AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stanislas › the fire in my veins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 15
- since : 28/06/2018

( end game )

MessageSujet: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 14:45




- Stanislas Maddox Coleman -
courte citation


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: 29 ans - Le 12 juin 1989 d'après ce qu'on lui a dit, mais il sait qu'il n'est pas vraiment né ce jour là. On ne sait pas où il est né exactement. Ses papiers indiquent "Prado, Brésil" - origines et nationalité: Brésilien d'origines, de nationalité anglaise - statut familial: Stan est seul au monde. Aucun parent,  - statut civil: En couple avec celle qui a toujours fait battre son putain de coeur mort. Lux. La femme de sa vie. Mais c'est pas comme si cette relation était simple. Il ne connait rien aux relations amoureuses de tout évidence. - occupation: Chanteur/guitariste mais ce n'est pas comme si son duo avec Lux leur ramenait masse de fric. Donc pour palier il joue les barmen dans ce genre de bar où la nudité est quasiment exigée. Ce genre d'endroit qui respire la luxure, où le barman, torse nu, fout le feu au comptoir après t'avoir écrit son numéro sur le bras et fait un clin d'oeil aguicheur. - cinq choses favorites: Lux - il n'arriverait pas à mettre des mots sur ses sentiments pour elle. Elle représente toute sa vie. Elle est tout pour lui et il serait capable du pire comme du meilleur pour elle. La drogue Malheureusement. Il est tombé dedans et aujourd'hui il a du mal à s'en sortir. Heureusement que Lux est là pour lui botter le cul. La musique il ne peut pas vivre sans. C'est ce qui lui fait battre le coeur. La vie parce qu'au fond, même si c'est une sacrée salope, il aime la vie, il en profite comme s'il pouvait crever demain. La clope une autre de ses putains d'addiction, mais pour l'instant il est pas prêt à vouloir s'en sortir. - saison préférée: L'été. Surement parce que la chaleur est inscrite dans ses veines. Comme si tout son corps se détendait enfin à l'approche des grandes chaleurs. C'est comme si enfin il se sentait chez lui dès que le thermomètre affiche plus de 30 degrés. - traits de caractères: Sur-protecteur, jovial, gamin, violent, bagarreur, jaloux, fêtard, attentif, mystérieux, indépendant, possessif ... Stan est le jour et la nuit, le sel et le poivre, le chaud et le froid. Stan il est tout à la fois. C'est un cocktail doux mais qui peut te fracasser sans que tu t'en rendes compte. - groupe: Marigold - avatar: Diego Barrueco.

ii. swing wide your crane, run me

Ϟ Stan ne connait pas ses parents mais il les déteste de tout son être de l'avoir abandonné comme ça. Ϟ Il a commencé à fumer très jeune, après avoir volé son premier paquet de clopes à son père d'accueil. Depuis il ne peut plus s'en passer et même s'il sait qu'un jour ça le flinguera, il s'en contre balance. Ϟ Il adore les animaux, genre vraiment. Pour lui, ils sont plus fidèles que les humains. Au moins il est sur qu'il ne se fera pas larguer par son poisson rouge, sauf s'il crève... Ϟ Stan souffre atrocement de son abandon, il ne le dit pas, ne veut pas paraitre faible, mais savoir que ses propres parents n'ont pas voulu de lui le flingue. Ϟ Bien qu'il baise avec n'importe qui, Stan fait attention. L'une de ses grandes peurs est de chopper une MST. Ϟ Il ne pourrait se nourrir que de pâtes, mais il essaie de varier sa nourriture, sans trop abuser sur les choses grasses. Faudrait pas qu'il devienne tout gras. Ϟ S'il s'écoutait il péterait la gueule à tous les mecs qui s'approcheraient de Lux. Il a déjà fracassé un meuble pour s'empêcher d'aller taper sur un mec que Lux se tapait. Possessif le p'tit ! Ϟ Stanislas se fout royalement des règles. Il ne supporte pas qu'on lui donne un ordre mais parfois il est obligé de se soumettre. Pour lui la soumission est une sorte de faiblesse. Et il n'aime pas paraitre faible. Ϟ Stan passe son temps à chanter, surtout quand personne n'est autour. Il aime chanter les tubes pop du moment. C'est un peu son petit plaisir coupable. Mais le Rock reste sa passion. Cependant il ne crache pas sur un petit festival Hardcore / psytrance. Ϟ Stan déteste faire les magasins. C'est souvent Lux qui le traine en ville pour qu'il se rachète deux trois t-shirts et quelques jeans. Si elle n'était pas là, il tournerait avec les 4 t-shirts qui se trouvent dans sa commode.


1 - la vie - C'est un mot assez complexe pour lui. Il ne comprend pas toujours le sens. Sa vie se résume à plusieurs morceaux, plusieurs ensembles mis bout à bout pour construire quelque chose de plus ou moins cohérent. Personne ne lui a jamais expliqué, encore moins sa mère qui l'a abandonné devant les portes battantes d'une vieille baraque au milieu de la favela. 2 - la violence - Si aujourd'hui Stan peut avoir quelques accès de violence ce n'est pas parce qu'il aime frapper les personnes qui lui font face ou encore se mettre à hurler pour un oui ou pour un non. Trimballé de famille d'accueil en famille d'accueil, il n'a pas toujours fait de bonnes rencontres. Le premier homme à entrer dans sa vie se nommait Danny. C'était l'homme de la maison. Il était le chef et ne tolérait pas que l'on se rebelle. Stan n'avait que sept ans, l'âge de raison. Âge auquel on croit tout savoir, où on se rebelle. Danny ne supportait pas tout ça. il supportait pas qu'un gamin - qui n'était pas le sien - lui tienne tête. Les premiers coups sont vite partis. Puis d'autres les jours suivants et toujours plus, toujours plus fort. Danny défonçait Stan, clairement. Puis un jour les coups n'on plus suffit. Il est devenu plus violent mais différemment. Stan était un joli petit garçon, plein de fougue, légèrement maigre, mais avec des muscles saillants. Danny l'a surement trouvé à son goût, ou il voulait seulement le détruire. Surement les deux. Alors il a commencé à lui faire des attouchements, puis les attouchements sont devenus plus réguliers, puis plus durs et violents, pour qu'enfin Danny passe aux choses sérieuses, parfois seul, parfois avec ses amis... Stan a vécu l'enfer pendant plusieurs années, jusqu'à ce que la DAS fasse une inspection et se rende compte de l'état dans lequel était Stan. Aujourd'hui Stan est toujours plein de haine et de rage, alors parfois, ça déborde, pas toujours quand il faut, mais il tente de se contrôler. 3 -demie-mesure - Stan est du genre à ne vouloir rien foutre ou alors à vouloir tout faire en même temps. Y'a pas de demie mesure avec lui. Soit tout noir soit tout blanc. Alors, il aimerait ne rien foutre de ses journées, passer sa vie à jouer de la gratte, à caresser les touches noires et blanches de son piano, à faire voler les baguettes de sa batterie. Mais il est bien obligé de bosser, de ramener un peu de tunes pour payer ses paquets de clopes ou encore les tatouages qui ornent son corps. Et d'autres fois il se voit déjà en train de naviguer à gauche à droite sur sa bécane, Lux s'accrochant fermement à lui, ses bras enlacés autour de son buste. Mais il n'a pas le temps Stan. Il peut pas se projeter autant. Alors il se laisse porter et il verra bien où ça le mène. 4 - Lux - Clairement, il a pas compris. Il pas pigé comment une fille comme elle pouvait se retrouver au fond du gouffre. Il a pas compris son regard triste, ni les traits marqués de son visage. Il a pas compris comment, d'un seul regard, elle pouvait le clouer sur place et remettre toute sa vie en question. Lux c'est la tempête qui surgit d'un coup sans prévenir. C'est le feu qui ravage une forêt, c'est la grêle qui défonce ton pare-brise, c'est un coup de Lucille dans la gueule, ou plusieurs, à la suite. Lux c'est l'amour et la haine dans un seul baiser. C'est des mots horribles sur des lèvres qui feraient se damner un saint. " Lux elle m'a pris, elle m'a accroché, elle m'a foutu à terre et m'a cloué au sol. Je suis incapable de me relever, de m'éloigner d'elle, parce que je suis accroc. C'est un tout. C'est une partie de moi, comme je suis une partie d'elle. Elle m'a redonné espoir comme elle m'a retiré toute envie de continuer de vivre. Lux c'est quatre exctas à la suite, c'est ma dose d'héroïne. C'est moi qui l'ai aidé à faire surface, à s'accrocher à la vie, et pourtant c'est elle qui me fait tenir debout." 5 - la musique - Il a découvert ça au Brésil, quand il était gamin. Au départ il tapait juste sur de vieux bidons. Il faisait deux trois sons, rien de bien fou, il savait même pas ce qu'il faisait mais il savait que ça lui plaisait. Ressentir les vibrations dans ses paumes, ça le rendait vivant. Et il n'a jamais cessé. Il a d'abord appris à jouer de la batterie, seul, puis du piano, toujours seul et enfin de la guitare, son instrument favori. Il a commencé à reproduire des morceaux, à l'oreille, puis à ajouter sa voix. Il a vu que ça matché, alors il s'est entrainé, il a poussé, poussé, poussé... Il a joué dans la rue, dans de vieux bars pourris, dans sa chambre, au Lycée lorsqu'il y était. Et il y a eu Lux. Bordel. Il a compris que c'était avec elle qu'il devait chanter et jouer, rien qu'avec elle. Elle avait la plus belle voix qu'il ait jamais entendu. La voix parfaite. La musique, c'est une drogue pour lui, il ne peut pas s'en passer. Ca le garde en vie, lui maintient les deux pieds sur Terre, bien ancrés dans le sol. 6 - la moto - Stan, il a besoin de frissons, il a besoin de sentir son corps s'emballer, ses membres flageoler, trembler sous la pression. Il a besoin d'entendre son coeur résonner dans ses tympans, de sentir l'adrénaline le booster à fond. La moto, c'est ce qu'il a trouvé de mieux pour ressentir tout ça. La voiture ne lui permettait pas de prendre son pied pleinement. Mais la bécane ... ça le fait clairement bander. Il se laisse porter sur les routes de campagnes, il met les gaz et slalome, la puissance l'obligeant à s'accrocher fermement au guidon. Mais ce qu'il aime par dessus tout c'est prendre Lux en passagère, lorsqu'elle entoure son torse de ses petits bras fins, lorsqu'elle presse sa poitrine contre son dos, quand elle le serre un peu plus fort quand elle a peur. Voilà ce qui lui plait. Alors il a dit adieu à la caisse et bonjour à la bécane. 7 - la surprise - Il a appris récemment qu'il était papa. L'une de ses conquêtes d'un soir, ou de quelques jours peut-être, est tombée enceinte et a décidé de garder le bébé. Stan n'en a jamais rien su. Et il a reçu cette foutue lettre, ce courrier l'informant qu'il n'avait pas le droit d'approcher de moins de dix mètres de sa fille. Sa fille ! Stan a pété un plomb. Il a appelé tous les organismes possibles, et il a su. Il a su qu'il était père d'une petite fille de quatre ans, que la mère de la petite était morte dans un accident de voiture mais qu'elle avait eu le temps de poser une restriction avant de mourir prématurément. L'enfant allait vivre chez ses grands parents et ne connaitrait pas l'existence de son père. Un sacré coup de massue dans la gueule de Stanislas. 8 - la drogue - Stan a pété un plomb. Il n'a rien dit à Lux, il ne voulait pas l'alerter, il ne voulait pas qu'elle sache qu'il pouvait lui aussi faire de grosses conneries, comme baiser sans capotes. Il voulait pas non plus qu'elle sache qu'il était père et que cette idée le rendait malade. Malade de savoir ça, malade de ne pas connaitre son enfant, malade de savoir qu'il ne pourrait JAMAIS approcher son enfant. Alors il s'est raccroché à ce qui pouvait lui redonner le sourire. Au départ c'était pour tromper Lux, pour lui faire croire que tout allait bien. Les paradis artificiels l'ont pris corps et âme et il ne veut plus les lâcher. Il en a trop besoin. Besoin pour faire face à cette merde, pour garder la tête hors de l'eau, pour conserver son masque. Tout allait bien, il trompait bien son monde, jusqu'à ce qu'il merde. Comme tout bon drogué il s'est endetté auprès de son dealer. Ce même dealer qui est venu directement chez eux, qui a retourné sa chambre, qui est tombé sur Lux et qui l'a menacée de lui trancher la gorge si Stan ne lui rendait pas rapidement la thune. C'est comme ça que Lux a appris la dépendance de Stan. Leur relation a failli voler en éclats mais c'est aussi à ce moment que la langue de Stan s'est délier. Depuis il tente de se désintoxiquer, mais c'est loin d'être simple. 9 - la boxe - Il est violent Stan. Il a vécu de sales trucs, vus de sales trucs, il s'est mangé des beignes dans la gueule pendant près de 4 ans, sans compter les sévices sexuels. Son père d'accueil était une vraie raclure. Il avait besoin de se défouler, Stan était là, c'était qu'un gosse, il essayait d'apprendre la vie, sauf que ça plaisait pas à l'autre connard, alors il le démontait. Du sang, il en a vu, beaucoup, et trop tôt. Il a rapidement appris que la vie c'était une vraie chienne, il encaissait, il fermait sa gueule. Il a compris qu'avant de savoir riposter, il fallait apprendre à encaisser. Ca l'a détruit, toute cette histoire l'a brisé, le sang, les pleurs étouffés dans les draps, le visage tuméfié, les coups de pieds et de poings dans la tronche, les hurlements qu'il poussait lorsque... Il était jeune, trop jeune. Personne ne devrait subir ça. Quatre ans. Ca a duré quatre ans avant qu'on le sorte de là. Mais c'est resté gravé dans sa chair, dans ses os, à jamais. Son âme porte les séquelles de cette maltraitance. Il ne le montre pas, c'est pas une fiotte. Il est fort. Il ne montre pas ses faiblesses, plutôt crever. Alors oui, Stan est parfois violent. Il lui arrive de démonter des mecs, mais ils le "méritent" toujours. Il n'attaque que ceux qui s'en sont d'abord pris à ceux qu'il aime ou à lui-même. Il tabassent ceux qui sont violents, ceux qui font du mal, qui blessent. Mais, pour éviter au maximum de taper sur des personnes et pour éviter la taule aussi, il a décidé de se mettre à la boxe. C'est virile la boxe. Ca lui plait. Et ça plait à Lux, il le sait, il voit son regard lorsqu'elle l'accompagne aux entrainements. Et il aime ça. 10 - la coloc' - C'était son idée à Stan. Ils étaient fauchés, ils s'aimaient déjà beaucoup, fallait qu'ils trouvent un moyen de s'en sortir, de vivre mieux et Stan avait besoin de s'échapper du taudis dans lequel il vivait. Alors ils ont décidé de vivre ensemble, dans cet appart'. Deux chambres, une salle de bain, une cuisine, un salon. Le grand luxe. Stan ayant le salaire le plus stable, il se charge de gérer les dépenses et ça lui plait. Il s'est chargé d'une mission : sauver Lux, prendre soin d'elle et lui apporter tout ce dont elle a besoin. C'est sa "gestion", comme il l'aime l'appeler. Il doit prendre soin d'elle. C'est comme ça. Ils vivaient comme un couple mais sans les désagréments. Pas de prises de têtes, pas d'engueulades merdiques, pas de routine. Mais pas de sexe non plus, bon, ça c'était un désagrément mais ça évitait les embrouilles. Ils faisaient leur vie. Chacun faisait ce qui lui plaisait. Lorsque la pression était trop forte, Stan sortait faire un tour. Mais ça ne l'empêchait pas d'avoir envie de ligoter Lux à son lit pour l'empêcher d'aller baiser à gauche à droite. Il ne le supportait pas. Parce qu'au fond, il voulait Lux.

Aujourd'hui, ils se sont enfin avoué leurs sentiments et même si tout n'est pas simple, Stan se sent presque entier, il lui manque encore quelque chose mais il est incapable de mettre le doigt dessus pour l'instant.


Faire des courses de caddie avec Lux › Manger des burgers, des pizzas et des sushis toute la semaine › Ne pas aller bosser › Se refaire tous les épisodes de Walking Dead › Fumer, fumer et encore fumer › Cuisiner, un peu, pour le chiot (Puppy) › Aller bosser, mais y aller en trainant des pieds › Baiser des brunes, grandes, et sans formes pour ne plus penser à la petite blonde aux courbes parfaites de l'appartement › Gratter pendant des heures, fredonner et écrire de nouveaux textes › Courir jusqu'à l'épuisement › Regarder Lux dormir, la réveiller lorsqu'elle fait un cauchemar, la prendre dans mes bras › Ne pas fermer l'oeil de la nuit › Défoncer la gueule d'un mec qui lui manque de respect › Me faire péter l'arcade sourcilière et ne pas aller à l'hosto › Lui hurler après parce qu'elle a fini le rouleau de papier chiotte › l'écouter me raconter ses histoires, pendant que je pisse la porte ouverte parce qu'elle déteste parler à travers une porte › essayer de manger plus sainement › faire des courses sans acheter de merdes, et échouer lamentablement › fumer des gros splif avec Puppy › Songer à céder à sa demande et lui prendre un chat › Penser à nourrir Flipper de temps en temps › Boire beaucoup d'alcool, tenir les cheveux de Lux pendant qu'elle vomit et rire, encore et encore... L'aimer jusqu'à en perdre haleine.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: B'choux / Anaïs - âge et pays: 24 ans, France - Lyon - type de personnage: Stan est un inventé - votre avis sur le forum: Super cutie, très simple, j'adoooore. - où avez-vous connu le forum: Avec ma Lux d'amour nous cherchions un forum où poser nos bagages (le nôtre ayant fermé brutalement ses portes). Et c'est mon chaton des îles (Ryan) qui m'a tenté avec Paper Hearts. ** - autre: Aimez-moi !


Dernière édition par Stanislas Coleman le Dim 1 Juil - 12:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 14:53

bienvenue mon chat   courage pour ta fiche, et si tu as des questions n'hésite pas 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 15:36

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 16:07

bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Marlene Kenway

get some sleep and i'll be fine

- paper notes : 558
- since : 07/04/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 16:14

bienvenue sur le forum

_________________

--- end of days
i bring the darkness, i am the thunder. i come from hell and iI’ll pull you under. i’ll make you feel the wrath of my ways, i’ll make it real. i’ll bring you end of days.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clara Andersen

a little storm with skin

- paper notes : 420
- since : 28/01/2018

( end game )

- getaway car.
address: sea side
contact book:
availability: closed (teddy, billie, julian)

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 16:39

bienvenue parmi nous I love you

_________________

we can go to the chateau marmont and dance, we got nothing to lose. i don't mind if you wanna go anywhere i'll take you there.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 3112
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ lula.
contact book:
availability: (off) lula, elian, april.

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 19:22

Bienvenue parmi nous. I love you

_________________

you unravel me with a melody, you surround me with a song.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1204
- since : 24/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (alex, alex/lisa, charles, clara, cole, layton, logan)

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 19:28

diego, puis ce pseudo.
bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche ! I love you

_________________
-  sometimes you wanna go back, but it doesn't work like that. Do you feel a little b r o k e n ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 589
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: Septembre

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 21:46

Bienvenue ici
Bon courage pour la rédaction

_________________
amours imaginaires



(c) proserpina - présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6452
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 22:05

J'ai hâte d'en découvrir plus ! Bienvenue sur le forum.
Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- paper notes : 513
- since : 17/06/2018

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Jeu 28 Juin - 22:19

bienvenue ici et bon courage pour ta fiche

_________________


    -----------------

    “ she is clothed
    in strength
    and dignity,
    and she laughs
    without fear of
    the future. ”

    whatever i write gets erased in a blink of an eye. every talk, every night, every memory, all are getting destroyed. in every breath, in every sigh, i am being punished for my sins. there is no heaven without destruction. (jannatein kahan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Jem Lyons

i put a spell on you

- paper notes : 700
- since : 18/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Sam 30 Juin - 11:45

bienvenue parmi nous I love you

_________________

- the starring role -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 15
- since : 28/06/2018

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Sam 30 Juin - 19:21

    Whaouuu
    Merci à tous pour l'accueil les petits gars

    Mon chaton, hâte d'avoir un super lien avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Dim 1 Juil - 0:00

bienvenue parmi nous I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jem Lyons

i put a spell on you

- paper notes : 700
- since : 18/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Dim 1 Juil - 14:05

je m'attendais pas à sa paternité surprise omggg
je valide, amuse-toi bien chaton

_________________

- the starring role -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    Mar 3 Juil - 11:53

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: Stanislas › the fire in my veins    

Revenir en haut Aller en bas
 
Stanislas › the fire in my veins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Such a bad day... [pv. Stanislas]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: