AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 tu danses et puis tout va (lip)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: tu danses et puis tout va (lip)   Lun 11 Juin - 21:22

lip & nora
{ Et si j’m’y penche un peu d’trop
C’est le vide qui m’attire }

Lip, la déchirure. Ce mec, elle l'aurait croisé plus tôt, elle en aurait fait son quatre heure. Et il aurait adoré ça. Mais l'espace temps est une chose étrange, il ne l'a mis sur sa route que tardivement. C'est peut-être la meilleure chose qui lui soit arrivé ces derniers mois. Adler, elle a besoin de lui. En façade, il lui sert de guide dans cette ville qu'elle ne connait que de manière superficielle. En vérité, il est l'inspiration qu'elle attendait. Le signe. L'estropié et sa misère sont le fuel de son nouveau torchon. Celui-ci, elle y croit. Pour l'instant, Nora n'a que des bribes, elle construit son schéma narratif au fil des précieuses informations que le blond distille dans leurs conversations. Plus ils apprennent à se connaitre, plus il la fascine. C'est magnétique. Sa détresse la fait vivre ; sa force lui impose le respect. Enfin, relatif, le respect, n'oublions pas qu'elle l'utilise. Elle lui dira certainement ce qu'elle prépare, un jour. Si l'occasion vient, si l'objet final raisonne un peu trop comme la biographie de sa vie. Mais pour l'instant, pas besoin de lui faire peur. Parce qu'elle en est sûre, le jour où il apprendra son entreprise, Olsen prendra le large. S'il ne le fait pas avant. Elle a beau avoir confiance en ses charmes, ça ne semble marcher qu'à moitié sur lui. C'est un peu chiant, entre nous. Elle aurait préféré qu'il tombe à ses pieds. Ça aurait rajouté du pathétique. Mais, encore une fois, peut-être n'en serait-elle pas là s'il avait fallu qu'elle trouve un autre guide suite à une baise décevante. Ou trop intense, selon. Alors elle en reste là, avec ses remarques ambiguës, son sourire en coin et ses yeux de biche ; elle bat des cils quand ça lui chante, le renvoie chier quand elle en a marre. Leur espèce de duo fonctionne pour l'instant, c'est le principal. Elle a besoin d'en savoir plus. De creuser l'homme pour esquisser le personnage. 'Pour un ancien sportif, jte trouve pas bien rapide !' elle le toise, les bras croisés sur sa poitrine, un sourire narquois aux lèvres. Ménager les gens, c'est pas son truc, elle va pas commencer avec lui. 'Je peux savoir ce qu'on fait là ? Il n'y a rien ici ! Et puis, il fait froid.' parce qu'en plus d'être en retard, son guide n'est pas trop porté sur les détails. Castle Hill et sa verdure, c'est bien beau, mais aujourd'hui, la new yorkaise d'adoption aurait plutôt opté pour un café bien au chaud en centre ville. C'était sans compter sur les plans de Lip.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: tu danses et puis tout va (lip)   Jeu 28 Juin - 19:56

nora & lip

i feel like i'm drowning
and you're holding me down
(i feel like i'm drowning @two feet)

Il se demande encore pourquoi est-ce qu'il a dit oui. Sans doute parce que, dans le fond, il n'a rien de mieux à faire de ses journées désormais. Il a besoin de bouger, de s'égarer dans les rues de Brighton pour ne pas rester enfermé chez lui et devenir taré. Les murs sont trop grands pour lui tout seul et puis, elle a laissé des morceaux d'elle, parsemé les meubles et les étoffes de son parfum. Comme pour le torturer. Rappels douloureux d'un passé commun sur lequel il ne parvient pas à tirer un trait. Il lâche un soupir en clopinant avec sa prothèse. Il apprend encore à se faire à tout ça. À ce corps qui n'est plus tout à fait le sien, à mi-chemin entre un vieillard et le prototype de Robocop. « Toujours aussi aimable, Adler. » Qu'il lâche dans un soupir, reprenant son souffle avant de poursuivre son chemin en pente. La montée est la pire, ça ira mieux après – enfin, il l'espère un peu naïvement. Il la rejoint de sa démarche bancale. Se perd dans ses sourires malicieux. Malgré cette aura froide et hautaine qu'elle dégage, il a décrété qu'il l'aimait bien. Elle ne le ménage pas, bien au contraire, pourtant. Elle prend un malin plaisir à la bousculer. À le renvoyer à sa condition d'éclopé. Ça lui ronge les tripes autant que ça le motive – mais ça, il est bien trop fier pour l'admettre. Il souffle un bon coup en arrivant à ses côtés et observe les environs. C'est comme dans ses souvenirs. Humide et désert. Affreusement silencieux. « Tu ne peux pas t'empêcher de piailler et de te plaindre comme une enfant, pas vrai ? On est là justement parce que c'est calme. Arrête de faire l'enfant. » Il la dépasse et se remet à marcher le long du sentier. Songe à son kinésithérapeute qui le tuerait sans doute, s'il le voyait ici. Peu importe. Il prend de l'avance, même quand ce qui reste de son genou lui fait mal. C'est une énième bataille contre lui-même à gagner et il serre les dents pour y parvenir. « On m'a dit que tu voulais voir du pays. » Il lâche un soupir et s'arrête un peu plus haut dans le sentier pour se tourner vers elle et ces étendues verdâtres. Il n'y a pas grand chose ici, pas un seul regard à part le sien pour critiquer sa silhouette singulière. Il retrouve un semblant de sourire alors qu'il la dévisage. « C'est le genre d'endroit qui inspire les écrivains ratés, à ce qui paraît. » Qu'il rajoute en haussant les épaules, moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
 
tu danses et puis tout va (lip)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) Je suis tombée amoureuse pendant qu’il lisait, comme on s’endort : d’abord doucement et puis tout d’un coup. - Lien amoureux
» TOUT JETER, PUIS GARDER LA POUBELLE.
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: