AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 et nous avons des nuits plus belles que vos jours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 94
- since : 03/06/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: maddox \ marlene \ anwar (3/5)

MessageSujet: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Dim 3 Juin - 23:23




- oswald nevill -
dix mille degrés place de la paix


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: trente ans d'existence, trente ans pour rien. les vingt-neuf ans sur ses papiers ils sonnent faux, un martèlement vain sur un piano désaccordé. la symphonie raillée de son existence, elle a éclaté sur le fa mineur de ses cris lorsqu'il a vu le jour dans la demeure familiale, eridge park. c'était sublime, plein de fureur et de rage, comme les mélodies de beethoven, et pourtant ô combien inadapté aux murmures feutrés de la noblesse britannique. - origines et nationalité: la grande-bretagne, c'est pas juste une location géographique mise en évidence par son monopole sur l'arbre généalogique d'oz. c'est une fierté, un drapeau que l'on agite fièrement, une nation autour de laquelle on doit construire son identité. oswald, lui, la grande-bretagne, l'angleterre, le pays de galle (ce trio de noms qu'il a bien trop entendus), il les vomis, il leur crache dessus, il en souille la réputation supposée grandiose. il rêve d'autres frontières, il dessine du bout des doigts des contrées exotiques d'où son sang aurait pu être importé - italie, suède, mongolie, bolivie, egypte. mais non. la monarchie britannique est inscrite dans son adn en lettres d'or, en caractères empoisonnés.  - statut familial: la réciprocité dans le mépris plutôt que les liens du sang. et papa siffle les insultes qu'il n'ose dire tout haut, et maman elle pleure dans son mouchoir tous les soirs (vois c'que tu fais à ta pauvre mère, oswald) et ses frères et soeurs, ils osent plus le regarder. un héritier dont on se passerait. christopher nevill, marquis d'abergavenny, et c'est justement la seconde particule qui révulse oz. le titre que lui sera obligé d'endosser. il rêve de liberté, on lui offre de l'or, on le somme d'être reconnaissant. entre lui et sa famille, c'est le hiatus nécessaire entre un orphée et des midas. - statut civil: idéalement, il devrait être beaucoup de choses ; fiancé, marié, père. on irait jusqu'à préférer le divorce à son attitude volage, son désintérêt total de l'engagement, et surtout, des femmes. l''attente d'un petit-fils se fait lancinante, et l'image de la femme qui saura étouffer les ardeurs d'oz n'est plus qu'une chimère, un mirage vacillant qui se dissipe et glisse entre les doigts. - occupation: l'héritier au titre de marquis d'abergavenny. on attend rien de plus de lui, si ce n'est une éducation. lui, s'y refuse - alors l'aristocratie s'indigne, tonne, réclame, s'époumone, se précipite vers la conclusion logique d'un tel affront ; tu goûteras à la vie de plébéien à laquelle tu aspires tant - oz, sisyphe des temps modernes ; avec dépit, il observe ce rocher qu'il devra faire rouler jusqu'au sommet de la montagne, ce supplice sans fin : la vie active. pour palier à l'argent que sa famille refuse de lui envoyer, il enchaîne les boulots, se salit les mains, regarde avec désespoir ses ongles brisés et sa peau écorchée. jamais il restera plus d'un mois à la même tâche parce qu'il se lasse de tout, trop vite. c'est un enfant de l'éphémère, oz, un enfant qui ne sait pas survivre dans le monde réel. - cinq choses favorites: un ; l'équitation. sport ayant nécessairement fait partie de l'éducation du jeune marquis ; d'abord une corvée (dieu sait à quel point il avait peur de ces grandes choses), il a lentement mais surement appris à en apprécier le contact. plus vieux, il a découvert que ces bestioles n'étaient pas simplement des machines de guerre dotées d'un esprit propre - elles représentaient aussi une arche vers la liberté, vers l'émancipation éphémère. les cheveux ont été sa sortie de secours pendant des années et, même avec la présence salvatrice d'un centre équestre dans les alentours de la ville, il se surprend souvent à regretter les grandes écuries familiales. // deux ; les avions. amélia earheart, antoine de saint-expéry, mermoz - il est éternellement fasciné par les mystères de ces empereurs du ciel. voir ces géants d'acier naviguer en tant que maîtres du ciel et du monde parmi les nuages, c'est quelque chose d'ontologiquemet poétique à ses yeux. le fatidique et si de sa vie, celui qui pince le coeur et tord l'estomac, c'est le mirage d'une carrière dans l'aviation civile. un destin bafoué prématurément par les a priori d'un père sceptique et d'une éducation que l'on pensait tracée d'avance. // trois ; sa chienne, splendide azawakh. une race signifiant "l'orgueilleux" et un nom presque aussi pédant que ce titre qu'il rejette systématiquement, operation ivy of bamako's streams. probablement la seule chose de valeur que ses parents ont daigné lui octroyer - le mépris se lisait de toute façon sur leurs visages lorsqu'ils observaient cette curieuse chimère, mélange entre un pur-sang arabe et une biche effarouchée, trop précieuse pour la chasse, trop hautaine pour la compagnie. cette relation exclusive entre lui et son chien convient parfaitement à un oswald possessif, appréciant de façon presque perverse la dépendance de son animal vis-à-vis de lui. // quatre ; les théories du complot, plus un péché mignon qu'une réelle passion. oz, il aime compenser le vide permanent de sa vie par les turpitudes chimériques qui voient le jour sur des sites obscurs. tout est bon à prendre, et plus la chose est impensable, mieux c'est ; lui, il veut du scandaleux, de l'adrénaline, ne pas en dormir la nuit et se faire dévorer l'esprit par l'inévitable "et si c'était vrai ?". // cinq ; les tours de passe-passe, parce qu'oz est, mine de rien, beaucoup trop doué de ses mains. lorsque les fins de mois se font trop dures, trop éprouvantes, il met en oeuvre sa magie de comptoir pour impressionner les passants, leur réclamer quelques sous qu'il leur extorquera de toute façon s'ils osent passer le chemin sans charité aucune. - saison préférée: le printemps, pour une raison terriblement triviale : la fin de la chasse. février sonne les cloches de l'arrêt de cette saison empestant le sang séché sur l'écorce des arbres, et pendant les mois printaniers, oz pouvait vivre sans s'inquiéter de ce rendez-vous hebdomadaire qui lui crevait systématiquement le coeur.  - traits de caractères: rêveur ; insolent ; sociable ; blasé ; sarcastique ; confiant ; inconscient ; sûr de lui ; familier ; franc ; dynamique ; jaloux ; compétitif ; charismatique ; arrogant ; soigneux ; pédant ; révolté ; rancunier ; ouvert d'esprit ; calculateur. - groupe: celosia. - avatar: xavier dolan.

ii. swing wide your crane, run me
You’re a disgrace, Oswald. Les mots ne lui font plus aucun effet. Il fixe son père sans ciller – le désintérêt ne fera qu’attiser son amertume, rendre sa harangue plus cinglante et plus longue. Do you honestly believe our ancestors died and shed their blood just so you can spit on their name like that ? You’re a Nevill, young man, whether you like it or not, and you shall act as such from now on. Les mots s’échouent sur les rives de sa conscience comme des charognes dévorées par la répétition systématique. Il n’en entend même plus le sens à force de les avoir écoutés sans cesse, comme un disque rayé que l’on joue en boucle en espérant que l’harmonie désagréable de l’aléa deviendra plus charmante à l’oreille au bout d’un moment. Alors qu’enfin, il se tourne vers la vitre de la voiture qui les reconduit au château familial, les sentences du patriarche ne résonnent plus que comme un écho lointain dont il ne saisit que quelques mots isolés. Honor, tarnishing, appeal, lust, et le reste est omis. Un instant, Oswald ferme les yeux, se laisse bercer par les soubresauts des pneus sur le chemin accidenté. Il trouve du réconfort dans le déséquilibre et la confusion, et, s’enfonçant toujours un peu plus loin dans les méandres d’un esprit grisé, il se rappelle.
Il se rappelle les pique-niques mondains du dimanche après-midi, les bas en laine qui le grattaient toujours horriblement, et la grenouille désinvolte, qui, s’étant invitée sur le drap où trônaient les victuailles, avait effrayé toute l’assistance et avait fini écrasée sous la chaussure de l’oncle William.
Les jeux qu’il inventait avec son frère et sa sœur, qui se finissaient nécessairement en chamailleries hargneuses. Il ne supportait pas de perdre, se devait de tricher, systématiquement.
Le film
Orange Mécanique, qu’il a regardé avec de grands yeux. It’s funny how the colors of the real world only seem really real when you watch them on a scren.
La violence de son premier baiser, partagé avec le fils du jardiner. Le goût pourtant si discret du sang sur sa langue dont il avait retrouvé les effluves lorsque la main de son père avait rencontré sa joue, quelques heures plus tard.
Le regard vide de l’étalon bai qui s’était endormi éternellement sous la piqûre du vétérinaire, après s’être cassé une jambe. Les échardes dans ses doigts après qu’il ait crispé ses poings sur la barrière derrière laquelle il se cachait.
La seule fille à laquelle il s’est jamais intéressé, que son père a désapprouvé car elle n’était pas comme il faut. Oz, du haut de ses dix-sept ans, avait compris l’euphémisme derrière lequel se cachaient les mots que le marquis n’osait pas tellement prononcer :
parce qu’elle est noire.
It’s about time…
Cette fois où il a compris toutes les implications qui résonnaient dans l’écho du mot « Marquis » - nécessaire particule de son identité. Il ne se souvient plus de la situation, juste de l’amer sentiment de malaise qui s’était emparé de son estomac.
Are you even listening to what I’m saying, Oswald ?

Il se redresse, cligne des yeux, comme réveillé trop brutalement d’un rêve étrange. Il inspire, se frotte les paupières, sa voix rauque couvrant à peine le bruit des pneus. I guess I am. Il sent la suspicion de son père et son regard lourd de reproches sur lui. Il relève les yeux, et, dans l’instant momentané où le contact visuel est rétabli, il y a cette réalisation muette, transcendante, que tous deux tentent d’ignorer chaque fois qu’elle leur apparaît : leur relation ne peut exister, n’existera jamais, que dans le conflit et les hiatus. Le conflit. Le mot résonne, se répète dans l’esprit d’Oswald, ad nauseam.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: la métamorphose d'hermès // nastasia. - âge et pays: toujours dix-neuf ans, toujours en france. - type de personnage: toujours inventé, je suis une ermite égoïste, pardonnez moi.  - votre avis sur le forum: il est encore plus beau que jean-marie lepen dans une robe gucci à la pleine lune. - où avez-vous connu le forum: bazzart. - autre:    

_________________
le ciel est clair tant que dure son cours, et nous avons des nuits plus belles que vos jours (racine)


Dernière édition par Oz Nevill le Jeu 7 Juin - 13:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6836
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Dim 3 Juin - 23:25

C'est quand tu veux que tu arrêtes de nous éblouir avec tes personnages de dingue, Nastasia. J'suis frustrée af parce que ton imagination est trop exceptionnelle, quoi.
Re bienvenue again.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nash Kershaw

be happy, it drives people crazy.

- paper notes : 3673
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ lula.
contact book:
availability: (off) lula, elian, april, bash.

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 0:36

DOLAAAANNN.
Rebienvenue avec ce personnage qui promet, comme tous les autres.

_________________

the biggest adventure you can take is to live the life of your dreams.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 139
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 4:14

wah, ce choix, la perfection. I love you
(re)bienvenue à la maison.

_________________
mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 5:33

Rebienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 8:33

Rebienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 94
- since : 03/06/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: maddox \ marlene \ anwar (3/5)

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 10:22

@Lula Goldstein fsfhks tu m'as rougir putain, c'est pas humain.
merci beaucouuup, t'es un amour

@Nash Kershaw xavier c'est bébé
merci à toi, c'est vraiment adorable

@Samuel Clifford @"Sienne Fairchild" @Charles Burgess fhskf merci à vous tous vraiment

vous êtes touts trop mignons, j'vous aime

_________________
le ciel est clair tant que dure son cours, et nous avons des nuits plus belles que vos jours (racine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Marlene Kenway

get some sleep and i'll be fine

- paper notes : 638
- since : 07/04/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 10:34

mais non putain, ce personnage est tellement parfait
j'ai trop hâte de lire la suite
rebienvenue à la maison

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 11:07

déjà re-fan de ton nouveau perso (l'avatar je )
rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 12:03

rebienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 16:36

que c'est classe par ici re-bienvenue dans le coin
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Lun 4 Juin - 23:34

rooh t'ecris toujours aussi bien d'un perso à l'autre c'est agaçant rebienvenue louloutte hâte d'en voir plus
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Mar 5 Juin - 13:07

C'est beau c'est beau c'est beau
Rebienvenue avec Oz
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 94
- since : 03/06/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: maddox \ marlene \ anwar (3/5)

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Jeu 7 Juin - 1:02

@Marlene Kenway c'est adorable hfhefhfkh merci beaucouuup
@Ruby Barden maaais toi aussi t'es trop mignonne merci infiniment
@Asher Rutherford merciiii
@Iolanda Austen merci beaucoup !
@Ren Farnese tu vas m'faire rougir ptn merci merci merci
@Mariel Pauls merci, c'est trop gentil

_________________
le ciel est clair tant que dure son cours, et nous avons des nuits plus belles que vos jours (racine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 588
- since : 08/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Jeu 7 Juin - 20:28

fjkdghfdgfhds fdjksfgdhsfghsdfgds
dolan + ce pseudo + cette plume

_________________
- heart made of glass, my mind of stone.

this love:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Jeu 7 Juin - 23:30

Je suis soufflée par ton personnage. Littéralement. 
Re-bienvenue du coup, au plaisir de RP j’espere 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6836
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Ven 8 Juin - 0:34

Comme toujours c'est beaucoup trop parfait, autant le personnage que le style.
Amuse-toi bien avec Oz !

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 94
- since : 03/06/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: maddox \ marlene \ anwar (3/5)

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    Ven 8 Juin - 9:47

@Julian Baker @Alyth McGregor gneuh vous êtes vraiment trop adorables jpp
j'sais même plus comment remercier tant vous êtes tous beaux et gentils et vous sentez bon
@Lula Goldstein merci beaucouuup encore une fois

_________________
le ciel est clair tant que dure son cours, et nous avons des nuits plus belles que vos jours (racine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: et nous avons des nuits plus belles que vos jours.    

Revenir en haut Aller en bas
 
et nous avons des nuits plus belles que vos jours.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]
» Nous avons été éduqués pour détruire le projet de 1804
» Nous avons besoin de vous !
» [Post GS] - Nous avons perdu une bataille mais pas la Guerre. [Spectres/Prisonniers de Guerre]
» Nous aurons le destin que nous méritons. ✗ caly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: