormais imprégnés d’une complicité qu’ils arrivent à retrouver, parfois, mais qui peut s’éteindre tout aussi vite. Elle repose le jet d’eau à sa place, puis elle se colle contre le mur de la douche, le regardant à nouveau droit dans les yeux. – Je n’aime pas te savoir avec d’autres, prononcé du bout des lèvres avant de continuer : - C’est si mal que ça ? Ses mots sont teintés d’une fausse innocence et d’une fausse candeur alors qu’elle plaque ses longs cheveux mouillés en arrière, tandis que les gouttes d’eau continuent à se frayer un chemin le long de ses vêtements et de sa peau hâlée. Elle l’attrape à nouveau par le haut pour le tirer jusqu’à elle, ne lâchant pas son regard, de peur de voir s’essouffler ce moment. Elle attrape ses mains qu’elle pose contre ses hanches, se mordant à nouveau la lèvre. – Ces mains… je ne les veux que pour moi. Elle porte finalement ses lèvres jusqu’à son oreille pour y murmurer quelques mots. – Tu ne peux pas m’en vouloir, c’est prononcé avec attention avant qu’elle ne dépose un baiser dans le creux de son cou.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty
MessageSujet: Re: nothing good happens after 2 a.m (tevan)   nothing good happens after 2 a.m (tevan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 nothing good happens after 2 a.m (tevan)
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» GOOD VIBRATIONS
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Dion Phaneuf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: