AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le démon du passé (wes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: le démon du passé (wes)   Jeu 31 Mai - 0:56

Ses pas claquent sur les pavés. Elle a le regard livide, elle regarde partout mais ne voit rien du tout. Elle se sent perdue, depuis qu’elle est partie. Elle se sent seule, aussi, et regrette plus que jamais le choix qu’elle a fait des années auparavant. Celle de tout quitter, d’abandonner sa vie ici, par peur d’un amour qu’elle ne jugeait pas viable. Elle regrette parce qu’elle s’est éloignée de sa mère par la même occasion, sans imaginer qu’un jour elle donnerait tout pour remonter le temps et revivre ces moments où elle était suffisamment jeune et insouciante pour croire que l’amour n’avait pas de barrières. Les mains serrés sur son sac à main, elle a une incroyable envie de pleurer. Elle revient d’un rendez-vous chez le notaire de sa mère. Bien évidemment, son testament est sans appel, elle lui remet tout. Tout, en intégralité. Tout pour son unique enfant. Loin de la ravir (car comment pourrait-on se ravir de la mort de la femme de sa vie ?), cette nouvelle l’a bouleversée. Bouleversée par l’amour que sa mère lui portait. Bouleversée de reprendre en pleine figure son décès, de se dire que ça y est, il ne resterait plus d’elle, que même son nom n’apparaitrait plus sur les papiers. Cette impression désagréable de la voler. Et puis toutes ces questions qui se bousculaient.. À présent propriétaire d’une maison en bord de mer à Brighton, de sa maison d’enfance, comment ne pas se poser la question ? Et si elle revenait vivre ici ? Et si elle abandonnait sa vie actuelle pour renouer avec ses racines ? Vendre cette maison ne l’enchantait guère, et la laisser à l’abandon encore moins. Et il n’y avait même pas son travail pour la ramener à la raison, ce travail qu’elle pouvait très bien faire à distance puisqu’elle travaillait de chez elle. Cet environnement serait même bien plus agréable que son environnement actuel, gris et morose..

Ses pas claquent sur les pavés. Elle a envie d’un café. D’un café serré, noir. Du genre de boisson dont elle a horreur puisqu’elle ne boit que du thé. Elle bifurque sur la droite, entre dans un petit café bondé, déjà très apprécié du temps où elle était ici, elle s’en souvient. Elle croise son reflet dans le miroir à l’entrée, persuadée que ses cernes ne vont pas tarder à lui arriver aux genoux. Délia s’avance à la table à laquelle elle avait l’habitude de s’asseoir, avant. Une table reculée, petite, de la place pour une personne, ou deux. Pas plus. Un serveur qu’elle ne connait pas prend sa commande et lui ramène son café encore fumant avec une rapidité qui la laisse perplexe. Délia regarde enfin autour d’elle après avoir pris une première gorgée de cette boisson affreusement amer. Mais ses yeux n’auront pas le temps de faire le tour de la salle. Face à elle, une table avec des hommes, relativement jeunes, approximativement vingt-cinq ans, pas plus. Mais des hommes, pas des enfants. Pas des adolescents non plus. Et parmi eux, en face d’elle, comme un signe du destin, Wes. Un frisson la traverse lorsqu’elle le voit enfin. Celui qui lui a fait tourner la tête, celui qui lui a fait fuir Brighton. Celui qui, sans le savoir, l’a fait pleurer tellement de fois lorsqu’elle est partie. Celui qu’elle pensait incapable de tenir une relation amoureuse, et une relation sérieuse, alors qu’il était si jeune, qu’il devait vouloir découvrir le monde, découvrir les filles, alors qu’elle se répugnait en imaginant n’être pour lui qu’un amusement. Wes. Le même. La virilité en plus. Lorsqu’elle capta son regard, elle eut l’impression que le temps s’arrêtait. Ils ne restèrent pas loin d’une minute à se regarder sans pouvoir détourner les yeux l’un de l’autre. L’attraction était toujours là. C’en était effrayant. L’attraction et de l’amertume aussi. Celle d’une histoire inachevée. Les yeux toujours dans les siens, Délia lui fit un signe du menton. Signe de venir s’asseoir en face d’elle. Signe de venir parler avec elle. Depuis toute ces années..
Revenir en haut Aller en bas
 
le démon du passé (wes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: