AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 all my love in the dark + lisa & teddy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 713
- since : 17/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: all my love in the dark + lisa & teddy   Ven 15 Juin - 0:45

Je gardais les yeux sur le vestibule - le coeur blotti dans un voile de sentiments étranges. Un ami contre un autre, une présence qui se transposait dans mes pensées. Troque de solitude et d’ambition. Espoir d’une normalité qui enlaçait enfin ma poitrine. Si je lui prouvais ma bonne foi, elle me croirait enfin. Elle verrait mes efforts de stabilité, loin de la compétition et des tribunaux de la ville. Je posais les coudes sur le rebord du canapé. Lisa  avait souillé notre promesse de fidélité. Et c’était nos vies que je condamnais. Un mariage d’habitude, conditionné par un complexe d’adolescent et ma folie des grandeurs. L’appréhension éveillait les souvenirs. Je marmonnais dans ma barbe. Le sang tournait dans mes entrailles, semant le doute dans mon esprit. Je pinçais les lèvres en inspectant les lieux. Les meubles étaient symétriques, rangés dans un ordre et une harmonie parfaites. Une illusion de bonheur qui devenait répugnante alors que je sillonnais les couloirs de la maison. Teddy savait. Je lui avais avoué entre deux gorgés d’alcool. Le masque était tombé et je me retrouvais à nu, les membres enchaînés par une vérité qui ne s’assumait plus. Il imaginait les courbes de Lisa, sa beauté transcendante et son tempérament enflammé. Une déesse mystifiée qui ondulait entre les lueurs du salon. Je m’approchais afin de poser la main dans la sienne. Nos doigts s’entrelaçaient dans une étreinte mensongère, devenue irréelle. La mesure était perdue. J’ignorais le vrai du faux. Les moments de complicité et les autres, ceux, où on prétendait seulement. Je soupirais en embrassant lascivement sa joue. Mes lèvres saignaient sur sa pommette, laissant la trace d’un baiser indélébile. «On se tient correctement d'accord ? » Je haussais les épaules en observant les cadrans de l’horloge. Il arriverait bientôt, créant l’irruption. Un choc entre deux mondes. Deux constantes plates. Je me redressais lorsque la sonnette retentit. Ma silhouette enjambait le sol afin d’ouvrir la porte. Il était là - il semblait pourtant, ailleurs. Je souris en lui adressant une accolade sobre. Puis nous avancions ensemble, tel un assortiment de lignes brisées, gravés sur les murs d’une maison qui menaçait de tomber en ruines. « Chérie, je te présente Ted. Il est médecin.» Une tentative de l’impressionner. De lui prouver que mon ami était à la hauteur, qu’il méritait cette intrusion dans nos vies. «Ted, je te présente Mme Ferguson. Bien plus jolie en vrai hein ? » Murmurai-je dans un souffle enjoué, inconscient du malaise qui s'installait doucement.

_________________
didn't you know love could shine this bright?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1265
- since : 17/12/2017

( end game )

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   Ven 15 Juin - 14:44

Ses iris bleues étaient collées au carreau de la cuisine. L’ambré du ciel se mélangeait aux nuages blancs et épais, une mousse de coton qui recouvrait l’immensité de cette étendue. Une odeur de sauce généreuse émanait d’une cocotte sur le feu. Les paumes posées à plat sur le plan de travail en granit, elle s’attardait sur un coin d’herbe du jardin, une herbe presque jaune, haute à certains endroits, inexistantes à d’autres. Un jardin fantôme, laissé à l’abandon, où jamais personne ne s’y détendait. Elle avait la nausée. Des vagues d’écœurement lui secouaient l’estomac, comme dans ces croisières en ferry, quand le vent agite les vagues et que l’immense carapace flottante, tangue, encore et encore. Les vapeurs âcres de la sauce n’aidaient en rien son malaise. Elle s’était lancée dans la confection hésitante d’un bœuf bourguignon, ce met français, trop bourgeois, trop long à préparer pour une femme comme Lisa. L’impatience la guettait, alors que les minutes défilaient. Elle prit une grande inspiration, insufflant à ses poumons un air nécessaire. Chaque pièce de la maison était rangée méthodiquement. On se moquait, de ces manies qu’elle revendiquait comme une fierté, de sa lubie de faire des listes, de trier. Alex, surtout, adorait la taquiner, déchirer les post-it, déranger les serviettes classées par couleur. Elle s’agaçait, rouspétait, puis ils riaient comme deux enfants aux cœurs légers et intactes. Ils étaient meurtris par les mensonges, par une soif de vengeance et de fuite. La main de son mari sur la sienne la sortit de sa torpeur. Leurs doigts s’enlacèrent naturellement, retrouvaient le chemin des caresses à l’unisson, comme une valse savamment orchestrée. Elle voulait se blottir contre lui, et tout annuler. Elle avait été stupide de le défier, de se plaindre qu’il ne lui présentait que des filles comme Joan. Alex était un compétiteur, le genre d’homme qui extermine en un regard le camp adverse, avec sa démarche autoritaire et ses discours enflammés. Elle l’admirait, pendant les procès. Elle buvait ses paroles comme du petit lait, le regardait avec les yeux de l’épouse fière et amoureuse. Mais Teddy, elle le connaissait. Client, puis ami, puis amant. Une erreur sur une ligne droite parfaite. Une courbe, qui avait détruit un équilibre hasardeux. Elle hocha la tête, se contenta d’un sourire, les yeux presque embués de larmes. « Promis. » La culpabilité se mélangeait au stress, amplifiait les maux d’estomac, le dégoût pour la nourriture et pour elle-même. L’envie de tout annuler à la dernière minute lui brûlait les lèvres, mais la sonnerie retentit, perturbant le silence et les pensées de Lisa. Les deux hommes s’avancèrent jusqu’à elle. L’amour de sa vie, et l’amant d’une nuit. C’était ironique, pensa-t-elle. Une farce, dont elle était l’auteur, qui se retournait contre elle, comme un boulet de canon. Son palpitant se logea au fond de sa gorge, prêt à être craché et piétiné sur le sol immaculé du salon. Ses prunelles se posèrent dans celles de Teddy. Une panique l’envahit, alors qu’elle tendit une palme moite à l’homme. « Lisa, enchantée, » articula-t-elle, doucement. Un rire léger s’échappa de ses lèvres pincées. « Mon amour, je t’ai déjà dit que la flatterie ne te mènera nulle part, » souffla-t-elle, sur un ton léger, se rapprochant d’Alex, passant un bras autour de son torse musclé et large pour son bras frêle. S’éloignant de Teddy et du vice, du pêcher qui la hante, nuit après nuit.

_________________
- He put a star in my heart, and I haven't stopped burning.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1204
- since : 24/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (alex, alex/lisa, charles, clara, cole, layton, logan)

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   Mer 27 Juin - 22:44

alex, lisa, teddy

he got a big smile, he's fake news
just run for cover, you've got nothing left to lose
(run for cover @the killers)

Si seulement il réalisait, sans doute qu'il serait déjà en train de faire demi-tour. De trouver une énième excuse. Un dernier prétexte pour se défiler – c'est un artiste dans la discipline, Teddy. Il impose ses disparitions et ses tours d’illusionniste à sa famille depuis des mois déjà. Fuir, ce ne serait pas contre Alex. Pas plus contre sa femme. Ce serait simplement contre lui-même, accepter de laisser son existence s'effondrer sous les promesses vicieuses de la dépendance. Alors il fait l'effort, Walsh, revêt ses plus beaux - faux – sourires, s'avance d'un pas décidé vers la demeure des Ferguson. Il pense à tous les bienfaits qu'il tirera de ces quelques instants, du sentiment d'accomplissement qu'il emportera sous son manteau en rentrant, ce soir. Porté par la légèreté de l'instant, il appuie sur la sonnette, sans même se douter des conséquences. Sans s'imaginer que de ce geste si anodin, le monde s'arrêtera de tourner le temps d'une soirée ; qu'il écorchera une vie d'amour et détruira quelques belles années d'amitié. Il y a Alex d'abord, Alex et ses sourires chaleureux, débordant d'une authenticité que Walsh lui envie un peu, parfois. Et sur l'arrière-plan du tableau, il y a l'ombre froide qui se faufile, une silhouette élégante qu'il discerne mal – ou qu'il refuse simplement de voir. Elle s'approche et se précise, des souvenirs trop précis pour souligner son regard, une vérité qu'il aurait préféré oublier. La voir, c'est un choc qui lui fait éclater le cœur, grille quelques neurones au passage, ça a le goût amer de l'impossible et pourtant, c'est trop palpable, trop réel. Il revoit le comptoir et les sourires charmeurs, les rires et les promesses éphémères qui se sont mêlées aux bruissements des draps. Elle éclipse tout le reste, Lisa, avec ses grands yeux bleus. Elle efface brièvement Alex du décor, le temps que Walsh se rappelle de comment on respire. Qu'il prenne l'ampleur des dégâts. Les enjeux d'une soirée qui ne devait être que banale. Formalité sociale devenue procès du siècle. L'ironie est douce, alors qu'il se sent comme un criminel entre deux avocats – oh, karma. Il lui serre la main et se perd dans un jeu d'acteur maladroit. « Enchanté, hm, Teddy. » Il se détourne d'elle et cherche les solutions au fond du regard d'Alex, une issue à cette mauvaise comédie romantique qui promet de tourner à la tragédie grecque, tôt ou tard. Mais il n'y a rien de plus que de l'insouciance au creux de ses yeux. Teddy, il est bien obligé d'improviser. De retrouver un grand sourire, de jouer sa partie, comme toujours. « Je ne peux qu'approuver ceci dit, il n'a pas menti. » Il se rappelle de tous les mots de l'avocat avec détail. De la possessivité et de la jalousie. Il se demande alors comment est-ce qu'il va finir Walsh – égorgé comme le bétail qui a bercé l'enfance d'Alex ? Il tente de s'échapper de cet état catatonique en tendant la bouteille de vin à Lisa. « Quoi qu'il en soit c'est un plaisir de te rencontrer Lisa, Alex m'a beaucoup parlé de toi. » Mensonge qui se mêle à la réalité. Il essaye de dissimuler sa nervosité et son âme qui nécrose sous le poids de cette énième erreur. À croire qu'il n'est bon qu'à ça, Teddy, qu'à détruire ; écorcher des cœurs qu'aucune chirurgie ne pourra réparer.

_________________
-  sometimes you wanna go back, but it doesn't work like that. Do you feel a little b r o k e n ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 713
- since : 17/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   Dim 1 Juil - 21:57

Sentiment étrange - inconnu, terrifiant. L’insouciance perlait au coin de mes lèvres étirées. L’impression de perdre son amour à nouveau. De le laisser partir à tout jamais. Jusqu’à quand, allais-je supporter ses promesses instables ? L’identité imaginaire d’un amant qui hantait nos souvenirs ? Le voile tombait sur le sol. La vision claire, le sang en feu. Il y avait quelque chose ici. Le malaise roulait sur mon dos, aiguisant ma posture au milieu de la pièce. Mes yeux furetaient autour de leurs silhouettes qui s’amenuisaient sous les lueurs de la lampe. Mon esprit analysait ce que mon coeur ignorait. Un vice contre un autre, je sentais le mensonge caché derrière le sourire. J’imaginais le pire - le meilleur, la collision entre les deux et l’explosion du monde sous mes pieds. Mes cils s’agglutinaient en fixant les expressions qui se succédaient sur ces faciès familiers. Une femme aimée. Un ami trop cher. Ils portaient les réminiscences d’une loyauté qui s’effritait entre mes paupières. Lisa s’approchait, elle cherchait le réconfort dans mes bras. Sa main moite s’accrochait à mon torse. Fatale erreur, ses gestes s’emmêlaient, créant les symboles d’une vérité qui prenait doucement forme. Les vacillements de sa voix, la panique dans ses yeux. Tout la trahissait. Je hochais la tête en m’éloignant, posant sa paume sur rebord du canapé afin d’effacer les perles de sueur sur le tissu. Mon sourire ne changeait pas. Aussi droit et imperturbable qu’une confrontation face au juge. Mes arguments étaient trouvés. Elle avait brisé mes os. La charpente qui maintenait mon équilibre. Et maintenant, je vacillais dans les couloirs de notre maison. Mon corps amorphe errait dans la douleur infligée par ses milles déceptions. Teddy n’avait rien fait. Il était habituel, aimable. Epoustouflant dans son personnage. Je me tournais vers le bar. Je me servis un verre avant de me tourner vers mon invité. « Je ne mens pas, souvent. » Sifflai-je en le guidant vers le sofa. Je prenais place dans le séjour, posait un verre de bourbon sur la table. « Il y a du soda si tu préfères. Chérie, tu pourrais en chercher s’il te plait ? Profite pour te rafraîchir, tu es blanche comme une oie.» Ma voix était harmonieuse. La colère limitait les bégaiements. Elle conditionnait, l’instinct primitif. J’avalais une gorgée de liqueur en me penchant vers Teddy. «Je crois qu’elle a revu son mec. Elle est bizarre depuis quelque jours. » Murmurai-je sur le ton de la confidence. Mes pensées se confondaient - j’ignorais la vérité. Mais j’assemblais les pièces manquantes. Je savais que l’attitude de Lisa était liée à son adultère. Je savais, qu’elle occultait ses émotions. Mon amitié avec Teddy la dérangeait. Parce que j’avais une autre distraction. Qu’en plus de travailler, je veillais dans les bars. Je l’oubliais, et l’absence suffisait à la faire ployer. A la détourner. « Désolé de t’infliger ça.» Je haussais les épaules en échappant un rire nerveux.

_________________
didn't you know love could shine this bright?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1265
- since : 17/12/2017

( end game )

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   Lun 16 Juil - 22:03

La pièce rétrécissait. Les murs se rapprochaient, lentement, mais sûrement, enfermant ses poumons dans une cage étouffante. Il y avait un bourdonnement au creux de ses oreilles, puis un silence oppressant. Les lèvres des deux hommes remuaient, sans qu’aucun son ne lui parvienne. Elle voulait rire, à gorge déployer. Se moquer de l’ironie, du karma, des expressions stupides du destin. Qui fait le malin, tombe dans le ravin. Quelle belle connerie. Quelle insouciance, de croire qu’elle pouvait enterrer ses secrets au fond du jardin, sans que jamais personne ne les découvre. Le monde était petit, pensa-t-elle. A croire qu’ils vivaient dans un microcosme, sous un dôme même, où tout le monde se connaissait, se côtoyait. Les rues de Brighton regorgeaient d’inconnus suffisamment charismatiques pour supporter le caractère de son mari. Pourtant, c’est sur Teddy qu’il était tombé. Teddy, et son sourire facile. Teddy, et ses promesses d’évasion sous des draps froissés. Elle était tombée, Lisa. Elle s’était laissée bercer par les regards et l’attention, les caresses et les vapeurs sucrées de l’alcool. Sa gorge se serrait. Elle déglutit avec difficulté. Les images de cette soirée se mélangeaient à dix ans d’amour et de fidélité. Dix années, souillées par un manque palpable, par un cœur solitaire, par une maison vide. La silhouette d’Alex s’éloigna de la sienne, comme un pilier solide qui pliait sous le poids d’une tension évidente. « Le plaisir est partagé. Malheureusement, je ne peux pas en dire autant. Alex n’est pas très bavard quand il s’agit de ses amis. » Elle se redressa, acceptant la bouteille de vin avec un sourire. « Il a peur que je les lui pique, » lança-t-elle, les doits agrippés au goulot de la bouteille. Ses prunelles se posèrent dans celles d’Alex. Sa voix était stable, presque trop sereine. Il la connaissait, Alex. Il y avait quelque chose d’étonnant et d’effrayant, à partager sa vie avec son meilleur ami. Elle était ce livre ouvert, pour lui. Chaque expression, chaque parole, chaque faux pas lui était évident. Les martèlements de son palpitant causaient une douleur au creux de sa poitrine. Elle rejoignit la cuisine, posant aveuglément la bouteille de vin sur le comptoir. L’odeur de la sauce était encore plus écœurante. Les vapeurs âpres formaient une épaisse buée sur les fenêtres de la cuisine. Elle avala généreusement les gorgées de deux verres d’eau. Il fallait qu’elle se ressaisisse, qu’elle éloigne les doutes, qu’elle se comporte comme l’épouse qu’elle avait l’habitude d’être en société. Masque et sourire en place, elle s’empara d’une bouteille de soda, avant de regagner le salon. Elle prit place sur le fauteuil en face des deux hommes, jambes parfaitement croisées. « Alex, chéri, tu peux être un gentleman et nous servir s’il te plait ? » S’enquit-elle, la voix plus calme, l’expression impassible.

_________________
- He put a star in my heart, and I haven't stopped burning.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1204
- since : 24/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (alex, alex/lisa, charles, clara, cole, layton, logan)

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   Dim 22 Juil - 12:50

Le cœur dérape et les erreurs ricochent au creux de sa carcasse maladroite. Absorbé par des souvenirs interdits, son regard s'éteint et ses certitudes vacillent. Il pourrait inventer quelque chose et partir. Trouver une énième parade pour fuir les ennuis, mais il reste là, vissé sur le sofa, à affronter l'inévitable. Ses sourires meurent aux coins de ses lèvres, la sincérité s'évapore dans la nature. Il ne lui reste plus qu'à faire semblant, à assister à cette énième catastrophe sur un parcours déjà semé d'embûches. Un ami et une amante. Le passé valse avec le présent, et tout semble voler en éclat. Il se renfrogne et se laisse mourir entre deux sourires en demi-teinte à Alex. Ses yeux délavés longent la silhouette féminine qui s'échappe. Lui aussi voudrait disparaître, juste le temps d'une franche inspiration, de trouver une diversion. Mais Alex est là avec son regard involontairement inquisiteur et ses sourires gorgés d'insouciance. Il a envie de se lever d'un bond, Teddy. De dégueuler la vérité et la laideur de ses actions. Se soulager d'un poids qu'il ne pensait jamais avoir à porter. « Elle. Elle me semble tout à fait normale. Et vraiment charmante. » Il se pince les lèvres et écorche son regard du sien. Cherche une réponse, un signe – une preuve évidente qu'il se doute de quelque chose. Il sait. C'est sûr, il est au courant. Teddy, il aimerait qu'on lui montre les caméras et que le cauchemar s'arrête. « Et tu n'as pas à être désolé. Tu sais, si vous êtes fatigués, je peux totalement repasser une autre fois, ça ne fait rien. » Il essaye de se créer des issues de secours. De trouver une solution pour se tirer de cette maison qui prend doucement feu. Lisa revient dans le tableau, un peu trop vite sans doute. Walsh, il la fixe, il cherche une solution au fond de ses prunelles. Le pire lui semble pourtant inévitable et la sentence se rapproche. Le couperet finira par tomber, mais il ne va certainement pas se précipiter aux pieds du bourreau. « Alex m'a parlé de dix ans de relation, c'est vrai ou c'était juste pour me rendre jaloux ? » Il s'abandonne à la conversation dans un sourire. Mais ça sonne faux. Pire qu'un sitcom qui passerait sur les heures creuses d'une télévision sud-américaine. « Parce que si c'est le cas, je veux bien connaître le secret. » Qu'il lâche dans un soupir avant de se laisser happer par le contenu de son verre. Il ne les regarde même plus, Teddy. Il n'y arrive pas. Dans les sourires d'Alex, il voit tout ce qu'il est en train de détruire. Tout ce qui va finir par voler en éclat. Il devrait lui dire, il le sait, mais il a envie d'être égoïste, juste encore un peu. Ses doigts s'entortillent sous le poids de la nervosité et sa jambe tremble frénétiquement. Les secondes avant la fin du monde sont précieuses. Au moins autant que l'était cette amitié qui s'étiole sous ses yeux.

_________________
-  sometimes you wanna go back, but it doesn't work like that. Do you feel a little b r o k e n ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 713
- since : 17/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   Lun 6 Aoû - 9:46

S’approcher du danger, effleurer la pente et s’accrocher. Eviter la chute. La désillusion. Mes doigts s’emmêlaient au coin des meubles. Je fixais les agitations de la pièce. Mon regard traçait des lignes sur les murs, y laissant un sentier imaginaire pour que mon esprit s’échappe. Pour que le doute s’arrête. Mais les pensées chaviraient et les images apparaissaient. Un millier de questions confuses et de gestes déplacés. Je détestais toutes les versions. Lisa et l’autre. Lisa et n’importe qui. Même Teddy. La jalousie me rendait fou. Elle m’extirpait de la réalité. Mon coeur vibrait entre mes côtes, lassé d’une charnière épaisse et brûlante. J’étais fatigué de me battre, de l’aimer avec la ferveur insoutenable d’un adolescent. Ma bouche se pinçait et j’avalais le whisky. Les saveurs se mélangeaient. Je respirais les méandres d’une cigarette que je n’avais jamais fumé. Parce que les cendres s’accumulaient en moi. Le feu se consumait et s’élevait dans ma chair. Je me redressais, l’estomac tordu par un sentiment étrange. Le liquide roulait dans ma gorge. Une chaleur qui devenait insipide. Une ivresse qui tardait à prendre effet. Je m’installais avec la bouteille et versait deux verres, telle que ma femme l’intimait. Un geste précis, noyé dans un océan de confusions. Elle s’était ressaisis Lisa. Sa chevelure nébuleuse et sa posture aiguë, transcendaient l’espace. Je m’attardais sur son visage, hypnotisé, charmé jusqu’au fond de l’âme. Elle était enchanteresse. Elle effaçait la douleur et transposait les émotions. Je déglutis en prenant place. Tout le monde était nerveux. Et peut-être qu’il ne s’agissait que d’une réflexion de mes propres tourments. Peut-être que la possessivité devenait malsaine au point que mon essor s’épuise. Je forçais un sourire et hochais la tête. « Non. Absolument pas. Tu es notre invité, Ted. Tu es le bienvenu. » Affirmai-je d’une voix monocorde. La bienséance s’imposait. Je fis tourner le verre entre mes doigts. « Oh il n’y a pas de formule magique. Je suppose, qu’au bout de dix ans on se supporte.» Soufflai-je en m’approchant de Lisa. Ma main glissait sur la sienne, effleurait l’alliance qui enserrait son annulaire gauche. Le mariage était une promesse éphémère. Ce n’était pas le divorce qui m’effrayait mais l’éternité sans elle. Je pinçais les lèvres et buvais encore. «Teddy est médecin. Il est très occupé, c’est pour ça que je ne parle pas de lui. Alors que toi, t’es tout le temps dans mes pensées. » Murmurai-je en soulevant lascivement sa main. Pour le meilleur et pour le pire. Mes lèvres enlaçaient sa paume afin d’y déposer un baiser. Une marque indélébile sur son derme. « Puis pourquoi tu veux piquer mes amis. J’en ai pas beaucoup. Et là, tu veux trainer avec Teddy?» J'étais suspicieux. Je me détachais, toujours à l’afflux du détail, de la petite erreur qui se glissait entre nous. Lisa était étrange. Et je l’étais aussi. Depuis, l’adultère je n’avais jamais cessé de l’être. « J’espère que tu aimes la bouffe des champs. Lisa a préparé mon plat préféré. Un truc bien rustique, ça te changeras la vie.» Tout comme cette soirée. La bombe à retardement cliquetait sous mon crâne. Je le sentais jusqu’au tréfonds de mon âme. J’entendais chaque claquement de l’horloge. Et malgré ma bonne foi, je ne parvenais pas à chasser cette impression de captivité. L’impression d’être prisonnier dans mon propre univers.

_________________
didn't you know love could shine this bright?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: all my love in the dark + lisa & teddy   

Revenir en haut Aller en bas
 
all my love in the dark + lisa & teddy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» › love in the dark, antigone.
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side. :: résidences.-
Sauter vers: