AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 a white blank page and a swelling rage (lip)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: a white blank page and a swelling rage (lip)   Mar 24 Juil 2018 - 18:22

lip & nora
{ And can you kneel before the king
And say I'm clean, I'm clean }

Depuis qu'elle l'a perdu, lui, Nora est prise de paniques. Probablement connes, définitivement déraisonnables, mais des peurs qui la rongent le temps de se rendre compte qu'elles ne sont rien. Dernière en date ? Elle avait réussi à forcer Olsen à bouger ses fesses pour lui parler du coin. Rendez-vous simple dans un café de la ville, fallait pas non plus leur trop leur en demander. Seulement l'anglais, il est pas venu. Il l'a laissée en plan, comme si elle était n'importe quelle groupie. Sauf qu'elle n'est pas n'importe qui et que des groupies, dans son état, il doit plus en avoir beaucoup. Ouais, être mise de côté, ça la rend méchante. Tout l'irrite, ces derniers temps. Ce côté à fleur de peau lui déplait, elle n'aime pas être à vif, Nora, elle a l'impression de perdre le contrôle. Puis, c'est ce poison qui s’insinue. Cette peur assassine qui la laisse imaginer le pire. Lip, gisant dans un caniveau, par exemple. Y a quelques années encore, elle se serait amusée de cette situation. C'est pas qu'elle l'aimait pas, mais l'homme la rendait... indifférente. Ou pire encore, jalouse. Elle n’appréciait pas le pouvoir qu'il avait sur Marcus. C'est certainement la réciprocité qui faisait que Lip ne la portait pas non plus dans son cœur. Ou bien sa froideur, ou sa grande gueule, ou encore son mépris. Allez savoir. Toujours est-il que. Depuis qu'il est parti... c'est à Lip qu'elle se raccroche. C'est la dernière promesse qu'elle lui a fait ; la dernière chose qui lui reste de lui. Alors, elle s’inquiète de son état parce qu'elle a peur de perdre Marcus une deuxième fois. C'est pathétique. Il l'a rendue pathétique.
Elle connait son adresse sans jamais avoir mis les pieds chez lui ; paradoxe de leur lien atypique. C'est la porte qui prend ses coups, qui n'ont rien de gentillets. Elle n'a pas à se montrer délicate avec lui, Adler, elle n'a pas envie de l'impressionner. Olsen, il est pas assez bien pour elle. Plus personne ne l'est, soyons clairs. Mais avec lui, à part l'envie constante de lui foutre des baffes, y a pas franchement l'étincelle. Nora patiente, sa jambe commence à trembler, elle referme son manteau hors de prix sur ses épaules frêles, n'arrive pas à secouer ce sentiment que quelque chose ne va pas. Et si il n'était pas chez lui ? Merde, elle n'a pas que ça à faire ! Ratisser la ville, c'est pas dans ses plans de la journée. Alors, elle frappe une énième fois, quitte à réveiller le quartier. Enfin, y a du mouvement derrière. Avec un peu de chance, ce sera pas une de ses poules qui viendra ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: a white blank page and a swelling rage (lip)   Ven 3 Aoû 2018 - 11:05

nora & lip

can we climb this mountain, i don't know
higher now than ever before
(when you were young @the killers)

Il oublie les choses parfois, Lip. Comme des tâches sombres qui s'imposent derrière ses yeux ou sur les irrégularités de son cerveau. On criait victoire car il n'avait pas de séquelles neurologiques apparentes, au début. Ou rien d'inquiétant. On lui avait promis que les troubles ne seraient que passagers. Que tout finirait par aller mieux. Mais les semaines s'étirent, les mois de rééducation aussi. Il ne s'agit pas seulement de sa jambe. Il s'agit de lui tout entier. De tout ce qui peut bien débloquer, du bout de ses nerfs à ses instants d'inattention. Il prend des notes, continuellement. Une vie rythmée par un agenda parfois enfantin. Ne pas oublier de fermer la porte à clé. Ne pas oublier de fermer le gaz. Ne pas... Un quotidien qui se plie à des interdits et des obligations, des post-it s'alignent sur les surfaces. Il n'oublie pas tout pour autant et avec un peu de chance, tout reviendra à la normale, avec le temps. C'est juste aléatoire et parfois compliqué à gérer. Comme aujourd'hui.
Une tempête qui s'attaque à la porte. Il en sursaute, Lip, et se redresse aussi vite que possible sur ses jambes. La prothèse n'épargne pas son genou et il grimace avant de rejoindre l'entrée de la maison. Il imagine le pire et s'avance vers la surprise, ouvre la porte pour tomber sur sa silhouette à elle. Nora. Ses lèvres se pincent et il cherche des réponses dans ses prunelles paniquées. Que s'est-il passé, encore ? Il songe au pire, car c'est bien ce qu'il y a de plus récurrent dans sa vie dernièrement. L'abandon de Halley. Celui de Taylor. L'accident. L'amputation. La solitude. « Ça ne va pas, de frapper comme ça ? Tu m'as foutu la trouille. » Qu'il lâche, bougon, avant de s'appuyer contre l'embrasure de la porte. Il ne pense pas à la laisser entrer, reléguant la galanterie – ou la politesse la plus élémentaire – au second plan, pour chercher la source du problème. « Qu'est-ce qui se passe Nora ? Tu as l'air paniquée... » Son regard se fait aussi inquisiteur qu'inquiet. Son cœur s'agite et son esprit avec. Puis, il se souvient et son regard s'éclaire d'une lueur nouvelle. Il se recule d'un pas et lève la tête pour prendre une grande inspiration. « Je sais. Je sais. On avait rendez-vous, c'est ça ? On avait rendez-vous, et j'ai oublié... » Un soupir écorche ses lèvres et son cœur se serre. Il a l'impression d'échouer. De prendre un autre pas en arrière, alors que le neurologue lui avait promis une marche vers l'avant. Il ouvre un peu plus sa porte et l'invite silencieusement à entrer. « Désolé. » D'avoir oublié. De n'être plus que la moitié de moi.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: a white blank page and a swelling rage (lip)   Jeu 16 Aoû 2018 - 18:42

Lip, elle le connait peu. N'a jamais vraiment cherché à le connaitre ; c'est la concurrence, vous voyez. Ce mec occupait trop de place dans la vie de celui qu'elle voulait obnubiler, il avait de l'importance, elle devait partager. Elle déteste partager, Nora. Elle l'a trop fait par le passé. Pourtant, depuis que Marcus n'est plus là, c'est la seule personne dont elle tolère la présence. Comme un devoir, la blonde s'assure qu'il ne tourne pas plus mal qu'il ne l'est déjà. Et à en croire sa tête lorsqu'il ouvre la porte... c'est pas gagné. 'Tu te fous de moi ?' parce que c'est lui qui a eu la trouille ? Est-ce qu'elle doit lui rappeler qui est le plus mal en point d'eux deux ? Parce qu'il y a plus de chance qu'il finisse dans un ravin avec sa patte folle qu'elle avec ses escarpins. Il cogite, Olsen, semble sincèrement paumé face à son regard glacial. Elle attend. Faut qu'il bosse un peu. 'La prochaine fois que tu me laisses en plan, aies au moins la décence d'avoir une bonne excuse. Le coup du mec blessé, c'est réchauffé.' pourtant, l'écrivaine voit bien qu'il est paumé. Ça la trouble, mais elle ne sait pas comment gérer cette nouvelle dynamique, alors elle opte pour l'attaque. Au moins, ça le remettra sur pied. Il se pousse, elle entre, jette un regard dédaigneux à la pièce. 'T'as du café ?' changer de sujet, trouver de quoi l'occuper pendant les cinq prochaines minutes le temps de se recentrer.
'Bon, qu'est-ce qui t'arrive ?' elle a pesé le pour et le contre alors qu'il s'afférait pour lui offrir une sorte de pétrole soluble. Tourner autour du pot, ça n'a jamais été leur genre, autant ne pas commencer maintenant. Quelque chose n'allait pas, quelque chose contre quoi elle ne pourrait certainement rien, mais elle se devait d'essayer. De savoir. Parce que s'il devait lui aussi lui claquer dans les doigts sous peu... Adler préférait s'y préparer. 'Et me dis pas que tu t'es simplement pris une cuite la veille, je t'ai déjà vu frais comme la rose après une soirée bien trop arrosée alors que d'autres vomissaient leurs tripes sur le tapis japonais de Marcus...' rien que de prononcer son nom, ça lui haussait le cœur. Pourtant, ne pas parler de lui reviendrait à le reléguer au souvenir. Et pour Nora, il est présent. Toujours. Que ça lui plaise ou non.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: a white blank page and a swelling rage (lip)   

Revenir en haut Aller en bas
 
a white blank page and a swelling rage (lip)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Will day of rage in Saudi Arabia send oil prices up to $200 per barrel?
» Faut il tourner la page et oublier ???
» 01. La Première Page
» THE page d'accueil...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: